Le Ministre de la Recherche et les chercheurs s’entendent pour un décret « 100% recherche »

 

Jean-Marc Nollet, Ministre de la Recherche en  Fédération Wallonie-Bruxelles a rencontré ce matin les chercheurs représentants des Comités de contact F.R.S-FNRS (FNRS) et des corps scientifiques des universités. Ensemble, ils se sont accordés sur le projet de décret relatif à la pérennisation du financement de la recherche par le FNRS.

 

A la veille du passage du texte en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Ministre de la recherche et les représentants des Comités de contact du FNRS et des corps scientifiques des universités se réjouissent ensemble de la pérennisation dans un décret de la subvention du FNRS à hauteur de 103.815.950 millions d’euros (indexés chaque année). Cette pérennisation assure le maintien des ressources humaines, mais également du fonctionnement et de l’équipement. Le Fonds bénéficiera désormais, quelles que soient les contraintes budgétaires, d’une garantie de financement synonyme pour les chercheurs d’une plus grande indépendance par rapport aux aléas de la situation économique de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Par ailleurs, le Ministre de la Recherche a pu exposer aux chercheurs les résultats du conclave budgétaire de la nuit qui épargne le FNRS de tout effort budgétaire. Confirmant ainsi le choix du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de faire de la recherche fondamentale une priorité de sa politique à long terme.

 

Autre changement important amené par le décret : l’entrée au  Conseil d’administration de deux chercheurs du FNRS. En 85 ans d’existence du FNRS, c’est la première fois qu’ils disposeront d’une présence au sein des organes décisionnels du Fonds.

 

Troisième avancée : la prolongation automatique des bourses en cas de congé pour maladie de longue durée. Les chercheurs ne devront plus s’inquiéter pour leur recherche en cas de problème de santé. Ils seront désormais assurés de disposer du temps nécessaire, une fois la santé retrouvée, pour achever leurs travaux sereinement. Ceci est également le cas lors d’un heureux événement puisque le Décret prévoit aussi la prolongation du mandat en cas de congé de maternité ou de paternité.

 

A l’occasion de leur rencontre, le Ministre et les chercheurs ont échangé en profondeur sur le différend qui s’était installé concernant le sous-critère d’impact social potentiel introduit à la suite de l’avis du Conseil d’Etat. Convenant ensemble que là n’était pas l’essentiel de ce texte historique pour le monde de la recherche, le Ministre et les chercheurs ont décidé de lever toute ambigüité sur un décret qu’ils veulent ensemble « 100% recherche » et dès lors de supprimer les trois mots querellés pour ne pas entacher le vote de cet important décret par une polémique inutile au regard de l’objectif recherché.

 

Jean-Marc Nollet, Vice-Président, Ministre de la Recherche en Fédération Wallonie-Bruxelles

Arnaud Deraemaeker, pour le Comité de contact FNRS de l’ULB

Mickael Randour, pour le Comité de contact FNRS et le Corps Scientifique de l’UMONS

Vinciane Pirenne, pour le Comité de contact FNRS de l’ULg

Grégory Cormann, pour le Conseil Universitaire du Personnel Scientifique de l’ULg

Nicolas Tajeddine, pour le Corps Scientifique de l’UCL

 


Via Bernard Rentier