François Hollande s'est entretenu avec le président de l'Autorité palestinienne | Hollande 2012 | Scoop.it

François Hollande a recontré, mardi 13 décembre, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Ce dernier était à l'Unesco, à Paris, où a été hissé le drapeau palestinien. Accompagné de son directeur de campagne, Pierre Moscovici, le candidat socialiste s'est entretenu pendant une quarantaine de minutes avec M. Abbas à l'hôtel Meurice. A l'issue de cet entretien, M. Hollande s'est exprimé pour la première fois sur le sujet depuis qu'il est candidat. S'il était élu à la présidence de la République, M. Hollande "amplifierait les efforts de la France pour obtenir un accord de paix qui a déjà trop tardé"Dans un discours très équilibré envers les deux protagonistes du conflit, M. Hollande a critiqué la politique de colonisation israélienne et enjoint les Palestiniens à donner des garanties de sécurité à Israël. Interrogé sur la politique menée par le Nicolas Sarkozy sur le sujet, M. Hollande assure ne pas critiquer sa position : "Sur cette question la France doit parler d'une voix forte. C'est un enjeu suffisament important pour ne pas ajouter de différends quand il peut y avoir consensus." En marge de cet entretien, M. Hollande a été questionné sur les négociations Merkel-Sarkozy lors du sommet européen. Il a déploré n'avoir été informé de rien et juge qu'il s'agit d'une "curieuse façon de préparer les sommets". S'il était aux responsabilités, il donnerait "des informations aux autres partis et ouvrirait des consultations", a-t-il promis.