Immigrés de force. Exposition sur les travailleurs indochinois de la seconde Guerre mondiale- [Archives départementales de Loire-Atlantique] | Histoire 2 guerres | Scoop.it

En 1939, la France fait venir de force 20 000 paysans vietnamiens comme ouvriers dans les usines d’armement. Bloqués en métropole pendant toute la durée de la Seconde Guerre mondiale, ils sont ensuite employés dans tous les secteurs de l’économie, sans jamais recevoir le moindre salaire. C’est à eux que l’on doit notamment la naissance de la culture du riz en Camargue. Ces hommes furent enfin renvoyés chez eux vers 1950, après dix ans d’exil.

Soixante-dix ans plus tard, l’exposition réalisée par Pierre Daum, grand reporter, auteur du livre « Immigrés de force. Les travailleurs indochinois en France (1939-1952) », fait ressurgir ce passé.

La Société d’histoire de Saint-Jean-de-Boiseau apporte en complément un éclairage local sur ces faits oubliés. Pour faire face au départ des ouvriers au front, l'arsenal d'Indret a en effet eu recours à la main d’Ĺ“uvre indigène. Cinq panneaux d’exposition évoquent le recrutement, le voyage et les conditions de vie des Indochinois dans les camps d’hébergement aménagés à proximité d’Indret ainsi que leur rapport avec la population locale.

Ces deux expositions croisées sont à découvrir aux Archives départementales du 2 au 29 avril.

À noter, le jeudi 10 avril, soirée spéciale en accompagnement de l’exposition : Jean-Luc Ricordeau, président de la Société d’histoire de Saint-Jean-de-Boiseau reviendra sur ces événements lors d’une conférence à 17h, qui sera suivie de la projection du film L’Empire du milieu du sud, à 18h.

 

Lien : http://archives.loire-atlantique.fr/jcms/p2_8901/immigres-de-force-les-travailleurs-indochinois-de-la-seconde-guerre-mondiale