geography of science - géographie de la science
93 views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

Colloque international de géographie de l’innovation | Patrimoine scientifique toulousain et environnement local

Colloque international de géographie de l’innovation | Patrimoine scientifique toulousain et environnement local | geography of science - géographie de la science | Scoop.it

Les résultats préliminaires de notre étude bibliométrique ont été présentés au 3ème colloque international de géographie de l’innovation (GEOINNOV 2016) qui s’est tenu à Toulouse du 28 au 30 janvier.

Marion Maisonobe's insight:

Une communication sur la géographie actuelle des recherches liées aux Pyrénées toutes disciplines confondues !

more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

Les routes du Prix Nobel de Chimie 2015 | Mondes Sociaux

Les routes du Prix Nobel de Chimie 2015 | Mondes Sociaux | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
Marion Maisonobe's insight:

Un peu de promo pour ma thèse ; )

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Marion Maisonobe from Enseignement Supérieur et Recherche en France
Scoop.it!

Les universités ont des problèmes d’argent ? Vendons-les aux Chinois

Les universités ont des problèmes d’argent ? Vendons-les aux Chinois | geography of science - géographie de la science | Scoop.it

Une tribune du directeur d’études de l’EHESS imaginant le rachat d’universités en défaut de paiement a été prise très au sérieux par le monde de l’enseignement supérieur. (...) - Le Monde, par Adrien de Tricorno, 02/09/2015


Via Collectif PAPERA
more...
No comment yet.
Rescooped by Marion Maisonobe from Enseignement Supérieur et Recherche en France
Scoop.it!

10 maisons d’éditions publient 45,2 % des 28 000 revues scientifiques à comité de lecture

10 maisons d’éditions publient 45,2 % des 28 000 revues scientifiques à comité de lecture | geography of science - géographie de la science | Scoop.it

Après les données économiques du marché des publications scientifiques, le rapport STM 2015 donne une appréciation du nombre de revues scientifiques dans le monde : environ 28 000 revues à comité de lecture en langue anglaise publient 2,5 millions d’articles par an (pour 10 millions d’auteurs, représentés par 4 millions d’auteurs individuels car un auteur est compté chaque fois que son nom apparaît). (...) - Blog "Rédaction Médicale et Scientifique", 27/03/2015

 

 


Via Collectif PAPERA
more...
No comment yet.
Rescooped by Marion Maisonobe from what's new in science
Scoop.it!

La NASA envisage une mission vers Europe | Astronomie et espace

La NASA envisage une mission vers Europe | Astronomie et espace | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
L'agence «sélectionnera les instruments» qui seront à bord de la sonde au printemps et «passera ensuite à la prochaine étape», a-t-il dit en présentant le projet de budget de l'agence pour 2016.

Le président Barack Obama a transmis lundi au Congrès son projet de budget pour la prochaine année fiscale. Pour celle-ci, la NASA demande au total une enveloppe de 18,5 milliards de dollars pour son budget, ce qui représente une augmentation de 2,7% par rapport au montant voté par le Congrès pour 2015. La NASA demande en particulier 30 millions de dollars pour développer cette mission vers Europe.

L'administration et le Congrès se sont jusqu'ici livré à une bataille discrète sur ce projet, la première évitant jusqu'alors de requérir des fonds pour cette mission tandis que le Congrès continuait à allouer des crédits plus substantiels pour développer ce projet. Ainsi pour 2015, la NASA avait déjà reçu 100 millions de dollars.

La NASA a déjà lancé en 2011 la sonde Juno vers Jupiter. Celle-ci doit arriver en juillet 2016.

L'Agence spatiale européenne a déjà une vaisseau automatique qui explore Europe et d'autres lunes de Jupiter.

Pour son budget de l'année fiscale 2016, la NASA propose 1,24 milliard de dollars (+54% par rapport à 2015) pour financer son partenariat avec le secteur privé (SpaceX et Boeing), qui développe des vaisseaux pour transporter des astronautes à la Station spatiale internationale (ISS) dès la fin 2017 et mettre fin à la dépendance vis à vis des Soyouz russe.

En revanche, la NASA a nettement réduit l'enveloppe requise en 2016 pour la capsule Orion, qui doit un jour permettre d'emporter des astronautes vers Mars, avec 2,86 milliards de dollars, contre 3,25 milliards octroyés par le Congrès en 2015.

Via Uston News
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

Emploi scientifique: le Conrs réuni le 11 juin

Emploi scientifique: le Conrs réuni le 11 juin | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

Les délocalisations n’épargnent pas les services, mais...

Les délocalisations n’épargnent pas les services, mais... | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
Même pour les activités intellectuelles de haut niveau, il existe un certain nombre de tâches qui sont codifiables et dont on peut automatiser les processus.
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

The rise of the mega-city will change the global economy forever - Telegraph

The rise of the mega-city will change the global economy forever - Telegraph | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
London is a good example of how a mega-city drives growth, progress, jobs and prosperity in a wider national economy
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

Research and innovation needed to reduce regional GDP gap | The Parliament Magazine

Research and innovation needed to reduce regional GDP gap | The Parliament Magazine | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

Région Rhône-Alpes, la R&D politico-économique

Région Rhône-Alpes, la R&D politico-économique | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
La région Rhône-Alpes, terre d’innovation et de création d’emplois...
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

Grandes écoles : le virage raté du numérique - Le nouvel Economiste

Grandes écoles : le virage raté du numérique - Le nouvel Economiste | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
Un comble pour celles qui sont censées fournir aux entreprises les futurs moteurs de leur changement Le tsunami digital effleure …
more...
No comment yet.
Rescooped by Marion Maisonobe from SCImago on Papers
Scoop.it!

The performance of research-intensive higher educational institutions in India

The performance of research-intensive higher educational institutions in India | geography of science - géographie de la science | Scoop.it

The institutions belonging to the higher education sector taken together are the biggest contributor to India’s academic research output. In this article we use the datasets from the 2013 release of SCImago Institutions Rankings World Reports to evaluate the longitudinal performance of the quality and quantity of research output of select institutions belonging to this sector for the period 2003–2011. All institutions in this elite category have a reasonable to high growth rate in output. However, from the quality angle, we see that the high performers which are mainly the institutions of national importance are now at a relatively low growth level. We also identify a few institutions which are showing promisingly high rates of improvement in quality of research.


Via scimago
more...
scimago's curator insight, September 18, 2014 6:01 PM

Gangan Prathap

CURRENT SCIENCE, 107(3):389-396, 2014

Rescooped by Marion Maisonobe from Science Actualités
Scoop.it!

Les plus anciennes traces d'art pariétal découvertes en Indonésie ?

Les plus anciennes traces d'art pariétal découvertes en Indonésie ? | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
Des peintures réalisées dans des grottes de l'île indonésienne de Sulawesi viennent d'être datées à -40 000 ans. Si cette datation venait à être confirmée par d'autres travaux, cela indiquerait que l'

Via LeJournaldelaScience
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

Vidéo : La cartographie : entre science, art et...

Vidéo : La cartographie : entre science, art et... | geography of science - géographie de la science | Scoop.it

Conférence dans le cadre du cycle "La carte invente le monde" (Lille 1, 2014-2015)

Par Philippe Rekacevicz, Géographe, cartographe et journaliste.

Animée par Patrick Picouet, Professeur de...

more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

We Complain About Brain Drain, But Are Indian Universities Prepared to Gain Brains?

We Complain About Brain Drain, But Are Indian Universities Prepared to Gain Brains? | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
Indian academia has for the past several decades suffered from brain drain and continues to lose smart and hard-working academics to universities and research centres in North America, Europe, rest of Asia and elsewhere. According to a recent report from the National Science Foundation’s Nationa
more...
No comment yet.
Rescooped by Marion Maisonobe from Amazing Science
Scoop.it!

Nobel prize 2015 for chemistry: Lindahl, Modrich and Sancar win for DNA repair

Nobel prize 2015 for chemistry: Lindahl, Modrich and Sancar win for DNA repair | geography of science - géographie de la science | Scoop.it

The Nobel prize in chemistry has been awarded to Tomas Lindahl, Paul Modrich and Aziz Sancar for their research into the mechanisms that cells use to repair DNA.

 

From the moment an egg is fertilized it begins to divide. Two cells become four, four cells become eight. After one week a human embryo consists of 128 cells, each with its own set of genetic material. Unravel all that DNA and it would stretch for 300 meters. But many billions more divisions take place on the path to adulthood, until we carry enough DNA in our trillions of cells to reach 250 times to the sun and back. The most remarkable feat is how the genetic information is copied so faithfully. “From a chemical perspective, this ought to be impossible,” the Nobel committee said.


“All chemical processes are prone to random errors. Additionally, your DNA is subjected on a daily basis to damaging radiation and reactive molecules. In fact, you ought to have been a chemical chaos long before you even developed into a foetus,” they added.


Lindahl, Modrich and Sancar worked out how cells repair faults that inevitably creep in when DNA is copied time and time again, and mutations that arise under a barrage of environmental factors such as UV rays in sunlight.


Towards the end of the 1960s, many scientists considered DNA to be incredibly stable. But working at the Karolinska Institute in Stockholm, Lindahl worked out that there must be thousands of potentially damaging attacks on the genome every day – an onslaught that would make human life impossible.


Working with bacterial DNA, Lindahl began the search for enzymes that repair faulty genetic mateial. He focused on a weakness in the way the DNA letters, G, T, C and A, pair up. Normally, C (cytosine) pairs only with G (guanine), but C can lose an amino group which makes it pair up with A ( adenine) instead. If the mis-pairing stands, it creates a mutation the next time it is copied. Lindahl realised that cells must have a way to protect themselves from such a fate, and published details of the enzyme responsible in 1974.


Lindahl moved to the UK in the 1980s and became director of what is now Cancer Research UK’s Clare Hall Laboratory, a place known for its scientific creativity. There he worked out, step by step, the DNA repair processes in humans.


But DNA can also be disrupted by environmental factors, such as UV radiation. How organisms survived these mutations piqued the interest of Sancar who noticed that bacteria exposed to deadly doses of UV could repair themselves if lit up blue light. At the University of Texas in Dallas, he discovered an enzyme called photolyase that repairs UV-damaged DNA.


At Yale University, Sancar went on to identify enzymes that spot UV damage and then cut the DNA to remove the faulty genetic code. Later, at the University of North Carolina in Chapel Hill, he mapped the equivalent repair process in humans.


Via Dr. Stefan Gruenwald
more...
No comment yet.
Rescooped by Marion Maisonobe from Gestion des risques naturels : Outils et Expériences
Scoop.it!

L'imagerie satellitaire pour retrouver un avion disparu en pleine mer

L'imagerie satellitaire pour retrouver un avion disparu en pleine mer | geography of science - géographie de la science | Scoop.it

Leicester University researchers have proposed a new concept for using images from remote sensing satellites that could potentially decrease the time needed to find ships and planes lost in the oceans.


Via Jean-Marc Sepio, Arnaud Mayis
more...
No comment yet.
Rescooped by Marion Maisonobe from Géopoli
Scoop.it!

L'Iran lance un satellite d'observation | Astronomie et espace

L'Iran lance un satellite d'observation | Astronomie et espace | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
«Le satellite Fajr (Aube, NDLR), qui pèse 52 kilogrammes, a été placé à une orbite de 450 kilomètres au-dessus de la terre», a affirmé la télévision d'État, qui a diffusé des images du lancement.

«Le lanceur, d'une longueur de 21 mètres, pèse 26 tonnes et a une vitesse de 8000 mètres par seconde», a ajouté la télévision d'État.

«Nos scientifiques sont entrés dans une nouvelle étape pour conquérir l'espace (...) Nous allons continuer sur cette voie pour répondre à nos besoins en matière spatiale», a déclaré le président iranien Hassan Rohani, qui a personnellement donné l'ordre de lancement.

Selon l'agence officielle Irna, il s'agit du quatrième satellite de fabrication iranienne à être envoyé dans l'espace.

L'Iran a déjà envoyé trois satellites dans l'espace entre 2009 et février 2012.

Téhéran a également lancé deux capsules transportant des êtres vivants, la première en février 2010 contenant un rat, des tortues et des insectes, et la seconde en janvier 2013 contenant un singe, qui, selon les médias officiels, a été récupéré vivant.

D'après la chaîne de télévision en arabe Al-Alam, «le satellite Fajr est capable de prendre des images précises de la Terre».

Il a été mis en orbite par le lanceur Safir-Fajr, construit au sein de l'Organisation des industries aérospatiales du ministère de la Défense, ce qui «montre la capacité de l'Iran à construire des lanceurs de satellites», a déclaré pour sa part le ministre de la Défense, le général Hossein Dehgan.

Via Uston News
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

Doctorats: vers une crise de surproduction?

Doctorats: vers une crise de surproduction? | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
Des interrogations se font jour sur la valeur réelle d'un doctorat, aussi bien pour la société que pour ceux qui s’engagent dans ces études exigeantes.
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

La fausse promesse économique des métropoles

La fausse promesse économique des métropoles | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
« Il faut arrêter de bâtir des politiques sur des intuitions économiques qui semblent aller de soi mais qui ne sont jamais démontrées. » En démontant les thèses de Laurent Davezies sur la surproductivité de l’Ile-de-France ou des métropoles, Olivier Bouba-Olga et Michel Grossetti mettent les politiques en garde: la promesse économique liée à la création des métropoles n’est pas avérée, il peut même y avoir des ratés majeurs.
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

'Rock-star economy' ignores regions

'Rock-star economy' ignores regions | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
The importance of the regions to export earnings is well known but national agencies struggle to co-ordinate regional priorities.
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

Open Days: EU can transform economy through smart specialisation | The Parliament Magazine

Open Days: EU can transform economy through smart specialisation | The Parliament Magazine | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Marion Maisonobe
Scoop.it!

Advanced Science of rebalancing the economy

Advanced Science of rebalancing the economy | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
Simply creating devolved city regions will not in itself rebalance the national economy. The verdict may be in for devolution but the jury is still out on how effective each region will be.
Marion Maisonobe's insight:

Le rôle de la science dans les politiques de décentralisation britanniques

more...
No comment yet.
Rescooped by Marion Maisonobe from Bibliometrics
Scoop.it!

Publish or perish? The rise of the fractional author…

Publish or perish? The rise of the fractional author… | geography of science - géographie de la science | Scoop.it
“Publish or perish” is a common phrase used to describe the pressure researchers feel to publish their research findings in order to sta

Via Manuel DurandBarthez
more...
Manuel DurandBarthez's curator insight, September 15, 2014 3:38 AM

Look at the vote at the right margin: "What is your favorite bibliometrics indicator ?"

Impact Factor (36%, 313 Votes)none (17%, 152 Votes)h-index (17%, 148 Votes)SJR (11%, 98 Votes)SNIP (5%, 43 Votes)other (4%, 34 Votes)EigenFactor (10%, 27 Votes)

Total Voters: 871

 

Rescooped by Marion Maisonobe from Science ouverte - Open science
Scoop.it!

Les sciences exactes sont… truffées d’inexactitudes

Les sciences exactes sont… truffées d’inexactitudes | geography of science - géographie de la science | Scoop.it

Une nouvelle étude révèle que les plus grandes revues scientifiques n’échappent pas aux erreurs et même aux bourdes, pouvant aller jusqu’à altérer l’interprétation donnée aux résultats de recherches pourtant triées sur le volet.

 

Après avoir scruté à la loupe pendant 18 mois les publications des vingt plus grands journaux de médecine générale et de cardiologie publiés en langue anglaise, des chercheurs de l’Université de Saint-Louis ont récemment relevé pas moins de 577 erreurs. Leurs observations surprenantes ont récemment été publiées dans The American Journal of Medicine.

 

Le quart des études entachées d’erreurs « majeures »

 

La majorité des erreurs recensées dans les revues médicales par ces chercheurs étaient des imprécisions mineures dans l’épellation d’un mot, dans le nom des auteurs ou dans les chiffres d’un tableau ou d’un graphique, des erreurs jugées sans grandes conséquences. Par contre, près du quart (24 %) d’entre elles étaient des bévues « majeures » pouvant potentiellement influencer la compréhension des résultats par les lecteurs.

 

« Nous sommes autant préoccupés par la présence de petites erreurs, parce qu’elles détournent l’attention d’erreurs plus importantes. Les fautes majeures dans la littérature médicale peuvent souvent mener à de mauvaises interprétations de la part des lecteurs, surtout s’ils ne lisent pas les corrections publiées par la suite », affirme le chercheur principal de l’étude, le Dr Paul Hauptman, professeur de médecine interne à l’Université de Saint-Louis.

 

À titre d’exemple, une des erreurs notées dans les données d’un article portant sur la dépression évaluait à 15,8 % l’incidence de nouveaux cas chez les femmes, alors que la donnée exacte était plutôt de 1,5 %, soit dix fois moindre ! La recherche n’a toutefois pas permis de mesurer dans quelle proportion les erreurs rapportées ont mené à une mauvaise interprétation, ou même à de mauvaises décisions cliniques de la part des médecins.

 

Bourdes cachées

 

Mais le plus irritant pour ces chercheurs réside dans le fait que 51 % des erreurs repérées n’avaient fait l’objet d’aucune correction par la suite par les éditeurs des publications concernées. Comme le volume de publications scientifiques est en pleine explosion, il est impératif que ces façons de faire soient complètement revues, affirme un autre des coauteurs, Eric Armbrecht, professeur au Center for Outcomes Research de l’Université de Saint-Louis.

 

« La transparence, la cohérence et la clarté sont essentielles, dit-il. Notre étude montre que ces critères ne sont pas présents dans certaines publications majeures. »

 

Selon ces chercheurs, non seulement il faut revoir les processus de révision des textes scientifiques avant leur publication, mais il presse aussi de revoir les politiques de correction laxistes qui permettent à l’heure actuelle à des chercheurs de camoufler leurs bourdes plutôt que de faire preuve de transparence.

 

Même si un comité international des éditeurs de journaux médicaux spécifie clairement que les corrections apportées à une recherche doivent apparaître à la table des matières d’une publication et comprendre la version originale de la recherche ou un lien vers la version numérique de celle-ci, la réalité montre que ces protocoles sont rarement respectés. Des processus uniformes de révision et de publication des corrections doivent être suivis, expliquent les auteurs.

 

« Il faut envoyer un signal clair aux auteurs les avertissant que les informations qu’ils publient doivent être les plus précises possible et exemptes d’erreurs,dit le Dr Hauptman. Il faut faire en sorte que les résultats soient systématiquement revus et corrigés de façon transparente. »


Via Florence Piron
more...
No comment yet.