Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
25.7K views | +18 today
Follow
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by François Arnal from Asie du Sud-Est
Scoop.it!

« Le Sud émerge »

« Le Sud émerge » | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Il n'est pas si farfelu d'imaginer « L'Ange de l'histoire » de Walter Benjamin succomber à la tentation, et soulignant que l'heure de l'hémisphère sud est enfin venu.

Via Marie-Astrid & Lisiane
more...
Marie-Astrid & Lisiane's curator insight, April 23, 2013 12:06 PM

Petit point sur la situation des "pays du Sud" ou pays "émergents". Les états sud-asiatiques y sont largement mentionnés et cet article dresse le tableau historique et géographique d'une situation politique et diplomatique. 

Rescooped by François Arnal from Et si on baissait la température ?!
Scoop.it!

"L'Europe centrale fait face à des inondations d'une ampleur historique"

"L'Europe centrale fait face à des inondations d'une ampleur historique" | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
A Passau, en Bavière, la crue dépasse le record de 1501. En Hongrie, Budapest est menacée.

 

Les inondations qui frappent l'Europe centrale depuis le 1er juin ont déjà fait seize morts et plusieurs dizaines de personnes déplacées. Après Vienne, Prague et de nombreuses villes allemandes, Bratislava et Budapest sont menacées par la montée des eaux. Le pic de la crue était attendu jeudi 6 juin dans la capitale slovaque, où l'eau pourrait culminer à 10 m. Les experts estiment que l'inondation atteindra son niveau maximal dans la capitale hongroise, lundi 10 juin. La ville se prépare donc. Des sacs de sable ont été amoncelés ; des voies et des ponts, fermés. Mercredi, l'Agence européenne de l'environnement a rappelé que l'Europe devait se préparer à vivre des inondations plus nombreuses du fait, notamment, du changement climatique.

Christian Rohr, professeur à l'université de Berne, spécialiste de l'histoire des inondations, explique en quoi l'ampleur du phénomène actuel est exceptionnelle.


Via Clémence Piégay
François Arnal's insight:

Clémence tente de nous montrer le lien entre réchauffement et inondation avec le cas de l'Europe centrale.

more...
Clémence Piégay's curator insight, June 10, 2013 3:56 PM

Les inondations sont-elles aggravées par le changement climatique ?

Il est difficile d'attribuer de manière définitive la survenue d'événements climatiques extrêmes au changement climatique dans la mesure où nous manquons de recul. Néanmoins, il est certain que les inondations ont été plus importantes et plus fréquentes en Europe ces vingt dernières années, avec notamment une hausse de l'intensité des précipitations. Le réchauffement de la planète augmente le taux d'humidité dans l'air. Les dépressions transportent donc plus d'eau, ce qui entraîne davantage de dommages. Un phénomène appelé à s'amplifier.

 

Quel rôle joue l'aménagement urbain ?

La déforestation, notamment le long des rivières, l'agriculture, la construction de barrages et l'urbanisation limitent les zones d'expansion des crues, qui retiennent naturellement une partie de l'eau, comme le font par exemple les plaines. Les précipitations provoquent alors davantage de dégâts.

Rescooped by François Arnal from Les populations autochtones de l'Amérique latine
Scoop.it!

Nature alerte: 03/04/2013...L'Equateur envisage de vendre aux enchères plus de 3 millions d'hectares de forêt amazonienne aux compagnies pétrolières mondiales

Nature alerte: 03/04/2013...L'Equateur envisage de vendre aux enchères plus de 3 millions d'hectares de forêt amazonienne aux compagnies pétrolières mondiales | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

L’Équateur envisage de vendre aux enchères plus de 3 millions d'hectares de forêt amazonienne aux compagnies pétrolières mondiales tel que celles de la Chine ou d'autres pays couronnant sa tournée dans quatre pays la semaine dernière pour faire connaître ses contrats d'appel d'offres, affirme The Guardian.


Via Meli Béal
more...
Meli Béal's curator insight, April 5, 2013 10:58 AM

L'exploitation du pétrole des territoires mis aux enchères serait désastreuse pour la région et les communautés indigènes qui l'habitent. Les représentants de ces sept communautés ont publié une déclaration pour s'opposer au projet et affirment que le gouvernement équatorien n'a pas obtenu leurs consentements officiel pourtant nécessaires légalement. Le secrétaire aux hydrocarbures de l'Equateur affirme quant à lui qu'un soutien sera proposé aux communautés locales et, en un mot, que l'opposition des représentants n'est pas légitime. Or, et c'est ce qui fait toute l'ambiguïté de la situation, le gouvernement de l'Equateur a récemment eu un "différend" avec la société américaine Chevron, à laquelle il impute la responsabilité d'importants dommages à l'environnement, pollué par l'extraction du pétrole. Rappelons aussi que le gouvernement du Pérou a récemment déclaré l'état d'urgence environnemental dans sa région de la forêt amazonienne du nord où le pétrole est exploité par la compagnie argentine Pluspetrol...

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Turquie : le projet qui a mis le feu aux poudres

Turquie : le projet qui a mis le feu aux poudres | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

'aménagement d'un parc en centre commercial est à l'origine de la contestation de nombreux habitants d'Istanbul, rattrapée par l'opposition au premier ministre Erdogan.

Le début des travaux d'un projet d'aménagement urbain à Istanbul a mis le feu aux poudres. La transformation du dernier parc public de la ville, le parc Gezi, en un centre commercial a en effet déclenché la colère du peuple turc. Lundi matin, l'apparition des premiers bulldozers a provoqué les premiers incidents entre la police et les militants et riverains qui montaient la garde dans le parc, soutenus par des députés de l'opposition.

Le projet porté par la municipalité, tenue par le parti islamo-conservateur au pouvoir, prévoit notamment de déraciner les 600 arbres du parc situé près de la célèbre Place Taksim pour permettre la reconstruction d'une ancienne caserne militaire de l'époque ottomane, démolie en 1940. Le nouveau lieu accueillera un centre commercial ainsi que des magasins, des cafés et des espaces culturels.

.

François Arnal's insight:

Cet article présente une vidéo en image de synthèse sur le projet controversé de centre commercial.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Agriculture urbaine, architecture et urbanisme durable
Scoop.it!

Technique : Murs végétalisés, encore de nombreux défis

Technique : Murs végétalisés, encore de nombreux défis | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Le 28 mai dernier à Cergy-Pontoise, l'association Plante & Cité a proposé une approche très pragmatique des avancées, aspects critiques et évolutions à attendre...

Via Bruno Vitasse \\ Zone-AH!
François Arnal's insight:

Les murs végétaux font partie du dispositif de réinsertion de la nature dans la ville.

more...
Bruno Vitasse \\ Zone-AH!'s curator insight, June 10, 2013 10:38 AM

"Par ailleurs, la coupure des apports d'eau en hiver, parfois obligatoire, est une période très sensible. On veut protéger les conduites du gel, mais il y a un fort risque d'amplifier la mortalité de certaines plantes. Attention, cet entretien n'est pas de tout repos ; il nécessite des compétences spécialisées et ne souffre d'aucune négligence car certains systèmes, basés sur le principe de l'hydroponie, n'ont pas ou très peu d'inertie et d'autonomie, surtout pour l'eau. D'où l'importance de la gestion en régie (quand c'est possible) ou du choix d'un fournisseur réactif."

Rescooped by François Arnal from ifre
Scoop.it!

Turquie: «On n'a rien vu venir» | Slate | avec Jean-François Pérouse, Alexandre Toumarkine et Elise Massicard (IFEA Istanbul)

Turquie: «On n'a rien vu venir» | Slate | avec Jean-François Pérouse, Alexandre Toumarkine et Elise Massicard (IFEA Istanbul) | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Aviez-vous prévu ce soulèvement populaire en Turquie? C’est la question que nous avons posée à Istanbul à trois chercheurs français, parmi les plus fins connaisseurs du pays où ils vivent et travaillent depuis de nombreuses années et dont ils parlent la langue.


Via Fondation MSH
François Arnal's insight:

L'un des 3 chercherurs est géographe (JF Perouse spécialiste d'Istanbul où il vit et travaille.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Plages : cet été, les navettes desserviront le Grand-Travers | La Gazette de Montpellier.fr

Plages : cet été, les navettes desserviront le Grand-Travers | La Gazette de Montpellier.fr | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Fini, les navettes pour le Petit-Travers ! À partir du 1er juin, après le tram, on atterrit directement au Grand-Travers avec la navette. Explications.

Pour éviter les frictions de 2012 dans les bus et aux abords de Pérols, terminus de la ligne 3 du tram, et afin de mieux répartir les baigneurs, la navette des plages ne desservira plus le Petit- Travers. Dès le 1er juin, elle ira du terminus du tram à Pérols jusqu’au Grand-Travers à La Grande-Motte. “Cela représente quelques mi nutes de trajet en plus mais ce sera mieux pour tout le monde, explique Pierre Maurel, président d’Hérault Transport et vice-président du Département. Au Petit-Travers, il y avait surfréquentation. Au Grand- Travers, les gens seront moins les uns sur les autres.”
Pas de sanitaires
Pour accompagner cette nou- veauté, le service de “desserte locale” est lui aussi décalé. “Le point de départ du minibus et de la calèche est fixé au Grand- Travers, pour distribuer les usa- gers sur toute la longueur de la plage”, précise Yvon Bourrel, le président de l’Agglo Pays de l’Or qui avait réclamé la modi- fication de destination. “L’an- née dernière, il était étrange que le flux ne soit pas mieux réparti sur cette plage de plusieurs kilo- mètres. Au Petit-Travers, c’était la foule avec l’attrait de la biblio- thèque de plage, du poste de secours et du parking. Et cette promiscuité, forcément, cela crée des problèmes”, commente, soulagé, Thomas Reveillaud, patron de la plage privée Palm

François Arnal's insight:

Le littoral languedocien et la politique de transports publics fait encore débat. Comment accueillir une population nombreuse sur des sites sensibles (les dunes et le lido) ? peut-on filtrer la population, écarter les jeunes au détriment des familles ? Concilier la demande des populations locales (Montpellier, Palavas les Flots, Carnon) et celle des touristes venus d'ailleurs.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from TIC et TICE mais... en français
Scoop.it!

6 bonnes pratiques pour augmenter l'impact de vos tweets - Blog de Florent Bertiaux

6 bonnes pratiques pour augmenter l'impact de vos tweets - Blog de Florent Bertiaux | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Par Florent Bertiaux - Twitter est l'un des outils les plus efficient pour prendre la parole avec votre audience, l'engager autour de vos partages de contenus. Pouvant même être

Via Elena Pérez
more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les arbres de Taksim cachaient la forêt de la révolte

Les arbres de Taksim cachaient la forêt de la révolte | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Cela couvait mais nous ne savions pas que l’incendie viendrait des arbres de la place de Taksim. Depuis plusieurs jours, des associations, des groupes de citoyens, des « collectifs » en formation tentaient de défendre la promenade située en plein cœur d’Istanbul, le dernier espace vert du centre ville, contre les tronçonneuses, puis contre les policiers, les gaz et les canons à eau. Il faisait beau et chaud. Des groupes campaient sur place pour occuper le lieu. Cela ressemblait à une révolte écologique, à une protestation verte, au mouvement de Notre-Dame des Landes. Mais la protestation en rejoignait d’autres, qui vibraient depuis quelques mois sur Facebook : la ville était en train de devenir une marchandise. Les hôtels de luxe se multipliaient, chassant les espaces conviviaux qui animaient le quartier convivial de Beyoglu. Les rives du Bosphore étaient de moins en moins accessibles. Des incendies bizarres, à la gare de Haydarpasa puis à l’université de Galatasaray, faisaient suspecter des projets immobiliers de luxe. Cela se sentait, la ville était à vendre ; le penchant « islamiste » du gouvernement du Parti pour la justice et le développement (AKP) cachait mal sa tendance de fond, l’ultra-libéralisme.

François Arnal's insight:

La mégapole turque est en ébullition, simple problème de gouvernance urbanistique ? Gentrification et ultralibéralisme des islamistes modérés ? Disparition des quartiers populaires au profit des "gated communities" et des grands centres commerciaux ou des hôtels de luxe ? La métropole se cherche un avenir et tout le pays soutient cete révolte d'une jeunesse composite. La dérive autoritaire de T Erdogan et le conservatisme religieux sont au cœur des protestations relayées par les réseaux sociaux et soutenues par les intellectuels stanbouliotes.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Marseille, la revue de presse
Scoop.it!

Pour ou contre la création de la métropole Aix-Marseille-Provence?

Pour ou contre la création de la métropole Aix-Marseille-Provence? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

"Alors que RFI entame sa première journée de diffusion à Marseille, sur 107.9 FM, le débat s’intéresse aujourd’hui à la création de la métropole Aix-Marseille-Provence. Cette nouvelle entité réunira plusieurs communes de ... "


Via Marseille, la revue de presse
more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Bataille planétaire à Istanbul entre deux conceptions de l’espace public - Idées - France Culture par Sylvain Kahn

Bataille planétaire à Istanbul entre deux conceptions de l’espace public - Idées - France Culture par Sylvain Kahn | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
François Arnal's insight:

Depuis trois jours, Istanbul est le théâtre d’un mouvement de contestation formidablement intéressant. Les manifestants s’opposent au projet de réaménagement de la célèbre place Taksim. Devenue en grande partie piétonne, elle accueillerait un immense centre commercial. La construction de ce dernier supprimerait le parc attenant et ses six cents arbres.Le projet est soutenu et inspiré par le Premier ministre Erdogan, qui fut maire d’Istanbul de 1994 à 1999. Il cristallise une opposition à sa politique gouvernementale. Deux manifestants sont donnés pour morts.Au delà de la dureté de l’affrontement et du contexte turc, bien sûr essentiel, le conflit de la place Taksim est un conflit mégapolitain. Il pourrait surgir dans tout autre mégapole : ces agglomérations de plus de dix millions d’habitants sont des villes-monde. Elles polarisent les ressources et les hommes. Elles créent et redistribuent les richesses. Elles sont les fabriques d’une société mondiale. Les mêmes type d’enjeux s’y déploient. Ce conflit stambouliote est donc de dimension planétaire.     Comme l’écrit l’anthropologue et photographe Anne Jarrigeon, « la condition urbaine implique de faire nôtre des espaces qui, au sens strict, ne nous appartiennent pas ».  La querelle mégapolitaine oppose deux conceptions de l’espace public. C’est à dire deux conceptions de la liberté de circuler et de l’urbanité. Ce n’est pas une querelle des anciens et des modernes. C’est une querelle entre modernes.Les opposants au chantier de la place Taksim sont porteurs d’un espace public ouvert et de type forum. Le parc qui borde la place est un espace de far niente, et de conversation ombragée. C’est un espace public où on peut délibérément prendre son temps, et le perdre. La place Taksim elle-même, en plein centre-ville, est un espace privilégié d’anonymat, de liberté individuelle et de rassemblements collectifs – comme on le voit actuellement.  Bien que piétonne, la place réaménagée serait porteuse d’un espace public couvert et assigné à des activités spatialement agencées : lèche-vitrine, restauration, consommation, commercialisation, labeur, production. L’espace public y serait une ressource monnayable, valorisable, utile – comme le temps qu’on y consacre.  D’un parc de centre ville, chacun peut dire : je n’y vis pas, mais je l’habite, et il m’habite. C’est mon parc. Il est plus rare d’éprouver cette appropriation symbolique pour un centre commercial.  D’ailleurs, les citoyens n’ont jamais été invités à s’approprier le projet Taksim : aucun débat public n’a précédé ce chantier. Il est encore temps pour Erdogan et son parti l’AKP de mettre leur projet d’aménagement en délibération dans l’espace public. La modernité, ce serait d’inventer une sphère publique qui mette en débat tous les habitants concernés et leurs échelles : les riverains de la Place et du Parc, les stambouliotes, les turcs et les visiteurs internationaux.  Bertrand Delanoé pourrait ouvrir cette voie à Paris, par exemple avec le chantier des Halles !  Outre les riverains, ce lieu archi-central est fréquenté, dit-on, par près d’un million de personnes par jour : 750 000 dans la gare souterraine RER-métro, 150 000 dans le centre commercial et l’esplanade. Des habitants venus des quatre coins de Paris, de l’Ile de France, de France, et du monde.    

 

Photo F Arnal Novembre 2012

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le massif du Mont-Blanc | CREA

Le massif du Mont-Blanc | CREA | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 Au Mont-Blanc, le climat dicte tout. Les interactions subtiles entre l'orientation, la pente, l'altitude, la latitude, la répartition de l'énergie solaire...

 

Le massif du Mont-Blanc est fascinant pour les biologistes, les climatologues et les glaciologues. Les recherches dans le Mont-Blanc nous permettent par exemple de mieux anticiper l’impact des changements climatiques, ici et ailleurs. En effet, on y retrouve à une échelle extrêmement concentrée, du fait du fort gradient d’altitude, une multitude de situations que l’on peut ensuite extrapoler à de plus grandes échelles.

François Arnal's insight:

Un excellent atlas interactif qui permet de saisir les enjeux du réchauffement climatique. Lire par exemple l'évolution du glacier des Bossons qui descend le plus bas et qui ne cesse de reculer.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Pitte, Jean-Robert
La bouteille de vin
Histoire d'une révolution

<i>Pitte, Jean-Robert</i><br>La bouteille de vin<br>Histoire d'une révolution | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Par leurs formes qui varient dans le temps et d’une région à l’autre, les bouteilles de vin racontent une histoire passionnante.

Cet ouvrage novateur le montre avec beaucoup de science et de verve. Jamais les vins n’auraient pu vieillir à l’abri de l’air et de la lumière et jamais la personnalité des terroirs et des millésimes n’aurait pu se révéler avec autant d’éclat sans l’invention de la bouteille.

 

 

La révolution date du Ier siècle de notre ère, c’est la mise au point de la canne à souffler. Au début du XVIIe siècle, les productions européennes, trop fragiles, ne peuvent servir à déplacer des liquides à longue distance. C’est alors qu’un pays importateur, l’Angleterre, réalise la bouteille en verre épais et noir, élaborée dans un four chauffé au charbon. Les mêmes Anglais découvrent au Portugal les vertus du liège qui permet un bouchage hermétique et de confier aux bouteilles du vin de qualité, de les coucher, les transporter et les conserver. Bientôt ils inventent encore le champagne mousseux que les Français ne confectionneront qu’à partir de la Régence.

 

 

Les bouteilles d’outre-Manche sont en oignon, en poire, puis cylindriques à épaules plus carrées. Les françaises, elles, sont plutôt ovoïdes, à épaules tombantes, tant en Champagne et en Bourgogne qu’à Bordeaux où, au XIXe siècle, s’impose la forme cylindrique à épaules carrées. À côté de ces deux grands modèles, certains vignobles en ont imaginé d’autres : la flûte rhénane, la fiasque paillée de Toscane, le bocksbeutel en forme de gourde de Franconie, le clavelin du Jura, la petite bouteille à col allongé du Tokaji ou du constantia sud-africain, etc.

Paris, Tallandier, 2013. 310 pages, 14,7 x 21,4 cm, broché.

 



François Arnal's insight:

Magnum, Jeroboam ou Mathusalem, chaque bouteille a sa forme, sa contenance, son origine. JR Pitte spécialiste de la géographie du vin s'interesse ici au contenant avec une étude géohistorique et géographique. Une autre façon de découvrir les paysages ou les territoires viticoles.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Bobos, le beau rôle ?

Bobos, le beau rôle ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Le bio, la consommation engagée, l’idée d’une sobriété heureuse… des revendications de bobos ? A peine une façon de « mieux » consommer est-elle proposée, que ses partisans se voient aussitôt marginalisés par ce qualificatif. Par bobo, faut-il alors entendre « donneur de leçons de morale », « personne aisée ayant l’indécence d’oublier les plus démunis » et autres « consommateurs comme les autres mais s’achetant une bonne conscience par quelques produits équitables » ? Et ce terme n’est-il pas à rapprocher de son homonyme, qui, dans le parler des enfants, désigne les petits maux sans importance ? Être bobo, ce serait alors aussi indolore et passager qu’avoir un bobo… Retour sur ce mot de plus en plus utilisé, dans un article à l’issue duquel vous pourrez enfin savoir si vous êtes un indécrottable bourgeois-bohème ou un authentique contestataire.

 

François Arnal's insight:

qui sont donc ces "bobos" qui "gentrifient" la ville et sont fans de développement durable ? Une chronique de Diane Lambert-Sébastiani, stagiaire à la Mission Agrobiosciences et étudiante à l’IEP de Toulouse.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le Canal du Forez, une aventure humaine et technique (Loire)

Le Canal du Forez, une aventure humaine et technique (Loire) | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Les projets d’assainissement de la plaine du Forez du début du XIXe siècle prennent forme avec l’idée de construire un canal d’irrigation vers 1830, projeté par le député Fleury Robert1 et Alphonse Peyret2. En 1839 ce dernier propose la réalisation d’un canal pour la navigation et l’irrigation qui relierait Lyon à Roanne3 ; ce projet ambitieux est repris et étudié en 1846 par l’ingénieur en chef du département, M. Boulangé, soutenu par la Société d’Agriculture de Montbrison4. Le ministère, deux ans plus tard, rejette l’idée et prescrit en 1848 l’étude d’un simple canal d’irrigation5.

Une nécessité préalable s’impose : l’assainissement de la plaine, alors aux mains de grands propriétaires terriens6, passe par le curage des fossés maîtraux7 et la suppression de ses 331 étangs malsains8. Auguste Graëff, ingénieur en chef du département estime à 30 000 hectares la surface à assainir, et dresse en 1856 avec M. Feuerstein, du service de l’hydraulique, l’avant-projet lié à l’assainissement et l’irrigation de la plaine dont le montant des dépenses sera réparti entre les propriétaires, pour la moitié, le département pour le sixième et l’Etat pour un tiers9.

François Arnal's insight:

Signalé par Bénédicte Tratnjek sur Twitter, de quoi illustrer la réflexion sur territoire, aménagement et paysage.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Québec, entre tradition et modernité.
Scoop.it!

QUEBEC: Drummondville, feu vert aux potagers de façades

QUEBEC: Drummondville, feu vert aux potagers de façades | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La ville de Drummondville devrait annoncer mardi les détails et les règles entourant l'aménagement des potagers urbains de façade.

 

Ceux qui avaient été au cœur de la lutte pour en obtenir le droit, Michel Beauchamp et Josée Landry sont ravis de la tournure des choses. Selon eux, Drummondville devrait donner le feu vert aux résidents qui veulent aménager un potager en façade de leur résidence.

 

«Je suis content, car c'est une tendance mondiale. Depuis deux ou trois ans, il y a un essor incroyable, des mouvements en Angleterre et en France tels que Les incroyables comestibles», s’est réjoui Michel Beauchamp.

 

Le couple de Saint-Charles-de-Drummond s’était opposé à la Ville en passant outre l’interdiction de planter des légumes dans un jardin devant sa maison en quête de verdure et de fraîcheur.

 

Saint-Charles-de-Drummond tolérait les potagers de façade, mais depuis les fusions municipales, il était interdit d'aménager un jardin devant les propriétés.

 

Drummondville avait demandé au couple Beauchamp-Landry de gazonner 30 % de son potager, mais les deux jardiniers avaient dit non.

 

La Ville avait finalement décidé de permettre à Josée Landry et Michel Beauchamp de conserver son jardin en y faisant quelques aménagements.

L’annonce devrait être faite lors d’un point de presse.

 


Via Damoclès , Justine Vial
François Arnal's insight:

Pour illustrer l'engouement des jardins et le retour de la nature dans la ville.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Histoire Géographie Sciences sociales
Scoop.it!

Turquie : un projet d'aménagement urbain enflamme Istanbul - France Info

Turquie : un projet d'aménagement urbain enflamme Istanbul  - France Info | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
La police turque a fait usage samedi matin de gaz lacrymogènes aux abords de la place Taksim, dans le centre d'Istanbul, pour disperser plusieurs centaines de manifestants.

Via Armelle Philip
François Arnal's insight:

de nombreux liens proposés.

more...
Armelle Philip's curator insight, June 6, 2013 11:37 AM

Istanbul, aménagements urbains et contestations

- L’actualité des événements de la place Taksim
> Un projet d'aménagement urbain a provoqué les premiers heurts vendredi 31 mai. Sur la place Taksim, un centre commercial doit être bientôt construit. Mais 600 arbres doivent être préalablement déracinés. Parmi les documents, une petite intervention du géographe Jean-François Pérouse.
http://www.franceinfo.fr/societe/un-projet-d-amenagement-urbain-enflamme-istanbul-1009061-2013-06-01
> Une vidéo de présentation du projet d’aménagement
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/06/01/20002-20130601ARTFIG00364-turquie-le-projet-qui-a-mis-le-feu-aux-poudres.php
> les articles du Monde
"La place Taksim et le projet de rénovation de la mairie sont extrêmement symboliques, note akif Burak Atlar, le secrétaire de la chambre des planificateurs urbains. Quand on a quelque chose à revendiquer, à crier, à célébrer, cela se passe toujours ici. C'est le lieu des manifestations. Mais, pour Erdogan, aussi c'est un le lieu d'expression d'une idéologie. Ce quartier vivant et festif représente tout ce que le gouvernement déteste."
http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/05/31/a-istanbul-mobilisation-citoyenne-contre-un-projet-urbain-controverse_3421514_3214.html
> les articles du quotidien turc Today’s Zaman en anglais
http://www.todayszaman.com/mainAction.action
> Au fil du Bosphore, le blog du correspondant du Monde, Guillaume Perrier
http://istanbul.blog.lemonde.fr/
> comment suivre les événements en ligne
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/06/01/occupygezi-suivre-les-manifestations-en-turquie-en-ligne/

- Pour comprendre les enjeux
> un article de l’Observatoire urbain d’Istanbul (OUI) du 19 janvier 2012, « A propos du projet de reconfiguration de la place Taksim » avec une vidéo de CNN Turquie sur le projet
http://oui.hypotheses.org/684
> un article du journal libanais L’Orient-Le Jour du 18 novembre 2012 : « La place Taksim d'Istanbul en chantier et au centre d'une polémique »
http://www.lorientlejour.com/category/À+La+Une/article/788158/La_place_Taksim_dIstanbul_en_chantier_et_au_centre_dune_polemique_.html
> le site des opposants au projet d’aménagement de Taksim : Taksim platformu
http://www.taksimplatformu.org/english.php
et un article de l’Observatoire Urbain d’Istanbul qui leur est consacré, en mai 2012
http://oui.hypotheses.org/879
> un article de l’Observatoire de la Vie Politique Turque du 28 mai 2013, « Les manifestations sur l’avenue Istiklal et la place Taksim interdites pour 365 jours »
http://ovipot.hypotheses.org/8872
> un article du journal turc Hürriyet en anglais, “No more malls needed in Turkey’s big cities”
http://www.hurriyetdailynews.com/no-more-malls-needed-in-turkeys-big-cities.aspx?pageID=238&nID=47993&NewsCatID=345
> un article du journal turc Today’s Zaman du 30 mai sur la politique des grands projets pour Istanbul du gouvernement Erdogan : « İstanbul becoming uninhabitable with mega construction projects »
http://www.todayszaman.com/newsDetail_getNewsById.action?newsId=316968

- des analyses de géographes sur Istanbul et ses ambitions de métropole mondiale
> dans Géoconfluences, » Istanbul : de la mégapole à la métropole mondiale », Antoine Fleury, 2010
http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/typespace/urb1/MetropScient9.htm
> Antoine Fleury & Stéphane Tonnelat, « Espaces publics urbains et concertation », Métropolitiques, 2012 http://www.metropolitiques.eu/Espaces-publics-urbains-et.html
> Martine Candelier-Cabon et Benoît Montabone, » Istanbul, une internationalisation forcée ? », Echogeo, 2009,
http://echogeo.revues.org/11523
> Jean-François Pérouse, « Istanbul, entre Paris et Dubaï : mise en conformité « internationale », nettoyage et résistances », Villes internationales, 2007 (résumé et plan)
http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DEC_BERRY_2007_01_0031
> Yoann Morvan, « L’aménagement du grand Istanbul : entre ambition géopolitique mondiale et enjeux fonciers locaux. Le troisième pont sur le Bosphore », Hérodote, mars 2013,
http://www.herodote.org/IMG/pdf/Morvan.pdf
> Benoît Montabone et Yoann Morvan, « Istanbul : la carte du troisième pont sur le Bosphore », Espaces-Temps, 2011
http://www.espacestemps.net/articles/istanbul-la-carte-du-troisieme-pont-sur-le-bosphore/
> Benoît Montabone et Yoann Morvan, « Le Pont de la Rente », Les enjeux fonciers du troisième pont sur le Bosphore à Istanbul, Etudes Foncières, 2010 http://www.etudesfoncieres.fr/articles/article-le-pont-de-la-rente-yoann-morvan-benoit-montabone.pdf
> Yoann Morvan, « Kanal İstanbul, un « projet fou » au service d’ambitions politiques », Métropolitiques, 2011
http://www.metropolitiques.eu/Kanal-Istanbul-un-projet-fou-au.html

Un dossier du Courrier International sur les mutations d’Istanbul du 23 mai 2013
http://www.courrierinternational.com/dossier/2013/05/23/destination-istanbul

Le SIG du Grand Istanbul
http://sehirrehberi.ibb.gov.tr/map.aspx

Sélection : Marie-Christine Doceul pour Géoconfluences

Rescooped by François Arnal from Urbanisme
Scoop.it!

Carrot City s’installe à Toulouse | meltyFood

Carrot City s’installe à Toulouse | meltyFood | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Retrouvez l’exposition itinérante Carrot City à Toulouse jusqu’au 14 juillet prochain. Une exposition qui met à l’honneur l’agriculture urbaine et durable. meltyFood vous en dit plus.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter, Lockall
François Arnal's insight:

les jardins dans la ville...

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

AFRIQUE DU SUD • Nelson Mandela va mourir, c’est triste mais tout ira bien

AFRIQUE DU SUD • Nelson Mandela va mourir, c’est triste mais tout ira bien | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Nelson Mandela est hospitalisé pour la quatrième fois depuis le mois de décembre. A chacun de ses séjours à l'hôpital, le monde entier s'inquiète. Et les Sud-Africains se veulent rassurants : son héritage est toujours présent et la vie continue.

force de tourner autour du pot sur la condition de mortel de Mandela, on encourage les faiseurs de mythes idiots, ces "spécialistes" autoproclamés de l'Afrique du Sud qui n'y vivent même pas.

Certains d'entre eux se couvrent de ridicule en faisant croire à un démantèlement du pays à la mort de l'ancien Président. Une version encore plus raffinée a été publiée par le quotidien britannique The Telegraph, sous la plume de David Blair"Tant qu'il est encore là, écrivait Blair, les Sud-Africains estiment que leurs dirigeants actuels respecteront peut-être un peu mieux les principes qui ont présidé à la renaissance de la nation il y a 18 ans. Les étrangers ne le comprennent pas vraiment, mais Mandela s'en porte toujours garant, avec tout ce que cela comporte comme promesses et idéalisme".

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Berlin - SÉJOUR STREET ART & LIEUX DE MÉMOIRE, du 24 au 28 juillet 2013

Berlin - SÉJOUR STREET ART & LIEUX DE MÉMOIRE, du 24 au 28 juillet 2013 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Entrez en contact direct avec les champions berlinois du street-art et découvrez en leur compagnie la vie des quartiers „branchés“ ! Nous vous attendons cet été à Berlin avec un programme spécial "Arts urbains & Lieux de mémoire", animés par des pros - en français !

Der dreitägige Workshop steht natürlich ebenso Berlinern als auch Nicht-Franzosen offen, die ihr Französisch im Rahmen eines super Programms anwenden und verbessern möchten. + d'infos / alle weiteren Infos : http://passage-co.com/passage/Berlin_voyage_2013_street_art.html

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

La Turquie lance le chantier d’un troisième pont controversé sur le Bosphore

La Turquie lance le chantier d’un troisième pont controversé sur le Bosphore | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Les deux ponts enjambant le détroit du Bosphore construits en 1973 et 1988 n’ont pas suffi à résoudre le problème des gigantesques embouteillages de la métropole d’Istanbul forte de quinze millions d’habitants. Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a choisi le jour du 450e anniversaire de la chute de Constantinople et de l’empire Byzantin le 29 mai 1453, pour lancer mercredi 29 mai l’un des immenses chantiers de la capitale. Il a actionné le bouton commandant la première coulée de ciment du troisième pont devant enjamber le Bosphore.

François Arnal's insight:

Le chantier a commencé et dans le contexte actuel des manifestations de la Place Taksim à Istanbul, la contestation monte. Le projet est critiqué et ne résoudra pas les problèmes de congestion de la mégapole. Son tracé met en péril les forêts du nord utiles pour la gestion des eaux, la lutte contre les inondations et l'érosion ou encore la pollution.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le MuCEM, un phare dans l'Euroméditerranée

Le MuCEM, un phare dans l'Euroméditerranée | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

L'entrée dans le Vieux-Port de Marseille a perdu cette tristesse que provoquait le fort Saint-Jean, monument déglingué par l'explosion des stocks de munitions allemands sous les bombes alliées en août 1944. Le bâtiment, aujourd'hui magnifiquement restauré, n'est plus le premier édifice qu'on aperçoit à bâbord. Le J4, navire amiral du Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, ou MuCEM, dessiné par Rudy Ricciotti, enfant terrible de l'architecture française, est un long rectangle sombre, étrangement craquelé.

Le J4 porte le nom de ce quai mythique sur lequel il est ancré. Il fait face aux paquebots en provenance du Maghreb et de toute la Méditerranée qui viennent toujours s'amarrer à la jetée numéro 4. A son approche, les détails se précisent, qui adoucissent la sévérité de sa forme strictement géométrique. Les craquelures laissent la place à un manteau de maille grise, vêtement où on lit des graphismes multiples.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

François Hollande inaugure le Mucem à Marseille, nouveau phare des cultures méditerranéennes

François Hollande inaugure le Mucem à Marseille, nouveau phare des cultures méditerranéennes | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Le président de la République François Hollande inaugure ce mardi 4 juin, à Marseille, le Mucem, le Musée des civilisations d'Europe et de Méditerranée. Il s'agit du premier musée au monde consacré aux civilisations méditerranéennes. C’est aussi la première fois qu’un musée national est intégralement transféré en région. Mais ce qui en fait l’originalité, c’est aussi son architecture.

Le Mucem est un musée qui épouse la mer. Rudy Ricciotti, magicien du béton, a conçu un bâtiment d'ombre et de lumière. Des résilles de béton noir enveloppent le bâtiment comme une coque, et offrent ainsi l'intérieur du musée au soleil et à la Méditerranée. Le Mucem, relié à la terre grâce à une passerelle rejoignant le fort Saint-Jean, offre autant d’espaces d’exposition dans la vieille pierre du fort que dans la partie moderne de l'architecte Ricciotti.

François Arnal's insight:

Marseille est à la Une aujourd'hui avec la venue du Président F Hollande dans la capitale phocéenne à l'occasion de l'inauguration offocielle du MUCEM de R Ricciotti

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie
Scoop.it!

Yi-Fu Tuan, conversation avec un géographe humaniste

Yi-Fu Tuan, conversation avec un géographe humaniste | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Humanist geography, a movement within the field of human geography (itself a sub-field of geography) arose in the 1970s as a way to counter what humanists saw as a tendency to treat places as mere sites or locations. Instead, a humanist geographer would argue, the places we inhabit have as many personalities as those whose lives have intersected with them. And the stories we tell about places often say as much about who we are, as about where our feet are planted.


Via Seth Dixon, Céline
more...
Romana Quintel's curator insight, May 14, 2013 12:05 AM

An interesting way to view Aboriginal people's link to country.

Leoncio Lopez-Ocon's curator insight, May 14, 2013 9:38 AM

Articulo que introduce a la obra del geógrafo humanista Yi-Fu Tuan, uno de los 21 historiadores para el siglo XXI que José Enrique Ruiz-Domènec seleccionó en su libro Rostros para la historia

Céline's curator insight, May 26, 2013 7:25 AM

Le géographe sino américain a joué un rôle décisif dans l'essor du point de vue humaniste dans la nouvelle géographie. C'est l'un des premiers à avoir 

étudié l'expérience que les hommes se font des lieux (à travers plusieurs ouvrages : Topophilia, 1974 ; Espace et Lieu. La perspective de l'expérience, 1977 ; Segmented Worlds and Self, 1982).

Yi-Fu Tuan s'est vu décerné le prix international de géographie Vautrin Lud 2012, considéré comme le «prix Nobel de géographie». Ce prix lui a été remis de la 23e édition du Festival international de géographie (FIG) de Saint-Dié-des-Vosges.

 

En 2002, Tuan dit de sa géographie humaniste qu’elle «doit attirer celui qui a l’esprit solide et se montre idéaliste, car elle repose en définitive sur la croyance que nous, les hommes, avons à faire face aux faits les plus déplaisants, et parvenir dans le même temps à faire quelque chose à leur sujet, sans désespérer».

Pour le géographe Paul Claval, il est «une personnalité hors du commun, un être attachant» auteur d’une «œuvre inclassable tant elle est originale par sa forme et son contenu» (revue «la Géographie»).

 

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le réchauffement climatique à l'assaut du Mont-Blanc

Le réchauffement climatique à l'assaut du Mont-Blanc | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Recul des glaciers, risques d'éboulements, disparition d'espèces végétales et animales... Un atlas en ligne montre les métamorphoses du "toit de l'Europe" d'ici à la fin du siècle.

Un mont moins blanc, des glaciers érodés, des pentes instables, un écosystème appauvri, des paysages bouleversés... Le toit de l'Europe va se métamorphoser sous l'effet du réchauffement.

C'est ce que fait apparaître l'atlas scientifique du Mont-Blanc, mis en ligne lundi 27 mai (Atlasmontblanc.org). Destiné à la communauté scientifique comme au grand public, il est le fruit de trois années de travail d'une équipe pluridisciplinaire impliquant des chercheurs français, italiens et suisses. A l'initiative du Centre de recherche sur les écosystèmes d'altitude (CRÉA) de Chamonix (Haute-Savoie), ceux-ci ont mis en commun 152 études pour modéliser l'impact du changement climatique sur ce massif emblématique.

Les températures, qui ont augmenté de 1,5 degré au XXe siècle, pourraient, d'ici à 2100, s'élever de 4 à 5 degrés. En juillet, le mois le plus chaud, il faudra monter à 4 083 mètres, 700 mètres plus haut qu'aujourd'hui, pour trouver l'isotherme zéro degré. Or, le massif compte moins d'une dizaine de sommets de plus de 4 000 mètres. Le domaine connaissant des températures négatives sera ainsi dix fois moindre.

François Arnal's insight:

Ce n'est pas parce que le printemps 2013 est particulièrement froid qu'il faut penser que le réchauffement climatique n'existe pas.

more...
No comment yet.