Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
28.9K views | +0 today
Follow
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

La plage, fabrique d'une touristi(cité) idéale - Cairn.info

La plage, fabrique d'une touristi(cité) idéale - Cairn.info | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Il faut sans doute commencer par s’étonner de l’existence de la plage comme nous y avait invité Jean-Didier Urbain (1994). Disons-le tout de suite, la plage est un objet « chaud », investi par l’affect : tour à tour honni et idéalisé, dans tous les cas il ne laisse pas indifférent, y compris dans le segment savant même si celui-ci hésite encore à le prendre au sérieux.

Des travaux récents montrent en tout cas que cet objet accède à une certaine visibilité scientifique (Corbin, 1988 ; Knafou, 2000 ; Kaufmann, 2000 ; Barthe-Deloizy, 2003 ; Coëffé, 2003, 2007 ; Jaurand, 2008 ; Lageiste, Rieucau, 2008 ; Duhamel, Violier, 2009).

Surtout, ces travaux ont tenté de renouveler les approches d’un objet d’abord rangé dans le monde biophysique, parmi les éléments de nature, donc plus facilement investi par les sciences dites dures.

Significativement, ce sont les géographies « physiques » qui se sont surtout intéressées à la plage, à travers la morphologie des littoraux. La plage est d’abord définie comme un « secteur de côte où des sédiments, sables et galets, sont accumulés par la mer » (Paskoff, 2005). Le lexique alors produit porte cet arrangement cognitif du monde, et l’estran par exemple est là pour désigner une portion de l’étendue terrestre, ou plutôt cet espace indécis du littoral, couvert et découvert par le rythme des flux et reflux de l’océan.

François Arnal's insight:
La plage en tant qu’objet de désir n’est pas de toute éternité. Il a fallu d’abord qu’elle soit instituée en paysage, ce qui relève d’une construction sociale et culturelle. La plage a en effet incarné progressivement un lieu idéal, une utopie concrète rompant avec l’ordinaire, mais toujours inventée par des citadins, ce qui en fait une « hétérotopie » urbaine.
par Vincent Coëffé université d’Angers, PRES LUNAM, UMR Espaces géographiques et Sociétés, Angers
more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

«Game of Thrones a une géographie réactionnaire»

«Game of Thrones a une géographie réactionnaire» | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

"Le générique de Game of Thrones gomme tous les personnages de la série pour ne dévoiler que le territoire de Westeros, ses villes, ses frontières et le Mur, bien sûr. Bertrand Pleven, géographe et spécialiste du cinéma contemporain et des séries, décrypte pour Libération ces images introduisant la célèbre série de fantasy médiévale diffusée depuis 2011 par la chaîne HBO et carton international.

Il y relève les caractéristiques topographiques d'un monde où winter is coming", selon la célèbre formule; et les marqueurs d'un pays découpé et segmenté, de la capital King's landing à Winterfell, la cité du Nord.

François Arnal's insight:

Bertrand Pleven, géographe analyse pour Libération le générique de la série TV la plus regardée au monde en ce moment : GOT (Games of Thrones). Quand géographie et imaginaire sont décortiqués par un géographe spécialiste du cinéma. Ce géographe a animé un excellent café géographique lors du denier FIG de St Dié-des-Vosges en Octobre 2014. Le Café Thiers était plein à craquer et les fans dela série tous géographes ont fait le lien entre géographie et série TV.

more...
Romane&Alice's curator insight, October 13, 2014 6:32 PM

Scoop it de F. Arnal, avec ici un lien intéressant d'un géographe à découvrir d'urgence!

Rescooped by François Arnal from Géographie et imaginaire
Scoop.it!

Atlas des géographes d’Orbæ (Tome 1) | François Place

Atlas des géographes d’Orbæ (Tome 1) | François Place | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Cet atlas s'inspire des anciennes cartes et mappemondes. Les premiers cartographes ont parfois inventé des villes et des royaumes. Ils ont peuplé les déserts et les forêts d'animaux étranges ou fabuleux, semé les mers de monstres marins. Dans cet atlas, les lettres de l'alphabet donnent leur forme à un pays différent. On visite chacun de ces pays par un conte ou une légende… Tome 1 :  "Du pays des Amazones aux îles Indigo"   Cartes        

Via Romane&Alice
François Arnal's insight:

François Place est un auteur qui publie des mondes imaginaires, vous y retrouver des îles merveilleuses.

more...
Romane&Alice's curator insight, August 30, 2014 6:59 PM

Découvrez ici l'imaginaire d'un illustrateur français, François Place, qui imagine un monde voisin du nôtre, qu'il illustre par des paysages aux détails captivants.
Véritable encyclopédie, le premier tome "Du pays des Amazones aux îles Indigo" nous fait voyager dans ce monde imaginaire, où chaque région représente une lettre de l'alphabet, merveilleusement visible -et lisible- sur des cartes aux allures toujours aussi surprenantes.
Si certains paysages créés par l'artiste peuvent nous rappeler ceux de notre planète Terre, nous préférerons nous laisser porter par le récit accompagnant les illustrations, mais surtout par la complexité et la vraisemblance de ce monde totalement inventé. Chaque paysage, chaque région possède sa faune et sa flore atypique, ses coutumes propres, et donc son identité, qu'il présente tel un ouvrage scientifique.

Finalement, c'est un monde similaire au notre, avec une pointe de merveilleux qui nous est offert par cet illustrateur dont l'imaginaire demeure aussi vraisemblable que chimérique. Ici, la géographie entre donc au service d'un autre univers, celui de la création.

 

Avis aux rêveurs, le voyage dans ces différentes régions ne vous en laissera plus insensible!

François Arnal's curator insight, September 11, 2014 3:03 AM

Repéré par Romane et Alice, un incontournable de la cartographie imaginaire. A découvrir d'urgence.

cB's curator insight, September 12, 2014 1:10 AM

François Place est illustrateur...

Scooped by François Arnal
Scoop.it!

En attendant Miyazaki, pensons à la Nature!

En attendant Miyazaki, pensons à la Nature! | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Libération a publié ce week end un interview très intéressant sur l’auteur de Princesse Mononoké ou encore le Voyage de Chihiro, dans l’attente de la sortie du dernier opus du maître, Le Vent se lève, apparemment la production la plus sombre des studios Ghibli. C’est l’occasion pour nous de revenir sur l’univers de Miyazaki.

François Arnal's insight:

Brice Gruet nous propose une réflexion qui renvoit vers le lien entre géographie et imaginaire. L'univers onirique de Myazaki se déroule dans un registre de représentations japonaises ou occidentales ((Europe rêvée). Dans l'univers de Myazaki, la nature apparaît comme un personnage à part entière, et qui se démultiplie à travers différentes situations et différents personnages qui incarnent tel ou tel aspect du monde naturel. C’est la nature appelée animiste par la tradition ethnographique occidentale, c’est à dire, dans le cas du Japon, celle du Shinto.

Dans le monde de Myazaki, l’opposition entre la plaine dévolue aux hommes et la montagne laissée aux dieux est patente. Le sens des lieux au Japon, comme dans le monde sinisé en général diffère de celui du monde occidental.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Géographie des émotions - Département de Géographie de l'ENS

Géographie des émotions - Département de Géographie de l'ENS | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Descriptif

Qu’est ce qui fait qu’un espace nous attire, nous effraie ou bien encore nous attriste ? Pourquoi tels espaces sont associés au plaisir, à la peur, au dégoût, à la tristesse, etc. ? Dans le cadre de ce séminaire, nous nous demanderons ce que les émotions permettent, au géographe, de comprendre à la manière dont on pratique et on se représente les espaces et nous envisagerons, en retour, ce que la géographie et les géographes peuvent avoir à dire sur les émotions. Comment le géographe peut-il rendre compte de ses émotions et de celles des autres ? Les émotions sont-elles un simple biais des enquêtes de terrain qui seraient certes à prendre en compte mais toujours en vue de les dépasser ou constituent-elles, au contraire, un objet d’étude géographique à part entière ? Ce séminaire vise à poser les bases d’une géographie (française ?) des émotions.
Planning
15 janvier 2015 : Elise Olmedo Représenter l’espace vécu. Les enjeux d’une cartographie émotionnelle en géographie

Salle W - Immeuble Rateau - 45 rue d’Ulm

12 février 2015 : Barbara Morovich et Pauline DesgrandchampsDe l’émotion personnelle aux émotions de l’autre : impasses et nouvelles méthodes sonores dans les quartiers populaires

Salle du centre Cavaillès - 3ème étage droite - 29 rue d’Ulm

12 mars 2015 : Charlotte Ruggeri et Frédérique Célérier Pour une géographie des plaisirs urbains

Salle du centre Cavaillès- 3ème étage droite - 29 rue d’Ulm

9 avril 2015 : Martin Aranguren La régulation émotionnelle de la distance interpersonnelle dans les métros de Delhi, New York et Paris

Salle du centre Cavaillès - 3ème étage droite - 29 rue d’Ulm

14 mai 2015 : Anne Volvey Quel régime esthétique pour un savoir géographique fondé sur les méthodologies du care  ?

Salle Paul Langevin - 1er étage gauche - 29 rue d’Ulm

4 juin 2015 : Jean-François Staszak La Casbah : émotions (post)coloniales

Salle W - Immeuble Rateau - 45 rue d’Ulm

François Arnal's insight:

Topophilie, topophobie, imaginaire géographique, l'espace n'est pas neutre. Nos représentations nous guident, nous influencent , nous manipulent parfois dans notre vision de l'espace, du territoire ou des lieux. La cartographie émotionnelle, l'espace perçu ou l'espace vécu, les paysages sonores, les mémoires du paysage, autant de thématiques qu'explore la géographie des émotions, une géographie subjective et innovante.

Responsables du séminaire : Pauline Guinard et Bénédicte Tratnjek

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Les îles : laboratoire du monde de demain ? - Sciences - France Culture

Les îles : laboratoire du monde de demain ? - Sciences - France Culture | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Les îles : laboratoire du monde de demain ?

02.07.2014 - 14:00

Les îles représentent-elles des bouts du monde dévoluent au tourisme ou au delà des clichés paradisiaques que l'on peut en avoir sont-elles des interfaces redistribuant les flux de circulations mondiaux ? Comment se forge l'identité de ces territoires particuliers  et l'insularisme constitue-t-il une composante prégnante de cette identite ? Dans cette optique quid de la relation frontière/île dans celles qui sont divisées ? Enfin, Quels impacts le changement climatique risque-t-il d'avoir sur leurs écosystèmes singuliers ?

 

François Arnal's insight:

Pensez à vous abonner à l'émission de géographie et des sciences de la terre sur ITunes et gardez en archives les meilleurs moments proposés par Sylvain Khan.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Cartographier les interstices de la ville

Cartographier les interstices de la ville | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Parcourir la ville, la saisir en mouvement, et la restituer ensuite à travers une carte. Telle est la démarche de Mathias Poisson. Diplômé de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI/Les Ateliers), parallèlement à son travail de scénographe et interprète pour le théâtre et la danse, Mathias Poisson déploie un intérêt particulier pour la promenade et l’expérience subjective des lieux à travers plusieurs supports tels la carte, la visite guidée ou la performance.

François Arnal's insight:

Mathias Poisson nous propose une cartographie subjective d'un quartier de Rennes. Entre la carte mentale, le croquis paysager, cette carte une invitation à l’arpentage de la ville, sa lecture-même invite aussi au mouvement. La carte permet de restituer « l’image de la ville »- pour reprendre les mots de Kevin Lynch - que cette expérience urbaine a engendrée. Les cartes de Mathias Poisson nous donnent un véritable éclairage sur le lieu traversé. "Cette cartographie que l’on pourrait caractériser de cartographie phénoménologique est un outil de connaissance qui met en relation des lieux avec des informations que nous nommerons phénoménales, c’est-à-dire issues de la perception".

more...
cB's curator insight, April 21, 2014 12:58 AM

François Arnal's insight:

Mathias Poisson nous propose une cartographie subjective d'un quartier de Rennes. Entre la carte mentale, le croquis paysager, cette carte une invitation à l’arpentage de la ville, sa lecture-même invite aussi au mouvement. La carte permet de restituer « l’image de la ville »- pour reprendre les mots de Kevin Lynch - que cette expérience urbaine a engendrée. Les cartes de Mathias Poisson nous donnent un véritable éclairage sur le lieu traversé. "Cette cartographie que l’on pourrait caractériser de cartographie phénoménologique est un outil de connaissance qui met en relation des lieux avec des informations que nous nommerons phénoménales, c’est-à-dire issues de la perception".

Rescooped by François Arnal from Geography Education
Scoop.it!

Yi-Fu Tuan, conversation avec un géographe humaniste

Yi-Fu Tuan, conversation avec un géographe humaniste | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Humanist geography, a movement within the field of human geography (itself a sub-field of geography) arose in the 1970s as a way to counter what humanists saw as a tendency to treat places as mere sites or locations. Instead, a humanist geographer would argue, the places we inhabit have as many personalities as those whose lives have intersected with them. And the stories we tell about places often say as much about who we are, as about where our feet are planted.


Via Seth Dixon
more...
Seth Dixon's curator insight, May 13, 2013 9:22 PM

Anytime a geographer uses the phrase "sense of place," they owe an intellectual debt of gratitude to Yi-Fu Tuan This article is an introduction to the man and his work that is accessible to all audiences.   


Tags: place, unit 1 GeoPrinciples.

Romana Quintel's curator insight, May 14, 2013 12:05 AM

An interesting way to view Aboriginal people's link to country.

Leoncio Lopez-Ocon's curator insight, May 14, 2013 9:38 AM

Articulo que introduce a la obra del geógrafo humanista Yi-Fu Tuan, uno de los 21 historiadores para el siglo XXI que José Enrique Ruiz-Domènec seleccionó en su libro Rostros para la historia