Hollande 2012
Follow
Find tag "Joly"
10.8K views | +0 today
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Hollande "ouvert à toutes les discussions" sur la crise de la zone euro

Hollande "ouvert à toutes les discussions" sur la crise de la zone euro | Hollande 2012 | Scoop.it

François Hollande s'est dit lundi "ouvert à toutes les discussions" sur la crise de la zone euro, après la proposition de Daniel Cohn Bendit que Nicolas Sarkozy, François Hollande, François Bayrou, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon se mettent autour d'une table sur le sujet. Le coprésident des Verts au Parlement européen avait proposé dimanche soir sur France 2 que Nicolas Sarkozy, François Hollande, François Bayrou, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon se mettent autour d'une table à propos de la crise de la dette dans l'UE, en appelant à "l'intelligence nationale". Eva Joly, candidate d'EELV à la présidentielle, a décidé de rebondir "immédiatement" sur cette proposition, annonçant qu'elle "lance" dès lundi "les invitations" à l'opposition. Interrogé sur la proposition Cohn-Bendit par la presse lors d'un déplacement à Saint-Nazaire sur le thème de l'industrie, le candidat du PS à la présidentielle a répondu : "j'ai toujours été ouvert à toutes les discussions. Je constate que depuis deux ans et demi que nous sommes entrés dans cette crise de la zone euro, il n'y a pas eu de compréhension par le président de la République de cette utilité de l'intelligence collective""Nous avons d'ailleurs fait des propositions régulièrement sur le fond. Aucune n'a été reprise, notamment sur les eurobonds", a-t-il regretté. "S'il veut prendre une inititiative, il n'est pas trop tard. Mais enfin je ne veux pas tomber non plus dans une politique 'spectacle'", a-t-il dit. Car il faut "encore qu'il y ait un ordre du jour clair et une compréhension de la position que nous pouvons adopter. Il ne s'agit pas non plus de co-décision", a-t-il averti. Selon lui, "si un jour le président de la République, entre deux déplacements de campagne, veut associer les principales formations de l'opposition, je pense qu'elles y répondront". Alors qu'on lui demandait s'il pourrait s'assoir à la même table que le chef de l'Etat, M. Hollande a répondu : "nous, la démarche du dialogue, dans la République, de la concertation, de l'échange a toujours été de notre côté une position de principe""Sarkozy, le seul dialogue qu'il connaisse, c'est le dialogue avec lui, ce qui quand même, à un moment, fait éventuellement désordre".

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Création de "la Manufacture de l'écologie" qui soutient Hollande

Création de "la Manufacture de l'écologie" qui soutient Hollande | Hollande 2012 | Scoop.it

Des élus, responsables associatifs, militants ou chefs d'entreprise ont annoncé à Rennes la création de "la Manufacture de l'écologie", appelée à essaimer dans toute la France, afin de développer une économie verte et d'oeuvrer pour une nouvelle majorité présidentielle. "Le premier objectif de la Manufacture est d'assurer un très bon score à François Hollande au soir du premier tour" de la présidentielle, a expliqué samedi à l'AFP l'un de ses porte-parole, Denis Baulier. "L'environnement ne peut progresser en France qu'au travers d'une nouvelle majorité présidentielle (...) Il ne faut pas louper cette prochaine élection", a poursuivi M. Baulier. Dans ce contexte, "nous ne sommes pas convaincus de l'intérêt d'une candidature risquant d'amoindrir les chances du succès du changement", a-t-il dit, en référence à la candidate EELV, Eva Joly. L'autre objectif de "la Manufacture de l'écologie réaliste et responsable" -son intitulé exact- est de travailler concrètement au développement d'"une véritable économie verte dans les territoires", a indiqué le porte-parole, soulignant l'important gisement d'emplois potentiels que recèle cette économie. "Nous faisons le lien entre économie et politique avec la volonté de développer cette croissance verte (...) Si l'écologie représente réellement un poids économique, elle représentera une force politique", a dit M. Baulier. "On insiste sur le caractère entrepreneurial, on veut de la production de croissance verte", a-t-il ajouté. La Manufacture "propose de rassembler des moyens humains, techniques, économiques, politiques" pour cette croissance verte. "Car au-delà des études, il ne suffit pas de fixer des objectifs : encore faut-il se mettre dans les conditions de les atteindre", soulignent les promoteurs de cette initiative, selon lequels "notre responsabilité d'écologistes nous impose responsabilité et cohérence". En ce sens, assurent-ils, "la Manufacture est une vraie métamorphose", marquée par "le passage de la protestation à la construction" en matière d'écologie. En lien avec la Manufacture, des relais sont en préparation dans plusieurs autres régions de France, a indiqué M. Baulier, selon lequel la Manufacture entend prendre une part active dans la campagne électorale.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Présidentielle 2012 : Hollande pardonne à Joly

Présidentielle 2012 : Hollande pardonne à Joly | Hollande 2012 | Scoop.it

Les déclarations d'Éva Joly ce mercredi ont été mal perçues chez certains proches de François Hollande. Mais, le candidat à la présidentielle n'a pas voulu raviver les braises et a dit qu'il "retenait sa dernière phrase". Visiblement, François Hollande est pour la paix des ménages. A quoi aurait pu servir une réponse de sa part à Éva Joly ? A rien ou seulement à entamer une polémique néfaste à cinq mois de l'élection présidentielle. Le candidat du PS n'a pas besoin de cela. La campagne promet d'être déjà suffisament longue et périlleuse. Alors, devant les maires réunis en congrès, Hollande la joue « grand pardon » préférant ne pas rebondir. Pas de pique ni d'énervement contre Éva Joly. L'homme a sobrement commenté les passes d'armes de la matinée se contentant de dire qu'il «ret(enait) sa dernière phrase». La candidate écologiste à la présidentielle a assuré dans la matinée qu'elle appellerait bien à voter pour le représentant du PS s'il accédait au second tour, après avoir refusé de le dire explicitement un peu plus tôt sur RTL. « Éva Joly a dit ce qu'elle avait à dire, je retiens la dernière phrase », a déclaré le député de Corrèze en arrivant, porte de Versailles à Paris, au déjeuner des élus socialistes et républicains (Fneser), organisé en marge du Congrès des maires. Accompagné par une partie de ses troupes, François Hollande a serré de nombreuses mains. Mais les journalistes présents ont insisté et il a répondu. « Je suis toujours heureux que l'on appelle à voter pour le candidat de gauche le mieux placé au second tour et en l'occurrence pour le candidat socialiste », a-t-il ajouté pour calmer le jeu. Fidèle à lui-même et à sa stratégie établie depuis plusieurs semaines, Hollande reste prudent. « On n'en est pas encore là. Pour l'instant, il faut franchir les étapes, mais moi je veux rassembler, rassembler au 1er tour le plus grand nombre d'électeurs et au second celles et ceux qui veulent le changement », a-t-il dit. « Les écologistes veulent le changement et ils seront au second tour » derrière le vainqueur du premier tour, précise-t-il. « Éva Joly après quelques moments a pu dire ce qu'elle avait à dire, c'est-à-dire la bonne phrase : Il faut gagner. Ce qui compte à mes yeux », conclut-il. François Hollande a donc gardé ses nerfs. Une qualité lorsque l'on prétend à la fonction suprême.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

"La face cachée de l'accord Hollande-Duflot"

"La face cachée de l'accord Hollande-Duflot" | Hollande 2012 | Scoop.it

"Des documents internes à Europe-Ecologie-Les Verts que Marianne s'est procurés, révèlent que le parti était au bord de la faillite au moment où ses responsables négociaient avec François Hollande. Explications."

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Législatives : le double ultimatum d'Eva Joly au PS

Législatives : le double ultimatum d'Eva Joly au PS | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Eva Joly, candidate d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle, a lancé dimanche à midi, sur France 3 un double ultimatum aux socialistes sur la date et le contenu de l'accord entre les deux partenaires de la gauche sur le programme et les législatives.
  • «L'accord avec le PS doit intervenir avant notre conseil fédéral du 19 novembre. Au-delà du 19 novembre, il n'y a plus d'accord», a-t-elle répété en conclusion d'une longue interview sur France 3. «Si François Hollande dit non pour arrêter le chantier de Flamanville, il n'y aura pas d'accord. Si nous achevons cet EPR-là, nous aurons l'énergie nucléaire pour les cinquante prochaines années, ce qui rend la sortie du nucléaire impossible. Nous voulons sortir du nucléaire», a insisté l'ancienne magistrate. Les négociations entre les deux partis achoppent notamment sur la question du nucléaire, plus encore depuis que François Hollande a remporté la primaire socialiste. Eva Joly a aussi répété son opposition au projet d'aéroport Notre-Dame des Landes près de Nantes, soutenu par les responsables socialistes de la région.
  • «Nous souhaitons un accord et nous souhaitons avoir des circonscriptions et un groupe parlementaire. Mais nous ne céderons pas sur ce qui est notre combat historique et très légitime pour quelques circonscriptions», a-t-elle dit, estimant toutefois «absolument légitime» la candidature de Cécile Duflot, n°1 de son parti, dans une circonscription parisienne pour les législatives, et, en creux, pour les municipales de 2014. «Nous ne sommes pas les supplétifs du Parti socialiste. C'est nous qui portons l'avenir», a insisté Joly.
more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Eva Joly ménagera désormais François Hollande

Eva Joly ménagera désormais François Hollande | Hollande 2012 | Scoop.it

La candidate écologiste à la présidentielle française Eva Joly considère le socialiste François Hollande comme un concurrent mais pas comme un ennemi et la page des différends est tournée, ont dit lundi ses porte-parole. A moins de cinq mois du premier tour, après de vives attaques contre François Hollande et un accord très confus pour les législatives, l'ancienne juge est donnée en baisse dans les sondages à environ 3 ou 4% d'intentions de vote, très loin derrière le candidat PS toujours situé autour de 30%. "Elle a parfois pu paraître raide, mais c'était sur des questions de fond. Les uns et les autres, on a tourné cette page et chacun se concentre désormais sur son projet et sa campagne", a dit à la presse Serge Coronado, un des quatre porte-parole de campagne de l'ancienne juge d'instruction. Eva Joly a suscité des remous en qualifiant les socialistes de "marionnettes" du lobby nucléaire et en refusant lors d'un entretien de dire si elle voterait Hollande au second tour. Cet épisode est clos, selon son équipe. "Nous sommes concurrents mais pas adversaires", a dit une autre porte-parole, la députée européenne Michèle Rivasi. Eva Joly a rendez-vous avec son parti le week-end prochain, lorsque Europe Ecologie-Les Verts (EELV) va adopter son programme. Il ne collera pas forcément à celui d'Eva Joly, qui pourra avoir ses "priorités et ses marges de manoeuvre", ont dit ses porte-parole. L'ex-juge prononcera un discours samedi. Le grand début de sa campagne est fixé au 10 janvier, avec le premier des sept grands meetings prévus, sans doute à Roubaix. L'équipe Joly table sur un budget de 2,5 millions d'euros et négocie actuellement pour contracter une assurance au cas où sa candidate n'atteindra pas le seuil des 5% ouvrant le droit à un remboursement de ses frais par l'Etat. Le parti devra ensuite financer les législatives, qui aux yeux de certains de ses dirigeants constituent l'échéance principale et historique pour les écologistes. Grâce à leur accord avec le PS, ils peuvent pour la première fois espérer former un groupe parlementaire.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

François Hollande et le jeu des alliés (M. Noblecourt)

François Hollande et le jeu des alliés (M. Noblecourt) | Hollande 2012 | Scoop.it

"François Hollande, même si les sondages, pourtant en baisse, continuent à le donner largement gagnant en 2012, a besoin de se constituer des réserves de voix, au premier tour, dans cinq mois. D'abord, parce que les scores mirifiques promis au candidat socialiste - autour de 58 % - sont illusoires. Ensuite, parce que, s'il est élu président de la République, il aura besoin d'alliés pour s'appuyer sur une majorité aux élections législatives de juin. C'est dans ce cadre que le Parti socialiste a signé un accord, législatif et non présidentiel, avec Europe Ecologie-Les Verts (EE-LV). La cacophonie vaudevillesque qui l'a suivi et le psychodrame autour d'Eva Joly jettent une lumière crue sur une réalité : la gauche plurielle de 1997 est devenue une gauche éparse. Si le PS a perdu trois présidentielles à la suite - en 1995, en 2002 et en 2007 -, c'est parce que la gauche s'est éparpillée au premier tour, se situant à un niveau bas. En 2002, Lionel Jospin (16,18 %) est éliminé, mais le total de la gauche et des Verts est de 32,45 %, 42,89 % avec l'extrême gauche. En 2007, Ségolène Royal, soutenue par Jean-Pierre Chevènement et le Parti radical de gauche (PRG), obtient 25,87 %, mais la gauche - 29,37 % avec les Verts et 36,44 % avec en plus l'extrême gauche - est à son étiage depuis 1969. Pour M. Hollande, la leçon est claire : même s'il est haut, son intérêt n'est pas d'être flanqué d'alliés (potentiels) trop faibles. (...)"

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

L'offensive anti-Hollande de Joly, de retour dans la campagne

L'offensive anti-Hollande de Joly, de retour dans la campagne | Hollande 2012 | Scoop.it

Elle n'avait pas dit un mot depuis le pataquès de l'accord PS-Verts sur le nucléaire, il y a une semaine. C'est une Eva Joly très combative qui a fait son retour ce mardi dans la campagne. A peine sortie de son silence, la candidate écologiste attaque à nouveau François Hollande. Dans une interview au «Monde», publiée dans la matinée, elle lâche : «La vérité, c'est que les amis de François Hollande se sont révélés archaïques face à la modernité de notre projet.» Au 20 Heures de France 2, elle a reconnu du bout des lèvres que l'accord avec le PS était «indispensable pour un petit parti» comme EELV et aussi pour «battre la droite». Sa candidature est-elle fragile ? A-t-elle, elle-même, des doutes comme cela a été évoqué - notamment par Noël Mamère - la semaine passée ? Au «Monde», elle confie être «plus décidée que jamais». «La violence, les accusations, les pressions, je connais, et je vis avec, poursuit-elle. Noël Mamère a voulu dire qu'une candidate à la présidentielle ne doit pas mettre les mains dans le cambouis des appareils et doit garder de la hauteur.» Lorsqu'on lui fait remarquer que François Hollande, le candidat socialiste à présidentielle, a, lui, participé aux négociations entyre écologistes et socialistes, sa réplique fuse : «Libre à lui. Je n'ai pas de conseil à lui donner, mais je ne suis pas sûre qu'il ait gagné à se mêler de tambouille politicienne…» La secrétaire nationale à EELV y a participé souligne «Le Monde». «Cécile est une négociatrice aguerrie qui sait gérer ce genre de rapport de force. Moi, je défends une politique de civilisation», explique l'ancienne juge d'instruction. La candidate écologiste l'assure, elle veut parler «de sortie du nucléaire» ; «des valeurs, du rétablissement dans notre pays d'une République exemplaire» ; «de la question sociale et de la crise». Et se dit «outrée, scandalisée, de l'intervention d'Areva dans les discussions avec le PS». Les attaques d'Eva Joly commencent à sérieusement perturber son parti. A la direction d'EELV, «tout le monde est énervé», «elle n'a pas un mot pour positiver» l'accord qui a été voté à 74% par le Conseil fédéral, dit à l'AFP un haut responsable «très inquiet». D'autres minimisent : «Eva est dans son rôle de candidate» en affirmant sa différence, assure Stéphane Sitbon-Gomez, son codirecteur de campagne. Au PS, Jean-Marc Ayrault s'est demandé si Eva Joly souhaitait «vraiment la victoire de la gauche en 2012», Pierre Moscovici l'appelant à «respecter» le PS et cet «accord positif».

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Michel Sapin : «Je ne m'explique pas ce cafouillage»

Michel Sapin : «Je ne m'explique pas ce cafouillage» | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Le Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts ont assuré jeudi s'être accordés sur le sort de la filière du combustible nucléaire MOX après plus d'une journée d'incertitude sur ce point, nouvelle illustration de divergences profondes entre les deux camps. Le retrait mardi soir par la direction socialiste d'un paragraphe sur «la reconversion à emploi constant de la filière de retraitement et de fabrication du MOX», sur fond de lobby d'Areva, a plongé les écologistes dans la stupeur. Le texte initial, incluant ce paragraphe, avait en effet été validé un peu plus tôt par Martine Aubry (PS) et Cécile Duflot (EE-LV). En charge du projet présidentiel de François Hollande et négociateur de l'accord avec Europe Ecologie-Les Verts, Michel Sapin évoque une «affaire classée».
  • François Hollande sort-il abîmé ou renforcé de cette séquence compliquée ? Son objectif était qu'il y ait de la clarté et de la cohérence. De la clarté dans nos accords, et s'il y en a dans nos désaccords, avec Europe Ecologie-Les Verts. Et de la cohérence dans sa position. Ce communiqué (publié cet après-midi avec Jean-Vincent Placé, négociateur pour EE-LV: ndlr) permet de mettre de la clarté là où, à un moment, pendant quelques heures, il y a eu des divergences d'interprétation. Quand il y avait accord, nous l'avons dit, et sur les quelques points où il y avait désaccord, nous l'avons dit aussi. Il ne fallait donc pas laisser perdurer une forme d'entre-deux.
  • Tout est donc clair désormais ? Le paragraphe (sur l'avenir du MOX: ndlr) qui posait problème est en tout cas clarifié d'un commun accord. Il ne peut plus donner lieu à des interprétations divergentes. D'une manière générale, François Hollande souhaite qu'un accord entre les partis qui le soutiennent dès maintenant, ou qui sont appelés à le soutenir pour le second tour de la présidentielle, soit en cohérence avec sa propre pensée et sa propre expression. C'est, sur ce sujet comme sur d'autres, exactement le cas.
  • Qu'on parle de cafouillage ou d'imbroglio, comment vous expliquez-vous cette période de flottement ? Je ne me l'explique pas, puisque nous avions souhaité qu'il y ait de la clarté. Je constate simplement qu'il y avait des divergences d'interprétation. Nous y avons mis fin et nous en revenons au principe même de cet accord: un immense champ de convictions partagés et la volonté d'être ensemble pour porter une majorité parlemnetaire soudée et solidaire. Je crois que l'accord a, désormais, maintenant, dorénavant et pour toute la durée qui nous mène jusqu'à la présidentielle et au-delà, toute ces qualités.
  • Aucune inquiétude sur le fait que le conseil fédéral d'EE-LV vote bien le texte de l'accord ? Europe Ecologie-Les Verts est un parti politique organisé et démocratique. J'espère que si une position est prise par Jean-Vincent Placé en commun avec moi-même, c'est qu'il considère cette position comme suffisamment partagée.
  • Qu'Eva Joly se mette «en réserve» suite à cet accord qui la gène, ça vous inspire quoi ? Je m'en tiens à mon rôle de négociateur de cet accord. J'aime les choses claires et la clarté est aujourd'hui revenue. Tant mieux. C'est la fin d'un épisode que nous aurions pu éviter, mais ça fait aussi partie de la vie politique. Cette affaire classée, ça va nous permettre d'en revenir à l'énorme conviction partagée qui nous rassemble dans cet accord, et pas simplement aux désaccords réels ou supposés.
more...
No comment yet.