Géographie : les ...
Follow
Find
18.6K views | +1 today
 
Scooped by François Arnal
onto Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Scoop.it!

Un emblème de la ville durable en Europe : Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne | efficacité électrique : le magazine spécialisé sur l'efficacité énergétique - Rexel

Un emblème de la ville durable en Europe : Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne | efficacité électrique : le magazine spécialisé sur l'efficacité énergétique - Rexel | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

« Ville verte », « Cité solaire », « Capitale écologique » : Fribourg-en-Brisgau est devenue ces dernières décennies une ville pionnière en matière de développement durable. Cette municipalité de l’Etat fédéral de Baden Württemberg, au sud-ouest de l’Allemagne, doit sa réputation à des politiques très engagées menées dans le domaine de l’environnement, des énergies renouvelables, de l’habitat et des transports. Considérée comme un exemple  à suivre, la transition énergétique de Fribourg s’appuie sur trois objectifs : augmenter la part des énergies renouvelables ; atteindre l’efficience énergétique ; favoriser la sobriété énergétique.

François Arnal's insight:

Un des premiers éco quartiers, le quartier Vauban a fait figure d'expérience pionnière dans la ville durable et dans l'application de la Charte d'Aalborg.

more...
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le Billet de Gilles Fumey : Les curateurs en géographie : quelle plus value ?

Le Billet de Gilles Fumey : Les curateurs en géographie : quelle plus value ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Connaissez-vous les curateurs ? Ils choisissent pour vous les œuvres exposées dans les musées ou les galeries momentanément. Ils font des choix, des commentaires et les présentations, le lien avec les artistes et le public. Les curateurs sur internet travaillent sur des plates-formes où les outils permettent de sélectionner des articles et les éditorialiser avant la mise en ligne. François Arnal, professeur au lycée Fauriel (Saint-Etienne, Loire), la pratique avec ses étudiants depuis quelque temps. Une manière de faire des apprentissages numériques différents d’un blog, de Facebook ou Twitter.

 

Pour le professeur de géographie qu’est François Arnal, la présence virtuelle des étudiants sur la toile change son travail. Et si un étudiant s’engage sur ces réseaux ciblés et intelligents, il doit pouvoir être évalué. On ne sera plus dans un marketing de diffusion mais un marketing de discussion. Marc Rougier qui a fondé « Scoop it » le dit autrement : on passe d’un mode contrôlé à un mode contributif. Un manière de contourner les stratégies du web marketing pour bâtir une stratégie numérique. Le Web 2.0 ne représente-t-il pas une audience dépassant aujourd’hui le milliard d’être humains qui constitue un potentiel de diffusion non négligeable ? Dans ce paysage, Scoop.it draîne 500 000 utilisateurs dans le monde et 6 millions de visiteurs uniques chaque mois dans 150 pays, ce qui en fait le meilleur outil de curation du Web pouvant servir aussi bien aux étudiants qu’au grand public et, bien entendu, aux professeurs.

Pour apprendre à maitriser les réseaux sociaux, à mieux choisir l’information en se constituant une identité numérique et pour améliorer l’accès à l’information, deux étapes sont nécessaires : constituer un environnement numérique efficace et opérationnel, puis faire prendre en main par les étudiants « producteurs de savoirs » cet outil. « Une classe connectée sur les ressources numériques est une classe qui échange et crée du contenu », pour François Arnal qui voit dans la curation une réelle plus-value. On peut voir le Pearltrees curation HK42 dans l’hypokhâgne du lycée Fauriel de Saint-Etienne ici. C’est ainsi que l’élève devient un expert.

François Arnal's insight:

Gilles Fumey, professeur de géographie de l’alimentation à l’université Paris-IV Sorbonne et professeur des universités à l’ESPE de Paris nous fait l'honneur d'évoquer le travail de curation que nous effectuons au lycée Claude Fauriel.

more...
No comment yet.
Suggested by Céline
Scoop.it!

Trensistor • Les Grands Espaces : carnet de géographes

Trensistor • Les Grands Espaces : carnet de géographes | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Château-Rouge, l’Afrique pour un ticket de métro ? Pour de nombreux parisiens, Château-Rouge, c’est d’abord un quartier africain au pied de la butte Montmartre, avec ses vendeurs de fruits et légumes exotiques et ses coiffeurs afro. Mais comme d’autres quartiers populaires de Paris, c’est aussi un espace en pleine transformation, et un front de ce que les géographes ont appelé la gentrification.

Pour comprendre ce qui se joue dans les rues et derrière les façades de Château-Rouge, nous sommes partis y faire un tour, guidés par la géographe Marie Chabrol, qui a soutenu en 2012 sa thèse consacrée aux dynamiques commerciales et résidentielles dans le quartier. Elle nous montre comment l’observation méticuleuse d’un terrain permet d’échapper aux clichés et de revisiter les modèles théoriques de la géographie urbaine.

 

Pour poursuivre la visite, quelques conseils de lecture :

Bouly de Lesdain, S. 1999. « Château-Rouge, une centralité africaine à Paris », Ethnologie française, n° XXIX (1), p. 86-99.

Chabrol, M. 2011. De nouvelles formes de gentrification ? Dynamiques résidentielles et commerciales à Château-Rouge (Paris), Thèse de doctorat de géographie, Université de Poitiers (disponible sur http://halshs.archives-ouvertes.fr/view_by_stamp.php?label=SHS&halsid=7mgeoq338d191rnh3ghkikkvt5&action_todo=view&id=tel-00658852&version=1).

Chabrol, M. 2013. Continuités d’usages et maintien d’une centralité commerciale immigrée à Château-Rouge (Paris), Les Annales de la Recherche Urbaine, n°107.

François Arnal's insight:

merci à Céline Autin pour le lien.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Ce que l'orientation des rues de Paris nous dit de son histoire

Ce que l'orientation des rues de Paris nous dit de son histoire | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La géométrie de la capitale nous raconte les principaux épisodes de son développement.

Ceci est une carte visant à révéler l’orientation des rues de Paris. Si elle paraît sophistiquée, sa matière première n’en est pas moins sommaire: les tracés de voies du projet OpenStreetMap.

La couleur d'une rue dépend de son angle sur une échelle de 0 à 90°: deux teintes ont été utilisées, jaune-orangé et magenta, et elles sont d’autant plus claires que l’on se rapproche de l’axe méridien (Nord-Sud) ou parallèle (Est-Ouest). Cet éventail de couleur est organisé de façon à ce que deux rues perpendiculaires aient la même couleur et à ce qu'une rue qui «perturbe» un quartier bien ordonné ait une couleur différente.

Certaines formes sur la carte, par le jeu des couleurs et des juxtapositions, ont éveillé ma curiosité. Simple géomaticien, peu rompu à l’histoire et à l’urbanisme, je me suis réduit à détailler le procédé de fabrication de la carte sur mon blog. Plus tard, je me suis lancé dans un travail d’investigation afin de tenter de la comprendre.

François Arnal's insight:

Par son jeu de lignes, l’ossature de Paris nous rappelle constamment à son berceau, l’île de la Cité. Cette île vit la naissance de Lutèce, en 52 av. J.C., après la victoire de Jules César sur Vercingétorix. À mesure que l’on s’en éloigne, les voies semblent régies par d’autres polarités. Le déplacement dans l’espace suit celui du temps.

Le travail de ce cartographe révèle des structures spatiales héritées. Le treillage de Paris est révélateur.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Géographie et imaginaire
Scoop.it!

LE GÉNÉRIQUE DE HOUSE OF CARDS : LA CAUTION GÉOGRAPHIQUE DE LA SÉRIE ?

LE GÉNÉRIQUE DE HOUSE OF CARDS : LA CAUTION GÉOGRAPHIQUE DE LA SÉRIE ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La série House of Cards met en scène les arcanes du pouvoir politique états-unien, mais la série n’est pas tournée à Washington D.C. Bien que l’action se passe majoritairement dans la capitale fédérale du pays, la série est tournée dans le Maryland, le plus souvent à Baltimore. Pourtant, lorsque l’on suit Frank Underwood (interprété par Kevin Spacey), rien ne laisse penser que l’on est à Baltimore ou ailleurs dans le Maryland. Tout ceci grâce à deux choses : quelques rares scènes subtiles tournées dans la capitale, mais surtout le générique qui met en scène Washington, personnage à part entière de la série.


Via Romane&Alice
François Arnal's insight:

Géographie et imaginaire nous invite à découvrir sous l'angle géographique le générique d'House of Cards.

more...
Romane&Alice's curator insight, January 14, 11:01 AM

Dans cet article, Charlotte Ruggeri propose une analyse du générique de House of Cards, série qui met en scène la carrière politique d'un membre important du Congrès américain, Franck Underwood. 
Les lieux montrés dans le générique jouent un rôle direct, puisqu'ils placent immédiatement le spectateur dans l'ambiance d'une ville américaine tournée vers le pouvoir... malgré un tournage qui se déroule à Baltimore, et non à Washington comme on aurait pu l'attendre. En outre, proposant des géosymboles du pouvoir forts, comme le Capitole, le générique permet de plonger ses spectateurs dans le monde politique et lui fait comprendre que c'est bien d'une lutte politique, d'une lutte pour le pouvoir dont il s'agit. Charlotte Ruggeri analyse bien sûr les éléments du paysage de manière plus fouillée dans son étude.
Petite mise en garde tout de même : quelques spoilers pour ceux qui n'ont pas vu les deux saisons !

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Carte au trésor: pirates Academy et les nouveaux cartographes - Pacha cartographie | Cartographe géomaticien professionnel

Carte au trésor: pirates Academy et les nouveaux cartographes - Pacha cartographie | Cartographe géomaticien professionnel | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
30 nov 2014

Aujourd’hui un extrait du très bon blog de Fabrice Erre, enseignant et auteur de BD qui y raconte son quotidien de professeur d’histoire-géo au lycée Jean Jaurès, près de Montpellier.

On y découvre cette fois le difficile enseignement de la cartographie à l’ancienne, sans smartphone… juste une carte au trésor.
François Arnal's insight:

un peu d'humour en attendant la rentrée demain matin avec les optionnaires histoire géographie où l'on va travailler sur la carte topographique et la méthodologie...

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

La France au défi - La Cliothèque

La France au défi - La Cliothèque | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
« La France est en crise, la France perd son rang, la France doute... » Les « déclinologues », ces chantres de la décadence française, pseudos-experts auxquels les médias offrent une visibilité disproportionnée, ont depuis les années 2000 [1], fait leur miel de ce pessimisme français, qui caractérise tant le paysage politico-médiatique de notre pays depuis une vingtaine d’années.
Alors ? Encore un énième livre sur la déliquescence française ? Non et ce pour plusieurs raisons.
La première tient à l’auteur, Hubert Védrine n’est plus à présenter, tout comme sa compétence et la pertinence de son analyse. Son atout ? Il a beaucoup voyagé, grâce à ses fonctions notamment, et son regard sur la France en est ainsi plus riche et moins étriqué que celui des observateurs traditionnels prisonniers du microcosme parisien. La deuxième, liée à la première, est qu’Hubert Védrine a l’expérience du pouvoir mais également le recul par rapport à celle-ci, cela renforçant grandement la crédibilité de son propos. Enfin, son ouvrage est nuancé, signe d’intelligence et de clairvoyance, il constate et brosse le tableau de la situation française mais sans jamais le noircir à l’excès et sans omettre d’y souligner les innombrables atouts dont dispose le pays. A la suite de ce constat, il en démonte les mécanismes, recherche les facteurs explicatifs et propose les solutions et réformes à mettre en œuvre.
François Arnal's insight:

Très bon compte rendu du dernier ouvrage d'Hubert Védrine ex ministre de Mitterrand (affaires étrangères) réputé pour son expertise, sa compétence et son intégrité. Védrine présente présente un plaidoyer pour la réforme, une réflexion pertinente, nuancée, mais sans concessions sur l’état de la France, sur les Français, la classe politique, les médias et l’Europe et le monde. C’est l’ironie d’une France dépendante pour financer son Etat providence de ces marchés financiers tant critiqués par chez nous mais sans qui, certains transferts publics ne seraient plus possibles ...
Mais comment en est-on arrivés là ? C’est ce que s’efforce de présenter Hubert Védrine dans son ouvrage.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Géographie des émotions - Département de Géographie de l'ENS

Géographie des émotions - Département de Géographie de l'ENS | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Descriptif

Qu’est ce qui fait qu’un espace nous attire, nous effraie ou bien encore nous attriste ? Pourquoi tels espaces sont associés au plaisir, à la peur, au dégoût, à la tristesse, etc. ? Dans le cadre de ce séminaire, nous nous demanderons ce que les émotions permettent, au géographe, de comprendre à la manière dont on pratique et on se représente les espaces et nous envisagerons, en retour, ce que la géographie et les géographes peuvent avoir à dire sur les émotions. Comment le géographe peut-il rendre compte de ses émotions et de celles des autres ? Les émotions sont-elles un simple biais des enquêtes de terrain qui seraient certes à prendre en compte mais toujours en vue de les dépasser ou constituent-elles, au contraire, un objet d’étude géographique à part entière ? Ce séminaire vise à poser les bases d’une géographie (française ?) des émotions.
Planning
15 janvier 2015 : Elise Olmedo Représenter l’espace vécu. Les enjeux d’une cartographie émotionnelle en géographie

Salle W - Immeuble Rateau - 45 rue d’Ulm

12 février 2015 : Barbara Morovich et Pauline DesgrandchampsDe l’émotion personnelle aux émotions de l’autre : impasses et nouvelles méthodes sonores dans les quartiers populaires

Salle du centre Cavaillès - 3ème étage droite - 29 rue d’Ulm

12 mars 2015 : Charlotte Ruggeri et Frédérique Célérier Pour une géographie des plaisirs urbains

Salle du centre Cavaillès- 3ème étage droite - 29 rue d’Ulm

9 avril 2015 : Martin Aranguren La régulation émotionnelle de la distance interpersonnelle dans les métros de Delhi, New York et Paris

Salle du centre Cavaillès - 3ème étage droite - 29 rue d’Ulm

14 mai 2015 : Anne Volvey Quel régime esthétique pour un savoir géographique fondé sur les méthodologies du care  ?

Salle Paul Langevin - 1er étage gauche - 29 rue d’Ulm

4 juin 2015 : Jean-François Staszak La Casbah : émotions (post)coloniales

Salle W - Immeuble Rateau - 45 rue d’Ulm

François Arnal's insight:

Topophilie, topophobie, imaginaire géographique, l'espace n'est pas neutre. Nos représentations nous guident, nous influencent , nous manipulent parfois dans notre vision de l'espace, du territoire ou des lieux. La cartographie émotionnelle, l'espace perçu ou l'espace vécu, les paysages sonores, les mémoires du paysage, autant de thématiques qu'explore la géographie des émotions, une géographie subjective et innovante.

Responsables du séminaire : Pauline Guinard et Bénédicte Tratnjek

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Une nouvelle cartographie pour un monde global

Une nouvelle cartographie pour un monde global | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Avec 60 cartes conçues et documentées par une flopée de géographes, d’historiens et de cartographes, l’Atlas Global offre une lecture originale, décalée et désoccidentalisée du monde d’aujourd’hui.

Une image vaut mieux qu’un long discours. A feuilleter l’Atlas Global, difficile de ne pas en être convaincu. En 60 cartes inédites c’est un monde différent, original et souvent décalé qui surgit simplement sous nos yeux. « Il faut désormais penser l’histoire à l’échelle de l’humanité, dans un nous global » affirmait récemment Christian Grataloup à Enjeux. Des premiers pas de l’Homo sapiens à la géographie du bonheur, du changement climatique aux pays poubelles, du citoyen du monde Jules Verne aux mondes imaginaires de Tintin et Corto Maltese c’est à une nouvelle lecture aussi précise que simple et innovante du monde d’aujourdhui – loin des classiques du genre et des cartes de nos écoles primaires - que nous invitent les auteurs, une équipe de 26 historiens et de géographes patentés sous la direction de Gilles Fumey et de Christian Grataloup, aidés de Patrick Boucheron.
François Arnal's insight:

Un atlas récent réalisé par les 2 géographes Gilles Fumey spécialiste de la géographie alimentaire et culturelle et Christian Grataloup spécialiste de la géohistoire et de la mondialisation.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Définir la France en géographie : un défi - Géoconfluences

Définir la France en géographie : un défi - Géoconfluences | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Cybergéo a publié, un article fort intéressant de Jean-François Thémines et Anne-Laure Le Guern « Définir la France en géographie : des professeurs et des élèves au travail dans l’enseignement secondaire ». Il s’agit d’une analyse réflexive sur la France en géographie (et non de la géographie de la France). La France en géographie fait partie de ces sujets sensibles en ce qu’ils touchent l’identité disciplinaire. Les auteurs remarquent l’absence de mention explicite de cet objet dans les programmes. De quoi parle-t-on, en géographie, quand on parle de la France ?


Via HG Académie de Rennes
more...
HG Académie de Rennes's curator insight, December 30, 2014 2:57 AM

L’article analyse successivement les positions des géographes, puis celles des enseignants d'histoire et géographie, et enfin de leurs élèves. Un compte rendu de recherche tout à fait intéressant à découvrir pour se former et réfléchir à ses pratiques.

Galopeau de Almeida's curator insight, January 2, 4:33 AM
HG Académie de Rennes's insight:

L’article analyse successivement les positions des géographes, puis celles des enseignants d'histoire et géographie, et enfin de leurs élèves. Un compte rendu de recherche tout à fait intéressant à découvrir pour se former et réfléchir à ses pratiques.

Télécours Formation's curator insight, January 2, 5:47 AM

Quel est l'avis des  géographes ? Comment les enseignants d'histoire et géographie envisagent-ils le problème ?  Quelles sont les attentes et les remarques des élèves ? Une manière de s'interroger sur les applications pratiques du savoir théorique.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Christelle Morel Journel : A Saint-Etienne « Avec les projets urbains, la pauvreté doit être combattue »

Christelle Morel Journel : A Saint-Etienne « Avec les projets urbains, la pauvreté doit être combattue » | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

photographie JM Steiner - L'immeuble du quartier Beaubrun photographié par Le Monde, avec 10 mètres de recul à la même date.

 

Les réactions à l'article publié par le quotidien Le Monde portant sur l'état de pauvreté de Saint-Etienne ont été vives. Maîtresse de conférences en aménagement à l'université Jean Monnet Saint-Etienne, Christelle Morel Journel est citée dans l'article mais ne reconnaît que partiellement la ville dans le portrait qui en a été dressé. Avec plusieurs collègues enseignants en études urbaines, elle a corédigé un texte de réponse à l'article du Monde, soumis au journal et diffusé localement. Elle revient sur la question des politiques urbaines et de la pauvreté à Saint-Etienne. Le texte est nourri des échanges avec d'autres collègues universitaires, notamment Georges Gay, professeur de géographie à l'université Jean-Monnet, Saint-Etienne.

Vous ne partagez pas le diagnostic posé sur l’état de pauvreté de certains quartiers de Saint-Etienne ?

Je le partage partiellement. Ce que je ne partage pas, c’est le sort qui est fait à cette situation et à la ville dans son ensemble, qui devient « poisseuse », « pauvre » de manière globale et reste bien « noire » au regard des clichés développés sur son histoire industrielle. De fait, la concentration de la pauvreté dans les pôles urbains est aujourd’hui un fait général, bien montré par l’étude de Jean-Michel Floch pour l’Insee. A ce titre, la situation globale de Saint-Etienne ne se distingue pas radicalement d’autres villes. Les populations pauvres représentent 22 % de la population communale. A Montpellier, Lille, Strasbourg ou Perpignan, la situation est moins bonne avec, par exemple, 25 % de la population communale considérée comme pauvre dans les deux premières villes. Mais, à Saint-Etienne, dans certains quartiers péricentraux, la situation présente et les dynamiques d’évolution des revenus sont effectivement très préoccupantes.
C’est le cas à Beaubrun, sur lequel l’article du Monde se polarise, à Tarentaize. Il y a ici des enjeux forts en termes de rénovation urbaine, et des politiques sont conduites en ce sens dans le cadre de la convention signée en 2005 par la Ville et ses partenaires avec l’Agence de la Rénovation urbaine, et aussi en termes de « droit à la ville » pour les populations fragiles.

François Arnal's insight:

La géographe stéphanoise revient sur l'article polémique et nous livre ici une analyse géohistorique approfondie et objective. Elle ne nie pas la pauvreté et l'état alarmant de certains quartiers comme Beaubrun, Tarentaize, mais souligne des signes d'espoir apparaissent sur les quartiers de Jacquard, du Crêt de Roc ou les opérations de renouvellement urbain portent leur fruits en terme de mixité sociale.

"Les acteurs publics savent bien que les interventions dans les quartiers anciens doivent être poursuivies : la Ville de Saint-Étienne porte ainsi la demande d’une nouvelle convention Anru pour le quartier de Tarentaize-Beaubrun, la question du redéploiement des actions de l’EPA en quartiers anciens est soulevée… Avec les projets urbains, c’est la pauvreté doit être combattue ne serait-ce que parce qu’elle sert à beaucoup, en termes d’arguments électoraux par exemple ! A Saint-Étienne, cela passe aussi indéniablement par l’élaboration d’un projet mobilisateur de l’ensemble du corps social… tel qu’il est. C’est un beau défi alternatif… la ville pourrait y regagner en attractivité."

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Dessin du géographe n°51

Dessin du géographe n°51 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Pour la publication d’un texte de synthèse sur la géomorphologie du Grand Canyon du Verdon (Nicod, 2004), je me suis proposé de visualiser l’ensemble par la réalisation d’un bloc-diagramme. Il m’a fallu me rappeler le souvenir de l’enseignement des maîtres, de mes travaux anciens de doctorant et d’une séance de TP lors de mes débuts d’assistanat à la Faculté des Lettres d’Aix-en-Provence

« Le bloc-diagramme est un modèle de représentation synthétique très intéressant. Non seulement il permet de matérialiser d’une façon particulièrement expressive les traits du relief que la carte représente par des signes conventionnels, mais il peut servir à donner des schémas idéaux, où les relations des formes du relief avec la structure sont clairement mises en évidence » (Martonne, E. de, 1947, p. 514) : exemple classique de celui de la vallée de Chevreuse (fig. 1). Ajoutons que les formes du relief peuvent être habillées, surtout si l’on dispose d’un figuré en couleurs, de nombreuses indications : formations de pentes, sources et rivières, couvert végétal, cultures, voies de communication et implantations humaines … Bref on dispose alors d’une vue perspective du paysage. Ce type de représentation du relief a été très largement utilisé par Emm. de Martonne dans son Traité de Géographie physique (R Courtot, 2010) et dans tous ses ouvrages, et continue d’être utilisé par des enseignants universitaires dans l’initiation à la recherche en géographie physique (par exemple à l’Université de Rennes 2 ( Gayraud, 2014).
François Arnal's insight:

Contrairement à la coupe qui se rapproche de la représentation cartographique avec le relief en plus, le bloc diagramme apporte la profondeur de champ et la perspective qui caractérise le paysage. Difficile à réaliser, c'est néanmoins un excellent outil de représentation spatiale.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Actualités littorales
Scoop.it!

Après le verdict du procès Xynthia, des élus du littoral s'inquiètent

Après le verdict du procès Xynthia, des élus du littoral s'inquiètent | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Des élus du littoral aquitain et charentais-maritime interpellent l'Etat au lendemain du jugement dans le procès Xynthia. Ils ont le sentiment d'être livrés à eux-mêmes


Via Mélissa Malvoisin
more...
Sylvain Rotillon's curator insight, December 13, 2014 3:33 AM

Il y a quelque chose de paradoxal dans cette inquiétude. Certains élus reprochent au contrôle de légalité d'avoir laissé passer des actes illégaux en oubliant simplement de préciser que le signataire de ces actes était l'élu ! On a du mal à suivre, les lois de décentralisation ont supprimé le contrôle de légalité a priori et les collectivités, qui peuvent solliciter les services de l'Etat dès qu'elles ont des doutes sur la légalité d'un permis avant le contrôle a posteriori ne le font pas toujours, même jamais pour certaines communes. Le contrôle a posteriori, quand il est fait systématiquement, permet de détecter un grand nombre d'anomalies, d'illégalités. Dans ce cas, les communes ne retirent pas le permis incriminé et vont en général au contentieux. Mais les élus doivent ici évoquer les actes illégaux qu'ils ont signé et qui sont passés au travers des mailles du filet…

Par ailleurs, réclamer ce contrôle de leurs actes, déclarer que le sujet est trop complexe pour eux (ce qui n'est pas faux), c'est en fait remettre en question leur rôle en tant qu'édile. C'est montrer qu'ils disposent de compétences qu'ils ne sont pas en mesure d'exercer. C'est en fait reconnaître que les communes dans leur format actuel ne sont pas dimensionnées pour traiter de sujets aussi essentiels que l'urbanisme. Alors que la loi ALUR met fin à ce travail des services de l'Etat pour le compte des communes, on se prépare de nouvelles crises de type Xynthia. On transfère des compétences sans avoir tiré les leçons des transferts actuels. A moins d'imposer la gestion de l'urbanisme à l'intercommunalité, tous les éléments sont là pour une prochaine catastrophe.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le Mont-Saint-Michel est quasiment redevenu une île

Le Mont-Saint-Michel est quasiment redevenu une île | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

L'un des monuments les plus visités de France est, depuis vendredi matin, accessible uniquement par un nouveau pont passerelle. Une étape importante" du retour à l'insularité du Mont", a déclaré Laurent Beauvais, le président de la région Basse-Normandie.
sur le même sujet


Les autocars qui conduisent les touristes à la prestigieuse abbaye bénédictine fondée en 966 empruntent désormais la passerelle: le Mont-Saint-Michel est presque devenu une île. Construit pour remplacer la digue-route qui va être détruite d'ici à l'été 2015, ce pont de 760 mètres de long et 11 de large, conçue par l'architecte autrichien Dietmar Feichtinger, était au départ prévue pour octobre.
Retour à l'insularité

"Il s'agit d'une étape importante" du retour à l'insularité du Mont, a déclaré à l'AFP Laurent Beauvais, le président de la région Basse-Normandie (nord-ouest) et à ce titre président du syndicat mixte qui gère le projet lancé en 2006 pour 184 millions d'euros d'investissements publics directs.

Avant même la fin des travaux, le spectacle s'annonce déjà exceptionnel, le 20 février puis le 21 mars, lorsque la marée, avec un coefficient de 118-119, atteindra une hauteur jamais vue depuis 1999 et qui ne se représentera pas avant 2073, selon le syndicat mixte.
Un

François Arnal's insight:

Un nouvelle étape franchie dans l'aménagement durable du Mont St Michel avec la circulation des navettes sur la passerelle. En attendant la destruction total de la route qui risquait à terme de faire perdre au Mont son caractère maritime et son insularité.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Un collecteur d'eau pour l'Afrique

Un collecteur d'eau pour l'Afrique | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Le projet Kickstarter Wraka Water vise à financer en 2015 le test, en Éthiopie, d'un prototype de collecteur de rosée capable de fournir jusqu'à 100 litres d'eau par jour.

POTABLE. 11 % de la population mondiale, soit 768 millions de personnes, n’avait pas accès à l’eau potable en 2011 selon un rapport de 2013 sur les progrès en matière d’assainissement et d’alimentation en eau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Et en Éthiopie, la situation est particulièrement préoccupante. "Les études récentes indiquent que seulement 34% de la population ont accès à un point d'eau de qualité", chiffrent les porte-parole de l'entreprise associative Warka Water.

François Arnal's insight:

L'utilisation de filets pour capter l'humidité de l'air a été inventée au Chili sur les déserts côtiers. Cette technologie douce utilise des énergies renouvelables et des matériaux comme le bambou que l'on peut utiliser sur place. Ces collecteurs d'eau pourraient alors constituer une alternative, dans certaines régions, au fait de devoir creuser des puits parfois à 500 m de profondeur, et de remonter l'eau à l'aide de pompes.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

«Apartheid» : la réponse d'un géographe à Manuel Valls

«Apartheid» : la réponse d'un géographe à Manuel Valls | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

FIGAROVOX/ANALYSE - Pour le géographe Laurent Chalard, les propos du Premier ministre évoquant un «apartheid» pour désigner les fractures françaises sont maladroits. Le problème de la ségrégation ethnique en France est avant tout une question de gestion des flux d'immigration.

 

Le premier ministre dans son discours de vœux à la presse du mardi 20 janvier 2015 a employé un terme fort pour désigner les fractures de la société française, parlant «d'apartheid» à la fois «territorial, social et ethnique». Or, les choix sémantiques sont toujours importants en politique car ils peuvent s'avérer être ensuite largement repris par le reste de la société et devenir des grilles de lecture forgeant les représentations de nos concitoyens.

Dans ce cadre, le propos de Manuel Valls apparaît particulièrement maladroit. Il fait référence à un contexte historique et géographique très particulier, l'Afrique du Sud, qui n'a strictement rien à voir avec la France, et qui, si l'on suit sa définition stricto sensu, laisserait entendre que l'Etat français est responsable de cette situation, ayant volontairement «parqué» certaines populations dans des territoires réservés (nos grands ensembles étant nos bantoustans) et les empêchant de participer au reste de la vie de la société à travers une législation spécifique suivant l'origine ethnique des individus. Cette interprétation erronée risque de renforcer les processus de victimisation et de déresponsabilisation déjà à l'oeuvre parmi les personnes censées subir ce soi-disant «apartheid». Elle viendrait conforter l'idée d'une politique de domination coloniale des élites dirigeantes, qui ne ferait que renforcer les tensions existantes.

François Arnal's insight:

Laurent Chalard est géographe et travaille notamment pour un think tank bruxellois, le European Centre for International Affairs. Vous pouvez le lire sur son blog ici.

https://laurentchalard.wordpress.com/about/

Docteur en géographie de l’Université Paris IV-Sorbonne depuis 2008, ses travaux portent sur plusieurs thématiques : la géographie urbaine, la géographie de la population et la géographie politique. Son champ d’étude privilégié est la France, mais il travaille aussi sur d’autres pays européens et du reste du monde. Auteur ou co-auteur de plus de cent publications variées, son travail a été cité à plusieurs reprises dans la presse nationale : Le Monde, Le Figaro, Libération, Les Echos, Le Point, Direct-Matin, Politis, Sciences-Humaines… Dans le prolongement de ses recherches, il publit aussi des tribunes dans la presse, considérant que, par ses connaissances, le chercheur se doit d’intervenir dans le débat public.

more...
cB's curator insight, January 21, 7:50 AM
François Arnal's insight:

Laurent Chalard est géographe et travaille notamment pour un think tank bruxellois, le European Centre for International Affairs. Vous pouvez le lire sur son blog ici.

https://laurentchalard.wordpress.com/about/

Docteur en géographie de l’Université Paris IV-Sorbonne depuis 2008, ses travaux portent sur plusieurs thématiques : la géographie urbaine, la géographie de la population et la géographie politique. Son champ d’étude privilégié est la France, mais il travaille aussi sur d’autres pays européens et du reste du monde. Auteur ou co-auteur de plus de cent publications variées, son travail a été cité à plusieurs reprises dans la presse nationale : Le Monde, Le Figaro, Libération, Les Echos, Le Point, Direct-Matin, Politis, Sciences-Humaines… Dans le prolongement de ses recherches, il publit aussi des tribunes dans la presse, considérant que, par ses connaissances, le chercheur se doit d’intervenir dans le débat public.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Cabu et les serres d'Auteuil

Cabu et les serres d'Auteuil | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Cabu et les serres d’Auteuil

Ces trois dessins de Cabu s’inscrivent dans le contexte de mobilisation citoyenne née en 2010 pour sauver les serres d’Auteuil, menacées par le projet d’extension et de modernisation de Roland-Garros soutenue par la Mairie de Paris. En mai 2012, notre ami Jean-Louis Tissier, professeur émérite de géographie à l’Université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne, membre du Comité de soutien des serres d’Auteuil, s’était chargé de montrer  le site des serres d’Auteuil au dessinateur Cabu, soucieux d’apporter sa contribution à la mobilisation citoyenne.

François Arnal's insight:

Les cafés géo par l'intermédiaire de JL Tissier géographe et membre du Comité de soutien des serres d'Auteuil (en compagnie de naturalistes ou de paysagistes comme Gilles Clément) reviennent sur la méthode de travail de Cabu. Carnet de croquis en main,il dessinait les paysages et rencontrait les acteurs lors des conflits sur le territoire.

La cause du Jardin des serres d’Auteuil a touché Cabu quand il a eu connaissance du projet d’agrandissement du stade de Roland-Garros.

Il avait spontanément peu de considération pour les prétendus dieux du stade, son Grand Duduche était né  au printemps de l’écologie mais, si le sujet  était dans ses préférences, il voulait voir.

more...
No comment yet.
Suggested by Céline
Scoop.it!

Trensistor • Les Grands Espaces n°3 : la géographie rurale n'est pas morte !

Trensistor • Les Grands Espaces n°3 : la géographie rurale n'est pas morte ! | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Des caprins dans la ville ! L’équipe des Grands Espaces est allée à la rencontre de chèvres… mais pas n’importe lesquelles, puisqu’il s’agit de chèvres urbaines, vivant dans l’agglomération lyonnaise. Bien sûr, elles ne vivent pas en plein coeur de Lyon, mais dans ce que les géographes (et les statisticiens) appellent l’espace périurbain.

Le périurbain est souvent considéré, à tort, comme un espace de campagne peu à peu dévoré par la ville. Pourtant, on voit s’y exprimer un désir de nature entre l’urbain et le rural, qui donne aux agriculteurs un rôle majeur. Une petite visite dans l’ouest lyonnais nous a permis de nous en rendre compte : de la colline de Fourvière aux hameaux de Saint-Laurent-de-Vaux, les géographes Camille Hochedez et Julie Le Gall, accompagnées de Myriam Laval qui nous fait visiter la chèvrerie de sa soeur, démontrent que la géographie rurale « is still alive« .

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

De l’usage contestataire des cartes | Carnet cartographique

De l’usage contestataire des cartes | Carnet cartographique | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Ce billet fait suite au séminaire GRANIT du 12 décembre 2014 (lien) pour lequel j'ai présenté avec Olivier Clochard une communication intitulée "des données de l'enfermement à la cartographie radicale". Je reviens donc ici sur cette séance et j'en profite pour revenir le thème de la cartographie radicale dont j'essaye ici de dessiner les contours. Voici donc ce qui fait selon moi l'ADN de ce qu'est la cartographie radicale. Evidemment, ce qui suit est une proposition soumise à discussion.
François Arnal's insight:

Faire une carte radicale, c'est développer une (contre) vision du monde. C'est proposer une contre-géographie, une vision dissonante de celle couramment admise. C'est créer des cartes « obus » pour « pulvériser la pensée dominante ». Ces représentations peuvent être iconoclastes et artistiques (cARTographie) ou classiquement "bertiniennes (de J Bertin sémiologue et cartographe)". D'autres parlent quant à eux de « cartes en colère » (Philippe Rekacewicz).

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Sur la carte mondiale des tweets, on repère les gares, les aéroports, les aires d’autoroute…

Sur la carte mondiale des tweets, on repère les gares, les aéroports, les aires d’autoroute… | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La Part-Dieu éclaire Lyon.

Dans quels lieux publics tweete-t-on le plus souvent ? Réponse : dans les halls de gare, sur les aires d’autoroute, dans les terminaux d’aéroports. C’est l’un des enseignements de la carte publiée par le programmeur américain Eric Fischer. Ce geek de 41 ans s’amuse depuis quelques années à cartographier divers phénomènes sur le fond libre de droits d’Openstreetmap. On lui doit par exemple une localisation des photographies prises à San Francisco ou à Londres en fonction du lieu de résidence : les touristes et les habitants du cru ne photographient pas les mêmes choses.

François Arnal's insight:

Sur la carte des Tweets les hauts lieux lyonnais ressortent signes de la centralité et de la coprésence : la gare de la Partd-dieu, l'hypercentre vers les Terreaux et le quartier neuf de la Confluence.

Sur la planète, les points verts se répartissent selon deux critères bien connus : la densité de population et la richesse des habitants, qui commande la connexion aux réseaux ainsi que l’accès à la technologie et à l’écriture. On peut ajouter à ces critères la pénétration de Twitter, présent un peu partout dans le monde, mais pas en Chine, où domine le réseau Weibo.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

À Milan, un hectare de forêt planté sur deux tours

À Milan, un hectare de forêt planté sur deux tours | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Deux tours d'environ 100 mètres de haut viennent d'être primées par le prestigieux International Highrise Award 2014. Leur particularité: abriter sur les balcons de chaque façade une véritable forêt d'arbres et d'arbustes, sans oublier insectes et oiseaux.

Les Parisiens rêvent de verdure en ville, de murs végétalisés et de potagers sur leurs balcons? De l'autre côté des Alpes, c'est aux Milanais de plébisciter Bosco verticale (forêt verticale), une réalisation immobilière qui a été inaugurée le mois dernier, après cinq ans de travaux. Le pari de Stefano Boeri, l'architecte signataire du projet, a consisté à planter l'équivalent d'un hectare de forêt sur les balcons des deux tours de 80 et 112 mètres de haut, bâties en plein centre-ville.
François Arnal's insight:

La nature dans la ville est un thème récurrent du XXI° siècle. La présence de jardins suspendus ne date pas d'aujourd'hui même si l'on ne sait pas à quoi ressemblaient vraiment les jardins de Babylone. Il n'empêche que Milan innove avec ce projet de jardin sur des balcons. Si le terme de forêt est usurpé, la présence végétal va jouer un rôle considérable dans l’écosystème urbain et dans l'ambiance générale de la ville.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Christian Grataloup : "Il faut désormais penser l’histoire à l’échelle de l’humanité, dans un « nous » global"

Christian Grataloup : "Il faut désormais penser l’histoire à l’échelle de l’humanité, dans un « nous » global" | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Depuis quand les hommes voyagent-ils, comment les routes ont-elles été tracées, quel impact ont-elles sur l’économie et la société ? Réponses de Christian Grataloup, spécialiste de géohistoire et l'un des promoteurs de l’histoire globale, professeur à l’université Paris VII-Denis-Diderot et à Sciences Po... Retrouvez aussi tous les articles du « spécial histoire » d’Enjeux-Les Echos, « Les routes qui ont changé le monde », parution le 5 juillet 2013.
François Arnal's insight:

entretien avec Christian Grataloup qualifié par les Echos d'historien...

Pour les historiens cela se traduit par une nouvelle approche qu’on appelle l’« histoire globale ». "C’est une manière de replacer l’histoire européenne dans un ensemble plus large. Jusqu’ici ils considéraient le monde comme si eux seuls avaient une histoire – les autres n’étant que des « civilisations » intemporelles, comme si d’histoire ils n’en avaient pas. Notre description du monde et son découpage temporel et géographique procèdent en effet de conventions arbitraires : le Moyen Age n’a aucun sens pour les Chinois ou les Indiens."

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Saint-Etienne regagne des habitants !

Saint-Etienne regagne des habitants ! | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Un gain de population entre deux mises à jour de recensement, ce n'était pas arrivé à la préfecture de la Loire depuis le bilan de 1968 !

L’Insee a publié ce 29 décembre les chiffres de population, pour chaque commune, canton, arrondissement, département et région. Ils entreront en vigueur au 1er janvier 2015 et feront référence dans plus de 350 dispositions législatives ou réglementaires qui organisent la vie locale (finances locales, vie municipale, fonction publique territoriale, etc.).

Bien sûr, ce n'est qu'une photographie de 2012 extrapolée à partir d'un échantillon scientifiquement sélectionné par l'Insee conformément à ses nouvelles méthodes appliquées déjà depuis plusieurs années mais l'institut vient officiellement d'annoncer que Saint-Etienne reprenait des habitants. La capitale de la Loire passe en effet de 170 049 habitants en janvier 2011 à une population légale (janvier 2012 donc) de 171 483, soit plus de 1 400 Stéphanois supplémentaires !

Un véritable événement puisque cela n'était pas arrivé depuis la fin des années 60. Depuis 1968, la commune partie à cette époque de 223 000 habitants, voyait sa population sans cesse reculer, de manière dramatique, perdant plus de 50 000 habitants en 45 ans. Cette bonne nouvelle démographique pour la capitale du département, plus personne n'osait vraiment l'envisager...

Xavier Alix
François Arnal's insight:

Pour retrouver les statistiques démographiques de la France en 2015 : http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/default.asp

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

L'union sacrée des Stéphanois contre « Le Monde »

L'union sacrée des Stéphanois contre « Le Monde » | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Esprit de Noël, es-tu là ? Voilà une histoire peu banale. Celle d’une ville, Saint-Etienne, qui semble avoir fait l’union sacrée (ou presque), dans une belle démonstration de solidarité, contre un article de journal. Une belle histoire d’arroseur arrosé, où Le Monde tient le rôle de la dinde, qui se prend plein de marrons, faute d’avoir su anticiper les ressorts psychologiques d’une cité à la fierté chevillée aux murs.

Une histoire édifiante de notre temps, aussi, où les réseaux sociaux démontrent leur puissance face aux tigres de papier. Une histoire si classique de politique, enfin, où un maire a su habilement manœuvrer, en se saisissant de l’occasion qui lui était offerte de se poser en héraut de l’honneur local bafoué.

Retour en arrière. C’est un article plutôt ordinaire, publié en tête de page 11 de l’édition pas plus extraordinaire du 9 décembre, qui a mis le feu aux poudres.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/12/26/retour-sur-une-indignation-collective-a-saint-etienne_4546299_3224.html#0XTbDgWKDPwEJ09d.99
François Arnal's insight:
Le quotidien Le Monde revient sur le terrain polémique de "St-Etienne capitale des taudis". La réaction des stéphanois et l'union sacrée sur les attaques pressenties contre leur vile montre que l'identité territoriale des stéphanois est très forte. Il existe ici comme dans d'autres villes minières un fierté revendiquée du passé industriel et minier et une blessure profonde sur le passé révolu. Pour Philippe Peyre, le directeur-conservateur du Musée de la mine.
"C’est un territoire de gens venus d’ailleurs, pour des raisons économiques. C’est un territoire qui a connu une crise psychologique majeure, qui s’en est plutôt bien tiré, mais qui a parfois tendance à se voir mourir. Il y a ici, plus qu’ailleurs, une absence de sérénité face au passé et une difficulté à se trouver un chemin d’avenir, qui explique peut-être la virulence des réactions ».

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Nantes Métropole - C'est quoi une éco-métropole ?

Nantes Métropole - C'est quoi une éco-métropole ? | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

tes métropole proose de riches infographies sur l'urbanisme et les projets de la métropoleC'est quoi une éco-métropole ?

Nantes et Saint-Nazaire forment un duo de métropoles. Entre les deux cités, des villes et des villages partagent avec elles un destin commun. Celui de devenir une éco-métropole, c'est-à-dire une ville du XXIe siècle, à la fois dynamique sur le plan économique et respectueuse de la nature, de l'agriculture et du patrimoine industriel.

François Arnal's insight:

Le site de la communauté urbaine de Nantes Métropole propose une série d'infographies sur l'urbanisme et les ses différentes composantes (déplacements, biodiversité, métropole, projets de ville créative...)

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Concours 2014 « S’engager pour les quartiers » / A la Une / A la une / Accueil - ANRU - Agence nationale pour la Rénovation Urbaine

Concours 2014 « S’engager pour les quartiers » / A la Une / A la une / Accueil - ANRU - Agence nationale pour la Rénovation Urbaine | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Concours 2014 « S’engager pour les quartiers »
Le Grand Prix ANRU du concours 2014 « S’engager pour les quartiers » est « Le Crêt de Roch » (Saint-Etienne)
Grand Prix ANRU du concours 2014 « S’engager pour les quartiers »

© www.gillescohen.com

Les 4 trophées 2014 ont été décernés jeudi 27 novembre par Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville, Pierre Sallenave, Directeur Général de l’ANRU, Vincent Baholet, Délégué général de FACE et Alain Roumilhac, administrateur FACE.

Lire la suite

Chacun des 4 lauréats s’est vu attribuer une dotation de 10 000 euros.

Le « Grand Prix » ANRU, sélectionné parmi ces 4 lauréats, est allé à l’association « Rues du développement durable », de Saint-Etienne, qui a reçu une dotation supplémentaire de l’ANRU 10 000 euros. Le groupe VINCI récompense ce même projet, « Le Crêt de Roch », en lui décernant le prix « Création d’activité et développement économique ».

François Arnal's insight:
L’ANRU met en œuvre des projets de renouvellement urbain afin de transformer les conditions de vie de 5 millions d’habitants

A travers le Programme National de Rénovation Urbaine (12,350 milliards d’euros en provenance de l’ANRU et de ses partenaires, qui génèrent 45 milliards d’euros de travaux) et le Programme « Quartiers Anciens », l’ANRU intervient notamment sur les logements, les espaces publics, les équipements scolaires, les crèches, les commerces, l’activité économique.

L’ANRU mène également des actions en faveur de l’insertion par l’emploi. L’ANRU agit pour le développement des internats de la réussite et de la culture scientifique, technique et industrielle au titre du Programme d’Investissement d’Avenir.

Le Cret de Roch, quartier collinaire de St-Etienne fait l'objet d'un vaste programme en cours de réalisation qui vient d'être primé.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Saint-Étienne veut défendre son image mise à mal par un article du Monde

Saint-Étienne veut défendre son image mise à mal par un article du Monde | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Un article du quotidien du soir qualifiait la ville de «capitale des taudis». Furieux, les Stéphanois se sont mobilisés afin de montrer que la vie peut tout à fait y être agréable.

Le 9 décembre dernier, un article dans Le Monde qualifiait Saint-Etienne de ville «frappée par la crise industrielle» et dont le centre-ville est «miné par la pauvreté». Le papier fait état «d'immeubles délabrés qui donnent le bourdon» et de «bâtisses qui tombent en ruine».

Quelques lignes plus tard, l'envoyée spéciale résume Saint-Etienne en «capitale des taudis». Une phrase qui n'a pas été du goût des Stéphanois, qui trouvent que l'article délivre une image bien trop pessimiste de leur ville.
François Arnal's insight:

L'article qui a choqué les stéphanois la semaine dernière sur les "taudis et la suie" a entraîné une mobilisationde la population stéphanoise sur les réseaux sociaux.

more...
No comment yet.