Hollande 2012
Follow
Find tag "LePen"
11.0K views | +0 today
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Sondage LH2 : percée de Bayrou / Hollande creuse l'écart

Sondage LH2 : percée de Bayrou / Hollande creuse l'écart | Hollande 2012 | Scoop.it

François Bayrou est crédité de 13% des intentions de vote (+ 6 points) au 1er tour de la présidentielle, dans un sondage LH2 pour Yahoo! publié dimanche 11 décembre qui le place en 4e position derrière François Hollande, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen. Au second tour, François Hollande battrait nettement Nicolas Sarkozy avec 57% des intentions de vote (-1) contre 43% (+1). Au premier tour, par rapport à la dernière enquête de l'institut (18-19 novembre), François Hollande gagnerait 1,5 point à 31,5%, Nicolas Sarkozy en perdrait 3, à 26%, Marine Le Pen reculerait de 1,5 point à 13,5%, juste devant le président du MoDem"La poussée de François Bayrou s'explique par un effet conjoncturel lié à sa forte médiatisation ces derniers jours : discours de candidature mercredi, intervention télévisée jeudi, sans compter qu'il se trouve courtisé depuis des semaines par la gauche comme par la droite", commente LH2. Selon l'institut, Jean-Luc Mélenchon recueillerait 6,5% des voix (-0,5), Eva Joly 4,5% (-1,5). Dominique de Villepin, Hervé Morin, Christine Boutin, Nicolas Dupont-Aignan sont crédités chacun de 1% des voix et Jean-Pierre Chevènement de 0,5%. Corinne Lepage et les candidats d'extrême gauche Nathalie Arthaud et Philippe Poutou sont donnés à moins de 0,5%.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

BVA 07/12 : Hollande toujours en tête, Sarkozy marque le pas

BVA 07/12 : Hollande toujours en tête, Sarkozy marque le pas | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Hollande en tête, Sarkozy second, Le Pen en troisième position. Les résultats du sondage BVA du mercredi 07/12 ne bousculent pas l’ordre établi lors des précédentes enquêtes. Bayrou progresse, Mélenchon monte et Joly s'enfonce.
  • Aterrissage en douceur pour Hollande / L’effet «primaires» est bel et bien passé pour François Hollande. Mais le mois de novembre, marqué par la querelle du nucléaire après l’accord signé entre le PS et les écologistes ainsi que par une relative improvisation dans sa campagne, n’a guère laissé de traces. Le candidat socialiste poursuit son atterrissage en douceur : il perd un point par rapport à notre précédente enquête, il y a un mois. Mais il reste à un niveau élevé au premier tour, avec 35 % des intentions de vote et continue d’écraser largement Nicolas Sarkozy au second : 59%, contre 41% pour le président sortant. Le député de Corrèze réalise un bon score auprès des jeunes, des professions intermédiaires, des employés et même chez les ouvriers où il devance tous ses concurrents, ce qui constitue une bonne surprise pour le PS qui n’avait pas vu ça depuis longtemps. «Contrairement à ce que certains affirmaient un peu vite, François Hollande ne s’effondre pas. Il est même plutôt en dynamique et reprend trois points par rapport à une étude intermédiaire que nous avons publiée le 20 novembre», analyse Gael Sliman, directeur de BVA Opinion.
  • Sarkozy marque le pas / Omniprésent sur la scène européenne comme sur la scène nationale, le président sortant ne récolte pas, pour le moment, les fruits de son activisme. Au contraire, il affiche même une légère baisse d’un demi point au premier tour (24,5%). Notre enquête, qui a été réalisée dans les deux jours qui ont suivi son discours de Toulon, jeudi dernier, montre qu’il n’a pas bénéficié de ce rassemblement aux allures de meeting. En tenant à distance Marine Le Pen, le président sortant s’épargne toutefois le risque d’un «21 avril à l’envers» qui inquiétait certains de ses amis, il y a encore un mois. Mais le plus inquiétant pour lui est évidemment son score au second tour : six français sur dix ne veulent plus lui accorder leurs suffrages. Une mauvaise performance qui traduit davantage un rejet de sa personne qu’une adhésion à son rival, François Hollande. Autre mauvaise nouvelle pour le chef de l’Etat, à cinq mois du scrutin, ses réserves de voix restent très faibles : 38% seulement des électeurs de Marine Le Pen se reportent au second tour sur son nom, tandis que ceux de François Bayrou, choisissent en majorité, François Hollande.
  • Le Pen en embuscade / Avec 17% des intentions de vote, Marine Le Pen réalise un score en demi teinte. Après avoir tutoyé la barre des 20% au printemps dernier, la candidate du Front national se stabilise à un niveau qui ne lui permet plus d’espérer figurer au second tour. Le contexte de crise européenne ne la sert pas. Ses propositions radicales sur la sortie de la monnaie unique ne lui ont pas permis d’inverser la donne. Au contraire, Marine Le Pen connait une baisse légère mais régulière depuis la mi-octobre. Seule consolation : la fille de Jean-Marie Le Pen reste à un niveau que n’avait jamais atteint son père à cinq mois de l’élection. De quoi lui redonner des raisons d’y croire ?
more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Non, Hollande "n'oublie pas" la menace Le Pen

Non, Hollande "n'oublie pas" la menace Le Pen | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Dans un livre paru pendant la primaire [« Réagissez ! » (Ed. Jean-Claude Gawsewitch)], une ségoléniste et un aubryste conseillaient au futur candidat socialiste : « N’oublie par le Front national ». Désormais porte-parole de François Hollande, l’auteure, Najat Vallaud-Belkacem, soutient que sa stratégie anti-Marine Le Pen ne se résume pas au droit de vote pour les étrangers. Tentative de démonstration.
  • Il se bat pour la croissance, pas pour l’austérité, pour une Europe des peuples, contre les transferts de souveraineté précipités concédés sous la menace des marchés, de l’Allemagne ou de la technocratie.
  • Aux couches populaires et aux ouvriers, il propose la réindustrialisation du pays.
  • Il s’adresse à la jeunesse déclassée et, désormais, tentée par le FN.
  • La sécurisation des quartiers guethoïsés est sa priorité (renforcement des équipes éducatives et des forces de police).
  • Alors que les discours de Sarkozy stigmatisent et stimulent le vote FN, les siens sont rassembleurs.
  • Hollande, fondateur de SOS Racisme, a-t-il tiré les leçons des échecs de la gauche morale ? « Il compris que les performances du FN sont à la mesure de l’impuissance du politique face à la mondialisation, au chômage, à la crise », assure Najat Vallaud-Belkacem.
more...
No comment yet.