Censure scientifique : le Canada n'est pas une exception | Higher Education and academic research | Scoop.it

Une enquête menée au Canada révèle que un scientifique sur deux dit disposer d’exemples d’ingérences politiques dans son travail.

Même la revue Nature n'en a fait qu'une brève de seize lignes et c'est probablement là un autre signe du trouble de notre époque. Car les résultats de l'enquête menée par l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) et publiée ces jours-ci auraient dû, dans un monde normal, provoquer la franche indignation des revues savantes. (...) - Le Monde, par Stéphane Foucart, 09/11/2103