Hollande 2012
11.1K views | +0 today
Follow
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Le camp Hollande institue un «observatoire des déplacements» de Sarkozy

L'équipe de campagne de François Hollande a annoncé vendredi soir la création en son sein d'un «observatoire des déplacements du Président» Sarkozy afin de «contrôler que le président, dans la période précédant l'annonce éventuelle de sa candidature à la présidentielle respecte la réglementation en vigueur. Dans un communiqué, Daniel Vaillant, mandataire de la campagne de François Hollande, et Pascal Terrasse, président de la commission de contrôle financier du PS, expliquent que "soucieux de l'équité démocratique entre tous les candidats à l'élection présidentielle, cet observatoire aura pour mission essentielle de contrôler que le président, dans la période précédant l'annonce éventuelle de sa candidature à la prochaine élection, s'en tienne au respect rigoureux de la réglementation en vigueur concernant les comptes de campagne"«Toute infraction à ces principes, et notamment l'exposition éventuelle d'éléments d'un programme du futur candidat, préviennent-ils, fera l'objet d'une saisine de la Commission nationale des comptes de campagne (CNCC) afin qu'elle puisse vérifier que les dépenses réalisées avant la déclaration officielle ou l'investiture et supportées par la collectivité publique (l'Etat, au cas particulier) ont bien été réintégrées dans les comptes de campagne déposés par le candidat à l'issue de la campagne.» Pour justifier leur démarche, ils mettent en avant l'avis mercredi de la CNCCFP qu'ils avaient saisie. La commission avait estimé qu'une partie du coût des déplacements du chef de l'Etat pourrait être intégrée à son compte de campagne s'il était «amené à exposer les éléments d'un programme de futur candidat» avant sa déclaration de candidature. «Si au cours de ces manifestations auxquelles il participe dans la période précédant l'annonce éventuelle de sa candidature à la prochaine élection», le chef de l'Etat «est amené à exposer les éléments d'un programme de futur candidat, le coût de l'organisation de ces manifestations devrait être réintégré ultérieurement au compte de campagne, en tout ou partie», avait écrit François Logerot, président de la commission, dans sa réponse aux représentants de François Hollande.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Nucléaire : Hollande pointe un Sarkozy "en campagne et dans la caricature"

Nucléaire : Hollande pointe un Sarkozy "en campagne et dans la caricature" | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Les socialistes n'ont pas vraiment apprécié la sortie de Nicolas Sarkozy sur l'accord PS-EELV concernant la filière nucléaire. Ils accusent le président de mentir en vue de l'élection présidentielle de 2012. François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle a estimé vendredi 25 novembre que "Nicolas Sarkozy est en campagne et dans la caricature" quand ce dernier l'accuse de vouloir "détruire la filière nucléaire""J'ai comme perspectives l'indépendance nationale, le pouvoir d'achat des Français et leur sécurité. Le nucléaire restera la source principale. Je préfère avoir cette vision équilibrée que d'être comme le candidat sortant dans une espèce de caricature et d'affirmation d'un modèle qui me paraît aujourd'hui dépassé", a dit le candidat socialiste en marge du forum Libération, auquel il participait. "Je suis pour la diversification des énergies pour produire de l'électricité, c'est-à-dire avec du nucléaire, puisque j'ai fixé la perspective pour 15-20 ans de réduire la part du nucléaire dans l'électricité de 75 à 50%, mais en même temps de faire monter les énergies renouvelables", a mis au clair François Hollande.
  • "Toujours la même méthode, des mensonges" / La première secrétaire du PS Martine Aubry a, elle, dénoncé les "mensonges" de Nicolas Sarkozy, sur les propositions de la gauche sur le nucléaire. Le chef de l'Etat "a préféré s'attaquer à la gauche et aux écologistes (...) toujours avec la même méthode, des mensonges, mensonges sur l'emploi, mensonges sur nos propositions plutôt que (...) de s'attaquer aux problèmes du pays", a déclaré Martine Aubry devant la presse à la mairie de Lille.
  • "Sortir du tout nucléaire et du tout pétrole""Préparer l'avenir, c'est d'abord la sobriété énergétique. C'est proposer un mix énergétique, sortir du tout nucléaire et du tout pétrole. M. Sarkozy est un président du siècle dernier", a-t-elle ajouté. "Il y a des centaines de milliers d'emplois à créer dans les énergies renouvelables tout en maintenant - c'est ce que propose François Hollande - une part de nucléaire à 50% dans la production d'électricité en 2025", a poursuivi la maire de Lille. "La France a toujours été en pointe dans les révolutions qu'il a fallu faire en matière énergétique. Nous avons une filière extraordinaire" sur laquelle il "faut s'appuyer, à la fois pour réduire la part du nucléaire (...) et en même temps pour développer ces énergies renouvelables", a-t-elle fait valoir.
  • Des "caricatures" pour "faire peur" / L'augmentation de la part des énergies renouvelables permettra aussi "une plus grande indépendance de la France (...) et une réduction du coût de l'électricité (...). L'uranium, c'est comme le pétrole, ce n'est pas renouvelable", a souligné la maire de Lille. Martine Aubry a également évoqué le problème de la "sécurité" du nucléaire, après la catastrophe de Fukushima, qu'il faut selon elle "mettre au premier rang". Elle a jugé "extrêmement choquant de voir un président de la République annoncer des mensonges les uns derrière les autres sur les propositions de ses adversaires", un chef de l'Etat qui "caricature les positions de chacun" et "veut faire peur".
  • Chantage à l'emploi / Pascal Terrasse a pour sa part accusé, dans un communiqué, le président de procéder "à un odieux chantage à l'emploi à des fins politiciennes". "Alors qu'il devrait être le garant du modèle français au coeur de la mondialisation ainsi que de l'unité républicaine, il agite le spectre des délocalisations", estime l'élu socialiste, qui préside la commission locale d'information de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche). Pascal Terrasse affirme par ailleurs qu'il va "solliciter le Conseil constitutionnel au sujet des visites récurrentes" du chef de l'Etat en province, "qui s'apparentent aujourd'hui à des meetings politiques".
more...
No comment yet.