Géographie : les ...
Follow
Find tag "Innovation"
17.6K views | +11 today
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Route du Rhum : la "Sailing Valley" au secours de la Bretagne

Route du Rhum : la "Sailing Valley" au secours de la Bretagne | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Cap sur l'île de Groix. Mer calme et brise légère, Erwan Le Roux s’offre une promenade de santé entre la Trinité-sur-Mer, son port d'attache, et Lorient, l’ancienne base de sous-marins qui se métamorphose en Mecque de la voile. Le multicoque de 50 pieds fend l’eau, comme délivré de la pesanteur, dans un silence envoûtant. Difficile d’imaginer le bruit assourdissant du voilier en conditions de course rapporté par le navigateur. Le fenêtréA-Cardinal et son barreur sont fin prêts pour la Route du Rhum 2014 qui s’élance dimanche 2 novembre de Saint-Malo.
François Arnal's insight:

Un exemple de cluster : ces pôles de compétitivité dans lesquels se regroupent géographiquement des compétences mutiples. entre Finistère et Morbihan, le savoir-faire "made in Bretagne"est devenu un moteur économique puissant..

Si l’agroalimentaire de la région, de Doux à Gad en passant par Marine Harvest, souffre de n’avoir su s’adapter aux mutations imposées par la mondialisation et investir pour changer de modèle, la course au large a tout misé sur l’innovation. L’éolien ou les énergies marines renouvelables lorgnent désormais du côté des petits Bretons qui maîtrisent les matériaux composites. Même l’automobile commence à leur faire du pied.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

MOOC, Internet, numérique : les profs sont-ils devenus obsolètes ?

MOOC, Internet, numérique : les profs sont-ils devenus obsolètes ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Avec le numérique, est-il encore nécessaire d'organiser des salles de classe pour donner cours?

La classe à l'heure de l'économie de la connaissance

Avec Internet, l'accès à la connaissance est devenu un produit de consommation courante. N'importe quel sujet dispose maintenant d'explications détaillées et d'exemples sur le web. On peut trouver gratuitement des vidéos des plus grands experts internationaux ou des MOOCS, et il est dorénavant possible d'obtenir des corrections en ligne via des systèmes d'auto-évaluation entre étudiants.

A l'heure où de plus en plus de voix annoncent l'obsolescence de l'école, il faut sérieusement se poser la question de la valeur ajoutée pour un étudiant d'aller à la rencontre d'un enseignant en salle de cours. Qu'on s'en indigne ou qu'on s'en réjouisse, Internet est là, et il faut comprendre comment le professeur qui désire enseigner en classe peut s'adapter à cette nouvelle réalité.

Nicolas Glady est Professeur associé à l'ESSEC.

François Arnal's insight:

Ce professeur à l'ESSEC (Ecole de Commerce de la BEL) insiste sur les rôle nouveau des professeurs face à leurs étudiants à l'heure de la massification du numérique.

"Dans un monde où la connaissance n'a plus de valeur - puisqu'Internet est aussi une encyclopédie à portée de pouce - il faut que le professeur dispose d'une légitimité forte pour justifier d'une hiérarchie au sein de la classe. Une des premières fonctions du professeur est bien d'apporter des clés de lecture, et donc une hiérarchisation de l'information. D'expliquer que, contrairement à ce qui est dit volontiers sur la toile, «tout ne se vaut pas.»

 

La légitimité du professeur est apportée par l'expérience qu'il a de sa discipline ou des techniques d'apprentissage, le professeur n'est pas qu'un simple animateur il professe (il développe une vision de son sujet qui lui est propre…). L'école est un espace qui doit permettre l'expérimentation (et donc l'échec ou la compréhension de cet échec) ainsi que l'échange et enfin le plaisir d'apprendre.

La mise à disposition d'une masse d'information disponible sur la toile nécessite un apprentissage, le développement d'un esprit critique ainsi que de nouvelles compétences comme celles de la curation (Scoop-it, Pearltrees, Pinterest, Twitter...).

C'est ce que tentent d'apprendre les hypokhâgnes du lycée Fauriel, un prépa orientée vers le numérique avec succès (3° khâgne publique de France (L'Etudiant 2013).

 

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Contre l'Éducation. Tout contre.
Scoop.it!

François Taddéi : "Les élèves doivent contribuer à produire des connaissances" - YouTube

François Taddéi est le directeur du Centre de Recherche Interdisciplinaire à Paris. Il nous parle de son action en faveur de l'innovation dans l'éducation.
Extrait de cette interview diffusée dans Le Vinvinteur n°24 le dimanche 14 avril à 20 heures sur France 5.


Via nadya benyounes, Mila Saint Anne
François Arnal's insight:

De plus en plus le partage de la connaissance est au coeur des enjeux de l'enseignement. Le mot clé est "open" l'ouverture : des individus créent des contenus et ouvrent ce qu'ils ont pour échanger et communiquer dans un écosystème ouvert et hybridé. L'idée est de mixer les capacités et les compétences au tour de projets partagés. Le professeur apprend ainsi aussi avec ses étudiants qui ont repéré les nouveautés. Chacun se nourrit des richesses respectives des uns et des autres. Dans le numérique l'étudiant partage et apprend, parfois même à son propre professeur. La classe est ainsi inversée. Ce sont les étudiants qui définissent les projets sur lesquels ils veulent travailler. Les élèves peuvent être notés sur leur capacité à partager le savoir, à créer quelque chose, à contribuer à l'élabooration d'un savoir partagé.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le Billet de Gilles Fumey : Les curateurs en géographie : quelle plus value ?

Le Billet de Gilles Fumey : Les curateurs en géographie : quelle plus value ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Connaissez-vous les curateurs ? Ils choisissent pour vous les œuvres exposées dans les musées ou les galeries momentanément. Ils font des choix, des commentaires et les présentations, le lien avec les artistes et le public. Les curateurs sur internet travaillent sur des plates-formes où les outils permettent de sélectionner des articles et les éditorialiser avant la mise en ligne. François Arnal, professeur au lycée Fauriel (Saint-Etienne, Loire), la pratique avec ses étudiants depuis quelque temps. Une manière de faire des apprentissages numériques différents d’un blog, de Facebook ou Twitter.

 

Pour le professeur de géographie qu’est François Arnal, la présence virtuelle des étudiants sur la toile change son travail. Et si un étudiant s’engage sur ces réseaux ciblés et intelligents, il doit pouvoir être évalué. On ne sera plus dans un marketing de diffusion mais un marketing de discussion. Marc Rougier qui a fondé « Scoop it » le dit autrement : on passe d’un mode contrôlé à un mode contributif. Un manière de contourner les stratégies du web marketing pour bâtir une stratégie numérique. Le Web 2.0 ne représente-t-il pas une audience dépassant aujourd’hui le milliard d’être humains qui constitue un potentiel de diffusion non négligeable ? Dans ce paysage, Scoop.it draîne 500 000 utilisateurs dans le monde et 6 millions de visiteurs uniques chaque mois dans 150 pays, ce qui en fait le meilleur outil de curation du Web pouvant servir aussi bien aux étudiants qu’au grand public et, bien entendu, aux professeurs.

Pour apprendre à maitriser les réseaux sociaux, à mieux choisir l’information en se constituant une identité numérique et pour améliorer l’accès à l’information, deux étapes sont nécessaires : constituer un environnement numérique efficace et opérationnel, puis faire prendre en main par les étudiants « producteurs de savoirs » cet outil. « Une classe connectée sur les ressources numériques est une classe qui échange et crée du contenu », pour François Arnal qui voit dans la curation une réelle plus-value. On peut voir le Pearltrees curation HK42 dans l’hypokhâgne du lycée Fauriel de Saint-Etienne ici. C’est ainsi que l’élève devient un expert.

François Arnal's insight:

Gilles Fumey, professeur de géographie de l’alimentation à l’université Paris-IV Sorbonne et professeur des universités à l’ESPE de Paris nous fait l'honneur d'évoquer le travail de curation que nous effectuons au lycée Claude Fauriel.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les fondements de la littératie numérique | HabiloMédias

Les fondements de la littératie numérique | HabiloMédias | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Introduction

De nos jours, on dit souvent que les jeunes sont « les enfants du numérique » en raison de leur apparente facilité à utiliser tous les outils technologies. On le comprend aisément : les jeunes Canadiens vivent dans un monde interactif, une culture numérique « sur demande » où ils ont accès aux médias à toute heure et en tout lieu, à volonté. La messagerie instantanée, le partage de photos, les messages texte, les réseaux sociaux, la vidéo en continu et l’Internet sans fil – dans tous ces secteurs d’activité, les jeunes ont pris les commandes et créer une nouvelle façon de « vivre » et de naviguer sur le Net.

Mais cet enthousiasme pourrait engendrer un problème de taille : les jeunes se lancent volontiers dans l’exploration des nouvelles technologies et d’Internet, ils acquièrent rapidement de nouvelles compétences et deviennent plus érudits que leurs ainés en ce domaine; toutefois, en l’absence de guides et de conseillers, ils utilisent les technologies de l’information et des communications (TIC) en amateurs. Cette situation perdure et a de quoi inquiéter car nous sommes en présence d’une génération de jeunes profondément immergés dans le cyberespace sans avoir acquis, pour autant, toutes les compétences nécessaires en matière de littératie numérique.

Nous devons former nos jeunes et les préparer à vivre dans un monde hautement médiatique ; les jeunes doivent absolument acquérir les compétences de la littératie numérique - développer leurs connaissances, renforcer leurs valeurs, posséder toute une gamme d’aptitudes adaptées au numérique, allant de la pensée critique à la gestion de l’information et des communications. De nos jours, nombre d’organismes migrent vers le Net que ce soit dans le domaine des affaires, des services ou même des élections démocratiques ; des citoyens ayant peu de compétences numériques seront fort désavantagés lorsqu’ils auront recours aux services de santé ou gouvernementaux ou lorsqu’ils voudront participer aux activités liées à l’emploi, à l’éducation et à la vie citoyenne.[1]

Il faut donc se poser la question suivante : mais qu’est-ce , au juste, que la littératie numérique ?
François Arnal's insight:

Ce dossier s'adresse aux hypokhâgnes du lycée C Fauriel qui vont devoir cette année se construire une identité numérique ainsi qu'une culture numérique indispensable à la réussite de leurs études. La Littéracie numérique regroupe  une multitude de compétences transversales, allant du simple accès, en passant par la conscientisation et la formation pour informer les citoyens…

Les compétences en littératie numérique sont réparties en trois grandes catégories ou concepts majeurs, soit : utiliser, comprendre et créer.

le principe de curation regroupe ces compétences.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Social Media Classroom
Scoop.it!

14 things that are obsolete in 21st century schools

14 things that are obsolete in 21st century schools | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

"Saying that it has always been this way, doesn’t count as a legitimate justification to why it should stay that way. Teacher and administrators all over the world are doing amazing things, but some of the things we are still doing, despite all the new solutions, research and ideas out there is, to put it mildly, incredible.I’m not saying we should just make the current system better… we should change it into something else."


Via Seth Dixon
François Arnal's insight:

Dire qu'il a toujours été de cette façon, ne compte pas comme une justification légitime pour expliquer pourquoi il devrait le rester. Enseignants et administrateurs du monde entier font des choses étonnantes, mais quelques-unes des choses que nous faisons toujours, en dépit de toutes les nouvelles solutions, de la recherche et des idées là-bas sont, pour le moins qu'on puisse dire, incroyable.

"Je ne dis pas que nous devrions tout simplement améliorer le système actuel ... nous devrions changer en autre chose".


  l'auteur islandais (Ingvi Hrannar Ómarsson) a compilé une liste de 14 choses qui sont obsolètes dans les écoles du 21ème siècle et il espère que cela inspirera des discussions animées sur l'avenir de l'éducation.

Des propositions intéressantes sur les usages numériques ou les pratiques pédagogiques obsolètes.

more...
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

2014 La curation en géographie : CPGE au lycée Claude Fauriel : quand les prépas innovent

2014 La curation en géographie  : CPGE au lycée Claude Fauriel : quand les prépas innovent | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La curation permet de sélectionner, de classer et de mettre en relation de l'information recueillie sur Internet. Elle permet de s'approprier la connaissance et de la partager en réseau. La curation est un processus d'apprentissage numérique. Cette expérience se déroule en CPGE littéraire dans le cadre de l’enseignement de la géographie. Passer d'une pédagogie dirigée et à sens unique à une pédagogie participative et contributive. La curation permet de s’approprier la connaissance scientifique et de la partager, elle est une des compétences numériques à acquérir pour réussir dans l’enseignement supérieur.

Par François Arnal, géographe, hypokhâgne et khâgne du lycée Claude Fauriel de St-Etienne (Loire)

François Arnal's insight:

En classe préparatoire, les professeurs et les élèves sont confrontés à un besoin d'information scientifique ou journalistique soumis essentiellement au bon vouloir des moteurs de recherche.

Face à la masse d'informations publiées sur Internet (« l'infobésité ») de nouveaux outils de recherche et de classement ont surgi dans la décennie 2010 (Pearltrees 2009 et Scoop-it 2010) afin de retenir ce qui semble aux yeux du curateur persistant.

Les HK42 vont bientôt dévoiler leurs "Scoop-it" avec des thématiques liées à la géographie.

 

Cette expériencecommencée en 2010 prouve que les CPGE ne sont pas des lieux sclérosés et des temples du conservatisme, les classes préparatoires font preuve d’innovation et d’adaptation aux défis de l’entrée dans le numérique. il s'agit d'une réelle stratégie de réussite pour affronter des concours ou des recrutements sélectifs.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from succeeding at school
Scoop.it!

Numérique et éducation : le trouble et la trouille

Numérique et éducation : le trouble et la trouille | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Au moment où, dans sa “feuille de route pour le numérique”, le gouvernement annonce un ensemble d’actions assez ambitieuses dans le domaine de l’éducation, l’édition 2013 de “Questions Numériques”...

“Au mieux, l’ordinateur et l’internet sont exploités comme des moyens de chercher de l’information, très rarement comme des outils de production ou de collaboration, presque jamais dans les classes. L’organisation des classes, les méthodes pédagogiques, la nature des travaux demandés aux élèves (voire aux étudiants), ressemblent à ce qu’elles étaient il y a 20 ans. Les innovateurs sur le terrain se sentent seuls et ignorés. Les entreprises innovantes dans le secteur ne se développent pas. (…) L’autre promesse du numérique, celle d’une formation “tout au long de la vie”, personnalisée, aisément accessible, ne se concrétise pas non plus, du moins à grande échelle.”


Via Apres
François Arnal's insight:

Au lycée Claude Fauriel en hypokhâgne et en khâgne on essaie d'apprendre à maîtriser ces outils, à se forger une conscience numérique, à se construire une identité numérique. Le partage est au coeur des préoccupations et gage de la réussite ultérieure des étudiants. Les réseaux sociaux ne sont pas des ennemis (même s'ils sont encore censurés par le rectorat de l'Académie de Lyon en totale contradiction avec les lignes du Ministère sur le numérique). La curation est apprise avec des outils comme Scoop it, Pearltrees, Storify ou Pinterest et des réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook (sur lesquels la géographie commence à avoir une réelle visibilité) :

https://www.facebook.com/lists/10151196866223836

http://pear.ly/b1mjL

http://storify.com/arnalgeo/frontieres-et-espaces-frontaliers-journees-d-etude/

http://geofac.over-blog.com/article-les-outils-de-curation-en-geographie-recueillir-et-classer-l-information-106184851.html

@arnalgeo : https://twitter.com/arnalgeo

 

 

more...
No comment yet.