Hollande 2012
Follow
Find tag "Rigueur"
11.0K views | +0 today
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Fabius : «Nous ne continuerons pas la règle du 1 sur 2, mais nous n'augmenterons pas le nombre de fonctionnaires»

Fabius : «Nous ne continuerons pas la règle du 1 sur 2, mais nous n'augmenterons pas le nombre de fonctionnaires» | Hollande 2012 | Scoop.it

Ce matin [07/12], les ténors socialistes se sont exprimés dans les émissions matinales pour donner leur vision de la crise de la zone Euro. Si pour l'ensemble des caciques de gauche, le gouvernement est responsable de la situation économique de pays, Laurent Fabius, l'ancien premier ministre n'a pas manqué de distiller habilement quelques pistes du projet PS pour la présidentielle. Parmi ces annonces qui risquent bien de faire réagir, le fait que les socialistes ne comptent pas augmenter le nombre de fonctionnaires, alors qu'une des mesures-phares de François Hollande est de créer 60 000 postes dans l'éducation nationale. Par ailleurs, l'intervention du premier ministre François Fillon, la veille au soir au journal de 20 heures qui a exclu un troisième plan de rigueur n'a pas réussi à calmer les ardeurs de l'opposition à gauche. Michel Sapin, secrétaire national à l'économie du PS a lancé la première salve. Invité sur RTL chez Jean-Michel Apathie, il a assuré qu'il y a «dans la tête de François Fillon une vision de la France qui se dégrade». Selon lui, si «la France n'a plus de croissance» et qu'«elle est en récession», «le gouvernenement et le président de la République en porte une forte responsabilié». Le proche de François Hollande chargé de la rédaction du projet présidentiel, assure que ce nouveau contexte économique change la donne dans le programme du PS. « Il faut prendre en compte cette réalité », admet l'ancien ministre du gouvernement Jospin, mais avant de positiver. «J'espère bien que la France ne sera pas en récession pendant des dizaines d'années », assure-t-il. Michel Sapin, a également mis en garde contre un nouveau traité européen qui ne serait fait que de «procédures» pour «mettre en oeuvre que de l'austérité, sans solidarité». Quant à savoir si à l'avenir, François Hollande pourrait être engagé par ce nouveau traité. Le député de l'Indre a été très clair : «la seule chose qui engage, c'est un traité ratifié, pas un traité négocié».  Invitée sur France 2, Martine Aubry, la patronne du PS, a exhorté le président de République à «agir» contre la crise au lieu de «bavasser sur des règles juridiques pour faire plaisir aux agences de notation.» «J'aurais été rassurée si le Premier ministre avait dit qu'il allait enfin faire en sorte de sortir de la crise en supprimant des cadeaux fiscaux non financés qui expliquent une grande partie de nos déficits, et en aidant à la relance de la croissance», a affirmé la maire de Lille. Pas question non plus pour elle, de se rassurer après l'annonce du refus du troisième plan de rigueur. «On nous avait dit qu'il n'y aurait pas de second. Chacun sait que les promesses du président du gouvernement sont rarement tenues», attaque-t-elle. «Relancez la croissance, réduisez vos déficits, les avantages fiscaux accorés aux plus favorisés», a conclu Martine Aubry. Quelques minutes plus tard, Laurent Fabius a pris le relais, au rendez-vous RMC-BFM-TV. Invité chez Jean-Jacques Bourdin, l'ancien premier ministre n'a pas mâché ses mots. «La politique économique de la France a été menée en dépit du bon sens», a affirmé le député de Seine-Maritime. «Si on est menacé par la perte du triple A, c'est parce que la situation en France est mauvaise, déclare le socialiste, qui se défend «de jouer la politique du pire» «La vraie règle d'or c'est de gérer correctement les finances publiques aujourd'hui», a-t-il déclaré. Pour l'avenir, celui qui travaille actuellement avec d'autres experts sur le projet PS a donné quelques pistes à suivre, notamment sur le nombre de fonctionnaires. «Nous ne continuerons pas la règle du 1 sur 2, mais nous n'augmenterons pas le nombre de fonctionnaires», a-t-il annoncé. Même s'il concède qu'il n'a pas toujours été d'accord avec François Hollande dans le passé, il annonce qu'il jouera un rôle déterminant dans sa campagne : «je vais aller à l'étranger pour le représenter en février». Mais pas question d'adhérer à l'idée du traité européen porté par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel pour sortir de la crise. «Il faut aller vite alors qu'un traité ca met des mois et des années, il ne répond pas à l'urgence. Cela ne permet pas de relancer la croissance», a-t-il critiqué.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Culture : Hollande veut que la TVA reste à 5,5%

Culture : Hollande veut que la TVA reste à 5,5% | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Selon le candidat socialiste, cette mesure du second plan de rigueur Fillon va priver "encore davantage les Français de l'accès à la culture" et mettre "en péril l'un des piliers de notre économie".
  • François Hollande se pose en défenseur de l'industrie de la Culture. Le candidat socialiste a demandé mercredi au gouvernement de "revenir" sur la hausse de la TVA à 7% (contre 5,5%) dans le domaine du livre et de la Culture, décidé ce lundi dans le cadre du plan de rigueur. "Au moment où nous devons convaincre la Commission européenne du bien fondé du passage à une TVA à taux réduit sur le livre numérique, et où nous nous battons pour que le prix unique s'étende au livre numérique, c'est une marque d'incohérence du gouvernement de ne pas faire bénéficier le livre de l'exemption de la hausse de la TVA", a expliqué le député de Corrèze. "Le secteur de l'édition, en pleine transition vers le numérique, ne saurait être déstabilisé par un surcoût de 60 millions d'euros", selon lui.
  • "La culture, priorité politique en France" Ce relèvement "pénalisera aussi injustement notre réseau de librairies indépendantes, chaînon vital du secteur culturel en France, mais dans une situation délicate avec des marges faibles et un recul de son chiffre d'affaires". Selon lui, "pour le cinéma, la hausse de la TVA va représenter une hausse de près de 20 millions d'euros, alors que la vitalité du cinéma français contribue à la santé de notre économie""Le gouvernement en s'attaquant aux biens et aux services culturels en pleine crise, prive encore davantage nos concitoyens de l'accès à la culture" et "met en péril l'un des piliers de notre économie", juge-t-il. "La culture doit redevenir une priorité politique en France. C'est l'engagement que je prends comme candidat à la présidence de la République", a conclu François Hollande.


more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Rigueur : Cahuzac préconise entre 9 et 10 milliards de nouvelles économies

Rigueur : Cahuzac préconise entre 9 et 10 milliards de nouvelles économies | Hollande 2012 | Scoop.it

Extrait de l'interview de Jérôme Cahuzac :


"Il faudra, en réalité, un peu plus" que les 6 à 8 milliards d'économies recherchés par le gouvernement, et viser "entre 9 et 10 milliards d'euros, car la prévision de croissance retenue (+ 1 %) est encore trop optimiste", estime Jérôme Cahuzac. "Pour y parvenir, il suffirait de supprimer le paquet fiscal voté en 2007. Son coût équivaut à l'effort nécessaire et il a démontré son inefficacité économique", ajoute-t-il. Le responsable socialiste, proche de François Hollande, fait valoir : "Un rapport parlementaire bipartisan fait un bilan sévère de la mesure (des exonérations de charges, NDLR) sur les heures supplémentaires. Elle ne permet pas de travailler plus : il y en a autant en 2011 qu'en 2006. Le coût, 4,5 milliards d'euros par an, est celui d'un pur effet d'aubaine."

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Plan de rigueur : Hollande répliquera à Fillon au JT de France 2

Plan de rigueur : Hollande répliquera à Fillon au JT de France 2 | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Le candidat PS à la présidentielle sera l'invité du journal télévisé de France 2 lundi soir pour commenter l'annonce du nouveau plan de rigueur par le Premier ministre dans la journée, indique la chaîne publique dimanche soir dans un communiqué. François Hollande répondra aux questions de David Pujadas, et «sera également interrogé sur le G20 et la crise de la dette européenne», précise le communiqué. Le Premier ministre s'adressera de son côté aux Français au 20 Heures de TF1...
  • Auparavant, c'est dans «Libération» que le candidat à l'Elysée a choisi de riposter. Dans une interview à paraître ce lundi, il estime que «le gouvernement poursuit une politique faite de bricolages et de rapiéçages» en matière de fiscalité. «N'oublions pas que, depuis le début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, 75 milliards de recettes fiscales ont été perdus, en raison d'allégements en faveur des grandes entreprises et des ménages les plus favorisés. Il eût été légitime de récupérer une partie de ces sommes accordées sans résultat tangible sur l'économie réelle», dit le député de Corrèze. Samedi, déjà, François Hollande avait ironisé sur la hausse de la TVA, "la preuve de l'inconstance» de la politique de Nicolas Sarkozy si la mesure se confirme".
more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

L'opposition fustige le futur plan de rigueur

L'opposition fustige le futur plan de rigueur | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Les derniers arbitrages sur le nouveau plan d'austérité sont en cours ce week-end à l'Elysée, où Nicolas Sarkozy a reçu samedi François Fillon et des poids lourds du gouvernement. Parmi les mesures qui pourraient être annoncées lundi par le Premier ministre après le conseil des ministres décalé : une hausse de la TVA appliquée à la restauration, aux travaux de rénovation des logements ou aux divers emplois à domicile et une surtaxe exceptionnelle sur l'impôt des sociétés, visant les grands groupes. Fillon a d'ores et déjà prévenu : «Le budget 2012 sera l'un des plus rigoureux depuis 1945.» Dans l'opposition et chez les syndicats, les réactions ne se sont pas fait attendre.
  • Au PS, François Hollande a ironisé sur la hausse de la TVA, «la preuve de l'inconstance» de la politique de Nicolas Sarkozy si la mesure se confirme. Depuis son fief de Birve (Corrèze), le candidat à l'élection présidentielle a souligné que «le paquet fiscal a été progressivement déconstruit alors même que c'était l'illustration du slogan de campagne de Nicolas Sarkozy». Pour lui, «qu'il faille des mesures supplémentaires» pour réduire le déficit «démontre bien que les décisions qui ont été prises il y a encore quelques jours et présentées par François Fillon ne suffisent déjà plus». «Ces taxes supplémentaires, qui avaient été décidées et qui allaient déjà peser sur le pouvoir d'achat des Français, ne sont pas suffisantes.»
more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Triple A : Hollande ne "souhaite pas" la dégradation et dénonce "l'échec" de Sarkozy

Triple A : Hollande ne "souhaite pas" la dégradation et dénonce "l'échec" de Sarkozy | Hollande 2012 | Scoop.it

Au lendemain de l'avertissement de S&P, le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, a affirmé mardi qu'il ne souhaitait "pas qu'il y ait une dégradation de la note de la France" par les agences de notation, tout en dénonçant "un échec de la politique conduite depuis cinq ans" par Nicolas Sarkozy." "Je ne souhaite pas qu'il y ait une dégradation de la note de la France, à la fois pour les Français, parce que ça voudrait dire que nous serions obligés les uns et les autres d'emprunter à des taux plus élevés, mais aussi parce que je pense à l'après-2012", a déclaré François Hollande sur France Inter. "Je ne veux rien dire qui puisse affaiblir la France au moment où elle affronte des difficultés, elle les affronte d'ailleurs depuis plusieurs années", a-t-il ajouté. Il a toutefois estimé que "la situation marque un échec de la politique qui est conduite depuis cinq ans" par le chef de l'État. Le député de Corrèze a notamment mis en cause "les plans successifs de rigueur, l'absence de soutien de l'activité" par le gouvernement qui ont abouti à "une croissance minimale au premier semestre 2012. Et donc le doute s'est installé sur l'affichage des perspectives de réduction des déficits" de la France. "D'autre part, a-t-il dit, notre système bancaire est fragile." Selon le candidat PS, "la France devrait d'ores et déjà reprendre les allègements fiscaux qui ont été consentis aux plus favorisés et qui n'ont pas été repris par les deux derniers plans dits de rigueur présentés par le gouvernement".

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Hollande fustige un plan de rigueur "injuste, incohérent et inconséquent"

Hollande fustige un plan de rigueur "injuste, incohérent et inconséquent" | Hollande 2012 | Scoop.it

Le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, était l'invité du journal de France 2, lundi 7 novembre, pour réagir au plan de rigueur annoncé par le premier ministre plus tôt dans la journée. A l'instar d'autres membres de l'opposition, M. Hollande a vertement critiqué les mesures annoncées par François Fillon, rappelant que la droite était au pouvoir depuis dix ans et que la dette avait augmenté de 500 milliards, même si, a-t-il reconnu, la crise économique y était pour beaucoup. Pour le vainqueur de la primaire socialiste, le plan proposé par le gouvernement est "injuste, incohérent et inconséquent". Il a martelé que l'essentiel des ressources supplémentaires prévues par ce plan découlaient d'un relèvement de la TVA, une taxe qui frappe tous les consommateurs quels que soient leurs revenus. Il a par ailleurs déploré que ces économies ne touchent pas "les mesures prises au début du quinquennat" et les personnes les plus favorisées. "Les cadeaux faits aux plus hauts revenus sont préservés et on frappe les classes moyennes", a résumé M. Hollande. "Ce n'est pas juste, mais est-ce efficace ?", s'est-il questionné. Le candidat socialiste a prédit que cette cure d'austérité conduirait à récession, qui nécessitera de prendre de nouvelles mesures de rigueur dans quelques mois. M. Hollande a raillé la mesure qui consiste à geler des salaires du président et des ministres, rappelant que le président de la République s'était augmenté de 170 % en début de mandat. "Si je suis élu, il y aura une baisse de 30 % du salaire du président et des ministres. Ce ne sont pas des économies essentielles. Cette question sera réglée en mai prochain", a promis le candidat. Questionné sur l'EPR de Flamanville, pomme de discorde avec les écologistes en vue d'un éventuel accord électoral, M. Hollande a confirmé qu'il souhaitait sa mise en service. "Je suis pour une diminution de la part du nucléaire, mais je préserverai ce qui me paraît être un progrès, comme l'EPR." Enfin, critiqué sur son relatif silence médiatique lors du G20, M. Hollande a choisi de répondre par l'ironie : Vous voulez que je m'invite au G20 ? Je ne suis pas président de la République ! Ceux qui veulent me voir au G20, il faut qu'ils m'élisent", a-t-il dit avant de conclure : "J'ai été peiné [par la manière dont s'est déroulé le sommet]. Je souhaite que l'Europe montre davantage de force face à la Chine et aux USA."

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Hollande : «Je veux donner du sens à la rigueur»

Hollande : «Je veux donner du sens à la rigueur» | Hollande 2012 | Scoop.it

Libération 07/11 : "Vous assumez donc le mot de «rigueur»…" F. Hollande : "A condition de lui donner un sens. La rigueur comme gestion sérieuse des finances publiques et la rigueur à l’égard des plus fortunés dès lors qu’ils ont beaucoup reçu. Je pense à ces dirigeants laxistes lorsqu’il s’agit de s’octroyer des rémunérations vertigineuses - bonus et stock-options - et sévères à l’égard de l’évolution des revenus des salariés qui relèvent de leur responsabilité."

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Cahuzac : "Il faudra entre 9 et 10 milliards d'euros" d'économies"

Cahuzac : "Il faudra entre 9 et 10 milliards d'euros" d'économies" | Hollande 2012 | Scoop.it

Jérôme Cahuzac, le président socialiste de la commission des finances de l'Assemblée nationale et "M. budget" de François Hollande, le candidat du PS à l'élection présidentielle, juge dimanche 6 novembre qu'en réalité, "entre 9 et 10 milliards d'euros" d'économies supplémentaires sont nécessaires face au ralentissement de la croissance, et non pas 6 à 8 milliards comme l'a dit Nicolas Sarkozy. Le député du Lot-et-Garonne s'exprime dans un entretien au Journal du dimanche à la veille de l'annonce par le gouvernement d'une nouvelle série de mesures d'austérité, liée à la révision à la baisse de la prévision de croissance pour 2012 (1 % contre 1,75 % attendu auparavant). "La prévision de croissance retenue (+1 %) est encore trop optimiste", estime M. Cahuzac. "Pour y parvenir, il suffirait de supprimer le paquet fiscal voté en 2007. Son coût équivaut à l'effort nécessaire et il a démontré son inefficacité économique", ajoute-t-il. Le responsable socialiste fait valoir qu'"un rapport parlementaire bipartisan fait un bilan sévère de la mesure [des exonérations de charges, ndlr] sur les heures supplémentaires". "Elle ne permet pas de travailler plus : il y en a autant en 2011 qu'en 2006. Le coût, 4,5 milliards d'euros par an, est celui d'un pur effet d'aubaine", dit-il. Dans l'entretien, Jérôme Cahuzac se déclare aussi opposé au relèvement du taux de TVA réduit à 5,5 % dans la restauration ou le bâtiment (rénovation à domicile) que pourrait décider le gouvernement. "Les taxes sur les mutuelles, 2,2 milliards en un an, et la hausse de la CSG pour les salariés, 600 millions, vont déjà amputer le pouvoir d'achat des classes moyennes et compromettre bien assez la croissance en 2012", justifie-t-il. Concernant l'impôt sur les sociétés, qui pourrait faire l'objet d'une surtaxe exceptionnelle visant les grands groupes, "je préconise au contraire la baisse du taux (...) à 30 %, contre 33,3 % actuellement. Nous nous alignerions ainsi sur le taux allemand. La suppression des niches qui permettent aux grandes entreprises de ne quasiment plus payer d'impôts financerait cette réforme, revenant à déplacer les aides d'Etat vers les PME, qui en ont bien besoin", explique-t-il.

more...
No comment yet.