Géographie : les ...
Follow
Find
19.7K views | +14 today
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by François Arnal from ESPACE PUBLIC, PROJETS ARTISTIQUES ET CULTURELS, AMÉNAGEMENT, LIEUX DE FABRIQUE
Scoop.it!

Le Grand Paris de Gilles Clément : « Accéder au trésor biologique urbain »

Le Grand Paris de Gilles Clément : « Accéder au trésor biologique urbain » | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Oublié des débats sur le Grand Paris, le paysage de la métropole revient par la fenêtre du Web, avec cinq grandes signatures qui rythmeront un feuilleton quotidien. Première d’entre elles, Gilles Clément, créateur de parcs, mais aussi théoricien du « jardin planétaire » et du « tiers paysage », ouvre la série sur un ton moqueur.

 

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter, Desarts Sonnants
François Arnal's insight:

Gilles Clément, jardinier paysagiste et professeur au Collège de France est le paysagiste qui a renouvelé notre conception du jardin (le jardin naturel, le jardin en mouvement, le jardin planétaire) ainsi que l'approche du paysage (le tiers paysage, l'endémisme et le brassage planétaire) et  la conception du jardin contemporain (Parc A Citroën et jardin du Musée du Quai Branly, jardin de l'ENS de Lyon...).

 

more...
Bernadette Cassel's curator insight, February 2, 6:27 AM



« Que signifie aujourd’hui « accueillir la nature en ville », slogan en vogue, alors que cette nature s’y trouve omniprésente ?  Il est question, en réalité, d’un changement de modèle culturel : apprendre à accepter l’autre, le non-humain, – la plante, l’insecte, l’oiseau -, le considérer comme un équivalent vivant dont l’utilité reconnue partout sur la planète conditionne le futur humain. »

Rescooped by François Arnal from Vieille Donne
Scoop.it!

Contribution climat-énergie et chute du pétrole, un cocktail sans saveur

Contribution climat-énergie et chute du pétrole, un cocktail sans saveur | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

L’année 2014 aura incontestablement été marquée par l’effondrement des cours du baril de pétrole sur les marchés internationaux. Parallèlement à cette chute, la contribution climat-énergie a été mise en application en France depuis Avril dernier et touche tout particulièrement les carburants depuis le 1er janvier 2015. Cette taxe devrait rapporter près de 4 milliards d’euros à l’Etat en 2016. Qui concerne-t-elle, à quelle hauteur et quelles en sont ses limites dans la situation actuelle ?


Via Flo @ddline2020 ✏ , Nouvelle Donne
more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Géographie de l'enfermement
Scoop.it!

L'archipel du Goulag - Geodatas, ressources pédagogiques en géographie pour le cours de Benjamin Pomier (Professeur de géographie en CPGE, lycée Jean Vilar de Meaux)

L'archipel du Goulag - Geodatas, ressources pédagogiques en géographie pour le cours de Benjamin Pomier (Professeur de géographie en CPGE, lycée Jean Vilar de Meaux) | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Via CHAUSSINAND Eva FORTUNIER Anais
François Arnal's insight:

Eva et Anaïs nous proposent un nouveau thème de recherches sur la géographie de l'enfermement...

more...
CHAUSSINAND Eva FORTUNIER Anais's curator insight, February 7, 8:43 AM

Cette page web propose une série de plusieurs articles concernant la géographie du Goulag. Tout d’abord, des cartes montrent où se situaient les principaux camps de concentration en URSS et renseignent sur l’organisation de l’espace concentrationnaire soviétique durant la période stalinienne. Ces cartes mettent bien en évidence les conditions difficiles de ces camps dues aux températures glaciales et à l’isolement géographique. Ensuite, une interview de Roger Brunet, grand penseur de la géographie du Goulag (dans l’Espace Géographique, 1981), montre que réfléchir sur les lieux de l’enfermement est un questionnement qui s’inscrit au sein d’une tradition géographique « Non seulement les régimes totalitaires mais les démocraties aussi, ont besoin de lieux de dérogation pour leur propre régulation, et que leur distribution dans l’espace a aussi ses lois et ses structures ». Ensuite, un article sur l’archipel des Solovietski ou Soloski, où le premier goulag a vu le jour en 1923, rappelle que la géographie de l’enfermement en Russie ne date pas de Staline. Enfin, un extrait des Récits de la Kolyma de Varlam Chalamov, écrivain racontant sa détention de 15 and dans un Goulag, illustre la dureté sans précédent du système concentrationnaire russe.

Rescooped by François Arnal from Enseigner l'Histoire-Géographie
Scoop.it!

La renaissance du Rhône, un fleuve menacé par l'urbanisation et l'industrialisation

La renaissance du Rhône, un fleuve menacé par l'urbanisation et l'industrialisation | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

EDe tous les fleuves français, le Rhône est celui qui a connu le plus grand nombre d’aménagements. Il fait aujourd’hui l’objet d'une véritable politique de restauration, sur laquelle revient le géographe Hervé Piégay à l’occasion du documentaire diffusé sur Arte.


Via alozach
François Arnal's insight:

Pour H Piégay la particularité du Rhône réside dans la manière dont il a été transformé par l’action de l’homme.

"De tous les fleuves français, le Rhône est celui qui a fait l’objet du plus grand nombre d’aménagements. Entre 1840 et 1910, ses rives ont été équipées de digues, de casiers et d’épis afin de le canaliser et de le rendre navigable. Et, de 1948 à 1986, il a progressivement été doublé, dans certaines sections, d’une sorte de chenal artificiel, parallèle à son lit, qui a été utilisé pour alimenter en eau un ensemble de 19 barrages hydroélectriques : le « Rhône court-circuité », long de 160 kilomètres en tout. Ces travaux ont abouti à simplifier considérablement le cours du Rhône. D’un fleuve assez complexe, fait de nombreux bras, où l’on pouvait observer de fortes variations de courants entre l’amont et l’aval, on est passé progressivement à une voie unique présentant, sur toute sa longueur, presque les mêmes conditions d’écoulement".

more...
alozach's curator insight, February 4, 7:50 AM

Extrait : 

Hervé Piégay1 : La manière dont il a été transformé par l’action de l’homme. De tous les fleuves français, le Rhône est celui qui a fait l’objet du plus grand nombre d’aménagements. Entre 1840 et 1910, ses rives ont été équipées de digues, de casiers et d’épis afin de le canaliser et de le rendre navigable. Et, de 1948 à 1986, il a progressivement été doublé, dans certaines sections, d’une sorte de chenal artificiel, parallèle à son lit, qui a été utilisé pour alimenter en eau un ensemble de 19 barrages hydroélectriques : le « Rhône court-circuité », long de 160 kilomètres en tout. Ces travaux ont abouti à simplifier considérablement le cours du Rhône. D’un fleuve assez complexe, fait de nombreux bras, où l’on pouvait observer de fortes variations de courants entre l’amont et l’aval, on est passé progressivement à une voie unique présentant, sur toute sa longueur, presque les mêmes conditions d’écoulement.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Un collecteur d'eau pour l'Afrique

Un collecteur d'eau pour l'Afrique | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Le projet Kickstarter Wraka Water vise à financer en 2015 le test, en Éthiopie, d'un prototype de collecteur de rosée capable de fournir jusqu'à 100 litres d'eau par jour.

POTABLE. 11 % de la population mondiale, soit 768 millions de personnes, n’avait pas accès à l’eau potable en 2011 selon un rapport de 2013 sur les progrès en matière d’assainissement et d’alimentation en eau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Et en Éthiopie, la situation est particulièrement préoccupante. "Les études récentes indiquent que seulement 34% de la population ont accès à un point d'eau de qualité", chiffrent les porte-parole de l'entreprise associative Warka Water.

François Arnal's insight:

L'utilisation de filets pour capter l'humidité de l'air a été inventée au Chili sur les déserts côtiers. Cette technologie douce utilise des énergies renouvelables et des matériaux comme le bambou que l'on peut utiliser sur place. Ces collecteurs d'eau pourraient alors constituer une alternative, dans certaines régions, au fait de devoir creuser des puits parfois à 500 m de profondeur, et de remonter l'eau à l'aide de pompes.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

«Apartheid» : la réponse d'un géographe à Manuel Valls

«Apartheid» : la réponse d'un géographe à Manuel Valls | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

FIGAROVOX/ANALYSE - Pour le géographe Laurent Chalard, les propos du Premier ministre évoquant un «apartheid» pour désigner les fractures françaises sont maladroits. Le problème de la ségrégation ethnique en France est avant tout une question de gestion des flux d'immigration.

 

Le premier ministre dans son discours de vœux à la presse du mardi 20 janvier 2015 a employé un terme fort pour désigner les fractures de la société française, parlant «d'apartheid» à la fois «territorial, social et ethnique». Or, les choix sémantiques sont toujours importants en politique car ils peuvent s'avérer être ensuite largement repris par le reste de la société et devenir des grilles de lecture forgeant les représentations de nos concitoyens.

Dans ce cadre, le propos de Manuel Valls apparaît particulièrement maladroit. Il fait référence à un contexte historique et géographique très particulier, l'Afrique du Sud, qui n'a strictement rien à voir avec la France, et qui, si l'on suit sa définition stricto sensu, laisserait entendre que l'Etat français est responsable de cette situation, ayant volontairement «parqué» certaines populations dans des territoires réservés (nos grands ensembles étant nos bantoustans) et les empêchant de participer au reste de la vie de la société à travers une législation spécifique suivant l'origine ethnique des individus. Cette interprétation erronée risque de renforcer les processus de victimisation et de déresponsabilisation déjà à l'oeuvre parmi les personnes censées subir ce soi-disant «apartheid». Elle viendrait conforter l'idée d'une politique de domination coloniale des élites dirigeantes, qui ne ferait que renforcer les tensions existantes.

François Arnal's insight:

Laurent Chalard est géographe et travaille notamment pour un think tank bruxellois, le European Centre for International Affairs. Vous pouvez le lire sur son blog ici.

https://laurentchalard.wordpress.com/about/

Docteur en géographie de l’Université Paris IV-Sorbonne depuis 2008, ses travaux portent sur plusieurs thématiques : la géographie urbaine, la géographie de la population et la géographie politique. Son champ d’étude privilégié est la France, mais il travaille aussi sur d’autres pays européens et du reste du monde. Auteur ou co-auteur de plus de cent publications variées, son travail a été cité à plusieurs reprises dans la presse nationale : Le Monde, Le Figaro, Libération, Les Echos, Le Point, Direct-Matin, Politis, Sciences-Humaines… Dans le prolongement de ses recherches, il publit aussi des tribunes dans la presse, considérant que, par ses connaissances, le chercheur se doit d’intervenir dans le débat public.

more...
cB's curator insight, January 21, 7:50 AM
François Arnal's insight:

Laurent Chalard est géographe et travaille notamment pour un think tank bruxellois, le European Centre for International Affairs. Vous pouvez le lire sur son blog ici.

https://laurentchalard.wordpress.com/about/

Docteur en géographie de l’Université Paris IV-Sorbonne depuis 2008, ses travaux portent sur plusieurs thématiques : la géographie urbaine, la géographie de la population et la géographie politique. Son champ d’étude privilégié est la France, mais il travaille aussi sur d’autres pays européens et du reste du monde. Auteur ou co-auteur de plus de cent publications variées, son travail a été cité à plusieurs reprises dans la presse nationale : Le Monde, Le Figaro, Libération, Les Echos, Le Point, Direct-Matin, Politis, Sciences-Humaines… Dans le prolongement de ses recherches, il publit aussi des tribunes dans la presse, considérant que, par ses connaissances, le chercheur se doit d’intervenir dans le débat public.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Cabu et les serres d'Auteuil

Cabu et les serres d'Auteuil | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Cabu et les serres d’Auteuil

Ces trois dessins de Cabu s’inscrivent dans le contexte de mobilisation citoyenne née en 2010 pour sauver les serres d’Auteuil, menacées par le projet d’extension et de modernisation de Roland-Garros soutenue par la Mairie de Paris. En mai 2012, notre ami Jean-Louis Tissier, professeur émérite de géographie à l’Université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne, membre du Comité de soutien des serres d’Auteuil, s’était chargé de montrer  le site des serres d’Auteuil au dessinateur Cabu, soucieux d’apporter sa contribution à la mobilisation citoyenne.

François Arnal's insight:

Les cafés géo par l'intermédiaire de JL Tissier géographe et membre du Comité de soutien des serres d'Auteuil (en compagnie de naturalistes ou de paysagistes comme Gilles Clément) reviennent sur la méthode de travail de Cabu. Carnet de croquis en main,il dessinait les paysages et rencontrait les acteurs lors des conflits sur le territoire.

La cause du Jardin des serres d’Auteuil a touché Cabu quand il a eu connaissance du projet d’agrandissement du stade de Roland-Garros.

Il avait spontanément peu de considération pour les prétendus dieux du stade, son Grand Duduche était né  au printemps de l’écologie mais, si le sujet  était dans ses préférences, il voulait voir.

more...
No comment yet.
Suggested by Céline
Scoop.it!

Trensistor • Les Grands Espaces n°3 : la géographie rurale n'est pas morte !

Trensistor • Les Grands Espaces n°3 : la géographie rurale n'est pas morte ! | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Des caprins dans la ville ! L’équipe des Grands Espaces est allée à la rencontre de chèvres… mais pas n’importe lesquelles, puisqu’il s’agit de chèvres urbaines, vivant dans l’agglomération lyonnaise. Bien sûr, elles ne vivent pas en plein coeur de Lyon, mais dans ce que les géographes (et les statisticiens) appellent l’espace périurbain.

Le périurbain est souvent considéré, à tort, comme un espace de campagne peu à peu dévoré par la ville. Pourtant, on voit s’y exprimer un désir de nature entre l’urbain et le rural, qui donne aux agriculteurs un rôle majeur. Une petite visite dans l’ouest lyonnais nous a permis de nous en rendre compte : de la colline de Fourvière aux hameaux de Saint-Laurent-de-Vaux, les géographes Camille Hochedez et Julie Le Gall, accompagnées de Myriam Laval qui nous fait visiter la chèvrerie de sa soeur, démontrent que la géographie rurale « is still alive« .

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

De l’usage contestataire des cartes | Carnet cartographique

De l’usage contestataire des cartes | Carnet cartographique | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Ce billet fait suite au séminaire GRANIT du 12 décembre 2014 (lien) pour lequel j'ai présenté avec Olivier Clochard une communication intitulée "des données de l'enfermement à la cartographie radicale". Je reviens donc ici sur cette séance et j'en profite pour revenir le thème de la cartographie radicale dont j'essaye ici de dessiner les contours. Voici donc ce qui fait selon moi l'ADN de ce qu'est la cartographie radicale. Evidemment, ce qui suit est une proposition soumise à discussion.
François Arnal's insight:

Faire une carte radicale, c'est développer une (contre) vision du monde. C'est proposer une contre-géographie, une vision dissonante de celle couramment admise. C'est créer des cartes « obus » pour « pulvériser la pensée dominante ». Ces représentations peuvent être iconoclastes et artistiques (cARTographie) ou classiquement "bertiniennes (de J Bertin sémiologue et cartographe)". D'autres parlent quant à eux de « cartes en colère » (Philippe Rekacewicz).

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Sur la carte mondiale des tweets, on repère les gares, les aéroports, les aires d’autoroute…

Sur la carte mondiale des tweets, on repère les gares, les aéroports, les aires d’autoroute… | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La Part-Dieu éclaire Lyon.

Dans quels lieux publics tweete-t-on le plus souvent ? Réponse : dans les halls de gare, sur les aires d’autoroute, dans les terminaux d’aéroports. C’est l’un des enseignements de la carte publiée par le programmeur américain Eric Fischer. Ce geek de 41 ans s’amuse depuis quelques années à cartographier divers phénomènes sur le fond libre de droits d’Openstreetmap. On lui doit par exemple une localisation des photographies prises à San Francisco ou à Londres en fonction du lieu de résidence : les touristes et les habitants du cru ne photographient pas les mêmes choses.

François Arnal's insight:

Sur la carte des Tweets les hauts lieux lyonnais ressortent signes de la centralité et de la coprésence : la gare de la Partd-dieu, l'hypercentre vers les Terreaux et le quartier neuf de la Confluence.

Sur la planète, les points verts se répartissent selon deux critères bien connus : la densité de population et la richesse des habitants, qui commande la connexion aux réseaux ainsi que l’accès à la technologie et à l’écriture. On peut ajouter à ces critères la pénétration de Twitter, présent un peu partout dans le monde, mais pas en Chine, où domine le réseau Weibo.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

À Milan, un hectare de forêt planté sur deux tours

À Milan, un hectare de forêt planté sur deux tours | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Deux tours d'environ 100 mètres de haut viennent d'être primées par le prestigieux International Highrise Award 2014. Leur particularité: abriter sur les balcons de chaque façade une véritable forêt d'arbres et d'arbustes, sans oublier insectes et oiseaux.

Les Parisiens rêvent de verdure en ville, de murs végétalisés et de potagers sur leurs balcons? De l'autre côté des Alpes, c'est aux Milanais de plébisciter Bosco verticale (forêt verticale), une réalisation immobilière qui a été inaugurée le mois dernier, après cinq ans de travaux. Le pari de Stefano Boeri, l'architecte signataire du projet, a consisté à planter l'équivalent d'un hectare de forêt sur les balcons des deux tours de 80 et 112 mètres de haut, bâties en plein centre-ville.
François Arnal's insight:

La nature dans la ville est un thème récurrent du XXI° siècle. La présence de jardins suspendus ne date pas d'aujourd'hui même si l'on ne sait pas à quoi ressemblaient vraiment les jardins de Babylone. Il n'empêche que Milan innove avec ce projet de jardin sur des balcons. Si le terme de forêt est usurpé, la présence végétal va jouer un rôle considérable dans l’écosystème urbain et dans l'ambiance générale de la ville.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Christian Grataloup : "Il faut désormais penser l’histoire à l’échelle de l’humanité, dans un « nous » global"

Christian Grataloup : "Il faut désormais penser l’histoire à l’échelle de l’humanité, dans un « nous » global" | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Depuis quand les hommes voyagent-ils, comment les routes ont-elles été tracées, quel impact ont-elles sur l’économie et la société ? Réponses de Christian Grataloup, spécialiste de géohistoire et l'un des promoteurs de l’histoire globale, professeur à l’université Paris VII-Denis-Diderot et à Sciences Po... Retrouvez aussi tous les articles du « spécial histoire » d’Enjeux-Les Echos, « Les routes qui ont changé le monde », parution le 5 juillet 2013.
François Arnal's insight:

entretien avec Christian Grataloup qualifié par les Echos d'historien...

Pour les historiens cela se traduit par une nouvelle approche qu’on appelle l’« histoire globale ». "C’est une manière de replacer l’histoire européenne dans un ensemble plus large. Jusqu’ici ils considéraient le monde comme si eux seuls avaient une histoire – les autres n’étant que des « civilisations » intemporelles, comme si d’histoire ils n’en avaient pas. Notre description du monde et son découpage temporel et géographique procèdent en effet de conventions arbitraires : le Moyen Age n’a aucun sens pour les Chinois ou les Indiens."

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Saint-Etienne regagne des habitants !

Saint-Etienne regagne des habitants ! | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Un gain de population entre deux mises à jour de recensement, ce n'était pas arrivé à la préfecture de la Loire depuis le bilan de 1968 !

L’Insee a publié ce 29 décembre les chiffres de population, pour chaque commune, canton, arrondissement, département et région. Ils entreront en vigueur au 1er janvier 2015 et feront référence dans plus de 350 dispositions législatives ou réglementaires qui organisent la vie locale (finances locales, vie municipale, fonction publique territoriale, etc.).

Bien sûr, ce n'est qu'une photographie de 2012 extrapolée à partir d'un échantillon scientifiquement sélectionné par l'Insee conformément à ses nouvelles méthodes appliquées déjà depuis plusieurs années mais l'institut vient officiellement d'annoncer que Saint-Etienne reprenait des habitants. La capitale de la Loire passe en effet de 170 049 habitants en janvier 2011 à une population légale (janvier 2012 donc) de 171 483, soit plus de 1 400 Stéphanois supplémentaires !

Un véritable événement puisque cela n'était pas arrivé depuis la fin des années 60. Depuis 1968, la commune partie à cette époque de 223 000 habitants, voyait sa population sans cesse reculer, de manière dramatique, perdant plus de 50 000 habitants en 45 ans. Cette bonne nouvelle démographique pour la capitale du département, plus personne n'osait vraiment l'envisager...

Xavier Alix
François Arnal's insight:

Pour retrouver les statistiques démographiques de la France en 2015 : http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/default.asp

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Géographie et imaginaire
Scoop.it!

Une demi-heure dans les coulisses de la saison 5 de Game of Thrones - Critictoo Séries TV

Une demi-heure dans les coulisses de la saison 5 de Game of Thrones - Critictoo Séries TV | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Avant de retrouver la saison 5 de Game of Thrones en avril sur HBO, plongez dans les coulisses avec le docu Game of Thrones Season 5: A Day in the Life.

Via Romane&Alice
François Arnal's insight:

avec des vues de Dubrovnik que reconnaitront les K42, #winter is coming...

more...
Romane&Alice's curator insight, February 9, 8:20 AM

L'équipe de Game of Thrones nous propose une vidéo d'environ une demi heure qui nous offre la possibilité de savoir comment le tournage se passe. 
On remarque que les lieux de tournages sont très variés - 5 en tout pour la seule saison 5 ! D'un point de vue géographique, il ets très intéressant de voir comment les paysages sont abordés (notamment comment ils sont choisis, quelle ambiance ils dégagent) mais aussi de voir quelles modifications ils subissent, tant virtuellement, avec des logiciels de retouche, que concrètement, avec de véritables aménagements réalisés. 
Il s'agit donc d'un petit documentaire certes récréatif, mais dans lequel on peut déceler des éléments géographiques qui laissent à penser. 

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Nord / Sud, une représentation dépassée de la mondialisation ?

Nord / Sud, une représentation dépassée de la mondialisation ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Café Géo du 14 janvier 2015
« Nord / Sud, une représentation dépassée de la mondialisation ? »
Par Christian Grataloup

Pour ce premier Café géo de 2015, nous accueillons Christian Grataloup, professeur de géographie à l’université Paris-Diderot, qui se fait une joie de retrouver ses racines lyonnaises pour l’occasion. Spécialiste de géohistoire et membre de l’UMR Géographie-Cités, il est l’auteur notamment de L’invention des continents (2009) et d’une Géohistoire de la mondialisation (2010) et vient de diriger avec Gilles Fumey, la publication de l’Atlas Global (paru en novembre 2014).

Il nous propose aujourd’hui de revenir sur la star des manuels scolaires d’histoire-géographie : la fameuse limite Nord / Sud. Cette ligne, construction historique de la fin du XXème siècle, instaure une vision binaire du monde (les pays riches sont au Nord et les pays pauvres au Sud) qui est aujourd’hui largement dépassée mais qui n’en est pourtant pas moins toujours abondamment utilisée. Se pose la question de savoir comment une inégalité économique et sociale a fini par être nommée par des points cardinaux. Christian Grataloup dresse en trois parties une histoire et une explication de ce concept. C’est lorsqu’il enseignait, récemment, à Sciences Po Paris que l’idée lui est venue : et si tout cela n’était justement qu’une histoire de café ?
François Arnal's insight:

spécialiste de la géohistoire, Christian Grataloup revient sur les représentations du Monde et sur les projections cartographiques ou les limites académiques ou didactiques entre Nord et Sud remisés en question pdr les émegents.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Viaeduc : Pearltrees ouvre un espace enseignant

Viaeduc : Pearltrees ouvre un espace enseignant | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Ce qui est appréciable avec les jeunes pousses, c'est que l'on peut suivre leur évolution et dialoguer avec elles.

C'est ce qui s'est produit avec l'équipe de Pearltrees jeune Start-up française proposant un marque page collaboratif qu'on ne présente plus. La structure en arborescence rappelant les cartes heuristiques a été abandonnée au profit d'un nouvelle interface facilitant le classement des perles.
François Arnal's insight:

Quelques éléments de réflexion sur l'usage de Pearltrees en CPGE.

Enseignant en CPGE (Letttres Supérieures et BCPST) depuis 2007, j'ai ressenti la nécessité de classer mes ressources Internet afin de communiquer à mes élèves une "médiagraphie" illustrant les cours dispensés. Ce matin encore une leçon trop rapide sur la géographie culturelle et les Inuit analysés par Béatrice Collignon renvoyait à la page Pearltrees créée la veille.

 

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from TICE, Web 2.0, logiciels libres
Scoop.it!

PearlTrees propose un espace enseignant

PearlTrees propose un espace enseignant | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Cet espace a été créé pour aider les enseignants à utiliser Pearltrees. Vous y trouverez les ressources nécessaires pour utiliser Pearltrees dans un but pédagogique et le partager avec vos élèves et vos collègues.


Via Alain MICHEL
François Arnal's insight:

Avec un page spéciale CPGE Fauriel et la contribution de Céline A.

more...
Gilles Le Page's curator insight, February 5, 1:03 AM

Ressource bienvenue

Muriel Pichon's curator insight, February 6, 5:55 AM

Cet espace contient de nombreux tutoriels qui pourront aider tous ceux qui se demandent à quoi peut bien servir PearlTrees... Personnellement je m’en sert comme d'une bibliothèque dans laquelle je range tout ce que je glane sur le web pour m'en servir plus tard. C'est très pratique et toujours accessible, je complète mes informations avec les collections des autres utilisateurs.

Willem Kuypers's curator insight, February 9, 12:17 AM

A suivre.

Suggested by Céline
Scoop.it!

Trensistor • Les Grands Espaces : carnet de géographes

Trensistor • Les Grands Espaces : carnet de géographes | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Château-Rouge, l’Afrique pour un ticket de métro ? Pour de nombreux parisiens, Château-Rouge, c’est d’abord un quartier africain au pied de la butte Montmartre, avec ses vendeurs de fruits et légumes exotiques et ses coiffeurs afro. Mais comme d’autres quartiers populaires de Paris, c’est aussi un espace en pleine transformation, et un front de ce que les géographes ont appelé la gentrification.

Pour comprendre ce qui se joue dans les rues et derrière les façades de Château-Rouge, nous sommes partis y faire un tour, guidés par la géographe Marie Chabrol, qui a soutenu en 2012 sa thèse consacrée aux dynamiques commerciales et résidentielles dans le quartier. Elle nous montre comment l’observation méticuleuse d’un terrain permet d’échapper aux clichés et de revisiter les modèles théoriques de la géographie urbaine.

 

Pour poursuivre la visite, quelques conseils de lecture :

Bouly de Lesdain, S. 1999. « Château-Rouge, une centralité africaine à Paris », Ethnologie française, n° XXIX (1), p. 86-99.

Chabrol, M. 2011. De nouvelles formes de gentrification ? Dynamiques résidentielles et commerciales à Château-Rouge (Paris), Thèse de doctorat de géographie, Université de Poitiers (disponible sur http://halshs.archives-ouvertes.fr/view_by_stamp.php?label=SHS&halsid=7mgeoq338d191rnh3ghkikkvt5&action_todo=view&id=tel-00658852&version=1).

Chabrol, M. 2013. Continuités d’usages et maintien d’une centralité commerciale immigrée à Château-Rouge (Paris), Les Annales de la Recherche Urbaine, n°107.

François Arnal's insight:

merci à Céline Autin pour le lien.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Ce que l'orientation des rues de Paris nous dit de son histoire

Ce que l'orientation des rues de Paris nous dit de son histoire | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La géométrie de la capitale nous raconte les principaux épisodes de son développement.

Ceci est une carte visant à révéler l’orientation des rues de Paris. Si elle paraît sophistiquée, sa matière première n’en est pas moins sommaire: les tracés de voies du projet OpenStreetMap.

La couleur d'une rue dépend de son angle sur une échelle de 0 à 90°: deux teintes ont été utilisées, jaune-orangé et magenta, et elles sont d’autant plus claires que l’on se rapproche de l’axe méridien (Nord-Sud) ou parallèle (Est-Ouest). Cet éventail de couleur est organisé de façon à ce que deux rues perpendiculaires aient la même couleur et à ce qu'une rue qui «perturbe» un quartier bien ordonné ait une couleur différente.

Certaines formes sur la carte, par le jeu des couleurs et des juxtapositions, ont éveillé ma curiosité. Simple géomaticien, peu rompu à l’histoire et à l’urbanisme, je me suis réduit à détailler le procédé de fabrication de la carte sur mon blog. Plus tard, je me suis lancé dans un travail d’investigation afin de tenter de la comprendre.

François Arnal's insight:

Par son jeu de lignes, l’ossature de Paris nous rappelle constamment à son berceau, l’île de la Cité. Cette île vit la naissance de Lutèce, en 52 av. J.C., après la victoire de Jules César sur Vercingétorix. À mesure que l’on s’en éloigne, les voies semblent régies par d’autres polarités. Le déplacement dans l’espace suit celui du temps.

Le travail de ce cartographe révèle des structures spatiales héritées. Le treillage de Paris est révélateur.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Géographie et imaginaire
Scoop.it!

LE GÉNÉRIQUE DE HOUSE OF CARDS : LA CAUTION GÉOGRAPHIQUE DE LA SÉRIE ?

LE GÉNÉRIQUE DE HOUSE OF CARDS : LA CAUTION GÉOGRAPHIQUE DE LA SÉRIE ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La série House of Cards met en scène les arcanes du pouvoir politique états-unien, mais la série n’est pas tournée à Washington D.C. Bien que l’action se passe majoritairement dans la capitale fédérale du pays, la série est tournée dans le Maryland, le plus souvent à Baltimore. Pourtant, lorsque l’on suit Frank Underwood (interprété par Kevin Spacey), rien ne laisse penser que l’on est à Baltimore ou ailleurs dans le Maryland. Tout ceci grâce à deux choses : quelques rares scènes subtiles tournées dans la capitale, mais surtout le générique qui met en scène Washington, personnage à part entière de la série.


Via Romane&Alice
François Arnal's insight:

Géographie et imaginaire nous invite à découvrir sous l'angle géographique le générique d'House of Cards.

more...
Romane&Alice's curator insight, January 14, 11:01 AM

Dans cet article, Charlotte Ruggeri propose une analyse du générique de House of Cards, série qui met en scène la carrière politique d'un membre important du Congrès américain, Franck Underwood. 
Les lieux montrés dans le générique jouent un rôle direct, puisqu'ils placent immédiatement le spectateur dans l'ambiance d'une ville américaine tournée vers le pouvoir... malgré un tournage qui se déroule à Baltimore, et non à Washington comme on aurait pu l'attendre. En outre, proposant des géosymboles du pouvoir forts, comme le Capitole, le générique permet de plonger ses spectateurs dans le monde politique et lui fait comprendre que c'est bien d'une lutte politique, d'une lutte pour le pouvoir dont il s'agit. Charlotte Ruggeri analyse bien sûr les éléments du paysage de manière plus fouillée dans son étude.
Petite mise en garde tout de même : quelques spoilers pour ceux qui n'ont pas vu les deux saisons !

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Carte au trésor: pirates Academy et les nouveaux cartographes - Pacha cartographie | Cartographe géomaticien professionnel

Carte au trésor: pirates Academy et les nouveaux cartographes - Pacha cartographie | Cartographe géomaticien professionnel | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
30 nov 2014

Aujourd’hui un extrait du très bon blog de Fabrice Erre, enseignant et auteur de BD qui y raconte son quotidien de professeur d’histoire-géo au lycée Jean Jaurès, près de Montpellier.

On y découvre cette fois le difficile enseignement de la cartographie à l’ancienne, sans smartphone… juste une carte au trésor.
François Arnal's insight:

un peu d'humour en attendant la rentrée demain matin avec les optionnaires histoire géographie où l'on va travailler sur la carte topographique et la méthodologie...

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

La France au défi - La Cliothèque

La France au défi - La Cliothèque | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
« La France est en crise, la France perd son rang, la France doute... » Les « déclinologues », ces chantres de la décadence française, pseudos-experts auxquels les médias offrent une visibilité disproportionnée, ont depuis les années 2000 [1], fait leur miel de ce pessimisme français, qui caractérise tant le paysage politico-médiatique de notre pays depuis une vingtaine d’années.
Alors ? Encore un énième livre sur la déliquescence française ? Non et ce pour plusieurs raisons.
La première tient à l’auteur, Hubert Védrine n’est plus à présenter, tout comme sa compétence et la pertinence de son analyse. Son atout ? Il a beaucoup voyagé, grâce à ses fonctions notamment, et son regard sur la France en est ainsi plus riche et moins étriqué que celui des observateurs traditionnels prisonniers du microcosme parisien. La deuxième, liée à la première, est qu’Hubert Védrine a l’expérience du pouvoir mais également le recul par rapport à celle-ci, cela renforçant grandement la crédibilité de son propos. Enfin, son ouvrage est nuancé, signe d’intelligence et de clairvoyance, il constate et brosse le tableau de la situation française mais sans jamais le noircir à l’excès et sans omettre d’y souligner les innombrables atouts dont dispose le pays. A la suite de ce constat, il en démonte les mécanismes, recherche les facteurs explicatifs et propose les solutions et réformes à mettre en œuvre.
François Arnal's insight:

Très bon compte rendu du dernier ouvrage d'Hubert Védrine ex ministre de Mitterrand (affaires étrangères) réputé pour son expertise, sa compétence et son intégrité. Védrine présente présente un plaidoyer pour la réforme, une réflexion pertinente, nuancée, mais sans concessions sur l’état de la France, sur les Français, la classe politique, les médias et l’Europe et le monde. C’est l’ironie d’une France dépendante pour financer son Etat providence de ces marchés financiers tant critiqués par chez nous mais sans qui, certains transferts publics ne seraient plus possibles ...
Mais comment en est-on arrivés là ? C’est ce que s’efforce de présenter Hubert Védrine dans son ouvrage.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Géographie des émotions - Département de Géographie de l'ENS

Géographie des émotions - Département de Géographie de l'ENS | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Descriptif

Qu’est ce qui fait qu’un espace nous attire, nous effraie ou bien encore nous attriste ? Pourquoi tels espaces sont associés au plaisir, à la peur, au dégoût, à la tristesse, etc. ? Dans le cadre de ce séminaire, nous nous demanderons ce que les émotions permettent, au géographe, de comprendre à la manière dont on pratique et on se représente les espaces et nous envisagerons, en retour, ce que la géographie et les géographes peuvent avoir à dire sur les émotions. Comment le géographe peut-il rendre compte de ses émotions et de celles des autres ? Les émotions sont-elles un simple biais des enquêtes de terrain qui seraient certes à prendre en compte mais toujours en vue de les dépasser ou constituent-elles, au contraire, un objet d’étude géographique à part entière ? Ce séminaire vise à poser les bases d’une géographie (française ?) des émotions.
Planning
15 janvier 2015 : Elise Olmedo Représenter l’espace vécu. Les enjeux d’une cartographie émotionnelle en géographie

Salle W - Immeuble Rateau - 45 rue d’Ulm

12 février 2015 : Barbara Morovich et Pauline DesgrandchampsDe l’émotion personnelle aux émotions de l’autre : impasses et nouvelles méthodes sonores dans les quartiers populaires

Salle du centre Cavaillès - 3ème étage droite - 29 rue d’Ulm

12 mars 2015 : Charlotte Ruggeri et Frédérique Célérier Pour une géographie des plaisirs urbains

Salle du centre Cavaillès- 3ème étage droite - 29 rue d’Ulm

9 avril 2015 : Martin Aranguren La régulation émotionnelle de la distance interpersonnelle dans les métros de Delhi, New York et Paris

Salle du centre Cavaillès - 3ème étage droite - 29 rue d’Ulm

14 mai 2015 : Anne Volvey Quel régime esthétique pour un savoir géographique fondé sur les méthodologies du care  ?

Salle Paul Langevin - 1er étage gauche - 29 rue d’Ulm

4 juin 2015 : Jean-François Staszak La Casbah : émotions (post)coloniales

Salle W - Immeuble Rateau - 45 rue d’Ulm

François Arnal's insight:

Topophilie, topophobie, imaginaire géographique, l'espace n'est pas neutre. Nos représentations nous guident, nous influencent , nous manipulent parfois dans notre vision de l'espace, du territoire ou des lieux. La cartographie émotionnelle, l'espace perçu ou l'espace vécu, les paysages sonores, les mémoires du paysage, autant de thématiques qu'explore la géographie des émotions, une géographie subjective et innovante.

Responsables du séminaire : Pauline Guinard et Bénédicte Tratnjek

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Une nouvelle cartographie pour un monde global

Une nouvelle cartographie pour un monde global | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Avec 60 cartes conçues et documentées par une flopée de géographes, d’historiens et de cartographes, l’Atlas Global offre une lecture originale, décalée et désoccidentalisée du monde d’aujourd’hui.

Une image vaut mieux qu’un long discours. A feuilleter l’Atlas Global, difficile de ne pas en être convaincu. En 60 cartes inédites c’est un monde différent, original et souvent décalé qui surgit simplement sous nos yeux. « Il faut désormais penser l’histoire à l’échelle de l’humanité, dans un nous global » affirmait récemment Christian Grataloup à Enjeux. Des premiers pas de l’Homo sapiens à la géographie du bonheur, du changement climatique aux pays poubelles, du citoyen du monde Jules Verne aux mondes imaginaires de Tintin et Corto Maltese c’est à une nouvelle lecture aussi précise que simple et innovante du monde d’aujourdhui – loin des classiques du genre et des cartes de nos écoles primaires - que nous invitent les auteurs, une équipe de 26 historiens et de géographes patentés sous la direction de Gilles Fumey et de Christian Grataloup, aidés de Patrick Boucheron.
François Arnal's insight:

Un atlas récent réalisé par les 2 géographes Gilles Fumey spécialiste de la géographie alimentaire et culturelle et Christian Grataloup spécialiste de la géohistoire et de la mondialisation.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Définir la France en géographie : un défi - Géoconfluences

Définir la France en géographie : un défi - Géoconfluences | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Cybergéo a publié, un article fort intéressant de Jean-François Thémines et Anne-Laure Le Guern « Définir la France en géographie : des professeurs et des élèves au travail dans l’enseignement secondaire ». Il s’agit d’une analyse réflexive sur la France en géographie (et non de la géographie de la France). La France en géographie fait partie de ces sujets sensibles en ce qu’ils touchent l’identité disciplinaire. Les auteurs remarquent l’absence de mention explicite de cet objet dans les programmes. De quoi parle-t-on, en géographie, quand on parle de la France ?


Via HG Académie de Rennes
more...
HG Académie de Rennes's curator insight, December 30, 2014 2:57 AM

L’article analyse successivement les positions des géographes, puis celles des enseignants d'histoire et géographie, et enfin de leurs élèves. Un compte rendu de recherche tout à fait intéressant à découvrir pour se former et réfléchir à ses pratiques.

Galopeau de Almeida's curator insight, January 2, 4:33 AM
HG Académie de Rennes's insight:

L’article analyse successivement les positions des géographes, puis celles des enseignants d'histoire et géographie, et enfin de leurs élèves. Un compte rendu de recherche tout à fait intéressant à découvrir pour se former et réfléchir à ses pratiques.

Télécours Formation's curator insight, January 2, 5:47 AM

Quel est l'avis des  géographes ? Comment les enseignants d'histoire et géographie envisagent-ils le problème ?  Quelles sont les attentes et les remarques des élèves ? Une manière de s'interroger sur les applications pratiques du savoir théorique.