Hollande 2012
Follow
Find tag "Bayrou"
10.8K views | +0 today
Hollande 2012
François Hollande candidat à Présidence de la République / Running For President / 2012
Curated by Erwan Lescop
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Hollande "ouvert à toutes les discussions" sur la crise de la zone euro

Hollande "ouvert à toutes les discussions" sur la crise de la zone euro | Hollande 2012 | Scoop.it

François Hollande s'est dit lundi "ouvert à toutes les discussions" sur la crise de la zone euro, après la proposition de Daniel Cohn Bendit que Nicolas Sarkozy, François Hollande, François Bayrou, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon se mettent autour d'une table sur le sujet. Le coprésident des Verts au Parlement européen avait proposé dimanche soir sur France 2 que Nicolas Sarkozy, François Hollande, François Bayrou, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon se mettent autour d'une table à propos de la crise de la dette dans l'UE, en appelant à "l'intelligence nationale". Eva Joly, candidate d'EELV à la présidentielle, a décidé de rebondir "immédiatement" sur cette proposition, annonçant qu'elle "lance" dès lundi "les invitations" à l'opposition. Interrogé sur la proposition Cohn-Bendit par la presse lors d'un déplacement à Saint-Nazaire sur le thème de l'industrie, le candidat du PS à la présidentielle a répondu : "j'ai toujours été ouvert à toutes les discussions. Je constate que depuis deux ans et demi que nous sommes entrés dans cette crise de la zone euro, il n'y a pas eu de compréhension par le président de la République de cette utilité de l'intelligence collective""Nous avons d'ailleurs fait des propositions régulièrement sur le fond. Aucune n'a été reprise, notamment sur les eurobonds", a-t-il regretté. "S'il veut prendre une inititiative, il n'est pas trop tard. Mais enfin je ne veux pas tomber non plus dans une politique 'spectacle'", a-t-il dit. Car il faut "encore qu'il y ait un ordre du jour clair et une compréhension de la position que nous pouvons adopter. Il ne s'agit pas non plus de co-décision", a-t-il averti. Selon lui, "si un jour le président de la République, entre deux déplacements de campagne, veut associer les principales formations de l'opposition, je pense qu'elles y répondront". Alors qu'on lui demandait s'il pourrait s'assoir à la même table que le chef de l'Etat, M. Hollande a répondu : "nous, la démarche du dialogue, dans la République, de la concertation, de l'échange a toujours été de notre côté une position de principe""Sarkozy, le seul dialogue qu'il connaisse, c'est le dialogue avec lui, ce qui quand même, à un moment, fait éventuellement désordre".

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Sondage LH2 : percée de Bayrou / Hollande creuse l'écart

Sondage LH2 : percée de Bayrou / Hollande creuse l'écart | Hollande 2012 | Scoop.it

François Bayrou est crédité de 13% des intentions de vote (+ 6 points) au 1er tour de la présidentielle, dans un sondage LH2 pour Yahoo! publié dimanche 11 décembre qui le place en 4e position derrière François Hollande, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen. Au second tour, François Hollande battrait nettement Nicolas Sarkozy avec 57% des intentions de vote (-1) contre 43% (+1). Au premier tour, par rapport à la dernière enquête de l'institut (18-19 novembre), François Hollande gagnerait 1,5 point à 31,5%, Nicolas Sarkozy en perdrait 3, à 26%, Marine Le Pen reculerait de 1,5 point à 13,5%, juste devant le président du MoDem"La poussée de François Bayrou s'explique par un effet conjoncturel lié à sa forte médiatisation ces derniers jours : discours de candidature mercredi, intervention télévisée jeudi, sans compter qu'il se trouve courtisé depuis des semaines par la gauche comme par la droite", commente LH2. Selon l'institut, Jean-Luc Mélenchon recueillerait 6,5% des voix (-0,5), Eva Joly 4,5% (-1,5). Dominique de Villepin, Hervé Morin, Christine Boutin, Nicolas Dupont-Aignan sont crédités chacun de 1% des voix et Jean-Pierre Chevènement de 0,5%. Corinne Lepage et les candidats d'extrême gauche Nathalie Arthaud et Philippe Poutou sont donnés à moins de 0,5%.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

BVA 07/12 : Hollande toujours en tête, Sarkozy marque le pas

BVA 07/12 : Hollande toujours en tête, Sarkozy marque le pas | Hollande 2012 | Scoop.it
  • Hollande en tête, Sarkozy second, Le Pen en troisième position. Les résultats du sondage BVA du mercredi 07/12 ne bousculent pas l’ordre établi lors des précédentes enquêtes. Bayrou progresse, Mélenchon monte et Joly s'enfonce.
  • Aterrissage en douceur pour Hollande / L’effet «primaires» est bel et bien passé pour François Hollande. Mais le mois de novembre, marqué par la querelle du nucléaire après l’accord signé entre le PS et les écologistes ainsi que par une relative improvisation dans sa campagne, n’a guère laissé de traces. Le candidat socialiste poursuit son atterrissage en douceur : il perd un point par rapport à notre précédente enquête, il y a un mois. Mais il reste à un niveau élevé au premier tour, avec 35 % des intentions de vote et continue d’écraser largement Nicolas Sarkozy au second : 59%, contre 41% pour le président sortant. Le député de Corrèze réalise un bon score auprès des jeunes, des professions intermédiaires, des employés et même chez les ouvriers où il devance tous ses concurrents, ce qui constitue une bonne surprise pour le PS qui n’avait pas vu ça depuis longtemps. «Contrairement à ce que certains affirmaient un peu vite, François Hollande ne s’effondre pas. Il est même plutôt en dynamique et reprend trois points par rapport à une étude intermédiaire que nous avons publiée le 20 novembre», analyse Gael Sliman, directeur de BVA Opinion.
  • Sarkozy marque le pas / Omniprésent sur la scène européenne comme sur la scène nationale, le président sortant ne récolte pas, pour le moment, les fruits de son activisme. Au contraire, il affiche même une légère baisse d’un demi point au premier tour (24,5%). Notre enquête, qui a été réalisée dans les deux jours qui ont suivi son discours de Toulon, jeudi dernier, montre qu’il n’a pas bénéficié de ce rassemblement aux allures de meeting. En tenant à distance Marine Le Pen, le président sortant s’épargne toutefois le risque d’un «21 avril à l’envers» qui inquiétait certains de ses amis, il y a encore un mois. Mais le plus inquiétant pour lui est évidemment son score au second tour : six français sur dix ne veulent plus lui accorder leurs suffrages. Une mauvaise performance qui traduit davantage un rejet de sa personne qu’une adhésion à son rival, François Hollande. Autre mauvaise nouvelle pour le chef de l’Etat, à cinq mois du scrutin, ses réserves de voix restent très faibles : 38% seulement des électeurs de Marine Le Pen se reportent au second tour sur son nom, tandis que ceux de François Bayrou, choisissent en majorité, François Hollande.
  • Le Pen en embuscade / Avec 17% des intentions de vote, Marine Le Pen réalise un score en demi teinte. Après avoir tutoyé la barre des 20% au printemps dernier, la candidate du Front national se stabilise à un niveau qui ne lui permet plus d’espérer figurer au second tour. Le contexte de crise européenne ne la sert pas. Ses propositions radicales sur la sortie de la monnaie unique ne lui ont pas permis d’inverser la donne. Au contraire, Marine Le Pen connait une baisse légère mais régulière depuis la mi-octobre. Seule consolation : la fille de Jean-Marie Le Pen reste à un niveau que n’avait jamais atteint son père à cinq mois de l’élection. De quoi lui redonner des raisons d’y croire ?
more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Hollande "tend la main" à Bayrou

Hollande "tend la main" à Bayrou | Hollande 2012 | Scoop.it

La main est tendue et les conditions sont claires. «Je n'écarterai personne mais à la condition que les formations politiques ou les dirigeants politiques aient appelé à voter pour moi au second tour.» Ce lundi matin, au micro de RMC, François Hollande, candidat PS à la présidentielle, a défini les modalités d'éventuels ralliements en sa faveur. Concernant le candidat du MoDem, il a ainsi précisé sa position : «Si François Bayrou fait un choix, nous verrons lequel, au second tour, eh bien il sera dans la majorité présidentielle qui se sera constituée autour du vainqueur du second tour, s'il a appelé (à voter) pour le bon candidat, sous-entendu celui que je pourrais représenter.» Le député de Corrèze a néanmoins souligné que le centriste «pour l'instant, est dans une ambiguïté dont il n'est pas sorti». A ses potentiels alliés, François Hollande a par ailleurs lancé : «Je dirai : tous ceux qui ont contribué au changement peuvent gouverner le pays dans le cadre du projet que j'ai présenté.» Invité du «Grand jury» RTL/LCI/Le Figaro dimanche, Xavier Bertrand, le ministre du Travail, avait, lui, demandé à François Bayrou qu'il «ne se trompe plus d'adversaire». Ce dernier avait auparavant assuré dans les colonnes du «Parisien» - «Aujourd'hui en France» : «Nous allons au combat pour être au second tour et l’emporter, sans manœuvres, ni compromissions.» Le candidat centriste à la présidentielle, qui devrait entrer en campagne début décembre, avait également affirmé qu'il faudrait «un gouvernement dont l’esprit soit d’union nationale».

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Hollande pour le "patriotisme économique" et non pas pour le "acheter Français" de Bayrou

Hollande pour le "patriotisme économique" et non pas pour le "acheter Français" de Bayrou | Hollande 2012 | Scoop.it

François Hollande, candidat PS à la présidentielle, a critiqué la proposition de François Bayrou (MoDem) d'"acheter français", "ce qu'on entendait dans les années 1970", lui préférant le "patriotisme économique""C'est ce qu'on entendait dans les années 1970. Cela n'a pas donné les résultats escomptés", répond-il à l'hebdomadaire La Vie qui paraît jeudi. "Je refuse les facilités de langage, surtout à un moment où nous sommes entourés de simplismes : simplisme de la sortie de l'euro, de la fermeture des frontières, du protectionnisme", a-t-il fait valoir. "Je me refuse à tout cela. En revanche, je porte le patriotisme économique. Comment mobiliser nos forces pour produire mieux ? Pour être plus compétitifs sans perdre notre modèle social ? Quelles alliances pouvons-nous envisager entre l'Etat, les collectivités locales, les PME et les leaders mondiaux localisés sur notre territoire? ", s'interroge le député de Corrèze.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

J.-L. Mélenchon dénonce la "super-austérité" de Bayrou et attaque Joly et Hollande

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) a dénoncé jeudi la "super-austérité" prônée selon lui par François Bayrou (MoDem), attaquant également ses potentiels partenaires à gauche, Eva Joly (EELV) et François Hollande (PS), qui font "allégeance au club des austères"Lors d'une conférence de presse à l'Assemblée, le candidat à la présidentielle a notamment proposé à M. Bayrou, qualifié de "politicien roublard", de débattre avec lui pour un "moment assez vivifiant et tonique"Voyant venir au Front de gauche des "renforts" d'écologistes et de socialistes sur le terrain, l'eurodéputé a assuré que voter FG revenait à "acheter une assurance anti-Bayrou""Mme Joly dans un moment de tendresse assez incompréhensible lui décerne des récompenses par anticipation, M. Hollande laisse entendre qu'il pourrait l'avoir dans son gouvernement", et "l'UMP dit pareil !", a-t-il critiqué, parlant d'un comportement d'"allégeance au club des austères" de la part du PS et d'EELV. L'ex-socialiste a rappelé avoir été chargé en 2007 d'un document contre François Bayrou pour le PS, mais a-t-il ironisé, "à peine la brochure arrivait dans les sections socialistes que la candidate (Ségolène Royal, ndlr) s'est mis en tête de le rallier !". Sur le fond, il a également attaqué le candidat centriste : "sur la dette, M. Bayrou n'a rien découvert ni en 2007 ni aujourd'hui", "il se trompe radicalement sur le diagnostic" et "fait une erreur de médication" en se prononçant pour la règle d'or. Pour lui, il est même "plus à droite que M. Sarkozy en matière de programmation budgétaire" et "il tuera le cheval sur lequel il pense monter"... Avec "50 milliards en moins de dépenses publiques" dans son programme, revenant à "moins d'instituteurs et de policiers" selon M. Mélenchon, "le bon docteur Bayrou" propose "les recettes du FMI à domicile". A ses côtés, Marie-George Buffet (PCF) a souligné que "la gauche n'a pas à aller chanter sous les balcons" du MoDem, Martine Billard (Parti de gauche) relevant qu'il "défend notamment la TVA sociale et la retraite par points"Quant au porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles, venu en "Béarnais de l'étape" en tant qu'élu de Pau, il a proposé "un stage en immersion dans les Pyrénées-Atlantiques" à "ceux qui doutent" que le président du MoDem est de droite. "François Bayrou n'est ni de gauche, ni de gauche !", dit-on là-bas, a-t-il ajouté.

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

"Souhaits de victoire" : Hollande 46% - Sarkozy 29% (Viavoice)

"Souhaits de victoire" : Hollande 46% - Sarkozy 29% (Viavoice) | Hollande 2012 | Scoop.it

Une bonne et une mauvaise nouvelle pour François Hollande. La dernière livraison du sondage Viavoice montre que le candidat PS reste en tête des souhaits de victoire pour 2012 à 46%. Une très nette avance sur le «candidat sortant», comme le nomme Hollande, puisque seuls 29% des sondés souhaitent la réélection de Nicolas Sarkozy (67% contre). Le leader du Modem, François Bayrou, qui devrait se déclarer officiellement au cours de la deuxième semaine de décembre, se classe en «troisième homme» (20%), devant la présidente du Front national, Marine Le Pen (14%). Le candidat PS se maintient donc après sa victoire à la primaire, gagnant un point sur le précédent sondage, réalisé du 20 au 22 octobre, à la veille de son investiture. En revanche, le désir de gauche continue de baisser et passe même sous la barre des 50%. A la question «Souhaitez-vous que la gauche gagne l’élection présidentielle?», seuls 49% répondent oui. Une pente qui commence en août 2010 (55%) et se poursuit, selon François Miquet-Marty, directeur de l’institut Viavoice, ces dernières semaines, à cause des divergences à gauche, des pataquès autour de l’accord EELV-PS aux attaques de Jean-Luc Mélenchon contre le «capitaine de pédalo».

more...
No comment yet.
Scooped by Erwan Lescop
Scoop.it!

Hollande attaché au droit de veto à l'ONU

Hollande attaché au droit de veto à l'ONU | Hollande 2012 | Scoop.it

François Hollande a affirmé sur BFM TV et RMC lundi matin qu'il n'y aurait pas de remise en cause du veto français à l'ONU s'il est président. "Tant que je serai dans la situation d'exercer la responsabilité de mon pays, si les Français me la confient, il n'y aura pas de remise en cause du droit de veto, de remise en cause unilatérale du droit de veto", a lancé le candidat socialiste à la présidentielle. Un paragraphe de l'accord PS-EELV sur des propositions à faire pour réformer l'ONU a suscité en fin de semaine dernière une vive polémique. Le texte dispose qu'en cas de victoire de la gauche "la France fera des propositions précises pour réformer et démocratiser l'ONU afin qu'elle structure un ordre juridique et normatif global : siège européen, suppression du droit de veto (dont bénéficient la France et les quatre autres membres permanents du Conseil de sécurité, NDLR), meilleure représentativité des pays du Sud au sein du Conseil de sécurité, renforcement du rôle des ONG""Il n'est pas question de remettre en cause le statut de membre permanent de la France au Conseil de sécurité de l'ONU, ni le droit de veto tant que le système international n'a pas profondément changé et évolué", avait déjà déclaré Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande. Il avait cependant admis : "Dans un monde idéal, il serait souhaitable qu'on revienne aux idéaux des fondateurs de l'ONU et à une plus grande démocratie." De ce fait, rien d'anormal à vouloir, "avec les Verts, poursuivre des idéaux et souhaiter des changements de long terme". Mais en attendant, il ne s'agit pas de renoncer unilatéralement à quoi que ce soit, a expliqué en substance l'ancien ministre. Côté écolos, la position semblait plus tranchée : pour la candidate EELV Eva Joly, le droit de veto de la France à l'ONU est "un privilège dépassé, réservé à quelques pays". Elle a proposé "une réforme fondamentale de l'ONU qui redonne toute sa place au multilatéralisme avec un siège européen au Conseil de sécurité qui permette à tous les pays européens de porter une politique étrangère commune". Et la numéro un des écologistes Cécile Duflot de qualifier d'"anachronique" le droit de veto de la France, "que, d'ailleurs, elle n'ose plus utiliser". Le président du MoDem François Bayrou, en se déclarant candidat à l'Élysée jeudi, a jugé "infiniment troublant" que l'on veuille gommer "la seule arme qui permette encore à la France d'être au rang des puissances majeures". La droite s'est, pour sa part, empressée de demander des comptes. La semaine dernière, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait accusé François Hollande d'"organiser l'abaissement de la France". Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, lui a "solennellement" demandé de "sortir de l'ambiguïté". Le député UMP Jacques Myard, l'un des chefs de file de la Droite populaire, a accusé Cécile Duflot de se ranger "dans la catégorie des anti-France" et "les alliés de François Hollande" de faire "preuve de l'utopie la plus irresponsable"Pourtant, il semblerait que l'UMP ait, dans sa précipitation à contrer le PS, de nouveau la mémoire courte.... En effet, le rapport Laschet, adopté en 2004 par le Parlement européen, par le Parti populaire européen, auquel appartient l'UMP, proposait la même chose que l'accord PS-EELV. Parmi les votants, le député européen Brice Hortefeux a révélé Le Monde.fr.

more...
No comment yet.