Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
26.1K views | +13 today
Follow
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Un écoquartier à la place de la caserne Vauban de Besançon

Un écoquartier à la place de la caserne Vauban de Besançon | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
A mi-chemin entre l’hypercentre de Besançon et la gare, la caserne Vauban a accueilli des garnisons de militaires de 1911 à la fin des années 2000. En 2010, lorsque l’armée déménage, la mairie ne laisse pas passer cette opportunité. Elle fait racheter les sept hectares de terrain par l’établissement public foncier du Doubs avec l’idée de concevoir un nouveau quartier dans ce secteur très résidentiel.

L’aménagement du site vise un double objectif : désenclaver la parcelle, clôturée de murs d’enceinte, tout en proposant une offre diversifiée de logements à l’architecture innovante et répondant aux dernières normes environnementales. « Nous allons aussi créer des voies de cheminement, qui privilégient les modes de transport doux, créer un parc en partie nord et implanter une promenade plantée, qui ira du nord au sud », explique Jean-Louis Fousseret, maire de la ville et président du Grand Besançon.
François Arnal's insight:
La Ville de Besançon souhaite, à travers la reconversion de la Caserne Vauban, une réalisation exemplaire sous forme d’un EcoQuartier.
Ce nouvel aménagement, situé à proximité du centre-ville bisontin et du futur Pôle d’Echanges Multimodal de la Gare Viotte, constituera un espace d’innovation et d’expérimentation.
more...
François Déalle-Facquez's curator insight, March 7, 3:50 AM
La Ville de Besançon souhaite, à travers la reconversion de la Caserne Vauban, une réalisation exemplaire sous forme d’un EcoQuartier. Ce nouvel aménagement, situé à proximité du centre-ville bisontin et du futur Pôle d’Echanges Multimodal de la Gare Viotte, constituera un espace d’innovation et d’expérimentation.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Exposition : au MuCEM, le dessous des cartes coloniales

Exposition : au MuCEM, le dessous des cartes coloniales | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
« Made in Algeria » est une exposition hors du commun. Elle l’est par son sujet, car peu nombreuses sont les expositions, dans des institutions françaises, qui ont traité de ce territoire et de son histoire. On se souvient comme d’une exception de celle qui eut lieu en 1992 aux Invalides, « La France en guerre d’Algérie ». Ni « Face à l’histoire », au Centre Pompidou, en 1993, ni « Les Désastres de la guerre », au Louvre-Lens, en 2014, n’ont esquivé le sujet, mais il n’en était qu’un chapitre. Le Musée national de l’histoire de l’immigration a présenté, en 2013, « Vies d’exil. Des Algériens en France pendant la guerre d’Algérie, 1954-1962 ». Il y eut aussi « Paris en guerre d’Algérie », au Réfectoire des Cordeliers, en 2012, et quelques autres expositions documentaires. Au regard de l’importance de la colonisation et de la décolonisation de l’Algérie, l’inventaire demeure néanmoins assez réduit. « Made in Algeria » traite de la conquête militaire et de l’organisation administrative et économique du pays, du débarquement à Sidi-Ferruch, en 1830, jusqu’à l’indépendance, en 1962 : c’est en soi une nouveauté.

Une deuxième nouveauté tient à la méthode. Il y a des peintures d’histoire dans les salles, avec cavaliers arabes et fantassins tricolores, gorges vertigineuses et déserts au couchant, ciels bleus et mer bleue. Les auteurs se nomment Adrien Dauzats, Jean-Antoine-Siméon Fort, Alfred Decaen ou, plus connu, Horace Vernet. Mais il y en a peu, ce dont on ne saurait se plaindre : d’une part, le genre du panorama militaire est vite ennuyeux, et, d’autre part, il est nécessairement suspect de propagande nationaliste. Il y a des photographies, dont celles, remarquables de sobriété, de l’instituteur Gaston Revel, en poste à partir de 1941 près de Bougie (Béjaïa), qui fut expulsé en 1956 parce qu’il militait pour l’indépendance, et celles de Mohamed Kouaci, qui a tenu la chronique de la guerre du côté de l’Armée de libération nationale. Mais, là encore, il y en a assez peu et toute image spectaculaire ou morbide a été délibérément bannie.
François Arnal's insight:

L'exposition " Made in Algeria " au MuCEM, à Marseille, montre à quel point la conquête du territoire algérien s'est appuyée sur les travaux des géographes.

Les cartes les plus anciennes de cette superbe exposition remontent au XVIe siècle et n'ont qu'un rapport approximatif avec le terrain. Mais, dès que les puissances européennes sont tentées d'en finir avec le bey d'Alger, les relevés se font infiniment plus précis, les espions y contribuent, les ingénieurs qui accompagnent les troupes au sol les complètent, les géographes les dessinent.

Quand l'Algérie est cartographiée jusqu'au moindre hameau, la conquête est achevée.

 

J'ai voulu voir cette expo mais à Marseille on ferme à 17 h 30...

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Oléron : l'île où l'érosion des côtes est la plus forte d'Europe - France 3 Poitou-Charentes

Oléron : l'île où l'érosion des côtes est la plus forte d'Europe - France 3 Poitou-Charentes | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Oléron : l'île où l'érosion des côtes est la plus forte d'Europe

Sous l'effet des vagues, de plus en plus fortes, et de la hausse du niveau de la mer, plus rapide que prévu, l'île d'Oléron voit ses côtes reculer. Une érosion à un rythme effréné; elle est, dans certaines zones de l'île, dix fois plus rapide, qu'ailleurs en Europe.
François Arnal's insight:
Alors qu'approche le cinquième anniversaire du passage de la tempête Xynthia, les côtes atlantiques se préparent à essuyer deux grandes marées aux coefficients exceptionnels : 118 le 20 février, 119 le 21 mars. 


Sur l'île d'Oléron, de nombreuses précautions ont été prises pour protéger les biens et les hommes des risques de submersion. Là-bas, les côtes ont beaucoup souffert des tempêtes de l'hiver dernier. Ainsi en 2014, on a vu l'océan s'engouffrer dans la forêt (voir notre reportage). Du jamais vu ! 

Sur la partie ouest de l'île, l'érosion y est par endroits la plus importante d'Europe; les côtes ont reculé en moyenne de 10 mètres chaque année ces quinze dernières années. Selon Xavier Berthin, chercheur au CNRS de La Rochelle, "c'est dix fois plus fort que la valeur observée ailleurs".

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

La guerre mondiale du sable est déclarée

La guerre mondiale du sable est déclarée | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Sous l’effet du boom de la construction dans le monde, les besoins en sable sont de plus en plus énormes. La ressource manque, ce qui conduit à l’explosion des trafics. Un défi environnemental majeur.

« Le projet “Le Matelier” ? Nous n’en voulons pas. » Didier Quentin, député de la Charente-Maritime et maire de Royan, soutenu dans son combat par six autres maires du littoral royannais, s’oppose à l’exploitation des sables et des graviers (les granulats) marins dans l’estuaire de la Gironde. Le site convoité est situé à quelques encablures de la côte, juste en face de la commune touristique des Mathes-La Palmyre, au lieu-dit « Le Matelier ».

Deux sociétés, Granulats Ouest et Dragages Transports et Travaux Maritimes envisagent pourtant d’extraire pendant trente ans quelque 13 millions de mètres cubes de granulat. « Nous ne voulons pas jouer aux apprentis sorciers », tempête Didier Quentin, qui vient d’adresser trois courriers, à Manuel Valls, à Ségolène Royal et à Emmanuel Macron. Il leur demande de suivre l’avis négatif sur le projet donné mi-janvier par le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis. « Notre littoral est fragile comme nous avons pu le constater lors des tempêtes de 1999 et 2010. A Soulac, l’immeuble du Signal a dû être évacué du fait d’un rapprochement de la mer. Les blockhaus, qui étaient auparavant à 200 mètres du rivage sur la plage de la Grande Côte à Saint-Palais-sur-Mer, ont maintenant les pieds dans l’eau. Or, les bancs de sable cassent la houle. Si vous les réduisez par une exploitation industrielle, qui sait ce qui se passera. L’érosion des côtes pourrait s’accélérer et le risque de submersion s’accentuer », dit-il. Le projet « Le Matelier » apparaît trop aléatoire et incertain pour les élus et les associations locales.
François Arnal's insight:

Excellent article de Richard Hiault pour les Echos. Le sable est une denrée rare et recherchée. Deèjà le reportage sur Arte l'avait démontré ( Le sable, enquête sur une disparition, reportage du journaliste, Denis Delestrac). L'exploitation du sable pose un problème d'érosion des côtes. Et ne comptez pas sur le sable du désert car pour fabriquer du béton il ne convient pas car il trop fin ou trop émoussé.

« La moitié du sable utilisé dans la construction au Maroc – 10 millions de mètres cubes – vient de l’extraction illégale de sable côtier.
Si l’on se base sur la seule production de béton (un tiers de ciment pour deux tiers de sable), 30 milliards de tonnes de sable seraient consommées chaque année, la Chine totalisant à elle seule 60 % du montant. « Au cours de ces 4 dernières années, la Chine a consommé autant de sable que les Etats-Unis en un siècle », constate Pascal Peduzzi.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from TICE, Web 2.0, logiciels libres
Scoop.it!

Organiser sa veille documentaire sur le Web

Organiser sa veille documentaire sur le Web | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Découvrir comment monter une veille stratégique dans son établissement scolaire, identifier les outils de veille et de curation, mettre en place une stratégie de veille collaborative.
      "Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l'environnement technologique, commercial, etc. pour en anticiper les évolutions."
      "La veille est un état de vigilance permettant la collecte, l'exploitation et la diffusion sélective et permanente d'informations sur l'environnement d'une organisation sous tous ses aspects".


Via Alain MICHEL
more...
DO CARMO Virginie's curator insight, February 26, 8:35 AM

j'ai des outils à vous proposer pour vous aider à faire votre veille

Willem Kuypers's curator insight, March 1, 6:06 AM

Ce module de formation très complet a été créé par le Canopé du Limousin et est proposé sous licence libre CreativeCommons CC0. Il était à l'origine plutôt destiné à des professeurs documentalistes, mais chacun y trouvera matière à organiser sa propre veille.

Rappelons que "Se tenir informé des acquis de la recherche afin de pouvoir s'engager dans des projets et des démarches d'innovation pédagogique visant à l'amélioration des pratiques" fait partie des compétences professionnelles que doit maîtriser tout enseignant (BO n° 30 du 25/07/2013)...


Le plan du module avec les thématiques abordées :

La veille : définition et pratiquesMettre en place une stratégie de veille documentaireVeille et curationLa veille collaborativeQuelques outils de veilleDes sources de veille et de curation

À connaître et à conserver...

CDI POINCARE's curator insight, April 5, 7:32 AM

Ce module de formation très complet a été créé par le Canopé du Limousin et est proposé sous licence libre CreativeCommons CC0. Il était à l'origine plutôt destiné à des professeurs documentalistes, mais chacun y trouvera matière à organiser sa propre veille.

Rappelons que "Se tenir informé des acquis de la recherche afin de pouvoir s'engager dans des projets et des démarches d'innovation pédagogique visant à l'amélioration des pratiques" fait partie des compétences professionnelles que doit maîtriser tout enseignant (BO n° 30 du 25/07/2013)...


Le plan du module avec les thématiques abordées :

La veille : définition et pratiquesMettre en place une stratégie de veille documentaireVeille et curationLa veille collaborativeQuelques outils de veilleDes sources de veille et de curation

À connaître et à conserver...

Rescooped by François Arnal from Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie
Scoop.it!

La Chine, la modernisation encadrée d'un territoire global - Dossier Géoconfluences

La Chine, la modernisation encadrée d'un territoire global - Dossier Géoconfluences | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Géoconfluences, une publication à caractère scientifique pour le partage du savoir et pour la formation en géographie. Elle est proposée par la Direction générale de l'enseignement scolaire (Dgesco) et par l'École Normale Supérieure de Lyon (ENS de Lyon). France. http://geoconfluences.ens-lyon.fr/index.htm

Via Céline
François Arnal's insight:

Céline a été plus rapide que moi sur cette info profitant de mes vacances pour ce scoop qui intéressera les khâgneux. A lire absolument sur Geoconfluences.

more...
Céline's curator insight, February 15, 1:23 PM

"Géoconfluences vient de publier un nouveau dossier régional sur La Chine, la modernisation encadrée d'un territoire global. Coordonné par Thierry Sanjuan, le dossier cherche à analyser derrière la continuelle opacité du monde des pouvoirs en Chine comment se nouent les rapports du politique et de l’économique dans les dynamiques de modernisation économique et sociale en cours.

Il comprend les articles suivants
- Thierry Sanjuan, La fin des trois Chine ?
- Léo Kloeckner, L’image de propagande en Chine, outil du contrôle social : le cas de Pékin.
- Carine Henriot, Métropolisation chinoise et villes nouvelles : l’exemple de l’aménagement polycentrique de Shanghai.
- Étienne Monin, Les autorités publiques et la modernisation agro-industrielle. 
- Sébastien Goulard, Les réactions sociales face aux défis environnementaux.
- Jean-Pierre Cabestan, Les relations internationales de la Chine après la crise de 2008. 
- David Bénazéraf, Les Chinois, faiseurs de villes africaines.

ainsi que des ressources classées et un glossaire spécialisé."

Via Géoconfluences

François Arnal's curator insight, February 15, 4:14 PM
Céline's insight:

"Géoconfluences vient de publier un nouveau dossier régional sur La Chine, la modernisation encadrée d'un territoire global. Coordonné par Thierry Sanjuan, le dossier cherche à analyser derrière la continuelle opacité du monde des pouvoirs en Chine comment se nouent les rapports du politique et de l’économique dans les dynamiques de modernisation économique et sociale en cours.

Il comprend les articles suivants
- Thierry Sanjuan, La fin des trois Chine ?
- Léo Kloeckner, L’image de propagande en Chine, outil du contrôle social : le cas de Pékin.
- Carine Henriot, Métropolisation chinoise et villes nouvelles : l’exemple de l’aménagement polycentrique de Shanghai.
- Étienne Monin, Les autorités publiques et la modernisation agro-industrielle. 
- Sébastien Goulard, Les réactions sociales face aux défis environnementaux.
- Jean-Pierre Cabestan, Les relations internationales de la Chine après la crise de 2008. 
- David Bénazéraf, Les Chinois, faiseurs de villes africaines.

ainsi que des ressources classées et un glossaire spécialisé."

Via Géoconfluences

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

“Cargos, la face cachée du fret”, ou l'invisible armada de la mondialisation

“Cargos, la face cachée du fret”, ou l'invisible armada de la mondialisation | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Ils échappent aux regards. Pourtant, chaque jour, des dizaines de milliers de cargos font tourner l'économie planétaire. Embarquement édifiant.

Pour un cargo, quel est le plus sûr moyen de devenir célèbre ? Faire naufrage, pardi ! Répandre des dizaines (voire des centaines) de milliers de tonnes de fioul lourd sur un littoral à la manière de l'Amoco Cadiz, de l'Exxon Valdez, de l'Erika ou du Prestige. Ou alors dériver dangereusement vers une côte (peuplée d'occidentaux, c'est mieux) comme le Modern Express. De fait, ce cargo immatriculé au Panama et empli de 3600 tonnes de bois et d'engins de travaux aura tenu les médias en haleine pendant une semaine, jusqu'à son arrivée ce mercredi 3 février au port de Bilbao, dans le nord de l'Espagne.
François Arnal's insight:

Tout a commencé par une drôle de gymnastique, un soir de 2013, sur une plage de Barcelone. Denis Delestrac et son équipe trinquent à la santé de Sable : enquête sur une disparition, un ambitieux et remarquable documentaire qu'ils viennent d'achever. Un ­cargo passe à l'horizon, les entrailles gonflées de Dieu sait quoi. Quelles marchandises peut-il bien transporter, s'interrogent-ils : des téléviseurs, des Playmobil, des flûtes à champagne, des tournevis, des motoneiges ? Ou alors des vestes de costard, comme celle que porte Delestrac, estampillée « made in Bangla­desh » ? Et les voilà qui se tordent en tous sens pour déchiffrer les étiquettes de leurs fringues.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Pour Saluer le Rhône | Editions Libel : Maison d'édition – Lyon

Pour Saluer le Rhône | Editions Libel : Maison d'édition – Lyon | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Pour Saluer le Rhône, un livre en forme d’hommage au fleuve qui a guidé les recherches des deux chercheurs mondialement reconnus Jacques Bethemont et Jean-Paul Bravard. Suivez le cours du Rhône et découvrez ce fleuve au fil des explications scientifiques érudites et des très nombreuses illustrations (photographies, cartes, schémas…) des deux auteurs.
François Arnal's insight:

Jacques Bethemont a été mon professeur à l'Université de St-Etienne, grâce à lui j'ai découvert une géographie culturelle, environnementale et sociale. Je lui dois ma passion d'enseigner la géographie, ce fut un maître incomparable.

 

Jacques Bethemont est géographe, professeur honoraire de l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne, spécialiste de l’évaluation et de la gestion des ressources en eau. Il a fondé et dirigé de 1975 à 1995 un laboratoire du CNRS, le LA 260 devenu par la suite UMR 5600. Ce laboratoire travaille encore sur les problèmes rhodaniens.

Jean-Paul Bravard est professeur émérite de géographie à l’Université Lyon 2 et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France, spécialiste du Rhône et d’autres fleuves du globe sur lesquels il a publié de nombreuses études. Il a présidé une fédération de recherche interdisciplinaire, la Zone Atelier Bassin du Rhône (CNRS).

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Irrespirable | ARTE

Irrespirable | ARTE | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Les récents débats sur le réchauffement climatique ont quelque peu éclipsé une tragédie aux conséquences immédiates : la pollution atmosphérique. Cette tueuse de masse est responsable de 7 millions de morts prématurées par an dans le monde, et d’un nombre incalculable de maladies. Chauffage urbain, transports routiers et rejets industriels contribuent à saturer l’air des métropoles de gaz et de particules fines si toxiques que les scientifiques parlent d’“airpocalypse” en devenir. La Chine et l’Inde, par exemple, sont en alerte sanitaire permanente. Une crise d’autant plus complexe que la pollution se déplace et ignore les frontières…

Nanoparticules et alerte maximale

Enquête d’une portée internationale, Irrespirable… dresse le bilan de santé d’une planète malade de ses excès, avec toute la rigueur requise par la gravité de la situation. Le documentaire s’attache à expliquer très clairement les différentes formes de pollution à travers les continents et leurs répercussions sanitaires, avec notamment les effets moins connus des pesticides émettant des particules déportées par les vents… vers les villes. À ce versant pédagogique répond un volet pratique, la journaliste et réalisatrice Delphine Prunault consignant certaines astuces pour échapper à l’asphyxie – notamment à Paris. S’interrogeant sur le manque de courage de certains élus, le documentaire évite le catastrophisme sans appel, mais recense les prises de conscience, qu’elles soient scientifiques ou politiques. À São Paulo, où un labo multiplie les autopsies, comme à Grenoble, où est étudié l’impact des émanations sur la natalité, le savoir progresse. Et les initiatives vertueuses se multiplient : Mexico et Londres ont su réduire leur dangerosité grâce à des mesures de circulation drastiques, quand Berlin reste la pionnière d’une politique verte d’envergure. Autant d’actions dessinant les contours d’un paysage mondial contrasté, entre laisser-faire coupable et initiatives prometteuses.

François Arnal's insight:

En lien avec le programme de kh^gne sur la Chine, ne manquez pas le reportage d'Arte sur la pollution atmosphérique dans les villes. La pollution atmosphérique est responsable de 7  millions de morts chaque année et d'un nombre incalculable de maladies. Chauffage urbain, transports routiers et rejets industriels contribuent à saturer l'air des métropoles de gaz et de particules fines si toxiques que les scientifiques parlent d'" airpocalyose ".

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

jeunes, bobos, coupables : et si on n'avait rien compris à la gentrification ? | watch | i-D

jeunes, bobos, coupables : et si on n'avait rien compris à la gentrification ? | watch | i-D | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Beaucoup d'encre a coulé sur le Sephora qui s'est installé rue du Faubourg du Temple. Belleville Hills est à la mode, en voici la preuve tangible. Déjà cet hiver, Vetements organisait un défilé de mode au Président, le restaurant chinois emblématique du quartier. Journalistes, sociologues et politiques s'en donnent à coeur joie pour décrier ce phénomène urbain qui embourgeoise les quartiers populaires parisiens et détruit sur son passage l'âme prolétaire qui y règne depuis toujours. Parmi les pourfendeurs, nombreux sont ceux qui y habitent, y vivent et aiment (à demi-mot) son éclectisme. Ce sont les premiers à courir les vernissages des artist-run spaces qui y fleurissent, à boire en terrasse des troquets qui brassent les générations et à s'émerveiller devant les boucheries halal et les karaoké chinois. Alors quoi ? Où se cache le mauvais gentrifieur et qui est-il ?

Pour Anne Steiner, maître de conférences en sociologie à Paris Ouest Nanterre, le coupable n'est pas nécessairement celui qu'on croit. La sociologue s'est longuement penchée sur la fonction sociale du café dans les quartiers populaires, elle est notamment l'auteure de Belleville Cafés, publié aux éditions de L'Échappée. Rencontre.
François Arnal's insight:

Faut-il que la gentrification ait des responsables et des victimes et sont-ils ceux que l'on croit ? Un entretien avec la sociologue Anne Steiner revient sur la gentrification de Belleville et sur le rôle central des cafés.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Paris outragé : une ville face aux risques du monde

Paris outragé : une ville face aux risques du monde | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
La «capitale des abominations» stigmatisée par Daech, c’est la métropole cosmopolite, qui offre justement des ressources majeures pour inventer une nouvelle modernité. La ville européenne, modèle de vivre ensemble ?

 

Le peuple de Paris, aujourd’hui comme le 11 janvier, a fait savoir qu’il est blessé mais bien vivant : fluctuat nec mergitur. Cet événement vient de l’extérieur, mais il ne se produit pas par hasard. Pour le comprendre, il faut aussi considérer l’état de la société française et la conjoncture mondiale. En Ile-de-France, qui produit 30 % du PIB français, la région ne dispose que moins de 1 % du PIB pour lutter contre les injustices créées à la fois par l’Etat central (à travers un système scolaire parmi les plus inégalitaires) et par les communes, qui ont organisé depuis des décennies les ségrégations intra-urbaines. Dans l’aire urbaine de Paris, les pauvres sont encore plus pauvres qu’ailleurs, et ce sont les couches populaires qui prennent de plein fouet le coût supplémentaire du métabolisme métropolitain, en particulier par le prix foncier, qui pèse sur tous les budgets des habitants. Or, depuis vingt ans, qu’on le rencontre en banlieue parisienne ou dans d’autres périphéries urbaines, le profil type du terroriste se confirme : le plus souvent jeune garçon issu des banlieues populaires, d’origine étrangère, en échec scolaire, immergé précocement dans un univers de trafics et de délinquance. Il est d’abord le produit de l’effondrement du monde ouvrier, un événement qui touche tout autant leurs antagonistes apparents, les «Français de souche», souvent eux aussi d’origine étrangère, et ayant obtenu de justesse, et sans garantie de durée, leur ticket d’entrée dans la «classe moyenne».

 

François Arnal's insight:

Défini par J Lévy et M Lussault comme le lieu de la "coprésence", la ville ou du moins "l'urbain" est aujourd'hui au cœur des attaques terrorises. Quelle analyse les 2 géographes de l'Europe et de l'urbain font-ils des attentats du 13 Novembre ? En quoi la ville cosmopolite, la classe créative et le vivre ensemble sont-ils visés ? C'est ce que tente de répondre les 2 auteurs contemporains du Dictionnaire de la Géographie et de l'Espace des Sociétés.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Géographie des mers et des océans
Scoop.it!

Impacts de l’élévation du niveau marin sur l’évolution future d’un marais maritime endigue : le domaine de Graveyron, bassin d’Arcachon (France) (#VertigO)

Impacts de l’élévation du niveau marin sur l’évolution future d’un marais maritime endigue : le domaine de Graveyron, bassin d’Arcachon (France) (#VertigO) | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Le Domaine de Graveyron, situé sur la rive orientale du bassin d’Arcachon, est un ensemble de marais maritimes endigués couvrant une superficie de 135 ha. Ce site, qui a été racheté par le Conservatoire du Littoral en 1998, présente une grande richesse écologique et paysagère. En effet, il abrite des espèces végétales protégées, comme le Triglochin barrelieri et sert de lieu de refuge et de reproduction pour de nombreuses espèces d’oiseaux. Mais les digues qui entourent le Domaine se détériorent et la partie frontale du marais est submergée lors des marées hautes. Plusieurs simulations réalisées à partir d’un modèle numérique de terrain montrent que l’élévation du niveau marin pourrait entraîner la submersion de l’ensemble du Domaine d’ici la fin du siècle. Une des conséquences pourrait être la substitution du marais salé au marais doux et donc une perte de la biodiversité végétale. Cependant, nous ne pouvons pas exclure le fait que les flux sédimentaires autour du marais puissent contribuer à la reconstitution du schorre et ainsi, contrecarrer les effets submersifs de la montée de l’océan.


Via Bénédicte TRATNJEK
more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Décentralisation et Grand Paris
Scoop.it!

Les treize nouvelles régions visualisées sans carte

Les treize nouvelles régions visualisées sans carte | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Exploration du nouveau découpage régional à travers différents critères.

Via Andre Torre, Sylvain Rotillon
François Arnal's insight:

en complément des cartes du Monde (compilées dans le Monde du week-end du 5/6/12/2015)

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Blog • La boucle balkanique (3) : Albanie - Le Courrier des Balkans

Blog • La boucle balkanique (3) : Albanie - Le Courrier des Balkans | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Blog • La boucle balkanique (3) : Albanie
Richard D’Aix | mercredi 24 février 2016

Et voici la troisème boucle du voyage d’Emmanuel dans les Balkans. Il trace la route en Albanie, depuis Ulcinj jusqu’à Gjirokastër, la ville du sud d’Ismaïl Kadaré et d’Enver Hoxha, d’étranges résonances nous y attendent entre mer et montagne...


Le premier détail qui signale notre entrée en Albanie, c’est une citerne perchée sur un toit, laquelle indique l’absence d’eau courante ; nous aurons l’occasion de constater le soir qu’il y a encore un pays, en Europe, où il faut faire parfois ses ablutions matinales à l’aide d’un jerrycan et d’une bassine.

Le bus qui nous a menés dans le pays le plus pauvre d’Europe après la Moldavie, est parti quasi vide de la gare routière d’Ulcinj. Les seuls passagers sont des touristes, Scandinaves pour la plupart, venus vivre un peu d’aventure dans cette antithèse de la Norvège, mais c’est à Tirana qu’ils se rendent, nous laissant seuls dans Shkodër (le Skadar de la chanson traditionnelle serbe, le Scutari des Italiens), où il semble que personne ne daigne s’arrêter.

Nous nous mettons en quête d’une chambre pour la nuit. Des jeunes gens viennent à notre rencontre. On nous dirige d’abord vers un taudis reconverti en auberge de jeunesse : ici on s’est contenté de disposer six sommiers en quinconce dans une pièce au lino décollé, aux murs fissurés et aux fenêtres déglinguées pour penser que le backpacker fauché et épuisé ne sera pas très regardant et finira par lâcher ses sept euros. Puis nous visitons un palace où les chambres surdimensionnées coûtent dans les 35 euros.

Le juste milieu se trouvait en plein centre-ville, en face de l’arrêt de bus où nous étions descendus : le luxueux hôtel Rozafa avec ses grooms en uniforme, ses lustres en cristal et son éclairage psychédélique ; lorsqu’on nous annonce le prix d’une chambre (24 euros) nous nous demandons du coin de l’œil si ce n’est pas une blague ; c’est en grimpant à l’étage dans un ascenseur surdimensionné que nous comprenons : l’hôtel Rozafa est entouré d’échafaudages, la rénovation s’est arrêtée au rez-de-chaussée, la peinture rose des murs a pâli et comme les hauts parleurs de la plus grande mosquée de Shkodër sont à portée de bras et braqués vers nous, il faudra être d’attaque à cinq heures moins le quart.

François Arnal's insight:

Les paysages d’Albanie sont d’une grande diversité et d’une grande douceur : on a enfin quitté le karst monotone et oppressant qui cadenasse les rivages de l’Adriatique du nord de la Slovénie jusqu’au sud du Monténégro ; ici, il y a des fleuves et des rivières, des lacs et des étangs, des plaines fertiles, des collines, des côtes basses et marécageuses ; lorsque passé Fier, la route s’élève vers l’intérieur, traverse un plateau puis s’enfonce dans un défilé en suivant le cours anastomosé d’une rivière typiquement méditerranéenne, c’est à la Durance, à l’Eygues, à l’Ouvèze, à un roman de Giono que je pense ; cette impression se confirme, passé un étroit défilé, à l’approche de Tepelenë : nous sommes ici dans une combe, à main gauche la montagne pourrait être le Glandasse, à main droite on croirait les Trois Becs ; les saules argentés, les oliviers, les peupliers, la couleur même de la terre marneuse et de l’eau de plus en plus claire à mesure qu’on s’élève vers les hauteurs – tout me rappelle désormais la Drôme et le Diois, où je passais mon enfance ! Je me dis quoi ! tu as fait ces milliers de kilomètres, traversé l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Serbie, le Monténégro pour te retrouver au pays ?

 

Cet article évoque les paysages et les hommes du pays des Aigles que les hypokhâgnes du lycée C Fauriel vont découvrir en fin d'année. Shkodër (Skodra) ou Gjirokastër n'auront plus de secret pour eux.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Cerise, star du salon de l'agriculture

Cerise, star du salon de l'agriculture | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Chaque année le salon de l'agriculture choisit un anINFOGRAPHIE INTERACTIVE - Cette représentante de la race bazardaise, typique du sud de la région Aquitaine, sera pour la première fois à l'honneur au salon. Au départ race de travail, la bazardaise a été réorientée vers la production de viande pour préserver l'espèce.

La «gracieuse et pas bagarreuse» vache bazadaise Cerise, âgée de huit ans et pesant environ 750 kg, typique du sud de la région Aquitaine, sera la mascotte-égérie du Salon de l'Agriculture qui se tiendra à Paris du 27 février au 6 mars. Cerise a grandi à Perquie (Landes), sur l'exploitation d'Angélique et Joël Sillac, éleveurs depuis 26 ans. L'exploitation de 160 hectares compte 160 animaux, dont 60 vaches et une douzaine de boeufs, et elle produit aussi du maïs de semence.

C'est la première fois qu'une vache bazardaise est mise à l'honneur au Salon de l'agriculture. Utilisée à l'origine comme race de travail, la bazadaise a vu ses effectifs fortement chuter avec la motorisation de l'agriculture au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Le cheptel ne comptait plus environ que 700 bêtes dans les années 1970. Réorienté vers la production de viande, il compte aujourd'hui 4000 animaux pour 140 éleveurs.

François Arnal's insight:

Chaque année le Salon de l'Agriculture choisit un animal représentatif de la diversité de l'élevage français et de son patrimoine génétique. Cette année c'est Cerise qui est la star ell bénéficie de l'Indication géographique protégée (IGP).

Le terroir de la vache bazadaise, reconnue pour ses qualités bouchères, s'étend aujourd'hui de la Gironde aux montagnes des Pyrénées. Elle fait preuve de «grandes capacités d'adaptation», selon Joël Sillac, dont les terres sont à dominante «sablonneuse et siliceuse». Selon les responsables de la filière, l'élevage se fait dans de petites exploitations. Les prés ne sont pas traités et les prairies restent à l'état naturel. En janvier, la marque «La bazadaise» a été créée pour valoriser le produit.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Erosion littorale : l'activité humaine en cause, plus que le changement climatique - France 3 Poitou-Charentes

Erosion littorale : l'activité humaine en cause, plus que le changement climatique - France 3 Poitou-Charentes | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Erosion littorale : l'activité humaine en cause, plus que le changement climatique

Des plages qui rétrécissent, des falaises qui se morcèlent, des dunes qui reculent : le réchauffement climatique est-il responsable de l'érosion littorale ? Pas encore, répondent les experts qui pointent d'abord l'activité humaine pour expliquer le renforcement de ce phénomène naturel. Plages réduites à Lacanau (Gironde) ou aux Sables d'Olonne (Vendée), dune en recul à la Couarde-sur-Mer (Charente-maritime), côte grignotée jusqu'au pied des habitations à Soulac-sur-mer (Gironde) : les tempêtes hivernales de 2014 ont braqué les projecteurs sur les effets de l'érosion marine.

Le réchauffement climatique, avec comme première conséquence la hausse du niveau de la mer, est-il dès lors responsable de ce recul, parfois spectaculaire, du trait de côte ? Et ce dernier est-il inéluctable, menaçant à terme toute une économie touristique ?

"Il n'y a pas d'automaticité entre l'élévation du niveau de la mer et l'accélération du recul de la côte", nuance Yvonne Battiau-Queney, professeur émérite à l'Université de Lille et présidente de l'association de protection des littoraux EUCC-France, basée à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques).

François Arnal's insight:

Dès le début du tourisme balnéaire, il fallait être au plus près de la mer, c'était le principe même de la promenade balnéaire où il fallait être vu", indique Yvonne Battiau-Queney (géographe). Dans cette logique, "presque toutes les stations, d'Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) à Bray-Dunes (Nord), ont été créées sur les dunes littorales".
Résultat: "Les échanges naturels entre la plage et sa réserve de sable qui l'alimentait en cas de tempête ont été rompus", explique-t elle. Et les systèmes de digues ou d'enrochement, destinés à contrer l'érosion, au lieu d'améliorer la situation, entravent encore plus ces échanges.

L'universitaire cite l'exemple de Saint-Girons (Landes): la station a été construite de telle façon qu'il n'y a pas d'obstacle entre la dune et la plage et aucun phénomène d'érosion majeur n'y est perceptible. A l'inverse, à Lacanau, construite dans les années 1960 sur la dune, l'érosion s'accroît, alors que "cette côte n'était pas prédisposée à reculer, ayant même avancé d'1 km en 150 ans selon les cartes d'état-major".

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, February 26, 1:28 AM

Des plages qui rétrécissent, des falaises qui se morcèlent, des dunes qui reculent : le réchauffement climatique est-il responsable de l'érosion littorale ? Pas encore, répondent les experts qui pointent d'abord l'activité humaine pour expliquer le renforcement de ce phénomène naturel. Une analyse particulièrement intéressante qui permettra d'éclairer le nouveau chapitre de 5e intitulé "Le changement global et ses principaux effets géographiques régionaux." Le changement global en effet ne doit pas être abordé sous le seul angle environnementaliste, climatique. Le changement global tel qui est pensé par M. Lussault dans les programmes de géographie de 5e impose, d'un point de vue géographique, de prendre en compte les changements anthropiques et leurs conséquences sur la vulnérabilités des sociétés face aux risques (urbanisation, exploitation de ressources, déforestation, etc.). A découvrir absolument ! 

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Après KFC, McDo se met à son tour au poulet français

Après KFC, McDo se met à son tour au poulet français | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Le géant du fast-food commandera au moins 9100 tonnes de blancs de poulet par an à trois groupements d'éleveurs hexagonaux.

Les restaurants français de McDonald's s'approvisionneront désormais auprès de trois groupements d'éleveurs afin de proposer des nuggets «fabriqués exclusivement à partir de blancs de poulets» français. L'accord devait formellement être paraphé mardi soir pour trois ans avec Boscher Volailles, le groupe LDC et le groupement d'éleveurs bretons Gaévol, en partenariat avec Sanders (nutrition animale), sous l'égide du ministre de l'Agriculture à Paris.
François Arnal's insight:

Cet accord, conclu quatre jours avant le Salon de l'agriculture, est «d'une ampleur inédite», selon McDonald's, par ses volumes: 9100 tonnes minimum de blancs de poulet par an. Si le prix d'achat n'a pas été divulgué, la chaîne affirme qu'il a été «discuté et accepté par tous les maillons de la filière (et) permet une juste répartition de la valeur tout en prenant en considération les exigences strictes du cahier des charges». Les élevages contractualisés doivent se plier à «170 critères relatifs à l'élevage» qui intègrent des critères «de bien-être animal et de bonnes pratiques environnementales». Ils s'engagent aussi à cesser «d'ici fin 2017 les antibiotiques désignés par l'OMS comme étant à réserver en priorité pour la médecine humaine», indique McDonald's.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Histoire de la cartographie - La cartographie moderne (XIX-XXème siècle)

Histoire de la cartographie - La cartographie moderne (XIX-XXème siècle) | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Aux XIXéme et XXème siècles, les progrès techniques de la cartographie permettent des améliorations dans tous les domaines. La lithographie, inventée par Senefelder (1771-1834), permet la reproduction des cartes plus rapidement et de manière moins coûteuse que la gravure sur cuivre. Le transport de l'heure est facilement résolu dès 1910 par l'usage de la radio-télégraphie. La photographie, l'avion, le radar, permettent d'accélérer les travaux topographiques terrestres. Enfin, l'asdic (acronyme de Anti-Submarine Detection Investigation Committee), appliquant la découverte du Quartz piezo-électrique de Langevin, permet un relevé rapide du relief sous-marin...
Aloys Senefelder
Aloys Senefelder

En France, la réalisation de la fameuse carte d'État-Major au 1/80.000, en 267 feuilles en noir et blanc, fut la grande affaire du XIXème siècle. Le travail est exécuté par le Dépôt de la guerre (qui deviendra le "Service géographique des armées" à la fin du siècle) et les ingénieurs géographes en 1818 et 1880. Les feuilles ont été découpées en 4 quarts (NO, NE, SO, SE) afin de faire exécuter la mise à jour par quatre graveurs différents. Cette version donna naissance au "Type 1889" dont la publication des 965 coupures s'acheva en 1898. A partir du "Type 1889" au 1/80 000 on exécutait, en même temps, un agrandissement photographique au 1/50 000 afin d'améliorer la lisibilité de la carte.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

En Espagne, le premier musée sous-marin d’Europe rend hommage aux migrants

En Espagne, le premier musée sous-marin d’Europe rend hommage aux migrants | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Au large des îles Canaries, l’artiste Jason deCaires Taylor présentera cet été son Musée Atlantique, une exposition de 250 sculptures exclusivement sous l’eau. Adressée aux touristes, plongeurs et sous-marins, l’expo sera avant tout l’occasion de rendre hommage à la protection des océans ainsi qu’aux dizaines de migrants qui n’ont jamais atteint la côte. Bluffant.

jason-decaires-taylor-underwater-museum-lanzarote-spain-museo-atlantico-designboom-013

Enfin il arrive en Europe. Et ce n’est pas anodin. Après avoir investi les fonds marins au large des Bahamas et les plages du Mexique, Jason deCaires Taylor débarque sur l’ïle de Lanzarote, en Espagne. Cet artiste britannique, qui s’est fait connaître pour ses sculptures immergées à travers le monde, arrive avec un projet plus vaste qu’à son habitude: un musée (qu’il appellera Museo Atlantico) prévu pour l’été 2016 qui commence dores et déjà à prendre forme. Peu à peu, ce sont près de 250 sculptures et statues qui seront installées à environ dix mètres de profondeurs pour une durée qui ne devrait pas s’étendre au-delà de l’été. Car, on vous voit venir, le musée immergé sera respectueux de l’océan, mieux, il est là pour sonner l’alarme. Jason deCaires Taylor est avant tout un artiste engagé, ses sculptures, ses musées, sont conçus et installés pour servir de récifs, de structures qui accueillent la faune et la flore des océans. La nature fait partie de l’oeuvre, l’oeuvre fait partie de la nature.
François Arnal's insight:

Pour accéder au musée atlantique, plusieurs solutions. Evidemment, la plongée, déjà très populaire, sera plébiscitée pour voir, en plus des poissons, un peu d’art. Mais l’île a également prévu un accès via des sous-marins et des bateaux à coque de verre pour tout que le monde puisse profiter, admirer et réfléchir. Car oui, il y a matière à réfléchir. Déjà, le côté écolo-engagé de l’événement doit entrer dans les consciences, surtout à cet endroit de tourisme de masse (son musée précédent était à Cancún). Toucher beaucoup de monde et toucher des gens concernés. Mais il y a, ici, au large de l’Europe, un autre angle de réflexion que l’artiste n’a pas hésité a aborder.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

France, ton littoral fout vraiment le camp - Journal de l'environnement

France, ton littoral fout vraiment le camp - Journal de l'environnement | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
France, ton littoral fout vraiment le camp
Le 04 février 2016 par Romain Loury

Plus d’un cinquième des côtes françaises sont en recul, du fait de l’érosion du littoral. En 50 ans, le pays a ainsi perdu 26 km2 de territoire métropolitain, selon un rapport du Centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) publiées mercredi 3 février.

Du fait de facteurs naturels, mais aussi humains (artificialisation du littoral, barrages en eau douce, etc.) et de la montée du niveau de la mer, le trait de côte évolue. Si le phénomène est bien connu, il n’avait jamais été étudié sur l’ensemble du territoire français. Ce que vient de faire le Cerema, chargé par le ministère de l’écologie de dresser un état des lieux, dans le cadre de la Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte (2012-15).

22% des côtes métropolitaines

Pour cela, le Cerema a mis au point un indicateur national de l’érosion côtière, mis à disposition sur le site du ministère sous forme de cartes et de données géoréférencées. Mis en place pour la métropole, bientôt pour l’outre-mer, il permet d’analyser l’évolution du trait de côte au cours des dernières décennies, à l’échelle 1/100.000.

Selon une synthèse des premiers résultats, 22% des côtes métropolitaines, hors Corse et outre-mer, sont en recul, avec des vitesses allant de 0,1 à 8 mètres par an. «C’est ainsi l’équivalent de 3.100 terrains de rugby perdus en 50 ans du fait de l’érosion, soit 26 km2 de territoire métropolitain entre 1949 et 2005», selon un document publié par le ministère de l’écologie.

François Arnal's insight:

La France métropolitaine compte donc 650 km de côtes en recul, dont plus de 270 km à une vitesse supérieure à 50 centimètres par an. En revanche, 430 km de côtes «s’engraissent», selon un phénomène opposé à l’érosion, l’accrétion. Ce sont les côtes dites d’accumulation (de sédiments), dont les plages sableuses, qui sont en toute logique les plus dynamiques: 39% sont en érosion, 31% en accrétion.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le vignoble bordelais veut réduire son empreinte carbone

Le vignoble bordelais veut réduire son empreinte carbone | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Bien visible en bordure de vignes, l’hôtel à insectes, une petite maison de bois aux alvéoles comme autant de chambres destinées à accueillir diptères, abeilles isolées ou encore chrysopes, des insectes délicats aux ailes translucides. Au sol, l’intense végétation, phacélie, rumex et trèfle incarnat, témoigne de la volonté de laisser la biodiversité s’exprimer entre les rangs de ceps. A Marcillac (Gironde), au nord de Bordeaux, Les Vignerons de Tutiac, une coopérative regroupant 500 producteurs en bordeaux, côtes-de-bourg et blaye-côtes-de-bordeaux, jouent la carte environnementale.

Ici, dans la parcelle expérimentale, non loin de la cuverie et du chai à barriques, l’usage des engrais verts réduit la quantité d’intrants chimiques. Les espèces végétales permettent d’apporter une matière organique fraîche, de fixer l’azote de l’air et de le restituer au sol. La couverture végétale limite également l’érosion et le lessivage des sols.

Chez les viticulteurs adhérents, quatre kilomètres de haies ont été plantés le long des parcelles pour protéger les cours d’eau et les zones à risque comme les écoles des contaminations dues à la dérive des produits pulvérisés.
François Arnal's insight:

Les vignerons du Bordelais qui commercialisent chaque seconde 22 bouteilles par le monde, prennent conscience de la préservation environnementale. sans se convertir tous au bio qui demande une adaptation difficile, la question des limitations du bilan carbone est au coeur des préoccupations.Le vignoble bordelais va devoir s'adapter à un climat plus chaud et plus sec à l'avenir qui risque de compromettre la qualité des vins et nécessiter le changement des cépages.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Agir pour la biodiversité !
Scoop.it!

Cafés Géo de Toulouse : Les animaux sauvages, ennemis des hommes ?

Cafés Géo de Toulouse : Les animaux sauvages, ennemis des hommes ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

« Les animaux sauvages, ennemis des hommes ? », débat animé par Farid BENHAMOU (Géographe, ENGREF) le mercredi 23 avril 2014 à 18h30 au Bistrot de Julie (4 Allée Paul Feuga – 31000 TOULOUSE


Via Pescalune
François Arnal's insight:

Spéciale dédicace pour Nassimo B...

more...
Nassimo Berland's curator insight, December 23, 2015 3:52 PM

Les loups ne sont pas les seuls mal-aimés du règne animal...

 

Merci à F. Arnal (http://www.scoop.it/t/la-chine-societes-territoires-environnement)

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

La Grande-Motte: les vacances de monsieur Spock

La Grande-Motte: les vacances de monsieur Spock | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Longtemps considérée comme infréquentable, surtout en période estivale, la cité balnéaire recèle de trésors architecturaux futuristes. S’y échapper à l’automne est la promesse d’une télétransportation dans le postmodernisme des années 60, à mi-chemin entre «Star Trek» et «Cosmos 1999».

En arrivant par la Petite Camargue, elles émergent une à une de la canopée de pins. Une boule se noue dans la gorge : pour qui a grandi dans la région durant les années 80, ces pyramides de béton restent cet épouvantail que brandissaient les parents, celui de «ces verrues» qui «défigurent notre beau littoral» : 100 % infréquentable.

Aujourd’hui ces années-là sont loin, et on a depuis appris que l’amour de l’architecture autorise toutes les relectures, même celles des plus épouvantables terreurs parentales. Pas d’épiphanie sans exorcisme : seul contre tous, un jour piquant de fin d’automne, on décide parfois d’aller donner sa chance à la Grande-Motte, 8 500 habitants l’hiver, 4 millions de tongs et plusieurs milliards de mojitos tièdes en été. Pour aller simplement la déguster comme elle le mérite, hors-saison, quand le tourisme paniniphage ne parasite plus le visionnaire geste architectural de cette station balnéaire labélisée Patrimoine du XXe siècle en 2010.

François Arnal's insight:

La Grande Motte est l'exemple de station balnéaire née de la Mission Racine critiquée dans un premier temps pour son audace architecturale et reconnue actuellement pour son unité. Longtemps associée à tort à la bétonisation du littoral languedocien, la station pensée dans son intégralité atteint aujourd'hui sa maturité et émerge d'une forêt de pins parasols, là où il n'y avait que marécages dans les années 60. Le seul reproche que l'on peut lui faire aujourd'hui est sa trop grande proximité avec le rivage. Aujourd'hui la station serait construite un peu plus en retrait.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Cartes de Cassini en couleur en grand format

Cartes de Cassini en couleur en grand format | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Les cartes de Cassini

 

Sur le site de la BNF les cartes du XVII° siècle en haute définition.

more...
No comment yet.