Géographie : les ...
Follow
Find
14.8K views | +69 today
 
Rescooped by François Arnal from Social Media Classroom
onto Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Scoop.it!

14 things that are obsolete in 21st century schools

14 things that are obsolete in 21st century schools | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

"Saying that it has always been this way, doesn’t count as a legitimate justification to why it should stay that way. Teacher and administrators all over the world are doing amazing things, but some of the things we are still doing, despite all the new solutions, research and ideas out there is, to put it mildly, incredible.I’m not saying we should just make the current system better… we should change it into something else."


Via Seth Dixon
François Arnal's insight:

Dire qu'il a toujours été de cette façon, ne compte pas comme une justification légitime pour expliquer pourquoi il devrait le rester. Enseignants et administrateurs du monde entier font des choses étonnantes, mais quelques-unes des choses que nous faisons toujours, en dépit de toutes les nouvelles solutions, de la recherche et des idées là-bas sont, pour le moins qu'on puisse dire, incroyable.

"Je ne dis pas que nous devrions tout simplement améliorer le système actuel ... nous devrions changer en autre chose".


  l'auteur islandais (Ingvi Hrannar Ómarsson) a compilé une liste de 14 choses qui sont obsolètes dans les écoles du 21ème siècle et il espère que cela inspirera des discussions animées sur l'avenir de l'éducation.

Des propositions intéressantes sur les usages numériques ou les pratiques pédagogiques obsolètes.

more...

From around the web

Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le Billet de Gilles Fumey : Les curateurs en géographie : quelle plus value ?

Le Billet de Gilles Fumey : Les curateurs en géographie : quelle plus value ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Connaissez-vous les curateurs ? Ils choisissent pour vous les œuvres exposées dans les musées ou les galeries momentanément. Ils font des choix, des commentaires et les présentations, le lien avec les artistes et le public. Les curateurs sur internet travaillent sur des plates-formes où les outils permettent de sélectionner des articles et les éditorialiser avant la mise en ligne. François Arnal, professeur au lycée Fauriel (Saint-Etienne, Loire), la pratique avec ses étudiants depuis quelque temps. Une manière de faire des apprentissages numériques différents d’un blog, de Facebook ou Twitter.

 

Pour le professeur de géographie qu’est François Arnal, la présence virtuelle des étudiants sur la toile change son travail. Et si un étudiant s’engage sur ces réseaux ciblés et intelligents, il doit pouvoir être évalué. On ne sera plus dans un marketing de diffusion mais un marketing de discussion. Marc Rougier qui a fondé « Scoop it » le dit autrement : on passe d’un mode contrôlé à un mode contributif. Un manière de contourner les stratégies du web marketing pour bâtir une stratégie numérique. Le Web 2.0 ne représente-t-il pas une audience dépassant aujourd’hui le milliard d’être humains qui constitue un potentiel de diffusion non négligeable ? Dans ce paysage, Scoop.it draîne 500 000 utilisateurs dans le monde et 6 millions de visiteurs uniques chaque mois dans 150 pays, ce qui en fait le meilleur outil de curation du Web pouvant servir aussi bien aux étudiants qu’au grand public et, bien entendu, aux professeurs.

Pour apprendre à maitriser les réseaux sociaux, à mieux choisir l’information en se constituant une identité numérique et pour améliorer l’accès à l’information, deux étapes sont nécessaires : constituer un environnement numérique efficace et opérationnel, puis faire prendre en main par les étudiants « producteurs de savoirs » cet outil. « Une classe connectée sur les ressources numériques est une classe qui échange et crée du contenu », pour François Arnal qui voit dans la curation une réelle plus-value. On peut voir le Pearltrees curation HK42 dans l’hypokhâgne du lycée Fauriel de Saint-Etienne ici. C’est ainsi que l’élève devient un expert.

François Arnal's insight:

Gilles Fumey, professeur de géographie de l’alimentation à l’université Paris-IV Sorbonne et professeur des universités à l’ESPE de Paris nous fait l'honneur d'évoquer le travail de curation que nous effectuons au lycée Claude Fauriel.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

FIG 2014 : Café géo : "Games of Thrones, royaume désuni, Shakespeare ressuscité » - Les Clionautes

FIG 2014 : Café géo : "Games of Thrones, royaume désuni, Shakespeare ressuscité » - Les Clionautes | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

FIG 2014 : Café géo : "Games of Thrones, royaume désuni, Shakespeare ressuscité »
4 Octobre 2014 10 h 30, Bar Thiers

mercredi 15 octobre 2014, par François Arnal

La série télévisée GOT : Games of Thrones est un objet de culture populaire, le cinéma (ou la fiction télévisuelle) peuvent être liés à la géographie et constituent une grille de lecture des univers filmiques. La question posée par Bertrand Pleven lors de ce café géographique était la suivante :
                                 - peut-on habiter une fiction ?

Bertrand Pleven nous proposa un jeu de rôle autour de l’univers fictionnel de la série télévisée.
Il nous a invité à participer à un jeu géographique basé sur l’espace fictionnel ou encore sur « l’habiter fictionnel ».

François Arnal's insight:

Un superbe café géo où géographie et imaginaire furent au RV. La géographie s'intéresse aux espaces de la fiction et les cafés géos sont de formidables lieux d'échange.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

The Age of Megacities

The Age of Megacities | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
The world is a crowded place, with more than 7 billion people on the planet as of 2014. About half of this population lives in urban areas, and ongoing migration into city centers has given rise to the megacity—a metropolitan area with 10 million people or more.
François Arnal's insight:

La croissance des 10 mégapoles (plus de 7 millions d'habitants) est analysée à partir des images satellites et de l'évolution chronologique. quelques paysages urbains complètent l'étude.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

A designer is creating "smell maps" of cities | CityMetric

A designer is creating "smell maps" of cities | CityMetric | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
When you think of the cities you’ve visited, you probably recall the skyline, the architecture or the quirky details of a city’s streets. You’re less likely, unless the place still had open sewers, to think of the smell. But, according to graphic designer Kate McLean, a city’s smells can be equally unique. Take Glasgow: when McLean, a graphic designer, set out to map the smells of Scotland’s largest city, in different areas, she found perfume, wet moss, carbolic soap, and the rather specific "hot Bovril at the footy".
François Arnal's insight:

Un designer veut créer des cartes des odeurs de la ville, une sorte de rendu du paysage olfactif.

Quand vous pensez aux villes que vous avez visitées, vous vous souvenez sans doute de la ligne d'horizon, l'architecture ou les détails originaux sur les rues d'une ville. Vous êtes moins susceptibles, à moins que l'endroit avait toujours égouts à ciel ouvert, de penser à l'odeur.

Mais, selon graphiste Kate McLean, les odeurs d'une ville peuvent être tout aussi unique. Prenez Glasgow: quand McLean, un graphiste, a entrepris de cartographier les odeurs de la plus grande ville d'Ecosse, dans différents domaines, elle a trouvé le parfum, mousse humide, savon carbolique, et le "Bovril chaud au footy» plutôt spécifique.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Xynthia : le procès de la décentralisation

Xynthia : le procès de la décentralisation | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Les débats du procès Xynthia sont clos. On connaîtra mercredi 15 octobre les réquisitions du procureur de la République contre les quatre prévenus, dont l’ancien maire de La Faute-sur-Mer, René Marratier, et Françoise Babin, ex-première adjointe et présidente de la commission d’urbanisme, poursuivis pour homicides involontaires aggravés et mises en danger après la tempête qui a entraîné la mort de 29 personnes, dans la nuit du 27 au 28 octobre 2010, à La Faute-sur-Mer. Pour ces deux délits, ils encourent au maximum cinq ans d’emprisonnement et 90 000 euros d’amende.

Pendant quatre semaines, la décentralisation s’est incarnée dans l’histoire si banalement nationale de cette petite commune de Vendée, qui se méfiait de la mer et lui tournait le dos avant de se découvrir un avenir radieux dans la satisfaction du « désir de rivage »des papy-boomers qui déferlaient sur ses côtes.

La suite est connue : les terres agricoles et inondables que l’on réservait aux troupeaux se muent en terrains constructibles et se hérissent de pavillons de plain-pied, les taxes foncières entrent dans les caisses, les 900 habitants de La Faute vivent et travaillent grâce aux 20 000 résidents secondaires.

François Arnal's insight:

L'expression d'Alain Corbin : "le désir de rivage" est reprise ici pour désigner cette attirance des populations vers les littoraux et la prise de risque inconsidérée des lotissements à la Faute-sur-Mer. Me Corinne Lepage avocate des parties civiles a souligné qu'il y avais conflit d'intérêt entre les élus et leurs sociétés qui profitaient du boom immobilier.

 

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie
Scoop.it!

Hong Kong vit-il un nouveau Tian'anmen ?

Hong Kong vit-il un nouveau Tian'anmen ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

On l'appelle la révolution des parapluies car c'est ainsi que les manifestants se protègent des gaz lacrimogènes utilisés par les forces de l'ordre pour les disperser. Les téléphones mobiles allumés sont aussi un symbole de ralliement, avec pour mots dièses#HongKongprotests, #hk, #HongKong ou #occupycentral. Et les coups de force de la police ces dernières heures ont finalement eu l'effet inverse de celui escompté : ils ont gonflé les rangs des protestataires. Désormais, ils occupent le coeur de Hong Kong par des dizaines de milliers. Beaucoup d'étudiants et de lycéens rejoints par des citoyens qui réclament davantage de démocratie au pouvoir central de Pékin, via en particulier l'organisation "Occupy Central".
L'ancienne colonie britannique devenue région autonome, mais sous la tutelle du pouvoir chinois, a obtenu cet été le suffrage universel pour élire son chef de l'éxécutif. Sauf que Pékin garde la main pour désigner qui sont les 2 ou 3 candidats. Les protestataires veulent le plein suffrage universel.
Un mouvement étonnament calme et déterminé. Et l'on se demande si la Chine est sur le point de faire face à un nouveau Tian'anmen. Car, comme en 1989, les étudiants sont en pointe du mouvement. Ce lundi par exemple, la mobilisation a été très forte à l'Université Baptiste de Hong Kong. Là où enseigne le sinologue français Jean-Philippe Béja. Pour lui, interrogé par Dominique André, le contexte n'a rien à voir avec celui de Tian'anmen.


Via Céline
more...
Céline's curator insight, October 2, 3:45 PM

Eléments de décryptage. Des similitudes, mais pas de "bégaiement de l'Histoire" ...

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

FIG 2014 : Table ronde. L’esprit des villes : les sens de l’Habiter. Habiter, le propre de l’humain. - Les Clionautes

FIG 2014 : Table ronde. L’esprit des villes : les sens de l’Habiter. Habiter, le propre de l’humain. - Les Clionautes | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

ll fallait savoir jouer des coudes pour réussir à trouver une place pour assister à la conversation croisée de deux philosophes et d’un géographe ! La distance à laquelle nous avons réussi à réaliser des photographies en atteste ! Mais, nous y étions !

Difficile aussi de rendre compte de ce symposium philosophique tant il s’est dit de choses en une heure et demie.

Enthousiaste, Thierry Paquot estime qu’habiter est le plus beau verbe de la langue française (même si c’est un mot allemand…). Heidegger ne dit-il pas dans Etre et Temps (1927) que « la langue est l’habitat de l’être ». Habiter n’a rien à voir avec résider, loger, « c’est être présent au monde et à autrui ». Habiter est la question centrale de la philosophie occidentale qui permet de chercher l’essence des choses. Habiter, c’est exister ! C’est un verbe à dimension existentielle.

Michel Lussault rappelle qu’il aurait été impensable d’inscrire cette thématique au FIG lors de sa création, il y a 25 ans. Alors, habiter renvoyait à l’habitat. Il suffit de se rappeler de la lecture de René Lebeau (Les grands types de structures agraires dans le monde, 1969) et les descriptions de granges et autres maisons rurales accompagnées de schémas. C’est Thierry Paquot qui a permis aux Sciences Sociales de se réapproprier l’habitat. Lussault s’intéresse moins à l’habitat qu’à l’habiter, c’est à dire exister, spatialiser son existence, organiser son espace de vie, sans en faire une question purement fonctionnelle.

Photo F Arnal

François Arnal's insight:

Merci à Catherine Didier-Fevre de nous faire partager ce grand moment de géographie qui a réunit les 3 auteurs d'un même ouvrage :  "Habiter, le propre de l'humain" (Ed La Découverte 2007)

Thierry Paquot, Michel Lussault et Chris Younes. On a pu distinguer le concept d’habitat de celui d'habiter, évoquer l'habitation et la cohabitation.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les crues cévenoles ne sont pas des fatalités - La lettre d'Orion

Les crues cévenoles ne sont pas des fatalités - La lettre d'Orion | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Les crues cévenoles ne sont pas des fatalités

Philippe Pelletier

Chaque année survient l’épisode des «pluies cévenoles», bien connu des climatologues, des météorologues ou des géographes. Chaque année des inondations surviennent dans les zones habitées, parfois dramatiques. Et chaque année, les médias télévisuels mettent spectaculairement le focus sur les dégâts ou les malheurs sans s’interroger sérieusement sur l’enchaînement des causes et des conséquences. Et encore moins sans vraiment dénoncer les responsabilités.

Les pluies à cette époque dans le Languedoc sont récurrentes, attendues si l’on peut dire. Les masses d’air venues du sud, chargées d’humidité après leur passage au-dessus de la mer Méditerranée, rencontrent en effet sur la terre des masses d’air venues du nord et déjà plus froides. Butant sur la chaîne des Cévennes, elles montent en altitude et déclenchent des précipitations, d’abord sur les sommets mais pouvant aussi gagner la plaine.

C’est ce qui s’est passé à Lamalou-les-Bains (semaine 38 en 2014) ou à Alès, puis à Montpellier ou à Lunel (semaine 40). Des experts et des médias parlent promptement d’«événements exceptionnels». Des micros-trottoirs glanés par des micros paresseux parlent même de «jamais vu».

Jamais vu ? Peut-être pour telle ou telle personne croisée par hasard, habitant récent ou ancien de la région, on l’ignore… En revanche jamais vu de mémoire d’hommes et de mémoire locale, certainement pas [1].
François Arnal's insight:

Philippe Pelletier géographe stéphanois en poste à Lyon fait partie du courant de la géographie critique ou libertaire. Admirateur d'Elisée Reclus, il dénonce l'écologisme, les catastrophistes de l’environnement qui nous alertent sur «la planète qui va mourir»  et rappelle la place de la géographie comme science sociale et politique. S’emparer de la géographie et faire acte de citoyenneté, telles sont les propositions de P Pelletier qui dénonce les dérives didactiques d'une géographie scolaire trop influencée par l'écologisme. "Plutôt que de faire calculer «l’empreinte écologique» à des écoliers — avec des méthodes qui laissent songeurs puisqu’il ne s’agit rien moins que de transformer des mètres cubes consommés (d’eau, de bois, de céréales…) en mètres carrés, de surcroît virtuels — une société géographiquement correcte pourrait les emmener sur le terrain, leur montrer les zones inondables, les traces des crues passées, les faire travailler sur des photos aériennes, des cartes anciennes et actuelles. Qui le fait ? Est-ce possible ? Oui. En donne-t-on les moyens ? Non. Doit-on attendre les moyens pour faire réfléchir écoliers, collégiens et lycéens ? Non".

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Pluies intenses dans l'Hérault : catastrophe et gestion du risque - Géoconfluences

Pluies intenses dans l'Hérault : catastrophe et gestion du risque - Géoconfluences | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Depuis le début de l’épisode méditerranéen, dimanche 28 septembre au soir et jusqu'à mardi 30 septembre (4 heures), on a relevé les cumuls suivants : 299 mm à Montpellier (près de 4 mois de pluie d'un mois de septembre), 160 mm à Pézenas (plus de 2 mois de pluie), 156 mm à Béziers (plus de 2 mois de pluie), 153 mm à Prades-Le-Lez (près d'un mois et demi de pluie), 124 mm à Narbonne (un peu moins de 2 mois de pluie), 88 mm à Perpignan (plus de 2 mois de pluie). À Montpellier, le record absolu de précipitations en une journée a été battu le 29 septembre en seulement 3 heures.  Entre 15h et 18h, 253 mm de précipitations se sont abattus sur la ville. Entre 15h et 16h, il est tombé 91 mm, 93 mm de 16h à 17h. On observe en moyenne ce type de cumuls horaires moins d'une fois par siècle dans cette ville.


Via HG Académie de Rennes
François Arnal's insight:

Un dossier de synthèse sur le site Geoconfluences à propos des inondations de Septembre 2014 dans l'Hérault.

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, October 2, 1:24 AM

Un dossier sur l'actualité proposé par Géoconfluences autour de la catastrophe climatique du 29 septembre et surtout de la gestion du risque. On pourra réutiliser ces ressources pour actualiser ses exemples en 5e sur la partie d’Éducation civique intitulée, La sécurité et les risques majeurs. Exploitation également possible en Première.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

«La France périphérique» de Christophe Guilluy: la géographie est un sport de combat

«La France périphérique» de Christophe Guilluy: la géographie est un sport de combat | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Depuis la parution mi-septembre du nouvel essai du géographe, le monde de la recherche est déchaîné: les critiques fusent contre l'ouvrage, accusé de donner une représentation faussée et politique du territoire et, surtout, de ceux qui le peuplent... Qu'en est-il, point par point?

Avec La France périphérique, publié à la mi-septembre, Christophe Guilluy reprend la croisade qu’il a entamée il y a plus de dix ans avec la publication de l’Atlas des nouvelles fractures sociales avec Christophe Noyé, et poursuivie en solo en 2010 avec un court essai, Fractures françaises, qui avait largement inspiré les termes du débat de la campagne présidentielle de 2012, comme la fameuse «fracture sociale» avait été au centre de celle de 1995.

Depuis une vingtaine d’années, ce consultant spécialiste de l’analyse territoriale, géographe de formation, sillonne le pays de mission en conférence, en marge du milieu universitaire. Il est devenu en quelques années l’un des experts les plus écoutés des élus et de leurs collaborateurs dans les territoires, mais aussi l'un des auteurs les plus controversés dans les disciplines de la géographie et de la sociologie urbaines, ce qu'on appelle parfois les urban studies.
more...
François Arnal's comment, October 2, 11:00 AM
La France périphérique, débat autour d’un livre : le dossier de Geoconfluences vient de sortir http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/la-france-peripherique-debat-autour-d2019un-livre
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

BnF - Le jardin et ses créateurs - Bibliographie

BnF - Le jardin et ses créateurs - Bibliographie | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

Photo : Jardins du château de Vaux-le-Vicomte par A Le Nôtre. L’art du jardin a toute une histoire. Espace organisé et composé, il revêt en Europe de multiples facettes : jardins clos de l’Antiquité et du Moyen-Age, jardins peuplés de statues de la Renaissance, jardins géométriques, « à la française » du 17e siècle, jardins paysagers, « à l’anglaise », du 18e siècle. Au 19e siècle, les jardins deviennent des parcs, ouverts à tous, et sont des espaces de respiration au cœur de la ville. Aujourd’hui prime la diversité des expériences. Elles s’appuient notamment sur le respect de l’environnement et la biodiversité. Les créateurs de jardins, au fil des siècles, ont des personnalités et des formations très diverses : jardiniers, paysagistes, architectes, urbanistes, botanistes, scientifiques, plasticiens, philosophes, écrivains…

A l’occasion du quatrième centenaire de la naissance d’André Le Nôtre (1613-1700), concepteur des jardins de Versailles, les « Rendez-vous aux jardins » 2013 mettent à l’honneur les créateurs de jardins. La Bibliothèque nationale de France participe à cette commémoration en ouvrant son « jardin-forêt » au public. Cette bibliographie d’ouvrages disponibles en Bibliothèque d’étude (Haut-de-jardin) invite à la promenade et à la découverte des créateurs de jardins et de leurs réalisations, du 17e siècle à nos jours, principalement en France, à Paris et dans ses environs.

François Arnal's insight:

Consultez cette bibliographie très complète sur les jardins et paysages avec une approche historique, ou contemporaine  des jardins et paysages. De Le Nôtre à Gille Clément, la France est riche en créations de jardins de toute taille et de tous les styles.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

populisme géographique guilluy france périphérique

populisme géographique guilluy france périphérique | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Se soucier de la fragilisation actuelle de certains espaces français périurbains et « ruraux » est indispensable. Mais instrumentaliser ces territoires et leur population pour, sous couvert de scientificité, propager une idéologie identitaire et séditieuse relève d’un populisme géographique dangereux. Non il n’y pas de complot ourdi par les élites métropolitaines et les immigrés contre les « petits blancs » des campagnes. Non La France périphérique, comment on a sacrifié les classes populaires ? de Christophe Guilluy ne dévoile pas des vérités que certains auraient intérêt à tenir cachées. Moins essai que manifeste ou pamphlet, l’ouvrage falsifie la réalité. Il verse dans un radicalisme politique délétère qui écarte toute possibilité de penser et construire collectivement des solutions pour répondre à ces problèmes sociospatiaux et ce de manière conforme à notre idéal républicain et démocratique. Un brûlot malvenu dans une situation sociale, économique, spatiale et politique déjà très difficile.
François Arnal's insight:

Les approches de Christophe Guilluy  , sont souvent critiquées par d'autres géographes au motif qu'elles sont appuyées sur une analyse partielle et partiale et surtout développent une vision erronée des territoires et de leurs dynamiques. "A l'occasion de la sortie de son livre consacré à la "France périphérique", il importe de poursuivre ce travail critique, car le succès médiatique de Guilluy, qui est en soi un symptôme intéressant, ne doit pas conduire à ce que plus aucune voix dissonante ne s'exprime". (Michel Lussault)
Ci-dessus, la contribution de Stéphane Cordobes, qui fut responsable scientifique de la démarche Territoires 2040 à la DATAR.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Cartographies de l'invisible
Scoop.it!

Smart city, ville créative, gentrification... n'ayez plus peur des mots de l'urbanisme

Smart city, ville créative, gentrification... n'ayez plus peur des mots de l'urbanisme | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Notre chroniqueur Julien Damon publie avec Thierry Paquot «Les 100 mots de la ville» le 24 septembre. Petite sélection de notions dans l'air du temps.

Via Batifol Victoire
more...
Batifol Victoire's curator insight, September 25, 2:47 PM

Voici un article aussi intéressant par son fond que par sa forme. Les deux auteurs nous proposent ici 7 définitions en rapport avec la ville, aussi savantes que pertinentes.

La notion de ville créative nous intéresse particulièrement puisqu'une table ronde sera bientôt organisée au lycée Claude Fauriel (St Etienne), impliquant les élèves d'hypokhâgne.

cB's curator insight, September 26, 12:02 AM
La première encyclopédie de poche

Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 43 langues, diffusée, pour les éditions françaises, à plus de 160 millions d’exemplaires, la collection « Que sais-je ? » est l’une des plus importantes bases de données internationales, construite pour le grand public par des spécialistes.


La politique d’auteur, la régularité des rééditions, l’ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l’universalité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d’information et de connaissances adapté aux exigences de la culture contemporaines.


3 800 titres ont été publiés depuis l’origine, par 2 500 auteurs.

 

http://www.puf.com/Que_sais-je:Les_100_mots_de_la_ville ;

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Table ronde publique (21 novembre 2014) : La « ville créative ». L'innovation culturelle et architecturale comme facteur de renouvellement urbain. Moteur économique ou marketing territorial ?

Table ronde publique (21 novembre 2014) : La « ville créative ». L'innovation culturelle et architecturale comme facteur de renouvellement urbain. Moteur économique ou marketing territorial ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

À partir du cas de Saint-Etienne et de comparaisons internationales, la table ronde portera sur l’innovation culturelle et architecturale comme facteur de développement urbain et moteur de croissance économique. En quoi un projet culturel d’ampleur peut-il être porteur d’une véritable dynamique de reconversion des territoires et de renouvellement urbain ? La labellisation de Saint-Etienne comme « ville créative UNESCO de Design » constitue une reconnaissance internationale des actions menées dans le champ du design et de l’innovation dans la continuité d’une tradition stéphanoise de création industrielle et de mis en valeur du patrimoine (Musée d’Art et d’Industrie). La variété des intervenants – chercheurs, professionnels, élus – favorisera la pluralité des points de vue et une approche critique de la notion de « ville créative ».

La table ronde est organisée dans le cadre des « Débats citoyens en Rhône-Alpes » – 2e édition (avec le soutien de la Région, des académies de Lyon et Grenoble) et du Festival « Mode d’Emploi » (Villa Gillet).

Ouverte au public, elle accueillera tout particulièrement des lycéens et étudiants de Saint-Étienne et d’autres établissements rhônalpins (dispositif inter-académique).

À l’issue de la table ronde, les prix du concours de posters sur le thème de la ville (cosmopolite, créative, de demain…) seront remis aux lycéens et étudiants sélectionnés par les partenaires du projet.

François Arnal's insight:

Intervenants confirmés pour la table ronde
 Josyane Franc, directrice des relations internationales, Cité du Design, Saint-Étienne.
 Michel Lussault, géographe, professeur des universités, ENS-Lyon.
 Michel Thiollière, ancien sénateur-maire de Saint-Étienne.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Pourquoi la «neige noire» du Groenland doit nous alarmer

Pourquoi la «neige noire» du Groenland doit nous alarmer | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Ce qui s'est passé dans la région cet été inquiète au plus haut point Jason Box, spécialiste de la glace et activiste climatique.
Jason Box est un chercheur spécialiste de la glace. C'est pourquoi ce qui s'est produit cette année l'inquiète au plus haut point.
Il revient tout juste d'un séjour au Groenland. A l'heure actuelle, la neige y est... noire.
La glace sombre contribue au recul des glaciers. Photo: Jason Box.
Le manteau neigeux du Groenland est recouvert de crevasses qui s'entrecroisent et laissent s'écouler l'eau de fonte très profondément sous la glace. Photo: Jason Box.


François Arnal's insight:

Si le Groenland devient sombre, le pouvoir de réfraction de la lumièr eest modifié (c'est l'albédo) et la fonte des glaces ou la sublimation s'accélèrent. Cette coloration sombre est liée aux cendres libérées par les incendies de forêts boréales. Ces incendies sont causés par le réchauffement climatique et la sécheresse récurrente ce qui amplifie le processus.

 

Cet article est extrait de Future Tense, une collaboration entre l’Arizona State University, la New America Foundation et Slate.com. Future Tense explore la manière dont les nouvelles technologies affectent la société, la politique et la culture

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Comment acheter une île privée

Comment acheter une île privée | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
L'île de Boëdic, ancienne propriété de l'avocat Olivier Metzner située en Bretagne, vient d'être mise en vente pour plusieurs millions d'euros. Alexander Kraft, PDG de Sotheby's Realty France-Monaco nous détaille les particularités de ce marché de niche.

Si Mark Zuckerberg s'est contenté de s'offrir 144 hectares de l'île de Kauai dans l'Archipel hawaïen, pour la modique somme de 52 millions de dollars, de nombreux patrons et stars de cinéma comme Johnny Depp, Leonardo DiCaprio ou encore Richard Branson ont craqué pour une île entière. L'avocat Olivier Metzner, décédé l'année dernière, possédait lui aussi son île bretonne, l'ile Boëdic, perle du golfe du Morbihan située à la sortie de la rivière de Vannes. Elle est aujourd'hui en vente. Mise à prix: près de 7 millions d'euros. S'il reste un marché à part, celui des îles privées est néanmoins accessible dès 250.000 euros, comme l'explique Alexander Kraft, PDG de Sotheby's Realty France-Monaco.
François Arnal's insight:

L'île fait rêver les milliardaires, le marché des îles est assez réduit. En France c'est en Bretagne que l'on trouve des îles à vendre (golfe du Morbihan par ex).

Le prix dépend de plusieurs facteurs. L'un des plus importants est la localisation: une île privée en Europe est beaucoup plus chère qu'une île située dans les Caraïbes ou dans le Pacifique sud, où elle est plus exposée à des risques naturels (tsunami, orages), politiques et légaux (restrictions d'achat pour les étrangers, impossibilité d'acheter en pleine propriété). Les infrastructures sont aussi prises en compte. S'il s'agit d'une île sauvage, il ne faut pas oublier que tout doit être généré sur place, comme l'électricité, l'eau potable etc. L'installation des systèmes correspondants (générateurs, traitement des eaux, etc.) est compliquée et très chère. L'accessibilité est un autre facteur qu'il ne faut pas négliger: peut-on facilement accéder à l'île avec un petit bateau, ou faut-il un embarcation d'une taille certaine voire un hélicoptère?

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

«Game of Thrones a une géographie réactionnaire»

«Game of Thrones a une géographie réactionnaire» | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

"Le générique de Game of Thrones gomme tous les personnages de la série pour ne dévoiler que le territoire de Westeros, ses villes, ses frontières et le Mur, bien sûr. Bertrand Pleven, géographe et spécialiste du cinéma contemporain et des séries, décrypte pour Libération ces images introduisant la célèbre série de fantasy médiévale diffusée depuis 2011 par la chaîne HBO et carton international.

Il y relève les caractéristiques topographiques d'un monde où winter is coming", selon la célèbre formule; et les marqueurs d'un pays découpé et segmenté, de la capital King's landing à Winterfell, la cité du Nord.

François Arnal's insight:

Bertrand Pleven, géographe analyse pour Libération le générique de la série TV la plus regardée au monde en ce moment : GOT (Games of Thrones). Quand géographie et imaginaire sont décortiqués par un géographe spécialiste du cinéma. Ce géographe a animé un excellent café géographique lors du denier FIG de St Dié-des-Vosges en Octobre 2014. Le Café Thiers était plein à craquer et les fans dela série tous géographes ont fait le lien entre géographie et série TV.

more...
Romane&Alice's curator insight, October 13, 6:32 PM

Scoop it de F. Arnal, avec ici un lien intéressant d'un géographe à découvrir d'urgence!

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Quelle est l’influence du milieu urbain sur le climat ?

Quelle est l’influence du milieu urbain sur le climat ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Comprendre tous les effets de l’urbanisme sur le climat : c’est ce que permet la nouvelle carte interactive « Chaleur en ville » réalisée par l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France (IAU IdF). Une application présentée par l’Institut, vendredi 3 octobre, à l’occasion d’une journée d’échange, coorganisée par la Région Ile-de-France, entre professionnels de l’urbanisme et experts en climat sur les enjeux de l’adaptation au changement climatique.
François Arnal's insight:

un bon exemple de lien entre atmosphère et noosphère (ou anthroposphère).

Le milieu urbain a une grande influence sur le climat. L’une de ces manifestations climatiques les plus connues est la formation d’îlots de chaleur. Des différences importantes de température peuvent ainsi être relevées au sein d’une même ville, selon le relief, l’exposition (versant sud ou nord), mais aussi la nature de l’occupation du sol (verdure, étendues d’eau, surfaces construites…), la capacité de la surface de la Terre à renvoyer l’énergie solaire ou encore la « rugosité du sol » (c’est-à-dire sa capacité à permettre la circulation de l’air).

 

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

FIG 2014 : Concours de posters scientifiques MAPPEMONDE - FIG - Les Clionautes

FIG 2014 : Concours de posters scientifiques MAPPEMONDE - FIG - Les Clionautes | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
FIG 2014 : Concours de posters scientifiques MAPPEMONDE - FIG
Du 3 au 5 octobre, espace Copernic 1er étage

lundi 6 octobre 2014, par Catherine Didier-Fevre

« Dans le cadre du FIG, les expositions scientifiques présentent chaque année les travaux de laboratoires et de chercheur-e-s sous la forme de posters portant soit sur le thème général, soit sur le pays invité. Elles constituent une vitrine reconnue des recherches actuelles en géographie tout en contribuant à la reconnaissance du poster comme support à part entière de la communication scientifique.
Doté par l’ADFIG, le prix du meilleur poster est décerné depuis 2001 par un jury composé d’universitaires et de professionnels. Il récompense la qualité de la composition, la clarté du message scientifique et l’originalité de la recherche présentée. »

Cette année, parmi les 21 posters ayant participé au concours, cinq ont été distingués par le jury composé de Béatrice Collignon, Valérie Gélézeau, Martine Drozdz, Benoit Antheaume, Antoine Fleury et Cyrille Suss.
François Arnal's insight:

Le poster scientifique est un exercice de style redoutable : faire passer une information scientifique attrayante, formuler une problématique, une démarche de recherche et proposer de l'iconographie géographique (cartes, paysages ou statistiques)

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Pluies à Montpellier : «Un phénomène météo exceptionnel par son intensité»

Pluies à Montpellier : «Un phénomène météo exceptionnel par son intensité» | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
INTERVIEW- Jamais, depuis les premiers relevés météo en 1957, il n'était tombé autant de pluie en si peu de temps à Montpellier. Pascal Scaviner, responsable du service prévision du site Météo Consult, revient sur le phénomène qui a causé ces pluies diluviennes.

LE FIGARO. - Comment expliquer ce qu'il s'est passé à Montpellier?

Pascal SCAVINER. - Ce phénomène relève d'un «épisode méditerranéen», assez fréquent à cette période et dans cette zone, qui s'explique par la rencontre de l'air chaud et humide remontant de la mer Méditerranée avec un air froid en altitude, venu des terres. Cette instabilité des masses d'air favorise l'apparition d'orages stationnaires, qui ne durent que quelques heures et sont très localisés: ainsi, il est tombé en trois heures 253 mm de précipitations dans le centre de Montpellier, alors que le reste du département a été moins frappé. Ces épisodes orageux sont certes plus fréquents dans les zones de relief, puisque les masses d'air viennent se bloquer sur les contreforts montagneux, mais ils se produisent aussi parfois sur la côte, comme cela fut le cas lundi. Des phénomène très intenses, donc, très localisés, et assez difficile à prévoir.
François Arnal's insight:

Le phénomène qualifié par les géographes , climatologues ou météorologues "d'épisode cévennol" est très connu et très classique. Résultat de la rencontre de l'air chaud tropical humide et de l'air froid polaire, cette confrontation crée une instabilité qui peut déclencher des cumuls de précipitations importants. Ces cumuls (en trois heures 253 mm de précipitations )  occasionnent des débordements comme celui du Lez à Montpellier proche du quartier Antigone qui est heureusement adapté à ces crues récurrentes. Si les dégâts matériels sont importants,  aucune victime n'est à déplorer sur Montpellier.

Lorsque la cause du déluge n’est pas le blocage par un relief, on parle plutôt d’épisode méditerranéen. Dans le cas de Montpellier, c’est plus adapté, car les reliefs des Cévennes et de la Montagne Noire ne sont pas à proximité immédiate. Ces phénomènes naissent avec rapidité et lancent un défi de prévision aux organismes météorologique.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

«Game of Thrones», le générique monde

«Game of Thrones», le générique monde | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Le prélude de la série télévisée, adaptée des romans de George R. R. Martin, annonce un univers sombre, froid et miné par la guerre.

 

 

Bertrand PLEVEN Géographe (équipe Géographie-Cités) 3 octobre

«Game of Thrones», le générique monde (HBO)

«LIBÉ DES GÉOGRAPHES» Une minute quarante-deux, c’est beaucoup pour un générique, mais c’est assez peu, a priori, pour couvrir le monde. Même si celui-ci est fictif et encore un écoumène réduit à une grande île bornée au nord par un glacier et au sud par un détroit ouvrant sur d’autres terres. Game of Thrones, série adaptée par HBO des écrits de George R. R. Martin, en passe par la projection cartographique du royaume des sept couronnes dans la plus pure tradition de la medieval fantasy.

 

Par Florent Latrive et Fanny Lesbros

Cependant, plus encore que couvrir, un générique se

doit de faire émerger l’univers fictionnel. Et là est le beau dilemme auquel se frotte notre objet.

On peut le lire comme une carte télévisée, une forme hybride de l’image concrète et de l’écriture sérielle de l’espace. Pour le dire plus simplement, ce générique est une mise en scène d’une carte, de LA carte.

 

François Arnal's insight:

Bertrand Pleven nous a enthousiasmé à St Dié des Vosges pour le FIG 2014 avec son Café géo sur GOT ( Games of Thrones, royaume désuni, Sheakspeare réssucité. Proposant un jeu de rôle aux participants, les géographes spectateurs ont répondu présent at anlysé divers personnages à l'aune de leurs spatialités ou de leur géographicité.

Bertrand Pleven est professeur agrégé à l’ESPE (ex-IUFM) de Paris – université Paris-IV. Il mène actuellement une thèse de géographie sur les territoires urbains dans le cinéma contemporain et les fictions audiovisuelles à l’université Paris-I au sein du laboratoire Géographie-Cités (UMR 8504). Il est responsable de la rubrique cinéma des Cafés géographiques (http://www.cafe-geo.net) et de la revue Géographie et cultures.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les fondements de la littératie numérique | HabiloMédias

Les fondements de la littératie numérique | HabiloMédias | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Introduction

De nos jours, on dit souvent que les jeunes sont « les enfants du numérique » en raison de leur apparente facilité à utiliser tous les outils technologies. On le comprend aisément : les jeunes Canadiens vivent dans un monde interactif, une culture numérique « sur demande » où ils ont accès aux médias à toute heure et en tout lieu, à volonté. La messagerie instantanée, le partage de photos, les messages texte, les réseaux sociaux, la vidéo en continu et l’Internet sans fil – dans tous ces secteurs d’activité, les jeunes ont pris les commandes et créer une nouvelle façon de « vivre » et de naviguer sur le Net.

Mais cet enthousiasme pourrait engendrer un problème de taille : les jeunes se lancent volontiers dans l’exploration des nouvelles technologies et d’Internet, ils acquièrent rapidement de nouvelles compétences et deviennent plus érudits que leurs ainés en ce domaine; toutefois, en l’absence de guides et de conseillers, ils utilisent les technologies de l’information et des communications (TIC) en amateurs. Cette situation perdure et a de quoi inquiéter car nous sommes en présence d’une génération de jeunes profondément immergés dans le cyberespace sans avoir acquis, pour autant, toutes les compétences nécessaires en matière de littératie numérique.

Nous devons former nos jeunes et les préparer à vivre dans un monde hautement médiatique ; les jeunes doivent absolument acquérir les compétences de la littératie numérique - développer leurs connaissances, renforcer leurs valeurs, posséder toute une gamme d’aptitudes adaptées au numérique, allant de la pensée critique à la gestion de l’information et des communications. De nos jours, nombre d’organismes migrent vers le Net que ce soit dans le domaine des affaires, des services ou même des élections démocratiques ; des citoyens ayant peu de compétences numériques seront fort désavantagés lorsqu’ils auront recours aux services de santé ou gouvernementaux ou lorsqu’ils voudront participer aux activités liées à l’emploi, à l’éducation et à la vie citoyenne.[1]

Il faut donc se poser la question suivante : mais qu’est-ce , au juste, que la littératie numérique ?
François Arnal's insight:

Ce dossier s'adresse aux hypokhâgnes du lycée C Fauriel qui vont devoir cette année se construire une identité numérique ainsi qu'une culture numérique indispensable à la réussite de leurs études. La Littéracie numérique regroupe  une multitude de compétences transversales, allant du simple accès, en passant par la conscientisation et la formation pour informer les citoyens…

Les compétences en littératie numérique sont réparties en trois grandes catégories ou concepts majeurs, soit : utiliser, comprendre et créer.

le principe de curation regroupe ces compétences.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from AP HUMAN GEOGRAPHY DIGITAL STUDY: MIKE BUSARELLO
Scoop.it!

Shocking NASA pics show Aral Sea basin now completely dry

Shocking NASA pics show Aral Sea basin now completely dry | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Once the fourth-biggest lake in the world, the eastern basin of the Aral Sea in central Asia is now completely dry. It is the result of a Soviet-era project to divert rivers for agriculture and a lack of rainfall at its source.

Via Evieira, Mike Busarello's Digital Textbooks
François Arnal's insight:

Dans quelques temps la Mer d'Aral ne sera plus qu'un souvenir gravé dans les Atlas de géographie.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Festival International de Géographie - Habiter en zone à risque et durabilité

Festival International de Géographie - Habiter en zone à risque et durabilité | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 L’habiter » en zone à risque nécessite une connaissance de l’espace de vie et de ses dangers spécifiques, un dialogue entre les citoyens plus ou moins menacés, mais aussi entre citoyens et pouvoirs publics pour trouver des solutions qui dépassent le seul habitat et le seul individu.
L' article inédit publié par Le Diploweb.com dans le cadre de son partenariat avec le 25èmeFestival International de Géographie : "Habiter la Terre", 3-5 octobre 2014, Saint-Dié-des-Vosges.

 

« HABITER » recouvre la dimension géographique des pratiques associées à des lieux. L’ensemble de ces pratiques définit un mode d’habiter (M. Stock 2006), lequel implique des représentations, un ou des réseau(x) de relations (affectives et autres), des modes de vie au quotidien, un usage et des perceptions des lieux habités (campagne, ville, périurbain). C’est un terme « englobant » qui renvoie à la fois à l’habitat, au « toit », à la manière de garantir la santé, la sécurité, l’intimité, la dignité des habitants, mais aussi aux mobilités des individus qui ne se contentent plus d’un ancrage unique. M. Stock (op. cité) utilise le terme de « polytopie » pour souligner ce multi-ancrage, la diversité des espaces de vie et les mobilités associées. Habiter c’est donc à la fois l’habitation, l’intérieur, l’extérieur, l’espace public proche, le rapport à l’espace et au lieu, c’est aussi un rapport aux autres qui recouvre ce que l’on nomme « cohabitation » (M. Lussault 2007). Désormais se pose la question de la durabilité d’habiter. Dans ce contexte, les mobilités, « la polytopie » sont-elles acceptables, souhaitables ? Ou faut-il privilégier l’ancrage ? Peut-on envisager des modes d’habiter durables dans les zones dangereuses ? Or les risques de toute nature (naturels, technologiques, sociétaux…) sont intrinsèquement associés à l’habiter ou plus simplement encore au fait d’exister.

 

 

Le FIG, festival de Saint-Dié-des-Vosges dédié à la géographie sous tous ses aspects : géomatique, littérature, gastronomie, conférences...

François Arnal's insight:

La géographie étudie les risques. sa connaissance des aléas et du territoire permet à cette discipline de réfléchir aux conséquences de l'aménagement des espaces. La prévention des risques permet d'éviter les catastrophes trop souvent qualifiées de naturelles. Cette thématique du risque concerne l'habiter et sera débattue lors du FIG à venir le 3, 4 et 5 Octobre à St Dié-des-Vosges. Quelques élèves de khâgne du lycée seront présents avec leur professeur de géographie.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Marseille, version hautes clôtures

Marseille, version hautes clôtures | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Selon une récente étude, 29% des logements marseillais se trouvent aujourd’hui en résidences fermées. Un phénomène qui touche de plus en plus les classes moyennes.

Portails automatiques, hautes clôtures, digicodes et parfois même vidéosurveillance. A Marseille, les promoteurs immobiliers ne lésinent pas sur la sécurité. Bien au contraire. Selon une récente étude intitulée "Ville passante", commandée par la municipalité et réalisée par les géographes du laboratoire population environnement développement (LPED) de l’université Aix-Marseille, la ville compte aujourd’hui environ 1550 résidences fermées (1). Ces ensembles représentent plus du quart des logements marseillais (29%), jusqu’à 80% dans le 9e arrondissement. A l’exception de l’hyper-centre où elles n'existent pas, ces résidences sont désormais éparpillés aux quatre coins de la ville.

François Arnal's insight:

Les résidences fermées (gated communities) sont nées au Etats-Unis et se propagent dans le monde entier. Des villes commes Buenos Aires, Sao Paulo ou Johannesburg n'échappent pas au phénomène. D'abord réservées aux classes sociales les plus élevées, elles touchent aujourd'hui les classes moyennes. Elisabeth Dorier, géographe analyse ce phénomène sur la ville de Marseille qui compte aujourd'hui plus de 1550 résidences fermées.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

MOOC, Internet, numérique : les profs sont-ils devenus obsolètes ?

MOOC, Internet, numérique : les profs sont-ils devenus obsolètes ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Avec le numérique, est-il encore nécessaire d'organiser des salles de classe pour donner cours?

La classe à l'heure de l'économie de la connaissance

Avec Internet, l'accès à la connaissance est devenu un produit de consommation courante. N'importe quel sujet dispose maintenant d'explications détaillées et d'exemples sur le web. On peut trouver gratuitement des vidéos des plus grands experts internationaux ou des MOOCS, et il est dorénavant possible d'obtenir des corrections en ligne via des systèmes d'auto-évaluation entre étudiants.

A l'heure où de plus en plus de voix annoncent l'obsolescence de l'école, il faut sérieusement se poser la question de la valeur ajoutée pour un étudiant d'aller à la rencontre d'un enseignant en salle de cours. Qu'on s'en indigne ou qu'on s'en réjouisse, Internet est là, et il faut comprendre comment le professeur qui désire enseigner en classe peut s'adapter à cette nouvelle réalité.

Nicolas Glady est Professeur associé à l'ESSEC.

François Arnal's insight:

Ce professeur à l'ESSEC (Ecole de Commerce de la BEL) insiste sur les rôle nouveau des professeurs face à leurs étudiants à l'heure de la massification du numérique.

"Dans un monde où la connaissance n'a plus de valeur - puisqu'Internet est aussi une encyclopédie à portée de pouce - il faut que le professeur dispose d'une légitimité forte pour justifier d'une hiérarchie au sein de la classe. Une des premières fonctions du professeur est bien d'apporter des clés de lecture, et donc une hiérarchisation de l'information. D'expliquer que, contrairement à ce qui est dit volontiers sur la toile, «tout ne se vaut pas.»

 

La légitimité du professeur est apportée par l'expérience qu'il a de sa discipline ou des techniques d'apprentissage, le professeur n'est pas qu'un simple animateur il professe (il développe une vision de son sujet qui lui est propre…). L'école est un espace qui doit permettre l'expérimentation (et donc l'échec ou la compréhension de cet échec) ainsi que l'échange et enfin le plaisir d'apprendre.

La mise à disposition d'une masse d'information disponible sur la toile nécessite un apprentissage, le développement d'un esprit critique ainsi que de nouvelles compétences comme celles de la curation (Scoop-it, Pearltrees, Pinterest, Twitter...).

C'est ce que tentent d'apprendre les hypokhâgnes du lycée Fauriel, un prépa orientée vers le numérique avec succès (3° khâgne publique de France (L'Etudiant 2013).

 

more...
No comment yet.