Géographie : les ...
Follow
Find tag "Gilles Clément"
17.6K views | +2 today
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

BnF - Le jardin et ses créateurs - Bibliographie

BnF - Le jardin et ses créateurs - Bibliographie | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

Photo : Jardins du château de Vaux-le-Vicomte par A Le Nôtre. L’art du jardin a toute une histoire. Espace organisé et composé, il revêt en Europe de multiples facettes : jardins clos de l’Antiquité et du Moyen-Age, jardins peuplés de statues de la Renaissance, jardins géométriques, « à la française » du 17e siècle, jardins paysagers, « à l’anglaise », du 18e siècle. Au 19e siècle, les jardins deviennent des parcs, ouverts à tous, et sont des espaces de respiration au cœur de la ville. Aujourd’hui prime la diversité des expériences. Elles s’appuient notamment sur le respect de l’environnement et la biodiversité. Les créateurs de jardins, au fil des siècles, ont des personnalités et des formations très diverses : jardiniers, paysagistes, architectes, urbanistes, botanistes, scientifiques, plasticiens, philosophes, écrivains…

A l’occasion du quatrième centenaire de la naissance d’André Le Nôtre (1613-1700), concepteur des jardins de Versailles, les « Rendez-vous aux jardins » 2013 mettent à l’honneur les créateurs de jardins. La Bibliothèque nationale de France participe à cette commémoration en ouvrant son « jardin-forêt » au public. Cette bibliographie d’ouvrages disponibles en Bibliothèque d’étude (Haut-de-jardin) invite à la promenade et à la découverte des créateurs de jardins et de leurs réalisations, du 17e siècle à nos jours, principalement en France, à Paris et dans ses environs.

François Arnal's insight:

Consultez cette bibliographie très complète sur les jardins et paysages avec une approche historique, ou contemporaine  des jardins et paysages. De Le Nôtre à Gille Clément, la France est riche en créations de jardins de toute taille et de tous les styles.

more...
No comment yet.
Rescooped by François Arnal from Identités de l'Empire du Milieu | La Chine vue par la géographie
Scoop.it!

Les tribulations d'un architecte en Chine : Jean Nouvel, l'Occident, le Namoc

Les tribulations d'un architecte en Chine : Jean Nouvel, l'Occident, le Namoc | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
En exclusivité, Jean Nouvel révèle son projet pour le futur National Art Museum of China qui sera construit à Pékin, à proximité du stade le «Nid d'oiseau».

Via Céline
François Arnal's insight:

Merci Céline pour cette information, tu m.apprends cette dernière réalisation de Gilles Clément.

 

more...
Céline's curator insight, May 20, 2013 7:13 AM

Le plus grand musée d'art moderne au monde est situé près du Nid d'Oiseau construit par Herzog et de Meuron pour les Jeux olympiques de Pékin en 2008. 

Le nouveau bâtiment pensé par l'architecte français Jean Nouvel, le National Art Museum of China (Namoc) s'inspire en premier d'un pan de la culture chinoise, celle de la calligraphie et de la philosophie du  «qi», une "approche spirituelle d'un principe fondamental qui englobe tout l'univers et relie les êtres et les choses entre eux". Jean Nouvel dit s'être pplongé dans cette culture et spiritualité pour mieux dessiner le nouveau musée et lui donner une identité unique. 

Jean Nouvel colloabore sur ce projet avec le Beijing Institute Architecture Design (Biad). Il témoigne de l'envie de la Chine de se doter d'une véritable identité et attractivité culturelle, avec des fonds à la fois d'art ancien et contemporain.

 

Le musée en lui-même est une parfaite réalisation déconstructiviste : "Étrange comme un animal prêt à bondir, la forme ample et généreuse de ce musée tout en pierre, verre et métal contient cette force jaillissante du trait d'encre". Le temps, les paysages, les jeux de lumière sont captés par des façades transparentes et ondulantes. Les matériaux utilisés sont savmment combinés afin de donner l'impression d'être dans le ciel ou dans les montagnes. De même, l'équipe de Jean Nouvel a laissé une grande place à la végétation par une serre intérieure mais aussi grâce à une adaptation au paysage urbain environnant. En effet, pour lier le Musée aux bâtiments du Cultural District, notamment le Musée des sciences, Jean Nouvel a fait appel à Gilles Clément pour le volet paysager. Le paysagiste a privilégié "un jardin aux tonalités rouges de l'automne des ginkgos biloba et des ­érables" De même, "les plantations tourneront autour des étangs qui ont la forme d'un gigantesque dragon, voire d'un hippocampe si on les regarde avec un œil plus occidental". 

Conçu comme une "centrale électrique", ce musée devrait sortir de terre d'ici à 5 ans. 

 

Jean Nouvel a du bataillé ferme pour gagner le concours en trois phases, mais il s'est imposé face à d'autres architectes prestigieux : Frank Gehri et Zaha Hadid notamment. 

 

« Il m'a fallu faire comme si j'étais chinois, en me plongeant dans la culture ancestrale de ce pays ». Cette affirmation de Jean Nouvel peut amener à réfléchir : pourquoi la Chine confie-t-elle à des architectes étrangers le soin de constructions qu'elle veut être le reflet de sa culture ? Au-delà des "starchitectes" (surnom donné une fois à Zaha Hadid), pourquoi Wang Shu, premier Prix Pritzker chinois (2012) ne s'est-il pas vu confié un tel projet ? On sait sa position sur l'archtiecture de la Chine contemporaine, qui selon lui fait fausse route en voulant "singer l'Occident" et rejette ses savoirs faire ancestraux. Nul doute qu'avec le Namoc, l'Occident a encore une fois gagné la partie... 

 

Découvrir le Namoc et ses sources d'inspiration sur Pinterest : http://pinterest.com/celinea43/artialisation-chine/ 

 

 

(via @MariaDubroca sur Twitter, merci à elle :)