Hollande 2012
Follow
Find tag "Elysée"
11.0K views | +0 today
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Hollande accuse l'Elysée d'orchestrer les attaques à son encontre

Hollande accuse l'Elysée d'orchestrer les attaques à son encontre | Hollande 2012 | Scoop.it

A Bondy (Seine-Saint-Denis), en marge d'un déplacement consacré à l'éducation, le candidat du PS à la présidentielle, François Hollande, a accusé Nicolas Sarkozy d'orchestrer la campagne de dénigrement le concernant, qui s'est intensifiée ces derniers jours. "Ces messages sont organisés, partent du plus haut niveau, ils sont répétés, scandés, quand ils ne sont pas préparés au QG de campagne du président qui n'est pas candidat (...). Moi je ne tomberai pas dans ces travers, je n'utiliserai pas de mots qui peuvent abaisser le niveau de la politique (...). Je ne voudrais pas que la campagne soit simplement organisée autour des formules et des dénigrements des uns et des autres. Les mots qui sont utilisés, les formules qui sont prises, ça ne m'atteint pas, en aucune façon. Moi, je conduis mon parcours avec sérénité et avec le sens des responsabilités."

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Sarkozy et l'UMP se moquent du "caractère" de Hollande

Sarkozy et l'UMP se moquent du "caractère" de Hollande | Hollande 2012 | Scoop.it

C’est l’Elysée qui est à la manœuvre, mais ce sont les ministres qui flinguent. Après s’être beaucoup moquée du programme du candidat PS (les 60000 postes de fonctionnaires dans l’Education nationale, les 300000 emplois d’avenir), la garde rapprochée du chef de l’Etat a décidé de passer à la vitesse supérieure. Et d’attaquer plus franchement Hollande sur son manque supposé de colonne vertébrale, son « incapacité à trancher », selon les mots d’un dirigeant UMP. Invitée hier du « Grand Rendez-vous » Europe 1 - « le Parisien » et « Aujourd’hui en France » - i > télé, la ministre du Budget, Valérie Pécresse, a donné le ton : « Ni la France ni l’Europe ne pourraient se permettre d’avoir un président comme François Hollande qui soit à la fois faible et indécis. » Et d’ajouter : « Quand je vois Hollande faible avec les Verts sur le nucléaire, faible avec Montebourg et Le Guen qui attaquent nos partenaires allemands, faible sur le Pas-de-Calais (NDLR : la fédération socialiste soupçonnée de financement douteux), je me dis que les Français voudront un président qui préside. » La semaine dernière, Nicolas Sarkozy avait demandé à ses proches d’oublier Jean-Luc Melenchon et Eva Joly et de concentrer leurs piques sur François Hollande. « Sa faiblesse, c’est son caractère. C’est là-dessus qu’il faut le cibler, argumente le président en privé. Dire qu’il n’a même pas réussi à faire investir son chef de cabinet aux législatives (NDLR : proche de Hollande, Faouzi Lamdaoui visait la 9e circonscription des Français de l’étranger, que Martine Aubry a finalement attribuée à un autre candidat socialiste). » Toujours devant ses proches, Sarkozy juge « mauvais » le début de campagne de son concurrent PS : « Qu’il continue comme ça. Si Mitterrand et Jospin ne l’ont jamais pris au gouvernement, c’est peut-être qu’il y avait une raison. » La cellule riposte de l’UMP, qui se réunit chaque semaine autour de Brice Hortefeux, a été chargée de réfléchir à d’autres angles d’attaque, mais touchant toujours la personnalité du candidat. « On voit bien qu’il a un problème de leadership, assure l’ex-ministre de l’Intérieur. En tant que chef de parti, il était naturel qu’il soit conciliant. Mais, quand on aspire à la présidence, il faut savoir trancher. » Pour l’heure, Hollande a décidé ne pas réagir aux attaques frontales de la droite. Une stratégie de l’évitement qui ne semble pas trop mal lui réussir. Selon un sondage de l’institut LH2 pour le site Internet Yahoo, il gagne en effet 1,5 point, à 31,5% au premier tour, tandis que Sarkozy en perd 3, à 26% (57%-43% au second tour). Au final, c’est François Bayrou qui réalise la bonne opération du week-end en prenant 6 points d’un coup après sa déclaration de candidature (13%).

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

"L'avance prise par François Hollande rend fébrile l'Elysée" (O. Faure)

"L'avance prise par François Hollande rend fébrile l'Elysée" (O. Faure) | Hollande 2012 | Scoop.it

"Voici que Franck Louvrier, le conseiller en communication de Nicolas Sarkozy entre en scène. Il consacre un billet sur son blog à cette historiette qu’il titre “François Hollande l’usurpateur”. Voilà un homme qui détecte mieux le choc des photos qu’il ne mesure le poids des mots… Voilà un conseiller qui hiérarchise avec un certain talent l’actualité. Au cours d’une semaine rythmée par les soupçons qui entourent l’attentat de Karachi, les révélations de l’avocat Bourgi, les conversations de Brice Hortefeux avec l’ami Gaubert, pas un mot de ces affaires et c’est François Hollande à qui il accole le qualificatif “d’usurpateur”. Le rideau de fumée est bien mince. La République s’abîme et les artifices de communication ne peuvent plus faire écran devant cette incontournable réalité."

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

J.-P. Bel : "Hollande est traité de tous les noms d'oiseaux"

J.-P. Bel : "Hollande est traité de tous les noms d'oiseaux" | Hollande 2012 | Scoop.it

Ce lundi [12/12], sur Public Sénat, Jean-Pierre Bel, président du Sénat, a déclaré que "tous les matins à l'Elysée", on cherchait "la meilleure formule pour attaquer" François Hollande, "traité de tous les noms d'oiseaux""Aujourd'hui, Hollande est à un tel niveau dans les sondages que Nicolas Sarkozy a regroupé face à lui toute une série de personnalités, voire de candidats dont l'unique objectif est de taper sur lui", a déclaré Jean-Pierre Bel. "Tous les matins, à l'Elysée, on se réunit pour trouver la meilleure formule pour attaquer François Hollande (...). Il se voit traité de tous les noms d'oiseaux", a-t-il ajouté. "Pour autant, François Hollande (est) calme et déterminé". Il "sait où il va" et "cette sérénité me rend optimiste pour les mois à venir"Interrogé sur les premiers textes de loi examinés par la nouvelle majorité de gauche, Jean-Pierre Bel a souligné que cette majorité avait "montré quelles étaient les grandes directions d'une politique économique et sociale de gauche, ce que serait un budget de gauche", en refusant "tout ce que Sarkozy a mis en place depuis cinq ans et qui consiste à favoriser les plus riches""Nos collègues de l'UMP nous ont qualifiés de laboratoire. Je suis d'accord avec eux : un laboratoire est un endroit où on fait preuve de créativité, d'inventivité, de réflexion pour l'avenir et je pense que c'est ce qu'on attendait de nous", a-t-il poursuivi.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Pour Nicolas Sarkozy, Hollande est une bulle

Pour Nicolas Sarkozy, Hollande est une bulle | Hollande 2012 | Scoop.it

Nicolas Sarkozy estime que François Hollande reste anormalement haut dans les sondages. C’est ce qu’il a expliqué le 30 novembre, à l’Elysée, devant le comité de pilotage de sa campagne où figurent Fillon, Juppé, Raffarin, Copé, Guéant... Depuis sa victoire aux primaires, le candidat du PS a pourtant déjà connu un décrochage notable (il se situe globalement aujourd’hui autour de 30 %). Mais, d’après le président, il devrait encore perdre jusqu’à une dizaine de points. Ceux-ci devraient, toujours selon les pronostics présidentiels, être récupérés par Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon. Par consé­quent, le chef de l’Etat a demandé à ses troupes de ne plus attaquer les candidats d’Europe Ecologie et du Front de gauche, mais de se concentrer sur Hollande. Chacun prépare donc de nouvelles munitions. Dans le début de campagne de l’ex-patron du PS, l’Elysée a déjà repéré plusieurs « failles, qui pèseront lourdement » pour la suite du combat. D’abord son équipe. Celle-ci est composée essentiellement d’élus. « Cela ne peut pas fonctionner, souligne un conseiller de Nicolas Sarkozy. Ils n’auront pas le temps de travailler. Cela ne va être que des guerres de posture des uns par rapport aux autres. Sarkozy en 2007 avait un commando de dix types fonctionnels qui n’étaient là que pour lui. » Autre erreur majeure selon l’entourage présidentiel : l’absence de propositions du socialiste. « Nous avons été dominés pendant les primaires. Mais, depuis un mois, nous avons repris la main sur la bataille des idées », se félicite un collaborateur du chef de l’Etat. Il y a enfin la personnalité de l’adversaire. « Au moins Ségolène Royal était charismatique », dit l’un. « Hollande est un candidat de substitution. Cela remontera forcément », anticipe un autre. Le portrait de François Hollande fait par Tristane Banon dans son livre « Le bal des hypocrites » n’est pas passé inaperçu à l’Elysée. « Il était mon héros. Il n’avait pas vraiment de charisme, pas franchement de prestance, je lui disais l’allure d’un poulpe, mais c’était un homme brillant et bon », écrit la jeune femme aujourd’hui déçue par celui qu’elle appelle « l’ancien gros ». « C’est très bien vu », sourit un proche de Sarkozy. Une future munition ?

more...
No comment yet.