Géographie : les ...
Follow
Find
17.6K views | +21 today
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Quand l'art s'invite en ville Curated by Eva P

Quand l'art s'invite en ville Curated by Eva P | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Street art, graffs, collages ou design, expression politique, images contestataires ou appropriation de l'espace urbain.


Par une étudiante en hypokhâgne au lycée Fauriel.
more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Asie du Sud-Est Curated by Marie-Astrid & Lisiane

Asie du Sud-Est Curated by Marie-Astrid & Lisiane | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Les textes indiens anciens mentionnaient une région qu'ils nommaient « la terre de l'or ». Qu'est devenue cette terre conquise entre Océan Indien et Pacifique ?

L' "Inde transgangétique" entre richesses, diversités et conflits.
more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Frontières et espaces frontaliers dans le monde.
Scoop.it!

Le Monde diplomatique : Faut il abolir les frontières ?

Le Monde diplomatique : Faut il abolir les frontières ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Physiques, culturelles ou symboliques, les frontières continuent de fragmenter les sociétés. Elles partagent les peuples et les cultures en même temps qu’elles les rassemblent et les préservent ; elles sont source de guerres, mais constituent des espaces d’échanges et de rencontres. Menaçantes et protectrices, elles cristallisent « deux manières de se perdre ».

Numéro coordonné par Benoît Bréville et Philippe Rekacewicz

Les deux manières de se perdre
Benoît Bréville

 

Une chaîne de montagnes ou un cours d’eau ne suffisent pas à instituer la séparation entre deux pays. Toutes les frontières ont été tracées par l’homme, définies au terme de guerres et de négociations, fixées dans des traités. Dès le XVe siècle, à Tordesillas, les colonisateurs portugais et espagnols s’entendirent sur un partage du monde. Quatre siècles plus tard, à Berlin, Français et Britanniques redessinèrent la carte de l’Afrique, au mépris des réalités locales et au prix d’un découpage arbitraire de géomètre qui continue de fragiliser le continent. Puis vint le traité de Sèvres, quand les vainqueurs de la première guerre mondiale organisèrent le dépeçage de l’Empire ottoman et établirent leurs mandats au Proche-Orient, divisant les populations, créant des clivages artificiels. Même les mers ont eu besoin de leur convention : à Montego Bay, en 1982, l’Organisation des Nations unies (ONU) a défini les règles du partage des eaux territoriales, afin d’en finir avec un désordre qui profitait surtout aux nations riches – lesquelles ont longtemps refusé de ratifier le texte. En fait, les frontières sont si peu naturelles que les Etats éprouvent souvent le besoin de les matérialiser. Et ils ont trouvé toutes sortes de moyens pour y parvenir : ériger des murs, dresser des barrières ou tendre des fils barbelés.

 

 

more...
François Arnal's comment, March 16, 2013 3:17 PM
Dans le prolongement du Café géographique de St Etienne le 1 Février 2013
Inès's curator insight, March 26, 2013 4:40 PM

Que serait la frontière sans Rekacewicz ?

Quelques lignes/informations sur les Etats-Unis à repérer ..

"Loin du brouhaha médiatique sur le « problème de l’immigration », l’Europe, les Etats-Unis, mais aussi la Chine et l’Afrique du Sud, sont engagés dans un savant jeu d’équilibre où la frontière permet de filtrer les flux de population pour choisir ceux des migrants qui deviendront un atout économique."

Rescooped by François Arnal from Géographie du sport
Scoop.it!

Les premiers rassemblements alpins de vélos tout terrain. Entre sport et économie touristique (1983-1987) (Revue de géographie alpine)

Les premiers rassemblements alpins de vélos tout terrain. Entre sport et économie touristique (1983-1987) (Revue de géographie alpine) | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Au cours des années 1980, la diffusion en France du mountain bike connaît sa première étape dans les territoires de montagne qui découvrent son intérêt socio-économique. Au-delà des aspects structurels et organisationnels, le Vélo Tout Terrain devient par ailleurs un support privilégié d’innovation technologique et sociale.


Il s’agit ici de réfléchir aux différents enjeux sous-tendus par l’implantation sur le territoire alpin d’une nouvelle activité corporelle nécessitant un engin à deux roues et s’inscrivant dans l’esprit et les valeurs des pratiques californiennes déjà existantes. Plus qu’une pratique, le VTT devient au cours de cette décennie un marché. Ces enjeux économiques vont participer de son imminente institutionnalisation. Parmi les vecteurs de son développement, les premières compétitions et/ou manifestations jouent un rôle essentiel en établissant des relations privilégiées entre sport et économie touristique. Véritable second souffle pour certaines stations de ski alors en pleine crise, le VTT offre ainsi l’opportunité aux différents acteurs (pratiquants, marchands de cycle, responsables politiques et institutionnels) de valoriser une innovation technique et sociale dans les espaces de montagne.


Via Géographie de la ville en guerre
more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Frontières et espaces frontaliers dans le monde.
Scoop.it!

CONFERENCE DE DANIEL SOULIE AU MUSEE D'ART MODERNE « Frontières et ennemis à travers les arts : l’image de l’autre, des « Neuf Arcs » au mur de Berlin »

CONFERENCE DE DANIEL SOULIE AU MUSEE D'ART MODERNE « Frontières et ennemis à travers les arts : l’image de l’autre, des « Neuf Arcs » au mur de Berlin » | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

MUSEE D'ART MODERNE : COMPTE-RENDU DE LA CONFERENCE DE DANIEL SOULIE AU MUSEE D'ART MODERNE DE ST-ETIENNE. Par Elise Arnould et Julie Odde élèves en hypokhâgne au Lycée Claude Fauriel de St Etienne.

Dans le cadre de la journée d'études sur les frontières organisée par le lycée Claude Fauriel le Vendredi 1 Février 2013

, Daniel Soulié (historien de l'art et archéologue qui travaille actuellement au musée du Louvre dans le domaine de la médiation muséographique) a tenu une conférence au musée d'Art Moderne de Saint-Étienne intitulée : « Frontières et ennemis à travers les arts  : l’image de l’autre, des « Neuf Arcs » au mur de Berlin ».

 

Bien que le thème des frontières ne puisse pas être directement abordé par l'histoire de l'art, l'idée de l'image de l'autre permet d'en esquisser une approche complémentaire aux approches géographiques, économiques ou politiques ; d'après Daniel Soulié, la relation avec l'autre, l'étranger, celui qui n'est pas de sa tribu à toujours été conflictuelle. Ces frictions, ces échanges sont notamment interprétés par l'homme dans l'art, moyen d'expression utilisé depuis la nuit des temps. Il existe toujours une limite, quelque chose qui marque la différence entre l'espace de l'autre et notre espace ; cet espace est une frontière. Il est donc possible d'aborder ce thème à travers l'image de l'autre dans l'art. En effet, l'autre en tant qu'il est non seulement différent mais aussi de l'autre côté de cette frontière a souvent été représenté dans de nombreuses civilisations.

 

Après avoir évoqué dans un premier temps l'exemple de l’Égypte qui a l'avantage de permettre d'aborder l'ensemble des civilisations du bassin méditerranéen. Daniel Soulié retrace alors l'évolution de l'image de l'autre en passant par la civilisation romaine, puis plus largement par la société occidentale ; d'une image péjorative ou ethnographique, l'on passe à une image politiquement connotée à partir du XIXe siècle avec la naissance de sentiments nationalistes dont le mur de Berlin constitue l'un des symboles majeurs d'une frontière entre des peuples et des conceptions du monde radicalement opposées.

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Carnets de géographes : LES CONFLITS HOMMES/ANIMAUX SAUVAGES SOUS LE REGARD DE LA GEOGRAPHI Cadre territorial, perceptions et dimension spatiale

Carnets de géographes : LES CONFLITS HOMMES/ANIMAUX SAUVAGES SOUS LE REGARD DE LA GEOGRAPHI Cadre territorial, perceptions et dimension spatiale | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Les conflits entre les hommes et la faune sauvage se révèlent par un ensemble de nuisances (destruction de cultures, attaques d’animaux d’élevage, compétitions pour les ressources naturelles, atteintes à la vie humaine) provoquées par différentes espèces animales. En réponse à ces nuisances ou pour tenter de les prévenir, les espèces responsables sont le plus souvent blessées ou tuées par les populations locales, même si d’autres solutions sont explorées avec l’aide des pouvoirs publics et des ONG (délocalisations, compensations, investissements dans la prévention). Dans plusieurs rapports publiés au cours des années 2000, la FAO a souligné une augmentation de ces conflits à l’échelle mondiale, faisant état de la diversité des cas de figure rencontrés d’une région du globe à l’autre. Actuellement, les sociétés confrontées à ces problèmes se posent de nombreuses questions sur leurs causes, leurs impacts sociaux et environnementaux mais aussi sur les solutions à mettre en œuvre pour obtenir une cohabitation plus pacifique. L’objectif de cet article est de montrer que ces interrogations peuvent être intégrées au champ de la géographie et de présenter les réponses que cette discipline peut apporter. Nous verrons alors que cette science a des atouts à faire valoir, que ce soit par ses méthodes d’analyse développées autour des conflits environnementaux, ses travaux sur la représentation des animaux ou son savoir-faire dans l’étude des facteurs spatiaux d’une grande variété de phénomènes.

 

NB : Carte de la présence du loup dans les Alpes (France, Italie, Suisse) - Hiver 2003-2004) http://www.buvettedesalpages.be/2005/12/monitoring_alpe.html

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from actions de concertation citoyenne
Scoop.it!

Les 100 mots de la sociologie

Les 100 mots de la sociologie | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au-delà des oppositions d'écoles et de méthodes, les membres du comité de rédaction de Sociologie ont choisi de définir les 100 mots qui font le coeur de leur discipline, de leur métier, et de leur projet éditorial et scientifique commun. De "classes sociales" à "habitus", d'"intégration" à "paradigme", de "lien social" à "type idéal", ce lexique, publié dans la célèbre collection "Que Sais-Je ?" des Presses universitaires de France, montre combien le regard sociologique est indispensable aujourd'hui au développement de la conscience que les sociétés ont d'elles-mêmes.


Via Jean-Claude Pompougnac, association concert urbain
more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Voyages en villes nouvelles (1/4) - De Chandigarh à Louvain: perspectives de la ville nouvelle - Information - France Culture

Voyages en villes nouvelles (1/4) - De Chandigarh à Louvain: perspectives de la ville nouvelle - Information - France Culture | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Au XXème siècle, la recherche de la ville idéale fut en partie incarnée par un phénomène urbain bien particulier : celui des villes nouvelles. Si l’idée, elle, n’est pas nouvelle – comme en témoignent les avant-gardes russes dont nous parlerons ce matin, qui dans les années 20 formulèrent plusieurs propositions de villes socialistes idéales – ; il faut attendre les années 1950-1960 pour voir se multiplier des « villes nouvelles » calquées sur le modèle des new townsà l’anglaise. 

Conçues pour limiter les va-et-vient des habitants des cités-dortoirs, qui tous les jours, partent travailler « à la ville », les nouvelles villes furent pensées comme de véritable centres périurbains sensés offrir tous les services d’un centre ville « classique ». Rares sont les exemples de villes nouvelles créées ex nihilo : la plupart de ces centres urbains demeure implantée à la périphérie des villes, et reste donc contrainte par un réseau autoroutier / ferré déjà existant. Les nouvelles villes n’ont donc pas permis l’expérimentation totale voulue par les grands architectes modernistes. Ceux-ci n’eurent d’autres choix que de proposer leurs projets à des pays nouvellement indépendants, comme en Inde, où Le Corbusier conçut le projet de Chandigarh, ville symbolisant l’ouverture démocratique de l’ancienne colonie britannique.

Plus de cinquante ans ont passé depuis la construction des premières villes nouvelles. La recomposition de la géographie urbaine n’eut pas l’effet escompté et les grandes villes continuent à attirer plus que jamais.

Quelle est l’histoire de ces villes nouvelles? Les villes nouvelles constituent-elles une formalisation des cités idéales imaginées depuis plusieurs siècles? Quelles sont les expériences de villes nouvelles réussies?  Peut-on imaginer une perpétuation du modèle de ville nouvelle ou faut-il de « nouvelles villes nouvelles »? 

 

Invité(s) :
David Mangin, architecte-urbaniste (associé à l’agence Seura), il fut désigné en 2004 par Bertrand Delanoë pour mener le projet de rénovation des Halles, lauréat du prix national d’urbanisme en 2008 (pour son projet La ville passante).
Elisabeth Essaïan, architecte et historienne de l’urbanisme, spécialiste de l’architecture stalinienne, professeur à l’Ensa de Paris-Val de Seine, chercheur à l’IPRAUS, Ensa de Paris-Belleville.
Rémi Papillault, architecte, docteur en histoire et civilisation à l’EHESS, administrateur de la Fondation Le Corbusier (Paris).

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Voyages en villes nouvelles (4/4) - Chine: la ville à tout prix - Information - France Culture

Voyages en villes nouvelles (4/4) - Chine: la ville à tout prix - Information - France Culture | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

On le sait, en Chine, l’urbanisation est galopante. Aujourd’hui, plus de la moitié de la population vit en ville, et depuis les années 1980, la population urbaine a été multipliée par 4! Les nouvelles villes poussent un peu partout sur le territoire avec une rapidité extrême, on n’hésite pas à raser des collines entières pour construire de nouvelles cités de toutes pièces (comme c’est le cas par exemple dans le Grand Ouest chinois, à Baidaoping ou encore à côté de Lanzhou, une ville qui compte déjà près d’un million et demi d’habitants). Quelques chiffres pour illustrer cette métropolisation du territoire chinois: aujourd’hui, on dénombre une quarantaine de villes de plus de 2 millions d’habitants et certaines projections prévoient que d’ici 2025, le pays comptera plus de 220 villes millionnaires! 

Comment comprendre la politique d’urbanisation de la Chine? Quels sont les grands principes – urbanistiques, économiques, et sociaux - qui la conduisent? Qu’est-ce que la métropolisation « à la chinoise » est entrain d’inventer? Où vont les villes chinoises et que peut-on en attendre? 

Nous parlerons avec Louise Redvers (depuis Johannesburg), de la ville fantôme de Kilamba, en Angola, une ville construite grâce à l’aide de la Chine. Puis nous discuterons avec Pierre Chavannes, architecte urbaniste oeuvrant en Chine, qui nous aidera à comprendre ce que signifie, concrètement, que de participer à des projets d’urbanisation en collaboration avec les autorités chinoises.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Paysages du monde Yves Luginbühl

Paysages du monde Yves Luginbühl | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Pour tout lecteur curieux et exigeant sur le paysage, il y avait Alain Roger et son Court traité sur le paysage (1997). Il y aura désormais Yves Luginbühl et La mise en scène du monde. Au terme d’une carrière très riche, le géographe revient sur la «construction du paysage européen» qui est le sous-titre de cet ouvrage embrassant, en réalité, bien davantage que l’Europe. Il fut parmi les rédacteurs de la Convention européenne du paysage et a longuement travaillé sur les liens entre le paysage et le développement durable. Luginbühl explore la notion de paysage telle qu’elle est mise en place au XVIe siècle, comme vue de la nature et genre pictural, source d’inspiration pour les peintres, matière pour les architectes qui, tous, contribuent à faire naître des «pays». Il étudie la sensibilité aux paysages, comment elle a évolué dans l’histoire moderne et contemporaine. (...)

par Gilles Fumey

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

L'imaginaire écologique - Sommaire Numéro 60

L'imaginaire écologique - Sommaire Numéro 60 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
revue d'ethnologie de l'Europe

Comment imagine-t-on les rapports aux lieux, aux milieux et au vivant dans nos sociétés ? Si l’écologisme nous apparaît aujourd’hui comme un monde échevelé et diversifié, souvent conflictuel, il permet aussi de multiples formes d’arrangements avec le réel et, de fait, le transforme, notamment en ouvrant des horizons d’action et en accommodant des mondes que l’on pensait irréconciliables.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie
Scoop.it!

Festival International de Géographie - Site Officiel - Saint-Dié-des-Vosges

Festival International de Géographie - Site Officiel - Saint-Dié-des-Vosges | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Répondant en 1885 à un propos de Jules Ferry, le géographe Élisée Reclus estimait que « les Chinois ne sont pas quantité négligeable ». Plus d’un siècle après, cette affirmation reste – on s’en doute – d’actualité. Non seulement parce que les Chinois sont les plus nombreux habitants du monde, avec un milliard quatre cent millions et quelques personnes, mais parce que la Chine, après le dépeçage colonial du « siècle de la honte » et les drames des années 1950, 60 et 70, se pose comme une puissance de premier rang. D’aucuns parlent même de la Chinamerica comme étant le nouveau duo dominant du XXIème siècle. La Chine, autrefois « Empire du Milieu » deviendrait-elle un centre du monde


Via Céline
more...
Matthieu CLEMENT's curator insight, February 26, 2013 10:25 AM

Et encore un nouveau centre du monde ? A lire, l'édito,  pour alimenter votre répartie lors de l'oral de juin sur le thème de la mondialisation.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Carnets de géographes DES VAGUES ET DES HOMMES La glisse au cœur des résistances et contestations face à l’institutionnalisation des territoires du surf en Aquitaine

Carnets de géographes DES VAGUES ET DES HOMMES  La glisse au cœur des résistances et contestations face à l’institutionnalisation des territoires du surf en Aquitaine | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

En s’interrogeant sur la manière dont les surfeurs habitent l’espace-vague, cette thèse s’attache à construire comme énigme de recherche l’observation de leurs résistances et contestations face à l’institutionnalisation de leurs territoires de pratique. Elle mobilise l’habiter, entendu comme un nouveau concept riche en controverses scientifiques (Frelat-Kahn, Lazzarotti, 2012), afin d’élaborer une géographie de l’intime présentée comme l’étude de la dimension affective que les hommes convoquent pour se spatialiser.

L’examen de l’apport des travaux sur le surf et les surfeurs réalisé dans la thèse (Augustin, 1994 ; Loret, 1995 ; Guibert, 2006 ; Sayeux, 2008) relève une lacune récurrente relative à la saisie du caractère intime et émotionnel du rapport vécu du surfeur à la vague. À partir d’une observation participante et d’une proximité relationnelle établie auprès des surfeurs interrogés, cette thèse met en lumière le fait, qu’à travers l’acte de glisse, les surfeurs agissent sur la vague en se gratifiant (Laborit, 1974), pratiquent le lieu (De Certeau, 1990) et le métamorphosent ainsi en espace. Ils nourrissent alors le sentiment d’une existence géographique induite par l’habitabilité, la cosmogonisation et la sacralisation de la vague.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

"Tibet is burning" Curated by Laura Vaz

"Tibet is burning" Curated by Laura Vaz | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Le Tibet : état d'une crise traduisant le désespoir des Tibétains. Révoltes, immolations, productions artistiques : tout est bon pour faire entendre sa voix.
more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Marcel Breuer, le plieur de béton

Marcel Breuer, le plieur de béton | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Une structure en tubes d’acier pliés, coudés et une assise en lanières de cuir, pour un siège inspiré de la bicyclette ! La chaise B3 ou Wassily, en hommage à Kandinsky, a été conçue par Marcel Breuer en 1925 pour l’école du Bauhaus à Dessau, en Allemagne. Elle signale la naissance du meuble industriel, reproductible, à la même époque où Le Corbusier et Perriand planchent sur la série des sièges «LC» avec structure en acier chromé, et où Eileen Gray explore ces mêmes tubes métalliques (lire ci-contre). «Dissociée, aérienne, comme esquissée dans l’espace», selon Breuer, la série est décriée à l’époque car «trop clinique», elle est pourtant confortable, rigide et souple. Cette pièce, symbole de l’ameublement moderne, est rééditée par Knoll (et non Vitra comme nous l'indiquions dans l'édition papier, NDLR). Cette enseigne de mobilier consacre une exposition, à la Cité de l’architecture de Paris, à l’architecte et designer.

François Arnal's insight:

A comparer avec l'architecture de Le Corbusier et son traitement du béton brut. Marcel Breueur a rejoint le Bauhaus en 1920, fondé en 1919 à Weimar par Walter Gropius. Ce courant artistique et politique d’avant-garde rapproche tous les arts, l’artisanat et l’industrie, en incubateur mythique du mouvement moderne. Le Design d'aujourd'hui a été grandement influencé par le Bauhaus.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Emek Shaveh - L'archéologie à l'ombre du conflit israélo palestinien : la vallée de Refraim

Emek Shaveh - L'archéologie à l'ombre du conflit israélo palestinien : la vallée de Refraim | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La vallée de Refaim est situé entre les quartiers de Jérusalem de Malha (ancien village palestinien de Malha) et Katamon sur son extrémité nord-ouest et le village palestinien de Battir sur son extrémité sud, et entre le village palestinien d'Al Wallaja sur la côte orientale et les villages israéliens de Ora (l'ancien village palestinien d'Al Djora) et Aminadav (où l'ancien Al Wallaja l'habitude d'être) sur le côté ouest. Un chemin de fer de Jérusalem à Tel-Aviv traverse la vallée.

La vallée Refaim dispose d'un potentiel touristique et éducatif qui n'a pas encore été exploré. Offrant un aperçu sur les différentes cultures qui ont habité la région au cours de milliers d'années, l'archéologie pourrait ouvrir la voie à l'apprentissage de l'autre - l'autre qui a vécu ici dans le passé et l'autre qui vit ici aujourd'hui en tant que notre voisin. Les visiteurs ont pu profiter de son paysage culturel exceptionnel, apprenant non seulement sur son passé, mais aussi sur la vie quotidienne de ses habitants actuels. Les enfants des écoles locales, palestiniens et israéliens, pourraient en apprendre davantage sur l'espace unique où ils vivent et d'approfondir leur relation à elle, une connexion qui est inclusive de l'autre et non exclusive.

La vallée Refaim offre la possibilité de connaître l'archéologie qui n'est pas identifiée avec un récit national, et, à ce titre, pourrait encourager un dialogue entre Israéliens et Palestiniens, basée sur la compréhension que le paysage local et de son passé n'appartient pas à un groupe unique, mais qu'ils sont à la fois parties intégrantes de l'activité humaine continue qui a façonné la région pendant des milliers d'années.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Frontières et espaces frontaliers dans le monde.
Scoop.it!

Cartographier la frontière : conférence de Philippe Rekacewicz

Cartographier la frontière : conférence de Philippe Rekacewicz | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

par  Justine Vial et Ines Bourquin (hypokhâgne Fauriel)

(Journée d’études sur les frontières au Lycée Claude Fauriel de St Etienne le 1/02/2013)

 

Philippe Rekacewicz habite en Norvège, il a travaillé pour le programme des Nations-Unies pour l’environnement. Il travaille actuellement pour le Monde diplomatique. Il a fait beaucoup de cartographie géopolitique et défend le concept d’une géographie subjective. Il se présenta parfois comme un «cartographe en colère ». Pour lui, la frontière fait partie du monde de la représentation : car c’est une question de vision, puisque nous percevons tous des choses différentes en fonction des points de vue adoptés. Il y a une certaine complexité dans la représentation, les choses que nous percevons n’étant pas identiques ; les sentiments et les opinions diffèrent également. Philippe Rekacewicz bouleverse nos représentations de la carte en défendant l'idée que la carte n'est jamais objective.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Carnets de géographes : « Où sont les animaux ? Vers une géographie humanimale.

Carnets de géographes : « Où sont les animaux ? Vers une géographie humanimale. | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Si on accordera facilement que les animaux n’ont pas (encore ?) une position centrale en géographie, on remarquera cependant qu’ils n’ont jamais réellement été absents (par exemple Hartshorne, 1939 ; Newbigin, 1913 ; Prenant, 1933 ; Sorre, 1943 ; Veyret, 1951) et que le champ commence à être bien structuré et de plus en plus visible, que ce soit autour de groupes de recherche spécialisés (Animal Geography Research Network en Grande-Bretagne, Animal Geography Specialty Group aux Etats-Unis) et de figures de proue dont les travaux ont fait date (Wolch, Emel, 1998 ; Philo, Wilbert, 2000). Ce corpus contemporain, dont nous déclinons les références au fil du texte, ne s’intéresse pas aux animaux en tant que tels – et c’est ici la nouveauté, mais bien aux relations entre humains et animaux. Il ne s’agit pas d’une géographie des animaux – qui pourrait être une branche de la biologie des populations mais plutôt d’une géographie partagée, que nous appelons « humanimale ». Cette appellation pourra surprendre, mais elle vise surtout à inscrire la géographie dont il sera question ici dans une perspective relationniste. Si la géographie qui pense la dimension spatiale de la société est une géographie humaine, celle qui considère que la société ne s’arrête pas aux humains, mais intègre d’autres acteurs –tout spécialement des animaux –pourrait être une « géographie humanimale ». Cette perspective rapproche les travaux cités plus haut d’un ensemble plus vaste de recherches en sciences humaines, avec lesquels les connexions sont nombreuses, que ce soit du côté de la sociologie (Guillo, 2009 ; Latour, 1991 ; Mauz, 2005 ; Porcher, 2011 ; Sociétés, 2010), de la philosophie (Singer, 2009 [1975] ; Haraway, 2008) ou de l’anthropologie (Descola, 2005).

A l’instar de ces recherches, les textes qui composent ce numéro essaient de prendre la mesure de la construction spatiale de l’humanimalité en faisant l’hypothèse que l’enjeu de cette relation n’est pas tant dans la distinction ou la séparation, ni même dans le lien entre humains et animaux, mais dans le partage d’un temps et d’un espace commun.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from GCSE Geography Resources
Scoop.it!

Infographic on Tsunami of 2011

Infographic on Tsunami of 2011 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Via GeoBlogs
more...
GeoBlogs's curator insight, March 11, 2013 5:03 AM

2 years on

LeeBurns's curator insight, September 11, 2013 6:47 AM

Have a look at this fantastic Tsunami Infographic!

Rescooped by François Arnal from Ressources en Géographie
Scoop.it!

Un livre, un auteur : Géographie culturelle. Une nouvelle approche des sociétés et des milieux (Paul Claval)

Un livre, un auteur : Géographie culturelle. Une nouvelle approche des sociétés et des milieux (Paul Claval) | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Les cafés géo rencontrent un auteur : Paul Claval, pour la parution de Géographie culturelle. Une nouvelle approche des sociétés et des milieux.


Via Les Cafés géographiques, Groyer
more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Mondes polaires (2/4) - Vivre sous les pôles - Information - France Culture

Mondes polaires (2/4) - Vivre sous les pôles - Information - France Culture | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Nous allons nous intéresser ce matin aux modes de vie des populations qui vivent dans la région circumarctique, aux relations que les Inuit entretiennent avec leurs environnements naturel et social. Comment ces peuples vivent-ils ? Comment parviennent-ils à subvenir à leurs besoins ? Quelles sont les réalités sociales et économiques qui sont les leurs aujourd’hui ? Comment pensent-ils leur rapport à leur territoire ? Quels sont les motifs renouvelés de déplacements pour ces peuples chez lesquels le nomadisme est essentiel ?

Invité(s) :
Michèle Therrien, professeure des universités (INALCO), spécialiste des Inuit.
Emilie Maj, anthropologue spécialiste des Iakoutes.
Béatrice Collignon, géographe, spécialiste des Inuit, maître de conférences à l’Institut de Géographie de l’Université Paris 1.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Qu'est-ce que la géographie ? Episode 2 - Sciences - France Culture

Qu'est-ce que la géographie ? Episode 2 - Sciences - France Culture | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

A écouter ou à récouter à la lumière du CB des #HK42

Avec Jean-Jacques Bavoux, auteur de La géographie - objet, méthodes, débats (2009). Le premier volet (14/9/2011), avec Jacques Schiebling, auteur de Qu'est ce que la géographie? (2011) est en ligne: cliquez ici.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Géographie des conflits
Scoop.it!

Représentations du conflit israélo-palestinien par la cartographie cognitive (CFC) #cartes mentales

En géographie, les représentations permettent d’analyser la façon dont les individus appréhendent le monde, ou une partie du monde, à partir d’espaces expérimentés ou seulement envisagés à travers leur dimension idéelle. Cet article s’intéresse aux représentations d’un territoire théâtre d’un conflit depuis plus d’un demi- siècle, appréhendé ici dans la perspective d’une expérience indirecte : les représentations spatiales du conflit israélo-palestinien vu de France. Cette étude vise à déterminer les représentations collectives du conflit par la cartographie cognitive et présente un travail empirique avec des cartes mentales réalisées à partir d’une enquête menée auprès d’étudiants en licence d’histoire/géographie, qui constituent, en théorie, une popula- tion d’initiés.


Via Géographie de la ville en guerre
more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Nouvelles du blog
Scoop.it!

Cartographies de l'emprise de l'activité des hommes sur la Terre

Cartographies de l'emprise de l'activité des hommes sur la Terre | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Ce site en anglais propose des visions cartographiques du monde et de la mondialisation à l'oeuvre originales et esthétiquement réussies. L'impact de l'homme sur la surface de la Terre prend un relief tout particulier et saississant. Belle découverte et ballades sur la Terre et ses connexions.


Via Matthieu CLEMENT
more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le tracé de la clôture de sécurité ne sera pas modifié autour du village de Walajeh

Le tracé de la clôture de sécurité ne sera pas modifié autour du village de Walajeh | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Le point de vue de l'armée israélienne :

L’Armée Israélienne a souligné l’importance de la construction de la clôture de sécurité, qui empêche les terroristes de s’infiltrer en territoire israélien. Récemment une hausse des alertes de sécurité dans la ville de Jérusalem et dans sa région a été observée.

Walajeh se trouve au sud de Jérusalem. Une partie de ce village est sous la juridiction de la municipalité de Jérusalem tandis que la seconde est contrôlée par l’Autorité Palestinienne. Il est prévu que la clôture de sécurité soit construite sur la ligne qui sépare les deux parties du village.

Les habitants du village de Walajeh ont organisé des manifestations hebdomadaires pour contester la construction de la clôture de et la Brigade de la Région Etzion prévoit que ces manifestations se poursuivent à l’avenir.

more...
No comment yet.