Géographie : les ...
Follow
Find tag "géographie"
14.0K views | +9 today
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Suggested by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Michel Lussault : «Rhône-Alpes a plutôt intérêt à ce que Lyon aille bien»

Michel Lussault : «Rhône-Alpes a plutôt intérêt à ce que Lyon aille bien» | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Une interview de Michel Lussault, professeur à l’Ecole normale supérieure de Lyon et spécialiste de géographie urbaine. Il dirige l’Institut français de l’éducation (ex-INRP) et a proposé pour la Datar quatre scénarios d’évolution de la métropolisation française.
La création de la métropole lyonnaise va-t-elle changer la donne territoriale régionale ?

Oui, incontestablement. S’il y a un tissu urbain en France où une métropole pouvait se créer, c’est bien Lyon. La création de la métropole va renforcer le poids de Lyon dans la région. Elle se retrouvera plus au centre de la nouvelle région Rhône-Alpes - Auvergne qu’actu­ellement en Rhône-Alpes. Lyon est une des métropoles européennes qui a le plus de potentialité. En France, il n’y en a pas d’autre, hormis le cas particulier de Marseille. Avec Lyon, la France peut avoir un deuxième pôle d’entraî­nement après Paris, l’équivalent de Francfort, Munich, Stockholm, Birmingham, Manchester, voire de Barcelone.



François Arnal's insight:

Vu de St-Etienne et du Forez, la concurrence lyonnaise est parfois mal vécue, Michel Lussault propose des pistes pour redonner du dynamisme à une vaste région en devenir Rhône-Alpe-Auvergne autour d'une métropole de dimension européenne.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from carto mapping - la carte et ses usages
Scoop.it!

La géographie de l'école élémentaire aux filières universitaires, Mappemonde n°113

La géographie de l'école élémentaire aux filières universitaires, Mappemonde n°113 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Parce qu’elle vise, d'une façon générale, à l'amélioration des connaissances géographiques et de  l'information sur les lieux et les territoires, la revue M@ppemonde s’est toujours intéressée à la sphère scolaire. Trois raisons fondent cet intérêt. La sphère scolaire constitue tout d’abord une part de son lectorat potentiel. Ensuite, parce qu’elle transmet les savoirs géographiques jugés utiles à la formation de chaque nouvelle génération, elle demeure un motif de curiosité, de questionnement et d’intervention (Fontanabona, 1994; Brunet, Gaudin, 1999). Enfin, l’école est un terrain d’investigation des problèmes originaux que posent la fabrique et la transmission de ces savoirs géographiques. Le présent dossier témoigne de cet intérêt pour le champ didactique qui analyse les contenus en tant qu’ils sont objets d’enseignements et d’apprentissages (Reuter, 2007). Jean-François Thémines.


Via HG Académie de Rennes, cB
François Arnal's insight:

La revue universitaire Mappemonde revient sur la différence entre géographie scolaire et géographie universitaire. Les objectifs et les outils de cet enseignement sont ainsi analysés.

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, September 12, 10:38 PM

Un dossier conséquent qui analyse certaines approches de nos programmes scolaires en Géographie. Au sommaire :

- Introduction: La géographie scolaire
- Ma petite géographie
- Le paysage en collège
- Images du risque dans les manuels
- L'UE actrice de la mondialisation
- Produire des images d'un quartier

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Festival International de Géographie - FIG 2014

Festival International de Géographie - FIG 2014 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Le FIG, festival de Saint-Dié-des-Vosges dédié à la géographie sous tous ses aspects : géomatique, littérature, gastronomie, conférences...

Habiter la Terre

L’expression indique que l’être humain — individu ou groupe — s’arrête dans l’espace terrestre. Temporaire ou permanent l’abri, qu’il soit simple cabane ou palais, inscrit une marque sur la Terre, une géographie. 
La demeure est plus qu’un ancrage ou un enracinement puisqu’elle peut être mobile, recouvrir différentes formes et même être poly-topique, par choix ou par contrainte.
L’habiter crée des espaces et donne du sens aux lieux, de la maison à l’agglomération, de la tente à l’immeuble, du campement au territoire… Il induit de l’approprié, qui peut être individuel ou collectif, conscient ou inconscient, concret ou symbolique. 
La «Terre», ici comprise dans l’acception de territoire plutôt que de substance vivante, devient l’espace investi, matériellement, intellectuellement et affectivement. Sont en jeu des formes d’habitat mais aussi des manières d’habiter, au quotidien comme dans la longue durée. Elles se déclinent à toutes les échelles : du monde (habitabilité et durabilité) aux intérieurs domestiques (espace privé, enjeux fonciers et immobiliers), en passant par la région et le local (architecture, urbanisme, aménagement du territoire en ville comme à la campagne). 
Habiter revêt une dimension singulière, individuelle et familiale mais aussi collective : le hameau, le village, la ville, la métropole. Cette disposition dans l’espace comporte une dimension politique par les formes d’organisation qui se mettent en place, au niveau de la commune notamment. Des questions se posent : le citoyen qui apparaît comme l’habitant par excellence est-il plus légitime que le nomade, le travailleur migrant ou le touriste ?

François Arnal's insight:

Béatrice Collignon spécialiste des Inuits et Philippe Pelletier spécialiste du Japon (et ancien élève de #Fauriel) sont les directeurs scientifiques de ce festival annuel et gratuit. Ils définissent ici ce qu'est l'habiter dans sa dimension spatiale et sociale c'est à dire dans sa dimension géographique. Les Khâgneux optionnaires de Géo du lycée Fauriel se rendront à ce festival scientifique le 3 Octobre 2014

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Un pont sur la Neretva

Un pont sur la Neretva | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

Sans questionnement géographique particulier, je croque des lieux de vie, de passage, de mémoire. Lors d’un voyage entre Split et Sarajevo,  le temps d’un détour touristique, je sors mes crayons et dessine sur une feuille de papier volante d’un café le pont de Mostar, d’une hauteur de 20 mètres au dessus de la rivière. Ce sont finalement les touristes sur ce pont qui accrochent mon regard : ils sont nombreux malgré le mauvais temps et la pluie fine qui les fait glisser sur ce pont vouté, et le multiculturalisme les caractérise.

 

Le pont de la ville de Mostar est le symbole d’une histoire ancienne, d’une guerre récente des Balkans qui a conduit à sa destruction en 1993, d’une volonté de réconciliation entre des communautés bosniaque et croate par sa reconstruction et un symbole politique fort par une reconnaissance internationale au patrimoine mondial de l’Unesco en 2005. D’ailleurs le toponyme de Mostar vient de most, le pont dans la langue qu’on appelait serbo-croate.

François Arnal's insight:

Les étudiants qui découvrent la géographie dans l'enseignement supérieur découvrent également le poids du dessin, du croquis, du schéma, du modèle graphique comme outil d'analyse de l'espace géographique. Le site des Cafés Géographiques a ouvert depuis longtemps une rubrique intitulée "le dessin du géographe" où l'on retrouve des dessins et croquis de paysages des pères de la géographie française mais aussi des travaux contemporains comme celui de Anne Cadoret.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Marseille, entre aménagement et déménagement
Scoop.it!

Un cas aporétique de gentrification : la ville de Marseille

Un cas aporétique de gentrification : la ville de Marseille | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Le processus de gentrification apparu dans les années 1960 découle des mutations socio-économiques d’un territoire urbain central. Il implique le départ des catégories sociales défavorisées au profit de celles plus nanties. Les villes portuaires en mutation offrent un substrat généralement favorable à son développement. À travers l’exemple de Marseille, soumise ces dernières années à de grands projets de rénovation, cet article propose une géographie des espaces embourgeoisés ou en voie d’embourgeoisement. L’étude comparée des différents quartiers du centre-ville révèle les difficultés du processus et illustre parfaitement les divergences entre les changements voulus par les pouvoirs publics locaux et les attentes des habitants.

Via City's citizen
more...
City's citizen's curator insight, May 18, 2:12 PM

Marseille semble demeurer rétive au phénomène global de gentrification qui, partout dans le monde, draine les classes socio-professionnelles supérieures vers le centre-ville, et ce, en dépit des campagnes visant à renforcer l'attractivité des quartiers centraux.
Le phénomène de gentrification a été constaté dans la plupart des grandes agglomérations du monde, où il s'est peu à peu mis en place naturellement. On a ainsi pu observer que ce changement de population avait des répercussions économiques, sociales et culturelles sur l'aire concernée. Par la suite certains acteurs tenteront de mettre en place une gentrification artificielle. L'étude des cas de gentrification naturelle permet de cibler les zones qui possèdent initialement un potentiel plus important : proximité des emplois, des activités sportives et culturelles, faible coût de la vie, transports, logements de taille convenable...
Marseille présente désormais certains des atouts favorisant la gentrification : suite au déménagement de l'ancien port à Fos-sur-Mer, certaines aires du centre-ville ont été délaissées et deviennent ainsi intéressantes. Depuis les années 90 la ville tente de mener son hyper-centre à recouvrer un regain d'activité, notamment avec "Euroméditerranée", projet d'intérêt national visant à requalifier et re-dynamiser le centre. Cependant si certains objectifs économiques ont bien été respectés, il semble que la gentrification ne soit toujours pas d'actualité au sein de la cité phocéenne.
Cela peut s'expliquer par le simple fait que cette tentative de gentrification, accomplie artificiellement par des acteurs privés, n'a pas suscité l’intérêt des populations visées. Ces dernières  ne semblent pas être séduites par la solution "clef en main" et préfèrent être intégrées à un processus de revitalisation. A cette "mise à l'écart" s'ajoute l'image négative des quartiers concernés héritée de l'expulsion des anciens habitants, ce qui entraîne un sentiment de culpabilité chez les potentiels acquéreurs. De plus, l'image que renvoie l'hyper-centre de Marseille est marquée par la pauvreté, l'insécurité et l'insalubrité. L'implantation de logements est d'ailleurs en concurrence avec celles de commerces et de locaux d'entreprises dans certains quartiers.
Les politiques urbaines marseillaises ont donc été soit de trop petite ampleur, soit menées de façon trop violente. On pointera également le manque de volonté d'interactions et de concertations avec les populations concernées.

Rescooped by François Arnal from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Dossier Brésil : Géopolitique d’une puissance émergée - Carto n° 23, Mai-Juin 2014

Dossier Brésil : Géopolitique d’une puissance émergée - Carto n° 23, Mai-Juin 2014 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

En 2002, un film fascinant et troublant était diffusé dans les salles obscures du Brésil. L’histoire d’un homme dont les mœurs dérangent la société bien pensante du Rio de Janeiro du début du XXe siècle. Il n’a aucune limite : sexe, drogue, prostitution, danse et capoeira, travestissement… ; une personne animée d’une force intérieure capable de tout pour sortir de la pauvreté et de l’anonymat. João Francisco dos Santos (1900-1976), qui a vraiment existé, était Madame Satã, dont la vie a été adaptée au cinéma par Karim Aïnouz. Si la comparaison peut paraître osée, son destin ressemble à celui de son pays, ancienne colonie portugaise exploitée pour ses ressources accueillant des esclaves d’Afrique (dont était issu João Francisco dos Santos), ancienne dictature isolée jusqu’au retour de la démocratie en 1985 et, surtout, à l’effervescence de la période de Luiz ­Inácio Lula da Silva (2003-2011). Le géant sud-américain – sa superficie atteint 8 515 767 kilomètres carrés, soit plus de 15 fois la France métropolitaine – allait alors prendre son envol pour montrer au monde qu’il fallait compter sur lui.
En 2014, alors que les Brésiliens accueillent la Coupe du monde de football entre le 12 juin et le 13 juillet et éliront leur prochain président en octobre, le pays n’est plus, pour beaucoup, une puissance émergente. Elle a émergé, faisant de Brasilia une capitale qui compte sur l’échiquier international du XXIe siècle. Le Brésil est la septième puissance économique mondiale, juste derrière le Royaume-Uni et la France. Il attise les convoitises de ces Européens fatigués d’une crise sans fin. Finis les clichés autour de la samba. Il a lutté durement pour cela et il est là aujourd’hui. Un constat flatteur pour la présidente Dilma Rousseff, en fonction depuis 2011, mais qui ne doit pas cacher de nombreux paradoxes et défis : des inégalités sociales massives et grandissantes, des excès urbains faisant presque oublier les favelas, une gestion compliquée de l’Amazonie… Quel est l’avenir du Brésil ? Une question que se posent près de 200 millions d’âmes prises dans la mondialisation.
Une interrogation que formulent sans doute aussi de nombreux Chinois. Alors que rien de semble arrêter la République populaire sur l’autoroute du développement, ses habitants étouffent. Et pas au sens figuré, les taux de pollution de l’air atteignant des niveaux extrêmement dangereux pour la santé et, a fortiori, pour l’avenir du pays… On pourra découvrir une cartographie de cette contamination dans les pages « Environnement » de ce numéro, tandis que la section « Actualité » analyse notamment la situation politique en Algérie, au Portugal et en Thaïlande, mais n’oublie pas de donner au football une lecture géopolitique. Certes, assimiler ce sport au Brésil reste un cliché, mais le pays s’apprête à être, au moins pendant un mois, la capitale mondiale du ballon rond.


Via HG Académie de Rennes
more...
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le Forum Mondial Urbain de Medellin – Ville, Vie et Innovation

Le Forum Mondial Urbain de Medellin – Ville, Vie et Innovation | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Le Forum Mondial Urbain (WUF) de Medellin est la plus importante conférence de niveau mondial consacrée au phénomène urbain.

La chronique du Pr. Moreno, ce mercredi, est consacrée à un événement majeur pour la communauté internationale travaillant sur la ville et l’habitat urbain : le 7ème Forum Mondial Urbain, organisé par UN-Habitat et la Ville de Medellin. Le Forum s’est tenu dans cette magnifique ville de Colombie, qui se distingue depuis plusieurs années déjà par sa politique très innovante.
François Arnal's insight:

Le Forum (5 au 11 Avril 2014) a rassemblé cette année 22 000 personnes, dont 500 experts de 142 pays. Son slogan « Urban Equity in Development – Cities for Life » résume parfaitement, non seulement l’axe autour duquel cet événement s’est déroulé, mais aussi, bien au-delà, l’esprit de cette manifestation internationale, en mettant en avant la ville vivante, la ville fragile et vulnérable, la ville résiliente, l’intelligence citoyenne, la transformation urbaine et l’inclusion sociale au cœur de celle-ci, les révolutions technologiques porteuses de nouveaux usages et nouveaux services.

Face à la fragmentation, la réponse est dans l'inclusion.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Homosexualité et homophobie dans le monde
Scoop.it!

La "gaytrification" : l'exemple du Marais

La "gaytrification" : l'exemple du Marais | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

"Le Marais va-t-il rester le quartier gay francilien ?" est un article publié le 3 mai 2013 sur franciliens.demain.wordpress.com, et qui traite de la possible disparition du "quartier gay" que représente le Marais à Paris, en raison de la dispersion des établissements LGBT.


Via Noémie & Sarah
François Arnal's insight:

Géographie du genre, après la "gentrification, voici la "gaytrification" par Nono, Sarah  et Marie étudiantes en Hypokhâgne à St-Etienne.

more...
Noémie & Sarah's curator insight, April 27, 9:42 AM

Cet article permet de mettre en évidence le phénomène de "gaytrification" d'un espace ; il est formé à partir du terme de gentrification, autrement dit le quartier passe du statut de quartier « populaire », voire « ouvrier » ou « immigré », à celui de quartier « aisé », voire « bourgeois » ou « huppé », de l’image d’un quartier insalubre, peu agréable, voire dangereux à un quartier vivant, embelli et « convivial » ou « branché » (Bidou-Zachariasen, 2003 ; Fleury, Van Criekingen, 2006), la différence étant que la gaytrification a pour acteurs les homosexuels. En effet, le quartier du Marais à Paris a fait l'objet d'une gaytrification, ce qui lui vaut le surnom de "quartier gay", en raison de ses nombreux commerces et établissements LGBT. Mais la dispersion de ces établissements amène le quartier à être de plus en plus sujet à la gentrification. L'article établit une divergence des opinions à propos de ce sujet, à savoir ceux qui préféreraient conserver un "quartier gay", dans lequel ils se sentent bien, protégés au sein de leur communauté, et d'autres qui encouragent au contraire ce développement du quartier, afin, peut-être un jour, "de ne plus avoir besoin d'établissements LGBT", mais des "bars où tout le monde se mélange", bien qu'il s'agisse là, sûrement, selon la source, d'une "utopie".

Si le sujet vous intéresse, voici un autre article ( http://www.metropolitiques.eu/Les-gays-acteurs-de-la.html )  dans lequel il est question de la gaytrification.

cB's curator insight, May 28, 11:00 PM

Si le sujet vous intéresse, voici un autre article (http://www.metropolitiques.eu/Les-gays-acteurs-de-la.html ;)  dans lequel il est question de la gaytrification.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Dominique Marchais dans les pas des géographes (ruralistes)

Dominique Marchais dans les pas des géographes (ruralistes) | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La ligne de partage des eaux est un long-métrage documentaire (1h48) réalisé par Dominique Marchais, sorti en salle le 23 avril 2014, et distribué par Les films du losange. En ces temps de vulgate populiste sur le supposé dysfonctionnement du « mille-feuille territorial », les occasions de redonner du crédit, à ce que l’on préfèrerait appeler « le jeu d’échelle démocratique », sont suffisamment rares pour être notées. En se penchant sur les causes et les conséquences des mutations paysagères sur un bassin versant, appréhendé comme un écosystème, l’enquête géographique de Dominique Marchais apporte avec beaucoup de finesse une nécessaire nuance ondulatoire dans cet océan de contre-vérités territoriales et de tsunami réformiste. Dès le titre, la métaphore géographique de la ligne de partage des eaux, si elle renvoie à la frontière qui sépare des bassins versants, apparait aussi comme une ligne politique reliant des individus et des groupes qui ont quelque chose en partage

François Arnal's insight:

Pierre Marie George nous livre ici ses réflexions de géographe ruraliste sur ce film qui nous interroge sur les territoires et leur devenir. La frontière entre urbain et rural s'estompe et les questions de durabilité ou d'environnement avec leurs conflits d'acteurs se posent ici comme ailleurs.

Article à compléter par l'émission de France Culture en compagnie de Michel Lussault :  33 minutes

Réforme du territoire, et si on parlait un peu géographie physique ?

http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-2eme-partie-reforme-du-territoire-et-si-on-parlait-un-peu-geographie-physiq

 

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Paysages et géographie des séries TV : Voyagez dans le décor de Game of Thrones

Paysages et géographie des séries TV : Voyagez dans le décor de Game of Thrones | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

La série télévisée triomphe sur les écrans du monde entier. Ses lieux de tournage deviennent des sites touristiques très fréquentés. Découverte de Westeros et d'Essos en cinq pays.

La quatrième saison a été lancée le 6 avril aux États-Unis, sur la chaîne HBO. Plus de 14 millions de ­téléspectateurs s'étaient entichés de chaque épisode de la précédente. Submergés par les demandes de téléchargement en ligne, les serveurs ont rendu l'âme. En France, la série eut les honneurs de Canal+ et de D8.

 

Sa nouvelle mouture est diffusée chaque lundi soir, vingt-quatre heures donc après les États-Unis, uniquement sur la chaîne OCS (Orange Cinéma Séries).

 

Malgré cette confidentialité, le phénomène Game of Thrones donne le frisson à toute une génération de connectés, de 15 à 45 ans, qui retiennent leur souffle à chaque rebondissement d'une saga médiévale dont tous les pros des plateaux saluent la qualité. Décors, scénario (David Benioff et D. B. Weiss) d'après les romans de George R. R . Martin (A Song of Ice and Fire) qui ne renient pas nos Rois maudits de Maurice Druon, jeu des acteurs (Peter Dinklage, Emilia Clarke, Kit Harington, etc.), images de synthèse au réalisme déroutant montrant les dragons venus des royaumes mystérieux du Nord, musique (Ramin Djawadi) et même création d'une langue, le dothraki, dotée de 1800 mots, parlée par les guerriers nomades. Évidemment, la série bat aussi des records au rayon des téléchargements illégaux. C'est la rançon de son triomphe.

François Arnal's insight:

Le géographe curieux aura à cœur de découvrir les lieux de tournage, de débusquer un paysage glaciaire en Islande , une tourbière ou une coulée de lave en Irlande, un karst et une forêt méditerranéenne en Croatie et à Malte, les remparts d'Essaouira.

Dubrovnik sert de lieu de tournage et devient Port-Real, lumière des Sept Royaumes. Split, autre pépite classée par l'Unesco est retenue pour les tournages, ainsi que la forteresse de Klis (à 10 km de Split) posée à flanc de rocher avec ses murailles à trois épaisseurs, ses tourelles médiévales et son point de vue spectaculaire sur l'Adriatique autant que sur l'arrière-pays. Les forteresses de Minceta, Bokar ou Lovrijena sont devenues les châteaux des Lannister.

Les paysages filmés dans GOT deviennent des lieux touristiques avec des parcours proposés par les agences de tourisme qui profitent du succès planétaire de la série TV.
more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

La composition des modèles dans l'analyse spatiale Roger Brunet lien Espace géographique lien Année 1980 lien Volume 9 lien Numéro 9-4

La composition des modèles dans l'analyse spatiale  Roger Brunet   lien Espace géographique  lien   Année   1980   lien Volume   9   lien Numéro   9-4 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Les sociétés organisent leur espace, et cette organisation, qui a ses règles, est l'une des conditions nécessaires à leur
reproduction en tant que sociétés. On nommera chorèmes les structures élémentaires d'organisation de l'espace, en nombre
limité, dont un premier inventaire raisonné est proposé ici. Ils sont autant de signes exprimant, en général, des stratégies de
domination de la nature et des autres. La combinaison de ces chorèmes produit l'organisation spécifique des espaces
particuliers. On en esquisse ici la théorie, et une méthode de recherche correspondante, méthode expérimentale qui se fonde sur
l'emploi de modèles spatiaux, la composition de modèles élémentaires en modèles spécifiques, et leurs relations avec les
modèles théoriques et généraux : ce qui est une voie vers la solution de la contradiction entre méthodes déductives et méthodes
inductives, entre approches nomothétiques et approches idiographiques.

François Arnal's insight:

Cet article écrit par le géographe français Roger Brunet en 1980 n'a pas trop mal vieillit, il développe le concept d'organisation spatiale et s

propose un certain nombre de structures élémentaires de l'analyse spatiale à savoir , les chorèmes.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Tempêtes atlantiques, érosion, urbanisation et aménagement durable : des enjeux d’avenir - Histoire-géographie et éducation civique - Éduscol

Tempêtes atlantiques, érosion, urbanisation et aménagement durable : des enjeux d’avenir - Histoire-géographie et éducation civique - Éduscol | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
1. Le fort recul ponctuel du littoral atlantique aquitain durant l’hiver 20142. Les sites d’observation des dynamiques littorales3. Vers une nécessaire réflexion sur la possible relocalisation géographique des activités et des biens sur les littoraux face aux aléas naturels4. En complément : le site du FOREDD du CRDP d’Amiens sur l’Education au développement durable
François Arnal's insight:

Un dossier général proposé par le Ministère de l'Education sur les littoraux et leur aménagement.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Fractures territoriales et aménagement des territoires - Géoconfluences

Fractures territoriales et aménagement des territoires - Géoconfluences | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Christophe Guilluy, l’auteur de Fractures françaises, François Bourin, 2010, réédité chez Fammarion, 2013, s’explique dans un long entretien dans la Gazette des communes, après le vote par le Parlement du projet de loi d’affirmation des métropoles, le 19 décembre 2013: « Le modèle métropolitain ne fait pas société.

Laurent Davezies et Michel Lussault, invités de l’émission La Grande Table, sur France Culture, le 28 janvier 2014 échangent sur le thème « Les fractures françaises au miroir de la crise », 34 mn. L. Davezies, auteur de « La crise qui vient, la nouvelle fracture territoriale », 2012, prend ses distances avec C Guilluy car les inégalités territoriales ont reculé depuis 50 ans grâce aux politiques publiques. Il montre aussi que les effets de concentration se renforcent aujourd’hui dans les métropoles, avec un creusement des inégalités, mais que les effets d’entraînement redistribuent encore sur le reste du territoire. Les deux géographes échangent sur la réforme territoriale à venir et réfléchissent sur le pessimisme ambiant révélé par l’enquête du CEVIPOF sur les fractures françaises en janvier 2014.


Via HG Académie de Rennes
more...
HG Académie de Rennes's curator insight, February 4, 11:44 AM

Un excellent billet de Géoconfluences exposant le débat entre géographes sur les « fractures françaises » et la définition d'une politique d'aménagement des territoires pour y répondre. A la croisée des dernières recherches universitaires, une mise au point passionnante !

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les collectivités territoriales à l’heure des réformes

Les collectivités territoriales à l’heure des réformes | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Pendant des décennies, enseigner les collectivités territoriales hexagonales était simple : l’État jacobin concédait des compétences territoriales selon trois échelles allant du local au régional : trente-six mille communes, quatre-vingt-seize départements, et vingt-deux régions. En réalité, les complications ne sont pas nouvelles. Les départements révolutionnaires ont été redécoupés (par exemple, le Rhône et Loire). Certains ont été ajoutés (le Territoire de Belfort…). En 1964, au mépris de la numérotation et au grand dam de nos grands-mères-qui-avaient-appris-leurs-départements, la Seine et la Seine-et-Oise ont été charcutées pour donner naissance aux célèbres 75, 78, 91, 92, 93, 94 et 95. Les régions, créées sous la IVe République, ont donné lieu à des découpages variés avant que la loi Defferre les érigeât en collectivités à part entière en 1982. (On se souvient du référendum sur la décentralisation en 1969, dont le rejet aboutit à la démission de De Gaulle et retarda la réforme.) A la même date, la Corse obtint un statut particulier qui la dota d’une assemblée élue au suffrage universel.

François Arnal's insight:

Jean benoit Bouron nous propose une synthèse bien illustrée sur une question complexe : le "mille feuilles territorial"... A l'heure où les régions sont en attente de fusion, cette mise au point est salutaire.

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, September 16, 10:26 PM

Une ressource utile pour les élèves de lycée, notamment en classe de Première. Le document est conçu et proposé par Jean-Benoît Bouron, professeur à Lyon et président de l'Association les

géothéquaires.
cB's curator insight, September 17, 8:44 PM

Téléchargez ici le fichier au format PDF : Kit de Survie Collectivités Territoriales

http://geotheque.org/wp-content/uploads/2014/09/1ère-Kit-de-Survie-Collectivités-Territoriales.pdf ;

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les îles : laboratoire du monde de demain ? - Sciences - France Culture

Les îles : laboratoire du monde de demain ? - Sciences - France Culture | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Les îles : laboratoire du monde de demain ?

02.07.2014 - 14:00

Les îles représentent-elles des bouts du monde dévoluent au tourisme ou au delà des clichés paradisiaques que l'on peut en avoir sont-elles des interfaces redistribuant les flux de circulations mondiaux ? Comment se forge l'identité de ces territoires particuliers  et l'insularisme constitue-t-il une composante prégnante de cette identite ? Dans cette optique quid de la relation frontière/île dans celles qui sont divisées ? Enfin, Quels impacts le changement climatique risque-t-il d'avoir sur leurs écosystèmes singuliers ?

 

François Arnal's insight:

Pensez à vous abonner à l'émission de géographie et des sciences de la terre sur ITunes et gardez en archives les meilleurs moments proposés par Sylvain Khan.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Géographie et imaginaire
Scoop.it!

Atlas des géographes d’Orbæ (Tome 1) | François Place

Atlas des géographes d’Orbæ (Tome 1) | François Place | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Cet atlas s'inspire des anciennes cartes et mappemondes. Les premiers cartographes ont parfois inventé des villes et des royaumes. Ils ont peuplé les déserts et les forêts d'animaux étranges ou fabuleux, semé les mers de monstres marins. Dans cet atlas, les lettres de l'alphabet donnent leur forme à un pays différent. On visite chacun de ces pays par un conte ou une légende… Tome 1 :  "Du pays des Amazones aux îles Indigo"   Cartes        

Via Romane&Alice
François Arnal's insight:

François Place est un auteur qui publie des mondes imaginaires, vous y retrouver des îles merveilleuses.

more...
Romane&Alice's curator insight, August 30, 3:59 PM

Découvrez ici l'imaginaire d'un illustrateur français, François Place, qui imagine un monde voisin du nôtre, qu'il illustre par des paysages aux détails captivants.
Véritable encyclopédie, le premier tome "Du pays des Amazones aux îles Indigo" nous fait voyager dans ce monde imaginaire, où chaque région représente une lettre de l'alphabet, merveilleusement visible -et lisible- sur des cartes aux allures toujours aussi surprenantes.
Si certains paysages créés par l'artiste peuvent nous rappeler ceux de notre planète Terre, nous préférerons nous laisser porter par le récit accompagnant les illustrations, mais surtout par la complexité et la vraisemblance de ce monde totalement inventé. Chaque paysage, chaque région possède sa faune et sa flore atypique, ses coutumes propres, et donc son identité, qu'il présente tel un ouvrage scientifique.

Finalement, c'est un monde similaire au notre, avec une pointe de merveilleux qui nous est offert par cet illustrateur dont l'imaginaire demeure aussi vraisemblable que chimérique. Ici, la géographie entre donc au service d'un autre univers, celui de la création.

 

Avis aux rêveurs, le voyage dans ces différentes régions ne vous en laissera plus insensible!

François Arnal's curator insight, September 11, 12:03 AM

Repéré par Romane et Alice, un incontournable de la cartographie imaginaire. A découvrir d'urgence.

cB's curator insight, September 11, 10:10 PM

François Place est illustrateur...

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Un pont sur la Neretva

Un pont sur la Neretva | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

Sans questionnement géographique particulier, je croque des lieux de vie, de passage, de mémoire. Lors d’un voyage entre Split et Sarajevo,  le temps d’un détour touristique, je sors mes crayons et dessine sur une feuille de papier volante d’un café le pont de Mostar, d’une hauteur de 20 mètres au dessus de la rivière. Ce sont finalement les touristes sur ce pont qui accrochent mon regard : ils sont nombreux malgré le mauvais temps et la pluie fine qui les fait glisser sur ce pont vouté, et le multiculturalisme les caractérise.

 

Le pont de la ville de Mostar est le symbole d’une histoire ancienne, d’une guerre récente des Balkans qui a conduit à sa destruction en 1993, d’une volonté de réconciliation entre des communautés bosniaque et croate par sa reconstruction et un symbole politique fort par une reconnaissance internationale au patrimoine mondial de l’Unesco en 2005. D’ailleurs le toponyme de Mostar vient de most, le pont dans la langue qu’on appelait serbo-croate.

François Arnal's insight:

Les étudiants qui découvrent la géographie dans l'enseignement supérieur découvrent également le poids du dessin, du croquis, du schéma, du modèle graphique comme outil d'analyse de l'espace géographique. Le site des Cafés Géographiques a ouvert depuis longtemps une rubrique intitulée "le dessin du géographe" où l'on retrouve des dessins et croquis de paysages des pères de la géographie française mais aussi des travaux contemporains comme celui de Anne Cadoret.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from La Revue des Périodiques
Scoop.it!

L’avenir des villes moyennes françaises en question - Géoconfluences

L’avenir des villes moyennes françaises en question - Géoconfluences | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Sur France Culture, le 7 mai 2014, les géographes Philippe Estèbe et Michel Lussault, invités de l'émission La Grande Table, analysaient la réforme territoriale d'un point de vue géographique : « La ruralité existe-t-elle encore ? », 34 minutes. Le débat déborde largement la question posée dans le titre de l'émission.

La réforme territoriale annoncée pose la question de l’avenir des villes moyennes, souvent préfectures ou sous-préfectures. Avant même l’annonce de la disparition des départements, Daniel Béhar et Philippe Estèbe s'interrogeaient : « Les villes moyennes, espaces en voie de disparition ? » dans Libération, 12 mars 2014. « Les villes moyennes illustrent cependant un enjeu de l’aménagement contemporain du territoire : les trajectoires divergent lorsque l’uniformité républicaine se décompose. »


Via HG Académie de Rennes, reyser
more...
HG Académie de Rennes's curator insight, May 14, 6:05 AM

...et bien d'autres ressources recensées par Géoconfluences. À découvrir.

Pour les Finistériens notamment, une carte très intéressante intitulée "Les polarités au sein du pays de Brest" page 18 du pdf de la DATAR à télécharger ici : http://territoires2040.datar.gouv.fr/IMG/pdf/t2040_n3_5aubert.pdf D'une manière générale, le n°3 de la revue Territoires 2040 qui traite "Les villes intermédiaires et leurs espaces de proximité - état des lieux et problématiques" aborde très largement le cas de la ville de Brest.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Énergies et minerais. Des ressources sous tension - Ouvrages - La Documentation française

Énergies et minerais. Des ressources sous tension - Ouvrages - La Documentation française | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Pétrole et gaz, conventionnels ou non, charbon, cuivre, or, terres rares ou phosphates, les produits énergétiques et miniers sont hautement stratégiques. Ressources non renouvelables et inégalement réparties, elles sont une clé de lecture de notre monde contemporain, de ses tensions et de ses défis. L’explosion récente de la demande génère des tensions sur ces produits, qui acquièrent une importance géopolitique croissante. L’enjeu est aussi environnemental et sociétal : la question de la gestion durable des ressources se pose dorénavant plus que jamais.
François Arnal's insight:

Par Bernadette Merenne-Schoumaker géographe belge spécialiste de l'énergie.

Au sommaire

Le point sur
Des tensions fortes et récentes
Des marchés mondialisés
Géopolitique des ressources
Enjeux sociétaux et contraintes environnementales

Thèmes et documents :

Des tensions fortes et récentes
Le poids croissant de la Chine
Charbon, l’explosion de la demande
Le boom des hydrocarbures non conventionnels
Le nucléaire après Fukushima
Cuivre, un métal sous tension
L’enjeu des terres rares

Des marchés mondialisés
Les grands marchés à terme des matières premières
Un monde du négoce en mutation
De nouvelles stratégies pour les grands groupes
La mondialisation du marché des diamants

Géopolitiques des ressources
Russie, géopolitique des tubes
Le Qatar à la conquête du monde ?
Les richesses convoitées du Groenland
Le Maroc, royaume des phosphates
La stratégie bolivienne du lithium
Ressources et conflictualité

Enjeux sociétaux et contraintes environnementales
Des politiques énergétiques européennes
Les marchés du carbone
L’offshore : des contraintes fortes
Les impacts de l’industrie minière au Pérou
Économie pétrolière : quel développement ?
Catastrophes et accidents : quelles conséquences ?
Économiser, recycler et accroître l’efficacité

 

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Cultures et créations dans les métropoles-monde (2014)

Cultures et créations dans les métropoles-monde (2014) | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

DU DIMANCHE 25 MAI (19 H) AU DIMANCHE 1er JUIN (14 H) 2014

(Colloque de 7 jours)

DIRECTION : Michel LUSSAULT, Olivier MONGIN

L’urbanisation en profondeur des sociétés est entrée depuis quelques décennies dans une phase particulièrement active. D’ici à une ou deux générations, le mouvement d’imposition de la nouvelle "condition urbaine" sera achevé, à l’échelle terrestre.

Ce nouveau monde urbain est scandé par des métro et mégapoles qui en constituent des attracteurs. Parmi leurs attributs, figure sans conteste celui d’être des organisations fondées sur la créativité, l’innovation sociale et la culture.

Cette fonction culturelle des organisations urbaines est aujourd’hui aussi importante que leur fonction économique et, en lien de plus en plus étroit avec elle, s’emblématise à travers des grands équipements, des événements majeurs, mais il n’est pas pertinent de l’y réduire. Reprenant en la transposant une longue tradition de l’analyse urbaine, notamment anglophone, on pourrait même postuler que les métro et mégapoles, de par leur densité, leur diversité, leur intensité, constituent des environnements particulièrement propices à la création et à la culture.

Ce colloque approchera cette question à la fois de façon historique et théorique, de façon thématique (en abordant des sous-champs particuliers) et de façon spécifique (en proposant une focale sur la place de Plaine Commune). Il s’agit de consacrer une attention particulière à cette communauté d’agglomération labellisée, dans le cadre du "Grand Paris", territoire de "culture et création" On pourra ainsi analyser les choix qui y sont réalisés et les comparer à ceux effectués dans d’autres cas de métropoles-monde.

François Arnal's insight:

Sept jours de réflexion sur le devenir des maga ou métro-poles, des milieux de culture et de création avec une réflexion sur L'urbain créatif et le nouveau contrat géographique. Le renouvellement urbain dans des métropoles-mondes par la Création et la patrimonialisation
Les plus grandes villes du monde sont d’intenses lieux de connexion, de concentration d’hommes et d’activités ainsi que des lieux de création. Si les deux premiers points sont régulièrement analysés dans la littérature scientifique classique, le dernier mérite qu’on s’y arrête. Ce n’est que depuis une période récente que les géographes de l’urbain s’intéressent au potentiel créatif de la grande ville.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Urbanisme et géographie urbaine

Urbanisme et géographie urbaine | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Quelques formes urbaines. Trames, grilles, traces, treillage, matrices, plan, site, paysages...
François Arnal's insight:

Réviser ses bases en géographie urbaine grâce à des repères visuels. Pinterest est basé sur l'iconographie, c'est un site de curation orienté sur l'image. Il permet comme les autres sites de curation de retrouver les pages Internet d'origine en cliquant dessus (sauf pour certaines images personnelles importées juste sur Pinterest). En cliquant sur ces images on les obtient en grande dimension.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les ultra riches s'emparent des villes n° 1225 du 24 avril 2014 | Courrier international

Les ultra riches s'emparent des villes n° 1225 du 24 avril 2014 | Courrier international | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Dans le Financial Times, le chroniqueur britannique Simon Kuper souligne : “Il y a une loi incontournable de la vie au XXIe siècle. Lorsque quelque chose est désirable, les 1 % les plus riches s’en emparent. Les grandes villes sont de plus en plus des citadelles de l’élite... où les 1 % se reproduisent.” Ce n’est nulle part plus frappant qu’à Londres, où oligarques russes et autres ploutocrates s’offrent tout ce qu’il y a de plus beau dans le centre historique, chassant les moins fortunés vers les banlieues lointaines (Lire cet article). Le phénomène est tout aussi prononcé à New York, où il entraîne l’exil des classes créatives et sape le dynamisme culturel de la ville (Lire cet article). Plus loin encore, en plein essor économique, la cité-Etat autoritaire de Singapour est devenue un aimant pour les nouveaux super-riches d’Asie

François Arnal's insight:

La fragmentation est à l'oeuvre dans les grandes métropoles (les villes-monde). En 2013, 85 % des logements neufs de Londres ont été vendus à des acheteurs étrangers, avec une demande fortement poussée par les investisseurs originaires d’Asie de l’Est. Le marché de l’immobilier haut de gamme est dominé par les capitaux étrangers : près de la moitié des biens de plus de 1 million de livres a été achetée par des particuliers ne résidant pas au Royaume-Uni. A Moscou, à Kuala Lumpur, à Pékin et à Singapour, les investisseurs se pressent dans les salons immobiliers pour acheter

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, April 25, 11:33 PM

A découvrir pour alimenter ses connaissances et ses réflexions sur les transformations des espaces urbains dans le monde.

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Stations de sports d´hiver

Stations de sports d´hiver | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Découvrez l'architecture et les paysages des stations de sport d'hiver.

Architecture et urbanisme de Megève, Courchevel 1850, Flaine, Avoriaz, Les Arcs et Les Karellis...

Entre 1920 et 1980, les stations de sports d’hiver construites dans les Alpes ont été de véritables laboratoires d’urbanisme et d’architecture. À travers la présentation de 6 d’entre elles (Megève, Courchevel 1850, Flaine, Avoriaz, Les Arcs et Les Karellis), les auteurs montrent comment les concepteurs ont répondu à ces nouvelles commandes par des créations originales propres à chaque site.

L´histoire des stations de sports d´hiver

Grâce à de nombreuses photographies et plans d´architectes, découvrez ces stations de sports d´hiver depuis leur fondation : du domaine skiable aux stations sans voiture, du chalet skieur au studio cabine, ce livre témoigne du caractère novateur de ces aménagements. Rarement montrés, les intérieurs rivalisent eux aussi d’ingéniosité.

François Arnal's insight:

Ouvrage commandé au CDI, un bon aperçu des paysages de montagne bouleversés par l'invention ds sports d'hiver. La Montagne a été un laboratoire pour l'urbanisme de loisirs avec des modèles  réutilisés ailleurs (modèle de la station intégrée).

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Russie et géographie
Scoop.it!

Pour une géographie sonore

Septembre 2012_HD Un film de Kévin MAUREL Voyage & Découverte

Via Barbara et Estelle
François Arnal's insight:

Barbara et Estelle nous font découvrir la géographie sonore. Le paysage ça s'écoute aussi...

more...
Barbara et Estelle's curator insight, March 29, 4:54 AM

Le montage vidéo de Kévin Maurel offre une saisie visuelle des villes comme Moscou ou Saint-Pétersbourg, mais n'est ce pas là une réduction considérable de son travail que d'évoquer uniquement un champ purement visuel ?

 

 

 

Plus qu'une perception optique, ce montage au caractère hybride nous propose une réflexion sur les possibilités d'une géographie du bruit ou encore une géographie des sons. Mélanger le visible et l'audible. Ce projet géographique semble à première vue une idée saugrenue et pourtant "l’espace sonore" semble être indissociable de l’espace visuel qu'il définit. Pourquoi ne pourrait-on pas envisager de redécouvrir la ville en fermant les yeux? Un espace sonore définit par des rires d'enfants, le chant des oiseaux, le son d'une circulation en fond et le souffle d'un vent léger dans les arbres semble définir à lui seul un espace résidentielle. "Le monde des sons n’est pas uniforme et au contraire il présente, pour qui veut bien tendre l’oreille, de grandes disparités tant sur le plan temporel que sur le plan spatial. L’analyse de ces variations justifie l’entrée géographique et fonde les recherches dans la discipline." (voir lien ci-dessous) Ainsi, en visionnant cette vidéo ouvrez les oreilles et bouchez vous les yeux: entendez vous le passage proche d'une voiture de police avec sa sirène, les bruits désagréables de la circulation automobile et le passages des trains, les bruits de portière et le départ d'un tramway , les klaxons, l'eau qui coulent des fontaines, le bruit des piétons sur les places publiques,  ...etc

 

 

 

document complémentaire: 

 

https://www.youtube.com/watch?v=WUXBAoWp9Fg

 

http://cybergeo.revues.org/5034

 

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

« Les Français ne sont pas prêts à quitter le littoral malgré les tempêtes »

« Les Français ne sont pas prêts à quitter le littoral malgré les tempêtes » | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Sept départements sont en vigilance orange vagues-submersion. La géographe Catherine Meur-Férec alerte sur les dangers de l'urbanisation massive en bord de mer, qui accélère l'érosion.

Pour Catherine Meur-Férec, géographe à l'Institut universitaire européen de la mer de l'université de Brest (Finistère), estime que l'érosion du littoral, amplifiée par une urbanisation massive en bord de mer, va s'accélérer dans les années futures, causant « des dommages plus fréquents et plus élevés ». Il faudra alors « changer les mentalités » et « internaliser le coût du risque ».

Pourquoi le littoral français est-il si vulnérable aux tempêtes ?

Catherine Meur-Férec : Le littoral français est plus vulnérable qu'il y a cinquante ans. La première raison réside dans l'installation de biens (habitations, commerces, etc.) à proximité de la mer, une urbanisation qui s'est accélérée durant les Trente glorieuses avec la démocratisation du tourisme balnéaire et la périurbanisation près du littoral. Or, la côte est un élément naturel en mouvement. Les dunes, les plages ou les galets font l'objet d'une dynamique intense sous la force de la mer et des vents. En cas de houle de tempête, la dune lâche du sable à la mer – on peut alors perdre jusqu'à dix mètres sur le littoral – qu'elle récupère lors des houles de beau temps.

En durcissant la ligne de rivage, on empêche ces échanges naturels de sédiments. Quand des houles de tempêtes arrivent sur une digue, par exemple, elles emportent le sable non pas des dunes mais de la plage, qui s'amaigrit. Les vagues fragilisent également les constructions en les touchant directement. Au final, le littoral s'érode et recule. On estime qu'un quart du trait de côte métropolitain, soit 1720 kilomètres, recule du fait de l'érosion marine. Ce grignotage, ainsi, que la présence de zones au-dessous du niveau de la mer, entraîne des risques de submersion, c'est-à-dire d'inondations temporaires des habitations et des activités humaines. Selon le ministère de l'écologie, 5900 km2 de terres se situent sous le niveau d'une crue centennale.

François Arnal's insight:

Les propos des géographes depuis plus de trente ans sur l'artificialisation menaçant le littoral seront ils enfin entendus par les aménageurs. Plus que jamais le mode "doux" s'impose ainsi que le "repli stratégique".

more...
No comment yet.