Géographie : les ...
Follow
Find
21.5K views | +0 today
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by François Arnal from All about South Korea, from geography to culture...
Scoop.it!

Eco-quartier sud coréen un projet ambitieux

Eco-quartier sud coréen un projet ambitieux | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
L'enjeu était conséquent : il s'agissait de créer un centre-ville autosuffisant, mixte et ouvert qui puisse accueillir à la fois de l'habitat, une zone culturelle, économique et commerciale tout en...

Via SKorea_news
more...
SKorea_news's curator insight, April 3, 2014 2:50 PM

Le cabinet d'architectes néerlandais a remporté le projet Suwon Gwanggyo New City Power center, entreprenant la création d'un centre urbain autosuffisant comprenant une zone culturelle, économique, commerciale tout et gardant l'aspect environnemental au centre du projet et rassemblant 80 000 habitants située à 35 km au Sud de Séoul, en Corée du Sud .

 

Sous une logique de développement durable cette zone urbaine se développe en conciliant l'aspect social économique et environnemental.

 

 

 

Rescooped by François Arnal from Le Land art, nouvelle appréhension de l'espace naturel
Scoop.it!

Aménagement des rives de Saône - Tadashi Kawamata, au fil de l'eau ...

Aménagement des rives de Saône - Tadashi Kawamata, au fil de l'eau ... | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Via NyF
François Arnal's insight:

Début d'un Scoop it consacré au Land Art par Simon et Emilie #HK42

more...
NyF's curator insight, May 1, 2014 3:10 PM

La question environnementale et la place de la nature dans la ville est de plus en plus importante aujourd'hui, que ce soit dans les décisions d'aménagement urbain que dans la conscience collective. La ville de Lyon a justement fait appel à 7 équipes de concepteurs et 13 artistes pour aménager les quais de Saône à Lyon et ses alentours tout en révélant le milieu naturel, c'est à dire la rivière. Au fil des aménagements et des œuvres, ils ont réalisé une promenade qui allie patrimoine naturel, historique et culturel, respectueuse de l’environnement, mettant en valeur et développant les usages liés à la Saône et à ses rives.

Artiste majeur du projet d'aménagement des rives de Saône, Tadashi Kawamata est le père de ces constructions de bois brut, cabanes, passerelles, balcons ou belvédères… Une série d’œuvres à expérimenter au fil de l'eau. « Mes projets artistiques intègrent la nature en bord de Saône et offrent aux riverains autant de rendez-vous ponctuels, pour une promenade des cinq sens, commence Kawamata. Au-delà de la contemplation, il s’agit d’expérimenter la structure : monter, toucher l’eau, sentir le bois… ». 

Le lien qui unit l'art environnemental urbain de Kawamata et le Landart c'est cette même appréhension de la nature, ce même rapport de respect et d'harmonie humanité/naturalité. Matériau de prédilection de l’artiste, le bois est cette matière vivante et changeante en fonction des heures, des saisons, des couleurs, des textures… « Témoin du temps qui passe, le bois va vieillir, résister aux assauts de la Saône… à l’image de l’Homme », précise l'artiste. 

Rescooped by François Arnal from Marseille, entre aménagement et déménagement
Scoop.it!

Un cas aporétique de gentrification : la ville de Marseille

Un cas aporétique de gentrification : la ville de Marseille | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Le processus de gentrification apparu dans les années 1960 découle des mutations socio-économiques d’un territoire urbain central. Il implique le départ des catégories sociales défavorisées au profit de celles plus nanties. Les villes portuaires en mutation offrent un substrat généralement favorable à son développement. À travers l’exemple de Marseille, soumise ces dernières années à de grands projets de rénovation, cet article propose une géographie des espaces embourgeoisés ou en voie d’embourgeoisement. L’étude comparée des différents quartiers du centre-ville révèle les difficultés du processus et illustre parfaitement les divergences entre les changements voulus par les pouvoirs publics locaux et les attentes des habitants.

Via City's citizen
more...
City's citizen's curator insight, May 18, 2014 5:12 PM

Marseille semble demeurer rétive au phénomène global de gentrification qui, partout dans le monde, draine les classes socio-professionnelles supérieures vers le centre-ville, et ce, en dépit des campagnes visant à renforcer l'attractivité des quartiers centraux.
Le phénomène de gentrification a été constaté dans la plupart des grandes agglomérations du monde, où il s'est peu à peu mis en place naturellement. On a ainsi pu observer que ce changement de population avait des répercussions économiques, sociales et culturelles sur l'aire concernée. Par la suite certains acteurs tenteront de mettre en place une gentrification artificielle. L'étude des cas de gentrification naturelle permet de cibler les zones qui possèdent initialement un potentiel plus important : proximité des emplois, des activités sportives et culturelles, faible coût de la vie, transports, logements de taille convenable...
Marseille présente désormais certains des atouts favorisant la gentrification : suite au déménagement de l'ancien port à Fos-sur-Mer, certaines aires du centre-ville ont été délaissées et deviennent ainsi intéressantes. Depuis les années 90 la ville tente de mener son hyper-centre à recouvrer un regain d'activité, notamment avec "Euroméditerranée", projet d'intérêt national visant à requalifier et re-dynamiser le centre. Cependant si certains objectifs économiques ont bien été respectés, il semble que la gentrification ne soit toujours pas d'actualité au sein de la cité phocéenne.
Cela peut s'expliquer par le simple fait que cette tentative de gentrification, accomplie artificiellement par des acteurs privés, n'a pas suscité l’intérêt des populations visées. Ces dernières  ne semblent pas être séduites par la solution "clef en main" et préfèrent être intégrées à un processus de revitalisation. A cette "mise à l'écart" s'ajoute l'image négative des quartiers concernés héritée de l'expulsion des anciens habitants, ce qui entraîne un sentiment de culpabilité chez les potentiels acquéreurs. De plus, l'image que renvoie l'hyper-centre de Marseille est marquée par la pauvreté, l'insécurité et l'insalubrité. L'implantation de logements est d'ailleurs en concurrence avec celles de commerces et de locaux d'entreprises dans certains quartiers.
Les politiques urbaines marseillaises ont donc été soit de trop petite ampleur, soit menées de façon trop violente. On pointera également le manque de volonté d'interactions et de concertations avec les populations concernées.

CaptainKirk's curator insight, May 9, 3:51 AM

Processus de gentrification à Marseille, un cas très particulier...

Rescooped by François Arnal from Zones humides - Ramsar - Océans
Scoop.it!

Mise à l’étude d’un parc naturel marin au nord de la Corse

Mise à l’étude d’un parc naturel marin au nord de la Corse | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Ségolène ROYAL, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie va annoncer le lancement de la procédure d’étude d’un parc naturel marin au nord de la Corse, sur une zone englobant les Agriates et le Cap Corse.

 
Via Pescalune
François Arnal's insight:

Après l'annonce d'un parc marin dans le bassin d'Arcachon,  l'Etat envisage la création du parc marin du Cap Corse. Après le Parc marin international des Bouches de Bonifacio, c'est le second parc marin de l'île. Il vient s'ajouter à la reéserve de Scandola.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Agriculture et écologie urbaine
Scoop.it!

L'arbre miraculeux qui pourrait changer le monde - National Geographic

L'arbre miraculeux qui pourrait changer le monde - National Geographic | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Cette plante sait transformer le carbone en calcaire. © Raphael Drommeschlager Pour Daniel Rodary, tout est parti d’un constat :…

Via Yannick Andréano, Agnès
François Arnal's insight:

Quand le génie végétal vient au secours de l'environnement. cet arbre présente de nombreux atouts, testé à Haïti, il semble appelé à se développer.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Un pont sur la Neretva

Un pont sur la Neretva | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

Sans questionnement géographique particulier, je croque des lieux de vie, de passage, de mémoire. Lors d’un voyage entre Split et Sarajevo,  le temps d’un détour touristique, je sors mes crayons et dessine sur une feuille de papier volante d’un café le pont de Mostar, d’une hauteur de 20 mètres au dessus de la rivière. Ce sont finalement les touristes sur ce pont qui accrochent mon regard : ils sont nombreux malgré le mauvais temps et la pluie fine qui les fait glisser sur ce pont vouté, et le multiculturalisme les caractérise.

 

Le pont de la ville de Mostar est le symbole d’une histoire ancienne, d’une guerre récente des Balkans qui a conduit à sa destruction en 1993, d’une volonté de réconciliation entre des communautés bosniaque et croate par sa reconstruction et un symbole politique fort par une reconnaissance internationale au patrimoine mondial de l’Unesco en 2005. D’ailleurs le toponyme de Mostar vient de most, le pont dans la langue qu’on appelait serbo-croate.

François Arnal's insight:

Les étudiants qui découvrent la géographie dans l'enseignement supérieur découvrent également le poids du dessin, du croquis, du schéma, du modèle graphique comme outil d'analyse de l'espace géographique. Le site des Cafés Géographiques a ouvert depuis longtemps une rubrique intitulée "le dessin du géographe" où l'on retrouve des dessins et croquis de paysages des pères de la géographie française mais aussi des travaux contemporains comme celui de Anne Cadoret.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les forêts / France Inter

Les forêts / France Inter | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Elles couvrent plus de 4 milliards d'hectares de la planète, soit 30% de la superficie des terres émergées. La définition la plus large est "un vaste ensemble couvert d'arbres": mais que sont vraiment les forêts ?

 

Avant que l’homme ne devienne agriculteur, la forêt couvrait plus de 6 milliards d’hectares. Aujourd'hui, elle est constamment menacée, à la fois par des phénomènes naturels, comme les tempêtes ou les insectes, à la fois par la main de l'homme. Pourtant la forêt est un témoin, muets certes, de notre passé et de l'histoire de notre planète, et les arbres les plus vieux sont âgés de plusieurs milliers d'années...

La relation entre l'homme et la forêt est complexe. Dans l'imaginaire, elle est effrayante et mystérieuse, mais elle est aussi refuge en temps de guerre ou pour une retraite spirituelle. La forêt est aussi une source de revenus presque inépuisable, elle a notamment beaucoup servi à la marine française lors de la construction de sa flotte.

Elle est aussi un objet d'étude très intéressant pour les scientifiques. Par exemple, l'étude de la forêt boréale, ce gigantesque ensemble du nord qui représente le tiers des forêts du globe, est très important dans le contexte du réchauffement climatique récent.

François Arnal's insight:

Paul Arnould, est géographe et biogéographe, Professeur à l'ENS de Lyon (émérite à la rentrée prochaine), il est l'auteur de "Au plaisir des forêts" (Fayard, 2014). La biogéographie faisait partie de la classique "géographie physique, c'est la géographie du vivant. De la célèbre forêt de Fontainebleau aux confins de la taïga, des mangroves tropicales aux forêts méditerranéennes, Paul Arnould nous entraîne dans le monde fascinant des arbres. Véritable rêverie d’un promeneur géographe, Au plaisir des forêts nous incite à regarder autrement les espaces verts de notre planète bleue.

Pour dépasser le discours catastrophiste sur l’environnement, l’auteur casse les clichés associés à la forêt. Dans sa vision, des racines aux frondaisons, elle se développe, évolue, disparaît parfois, subit les influences de l’homme ou au contraire détermine ses choix.


more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les Trois Soleils Noirs de l'Economie Mondiale

Les Trois Soleils Noirs de l'Economie Mondiale | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
 Publié le 18/05/2014 par Philippe Tibi

 

L’économie mondiale est clairement entrée dans une phase de convalescence. Les années de crise ne sont cependant pas effacées. Trois soleils noirs sont les points d’accumulation des risques et des incertitudes: la déflation et le recours à la création monétaire, la généralisation des inégalités, les dérèglements de la mondialisation. Leurs trajectoires futures  peuvent perturber les conditions politiques ayant structuré le développement économique des trente dernières années.

L’économie n’est pas la physique. Elle entretient des rapports étroits avec la décision politique. C’est pourquoi la trajectoire des trois soleils noirs de l’économie mondiale nous importe.

François Arnal's insight:

3 points noirs marquent l'économie mondiale :

Déflation et croissance insaisissable

Progression des inégalités

Dérèglements de la mondialisation


si l'économie mondiale va clairement mieux qu’en 2008. Les années de crise ne sont cependant pas effacées.



 

more...
François Arnal's curator insight, May 22, 2014 9:08 AM

3 points noirs marquent l'économie mondiale :

Déflation et croissance insaisissable

Progression des inégalités

Dérèglements de la mondialisation

 

Si l'économie mondiale va clairement mieux qu’en 2008. Les années de crise ne sont cependant pas effacées.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les paradis fiscaux prouvent-ils que la mondialisation est infernale ? - Sciences - France Culture

Les paradis fiscaux prouvent-ils que la mondialisation est infernale ? - Sciences - France Culture | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Etat des lieux  des paradis fiscaux. Quel rôle jouent-ils dans la mondialisation ? Les politiques publiques peuvent-elles, et veulent-elles, lutter contre ces Etats ? Invité(s) :
Christian Chavagneux, rédacteur en chef adjoint d'Alternatives Economiques
Pascal Saint-Amans, directeur Centre de politique et d’administration fiscales de l’OCDE
Vincent Piolet, cadre financier et docteur à l’Institut français de géopolitique

François Arnal's insight:

Pensez à vous abonner à cette excellente émission de géographie car les épisodes passées ne sont plus toujours accessibles. Cette ci est encore en ligne aujourd'hui. L'émission commence en Suisse et à Singapour...

more...
François Arnal's curator insight, May 14, 2014 1:57 PM

Pensez à vous abonner à cette excellente émission de géographie car les épisodes passées ne sont plus toujours accessibles. Cette ci est encore en ligne aujourd'hui. L'émission commence en Suisse et à Singapour...

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Colloque BIMBY : nouveaux outils contre l’étalement urbain et la pénurie de logements | terristorias.com

Colloque BIMBY : nouveaux outils contre l’étalement urbain et la pénurie de logements | terristorias.com | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Les 17 et 18 septembre 2012, TerriStorias (représentée par Cécile et Nathalie) a eu l'opportunité d'assister au très stimulant Colloque intitulé "BIMBY : faire émerger la ville durable des tissus pavillonnaires existants" (BIMBY étant l'acronyme de Build In My Back Yard, expression que l'on peut traduire par "Construire dans mon jardin" 1).

Durant ces deux jours, l'Ecole d'Architecture de Belleville (Paris) a été le théâtre d'échanges passionnés entre les quelques 70 intervenants et 600 participants à propos de cette "nouvelle filière de production de la ville durable, axée sur le renouvellement des tissus pavillonnaires existants"2.
La démarche BIMBY vise en effet à lutter démocratiquement contre l'étalement urbain et la pénurie de logements en France, en intervenant "là où les autres filières en sont incapables : au sein des tissus pavillonnaires existants, qui représentent la grande majorité des surfaces urbanisées en France et certainement en Europe"1.
Concrètement, il s'agit d'accompagner (par des méthodes de concertation poussées et par l'aménagement des règlementations) les propriétaires qui souhaitent diviser leur terrain pour y construire un ou plusieurs autres logements.

BIMBY se base en effet sur l'idée que "les habitants des quartiers pavillonnaires existants peuvent libérer de nombreux terrains à bâtir dans des territoires stratégiques pour les communes, si l'on décide de faire l'urbanisme avec eux"3.

François Arnal's insight:

Une solution à la lutte contre l'étalement urbain, redensifier la ville par une division des parcelles et de nouvelles règles d'urbanisme : Construire dans mon jardin, pourquoi pas ?

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Déclin ou prospérité : histoires de villes

L’espace urbain est en perpétuel mouvement. Il arrive que des métropoles florissantes se transforment en l’espace de quelques décennies à peine en de gigantesques villes fantômes, en no man's land. Les raisons de ce déclin sont aussi nombreuses que variées : les migrations de populations, une catastrophe écologique ou une faillite économique peuvent déclencher une vague massive d’exode. Qu’advient-il de ces villes abandonnées ?
François Arnal's insight:

Détroit a connu des périodes fastes, puis une descente aux enfers.

Le monde est en pleine mutation, et avec lui, l’habitat humain. Désormais, une personne sur deux dans le monde vit en ville. Contrairement à Detroit, les métropoles déjà immenses n’en finissent pas de grandir. Où cela va-t-il nous mener ? L’évolution en Europe est-elle différente de celle du reste du monde ?

Catastrophes naturelles ou environnementales, guerres, désindustrialisation, exils, urbanisation forcenée… : diverses causes sont à l'origine de l'apparition de villes-fantômes, de cités vidées de leurs habitants. De l’Italie aux États-Unis en passant par la Turquie, la Chine et le Japon, cette série documentaire propose un tour du monde des villes en déclin, manière de questionner les politiques d’urbanisation, mais aussi plus largement les mutations de nos sociétés et de nos modes de vie.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Google Promenade Nocturne

Google Promenade Nocturne | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Regardez cet endroit que j'ai trouvé dans ma #PromenadeNocturne à Marseille.
François Arnal's insight:

Découvrez Marseille la nuit avec les artistes de rue : une balade in ter-active en immersion dans la cité phocéenne.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Le Land art, nouvelle appréhension de l'espace naturel
Scoop.it!

Andy Goldsworthy, alliance parfaite de l'art et de la Nature

Andy Goldsworthy, alliance parfaite de l'art et de la Nature | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Quelques travaux de Goldsworthy.


Via NyF
François Arnal's insight:

Andy Goldsworthy est un artiste sculpteur britannique que l'on peut rattacher aisément au mouvement Landart. Son travail consiste à créer des oeuvres éphémères in situ, en utilisant les matériaux naturels qui'il trouve sur les lieux qu'il parcoure. Son imagination d'artiste allie des formes géométriques aux éléments naturels pour ne former qu'un mariage harmonieux et presque mystique de part le caractère éphémère des œuvres.

more...
NyF's curator insight, May 1, 2014 12:00 PM

Andy Goldsworthy est un artiste sculpteur britannique que l'on peut rattacher aisément au mouvement Landart. Son travail consiste à créer des oeuvres éphémères in situ, en utilisant les matériaux naturels qui'il trouve sur les lieux qu'il parcoure. Son imagination d'artiste allie des formes géométriques aux éléments naturels pour ne former qu'un mariage harmonieux et presque mystique de part le caractère éphémère des œuvres. En effet, cet art ne possède aucune prétention à transformer la nature de manière violente ou éternelle. Le but n'est pas de laisser une trace humaine sur la Terre en se l'appropriant, mais au contraire de partager avec elle un moment privilégié où l'homme peut rencontrer l'espace en lui-même. Néanmoins, la Nature reprend toujours ses droits et les œuvres de l'artiste-poète disparaissent, mais c'est ce qui fait toute la magie du Landart !

 

Pour illustrer le travail minutieux, fragile et sensible d'Andy Goldsworthy, Thomas Riedelsheimer a réalisé un documentaire, intitulé Rivers and Tides, qui suit l'artiste à travers l'Ecosse. Voici la bande-annonce, pour avoir un petit aperçu : http://www.youtube.com/watch?v=njbYDlIguDw

François Arnal's comment, May 1, 2014 1:42 PM
Bonne idée de traiter ce sujet en parallèle du Street Art. Andy Goldsworthy est la référence incontournable. Depuis que je suis stombé par hasard un soir sur le documentaire "Rivers and Tide", je suis fan et je pratique le land art régulièrement. C'est vraiment le meilleur souvent imité. http://www.pinterest.com/franz42/land-art/
Rescooped by François Arnal from Art et occupation de l'espace urbain
Scoop.it!

Brandalism: quand le street art remplace les publicités

Brandalism: quand le street art remplace les publicités | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

"Imaginez: vous vous levez le matin, et tous les panneaux publicitaires ont été remplacés par des œuvres de street-art. Dans le métro. Sur les arrêts de bus. Sur les murs des immeubles devant lesquels vous passez chaque jour. C’est ce qui est arrivé à des milliers de Britanniques : le collectif Brandalism est passé par là."


Via Charlène-Elodie
François Arnal's insight:

Charline et Elodie s'intéressent au Street art

more...
Charlène-Elodie's curator insight, June 8, 2014 6:11 AM

Brandalism est un collectif d'artistes britanniques, français, américains et italiens. Face à l'omniprésence de la publicité dans l'espace urbain, ils pratiquent le "subvertising" : ils remplacent ou détournent les publicités des grandes entreprises par des graffs, des dessins ou des inscriptions. Pour mener leur projet à bien, les artistes se font passer pour des agents d'une entreprise d'affichage et échangent ainsi ni vu ni connu la publicité contre leur création.

 

«Brandalism est parti de la conviction démocratique que la rue est un espace de communication, qui appartient aux citoyens et aux communautés qui y vivent. C’est une rébellion contre l’assaut visuel des géants des médias et des magnats de la publicité.», explique le collectif sur son site. Brandalism ne proteste pas seulement contre la publicité, mais aborde également d'autres sujets comme la liberté d'expression, les nouvelles technologies, la société de consommation, l'environnement ou l'austérité. 

 

Voici leur site Internet : http://www.brandalism.org.uk/

Rescooped by François Arnal from Russie et géographie
Scoop.it!

Pour une géographie sonore

Septembre 2012_HD Un film de Kévin MAUREL Voyage & Découverte

Via Barbara
François Arnal's insight:

Barbara et Estelle nous font découvrir la géographie sonore. Le paysage ça s'écoute aussi...

more...
Barbara's curator insight, March 29, 2014 7:54 AM

Le montage vidéo de Kévin Maurel offre une saisie visuelle des villes comme Moscou ou Saint-Pétersbourg, mais n'est ce pas là une réduction considérable de son travail que d'évoquer uniquement un champ purement visuel ?

 

 

 

Plus qu'une perception optique, ce montage au caractère hybride nous propose une réflexion sur les possibilités d'une géographie du bruit ou encore une géographie des sons. Mélanger le visible et l'audible. Ce projet géographique semble à première vue une idée saugrenue et pourtant "l’espace sonore" semble être indissociable de l’espace visuel qu'il définit. Pourquoi ne pourrait-on pas envisager de redécouvrir la ville en fermant les yeux? Un espace sonore définit par des rires d'enfants, le chant des oiseaux, le son d'une circulation en fond et le souffle d'un vent léger dans les arbres semble définir à lui seul un espace résidentielle. "Le monde des sons n’est pas uniforme et au contraire il présente, pour qui veut bien tendre l’oreille, de grandes disparités tant sur le plan temporel que sur le plan spatial. L’analyse de ces variations justifie l’entrée géographique et fonde les recherches dans la discipline." (voir lien ci-dessous) Ainsi, en visionnant cette vidéo ouvrez les oreilles et bouchez vous les yeux: entendez vous le passage proche d'une voiture de police avec sa sirène, les bruits désagréables de la circulation automobile et le passages des trains, les bruits de portière et le départ d'un tramway , les klaxons, l'eau qui coulent des fontaines, le bruit des piétons sur les places publiques,  ...etc

 

 

 

document complémentaire: 

 

https://www.youtube.com/watch?v=WUXBAoWp9Fg

 

http://cybergeo.revues.org/5034

 

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Quand l'urbain bêche

Quand l'urbain bêche | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Ils n'ont beau avoir qu'un bout de jardin ou un mini-balcon, les citadins sont de plus en plus nombreux à vouloir cultiver leur potager.
François Arnal's insight:

On promet l'avènement d'une agriculture urbaine à grande échelle d'ici quinze ans... Mais, avant cela, il faudra compter avec l'envie de vert des citadins, tout excités à l'idée de planter des graminées.  La nature dans la ville est une exigence des citadins. Les jardins partagés, jardins solidaires ou les toits végétalisés se multiplient en ville. simple mode ou tendance sur la longue durée ?

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Zones humides - Ramsar - Océans
Scoop.it!

Le parc naturel marin du Bassin d'Arcachon voit le jour

Le parc naturel marin du Bassin d'Arcachon voit le jour | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Ségolène Royal et Frédéric Cuvillier annoncent la création du parc naturel marin du Bassin d'Arcachon à l'occasion de la Journée mondiale de l'océan, dimanche 8 juin.

Ce nouveau parc couvrira 420 km2 d'espace marin, dont la totalité du bassin d'Arcachon, avec 127 km de linéaires côtiers. Le périmètre comprend plusieurs sites Natura 2000, dont le parc sera gestionnaire. Il inclut également la réserve naturelle du Banc d'Arguin et celle des Prés salés d'Arès-Lège.


Via Pescalune
more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Geography Education
Scoop.it!

The U.S. Cities That Sprawled the Most (and Least) Between 2000 and 2010

The U.S. Cities That Sprawled the Most (and Least) Between 2000 and 2010 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Two maps and six charts take sprawl rankings to another level.

Via Seth Dixon
François Arnal's insight:

L'étalement urbain aux Etats Unis.

 

more...
Seth Dixon's curator insight, June 5, 2014 10:19 PM

One of the great results of the decennial census is that geographers, demographers, sociologists, urbanists and countless others, can track the same population or spatial pattern and note historical changes over a 10 year span.  This series of maps and charts highlights some of the major changes.  You shouldn't be surprised that Atlanta is the United States' most sprawling major city and that San Francisco is the most compact, but this article dives beneath surface in a way that is still very accessible.   


Tagsurban, unit 7 cities, housing, sprawlneighborhoodplanning, densityplanning

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Un pont sur la Neretva

Un pont sur la Neretva | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

Sans questionnement géographique particulier, je croque des lieux de vie, de passage, de mémoire. Lors d’un voyage entre Split et Sarajevo,  le temps d’un détour touristique, je sors mes crayons et dessine sur une feuille de papier volante d’un café le pont de Mostar, d’une hauteur de 20 mètres au dessus de la rivière. Ce sont finalement les touristes sur ce pont qui accrochent mon regard : ils sont nombreux malgré le mauvais temps et la pluie fine qui les fait glisser sur ce pont vouté, et le multiculturalisme les caractérise.

 

Le pont de la ville de Mostar est le symbole d’une histoire ancienne, d’une guerre récente des Balkans qui a conduit à sa destruction en 1993, d’une volonté de réconciliation entre des communautés bosniaque et croate par sa reconstruction et un symbole politique fort par une reconnaissance internationale au patrimoine mondial de l’Unesco en 2005. D’ailleurs le toponyme de Mostar vient de most, le pont dans la langue qu’on appelait serbo-croate.

François Arnal's insight:

Les étudiants qui découvrent la géographie dans l'enseignement supérieur découvrent également le poids du dessin, du croquis, du schéma, du modèle graphique comme outil d'analyse de l'espace géographique. Le site des Cafés Géographiques a ouvert depuis longtemps une rubrique intitulée "le dessin du géographe" où l'on retrouve des dessins et croquis de paysages des pères de la géographie française mais aussi des travaux contemporains comme celui de Anne Cadoret.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Annecy mène plusieurs chantiers de front pour répondre aux besoins de logements

Annecy mène plusieurs chantiers de front pour répondre aux besoins de logements | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La Suisse à deux pas, un lac superbe, la montagne en toile de fond, Annecy jouit d’un environnement exceptionnel. Ajoutez à cela plusieurs pôles d’excellence liés à l’image, à l’animation ou aux sports… et la ville attire. « Selon les projections démographiques, nous devrions accueillir 20 000 habitants supplémentaires d’ici à 2030 [l’Insee recensait 140 000 habitants en 2011] », explique Jean-Luc Rigaut, maire (UDI) de la ville et président de la communauté de l’agglomération d’Annecy.

Pour absorber ces flux, la mairie a lancé plusieurs chantiers. « Entre lac et montagnes, notre périmètre est très contraint. Cela nous oblige à une politique de densification urbaine, tant dans Annecy centre qu’en première couronne, et à préempter lorsque des terrains se libèrent », poursuit le maire. En cours d’aménagement, à l’entrée nord de la ville, l’écoquartier Vallin-Fier s’étend sur 17 hectares. Un groupe scolaire et 300 logements ont déjà été réalisés et, au final, 1 000 logements devraient sortir de terre d’ici à 2020, de même que des activités commerciales et tertiaires. Autre projet phare : les Trésoms. En lieu et place d’un ancien hôpital, 600 logements, un hôtel et un parc devraient émerger au bord du lac.

.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Le Brésil : des inégalités qui persistent et qui freinent l'essor d'une BRICS
Scoop.it!

Brésil : Curitiba, l’ex-ville modèle d’Amérique latine, peine à se réinventer

Brésil : Curitiba, l’ex-ville modèle d’Amérique latine, peine à se réinventer | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

t

La huitième ville du Brésil, mondialement connue pour sa planification urbaine, ses innovations en matière d’écologie, son réseau de transport et sa qualité de vie, a perdu la capacité d’innover qui faisait sa force dans les années 1970-1980.


Via Anaïs G. & Eva C., Can-Cass
François Arnal's insight:

Présentée comme un modèle pour l'écologie et le Déveloippement durable, la ville de Curitiba est aujourd'hui en crise et présente des signes de faiblesse.

more...
Anaïs G. & Eva C.'s curator insight, March 30, 2014 5:08 AM

C’est la fin d’un mythe. Longtemps considérée comme la ville modèle d’Amérique latine, pour ses innovations en matière de transport urbain et d’écologie, Curitiba, située à 400 kilomètres au sud de Sao Paulo dans l’Etat du Paraná, est rattrapée par les mêmes problèmes que les grandes métropoles brésiliennes : l'explosion démographique et l'expansion urbaine. Entre 1970 et 2013, sa population a presque triplé, passant de 650 000 à 1 850 000 habitants. Curitiba est congestionnée, polluée et déséquilibrée socialement. De plus, les quartiers populaires au Sud de la ville, apparus au début des années 1980 et regroupant environ 400000 habitants, prolifèrent, créant des zones de pauvreté qui perdurent. 

Le système de transport est saturé, notamment le réseau de bus qui est inadapté au nombre croissant de passagers. La cause principale de cette dégradation est le quasi-monopole des principales compagnies de transport en commun : elles sont détenues par trois familles dont l’influence politique est grande. Ce monopole empêche le développement de modes de transport alternatifs comme la construction d’un métro ou l’installation de pistes cyclables, rares dans la ville et en mauvais état, et pourtant nécessaires pour répondre aux défis de la mobilité urbaine. 

Parmi les autres infrastructures défaillantes figure le système de canalisations et d'assainissement. Cette pollution pose de graves problèmes de santé publique, à tel point que la tuberculose a refait son apparition dans la région. 

Can-Cass's curator insight, March 30, 2014 11:18 AM

Curitiba est en train de sombrer. C'est ce que révèle cet article. Auparavant cette ville souhaitait être un modèle pour les autres, notamment au niveau écologique et au niveau du transport urbain. Toutefois aujourd'hui elle qui se voulait "à taille humaine" peine à poursuivre sur sa lancée. Elle est aujourd'hui un espace fragmenté, c'est ce qu'illustre l'autoroute qui sépare la ville en deux et qui est très critiquée. Au nord de celle-ci, on y trouve des infrastructures (parcs, bus, loisirs) alors qu'au sud, la zone est délaissée par les pouvoirs publics. 
Par ailleurs, les transports en commun qui faisaient la fierté de la ville et qui faisaient d'elle un exemple, ne répondent plus à la demande des habitants et sont saturés. Curitiba est une ville à dimension international pourtant elle ne possède pas de métro, et très peu de pistes cyclables. Ce problème incite la population à prendre sa voiture et de ce fait les axes routiers sont eux aussi saturés. 

 

De plus, des problèmes sanitaires se font de plus en plus important. Les égouts sont parfois à ciel ouvert et le traitement des ordures présente de grosses lacunes. Même si elle est reconnue comme une ville ou il fait bon vivre, Curitiba souffre d'un problème d'insécurité grandissant. Elle est même classée en "39ème position du classement des villes les plus violentes du monde, effectué par l'ONG mexicaine Conseil citoyen pour la sécurité publique et la justice pénale". 

 

Enfin, Curitba accueillera des matchs de la coupe du monde de foot qui arrive bientôt, malgré le retard pris dans la construction des stades. En définitive, Curitiba peine à retrouver sa notoriété d’antan...

Rescooped by François Arnal from La Revue des Périodiques et des Livres en Sciences Sociales
Scoop.it!

L’avenir des villes moyennes françaises en question - Géoconfluences

L’avenir des villes moyennes françaises en question - Géoconfluences | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Sur France Culture, le 7 mai 2014, les géographes Philippe Estèbe et Michel Lussault, invités de l'émission La Grande Table, analysaient la réforme territoriale d'un point de vue géographique : « La ruralité existe-t-elle encore ? », 34 minutes. Le débat déborde largement la question posée dans le titre de l'émission.

La réforme territoriale annoncée pose la question de l’avenir des villes moyennes, souvent préfectures ou sous-préfectures. Avant même l’annonce de la disparition des départements, Daniel Béhar et Philippe Estèbe s'interrogeaient : « Les villes moyennes, espaces en voie de disparition ? » dans Libération, 12 mars 2014. « Les villes moyennes illustrent cependant un enjeu de l’aménagement contemporain du territoire : les trajectoires divergent lorsque l’uniformité républicaine se décompose. »


Via HG Académie de Rennes, reyser
more...
HG Académie de Rennes's curator insight, May 14, 2014 9:05 AM

...et bien d'autres ressources recensées par Géoconfluences. À découvrir.

Pour les Finistériens notamment, une carte très intéressante intitulée "Les polarités au sein du pays de Brest" page 18 du pdf de la DATAR à télécharger ici : http://territoires2040.datar.gouv.fr/IMG/pdf/t2040_n3_5aubert.pdf D'une manière générale, le n°3 de la revue Territoires 2040 qui traite "Les villes intermédiaires et leurs espaces de proximité - état des lieux et problématiques" aborde très largement le cas de la ville de Brest.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Manufacture Plaine Achille: un quartier dédié à la créativité et à l’innovation sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

Manufacture Plaine Achille: un quartier dédié à la créativité et à l’innovation sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr) | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Le site de Manufacture Plaine Achille, où cohabitent leaders mondiaux de l'optique, designers, chercheurs et étudiants, se donne pour objectif de devenir LE lieu de la créativité, de la matière grise et de l'innovation. Une ambition soutenue par un important programme d'aménagement mené par l'Etablissement Public d'Aménagement (EPA) de Saint-Etienne, et mis en scène par Alexandre Chemetoff, grand prix de l'urbanisme 2000.

L’EPA de Saint-Etienne accompagne l’éclosion d’un campus métropolitain sur Manufacture Plaine Achille, dédié à la créativité et à l’innovation, à travers un important programme d’aménagement, sur plus de 100 hectares. Confié à l’urbaniste Alexandre Chemetoff, grand prix de l’urbanisme 2000, il se traduit par la reconversion de l’ancienne Manufacture d’Armes de Saint-Etienne et par la requalification de la Plaine Achille voisine. Comme l’explique Nicolas Ferrand, directeur général de l’EPA de Saint-Etienne, « l’ambition est de créer sur Manufacture Plaine Achille une nouvelle centralité de l’agglomération stéphanoise, avec un grand campus urbain et un pôle créatif, où cohabiteront activités économiques et culturelles, étudiants, chercheurs et nouveaux habitants. » Le programme d’aménagement porte en particulier sur le développement de locaux d’activités, laboratoires et bureaux, avec 75 000 m2 de surfaces (constructions neuves ou réhabilités) proposées. L’Imprimerie, bâtiment de l’ancienne Manufacture d’Armes, est réhabilité pour accueillir dès 2012, sur plus de 5 000 m2, des jeunes créateurs et des entreprises innovantes. Il abritera une pépinière et des loft offices, des espaces de rencontres dédiés à la création, ainsi que l’International Media Center (antenne française de WAN IFRA) et sa salle de rédaction du futur (en avril 2012).

François Arnal's insight:

un exemple de projet urbain pour une ville créative (depuis 2010, Ville créative Design Unesco) mais aussi une ville en crise qui doit repenser ses friches industrielles.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie
Scoop.it!

Why ‘Game of Thrones’ is actually dangerous for China’s rulers

Why ‘Game of Thrones’ is actually dangerous for China’s rulers | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

The popular TV show's political messaging is more subversive than Beijing may realize. Beyond its ice zombies and shrieking dragons, the show offers an engrossing meditation on political power and personal loyalties, drawn sometimes from real historical events and suffused with real lessons for nations and governments. Indeed, if China's censors watched more closely, they could find other reasons to keep on cutting.


Via Céline
François Arnal's insight:

Relevé par  Céline A, uparallèle entre la Chine et la série Games of Thrones.

more...
Céline's curator insight, May 3, 2014 7:32 AM

Une comparaison étonnante entre le monde de Game of Throne et la Chine actuelle, ici osée par le très sérieux Washington Post. 

Le mythe de l'état centralisé et unifié (les sept royaumes de Westeros) ? Rien de moins que la domination d'une dynastie (le Parti Communiste) face aux tentations séparatistes de toutes sortes (Stark ...) et dominée par des dirigeants impitoyables (Lannister) qui exercent leur domination sur des sujets brutalisés.

Le Mur au Nord de Westeros ? Peut être une référence à la grande Muraille de Chine, mais aussi très probablement à la grande muraille pare-feu (Great Firewall) de Chine, principal outil de la censure chinoise sur Internet.

Dragonstone, l'îlot où se sont réfugiés les Targaryens puis Stannis Baratheon ? Une métaphore à peine voilée de Taiwan, île où ont fui en 1949 les derniers représentants nationalistes défaits par Mao, et qui revendiquent encore aujourd'hui la souveraineté sur le territoire continental chinois.

"The story of "Game of Thrones" makes one thing clear, though: It's the dissidents from the renegade island who will ultimately reshape the balance of power on the mainland."


Romane&Alice's curator insight, May 4, 2014 2:01 AM

Relevé par Céline A. Games of Thrones dangereux pour la Chine ? Une comparaison effectuée par le Washington Post.

Rescooped by François Arnal from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Dossier Brésil : Géopolitique d’une puissance émergée - Carto n° 23, Mai-Juin 2014

Dossier Brésil : Géopolitique d’une puissance émergée - Carto n° 23, Mai-Juin 2014 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

En 2002, un film fascinant et troublant était diffusé dans les salles obscures du Brésil. L’histoire d’un homme dont les mœurs dérangent la société bien pensante du Rio de Janeiro du début du XXe siècle. Il n’a aucune limite : sexe, drogue, prostitution, danse et capoeira, travestissement… ; une personne animée d’une force intérieure capable de tout pour sortir de la pauvreté et de l’anonymat. João Francisco dos Santos (1900-1976), qui a vraiment existé, était Madame Satã, dont la vie a été adaptée au cinéma par Karim Aïnouz. Si la comparaison peut paraître osée, son destin ressemble à celui de son pays, ancienne colonie portugaise exploitée pour ses ressources accueillant des esclaves d’Afrique (dont était issu João Francisco dos Santos), ancienne dictature isolée jusqu’au retour de la démocratie en 1985 et, surtout, à l’effervescence de la période de Luiz ­Inácio Lula da Silva (2003-2011). Le géant sud-américain – sa superficie atteint 8 515 767 kilomètres carrés, soit plus de 15 fois la France métropolitaine – allait alors prendre son envol pour montrer au monde qu’il fallait compter sur lui.
En 2014, alors que les Brésiliens accueillent la Coupe du monde de football entre le 12 juin et le 13 juillet et éliront leur prochain président en octobre, le pays n’est plus, pour beaucoup, une puissance émergente. Elle a émergé, faisant de Brasilia une capitale qui compte sur l’échiquier international du XXIe siècle. Le Brésil est la septième puissance économique mondiale, juste derrière le Royaume-Uni et la France. Il attise les convoitises de ces Européens fatigués d’une crise sans fin. Finis les clichés autour de la samba. Il a lutté durement pour cela et il est là aujourd’hui. Un constat flatteur pour la présidente Dilma Rousseff, en fonction depuis 2011, mais qui ne doit pas cacher de nombreux paradoxes et défis : des inégalités sociales massives et grandissantes, des excès urbains faisant presque oublier les favelas, une gestion compliquée de l’Amazonie… Quel est l’avenir du Brésil ? Une question que se posent près de 200 millions d’âmes prises dans la mondialisation.
Une interrogation que formulent sans doute aussi de nombreux Chinois. Alors que rien de semble arrêter la République populaire sur l’autoroute du développement, ses habitants étouffent. Et pas au sens figuré, les taux de pollution de l’air atteignant des niveaux extrêmement dangereux pour la santé et, a fortiori, pour l’avenir du pays… On pourra découvrir une cartographie de cette contamination dans les pages « Environnement » de ce numéro, tandis que la section « Actualité » analyse notamment la situation politique en Algérie, au Portugal et en Thaïlande, mais n’oublie pas de donner au football une lecture géopolitique. Certes, assimiler ce sport au Brésil reste un cliché, mais le pays s’apprête à être, au moins pendant un mois, la capitale mondiale du ballon rond.


Via HG Académie de Rennes
more...