Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
30.2K views | +4 today
Follow
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie  rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les crues cévenoles ne sont pas des fatalités - La lettre d'Orion

Les crues cévenoles ne sont pas des fatalités - La lettre d'Orion | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Les crues cévenoles ne sont pas des fatalités

Philippe Pelletier

Chaque année survient l’épisode des «pluies cévenoles», bien connu des climatologues, des météorologues ou des géographes. Chaque année des inondations surviennent dans les zones habitées, parfois dramatiques. Et chaque année, les médias télévisuels mettent spectaculairement le focus sur les dégâts ou les malheurs sans s’interroger sérieusement sur l’enchaînement des causes et des conséquences. Et encore moins sans vraiment dénoncer les responsabilités.

Les pluies à cette époque dans le Languedoc sont récurrentes, attendues si l’on peut dire. Les masses d’air venues du sud, chargées d’humidité après leur passage au-dessus de la mer Méditerranée, rencontrent en effet sur la terre des masses d’air venues du nord et déjà plus froides. Butant sur la chaîne des Cévennes, elles montent en altitude et déclenchent des précipitations, d’abord sur les sommets mais pouvant aussi gagner la plaine.

C’est ce qui s’est passé à Lamalou-les-Bains (semaine 38 en 2014) ou à Alès, puis à Montpellier ou à Lunel (semaine 40). Des experts et des médias parlent promptement d’«événements exceptionnels». Des micros-trottoirs glanés par des micros paresseux parlent même de «jamais vu».

Jamais vu ? Peut-être pour telle ou telle personne croisée par hasard, habitant récent ou ancien de la région, on l’ignore… En revanche jamais vu de mémoire d’hommes et de mémoire locale, certainement pas [1].
François Arnal's insight:

Philippe Pelletier géographe stéphanois en poste à Lyon fait partie du courant de la géographie critique ou libertaire. Admirateur d'Elisée Reclus, il dénonce l'écologisme, les catastrophistes de l’environnement qui nous alertent sur «la planète qui va mourir»  et rappelle la place de la géographie comme science sociale et politique. S’emparer de la géographie et faire acte de citoyenneté, telles sont les propositions de P Pelletier qui dénonce les dérives didactiques d'une géographie scolaire trop influencée par l'écologisme. "Plutôt que de faire calculer «l’empreinte écologique» à des écoliers — avec des méthodes qui laissent songeurs puisqu’il ne s’agit rien moins que de transformer des mètres cubes consommés (d’eau, de bois, de céréales…) en mètres carrés, de surcroît virtuels — une société géographiquement correcte pourrait les emmener sur le terrain, leur montrer les zones inondables, les traces des crues passées, les faire travailler sur des photos aériennes, des cartes anciennes et actuelles. Qui le fait ? Est-ce possible ? Oui. En donne-t-on les moyens ? Non. Doit-on attendre les moyens pour faire réfléchir écoliers, collégiens et lycéens ? Non".

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Pluies intenses dans l'Hérault : catastrophe et gestion du risque - Géoconfluences

Pluies intenses dans l'Hérault : catastrophe et gestion du risque - Géoconfluences | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Depuis le début de l’épisode méditerranéen, dimanche 28 septembre au soir et jusqu'à mardi 30 septembre (4 heures), on a relevé les cumuls suivants : 299 mm à Montpellier (près de 4 mois de pluie d'un mois de septembre), 160 mm à Pézenas (plus de 2 mois de pluie), 156 mm à Béziers (plus de 2 mois de pluie), 153 mm à Prades-Le-Lez (près d'un mois et demi de pluie), 124 mm à Narbonne (un peu moins de 2 mois de pluie), 88 mm à Perpignan (plus de 2 mois de pluie). À Montpellier, le record absolu de précipitations en une journée a été battu le 29 septembre en seulement 3 heures.  Entre 15h et 18h, 253 mm de précipitations se sont abattus sur la ville. Entre 15h et 16h, il est tombé 91 mm, 93 mm de 16h à 17h. On observe en moyenne ce type de cumuls horaires moins d'une fois par siècle dans cette ville.


Via HG Académie de Rennes
François Arnal's insight:

Un dossier de synthèse sur le site Geoconfluences à propos des inondations de Septembre 2014 dans l'Hérault.

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, October 2, 2014 1:24 AM

Un dossier sur l'actualité proposé par Géoconfluences autour de la catastrophe climatique du 29 septembre et surtout de la gestion du risque. On pourra réutiliser ces ressources pour actualiser ses exemples en 5e sur la partie d’Éducation civique intitulée, La sécurité et les risques majeurs. Exploitation également possible en Première.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

«La France périphérique» de Christophe Guilluy: la géographie est un sport de combat

«La France périphérique» de Christophe Guilluy: la géographie est un sport de combat | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Depuis la parution mi-septembre du nouvel essai du géographe, le monde de la recherche est déchaîné: les critiques fusent contre l'ouvrage, accusé de donner une représentation faussée et politique du territoire et, surtout, de ceux qui le peuplent... Qu'en est-il, point par point?

Avec La France périphérique, publié à la mi-septembre, Christophe Guilluy reprend la croisade qu’il a entamée il y a plus de dix ans avec la publication de l’Atlas des nouvelles fractures sociales avec Christophe Noyé, et poursuivie en solo en 2010 avec un court essai, Fractures françaises, qui avait largement inspiré les termes du débat de la campagne présidentielle de 2012, comme la fameuse «fracture sociale» avait été au centre de celle de 1995.

Depuis une vingtaine d’années, ce consultant spécialiste de l’analyse territoriale, géographe de formation, sillonne le pays de mission en conférence, en marge du milieu universitaire. Il est devenu en quelques années l’un des experts les plus écoutés des élus et de leurs collaborateurs dans les territoires, mais aussi l'un des auteurs les plus controversés dans les disciplines de la géographie et de la sociologie urbaines, ce qu'on appelle parfois les urban studies.
more...
François Arnal's comment, October 2, 2014 11:00 AM
La France périphérique, débat autour d’un livre : le dossier de Geoconfluences vient de sortir http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/la-france-peripherique-debat-autour-d2019un-livre
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

BnF - Le jardin et ses créateurs - Bibliographie

BnF - Le jardin et ses créateurs - Bibliographie | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

Photo : Jardins du château de Vaux-le-Vicomte par A Le Nôtre. L’art du jardin a toute une histoire. Espace organisé et composé, il revêt en Europe de multiples facettes : jardins clos de l’Antiquité et du Moyen-Age, jardins peuplés de statues de la Renaissance, jardins géométriques, « à la française » du 17e siècle, jardins paysagers, « à l’anglaise », du 18e siècle. Au 19e siècle, les jardins deviennent des parcs, ouverts à tous, et sont des espaces de respiration au cœur de la ville. Aujourd’hui prime la diversité des expériences. Elles s’appuient notamment sur le respect de l’environnement et la biodiversité. Les créateurs de jardins, au fil des siècles, ont des personnalités et des formations très diverses : jardiniers, paysagistes, architectes, urbanistes, botanistes, scientifiques, plasticiens, philosophes, écrivains…

A l’occasion du quatrième centenaire de la naissance d’André Le Nôtre (1613-1700), concepteur des jardins de Versailles, les « Rendez-vous aux jardins » 2013 mettent à l’honneur les créateurs de jardins. La Bibliothèque nationale de France participe à cette commémoration en ouvrant son « jardin-forêt » au public. Cette bibliographie d’ouvrages disponibles en Bibliothèque d’étude (Haut-de-jardin) invite à la promenade et à la découverte des créateurs de jardins et de leurs réalisations, du 17e siècle à nos jours, principalement en France, à Paris et dans ses environs.

François Arnal's insight:

Consultez cette bibliographie très complète sur les jardins et paysages avec une approche historique, ou contemporaine  des jardins et paysages. De Le Nôtre à Gille Clément, la France est riche en créations de jardins de toute taille et de tous les styles.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

populisme géographique guilluy france périphérique

populisme géographique guilluy france périphérique | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Se soucier de la fragilisation actuelle de certains espaces français périurbains et « ruraux » est indispensable. Mais instrumentaliser ces territoires et leur population pour, sous couvert de scientificité, propager une idéologie identitaire et séditieuse relève d’un populisme géographique dangereux. Non il n’y pas de complot ourdi par les élites métropolitaines et les immigrés contre les « petits blancs » des campagnes. Non La France périphérique, comment on a sacrifié les classes populaires ? de Christophe Guilluy ne dévoile pas des vérités que certains auraient intérêt à tenir cachées. Moins essai que manifeste ou pamphlet, l’ouvrage falsifie la réalité. Il verse dans un radicalisme politique délétère qui écarte toute possibilité de penser et construire collectivement des solutions pour répondre à ces problèmes sociospatiaux et ce de manière conforme à notre idéal républicain et démocratique. Un brûlot malvenu dans une situation sociale, économique, spatiale et politique déjà très difficile.
François Arnal's insight:

Les approches de Christophe Guilluy  , sont souvent critiquées par d'autres géographes au motif qu'elles sont appuyées sur une analyse partielle et partiale et surtout développent une vision erronée des territoires et de leurs dynamiques. "A l'occasion de la sortie de son livre consacré à la "France périphérique", il importe de poursuivre ce travail critique, car le succès médiatique de Guilluy, qui est en soi un symptôme intéressant, ne doit pas conduire à ce que plus aucune voix dissonante ne s'exprime". (Michel Lussault)
Ci-dessus, la contribution de Stéphane Cordobes, qui fut responsable scientifique de la démarche Territoires 2040 à la DATAR.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Smart cities
Scoop.it!

Smart city, ville créative, gentrification... n'ayez plus peur des mots de l'urbanisme

Smart city, ville créative, gentrification... n'ayez plus peur des mots de l'urbanisme | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Notre chroniqueur Julien Damon publie avec Thierry Paquot «Les 100 mots de la ville» le 24 septembre. Petite sélection de notions dans l'air du temps.

Via Batifol Victoire
more...
Batifol Victoire's curator insight, September 25, 2014 2:47 PM

Voici un article aussi intéressant par son fond que par sa forme. Les deux auteurs nous proposent ici 7 définitions en rapport avec la ville, aussi savantes que pertinentes.

La notion de ville créative nous intéresse particulièrement puisqu'une table ronde sera bientôt organisée au lycée Claude Fauriel (St Etienne), impliquant les élèves d'hypokhâgne.

cB's curator insight, September 26, 2014 12:02 AM
La première encyclopédie de poche

Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 43 langues, diffusée, pour les éditions françaises, à plus de 160 millions d’exemplaires, la collection « Que sais-je ? » est l’une des plus importantes bases de données internationales, construite pour le grand public par des spécialistes.


La politique d’auteur, la régularité des rééditions, l’ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l’universalité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d’information et de connaissances adapté aux exigences de la culture contemporaines.


3 800 titres ont été publiés depuis l’origine, par 2 500 auteurs.

 

http://www.puf.com/Que_sais-je:Les_100_mots_de_la_ville ;

Rescooped by François Arnal from Géographie et imaginaire
Scoop.it!

Atlas des géographes d’Orbæ (Tome 1) | François Place

Atlas des géographes d’Orbæ (Tome 1) | François Place | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Cet atlas s'inspire des anciennes cartes et mappemondes. Les premiers cartographes ont parfois inventé des villes et des royaumes. Ils ont peuplé les déserts et les forêts d'animaux étranges ou fabuleux, semé les mers de monstres marins. Dans cet atlas, les lettres de l'alphabet donnent leur forme à un pays différent. On visite chacun de ces pays par un conte ou une légende… Tome 1 :  "Du pays des Amazones aux îles Indigo"   Cartes        

Via Romane&Alice
François Arnal's insight:

François Place est un auteur qui publie des mondes imaginaires, vous y retrouver des îles merveilleuses.

more...
Romane&Alice's curator insight, August 30, 2014 6:59 PM

Découvrez ici l'imaginaire d'un illustrateur français, François Place, qui imagine un monde voisin du nôtre, qu'il illustre par des paysages aux détails captivants.
Véritable encyclopédie, le premier tome "Du pays des Amazones aux îles Indigo" nous fait voyager dans ce monde imaginaire, où chaque région représente une lettre de l'alphabet, merveilleusement visible -et lisible- sur des cartes aux allures toujours aussi surprenantes.
Si certains paysages créés par l'artiste peuvent nous rappeler ceux de notre planète Terre, nous préférerons nous laisser porter par le récit accompagnant les illustrations, mais surtout par la complexité et la vraisemblance de ce monde totalement inventé. Chaque paysage, chaque région possède sa faune et sa flore atypique, ses coutumes propres, et donc son identité, qu'il présente tel un ouvrage scientifique.

Finalement, c'est un monde similaire au notre, avec une pointe de merveilleux qui nous est offert par cet illustrateur dont l'imaginaire demeure aussi vraisemblable que chimérique. Ici, la géographie entre donc au service d'un autre univers, celui de la création.

 

Avis aux rêveurs, le voyage dans ces différentes régions ne vous en laissera plus insensible!

François Arnal's curator insight, September 11, 2014 3:03 AM

Repéré par Romane et Alice, un incontournable de la cartographie imaginaire. A découvrir d'urgence.

cB's curator insight, September 12, 2014 1:10 AM

François Place est illustrateur...

Rescooped by François Arnal from Géographie de la planète financière
Scoop.it!

Le Trading Haute Fréquence

Le Trading Haute Fréquence | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

« La finance est effectivement un monde à part. On y emploie tous les jours des pratiques dont l’application en dehors du monde financier aurait déchaîné des critiques et indigné plus d’un. Sauf que contrairement aux autres domaines (social, culturel, même certains champs économiques), la finance peut se mettre à couvert des non-initiés grâce à sa complexité, secondée par son jargon et ses expressions majoritairement anglo-saxons. L’un des exemples flagrants de ces pratiques plus que douteuses est le Trading Haute Fréquence (THF). »


Via Caroline Lechat
François Arnal's insight:

En mai dernier il s’est vendu dans le monde plus de 130 000 exemplaires en une semaine du dernier livre de Michael Lewis, Flash Boys, qui dénonce les excès du Trading Haute Fréquence.

Le trading haute fréquence c’est la possibilité de passer des ordres boursiers en une fraction infinitésimale de seconde et de jouer sur des écarts de prix infimes, grâce à la puissance et à la sophistication de systèmes informatiques très performants et très coûteux.  

Etre le plus rapide à tout prix. C’est ce qui a conduit la Bourse de Paris à délocaliser ses serveurs à Londres. C’est aussi ce qui a provoqué le « krach éclair » de la bourse de New-York en mai 2010.

Le développement du Trading Haute Fréquence pose des questions géographiques (quelles conséquences sur la concentration des acteurs des marchés financiers, l’organisation des réseaux d’échanges d’information ?), mais aussi morales et démocratiques (quelles régulations mettre en place ?).

Les explications d'Amir Rezaee,  pour Le Nouvel Observateur:

Illustration : h/t @kalleldn of Penguin Press

 

via Caroline Lechat qui travaille comme nous sur le thème de la Planète financière.

more...
Caroline Lechat's curator insight, August 27, 2014 2:54 PM

En mai dernier il s’est vendu dans le monde plus de 130 000 exemplaires en une semaine du dernier livre de Michael Lewis, Flash Boys, qui dénonce les excès du Trading Haute Fréquence.

Le trading haute fréquence c’est la possibilité de passer des ordres boursiers en une fraction infinitésimale de seconde et de jouer sur des écarts de prix infimes, grâce à la puissance et à la sophistication de systèmes informatiques très performants et très coûteux.  

Etre le plus rapide à tout prix. C’est ce qui a conduit la Bourse de Paris à délocaliser ses serveurs à Londres. C’est aussi ce qui a provoqué le « krach éclair » de la bourse de New-York en mai 2010.

Le développement du Trading Haute Fréquence pose des questions géographiques (quelles conséquences sur la concentration des acteurs des marchés financiers, l’organisation des réseaux d’échanges d’information ?), mais aussi morales et démocratiques (quelles régulations mettre en place ?).

Les explications d'Amir Rezaee,  pour Le Nouvel Observateur:

Illustration : h/t @kalleldn of Penguin Press

François Arnal's curator insight, September 23, 2014 3:09 AM

En mai dernier il s’est vendu dans le monde plus de 130 000 exemplaires en une semaine du dernier livre de Michael Lewis, Flash Boys, qui dénonce les excès du Trading Haute Fréquence.

Le trading haute fréquence c’est la possibilité de passer des ordres boursiers en une fraction infinitésimale de seconde et de jouer sur des écarts de prix infimes, grâce à la puissance et à la sophistication de systèmes informatiques très performants et très coûteux.  

Etre le plus rapide à tout prix. C’est ce qui a conduit la Bourse de Paris à délocaliser ses serveurs à Londres. C’est aussi ce qui a provoqué le « krach éclair » de la bourse de New-York en mai 2010.

Le développement du Trading Haute Fréquence pose des questions géographiques (quelles conséquences sur la concentration des acteurs des marchés financiers, l’organisation des réseaux d’échanges d’information ?), mais aussi morales et démocratiques (quelles régulations mettre en place ?).

Les explications d'Amir Rezaee,  pour Le Nouvel Observateur:

Illustration : h/t @kalleldn of Penguin Press

 

via Caroline Lechat qui travaille comme nous sur le thème de la Planète financière.

François Arnal's comment, September 23, 2014 5:06 AM
La pratique du "THF" explique le poids des mathématiciens et informaticiens dans le recrutement des "tradeurs" les plus performants. Aujourd'hui la décision d'achat ou de vente se prend à la milliseconde.

Une majorité des acteurs des marchés, comme des fonds d’investissement qui ne trouvent aucune nécessité à passer leurs ordres avec une telle vitesse (car ce qui les intéresse, c’est la performance à long terme), continuent à passer leurs ordres comme avant.

En revanche, quelques autres ont trouvé dans cette innovation des nouvelles possibilités de spéculer en achetant et vendant des gros volumes de titres en quelques microsecondes et de tirer avantage des petits écarts de prix. Car en arrivant toujours le "premier" sur le marché, on jouit d’un atout déterminant par rapport aux autres investisseurs considérés comme "lents".
Rescooped by François Arnal from carto mapping - la carte et ses usages
Scoop.it!

les petits débrouillards cartographient l'île Raymond

les petits débrouillards cartographient  l'île Raymond | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

L'association Les Petits débrouillards, basée à Bordeaux mais qui rayonne sur toute l'Aquitaine, participe au programme « open street map "Notre ambition et notre objectif sont d'abaisser le seuil de complexité des cartes », indique encore Chantal Peyrucq. Cela passe par différentes phases dont la cartopartie comme celle organisée ce dimanche sur l'Île Raymond qui longe les communes de Lestiac, Paillet et Rions.

Demain, ceux qui veulent participer à cette opération, sont conviés à se retrouver sur cette île à 10 heures.

À 15 h 30, ils se retrouveront pour la partie informatique dans les locaux de la communauté de communes du vallon de l'Artolie 13 chemin du chêne de la liberté à Lestiac pour l'autre partie de cette journée : le rendu des données. 

Elles seront rentrées sur le site d'open street map et viendront enrichir, quasi simultanément, les cartes déjà en ligne.

 


Via cB
more...
cB's curator insight, September 20, 2014 5:17 AM

Les personnes, petits et grands, qui souhaitent participer à cette journée doivent s'inscrire en allant sur le site « http://framadate.org/g7w49jqnwo48tg65 . Des renseignements complémentaires sont disponibles en appelant le 05 56 72 56 21 ou à l'adresse agenda21@cc-artolie.fr 

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Balkan Road - Visionscarto

Balkan Road - Visionscarto | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Balkan Road est un projet mené par le photographe Alberto Campi et la géographe Cristina Del Biaggio. C’est la suite du projet Beyond Evros Wall, réalisé en 2012 sur la région de l’Evros, où la Grèce a construit une barrière frontalière en espérant contenir les migrants et les réfugiés en provenance de Turquie.

François Arnal's insight:

Un magnifique album photo réalisé par 2 amis suisses : Alberto Campi et Cristina Del Biaggio. Cette série de portraits nous permet de saisir la condition des migrants, leurs parcours, leurs mobilités et leurs fragilités. Les photos sont superbes et témoignent d'un grand respect pour les personnes. Alberto Campi est est un photographe indépendant basé à Genève et adepte du slow journalism.

Cristina Del Biaggio est géographe, et a effectué ce projet sur le terrain dans le cadre d’une recherche post-doctorale (financée par le Fonds national suisse de la recherche scientifique) menée à l’European Studies Institute à Amsterdam (Pays-Bas). Nous les avions rencontré lors d'un café géographique à St Dié des Vosges sur les migrants en compagnie de P Rekacewicz.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les collectivités territoriales à l’heure des réformes

Les collectivités territoriales à l’heure des réformes | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Pendant des décennies, enseigner les collectivités territoriales hexagonales était simple : l’État jacobin concédait des compétences territoriales selon trois échelles allant du local au régional : trente-six mille communes, quatre-vingt-seize départements, et vingt-deux régions. En réalité, les complications ne sont pas nouvelles. Les départements révolutionnaires ont été redécoupés (par exemple, le Rhône et Loire). Certains ont été ajoutés (le Territoire de Belfort…). En 1964, au mépris de la numérotation et au grand dam de nos grands-mères-qui-avaient-appris-leurs-départements, la Seine et la Seine-et-Oise ont été charcutées pour donner naissance aux célèbres 75, 78, 91, 92, 93, 94 et 95. Les régions, créées sous la IVe République, ont donné lieu à des découpages variés avant que la loi Defferre les érigeât en collectivités à part entière en 1982. (On se souvient du référendum sur la décentralisation en 1969, dont le rejet aboutit à la démission de De Gaulle et retarda la réforme.) A la même date, la Corse obtint un statut particulier qui la dota d’une assemblée élue au suffrage universel.

François Arnal's insight:

Jean benoit Bouron nous propose une synthèse bien illustrée sur une question complexe : le "mille feuilles territorial"... A l'heure où les régions sont en attente de fusion, cette mise au point est salutaire.

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, September 17, 2014 1:26 AM

Une ressource utile pour les élèves de lycée, notamment en classe de Première. Le document est conçu et proposé par Jean-Benoît Bouron, professeur à Lyon et président de l'Association les

géothéquaires.
cB's curator insight, September 17, 2014 11:44 PM

Téléchargez ici le fichier au format PDF : Kit de Survie Collectivités Territoriales

http://geotheque.org/wp-content/uploads/2014/09/1ère-Kit-de-Survie-Collectivités-Territoriales.pdf ;

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le procès Xynthia s'ouvre en Vendée

Le procès Xynthia s'ouvre en Vendée | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
La trempête avait fait 29 morts dans la seule commune de la Faute-sur-Mer en février 2010. Le procès posera notamment la question des constructions en zones inondables.

 

Plus de 120 parties civiles font face à partir de lundi et pour un mois à cinq prévenus poursuivis pour homicides involontaires après la tempête Xynthia qui a coûté la vie à 29 personnes le 28 février 2010 à La Faute-sur-mer (Vendée). Les deux premières semaines du procès devant le tribunal correctionnel des Sables d’Olonne vont être consacrées au rappel des faits, aux expertises et surtout aux témoignages d’une cinquantaine de victimes. Ces dernières vont raconter ce qu’elles ont vécu la nuit du drame, lorsque les flots gonflés par la tempête ont débordé des digues et englouti des lotissements, piègeant les habitants dans leur sommeil.

François Arnal's insight:

Géographie des risques : comment 29 personnes ont pu trouver la mort dans des lotissements, où certaines maisons venaient d’être construites, dans une zone très restreinte surnommée plus tard la «cuvette mortifère».- ?

Pourquoi les personnes vivant dans les zones à risque n'ont pas été prévenues à temps de la montée imminente des eaux et du risque de submersion ?

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Géographie et imaginaire
Scoop.it!

Atlas des géographes d’Orbæ (Tome 1) | François Place

Atlas des géographes d’Orbæ (Tome 1) | François Place | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Cet atlas s'inspire des anciennes cartes et mappemondes. Les premiers cartographes ont parfois inventé des villes et des royaumes. Ils ont peuplé les déserts et les forêts d'animaux étranges ou fabuleux, semé les mers de monstres marins. Dans cet atlas, les lettres de l'alphabet donnent leur forme à un pays différent. On visite chacun de ces pays par un conte ou une légende… Tome 1 :  "Du pays des Amazones aux îles Indigo"   Cartes        

Via Romane&Alice
François Arnal's insight:

Repéré par Romane et Alice, un incontournable de la cartographie imaginaire. A découvrir d'urgence.

more...
Romane&Alice's curator insight, August 30, 2014 6:59 PM

Découvrez ici l'imaginaire d'un illustrateur français, François Place, qui imagine un monde voisin du nôtre, qu'il illustre par des paysages aux détails captivants.
Véritable encyclopédie, le premier tome "Du pays des Amazones aux îles Indigo" nous fait voyager dans ce monde imaginaire, où chaque région représente une lettre de l'alphabet, merveilleusement visible -et lisible- sur des cartes aux allures toujours aussi surprenantes.
Si certains paysages créés par l'artiste peuvent nous rappeler ceux de notre planète Terre, nous préférerons nous laisser porter par le récit accompagnant les illustrations, mais surtout par la complexité et la vraisemblance de ce monde totalement inventé. Chaque paysage, chaque région possède sa faune et sa flore atypique, ses coutumes propres, et donc son identité, qu'il présente tel un ouvrage scientifique.

Finalement, c'est un monde similaire au notre, avec une pointe de merveilleux qui nous est offert par cet illustrateur dont l'imaginaire demeure aussi vraisemblable que chimérique. Ici, la géographie entre donc au service d'un autre univers, celui de la création.

 

Avis aux rêveurs, le voyage dans ces différentes régions ne vous en laissera plus insensible!

cB's curator insight, September 12, 2014 1:10 AM

François Place est illustrateur...

François Arnal's curator insight, September 24, 2014 3:15 AM

François Place est un auteur qui publie des mondes imaginaires, vous y retrouver des îles merveilleuses.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

«Game of Thrones», le générique monde

«Game of Thrones», le générique monde | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Le prélude de la série télévisée, adaptée des romans de George R. R. Martin, annonce un univers sombre, froid et miné par la guerre.

 

 

Bertrand PLEVEN Géographe (équipe Géographie-Cités) 3 octobre

«Game of Thrones», le générique monde (HBO)

«LIBÉ DES GÉOGRAPHES» Une minute quarante-deux, c’est beaucoup pour un générique, mais c’est assez peu, a priori, pour couvrir le monde. Même si celui-ci est fictif et encore un écoumène réduit à une grande île bornée au nord par un glacier et au sud par un détroit ouvrant sur d’autres terres. Game of Thrones, série adaptée par HBO des écrits de George R. R. Martin, en passe par la projection cartographique du royaume des sept couronnes dans la plus pure tradition de la medieval fantasy.

 

Par Florent Latrive et Fanny Lesbros

Cependant, plus encore que couvrir, un générique se

doit de faire émerger l’univers fictionnel. Et là est le beau dilemme auquel se frotte notre objet.

On peut le lire comme une carte télévisée, une forme hybride de l’image concrète et de l’écriture sérielle de l’espace. Pour le dire plus simplement, ce générique est une mise en scène d’une carte, de LA carte.

 

François Arnal's insight:

Bertrand Pleven nous a enthousiasmé à St Dié des Vosges pour le FIG 2014 avec son Café géo sur GOT ( Games of Thrones, royaume désuni, Sheakspeare réssucité. Proposant un jeu de rôle aux participants, les géographes spectateurs ont répondu présent at anlysé divers personnages à l'aune de leurs spatialités ou de leur géographicité.

Bertrand Pleven est professeur agrégé à l’ESPE (ex-IUFM) de Paris – université Paris-IV. Il mène actuellement une thèse de géographie sur les territoires urbains dans le cinéma contemporain et les fictions audiovisuelles à l’université Paris-I au sein du laboratoire Géographie-Cités (UMR 8504). Il est responsable de la rubrique cinéma des Cafés géographiques (http://www.cafe-geo.net) et de la revue Géographie et cultures.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les fondements de la littératie numérique | HabiloMédias

Les fondements de la littératie numérique | HabiloMédias | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Introduction

De nos jours, on dit souvent que les jeunes sont « les enfants du numérique » en raison de leur apparente facilité à utiliser tous les outils technologies. On le comprend aisément : les jeunes Canadiens vivent dans un monde interactif, une culture numérique « sur demande » où ils ont accès aux médias à toute heure et en tout lieu, à volonté. La messagerie instantanée, le partage de photos, les messages texte, les réseaux sociaux, la vidéo en continu et l’Internet sans fil – dans tous ces secteurs d’activité, les jeunes ont pris les commandes et créer une nouvelle façon de « vivre » et de naviguer sur le Net.

Mais cet enthousiasme pourrait engendrer un problème de taille : les jeunes se lancent volontiers dans l’exploration des nouvelles technologies et d’Internet, ils acquièrent rapidement de nouvelles compétences et deviennent plus érudits que leurs ainés en ce domaine; toutefois, en l’absence de guides et de conseillers, ils utilisent les technologies de l’information et des communications (TIC) en amateurs. Cette situation perdure et a de quoi inquiéter car nous sommes en présence d’une génération de jeunes profondément immergés dans le cyberespace sans avoir acquis, pour autant, toutes les compétences nécessaires en matière de littératie numérique.

Nous devons former nos jeunes et les préparer à vivre dans un monde hautement médiatique ; les jeunes doivent absolument acquérir les compétences de la littératie numérique - développer leurs connaissances, renforcer leurs valeurs, posséder toute une gamme d’aptitudes adaptées au numérique, allant de la pensée critique à la gestion de l’information et des communications. De nos jours, nombre d’organismes migrent vers le Net que ce soit dans le domaine des affaires, des services ou même des élections démocratiques ; des citoyens ayant peu de compétences numériques seront fort désavantagés lorsqu’ils auront recours aux services de santé ou gouvernementaux ou lorsqu’ils voudront participer aux activités liées à l’emploi, à l’éducation et à la vie citoyenne.[1]

Il faut donc se poser la question suivante : mais qu’est-ce , au juste, que la littératie numérique ?
François Arnal's insight:

Ce dossier s'adresse aux hypokhâgnes du lycée C Fauriel qui vont devoir cette année se construire une identité numérique ainsi qu'une culture numérique indispensable à la réussite de leurs études. La Littéracie numérique regroupe  une multitude de compétences transversales, allant du simple accès, en passant par la conscientisation et la formation pour informer les citoyens…

Les compétences en littératie numérique sont réparties en trois grandes catégories ou concepts majeurs, soit : utiliser, comprendre et créer.

le principe de curation regroupe ces compétences.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from AP HUMAN GEOGRAPHY DIGITAL STUDY: MIKE BUSARELLO
Scoop.it!

Shocking NASA pics show Aral Sea basin now completely dry

Shocking NASA pics show Aral Sea basin now completely dry | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Once the fourth-biggest lake in the world, the eastern basin of the Aral Sea in central Asia is now completely dry. It is the result of a Soviet-era project to divert rivers for agriculture and a lack of rainfall at its source.

Via Evieira, Mike Busarello's Digital Storybooks
François Arnal's insight:

Dans quelques temps la Mer d'Aral ne sera plus qu'un souvenir gravé dans les Atlas de géographie.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Festival International de Géographie - Habiter en zone à risque et durabilité

Festival International de Géographie - Habiter en zone à risque et durabilité | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 L’habiter » en zone à risque nécessite une connaissance de l’espace de vie et de ses dangers spécifiques, un dialogue entre les citoyens plus ou moins menacés, mais aussi entre citoyens et pouvoirs publics pour trouver des solutions qui dépassent le seul habitat et le seul individu.
L' article inédit publié par Le Diploweb.com dans le cadre de son partenariat avec le 25èmeFestival International de Géographie : "Habiter la Terre", 3-5 octobre 2014, Saint-Dié-des-Vosges.

 

« HABITER » recouvre la dimension géographique des pratiques associées à des lieux. L’ensemble de ces pratiques définit un mode d’habiter (M. Stock 2006), lequel implique des représentations, un ou des réseau(x) de relations (affectives et autres), des modes de vie au quotidien, un usage et des perceptions des lieux habités (campagne, ville, périurbain). C’est un terme « englobant » qui renvoie à la fois à l’habitat, au « toit », à la manière de garantir la santé, la sécurité, l’intimité, la dignité des habitants, mais aussi aux mobilités des individus qui ne se contentent plus d’un ancrage unique. M. Stock (op. cité) utilise le terme de « polytopie » pour souligner ce multi-ancrage, la diversité des espaces de vie et les mobilités associées. Habiter c’est donc à la fois l’habitation, l’intérieur, l’extérieur, l’espace public proche, le rapport à l’espace et au lieu, c’est aussi un rapport aux autres qui recouvre ce que l’on nomme « cohabitation » (M. Lussault 2007). Désormais se pose la question de la durabilité d’habiter. Dans ce contexte, les mobilités, « la polytopie » sont-elles acceptables, souhaitables ? Ou faut-il privilégier l’ancrage ? Peut-on envisager des modes d’habiter durables dans les zones dangereuses ? Or les risques de toute nature (naturels, technologiques, sociétaux…) sont intrinsèquement associés à l’habiter ou plus simplement encore au fait d’exister.

 

 

Le FIG, festival de Saint-Dié-des-Vosges dédié à la géographie sous tous ses aspects : géomatique, littérature, gastronomie, conférences...

François Arnal's insight:

La géographie étudie les risques. sa connaissance des aléas et du territoire permet à cette discipline de réfléchir aux conséquences de l'aménagement des espaces. La prévention des risques permet d'éviter les catastrophes trop souvent qualifiées de naturelles. Cette thématique du risque concerne l'habiter et sera débattue lors du FIG à venir le 3, 4 et 5 Octobre à St Dié-des-Vosges. Quelques élèves de khâgne du lycée seront présents avec leur professeur de géographie.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Marseille, version hautes clôtures

Marseille, version hautes clôtures | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Selon une récente étude, 29% des logements marseillais se trouvent aujourd’hui en résidences fermées. Un phénomène qui touche de plus en plus les classes moyennes.

Portails automatiques, hautes clôtures, digicodes et parfois même vidéosurveillance. A Marseille, les promoteurs immobiliers ne lésinent pas sur la sécurité. Bien au contraire. Selon une récente étude intitulée "Ville passante", commandée par la municipalité et réalisée par les géographes du laboratoire population environnement développement (LPED) de l’université Aix-Marseille, la ville compte aujourd’hui environ 1550 résidences fermées (1). Ces ensembles représentent plus du quart des logements marseillais (29%), jusqu’à 80% dans le 9e arrondissement. A l’exception de l’hyper-centre où elles n'existent pas, ces résidences sont désormais éparpillés aux quatre coins de la ville.

François Arnal's insight:

Les résidences fermées (gated communities) sont nées au Etats-Unis et se propagent dans le monde entier. Des villes commes Buenos Aires, Sao Paulo ou Johannesburg n'échappent pas au phénomène. D'abord réservées aux classes sociales les plus élevées, elles touchent aujourd'hui les classes moyennes. Elisabeth Dorier, géographe analyse ce phénomène sur la ville de Marseille qui compte aujourd'hui plus de 1550 résidences fermées.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

MOOC, Internet, numérique : les profs sont-ils devenus obsolètes ?

MOOC, Internet, numérique : les profs sont-ils devenus obsolètes ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Avec le numérique, est-il encore nécessaire d'organiser des salles de classe pour donner cours?

La classe à l'heure de l'économie de la connaissance

Avec Internet, l'accès à la connaissance est devenu un produit de consommation courante. N'importe quel sujet dispose maintenant d'explications détaillées et d'exemples sur le web. On peut trouver gratuitement des vidéos des plus grands experts internationaux ou des MOOCS, et il est dorénavant possible d'obtenir des corrections en ligne via des systèmes d'auto-évaluation entre étudiants.

A l'heure où de plus en plus de voix annoncent l'obsolescence de l'école, il faut sérieusement se poser la question de la valeur ajoutée pour un étudiant d'aller à la rencontre d'un enseignant en salle de cours. Qu'on s'en indigne ou qu'on s'en réjouisse, Internet est là, et il faut comprendre comment le professeur qui désire enseigner en classe peut s'adapter à cette nouvelle réalité.

Nicolas Glady est Professeur associé à l'ESSEC.

François Arnal's insight:

Ce professeur à l'ESSEC (Ecole de Commerce de la BEL) insiste sur les rôle nouveau des professeurs face à leurs étudiants à l'heure de la massification du numérique.

"Dans un monde où la connaissance n'a plus de valeur - puisqu'Internet est aussi une encyclopédie à portée de pouce - il faut que le professeur dispose d'une légitimité forte pour justifier d'une hiérarchie au sein de la classe. Une des premières fonctions du professeur est bien d'apporter des clés de lecture, et donc une hiérarchisation de l'information. D'expliquer que, contrairement à ce qui est dit volontiers sur la toile, «tout ne se vaut pas.»

 

La légitimité du professeur est apportée par l'expérience qu'il a de sa discipline ou des techniques d'apprentissage, le professeur n'est pas qu'un simple animateur il professe (il développe une vision de son sujet qui lui est propre…). L'école est un espace qui doit permettre l'expérimentation (et donc l'échec ou la compréhension de cet échec) ainsi que l'échange et enfin le plaisir d'apprendre.

La mise à disposition d'une masse d'information disponible sur la toile nécessite un apprentissage, le développement d'un esprit critique ainsi que de nouvelles compétences comme celles de la curation (Scoop-it, Pearltrees, Pinterest, Twitter...).

C'est ce que tentent d'apprendre les hypokhâgnes du lycée Fauriel, un prépa orientée vers le numérique avec succès (3° khâgne publique de France (L'Etudiant 2013).

 

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

La ville évanescente

La ville évanescente | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Retour sur La ville évanescente de Frank Lloyd Wright, un essai visionnaire et synthèse des réflexions audacieuses d’un homme en avance sur son temps.

L’architecte et concepteur américain Frank Lloyd Wright (1867-1959) a déjà une longue carrière à son actif lorsqu’il publie en 1932 La ville évanescente, essai visionnaire et synthèse des réflexions audacieuses d’un homme en avance sur son temps. Au début du XXème siècle, il s’est illustré comme l’un des principaux initiateurs de l’architecture organique et du style des Prairie Houses dans la banlieue de Chicago. Il se démarque de ses pairs par son hostilité pour la très grande ville et prône très tôt un désurbanisme qui le place dans la mouvance du transcendantalisme d’Emerson et de Thoreau. En pleine crise boursière et économique, il s’interroge sur les limites du capitalisme américain et présente son projet d’une ville idéale qui sera la vraie incarnation de la modernité : Broadacre City.

François Arnal's insight:

Chaque architecte a tené de donner sa version de la ville idéale (Tony Garnier ou Le Corbusier), Frank Lloyd Wright (1867-1959) va à l'encontre de tendance actuelle critiquant l'étalement urbain et misant sur la ville compacte. Pour lui, la ville dense est source de tous les maux. Elle est engorgée et polluée. Elle aurait engendré l’aliénation de l’individu, parquant les hommes dans des bâtiments sans intérêt architectural et les spoliant de leurs libertés. Wright suggère des solutions face à cet état de crise : la vie meilleure est à la campagne et il faut renouer les liens avec la Nature.

Compte rendu de lecture. Par Stéphanie Baffico est professeur agrégé de géographie au lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. Elle est doctorante à l’Université de Perpignan Via Domitia (UMR ART-DEV 5281, Urbanisme et aménagement du territoire). Ses travaux de recherche portent sur les politiques urbaines et métropolitaines aux Etats-Unis, plus particulièrement sur les Green Politics et l’aménagement urbain durable à Baltimore.

 

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from ClioTweets
Scoop.it!

C'est quoi l'IGN ?

C'est quoi l'IGN ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Améliorer de jour en jour la maitrise des données géographique et
commercialiser ses innovations dans ce domaine, telles sont les missions
de l?IGN, l?Institut National de l?Information...

Via Jean-Michel Crosnier
François Arnal's insight:

a l'heure où les hypokhâgnes découvrent la carte topographique ou le Géoportail, ce lien sur l'IGN sera précieux.

more...
Jean-Michel Crosnier's curator insight, August 29, 2014 2:38 AM

Une petite vidéo rapide pour rappeler l'historique de l'IGN, ses missions passées et futures et indirectement, le lien culturel puissant en France entre l'histoire et la géographie - qui comme on ne le sait pas toujours, est une exception remarquable dans le monde... 

 

@jmcrosnier 

Suggested by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Michel Lussault : «Rhône-Alpes a plutôt intérêt à ce que Lyon aille bien»

Michel Lussault : «Rhône-Alpes a plutôt intérêt à ce que Lyon aille bien» | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Une interview de Michel Lussault, professeur à l’Ecole normale supérieure de Lyon et spécialiste de géographie urbaine. Il dirige l’Institut français de l’éducation (ex-INRP) et a proposé pour la Datar quatre scénarios d’évolution de la métropolisation française.
La création de la métropole lyonnaise va-t-elle changer la donne territoriale régionale ?

Oui, incontestablement. S’il y a un tissu urbain en France où une métropole pouvait se créer, c’est bien Lyon. La création de la métropole va renforcer le poids de Lyon dans la région. Elle se retrouvera plus au centre de la nouvelle région Rhône-Alpes - Auvergne qu’actu­ellement en Rhône-Alpes. Lyon est une des métropoles européennes qui a le plus de potentialité. En France, il n’y en a pas d’autre, hormis le cas particulier de Marseille. Avec Lyon, la France peut avoir un deuxième pôle d’entraî­nement après Paris, l’équivalent de Francfort, Munich, Stockholm, Birmingham, Manchester, voire de Barcelone.



François Arnal's insight:

Vu de St-Etienne et du Forez, la concurrence lyonnaise est parfois mal vécue, Michel Lussault propose des pistes pour redonner du dynamisme à une vaste région en devenir Rhône-Alpe-Auvergne autour d'une métropole de dimension européenne.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from carto mapping - la carte et ses usages
Scoop.it!

La géographie de l'école élémentaire aux filières universitaires, Mappemonde n°113

La géographie de l'école élémentaire aux filières universitaires, Mappemonde n°113 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Parce qu’elle vise, d'une façon générale, à l'amélioration des connaissances géographiques et de  l'information sur les lieux et les territoires, la revue M@ppemonde s’est toujours intéressée à la sphère scolaire. Trois raisons fondent cet intérêt. La sphère scolaire constitue tout d’abord une part de son lectorat potentiel. Ensuite, parce qu’elle transmet les savoirs géographiques jugés utiles à la formation de chaque nouvelle génération, elle demeure un motif de curiosité, de questionnement et d’intervention (Fontanabona, 1994; Brunet, Gaudin, 1999). Enfin, l’école est un terrain d’investigation des problèmes originaux que posent la fabrique et la transmission de ces savoirs géographiques. Le présent dossier témoigne de cet intérêt pour le champ didactique qui analyse les contenus en tant qu’ils sont objets d’enseignements et d’apprentissages (Reuter, 2007). Jean-François Thémines.


Via HG Académie de Rennes, cB
François Arnal's insight:

La revue universitaire Mappemonde revient sur la différence entre géographie scolaire et géographie universitaire. Les objectifs et les outils de cet enseignement sont ainsi analysés.

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, September 13, 2014 1:38 AM

Un dossier conséquent qui analyse certaines approches de nos programmes scolaires en Géographie. Au sommaire :

- Introduction: La géographie scolaire
- Ma petite géographie
- Le paysage en collège
- Images du risque dans les manuels
- L'UE actrice de la mondialisation
- Produire des images d'un quartier

Rescooped by François Arnal from La France urbaine
Scoop.it!

Quelles perspectives pour la « ville au large » ? Entretien avec le géographe Martin Vanier

Quelles perspectives pour la « ville au large » ? Entretien avec le géographe Martin Vanier | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
L’omniprésence de la « ville intelligente » tendrait presque à faire oublier que ladite « ville » n’est pas la seule concernée. Les zones périurbaines – qui ne méritent d’ailleurs pas leur appellation – sont elles aussi confrontées à d’importantes mutations, en particulier numériques. C’est pour mieux comprendre ces transformations que nous avons interrogé Martin Vanier, géographe, membre de l’équipe d’Acadie, et spécialiste de ces questions trop souvent laissées pour compte.
Via Clara Loïzzo
François Arnal's insight:
Martin Vanier a notamment co-dirigé l’ouvrage « Villes, territoires, réversibilités« ) et participé à l’animation du programme Territoires 2040 pour le compte de la DATAR (cf. « Le choix d’une prospective« ). C’est donc à travers ses multiples casquettes qu’il nous partage son regard aguerri sur les enjeux et perspectives de ces territoires en pleine mue.
more...
Clara Loïzzo's curator insight, December 18, 2013 6:36 AM

Les enjeux du périurbain, par Martin Vanier.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les îles : laboratoire du monde de demain ? - Sciences - France Culture

Les îles : laboratoire du monde de demain ? - Sciences - France Culture | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Les îles : laboratoire du monde de demain ?

02.07.2014 - 14:00

Les îles représentent-elles des bouts du monde dévoluent au tourisme ou au delà des clichés paradisiaques que l'on peut en avoir sont-elles des interfaces redistribuant les flux de circulations mondiaux ? Comment se forge l'identité de ces territoires particuliers  et l'insularisme constitue-t-il une composante prégnante de cette identite ? Dans cette optique quid de la relation frontière/île dans celles qui sont divisées ? Enfin, Quels impacts le changement climatique risque-t-il d'avoir sur leurs écosystèmes singuliers ?

 

François Arnal's insight:

Pensez à vous abonner à l'émission de géographie et des sciences de la terre sur ITunes et gardez en archives les meilleurs moments proposés par Sylvain Khan.

more...
No comment yet.