Hollande 2012
Follow
Find tag "Justice"
11.0K views | +0 today
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Discours de François Hollande au centre d'hébergement Emmaüs à Paris

"Je veux être le candidat de la justice face à un président qui a été celui des inégalités", a expliqué François Hollande, lors de la visite, le 14 décembre, d’un centre d'accueil d'urgence géré par Emmaüs à Paris. « Plutôt que de répondre à l'urgence par l'urgence, je veux installer une relation durable entre l’État, les collectivités locales et les grandes associations » a affirmé le candidat à l’élection présidentielle. « L'innovation doit être le mot-clé, il faut inventer des politiques. Je récuse le terme d'assistanat » a-t-il expliqué, avant d’ajouter : « Parlons d'accompagnement, de transition, de suivi, de parcours qui permettent d'éviter qu'une population s'installe durablement dans la pauvreté ».

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Valls : «Hollande ne se laissera pas entraîner par les affaires internes du PS»

Valls : «Hollande ne se laissera pas entraîner par les affaires internes du PS» | Hollande 2012 | Scoop.it

Manuel Valls, le directeur de la communication de campagne de François Hollande, a assuré samedi à propos de la situation dans le Pas-de-Calais que le candidat PS à la présidentielle "ne se laissera pas entraîner par les affaires internes" du PS""François Hollande est candidat à la présidence de la République, il est dans un rapport personnel, de confiance avec les Français et rien ne le détournera de sa mission", a déclaré M. Valls à la presse avant l'ouverture de la Convention nationale d'investiture du PS pour les législatives au Cnit de La Défense. "Il ne se laissera pas entraîner par des affaires internes au Parti socialiste. Tout ce qui concourt à blesser François Hollande ne l'atteint pas, et il ne plongera pas dans ce petit bain de petites phrases qui n'ont aucun sens", a-t-il ajouté. "Les socialistes, la gauche, par des mots blessants peuvent faire perdre, égratigner cette espérance" portée par François Hollande, a mis en garde le député de l'Essonne, avant "d'en appeler au ressaisissement de chacun et au rassemblement de tous""C'est indispensable" notamment "face à une droite arrogante, dure", a-t-il estimé souhaitant que la justice "s'intéresse aussi aux basses oeuvres de M. Guéant, à la manière dont il a occulté un certain nombre d'affaires graves", citant celle de Karachi. "Laissons la justice faire son travail et les décisions courageuses de Martine Aubry se mettre en oeuvre, et consacrons nous à l'essentiel : la France et les Français", a demandé M. Valls. "Le PS prend des décisions courageuses, la justice fait son travail et François Hollande prépare l'alternance et le changement", a résumé M. Valls.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Pierre Moscovici plaide pour les centres fermés, Valls pointe les risques de récidive

Pierre Moscovici plaide pour les centres fermés, Valls pointe les risques de récidive | Hollande 2012 | Scoop.it

Pierre Moscovici, directeur de campagne du candidat PS à l'Elysée François Hollande, a estimé lundi, en évoquant le cas de l'assassin présumé d'Agnès en Haute-Loire, que "quand un mineur est dans cette situation-là, il faut des centres fermés".

Le député du Doubs a jugé, comme l'a fait lundi matin aussi Manuel Valls, autre pilier de la campagne de M. Hollande, que cette affaire posait la question du suivi des risques de récidive. Il faut "se garder de toute forme de récupération politique, mais réfléchir uniquement sur ce qui a pu engendrer un tel drame, une telle monstruosité", a déclaré M. Moscovici sur Europe 1. Il y a "sans doute un défaut d'information de l'établissement scolaire -un point à éclaircir- mais, en même temps, il ne faut pas mettre sur l'institution scolaire ce qu'elle ne peut faire", a-t-il ajouté. Autre point à vérifier selon lui : "Il n'y a pas eu d'évaluation suffisamment fine, forte, de la récidive." "D'autres pays ont des dispositifs mieux calibrés que le nôtre", a relevé Pierre Moscovici, une allusion au Canada notamment. Invité à détailler les propositions de son parti sur ce sujet, le directeur de campagne du candidat socialiste a lancé : "C'est trop sérieux pour ramener au projet du PS dans l'heure." Cependant, a-t-il assuré, "il y aura dans le projet présidentiel de François Hollande des dispositions extrêmement précises". "Quand un mineur est dans cette situation-là, il faut des centres fermés", a estimé par exemple Pierre Moscovici. Mais "il faut éviter la récupération politique", a-t-il martelé. "Je ne vais pas, moi, dire que le pouvoir sur ce terrain est en échec grave", a-t-il ajouté. Sur France 2, Manuel Valls s'est pour sa part dit convaincu qu'"on va nous dire bientôt qu'il n'y avait peut-être pas les moyens nécessaires pour le suivi de ce criminel". Le député-maire d'Evry a exprimé sa "compassion à l'égard de cette famille qui cherche l'explication": "pourquoi ce jeune garçon, ce criminel, a-t-il été mis dans un collège normal, même si c'était un internat ?". Le garde des Sceaux et le ministre de l'Education doivent "savoir pourquoi il y a eu ce type de dysfonctionnement""Même si, évidemment, il faut éviter toute exploitation politique de cette affaire, nous n'avons pas, comme au Canada par exemple, le dispositif qui permet d'éviter cela et permet de contrôler les délinquants sexuels", a-t-il observé. "Je ne voudrais pas que de la réunion autour du Premier ministre cet après-midi, on nous ressorte une nouvelle loi, une nouvelle exploitation de cette situation", a averti M. Valls. "Ce qu'il faut changer, c'est tout le système mais ça se fait en regardant de près ce qui fonctionne ou dysfonctionne. Nous avons voté 17 ou 19 lois qui concernent la sécurité et la justice depuis 2002. Avec quels résultats ?". "Les Français se rendent compte de cet échec", a lancé le député, relevant que "Nicolas Sarkozy a voulu à satiété incarner le sujet" de la sécurité.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Pauvreté : Hollande en "candidat de la justice"

Pauvreté : Hollande en "candidat de la justice" | Hollande 2012 | Scoop.it

François Hollande s'est posé mercredi en "candidat de la justice" face au "président qui a été celui des inégalités". En visite dans un centre d'hébergement d'Emmaüs, à Paris, le prétendant socialiste à l'Elysée a proposé d'imposer aux communes 25% de logements sociaux et de supprimer les 30 euros dont doivent s'acquitter les bénéficiaires de l'Aide médicale d'Etat (AME). "Nous ne devons pas traiter la pauvreté comme un problème particulier mais comme un problème général de notre société", a déclaré le député de Corrèze. "Ce combat-là est un combat national, c'est un enjeu républicain". Lors d'une conférence de presse, donnée dans le centre Emmaüs du Xe arrondissement de la capitale qu'il venait de visiter, François Hollande a critiqué le bilan de Nicolas Sarkozy, soulignant que le président n'avait pas tenu les promesses du candidat de faire reculer la pauvreté d'un tiers en cinq ans. "Non seulement la pauvreté a augmenté, mais elle s'est approfondie et elle s'est intensifiée", a accusé le candidat socialiste à la présidentielle, insistant sur les difficultés que les jeunes rencontrent dans l'accès à l'emploi, au logement et aux soins. Il a par ailleurs proposé une "politique spécifique" pour les familles monoparentales et une autre contre la solitude. "Nous devons créer plus de logements", que ce soient des hébergements d'urgence, des logements sociaux ou en accession à la propriété, a plaidé François Hollande. Il a proposé de modifier la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbains) pour que les communes concernées soient tenues d'avoir 25% de logements sociaux, au lieu des 20% actuels. Il espère ainsi mettre à disposition des ménages 300.000 logements sociaux de plus. Il a en outre promis, s'il est élu à l'Elysée, d'introduire un mécanisme d'encadrement des loyers sur les zones tendues. Par ailleurs, le candidat socialiste s'est engagé à revenir sur la réforme de l'Aide médicale d'Etat (AME). Depuis le 1er mars 2011, l'obtention de l'AME est conditionnée au paiement d'un droit annuel de 30 euros par bénéficiaire majeur. François Hollande entend lever cette "barrière des 30 euros". Plus généralement, il a promis de conserver, même en temps de crise, une "politique de solidarité". Il a toutefois estimé que cela n'était pas du seul ressort de l'Etat. Durant sa conférence de presse aux côtés du président d'Emmaüs France, Christophe Deltombe, et du maire de Paris, Bertrand Delanoë, il a ainsi suggéré un "grand contrat entre l'Etat, les collectivités locales, les associations". Pour cela, il a proposé "une convention pluriannuelle avec les grandes associations" qui s'occupent du logement, de l'alimentation et du soin d'urgence""Je récuse le mot assistanat", a insisté François Hollande. "Je ne parle que d'accompagnement, de transition, de suivi, de parcours qui permettent d'éviter qu'une population s'installe durablement dans la pauvreté""L'innovation doit être le mot-clef", a-t-il considéré. "Il faut inventer des politiques".

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

André Vallini : "François Hollande sera présent sur la sécurité"

André Vallini, chargé de la Justice auprès du candidat François Hollande, a affirmé mardi matin sur Europe 1 que la gauche était bien décidée à parler de sécurité, un thème au centre de l’actualité après le meurtre d’Agnès en Haute-Loire. "On ne laissera pas Nicolas Sarkozy préempter ce terrain. François Hollande sera présent sur le terrain de la sécurité, de la délinquance et de la récidive, avec des propositions concrètes."

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Filippetti préconise "un centre éducatif fermé par département"

Aurélie Filippetti (PS), membre de l'équipe de campagne de François Hollande, a préconisé aujourd'hui une augmentation des centres éducatifs fermés et davantage de moyens pour la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), après le viol et le meurtre d'Agnès, une collégienne de 13 ans. Les centres éducatifs fermés, "il n'y en a pas assez. Il en faudrait un par département", a déclaré la députée de Moselle sur i-TELE. Interrogée sur l'assassin présumé, un lycéen de 17 ans, déjà mis en examen pour viol d'une mineure en août 2010, Mme Filippetti a estimé que "pour ces jeunes mineurs, il faut garder bien sûr la spécificité de la justice des mineurs qui ne doit pas être remise en cause""Mais en tout cas, il faut qu'ils soient pris en charge par des structures adaptées et fermes", a-t-elle affirmé. Selon Mme Filippetti, il faut aussi "des moyens, par exemple pour la Protection judiciaire de la jeunesse". "C'est la PJJ qui aujourd'hui doit traiter ce type de cas", a-t-elle estimé.

more...
No comment yet.