Hollande 2012
11.1K views | +0 today
Follow
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Hollande et les sobriquets (blog G. Tabard - Les Echos)

Hollande et les sobriquets (blog G. Tabard - Les Echos) | Hollande 2012 | Scoop.it

"Luc Chatel, au grand jury hier soir, a comparé François Hollande à Babar et Nicolas Sarkozy à Asterix. Drôle de Match, non ? Oui, ce qui est étonnant c’est que François Hollande suscite à ce point les comparaisons et les images, pas toutes flatteuses, tant s’en faut. Laurent Fabius il y a dix ans, l’avait comparé à une fraise des bois. Luc Chatel le compare aujourd’hui au roi des éléphants. Arnaud Montebourg qui le soutient aujourd’hui l’avait rebaptisé Flamby ; ce n’était pas très flatteur. Sur un terrain politique, Martine Aubry avait joué, et perdu, la primaire en s’en prenant à la « gauche molle » incarnée par le député de la Corrèze. Cette fois que Jean-Luc Mélenchon qui l’affuble de qualificatif de « capitaine de pédalo dans la tempête ». Toutes ces images au mieux ironiques, au pire désobligeantes, visent toutes à une chose : mettre en cause la crédibilité, l’autorité, la stature, de celui qui est désormais le candidat socialiste à l’élection présidentielle. « Babar, disait ainsi Chatel hier soir, c’est l’histoire qu’on raconte aux enfants pour les endormir le soir ». L’inverse bien sûr du devoir de vérité qu’impose la crise. L’UMP, qui a réuni sa « cellule de riposte » à la veille du week-end du 11 novembre a décidé de pilonner Hollande avec cet angle d’attaque. C’est normal, après tout la gauche n’a jamais retenu ses coups contre Nicolas Sarkozy. La droite, à son tour ne va pas se gêner de prendre sa revanche d’autant qu’elle a un gros retard à rattraper. Le plus embarrassant pour François Hollande, ce sont les coups venant de ceux avec qui il devra former une majorité en cas d’élection. Il y a le problème avec les Verts sur le nucléaire, on va y venir. Mais il y a surtout Jean-Luc Mélenchon qui accuse le candidat PS d’avoir la « même analyse » de la crise que Nicolas Sarkozy et d’être une sorte de « Papandréou français » - ce n’est pas un compliment – et d’être « incapable de rassembler une majorité populaire ». il y a, comme toujours, de la posture dans le discours de Mélenchon mais le problème pour Hollande c’est que pour exister, le candidat du Front de gauche a besoin de se démarquer donc ses attaques risques d’être incessantes durant les mois qui viennent. (...)"

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Stéphane Le Foll : "La droite est incapable de faire campagne pour défendre ce qu'elle a fait"

Stéphane Le Foll : "La droite est incapable de faire campagne pour défendre ce qu'elle a fait" | Hollande 2012 | Scoop.it
  • A propos des attaques de Jean-Luc Mélenchon : « On ne peut pas accepter de jouer la division de la gauche. Dans une présidentielle […] la gauche doit pouvoir faire valoir sa diversité, et Jean-Luc Mélenchon est candidat, il a des idées. […] Mais il ne peut pas, comme il l’a fait, attaquer François Hollande, parce que c’est la division qui est derrière ces attaques, et donc la défaite. Nous, nous voulons jouer la victoire. »
  • A propos des attaques de Luc Chatel : « De la part d’un ministre de l’Education Nationale, d’utiliser ces termes dans le contexte dans lequel on est aujourd’hui […] ça en dit long sur la situation de la droite aujourd’hui, qui est incapable de faire campagne pour défendre ce qu’elle a fait et qui trouve des artifices […]. Cette campagne doit avoir une autre tenue. »
  • A propos d’un accord avec les Verts et du nucléaire : « Ce qui a été dit par François Hollande, c’est un changement dans la politique énergétique française […], avec la réduction de la part du nucléaire […] mais en même temps, sur cette question de la sortie du nucléaire et sur la question de Flamanville, il a été, depuis le départ […] clair et net. […] Si les Verts considèrent que l’accord passe par le fait de revenir sur ce qui a été dit devant trois millions de Français, il est clair que ça sera très difficile. […] Sur ces deux points là, nous ne reviendrons pas sur ce qu’a dit François Hollande. »
  • A propos des raisons de la crise : « Qu’est-ce qu’a fait Nicolas Sarkozy depuis le début ? Il a fait des choix politiques. On laisse croire que la dette, la situation des comptes, c’est la crise. Ce n’est pas vrai ! Il y a des choix majeurs qui ont été faits, […] les cadeaux fiscaux, ils ont existé […] ça continue d’exister ! »
more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Jack Lang défend Hollande

"Révolté par la vulgarité du débat politique", l'ancien ministre de François Mitterrand dénonce dans un communiqué "une campagne ordurière orchestrée" qui "ne peut que susciter l'indignation". "D'étranges convergences dans l'insulte grossière unissent le cabinet noir de l'Elysée, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen", affirme-t-il. "On attendrait du candidat du Front de gauche un comportement plus convenable. Ses multiples diatribes abaissent le débat politique", estime-t-il notamment à propos de M. Mélenchon. "Notre candidat s'impose par la dignité de son attitude et la force de ses convictions. Les attaques en dessous de la ceinture ne sauraient en aucune manière porter atteinte à l'immense crédit moral qui est le sien", ajoute-t-il. Jean-Luc Mélenchon a comparé durant le week-end le candidat socialiste à un "capitaine de pédalo" dans une "saison des tempêtes". Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a, lui, jugé que François Hollande s'apparentait à "Babar, le roi des éléphants" dont les histoires "endorment les enfants".

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Pour Chatel, Hollande c'est "Babar le roi des éléphants"

Pour Chatel, Hollande c'est "Babar le roi des éléphants" | Hollande 2012 | Scoop.it

"Rantanplan" pour Franck Louvrier, une "poule avec un couteau" pour Laurent Wauquiez, "Babar" pour Luc Chatel. Le niveau monte !


Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a comparé dimanche François Hollande à "Babar, le roi des éléphants" dont les histoires "endorment les enfants", quand son rival à la présidentielle, Nicolas Sarkozy, serait Astérix, car "il gagne toujours à la fin""Puisque c'est la journée de la gentillesse, je vais dire une gentillesse. Il y a un personnage de bande dessinée qu'on connaît bien, qui s'appelle Babar. Babar, il est sympathique, c'est le roi des éléphants. C'est l'histoire qu'on raconte aux enfants pour les endormir le soir", a répondu Luc Chatel à une question sur le socialiste, au Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro. "Il y a Babar d'un côté. Moi je préfère Astérix, voyez. Astérix, c'est celui qui est courageux, celui qui est déterminé, celui qui est protecteur, celui qui sait prendre des décisions. Et puis Sarkozy, il gagne toujours en plus", a-t-il poursuivi. "Une chose est d'être sympathique, d'avoir de l'humour, d'endormir les gens pour la primaire socialiste. Ce n'est pas ce qu'on attend d'un candidat pour la présidentielle", selon le ministre qui a le "sentiment que François Hollande n'a pas pris la pleine mesure de la fonction présidentielle". Luc Chatel a notamment critiqué les commentaires du candidat socialiste sur la dette française et sa position dans les négociations en cours avec EELV pour un éventuel accord électoral. "Quand je vois aujourd'hui que François Hollande est capable de brader quelques circonscriptions électorales contre quelques tranches de centrales nucléaires, ce n'est pas responsable. Ce n'est pas ce qu'on attend d'un homme d'Etat". Les négociations entre François Hollande et les écologistes achoppent sur l'avenir de la centrale nucléaire EPR de Flamanville (Manche) et semblent pour l'heure au point mort. Sur la question de la dette, Luc Chatel a expliqué avoir eu "le sentiment, presque, que François Hollande se réjouissait de la dégradation de la note de la France".

more...
No comment yet.