Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
28.6K views | +9 today
Follow
Géographie : les dernières nouvelles de la toile.
Last news on the web. Geography around the world. Les nouvelles de la géographie rassemblées par François Arnal
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le littoral français recule de manière accélérée

Le littoral français recule de manière accélérée | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Les parlementaires examinent une proposition de loi pour permettre aux territoires de s’adapter à l’érosion. Le recul du trait de côte pourrait atteindre, par endroits, 50 mètres en 2050.

Un rempart contre l’océan… Cette parade illusoire ne convainc plus, alors que la puissance de l’érosion à l’œuvre sur une bonne partie des quelque 20 000 km de littoral français, alliée à la montée des eaux, fait reculer les dunes, effrite les falaises, engendre éboulements et submersion marine.

Le rythme du changement est encore loin d’être connu partout, mais l’expertise progresse. L’inquiétude aussi : au moins 22 % des côtes reculent, de 10 cm jusqu’à 8 m par an en moyenne. Aucun département côtier n’est épargné. La quasi-totalité des falaises de Seine-Maritime, par exemple, reculent. Sous l’effet répété de la houle, des tempêtes, du manque de sédiments et des déséquilibres produits par les ports, barrages et autres digues, 142 communes enregistrent un retrait de 50 cm par an, et dix-neuf de plus de 3 m, tandis que des fonds d’estuaire gagnent quelques centimètres. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/01/12/le-littoral-francais-recule-de-maniere-acceleree_5061289_3244.html#UwE9cfT8f4Zx18Ui.99

 

 

François Arnal's insight:
Selon les services du ministère de l’environnement, le remodelage du littoral correspond à la disparition de 3 100 terrains de rugby en un demi-siècle, de 1949 à 2005, soit 26 km2. Malgré la menace, l’attrait des bords de mer n’a jamais été aussi fort. La densité de population y est 2,5 fois supérieure à la moyenne nationale, et 4 millions d’habitants supplémentaires y sont attendus d’ici à 2040. Un inextricable casse-tête pour l’aménagement du territoire.
more...
latournerie's curator insight, January 19, 5:13 AM
les littoraux : questions environnementales
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

« Les Français ne sont pas prêts à quitter le littoral malgré les tempêtes »

« Les Français ne sont pas prêts à quitter le littoral malgré les tempêtes » | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it
Sept départements sont en vigilance orange vagues-submersion. La géographe Catherine Meur-Férec alerte sur les dangers de l'urbanisation massive en bord de mer, qui accélère l'érosion.

Pour Catherine Meur-Férec, géographe à l'Institut universitaire européen de la mer de l'université de Brest (Finistère), estime que l'érosion du littoral, amplifiée par une urbanisation massive en bord de mer, va s'accélérer dans les années futures, causant « des dommages plus fréquents et plus élevés ». Il faudra alors « changer les mentalités » et « internaliser le coût du risque ».

Pourquoi le littoral français est-il si vulnérable aux tempêtes ?

Catherine Meur-Férec : Le littoral français est plus vulnérable qu'il y a cinquante ans. La première raison réside dans l'installation de biens (habitations, commerces, etc.) à proximité de la mer, une urbanisation qui s'est accélérée durant les Trente glorieuses avec la démocratisation du tourisme balnéaire et la périurbanisation près du littoral. Or, la côte est un élément naturel en mouvement. Les dunes, les plages ou les galets font l'objet d'une dynamique intense sous la force de la mer et des vents. En cas de houle de tempête, la dune lâche du sable à la mer – on peut alors perdre jusqu'à dix mètres sur le littoral – qu'elle récupère lors des houles de beau temps.

En durcissant la ligne de rivage, on empêche ces échanges naturels de sédiments. Quand des houles de tempêtes arrivent sur une digue, par exemple, elles emportent le sable non pas des dunes mais de la plage, qui s'amaigrit. Les vagues fragilisent également les constructions en les touchant directement. Au final, le littoral s'érode et recule. On estime qu'un quart du trait de côte métropolitain, soit 1720 kilomètres, recule du fait de l'érosion marine. Ce grignotage, ainsi, que la présence de zones au-dessous du niveau de la mer, entraîne des risques de submersion, c'est-à-dire d'inondations temporaires des habitations et des activités humaines. Selon le ministère de l'écologie, 5900 km2 de terres se situent sous le niveau d'une crue centennale.

François Arnal's insight:

Les propos des géographes depuis plus de trente ans sur l'artificialisation menaçant le littoral seront ils enfin entendus par les aménageurs. Plus que jamais le mode "doux" s'impose ainsi que le "repli stratégique".

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

Le littoral aquitain mangé par les tempêtes exceptionnelles de l’hiver 2013/2014

Le littoral aquitain mangé par les tempêtes exceptionnelles de l’hiver 2013/2014 | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

Des pelleteuses sur la plage de Lacanau (Gironde) réparent les dégâts des tempêtes avant le début de saison, le 20 mai 2014 (Photo Jean-Pierre Muller. AFP)

Le littoral aquitain, surtout en Gironde, a été littéralement mangé par la répétition exceptionnelle de tempêtes entre décembre 2013 et mars 2014, au point que la limite entre la terre et la mer a, selon les endroits, reculé de 10 à 40 mètres.

«Il y a eu une succession de fortes tempêtes sur une courte période (...) Le cumul d’énergie généré par les vagues a été deux fois supérieur à la plupart des hivers des 50 dernières années», explique Cyril Mallet, du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), l’un des auteurs d’un nouveau rapport de l’Observatoire de la côte aquitaine sur ces phénomènes.

Xynthia en février 2010, qui avait causé la mort de 47 personnes, était un épisode plus isolé et plus localisé que la déferlante de 2013-2014 sur l’ouest de la France.

«Ces évènements ont provoqué d’importants dégâts et ont fortement traumatisé le littoral», rappelle dans son rapport l’Observatoire (BRGM, Office national des forêts et collectivités), qui a mesuré les conséquences des huit tempêtes ayant frappé les 240 km de côtes en Aquitaine.

Principal enseignement: le «trait de côte», la limite entre la terre et la mer, a enregistré un recul inédit lors des 50 dernières années.

François Arnal's insight:

télécharger le rapport du BRGM www.brgm.fr/sites/.../rapport-public_2014_littoral-aquitain_63182-fr.pd...

 

L’ampleur historique de cette érosion est-elle réversible ou va-t-elle encore s’accentuer dans les prochaines années, et à quelle vitesse ?

avec la perspective du réchauffement climatique et avec par conséquence l'élévation du niveau de lamer, le littoral français va reculer dans les années à venir. D'autant plus que le stock sédimentaire des rivières (les alluvions apportées par les fleuves) vont diminuer.

more...
No comment yet.
Scooped by François Arnal
Scoop.it!

La Terre grignotée, grignotée...

La Terre grignotée, grignotée... | Géographie : les dernières nouvelles de la toile. | Scoop.it

 

Phénomène naturel, parfois amplifié par l’homme, l’érosion marine, traditionnellement combattue par des ouvrages en dur, l’est aujourd’hui au moyen de techniques plus douces

«L’Aquitaine est l’une des régions de la France métropolitaine les plus vulnérables en matière d’érosion côtière, indiquait récemment Renaud Lagrave, vice-président du conseil régional. On y a, selon les endroits, enregistré un recul de 100 à 300 mètres sur un siècle ! » Un véritable record ! Également président du Groupement d’intérêt public « Littoral aquitain », l’élu ne croyait pas si bien dire, étant donné ce qui vient de se passer sur la côte médocaine, à Soulac-sur-Mer (Gironde) notamment. « En une nuit, la plage a reculé de 5 mètres », titrait Sud Ouest du 5 janvier. Sur la plage de l’Amélie-sur-Mer, la villa « Surprise » fait l’objet à chaque marée basse d’un apport de 40 000 m3 de sable, une véritable course contre la montre, tandis que l’immeuble « Le Signal », aujourd’hui à 15 mètres de l’eau, semble condamné. À travers ces exemples, une chose est sûre : l’érosion côtière est un phénomène omniprésent, de plus en plus important, au point que le quart du littoral de la France hexagonale recule chaque année.

Par DENIS SERGENT(source: la Croix) Ci-dessus: Biarritz au Pays basque, où une digue de protection de sable a été mise en place par les services de la ville après la tempête, le 7 janvier. PHOTOMOB...

François Arnal's insight:

la pénurie de sédiments fluvioatiles est une des premières raisons du recul du littoral, la montée des eaux liée au réchauffement climatique en est une autre. La politique de lutte "dure" (enrochements, digues) ne semble pas satisfaisante et le repli stratégiqe est la solution la plus durable. En attendant les pelleteuses montent des digues de sable provisoires...

more...
No comment yet.