Hollande 2012
Follow
Find tag "Fillon"
11.0K views | +0 today
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Valls : "Fillon n'est plus à la hauteur de sa fonction"

Valls : "Fillon n'est plus à la hauteur de sa fonction" | Hollande 2012 | Scoop.it

Les attaques de François Fillon à l'encontre de François Hollande montrent que le premier ministre "n'est plus à la hauteur de sa fonction", estime Manuel Valls, membre de l'équipe de campagne de François Hollande. Dans un entretien publié vendredi 16 décembre sur le site du Journal du dimanche, le directeur de communication du candidat socialiste à l'élection présidentielle répond aux critiques du locataire de Matignon, qui a notamment accusé François Hollande d'"irresponsabilité" et de "mensonge""Les attaques de François Fillon révèlent qu'il n'est plus à la hauteur de sa fonction et qu'il cherche avant tout à masquer son bilan commun avec Sarkozy : chômage, précarité, dette et récession", déclare le député-maire d'Evry (Essonne). Sur le dossier des retraites, qui a fait débat cette semaine, Manuel Valls déclare qu'"en toute transparence, François Hollande recadre le projet socialiste en fonction de son analyse de la situation économique""En l'espèce, sa position est claire et cohérente : ceux qui ont travaillé dès 18 ans pourront partir dès 60 ans à taux plein ; pour tous les autres, une négociation collective avec les partenaires sociaux déterminera les conditions de leur départ", résume-t-il. A un peu plus de quatre mois du premier tour de la présidentielle, Manuel Valls appelle au rassemblement des troupes socialistes. Un message notamment adressé à Arnaud Montebourg, qui a récemment levé des soupçons sur le financement et le fonctionnement de la fédération PS du Pas-de-Calais. "La gauche doit se rassembler pour montrer que le changement est la seule voie du redressement national. Les Français n'attendent pas d'elle qu'elle consacre sa salive aux rumeurs et aux faits divers", dit-il. "Chacun doit prendre sa place, avec sa personnalité et son talent, et notamment Arnaud", ajoute Manuel Valls à l'attention de son ancien rival de la primaire PS. "Le seul conseil que j'ai à donner, c'est 'tous sur le pont pour parler des vrais sujets et relayer les propositions de François Hollande'". Chargé de la communication de François Hollande, Manuel Valls se défend des accusations de rigidité dont il fait parfois l'objet. "Si on me critique parce que je suis perfectionniste et bien organisé, je prends ça pour un compliment. Au-delà de tous les défauts que je dois bien avoir, je mets, sans états d'âme, toute mon énergie au service du candidat", dit-il.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Fabius : «Nous ne continuerons pas la règle du 1 sur 2, mais nous n'augmenterons pas le nombre de fonctionnaires»

Fabius : «Nous ne continuerons pas la règle du 1 sur 2, mais nous n'augmenterons pas le nombre de fonctionnaires» | Hollande 2012 | Scoop.it

Ce matin [07/12], les ténors socialistes se sont exprimés dans les émissions matinales pour donner leur vision de la crise de la zone Euro. Si pour l'ensemble des caciques de gauche, le gouvernement est responsable de la situation économique de pays, Laurent Fabius, l'ancien premier ministre n'a pas manqué de distiller habilement quelques pistes du projet PS pour la présidentielle. Parmi ces annonces qui risquent bien de faire réagir, le fait que les socialistes ne comptent pas augmenter le nombre de fonctionnaires, alors qu'une des mesures-phares de François Hollande est de créer 60 000 postes dans l'éducation nationale. Par ailleurs, l'intervention du premier ministre François Fillon, la veille au soir au journal de 20 heures qui a exclu un troisième plan de rigueur n'a pas réussi à calmer les ardeurs de l'opposition à gauche. Michel Sapin, secrétaire national à l'économie du PS a lancé la première salve. Invité sur RTL chez Jean-Michel Apathie, il a assuré qu'il y a «dans la tête de François Fillon une vision de la France qui se dégrade». Selon lui, si «la France n'a plus de croissance» et qu'«elle est en récession», «le gouvernenement et le président de la République en porte une forte responsabilié». Le proche de François Hollande chargé de la rédaction du projet présidentiel, assure que ce nouveau contexte économique change la donne dans le programme du PS. « Il faut prendre en compte cette réalité », admet l'ancien ministre du gouvernement Jospin, mais avant de positiver. «J'espère bien que la France ne sera pas en récession pendant des dizaines d'années », assure-t-il. Michel Sapin, a également mis en garde contre un nouveau traité européen qui ne serait fait que de «procédures» pour «mettre en oeuvre que de l'austérité, sans solidarité». Quant à savoir si à l'avenir, François Hollande pourrait être engagé par ce nouveau traité. Le député de l'Indre a été très clair : «la seule chose qui engage, c'est un traité ratifié, pas un traité négocié».  Invitée sur France 2, Martine Aubry, la patronne du PS, a exhorté le président de République à «agir» contre la crise au lieu de «bavasser sur des règles juridiques pour faire plaisir aux agences de notation.» «J'aurais été rassurée si le Premier ministre avait dit qu'il allait enfin faire en sorte de sortir de la crise en supprimant des cadeaux fiscaux non financés qui expliquent une grande partie de nos déficits, et en aidant à la relance de la croissance», a affirmé la maire de Lille. Pas question non plus pour elle, de se rassurer après l'annonce du refus du troisième plan de rigueur. «On nous avait dit qu'il n'y aurait pas de second. Chacun sait que les promesses du président du gouvernement sont rarement tenues», attaque-t-elle. «Relancez la croissance, réduisez vos déficits, les avantages fiscaux accorés aux plus favorisés», a conclu Martine Aubry. Quelques minutes plus tard, Laurent Fabius a pris le relais, au rendez-vous RMC-BFM-TV. Invité chez Jean-Jacques Bourdin, l'ancien premier ministre n'a pas mâché ses mots. «La politique économique de la France a été menée en dépit du bon sens», a affirmé le député de Seine-Maritime. «Si on est menacé par la perte du triple A, c'est parce que la situation en France est mauvaise, déclare le socialiste, qui se défend «de jouer la politique du pire» «La vraie règle d'or c'est de gérer correctement les finances publiques aujourd'hui», a-t-il déclaré. Pour l'avenir, celui qui travaille actuellement avec d'autres experts sur le projet PS a donné quelques pistes à suivre, notamment sur le nombre de fonctionnaires. «Nous ne continuerons pas la règle du 1 sur 2, mais nous n'augmenterons pas le nombre de fonctionnaires», a-t-il annoncé. Même s'il concède qu'il n'a pas toujours été d'accord avec François Hollande dans le passé, il annonce qu'il jouera un rôle déterminant dans sa campagne : «je vais aller à l'étranger pour le représenter en février». Mais pas question d'adhérer à l'idée du traité européen porté par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel pour sortir de la crise. «Il faut aller vite alors qu'un traité ca met des mois et des années, il ne répond pas à l'urgence. Cela ne permet pas de relancer la croissance», a-t-il critiqué.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Sécu/fraude : Sarkozy choisit ses thèmes de campagne, estime M. Ayrault

Le président du groupe PS à l'Assemblée, Jean-Marc Ayrault, a estimé mardi que le chef de l'Etat "choisit ses thèmes" pour être réélu en mettant l'accent sur la lutte contre la fraude à la Sécurité sociale. "Voilà que le président sortant, le candidat choisit ses thèmes" a déclaré M. Ayrault, lors de son point de presse hebdomadaire, parlant aussi d'un appel du pied aux députés UMP de la Droite populaire. "Mais qui est pour la fraude, contre le respect des lois ? On ne peut être que pour l'exemplarité, à condition que l'on s'attaque aux problèmes", a ajouté le député-maire de Nantes, proche de François Hollande. Il a cité la fraude fiscale "que le syndicat des impôts, le Snui, évalue à 40 milliards d'euros: est-ce que ce chantier va être entrepris ?" "Certains entendent que lorsque l'on aura un arrêt maladie, on sera déjà coupable, malade et coupable", a-t-il ironisé. "Il faut être un peu sérieux. La situation de la France est telle que le gouvernement fait tout pour faire oublier sa manière de gouverner. On gouverne à vue, au jour le jour", a-t-il conclu. Le président Nicolas Sarkozy a déclaré mardi à Bordeaux que "voler la Sécurité sociale, c'est trahir la confiance de tous les Français". Le Premier ministre François Fillon a jugé "raisonnable", mardi devant les députés UMP, d'instaurer une journée de carence pour les fonctionnaires en arrêt maladie, selon des propos rapportés de source proche du groupe UMP et confirmés dans son entourage.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Pour Fillon, si Hollande "veut se grandir", il doit s'engager à baisser les dépenses

Pour Fillon, si Hollande "veut se grandir", il doit s'engager à baisser les dépenses | Hollande 2012 | Scoop.it

François Fillon a estimé lundi à Vertou que si le candidat socialiste, François Hollande, voulait "se grandir" et "démontrer sa capacité" à diriger l'Etat, il devait s'engager à réduire les dépenses pour combler le déficit et non augmenter les impôts. A moins de six mois de la présidentielle, le chef de la majorité a fait la promotion devant environ un millier de militants UMP de la gestion de la crise économique par Nicolas Sarkozy et le gouvernement, ciblée par des "attaques grossières de la gauche". Il s'en est également pris au "programme, aux propositions, aux promesses de François Hollande et du PS qui sont tout simplement irresponsables". "Irresponsable, la création de nouveaux emplois dans le secteur public, au prix d'une petite manoeuvre pour essayer d'en réduire le coût", a-t-il asséné. "Irresponsable" aussi la promesse d'un retour à la retraite à 60 ans qui menace la "crédibilité de notre pays dans le monde", a poursuivi M. Fillon, qui ne se fait "toutefois aucune illusion" sur le fait que les socialistes reviendront sur cette promesse, selon lui, intenable. "Irresponsable enfin le marchandage (entre le PS et EELV) sur le nucléaire", a lancé M. Fillon, citant avec gourmandise l'ex-Premier ministre Michel Rocard qui a dit dimanche qu'il ne fallait pas "attenter" au nucléaire dix ans avant la décrue des réserves pétrolières. Au moment où M. Hollande est la cible d'attaques à droite comme à gauche, le Premier ministre a mis au défi le député de Corrèze, "s'il veut se grandir" et "démontrer sa capacité" à gouverner le pays, de "dire clairement que la dépense publique doit baisser dans notre pays" et que la hausse d'impôts ne peut suffire à diminuer le déficit.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

L'opposition fustige le futur plan de rigueur

L'opposition fustige le futur plan de rigueur | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Les derniers arbitrages sur le nouveau plan d'austérité sont en cours ce week-end à l'Elysée, où Nicolas Sarkozy a reçu samedi François Fillon et des poids lourds du gouvernement. Parmi les mesures qui pourraient être annoncées lundi par le Premier ministre après le conseil des ministres décalé : une hausse de la TVA appliquée à la restauration, aux travaux de rénovation des logements ou aux divers emplois à domicile et une surtaxe exceptionnelle sur l'impôt des sociétés, visant les grands groupes. Fillon a d'ores et déjà prévenu : «Le budget 2012 sera l'un des plus rigoureux depuis 1945.» Dans l'opposition et chez les syndicats, les réactions ne se sont pas fait attendre.
  • Au PS, François Hollande a ironisé sur la hausse de la TVA, «la preuve de l'inconstance» de la politique de Nicolas Sarkozy si la mesure se confirme. Depuis son fief de Birve (Corrèze), le candidat à l'élection présidentielle a souligné que «le paquet fiscal a été progressivement déconstruit alors même que c'était l'illustration du slogan de campagne de Nicolas Sarkozy». Pour lui, «qu'il faille des mesures supplémentaires» pour réduire le déficit «démontre bien que les décisions qui ont été prises il y a encore quelques jours et présentées par François Fillon ne suffisent déjà plus». «Ces taxes supplémentaires, qui avaient été décidées et qui allaient déjà peser sur le pouvoir d'achat des Français, ne sont pas suffisantes.»
more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Polémique autour des propos de François Hollande sur la retraite

Polémique autour des propos de François Hollande sur la retraite | Hollande 2012 | Scoop.it

L'UMP a accusé ce mardi François Hollande d'avoir "menti" en revenant sur la proposition du PS de rétablir la retraite à 60 ans pour tous si la gauche arrivait au pouvoir en 2012. La polémique enfle entre la majorité et le PS sur le thème des retraites. Le candidat socialiste à l'élection présidentielle a déclaré lundi sur RTL que les salariés ayant commencé leur vie professionnelle à 18 ans et cotisé 41,5 ans (soit 166 trimestres) pourraient partir à la retraite à 60 ans. "Ceux qui n'ont pas la durée de cotisation ne le pourront pas", a-t-il ajouté. Le projet socialiste adopté au printemps dernier évoque un retour de l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans afin de contrer la réforme mise en place par l'actuel gouvernement, une mesure très coûteuse. Lors de la primaire socialiste, François Hollande avait été poussé sur ce thème par une autre candidate, Martine Aubry, qui lui avait fait ainsi déclarer, lors d'un débat télévisé : "oui, on rétablira l'âge légal si c'est ça la question". Des inflexions que le ministre de l'Emploi, Xavier Bertrand, a relevées ce mardi lors des questions à l'Assemblée nationale, où il a accusé François Hollande de mentir. "Nous avons compris que la campagne du candidat socialiste a commencé dans le mensonge", a-t-il déclaré. "Hier matin, même en cherchant à camoufler les choses, on l'a compris : M. Hollande a menti. Il n'y aura pas le retour à la retraite à 60 ans. Voilà la preuve du mensonge, qui vient de la bouche même du candidat socialiste", a-t-il ajouté. Selon lui, le schéma présenté par François Hollande représentera "20 milliards d'euros qui manqueront pour les comptes de régime de retraite, tous régimes confondus, d'ici 2018". Le Premier ministre, François Fillon, avait évoqué lundi la somme de "8 milliards supplémentaires d'ici 2018". "Donc c'est juste impossible", avait-il déclaré. L'entourage de François Hollande a confirmé que le candidat avait procédé à ses propres arbitrages. "Différentes options étaient représentées sur ce sujet pendant la primaire", a déclaré une de ses porte-parole, Najat Vallaud-Belkacem. "En remportant les suffrages, François Hollande a, de fait, fait prévaloir sa position." La parlementaire Marisol Touraine, chargée des questions sociales dans l'équipe de François Hollande, a quant à elle rappelé la nécessité de revenir sur une réforme des retraites "injuste et non financée". "Nous devons ouvrir une négociation avec les syndicats pour une réforme durable, à l'automne 2012 devant aboutir en 2013", a-t-elle expliqué à Reuters. "Mais avant, il nous faut répondre à l'injustice la plus criante : ceux qui ont commencé à travailler jeunes, qui portent tout l'effort de la réforme", a-t-elle ajouté. L'élue socialiste évalue entre 1 et 2 milliards le coût de la mesure annoncée par François Hollande. "C'est vraiment une fourchette haute. Nous devons encore affiner les chiffrages", a-t-elle précisé.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Hollande en réunion de travail avec le SPD à Berlin dès hier [04/12]

Hollande en réunion de travail avec le SPD à Berlin dès hier [04/12] | Hollande 2012 | Scoop.it

François Hollande est arrivé dimanche à Berlin où le candidat PS à l'Elysée en 2012 est lundi "l'invité d'honneur" du congrès du SPD, sur fond de rencontre Sarkozy-Merkel à Paris, de débat sur l'avenir de la zone euro et, en France, d'accusation de "germanophobie" lancée par François Fillon. Lundi, M. Hollande s'exprimera à 9h00 devant le congrès du SPD, quelques heures avant la rencontre Nicolas Sarkozy/Angela Merkel à l'Elysée. Dès dimanche soir, le vainqueur de la primaire PS devait aborder les sujets chauds à l'agenda du couple franco-allemand (projet de révision des traités européens, rôle de la BCE, eurobonds, taxation des transactions financières...) avec la "troïka" du SPD, son président Sigmar Gabriel, et les anciens ministres Peer Streinbrück et Franck-Walter Steinmeier. Les élections en Allemagne où les sociaux-démocrates sont dans l'opposition depuis 2005, sont prévues en 2013. "Nous avons des convergences, nous avons des points de débat", a commenté le conseiller spécial de François Hollande, le patron des députés PS Jean-Marc Ayrault, qui assiste à ce dîner. "Cette histoire est derrière nous", a-t-il ajouté au sujet de l'attaque de François Fillon (le Premier ministre a enjoint François Hollande "de mettre un terme aux dérapages de ses amis", et de ne pas "être l'otage complaisant d'une dérive stupide aux relents germanophobes"). Une allusion à Arnaud Montebourg, qui a accusé l'Allemagne d'Angela Merkel de mener "une politique à la Bismarck". Responsable de la communication de François Hollande, présent à Berlin, Manuel Valls a souhaité "que Fillon s'occupe d'abord des problèmes des Français, qu'il s'occupe de Claude Guéant, ce ministre étrange qui fouille dans les poubelles".

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

A l'Assemblée, François Fillon sonne la charge contre Hollande et les socialistes

A l'Assemblée, François Fillon sonne la charge contre Hollande et les socialistes | Hollande 2012 | Scoop.it

François Fillon a sonné la charge, mardi 15 novembre, contre les socialistes, auxquels il a reproché de prédire la perte du "triple A" de la dette française et qu'il a accusés de faire le jeu des agences de notation. François Hollande avait déclaré, le 11 novembre, que la note de la France, dont la dégradation avait été annoncée par erreur par l'agence de notation Standard & Poor's, était d'ores et déjà condamnée, du fait de l'écart des taux d'intérêt appliquées aux emprunts français et allemands. "D'une certains façon, c'est comme si nous étions d'ores et déjà dégradés", avait dit le candidat socialiste à l'élection présidentielle. "Le Parti socialiste a choisi une stratégie de dénigrement qui pèse sur la France tout entière. Les porte-parole du Parti socialiste sont devenus les auxiliaires des agences de notation", a déclaré le premier ministre lors des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale. "Ce sont eux qui annoncent à l'avance que la France va perdre son triple A, a-t-il ajouté. Que François Hollande, le responsable du Parti socialiste, le candidat aux élections, annonce lui-même à la télévision que la France a perdu son triple A, ça n'est pas responsable." Le chef du gouvernement s'en est pris ensuite au programme du candidat socialiste qui, selon lui, "vient accroître les incertitudes qui pèsent sur la crédibilité de notre pays". M. Fillon a reproché aux socialistes de proposer "des créations d'emplois publics, le retour au partage du travail (...) et, pire encore, le retour à la retraite à 60 ans". Il a aussi évoqué les négociations en cours entre socialistes et écologistes sur le nucléaire pour accuser le PS de "marchandage sur l'énergie". "Vous avez choisi de sacrifier l'un des domaines d'excellence de l'industrie française", leur a-t-il reproché. S'adressant à celui qui l'avait interrogé, Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste, le premier ministre a lancé: "Quittez vos habits de marchand d'illusions ! Il est encore temps d'abandonner cette vision dépassée du monde et de montrer que le Parti socialiste est capable, lui aussi, de prendre ses responsabilités et d'aider au redressement de notre pays."

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Plan de rigueur : Hollande répliquera à Fillon au JT de France 2

Plan de rigueur : Hollande répliquera à Fillon au JT de France 2 | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Le candidat PS à la présidentielle sera l'invité du journal télévisé de France 2 lundi soir pour commenter l'annonce du nouveau plan de rigueur par le Premier ministre dans la journée, indique la chaîne publique dimanche soir dans un communiqué. François Hollande répondra aux questions de David Pujadas, et «sera également interrogé sur le G20 et la crise de la dette européenne», précise le communiqué. Le Premier ministre s'adressera de son côté aux Français au 20 Heures de TF1...
  • Auparavant, c'est dans «Libération» que le candidat à l'Elysée a choisi de riposter. Dans une interview à paraître ce lundi, il estime que «le gouvernement poursuit une politique faite de bricolages et de rapiéçages» en matière de fiscalité. «N'oublions pas que, depuis le début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, 75 milliards de recettes fiscales ont été perdus, en raison d'allégements en faveur des grandes entreprises et des ménages les plus favorisés. Il eût été légitime de récupérer une partie de ces sommes accordées sans résultat tangible sur l'économie réelle», dit le député de Corrèze. Samedi, déjà, François Hollande avait ironisé sur la hausse de la TVA, "la preuve de l'inconstance» de la politique de Nicolas Sarkozy si la mesure se confirme".
more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Hollande rejette toute "convergence sociale" avec l'Allemagne

Hollande rejette toute "convergence sociale" avec l'Allemagne | Hollande 2012 | Scoop.it

"François Hollande a estimé, jeudi 22 septembre, que François Fillon venait de "révéler le programme de Nicolas Sarkozy" pour l'élection présidentielle, à la suite des propos du premier ministre concernant un rapprochement des durées de travail et de l'âge de départ en retraite entre la France et l'Allemagne. "La position de François Fillon est incompréhensible", a déclaré le candidat à la primaire socialiste, lors d'un déplacement au Creusot, en Saône-et-Loire. "François Fillon a pris un exemple, l'Allemagne, qui n'est pas le bon et qui laisse penser aux Français que la réforme qui vient d'être votée, finalement, est déjà insuffisante. C'est un aveu terrible que vient de faire le premier ministre", a-t-il ajouté."

more...
No comment yet.