Les étudiants de l'Université du Burundi (UB) et de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) refusnt pour la troisième fois de se faire réinscrire, ce qu'a demandé le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Joseph Butore, vendredi dernier.

"Nous ne pourrons pas regagner les auditoires sans que les mesures injustes et discriminatoires qui nous ont poussé à suspendre les activités académiques soient abrogées. Même pour entrer en dialogue, il faut que ces mesures soient suspendues", ont déclaré lundi les représentants de ces deux institutions. (...) - IciLome.com, 15/04/2014