Le mobile fait-il vendre dans le tourisme ? | Hébergement touristique en France | Scoop.it

Au cours des six derniers mois, 10% des mobinautes ont acheté un voyage, incluant le train", rappelle dans cette enquête Bertrand Krug, directeur du département mesure d'efficacité online de Médiamétrie//NetRatings.Comme aux premières heures d’Internet, le train a tout particulièrement le ticket sur les supports mobiles !

 

Les ventes réalisées grâce aux smartphones et tablettes sur Voyages-scnf.com ont doublé en un an, et représentent 6% du volume d’affaires global au premier semestre 2012. 40% des réservations mobiles sont réalisées au plus tôt la veille du départ (contre 25% pour le web).

 

Voyages-sncf.com, qui a le quasi monopole du rail, va contribuer à la démocratisation de l’achat de produits de voyage et de loisirs sur les portables. L’hôtel, l’autre produit "clickable" pour le mobile, participera à la démocratisation du m-tourisme, qui s’ouvre peu à peu à des produits plus complexes.

 

L’aérien ne décolle pas encore

 

Les billets d’avion ont plus de mal à faire leur nid sur les iPhone et autres Samsung. Chez Air France par exemple, le mobile génère 15% du trafic en France, mais moins de 1% du chiffre d’affaires.

Au niveau des forfaits, les Français se contentent en général de consulter des offres dans le train ou le métro. Quand vient le moment de réserver, ils préfèrent passer par un autre canal de distribution : site Internet via un ordinateur classique ou une tablette, téléphone, agence de voyages.

 

Un univers de services

 

Mais il n’y a pas que la vente de produits dans la vie des marchands. Les services apportés aux mobinautes peuvent devenir un puissant levier de satisfaction et de fidélisation. La dématérialisation est une piste d’avenir. Les cartes d’embarquement, les vouchers et autres documents de voyage ont leur place sur les petits écrans qui ne quittent plus nos poches. Les guides touristique personnalisés aussi. La révolution mobile ne fait que commencer…


Via Benoit Renoux