François Hollande a exprimé aujourd'hui son "émotion" après l'annonce dans la matinée par Nicolas Sarkozy du décès d'un policier grièvement blessé dans une fusillade à la fin novembre. "Mes pensées vont vers sa famille, ses proches, mais aussi ses collègues et l'ensemble des policiers", écrit le candidat socialiste à la présidentielle dans un communiqué. "Dans ce moment d'émotion et de recueillement, je veux aussi adresser un message de soutien à nos forces de sécurité qui assurent une mission risquée et difficile et qui méritent à ce titre le respect, la reconnaissance et la considération de l'ensemble de la Nation", poursuit-il. "Je vous annonce le décès du policier Eric Lales, abattu froidement", avait déclaré dans la matinée le chef de l'Etat lors d'une visite à l'hôtel de police de Marseille, précisant qu'il venait d'"assister aux derniers instants de sa vie". Le policier, un père de famille de 37 ans, avait été atteint de plusieurs balles à l'issue d'une course-poursuite à Vitrolles (Bouches-du-Rhône) avec des malfaiteurs, auteurs d'une série de cambriolages. Un des malfaiteurs avait été tué involontairement par l'un de ses complices qui ont réussi à prendre la fuite.