Hollande 2012
Follow
Find tag "NajatVallaudBelkacem"
10.8K views | +0 today
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

"Le prix du gaz flambe, les Français se gèlent" (N. V.-Belkacem)

"Le prix du gaz flambe, les Français se gèlent" (N. V.-Belkacem) | Hollande 2012 | Scoop.it

Le gouvernement a annoncé une nouvelle augmentation de 4,3% des prix du gaz à compter du 1er janvier 2012. Par cette décision en plein cœur de l’hiver, le gouvernement accentue la précarité énergétique qui touche déjà 8 millions de personnes, soit 1 ménage sur 6. Une fois de plus les classes populaires et moyennes feront les frais de l’augmentation des prix de l’énergie. Depuis avril 2010, le prix du gaz a augmenté de 25%. Il est inadmissible que la revalorisation des prix du gaz permette à GDF de maintenir ses bénéfices et ses dividendes, sur le dos des familles qui ont de plus en plus de mal à se chauffer. Pour François Hollande, la lutte contre la pauvreté passe par une juste maîtrise des prix de l’énergie. Une tarification progressive des énergies (eau, électricité, gaz) sera mise en place dès 2012 ainsi que l’instauration d’un bouclier énergétique. C’est une question de dignité humaine.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Non, Hollande "n'oublie pas" la menace Le Pen

Non, Hollande "n'oublie pas" la menace Le Pen | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Dans un livre paru pendant la primaire [« Réagissez ! » (Ed. Jean-Claude Gawsewitch)], une ségoléniste et un aubryste conseillaient au futur candidat socialiste : « N’oublie par le Front national ». Désormais porte-parole de François Hollande, l’auteure, Najat Vallaud-Belkacem, soutient que sa stratégie anti-Marine Le Pen ne se résume pas au droit de vote pour les étrangers. Tentative de démonstration.
  • Il se bat pour la croissance, pas pour l’austérité, pour une Europe des peuples, contre les transferts de souveraineté précipités concédés sous la menace des marchés, de l’Allemagne ou de la technocratie.
  • Aux couches populaires et aux ouvriers, il propose la réindustrialisation du pays.
  • Il s’adresse à la jeunesse déclassée et, désormais, tentée par le FN.
  • La sécurisation des quartiers guethoïsés est sa priorité (renforcement des équipes éducatives et des forces de police).
  • Alors que les discours de Sarkozy stigmatisent et stimulent le vote FN, les siens sont rassembleurs.
  • Hollande, fondateur de SOS Racisme, a-t-il tiré les leçons des échecs de la gauche morale ? « Il compris que les performances du FN sont à la mesure de l’impuissance du politique face à la mondialisation, au chômage, à la crise », assure Najat Vallaud-Belkacem.
more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Polémique autour des propos de François Hollande sur la retraite

Polémique autour des propos de François Hollande sur la retraite | Hollande 2012 | Scoop.it

L'UMP a accusé ce mardi François Hollande d'avoir "menti" en revenant sur la proposition du PS de rétablir la retraite à 60 ans pour tous si la gauche arrivait au pouvoir en 2012. La polémique enfle entre la majorité et le PS sur le thème des retraites. Le candidat socialiste à l'élection présidentielle a déclaré lundi sur RTL que les salariés ayant commencé leur vie professionnelle à 18 ans et cotisé 41,5 ans (soit 166 trimestres) pourraient partir à la retraite à 60 ans. "Ceux qui n'ont pas la durée de cotisation ne le pourront pas", a-t-il ajouté. Le projet socialiste adopté au printemps dernier évoque un retour de l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans afin de contrer la réforme mise en place par l'actuel gouvernement, une mesure très coûteuse. Lors de la primaire socialiste, François Hollande avait été poussé sur ce thème par une autre candidate, Martine Aubry, qui lui avait fait ainsi déclarer, lors d'un débat télévisé : "oui, on rétablira l'âge légal si c'est ça la question". Des inflexions que le ministre de l'Emploi, Xavier Bertrand, a relevées ce mardi lors des questions à l'Assemblée nationale, où il a accusé François Hollande de mentir. "Nous avons compris que la campagne du candidat socialiste a commencé dans le mensonge", a-t-il déclaré. "Hier matin, même en cherchant à camoufler les choses, on l'a compris : M. Hollande a menti. Il n'y aura pas le retour à la retraite à 60 ans. Voilà la preuve du mensonge, qui vient de la bouche même du candidat socialiste", a-t-il ajouté. Selon lui, le schéma présenté par François Hollande représentera "20 milliards d'euros qui manqueront pour les comptes de régime de retraite, tous régimes confondus, d'ici 2018". Le Premier ministre, François Fillon, avait évoqué lundi la somme de "8 milliards supplémentaires d'ici 2018". "Donc c'est juste impossible", avait-il déclaré. L'entourage de François Hollande a confirmé que le candidat avait procédé à ses propres arbitrages. "Différentes options étaient représentées sur ce sujet pendant la primaire", a déclaré une de ses porte-parole, Najat Vallaud-Belkacem. "En remportant les suffrages, François Hollande a, de fait, fait prévaloir sa position." La parlementaire Marisol Touraine, chargée des questions sociales dans l'équipe de François Hollande, a quant à elle rappelé la nécessité de revenir sur une réforme des retraites "injuste et non financée". "Nous devons ouvrir une négociation avec les syndicats pour une réforme durable, à l'automne 2012 devant aboutir en 2013", a-t-elle expliqué à Reuters. "Mais avant, il nous faut répondre à l'injustice la plus criante : ceux qui ont commencé à travailler jeunes, qui portent tout l'effort de la réforme", a-t-elle ajouté. L'élue socialiste évalue entre 1 et 2 milliards le coût de la mesure annoncée par François Hollande. "C'est vraiment une fourchette haute. Nous devons encore affiner les chiffrages", a-t-elle précisé.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Les prisons françaises, fabriques à multirécidivistes (Najat. V.-Belkacem)

Les prisons françaises, fabriques à multirécidivistes (Najat. V.-Belkacem) | Hollande 2012 | Scoop.it

La publication du rapport de l'Observatoire International des Prisons sur les conditions de détention en France apporte un cinglant désaveu à la politique carcérale menée par la droite depuis 10 ans. L'Observatoire rappelle à juste titre que 18 nouvelles lois pénales ont été mises en œuvre entre aout 2005 et 2010. Cette instabilité législative a durablement désorganisé le système judiciaire et carcéral français. Le taux de mortalité par suicide en prison est dramatiquement identique depuis 10 ans, pointant ainsi l'échec des plans de prévention des suicides, dont le nombre est en hausse de 12% sur les huit premiers mois de 2011. Avec Nicolas Sarkozy, les prisons françaises sont des fabriques à multirécidivistes. Alors que seuls 39% des détenus placés en libération conditionnelle repassent par la case « prison », près de 70% des détenus qui purgent l'intégralité de leur peine récidivent. Ce constat dramatique rappelle l'urgente nécessité d'un changement d'approche. La prison doit servir à sanctionner et à réhabiliter des individus fautifs, pas à fabriquer des individus dangereux. François Hollande a compris la nécessité, pour accroitre la sécurité des Français, de proposer une démarche de réinsertion des individus incarcérés. Les sorties « sèches » de prisonniers déstructurés et isolés pendant toute la durée de leur détention, sont de véritables bombes à retardement. Une politique de suivi social, éducatif et psychologique des détenus doit voir le jour, pour enfin nous donner les moyens de faire reculer la récidive et la délinquance.

more...
No comment yet.