Hollande 2012
Follow
Find tag "Fiscalité"
10.8K views | +0 today
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Triple A : Hollande ne "souhaite pas" la dégradation et dénonce "l'échec" de Sarkozy

Triple A : Hollande ne "souhaite pas" la dégradation et dénonce "l'échec" de Sarkozy | Hollande 2012 | Scoop.it

Au lendemain de l'avertissement de S&P, le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, a affirmé mardi qu'il ne souhaitait "pas qu'il y ait une dégradation de la note de la France" par les agences de notation, tout en dénonçant "un échec de la politique conduite depuis cinq ans" par Nicolas Sarkozy." "Je ne souhaite pas qu'il y ait une dégradation de la note de la France, à la fois pour les Français, parce que ça voudrait dire que nous serions obligés les uns et les autres d'emprunter à des taux plus élevés, mais aussi parce que je pense à l'après-2012", a déclaré François Hollande sur France Inter. "Je ne veux rien dire qui puisse affaiblir la France au moment où elle affronte des difficultés, elle les affronte d'ailleurs depuis plusieurs années", a-t-il ajouté. Il a toutefois estimé que "la situation marque un échec de la politique qui est conduite depuis cinq ans" par le chef de l'État. Le député de Corrèze a notamment mis en cause "les plans successifs de rigueur, l'absence de soutien de l'activité" par le gouvernement qui ont abouti à "une croissance minimale au premier semestre 2012. Et donc le doute s'est installé sur l'affichage des perspectives de réduction des déficits" de la France. "D'autre part, a-t-il dit, notre système bancaire est fragile." Selon le candidat PS, "la France devrait d'ores et déjà reprendre les allègements fiscaux qui ont été consentis aux plus favorisés et qui n'ont pas été repris par les deux derniers plans dits de rigueur présentés par le gouvernement".

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Le PS détaille les 75 milliards de cadeaux fiscaux de Sarkozy

Le PS détaille les 75 milliards de cadeaux fiscaux de Sarkozy | Hollande 2012 | Scoop.it

Le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande avait opposé vendredi 28 octobre, sur le plateau de France 2, les 2,5 milliards d'euros que coûterait pendant son quinquennat sa proposition de créer 60.000 postes dans l'Education nationale aux "75 milliards d'euros de cadeaux fiscaux" de Nicolas Sarkozy pendant son quinquennat. Le PS a souhaité précisé le chiffre évoqué en publiant sur son site le détail de la facture. Une facture sur laquelle François Hollande est revenue, lundi 7 novembre, sur le plateau du 20h de France 2, juste après l’annonce du plan de rigueur présenté par le Premier ministre François Fillon. "Nous payons cher l'échec de Nicolas Sarkozy", a déclaré le candidat socialiste à la présidentielle en dénonçant "un plan incohérent, injuste et inconséquent". Au même moment sur le plateau de TF1, le chef du gouvernement fustigeait une "critique polémique et politicienne qui est fausse". "Les 75 milliards d’euros de cadeaux fiscaux depuis cinq ans énoncés par François Hollande ne proviennent que de trois mesures emblématiques du gouvernement Sarkozy qui ont été entièrement financées par de la dette", déclare le Parti socialiste sur son site internet. Le paquet fiscal, prenant en compte la réforme de l'ISF et du bouclier fiscal en 2011, aurait coûté 45 milliards d'euros en quatre ans et demi. La suppression de la TVA dans la restauration représente une facture de 9 milliards d'euros en 3 ans. La suppression de la taxe professionnelles : 21 milliards d'euros sur 3 ans. Soit un total de 75 milliards d'euros. A l'UMP, maintenant, de faire ses calculs... Une évaluation avait été faite, a priori, par le ministre de l'Industrie et de l'Energie Eric Besson, lorsqu'il était encore secrétaire national du PS à l'économie et à la fiscalité. La note, datée du 12 décembre 2006, mentionnait un projet "incohérent et coûteux" d'un montant "d'au mois 75 milliards d'euros en dépenses brutes" d'ici 2012.

more...
No comment yet.