histoire
Follow
Find
2.7K views | +0 today
 
Scooped by Lyonel Kaufmann
onto histoire
Scoop.it!

La radio et la télévision en Suisse. Histoire de la Société suisse de radiodiffusion et télévision SSR de 1983 à 2011 | infoclio.ch

La radio et la télévision en Suisse. Histoire de la Société suisse de radiodiffusion et télévision SSR de 1983 à 2011 | infoclio.ch | histoire | Scoop.it

Les éditions hier + jetzt annoncent la publication du troisième volume de l'Histoire de la Société suisse de radiodiffusion, consacré à la période 1983 à 2011.

Le troisième volume existe également sous forme d'une application Apple consultable sur iPhone et iPad, qui propose un accès interactif aux 30 dernières années de l'histoire de la SSR via un florilège d’émissions radio et télévision ainsi que différents documents d’archives numérisés.

more...
No comment yet.
histoire
Liens et articles concernant l'histoire et son enseignement
Your new post is loading...
Rescooped by Lyonel Kaufmann from Autour du Centenaire 14-18
Scoop.it!

Filmer la Grande Guerre, entretien avec Laurent Véray - Nonfiction

Filmer la Grande Guerre, entretien avec Laurent Véray - Nonfiction | histoire | Scoop.it

Parce qu’elle est contemporaine du premier âge du cinématographe, l’histoire de la Première Guerre mondiale n’est pas vraiment dissociable de celle du cinéma. Les tranchées ont donné leur matière à ses bandes ; les armées et les gouvernements ont pour la première fois mobilisé les opérateurs au service du divertissement des soldats, de l’information des populations et de la propagande ; et de très nombreuses façons, l’intensification et la diversification de la production cinématographique en a transformé les techniques, l’esthétique, et jusqu’à la géographie. Mêmes et autres, l’histoire de la Grande Guerre et celle du cinéma sont aussi un entrelac centenaire, puisque de 1914 à 2014, des Croix de Bois à Un long dimanche de fiançailles, de Capitaine Conan à Apocalypse, on n’a cessé de remonter ou de recréer des images de la guerre. Parler de l’histoire cinématographique de la guerre 14-18, ou encore, de 14-18 dans l’histoire du cinéma, c’est ainsi traverser un champ de questionnements particulièrement vaste, structuré par un faisceau d’interactions singulièrement vertigineux, et entrecoupé d’innombrables plis. C’est une aventure pionnière, dont Laurent Véray est incontestablement l’un des explorateurs les plus expérimentés. Professeur d’études cinématographiques et audiovisuelles à l’université Paris III.


Via HG Académie de Rennes, Emmanuel Bethoux
Lyonel Kaufmann's insight:

Premier volet de cet interview avec Laurent Véra. A suivre donc…

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, December 5, 12:48 AM

Dans une première partie de cet entretien pour nonfiction.fr, il revient sur le cas exceptionnel du film de Raymond Bernard Les Croix de bois, présenté au printemps à Cannes dans une version restaurée : longtemps oublié, cet exercice hybride de fiction, de témoignage et de documentation se présente comme une forme exemplaire du film d’histoire, qui se saisit pleinement des ressources propres au langage visuel et sonore du cinéma pour produire un discours véridique sur le passé. Dans un second temps, l’entretien s’attache au moment 14-18 : temps inaugural de l’entrée du cinéma dans l’histoire politique, sociale, militaire et culturelle, la Grande Guerre constitue aussi l’une des premières ruptures dans l’histoire du cinéma, et l’une des plus conséquentes. Dans la dernière partie de cet entretien, le premier conflit mondial est envisagé sur le long terme comme un objet privilégié d’un siècle de production de films, à travers la survivance et la recréation d’images du passé dans des présents toujours renouvelés. 

HG Académie de Rennes's curator insight, December 5, 1:19 AM

Dans une première partie de cet entretien pour nonfiction.fr, il revient sur le cas exceptionnel du film de Raymond Bernard Les Croix de bois, présenté au printemps à Cannes dans une version restaurée : longtemps oublié, cet exercice hybride de fiction, de témoignage et de documentation se présente comme une forme exemplaire du film d’histoire, qui se saisit pleinement des ressources propres au langage visuel et sonore du cinéma pour produire un discours véridique sur le passé. Dans un second temps, l’entretien s’attache au moment 14-18 : temps inaugural de l’entrée du cinéma dans l’histoire politique, sociale, militaire et culturelle, la Grande Guerre constitue aussi l’une des premières ruptures dans l’histoire du cinéma, et l’une des plus conséquentes. Dans la dernière partie de cet entretien, le premier conflit mondial est envisagé sur le long terme comme un objet privilégié d’un siècle de production de films, à travers la survivance et la recréation d’images du passé dans des présents toujours renouvelés.

Scooped by Lyonel Kaufmann
Scoop.it!

L'histoire de la guerre 14-18 racontée au travers d'un jeu vidéo | Serious-Game.fr

L'histoire de la guerre 14-18 racontée au travers d'un jeu vidéo | Serious-Game.fr | histoire | Scoop.it
Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre est à mi-chemin entre l’expérience pédagogique et le jeu vidéo. Au travers de cette production originale, Ubisoft souhaite faire découvrir au grand public les horreurs de la première guerre mondiale sans jamais les montrer clairement.
Lyonel Kaufmann's insight:

Je note :

«Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre n’est pas un documentaire au sens strict du terme, mais plutôt une fiction qui nous plonge dans le contexte de la Grande Guerre. L’histoire traite plusieurs sujets, comme l’amour, la séparation ou la solidarité et la narration est bien au cœur du jeu, au détriment parfois du gameplay un peu trop simpliste. Entendez par là que les différentes énigmes ne freineront pas la progression du joueur. Autre élément important : le jeu ne juge pas et amène le joueur à comprendre que la guerre oppose des hommes, et non des gentils contre des méchants. Souvent, vous serez amener à aider un personnage, peu importe qu’il soit français ou allemand.»

more...
No comment yet.
Scooped by Lyonel Kaufmann
Scoop.it!

Cyberhistoiregeo-Carto | Un site utilisant WordPress

Cyberhistoiregeo-Carto | Un site utilisant WordPress | histoire | Scoop.it
Lyonel Kaufmann's insight:

La présentation du blog par son auteur :

«Ce blog  a la volonté réunir un ensemble de cartes destinées au programme d’histoire Géographie du secondaire. pour le moment, il est essentiellement consacré au collège mais certaines cartes génériques peuvent être utilisées au Lycée.

Les cartes sont des réalisations personnelles. Elles sont réalisés avec un logiciel de dessin vectoriel à partir de sources variées. Je cherche encore comment citer de façon adéquate les différentes sources inspirant une carte mais celles-ci sont parfois trop nombreuses pour être citées sur la carte elle même.

Les cartes et fonds sont réalisés en fonction de mes besoins professionnels. Elles ne correspondent pas forcément à tous. Si vous souhaitez une carte ou une modification sur une carte, n’hésitez pas à le demander, cela peut servir à tout le monde, je ferais les modifications avec plaisir dans la mesure du possible et du temps disponible.

La plupart des cartes sont réalises à partir de fonds vectoriels sous licence libre ou de fond créés par mes soins. De nombreuses cartes géographiques sont réalisées à partir de données statistiques libres et des logiciels de traitement des données tels que Quantum GIS. L’habillage est finalisée sur un logiciel de dessin vectoriel.

Le site héberge aussi de nombreuses cartes en provenance de l’atelier d’HG sempai, un collègue qui utilise les mêmes méthodes de travail que moi et fournit un travail de grande qualité. Ses cartes référencées ici le sont avec son aimable autorisation.

L’usage des cartes est libre pour une utilisation scolaire non commerciale.»

more...
No comment yet.
Scooped by Lyonel Kaufmann
Scoop.it!

1914 - 1918 à l’école : ce n’est plus de l’histoire - Rue89

1914 - 1918 à l’école : ce n’est plus de l’histoire - Rue89 | histoire | Scoop.it
La commémoration de la Première Guerre mondiale est aujourd’hui suffisamment avancée pour que les réticences qu’elle avait suscitées au fil des mois quant aux motivations de ses instigateurs se trouvent confirmées : dans sa déclinaison scolaire, empêtrée dans des injonctions administratives insistantes, cette opération mémorielle à grand spectacle n’a guère à voir avec l’histoire. C’est même tout le contraire.
Lyonel Kaufmann's insight:

Un avis «tranché» de la part de Bernard Girard, enseignant en collège.

L'avis divergent de Pierrick Auger : http://pierrickauger.wordpress.com/2014/10/05/je-ne-suis-pas-tellement-daccord/

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Lyonel Kaufmann from Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes
Scoop.it!

14-18 : La Grande Guerre des Canadiens

14-18 : La Grande Guerre des Canadiens | histoire | Scoop.it

Découvrez la série radio et le site web sur la guerre de 1914-1918 vécue par les Canadiens français. Regardez les photos et écoutez les récits inédits fournis par les familles et des collectionneurs qui ont répondu à un appel au public d'ICI Radio-Canada. L’histoire officielle côtoie les histoires personnelles d’hommes et de femmes qui ont sacrifié leur jeunesse par idéal ou par obligation. 


Via HG Académie de Rennes
Lyonel Kaufmann's insight:

des émissions radiophoniques  à écouter.

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, May 2, 2:44 AM

"En compagnie de Claude Legault, le narrateur de la série, revivez les moments marquants de la participation des Canadiens français à la Première Guerre mondiale. De l’enrôlement à l’Armistice, de la bataille de Courcelette aux émeutes de Québec, des soldats, des infirmières, des citoyens et leurs descendants livrent leurs témoignages, complétés par des analyses d’historiens."

Épisode 1 : Le baptême du feu
Épisode 2 : Dans les tranchées
Épisode 3 : La vie au Canada
Épisode 4 : La crise de la conscription
Épisode 5 : La fin de la guerre

Rescooped by Lyonel Kaufmann from Autour du Centenaire 14-18
Scoop.it!

La Grande Guerre au miroir de la bande dessinée

La Grande Guerre au miroir de la bande dessinée | histoire | Scoop.it

"Nombreux sont aujourd’hui les récits dessinés qui évoquent le premier conflit mondial et certains critiques vont même jusqu’à parler d’une nouvelle écriture de la guerre en bande dessinée, voire d’un sujet à la mode. Pourquoi la Grande Guerre intéresse-t-elle autant les auteurs de bandes dessinées ? Qu’elle soit réaliste, humoristique, fantaisiste, et quelles que soient les époques (de Bécassine1 à la série Le Cœur de Bataille2 ), la bande dessinée se manifeste comme un véritable laboratoire d’imageries mémorielles de la Grande Guerre. Or loin des illustrés d’époque et depuis Tardi avec C’était la guerre des tranchées3, qui fait figure de classique fondateur - comment les dessinateurs se sont-ils emparés d’un tel sujet ? Peut-on aujourd’hui parler d’un renouveau de la Représentation de la Grande Guerre en bande dessinée ? Et si les artistes recréent et réinterprètent l’Histoire avec des référents et des approches qui leur appartiennent, est-il pertinent de parler d’une représentation de la Grande Guerre au singulier ?"


Via Emmanuel Bethoux
Lyonel Kaufmann's insight:

La  conclusion  :

«De ce rapide parcours, se dessine dans le miroir de la bande dessinée un reflet déformé de la Grande Guerre. De fait un certain nombre de stéréotypes, invariants de l’imaginaire émerge de l’étude d’un large corpus structurant ainsi le cadre d’une mythologie iconographique de la Première Guerre mondiale. Cette déformation du regard, ce travestissement de la mémoire intéresse au plus haut point l’historien car les images sur 14-18 qui peuplent notre imagination, et notamment celles des dessinateurs, ne naissent pas ex-nihilo mais sont le fait d’un long cheminement historique. Cependant, la Grande Guerre a aussi été abordée sous des angles de vue divers, cherchant aux limites du temps, de l’espace et des thèmes à concilier l’horreur de masse et l’individualisme propre au héros classique, la soumission hébétée au contexte et la notion de libre arbitre. De nouvelles voies plutôt étroites, tout en en oubliant d’autres (les bandes dessinées traitant de l’arrière demeurent encore trop peu nombreuses !) cherchent à renouveler la représentation de la Grande Guerre ce qui contribue à « rendre vivant » l’imaginaire de 14-18 dans la bande dessinée.»

more...
No comment yet.
Rescooped by Lyonel Kaufmann from actualités HG
Scoop.it!

Révisez l’histoire antique avec le MOOC : la Rome d’Auguste

Révisez l’histoire antique avec le MOOC : la Rome d’Auguste | histoire | Scoop.it
Découvrez l’une des périodes les plus riches de l’histoire antique en vidéo de façon interactive et ludique

Via mc bonneau-darmagnac
Lyonel Kaufmann's insight:

Dès le 4 mai 2014…

more...
No comment yet.
Rescooped by Lyonel Kaufmann from Autour du Centenaire 14-18
Scoop.it!

Lazare Ponticelli : "Quand nous montions à l'assaut, nous nous disions : Si je meurs, tu penseras à moi."

Lazare Ponticelli : "Quand nous montions à l'assaut, nous nous disions : Si je meurs, tu penseras à moi." | histoire | Scoop.it
Au nom de ceux qui n'avaient pas eu la chance de s'en tirer, le dernier poilu a, jusqu'au bout, témoigné de l'horreur de la guerre de 14-18.

Via Emmanuel Bethoux
more...
No comment yet.
Rescooped by Lyonel Kaufmann from Autour du Centenaire 14-18
Scoop.it!

Des Suisses racontent les tranchées de 14-18

Des Suisses racontent les tranchées de 14-18 | histoire | Scoop.it
Des milliers de Suisses ont combattu côté français pendant la Grande Guerre, dont on célèbre cette année le centenaire. De Blaise Cendrars à Valdo Barbey, en passant par Edouard Junod, certains ont laissé des récits poignants de leur vie de «poilus».

Via Emmanuel Bethoux
more...
No comment yet.
Scooped by Lyonel Kaufmann
Scoop.it!

Digital Sources in Teaching and Learning History

Digital Sources in Teaching and Learning History | histoire | Scoop.it
This is my presentation for next week's conference  "Unlocking Sources - the First World War Online & Europeana" in Berlin. The europeana collections 1914-1918 make hundreds of thousands of dig...
Lyonel Kaufmann's insight:

Rien que pour la dias sur une salle de classe en 1825, 1956 et aujourd'hui cet article vaut le détour. Larry Cuban ne la renierait pas !

more...
No comment yet.
Rescooped by Lyonel Kaufmann from Engins de chantier et grues
Scoop.it!

david: Under construction, Times Square 1903

david: Under construction, Times Square 1903 | histoire | Scoop.it
david: “ Under construction, Times Square 1903 ” (Photo: david: Under construction, Times Square 1903 http://t.co/1s8ns6mNxm)

Via Michel Gauthier
more...
Michel Gauthier's curator insight, March 3, 2013 9:38 AM

Une photos historique... vous reconnaîtrez le coin tout de suite!

Rescooped by Lyonel Kaufmann from Autour du Centenaire 14-18
Scoop.it!

Les parallèles inconfortables entre 1914 et 2014 | Slate

Les parallèles inconfortables entre 1914 et 2014 | Slate | histoire | Scoop.it
L’année 2014 sera-t-elle aussi désastreuse que celle de 1914 avec la Première guerre mondiale qui a précipité l’autodestruction de l’Europe? A l’orée de l’année 1914, l’optimisme était général rappelle Businessinsider.

Via Emmanuel Bethoux
Lyonel Kaufmann's insight:

Pour Slate, le détonateur d'un conflit majeur que personne ne voit venir ne viendrait pas cette fois des Balkans, mais de la mer de Chine.

 

Mais comparaison est rarement raison en histoire…

more...
No comment yet.
Scooped by Lyonel Kaufmann
Scoop.it!

A WWII Propaganda Campaign Popularized the Myth That Carrots Help You See in the Dark

A WWII Propaganda Campaign Popularized the Myth That Carrots Help You See in the Dark | histoire | Scoop.it
How a ruse to keep German pilots confused gave the Vitamin-A-rich vegetable too much credit
Lyonel Kaufmann's insight:

Le mythe des carrottes bonnes pour les yeux dans la propagande de à Deuxième Guerre mondiale !

more...
No comment yet.
Rescooped by Lyonel Kaufmann from Autour du Centenaire 14-18
Scoop.it!

14-18 : "Les Croix de Bois" de Raymond Bernard ressort en version restaurée

14-18 : "Les Croix de Bois" de Raymond Bernard ressort en version restaurée | histoire | Scoop.it
"Les Croix de Bois", le film de 1931 signé Raymond Bernard, d'après le roman éponyme de Roland Dorgelès publié en 1919, ressort en version restaurée. Ce film raconte, au plus près, l'horreur des tranchées. Tous les participants à son tournage, acteurs, techniciens avaient connu le front ce qui donne à l'oeuvre un terrible caractère d'authenticité. Le film ressort en version restaurée.

Via Emmanuel Bethoux
more...
No comment yet.
Scooped by Lyonel Kaufmann
Scoop.it!

Sur les traces du ghetto de Theresienstadt

Sur les traces du ghetto de Theresienstadt | histoire | Scoop.it

1,62 mètre carré. C'est la place dont disposait chaque prisonnier du ghetto de Theresienstadt en 1942 pour «habiter, vivre et mourir», comme l'écrit l'hebdomadaire Der Spiegel. Plus de 140.000 juifs furent internés par les nazis entre 1941 et 1945 dans l'enceinte de la forteresse baroque de la petite ville de Terezin, située sur le territoire actuel de la République Tchèque, à une heure de route au nord de Prague.

Plus d'un quart d'entre eux moururent sur place, tant les conditions de détention y étaient redoutables: le travail forcé, la faim, le froid, la saleté et la promiscuité attendaient ceux qui passaient l'épais portail de ce camp de concentration déguisé en paradis résidentiel par la propagande nazie.

Lyonel Kaufmann's insight:

On pourra compléter avec l'article de l'encyclopédie Wikipedia consacré à  Theresienstadt. Ein Dokumentarfilm aus dem jüdischen Siedlungsgebiet (Theresienstadt. Un documentaire sur la zone de peuplement juif), également connu sous le titre Der Führer schenkt den Juden eine Stadt (Le Führer offre une ville aux Juifs)1,2,3, est un film de propagande nazie en noir et blanc sonore réalisé en 1944 par Kurt Gerron sur ordre des autorités nazies et achevé en 1945, dans le camp de concentration de Theresienstadt, le second et le plus notable qu'elles ont entrepris d'y faire réaliser. Theresienstadt est le seul camp sur lequel les nazis aient ainsi choisi de montrer un film, après l'avoir « embelli » n. 1, et ce second film est le seul film sonore existant sur les camps, cette situation unique faisant qualifier Theresienstadt par H.G. Adler (en) de « Hollywood des victimes de la SS »8. Le film est considéré comme perdu, seuls en subsistant quelques fragments.

L'article de Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Theresienstadt_(film)


more...
No comment yet.
Scooped by Lyonel Kaufmann
Scoop.it!

10 mythes concernant l’utilisation des blogues dans un cadre scolaire… | Le blogue de Roberto Gauvin, directeur au CAHM...

10 mythes concernant l’utilisation des blogues dans un cadre scolaire… | Le blogue de Roberto Gauvin, directeur au CAHM... | histoire | Scoop.it
Lyonel Kaufmann's insight:

L'introduction :

«Avec mon travail comme mentor en application pédagogique de l’ordinateur (APO), j’ai eu à donner quelques formations.  De plus avec le développement du projet Acadiepédia, plusieurs enseignants me posent plusieurs questions sur l’utilisation des blogues scolaires.  Au CAHM, l’école que j’ai eu la chance de diriger pendant plus de 13 ans, les élèves bloguent depuis 2004.  Je suis encore surpris que dix ans plus tard, beaucoup d’enseignants ne connaissent pas encore le potentiel des blogues scolaires afin d’améliorer l’écriture et la lecture,  je dis souvent dans mes formations, pour enseigner à jouer au tennis, il faut expliquer comment jouer, il faut démontrer comment s’y prendre, mais pour devenir un joueur de calibre international,  il faut pratiquer.  Les blogues scolaires sont comme les terrains de tennis de l’écriture.  Ironiquement aujourd’hui, sur la page Facebook d’EugénieBouchard, celle-ci le confirme.  Il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer…

J’ai ce billet dans la tête depuis quelque temps, car beaucoup d’enseignants que je rencontre semblent avoir une idée négative de l’utilisation du blogue dans un contexte d’apprentissage de l’écriture.  Voici donc 10 mythes sur l’utilisation des blogues dans un cadre scolaire que je rencontre au cours de mes formations avec des enseignants…»

more...
No comment yet.
Rescooped by Lyonel Kaufmann from Autour du Centenaire 14-18
Scoop.it!

DOSSIER – Historiographies de la Grande Guerre

DOSSIER – Historiographies de la Grande Guerre | histoire | Scoop.it
Consacrer un dossier au conflit qui ouvre l’ère des guerres mondiales et totales est un passage obligé pour tout média en ces temps de commémoration. L’impératif mémoriel se fait sans doute d’autant plus pressant que le premier conflit mondial, longtemps occulté par l’ombre du second et sans plus de témoin direct pour en maintenir la mémoire, se voit de plus en plus souvent érigé en premier acte d’une longue tragédie dont on situe le dénouement en 1945, voire en 1991 ).

Mais consacrer un dossier à 14-18 s’impose peut-être avec plus de force encore à une revue qui, comme nonfiction.fr, entend rendre disponible l’actualité des recherches en sciences sociales ; cela pour deux raisons. D’abord, parce que la Première guerre mondiale représente tout à la fois un événement de mémoire structurant pour la conscience européenne et un objet de recherche et de connaissance finalement assez peu connu. La richesse de l’historiographie contemporaine invite ainsi à dépasser le simple point de vue mémoriel auquel se borne souvent (et par définition) la commémoration, pour l’envisager comme objet d’investigation des sciences sociales. C’est en tout cas la perspective adoptée par nonfiction.fr, et la raison pour laquelle on ne reviendra pas ici sur la trame des hauts faits qui modèlent la mémoire collective : ce dossier entend bien plutôt livrer un aperçu de certaines des recherches historiques les plus récentes.

Le second élément qui nous a semblé justifier de proposer un dossier étoffé sur la Grande guerre est son caractère d’objet historique multiple, vis-à-vis duquel il revêt une valeur d’idéal-type. De la bibliographie récente émerge l’image d’un cas d’école en gestation de la pluridisciplinarité. De fait, l’événement 14-18 est tout aussi bien un phénomène politique et militaire qu’une réalité sociale, objet d’histoire sociale ; c’est un objet d’art, de littérature, de cinéma, de bande dessinée et donc un objet d’histoire de l’art, d’histoire de la littérature, d’histoire du cinéma, d’histoire de la bande dessinée, etc. ; de même que comme élément structurant de la mémoire collective, c’est un objet privilégié de la réflexion scientifique ou littéraire sur la production d’identité et sur les usages politiques du passé.

C’est donc dans sa double spécificité historique et historiographique que nonfiction.fr vous propose d’aborder, chaque jeudi pendant les mois à venir, cet événement décidément majeur de l’histoire contemporaine.

* Dossier coordonné par Nicolas Patin et Pierre-Henri Ortiz

SOMMAIRE

Histoires sociales de la Grande Guerre :

1. Le peuple et les classes à l’épreuve des tranchées, par Nicolas Patin
Lecture croisée des livres d’Emmanuelle Cronier, Permissionnaires dans la Grande Guerre , Emmanuel Saint-Fuscien, A vos ordres : les relations d’autorité dans l’armée française de la Grande Guerre et Nicolas Mariot, Tous unis dans la tranchée ? 1914-1918. Les intellectuels rencontrent le peuple .

2. Quelle histoire sociale de la grande guerre ?
Un débat entre Emmanuel Saint-Fuscien et Nicolas Mariot. Propos recueillis par Nicolas Patin.
(1/2) Au-delà de la « contrainte » ou du « consentement »
(2/2) Les hiérarchies sociales au front

La guerre en héritage :

3. La mémoire de la Grande guerre, par Benjamin Caraco
Lecture croisée des livres de Jean-Noël Jeanneney, La Grande Guerre si loin si proche : réflexions sur un centenaire , André Loez et Nicolas Offenstadt, La Grande Guerre : carnet du centenaire et Stéphane Audoin-Rouzeau, Quelle histoire : un récit de filiation (1914-2014) .

4. La Grande Guerre comme révolution visuelle : France-Allemagne
Un entretien avec Benjamin Gilles et Arndt Weinrich. Propos recueillis par Nicolas Patin.
(1/2) France et Allemagne : de la disjonction des histoires à la disjonction des mémoires
(2/2) Les changements partagés d’une révolution médiatique

Ecrire la guerre par les arts :

5. Des artistes dans les tranchées [PEINTURE], par Pierre Verschueren
Un compte-rendu du livre de Philippe Vatin, Voir et montrer la guerre .

6. Une écriture visuelle de la guerre [BANDE-DESSINEE]
Un entretien avec Vincent Marie. Propos recueillis par Claire Kaikenger et Pierre-Henri Ortiz
(1/2) Animer une guerre statique
(2/2) Des fictions d’archives

7. Ecrire la Grande guerre [LITTERATURE], par Martine Monteau
Une analyse de l'écriture romanesque de la guerre, depuis Henri Barbusse (Le Feu, 1916) jusqu’à Pierre Lemaître (Au Revoir là-haut, 2013)

8. Filmer et rejouer la guerre [CINEMA]
Un entretien avec Laurent Véray. Propos recueillis par Nina Verneret et Pierre-Henri Ortiz

Parcours individuels :

9. Louise de Bettignies : du patriotisme à l'espionnage, par Sarah Baudry
Un compte-rendu du livre de Chantal Antier, Louise de Bettignies. Espionne et héroïne de la Grande Guerre

10. Un apôtre de la guerre : Maurras, par Pierre-Henri Ortiz
Un compte-rendu du livre d’Olivier Dard, Maurras : le maître et l’action

11. La construction du Grand Charles, par Pierre-Henri Ortiz
Un compte-rendu du livre de Frédérique Neau-Dufour, La Première guerre de Charles de Gaulle

Via Emmanuel Bethoux
Lyonel Kaufmann's insight:

Démarche utile pour l'enseignant d'histoire. À suivre....

more...
No comment yet.
Scooped by Lyonel Kaufmann
Scoop.it!

Le petit écran s'intéresse à la Grande Guerre - France Info

Le petit écran s'intéresse à la Grande Guerre - France Info | histoire | Scoop.it
La Grande Guerre n'a jamais vraiment eu les faveurs du petit écran. Elle a été éclipsée par le second conflit mondial qui a inspiré nombre de films, d'ouvrages et de séries télévisée. On marque cette année le centième anniversaire de ce qui reste dans l'histoire comme la première guerre industrielle, le premier carnage de dimension planétaire. Deux fictions sont proposées, l'une britannique diffusée sur la BBC s'intitule "The Crimson Field", l'autre française "Ceux de 14" sera prochainement proposée en novembre sur France Télévisions.
Lyonel Kaufmann's insight:

Ou l'on apprend que l'école de la contrainte se prêterait moins bien et serait moins subtile que l'école du consentement pour le développement d'une série tv consacrée à la Première Guerre mondiale … 

On ne s'étonnera pas non plus dès lors que la série Apocalypse y soit jugée péremptoirement "formidable". 

La présentation met également en avant des «notions aujourd'hui désuettes d'honneur, de sacrifice et de solidarité». 

Deux séries sont présentées l'une britannique "The Crimson Field" et l'autre français "Ceux de 14" adaptée des récits de Maurice Genevoix.

Enfin, il est mentionné le colloque "Guerres en séries", organisé du 11 au 13 juin au Logis du Roy à Amiens, par Marjolaine Boutet, maître de conférence à l'université de Picardie-Jules Verne.

more...
No comment yet.
Rescooped by Lyonel Kaufmann from Ressources en HGEC
Scoop.it!

“Apocalypse”, une modernisation de l'histoire qui tourne à la manipulation, selon l'historien Laurent Véray

“Apocalypse”, une modernisation de l'histoire qui tourne à la manipulation, selon l'historien Laurent Véray | histoire | Scoop.it
“Apocalypse Première Guerre mondiale”, son succès... et ses méthodes contestables. Historien du cinéma, spécialiste des films sur 14-18, Laurent...

Via mc bonneau-darmagnac
more...
No comment yet.
Scooped by Lyonel Kaufmann
Scoop.it!

Les jeunes Québécois ont l'histoire triste | La Presse

Les jeunes Québécois ont l'histoire triste | La Presse | histoire | Scoop.it
Contrairement à l'idée qu'ils soient complètement ignares, les jeunes qui entrent dans leur premier cours d'histoire au secondaire ont plutôt une idée préconçue de ce...
Lyonel Kaufmann's insight:

Pendant 10 ans, Jocelyn Letourneau a mené l'enquête auprès des étudiants à travers le Québec. Francophones et anglophones, de quatrième secondaire à l'université, ils se sont prêtés au jeu consistant à répondre à la question suivante : «Si, en une phrase ou une formule, vous aviez à résumer l'aventure historique québécoise, qu'écririez-vous personnellement?».

L'échantillon recueilli par Jocelyn Létourneau compte également des cohortes qui ont suivi le cours Histoire du Québec et du Canada, enseigné jusqu'en 2006 et d'autres qui sont issus de la réforme, qui ont plutôt eu droit à Histoire et éducation à la citoyenneté.

Aujourd'hui, les résultats de son travail sont publiés aux éditions Fides.

Un site et un blog accompagne cette publication : http://www.tonhistoireduquebec.ulaval.ca

Cet article du journal La Presse résume les résultats de cette très intéressante enquête au long court.

more...
No comment yet.
Scooped by Lyonel Kaufmann
Scoop.it!

14-18 : Six témoignages de centenaires européens

14-18 : Six témoignages de centenaires européens | histoire | Scoop.it
Dans le cadre du supplément « Europa », Le Monde, en partenariat avec The Guardian, La Stampa, El Pais, Süddeutsche Zeitung et Gazeta Wyborcza, publie les témoignages de six centenaires. Leurs souvenirs de la première guerre mondiale sont intacts.
Lyonel Kaufmann's insight:

Joszef Lewandowski (100 ans), Polonais, Gertrud Dyck (106 ans), Allemande, Dorothy Ellis (92 ans), Anglaise, Emma Morano (114 ans), Italienne, Osvanna Kaloustian (106 ans,) Arménienne, et Isidro Ramos (103 ans), Espagnol, témoignent…

more...
No comment yet.
Rescooped by Lyonel Kaufmann from Autour du Centenaire 14-18
Scoop.it!

Les soldats traumatisés de 14-18 sortent de l'oubli - LExpress.fr

Les soldats traumatisés de 14-18 sortent de l'oubli - LExpress.fr | histoire | Scoop.it
Gand (Belgique) - De "l'obusite" de la guerre de 1914-18 au "syndrome du stress post-traumatique" de l'Irak, les troubles mentaux des soldats ont profondément marqué les conflits depuis un siècle, comme en témoigne une exposition choc en Belgique.

Via Emmanuel Bethoux
Lyonel Kaufmann's insight:

Une problématique actuelle…

more...
No comment yet.
Rescooped by Lyonel Kaufmann from Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes
Scoop.it!

Peindre la guerre - Mission du centenaire

Peindre la guerre - Mission du centenaire | histoire | Scoop.it

La Première Guerre mondiale éclate alors que la production artistique est en plein renouveau. Face à une peinture traditionnelle et académique, des mouvements comme le cubisme ou le futurisme semblent plus à même d’exprimer la violence des combats. Si la première apporte des vues de la guerre qui seront pour beaucoup reprises dans les revues de l’époque pour informer la population, la seconde, par sa prolifération, impose une autre représentation de la guerre. Par l’usage de couleurs vives, de formes géométriques et angulaires, elle montre la cruauté de cette guerre moderne, l’effacement de l’individu par la machine et la souffrance. Fortes de symboles, ces toiles offrent à voir les expériences de guerre.


Via HG Académie de Rennes
Lyonel Kaufmann's insight:

Très beau travail de la mission du centenaire.

On ira également faire un tour du côté du site «La couleur des larmes», une exposition virtuelle réalisée à l'occasion du 80e anniversaire de la signature de l'armistice et qui a donc plus de 15 ans : http://www.memorial-caen.fr/10EVENT/EXPO1418/fr/index2.html

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, January 24, 10:59 AM

Peindre la guerre est un dossier très illustré proposé par le site de la Mission du centenaire. Ces pages thématiques (Tradition et avant-garde, Explosions, L'artillerie, Les portraits, La mort) constituent un fonds documentaire tout à fait exploitable dans le cadre de l'histoire des arts, et ce dès la classe de 3e.

Scooped by Lyonel Kaufmann
Scoop.it!

Frise chronologique documentée | Mission Centenaire 14-18

Frise chronologique documentée | Mission Centenaire 14-18 | histoire | Scoop.it
Lyonel Kaufmann's insight:

Une frise chronologique fort décevante, pour ne pas dire plus. Ce n'est plus une guerre mondiale, mais, mis à part l'attentat de Sarajevo, une guerre se déroulant uniquement en France.

La Mission du Centenaire nous avait habitué à mieux.

more...
No comment yet.
Rescooped by Lyonel Kaufmann from Autour du Centenaire 14-18
Scoop.it!

La Grande Guerre face à sa commémoration - Antoine Prost

La Grande Guerre face à sa commémoration - Antoine Prost | histoire | Scoop.it

"La Grande Guerre face à sa commémoration."
16e Rendez-vous de l’Histoire à Blois : La Guerre (11/10/2013)
 Conférence d'Antoine Prost, professeur émérite à l’université de Paris I Panthéon Sorbonne.


Via HG Académie de Rennes, Emmanuel Bethoux
Lyonel Kaufmann's insight:

Antoine Prost est probablement l'historien le mieux placé actuellement pour établir cet état historiographique de la commémoration de la Grande Guerre. Il est suffisamment dégagé des querelles d'historiens pour le faire.

Il a notamment été l'auteur avec Jay Winter d'un remarquable ouvrage historiographique sur la Première Guerre mondiale : Prost, A. & Winter, J. (2003). Penser la Grande Guerre. Un essai d’historiographie. Paris: Seuil.

On ne peut donc que recommander son intervention filmée lors des Rendez-vous de l'histoire de Blois (2013)

more...
No comment yet.