Géographie des migrations
5.2K views | +2 today
Follow
Géographie des migrations
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

La Jordanie et la question des réfugiés. Entretien avec Kamel Doraï (Les clés du Moyen-Orient)

La Jordanie et la question des réfugiés. Entretien avec Kamel Doraï (Les clés du Moyen-Orient) | Géographie des migrations | Scoop.it

Kamel Doraï est chargé de recherche au CNRS à l’Institut Français du Proche-Orient (Amman, - Jordanie) et chercheur associé à MIGRINTER (CNRS – Université de Poitiers). Ses principales thématiques de recherche portent sur la réflexion autour de la question de l’asile et des réfugiés au Moyen-Orient, des recompositions géopolitiques et des nouvelles dynamiques migratoires au Moyen-Orient ainsi que sur les migrations et pratiques transnationales au sein de la diaspora palestinienne. Il conduit actuellement des recherches sur les Irakiens en Syrie ainsi que sur le processus d’urbanisation des camps de réfugiés palestiniens au Liban. L’étude comparative de réfugiés en camp et hors camp ainsi que l’analyse de leurs parcours et de leurs pratiques spatiales sont développées pour rendre compte des dynamiques socio-spatiales développées par les réfugiés et pour comprendre les articulations camp/ville.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Quand l’espace humanitaire devient une zone de guerre : personnes déplacées et peurs sécuritaires (Recueil Alexandries)

Quand l’espace humanitaire devient une zone de guerre : personnes déplacées et peurs sécuritaires (Recueil Alexandries) | Géographie des migrations | Scoop.it


Cet article remet en question les politiques de « protection internationale » pour personnes déplacées développées depuis la fin de la guerre froide. Il suggère que cette protection est conçue pour contenir des populations en fuite au sein de pays ravagés par la guerre. Cette « protection » peut donc coexister avec certaines formes de violence envers les déplacés. Malgré cela, la rhétorique humanitaire des Nations unies reste centrée sur les besoins des déplacés. L’impact des objectifs migratoires de ces politiques humanitaires demeure donc inexploré. De plus, les discours sur la vulnérabilité des déplacés cachent le fait que la communauté internationale cherche à se protéger d’exodes chaotiques. Néanmoins, rejeter le concept de protection internationale comme étant hypocrite n’aide ni à l’analyse, ni à la réforme. En revanche, explorer l’interface entre l’humanitaire et le sécuritaire peut aider à comprendre comment certains espaces se transforment en pièges et, peut-être, comment éviter d’en arriver là. Une telle optique requiert, entre autres, de mettre l’accent sur les zones frontalières et leurs dysfonctionnements. Il n’est pas surprenant que certaines d’entres elles soient déjà l’objet de beaucoup d’attention internationale. D’après Cynthia Enloe, l’écrivain féministe, pour comprendre les institutions il faut se pencher sur ce dont elles ont peur. Dans cet article, l’auteur espère avoir identifié certaines peurs à la source de l’ingérence humanitaire actuelle ainsi que d’avoir illustré certains de leur impact.


more...
No comment yet.
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from Habiter l'espace. Géographie de l'habiter
Scoop.it!

Ouvrage : Habiter le campement. Nomades, voyageurs, contestataires, conquérants, infortunés, exilés

Ouvrage : Habiter le campement. Nomades, voyageurs, contestataires, conquérants, infortunés, exilés | Géographie des migrations | Scoop.it

Architectures de nomades, de voyageurs, d’exilés, d’infortunés, de conquérants et de contestataires : Habiter le campement interroge le rapport entre la notion d’habitat, qui implique une pérennité, et celle du campement, qui suppose un état provisoire. Des contextes politiques, économiques et environnementaux ont en effet conduit des milliers de personnes à s’établir et à s’organiser de manière durable dans des campements. Plus de 300 photographies.


Via Géographie de la Ville en Guerre
more...
No comment yet.
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from La France des marges : analyse géographique
Scoop.it!

Carte : La nouvelle géographie des migrants à Calais (Le Monde)

Carte : La nouvelle géographie des migrants à Calais (Le Monde) | Géographie des migrations | Scoop.it

Jusqu'ici éparpillés dans des campements de fortune, les migrants sont maintenant regroupés hors du centre-ville.


Via cB, Bénédicte TRATNJEK
more...
cB's comment, April 4, 2015 6:19 AM
désolé... effectivement je suis abonné et pas toujours attentif à distinguer lecture libre et abonnement....
Wanda Weisse's comment, April 4, 2015 8:16 AM
Ok, pas de problème :-) Bonne journée!
Bénédicte TRATNJEK's comment, July 30, 6:40 AM
@Wanda Weisse: la carte est désormais accessible à tous (avec ou sans abonnement).
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from Habiter l'espace. Géographie de l'habiter
Scoop.it!

Habiter l’éphémère. Le squat comme lieu de vie et comme ressource dans les parcours de migrants internationaux (ESO Travaux et documents)

Habiter l’éphémère. Le squat comme lieu de vie et comme ressource dans les parcours de migrants internationaux (ESO Travaux et documents) | Géographie des migrations | Scoop.it
Cette recherche en cours s’inscrit dans la continuité d’un travail doctoral portant sur les pratiques de mobilités des gens du voyage en France et en Belgique dans lequel j’ai porté une attention spécifique aux parcours des familles, aux motifs de leur circulation et aux modes d’habiter en situation d’instabilité résidentielle. tout en poursuivant mes analyses sur l’habiter éphémère, cette recherche se concentre, cette fois-ci, sur les migrants internationaux qui vivent en squat. Elle vise à interroger, observer et analyser les conditions de vie et les manières d’habiter de lieux caractérisés par leur caractère éphémère, précaire et soumis à une forte disqualification sociale et spatiale. Si les recherches récentes sur les squats s’intéressent particulièrement à leur dimension sociale, rares sont les travaux qui incluent une dimension spatiale dans leurs analyses. Je propose de porter un regard double sur ces lieux de vie : mettre en lumière les modes d’organisation, de régulation et de négociations internes du squat tout en l’analysant sous l’angle de l’instabilité que lui procure son carac- tère illégal. L’objectif principal est d’examiner l’étape du squat dans l’ensemble du parcours migratoire des migrants et de questionner l’habiter, les processus d’appropriation du lieu de vie en situation résidentielle instable. Le squat est ici considéré comme une ressource pour les migrants sur plusieurs points : celui de l’être humain (habiter son lieu de vie, « être au monde », créer un chez-soi), celui de la quotidienneté (faire face aux difficultés liées à la migration) et celui de la migration (le squat est une étape faite de rencontres, solidarités, contribuant à la poursuite du parcours migratoire). [...]

Via Géographie de la Ville en Guerre
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Figer l’instable : l’habitat des migrants exposé (Métropolitiques)

Figer l’instable : l’habitat des migrants exposé (Métropolitiques) | Géographie des migrations | Scoop.it

L’exposition Habiter le campement présente à la Cité de l’architecture et du patrimoine un vaste panorama de différentes formes de camps et d’habitats temporaires ou précaires. La diversité des situations exposées conduit toutefois le visiteur à s’interroger sur la pertinence d’un tel regroupement. 


Recensé : Habiter le campement, exposition à la Cité de l’architecture et du patrimoine, à Paris, du 13 avril au 29 août 2016. Catalogue de l’exposition : Fiona Meadows (dir.), Habiter le campement, Paris, Actes Sud/Cité de l’architecture et du patrimoine, 2016.

more...
No comment yet.
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from Géographie des Balkans
Scoop.it!

Le contrôle migratoire en Croatie. Outils pour approcher les territoires de la frontière extérieure de l’Union européenne (e-migrinter)

Le contrôle migratoire en Croatie. Outils pour approcher les territoires de la frontière extérieure de l’Union européenne (e-migrinter) | Géographie des migrations | Scoop.it

La frontière est un objet multidimensionnel et multi-scalaire. Observer les contrôles qui s’y opèrent nécessite de mettre en place une méthodologie par à-coups, faite de va-et-vient entre empirie et théorie, et qui s’adapte aux jeux d’échelles et d’acteurs. Comment « saisir » les modalités du contrôle migratoire et comment représenter les variations de l’objet-frontière ? C’est là l’enjeu de ce résumé de poster qui propose, à partir du cas croate, une plongée à la frontière extérieure de l’Union européenne.


Via Géographie de la ville en guerre
more...
No comment yet.
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from Géographie des conflits
Scoop.it!

La Jordanie et les réfugiés syriens (La vie des idées)

La Jordanie et les réfugiés syriens (La vie des idées) | Géographie des migrations | Scoop.it

Alors que les projecteurs sont braqués sur l’arrivée de réfugiés syriens en Europe, le chercheur Kamel Doraï rappelle que les principaux pays concernés sont d’abord ceux de la région. La Jordanie est ainsi l’un des pays qui accueille le plus de Syriens, accentuant les tensions économiques et sociales d’un pays déjà en prise avec la présence des réfugiés palestiniens et irakiens.


Via Géographie de la ville en guerre
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Audio : Le campement, avenir de l'architecture ? (La Grande Table)

Audio : Le campement, avenir de l'architecture ? (La Grande Table) | Géographie des migrations | Scoop.it

Nomades, voyageurs, infortunés, réfugiés, conquérants, contestataires : voilà six catégories de campements que la Cité Chaillot a choisit d’explorer dans une exposition qui ouvre ce mercredi 13 avril. Comment habiter l’éphémère ? Comment construire avec les moyens du bord ? Souvent en marge des villes, les campements passent pourtant rarement inaperçus, ils prennent une place importante dans l’actualité – et dans l’imaginaire collectif.S

more...
No comment yet.
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from Habiter l'espace. Géographie de l'habiter
Scoop.it!

Ouvrage en ligne : Habiter le transnational : Espace, travail et migration entre Java, Kuala Lumpur et Singapour

Ouvrage en ligne : Habiter le transnational : Espace, travail et migration entre Java, Kuala Lumpur et Singapour | Géographie des migrations | Scoop.it

Alors qu’elle fait partie des premiers exportateurs mondiaux de main d’œuvre, l’Indonésie reste en marge de la sociologie des nouvelles migrations internationales. En proposant une socio-anthropologie des migrations de travailleurs indonésiens vers la Malaisie et Singapour, cet ouvrage montre qu’elles jouent pourtant un rôle clé dans la transformation des sociétés du Sud-Est asiatique et la globalisation des économies régionales. À partir d’une approche ethnographique, Loïs Bastide saisit ces circulations au plus proche des acteurs, sans renoncer à décrire leurs contextes sociaux, politiques, culturels et historiques. Il met ainsi en lumière des espaces transnationaux liés aux pratiques de ce « précariat globalisé » : alors que les sociétés se désenclavent sous l’effet des migrations, les existences se déroulent désormais à l’échelle transnationale. Saisir ces transformations nécessite aujourd’hui de décrire différentes manières d’habiter le transnational.


Via Géographie de la Ville en Guerre
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Les migrants et la mondialisation, un conte cruel (Métropolitiques)

Les migrants et la mondialisation, un conte cruel (Métropolitiques) | Géographie des migrations | Scoop.it

Alors que les flux de capitaux, de marchandises et d’informations s’accroissent, de plus en plus d’entraves matérielles, idéelles et institutionnelles limitent les déplacements des migrants internationaux. Deux ouvrages parus en 2012 proposent une lecture critique de ce contrôle étatique de l’entrée des étrangers.

more...
No comment yet.
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from Géographie de la mémoire
Scoop.it!

Les « communautés » imaginées de l’immigration dans la construction patrimoniale (Les Cahiers de Framespa)

Les « communautés » imaginées de l’immigration dans la construction patrimoniale (Les Cahiers de Framespa) | Géographie des migrations | Scoop.it

- Mémoire, patrimoine, immigration

- De la mémoire immigrée aux « communautés imaginées » de l’immigration

- Les deux voies de la patrimonialisation

- Patrimoine, imaginaire, immigration

- Les imaginaires de l’altérité

- Continuités et discontinuités entre colonisation, exotisme et immigration dans les imaginaires sociaux : l’ambiguë communauté

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : De Kaboul à Calais, l'itinéraire de Khan, afghan, comme révélateur de l'épaisseur des frontières européennes (Atlas des migrants en Europe. Géographie critique des politiques migratoires)

Carte : De Kaboul à Calais, l'itinéraire de Khan, afghan, comme révélateur de l'épaisseur des frontières européennes (Atlas des migrants en Europe. Géographie critique des politiques migratoires) | Géographie des migrations | Scoop.it
Source : Migreurop, 2012, Atlas des migrants en Europe. Géographie critique des politiques migratoires, Armand Colin, Paris (carte non présente dans l'édition 2009).
more...
No comment yet.
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from La France des marges : analyse géographique
Scoop.it!

Un mur sur le détroit du Pas de Calais (Asylons)

Un mur sur le détroit du Pas de Calais (Asylons) | Géographie des migrations | Scoop.it

Mondialisation de l’économie et suppression des distances spatio-temporelles ne sont pas systématiquement synonymes de cohésion et de proximité. Face aux flux en tout genre qui circulent intensément autour de la planète, les états ne paraissent dorénavant guère en mesure de protéger leurs ressortissants. Les angoisses qui se généralisent chez les citoyens fournissent un terreau propice aux discours politiques sécuritaires qui cultivent les attributs de la xénophobie. On met de la distance là où il y a de la proximité en exaltant les vertus de la séparation, du replis sur soi, de la mise à l’écart et de l’enfermement de l’autre. C’est dans cette perspective que nous abordons le Calaisis. Situé sur un des détroits les plus fréquentés au monde, ce territoire est à la fois zone de contact et de rupture. On y trouve tous les ingrédients des séparations qui cloisonnent en tous sens le monde d’aujourd’hui. On s’y met en scène, on y cultive le chiffre, on y justifie les politiques répressives d’immigration. Au pied d’un mur qui ne dit pas son nom, un mur euphémisé, ces pratiques ne sont pas sans redoutables contreparties pour les migrants. Dans notre étude, nous proposons d’abord au lecteur une approche générale et théorique sur la notion de mur puis nous présentons successivement les éléments de séparation et d’enfermement présents en Calaisis.


Via Géographie de la ville en guerre, Bénédicte TRATNJEK
more...
No comment yet.
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from Habiter l'espace. Géographie de l'habiter
Scoop.it!

Ouvrage en ligne : Enclaves nomades. Habitat et travail mobiles

Ouvrage en ligne : Enclaves nomades. Habitat et travail mobiles | Géographie des migrations | Scoop.it

Depuis la fin des années quatre-vingt en Europe : squats, foyers, tentes, caravanes, fourgons, etc. réapparaissent de plus en plus fréquemment. Or l’habitat précaire et mobile est une pratique de groupes professionnels : marchands et industriels forains, travailleurs des transports, salariés du bâtiment et de l’industrie, voire du secteur tertiaire… personnes sans-emploi. Ces formes de logements occupent des espaces reliés à des fonctions, elles ne sont pas « hors jeu ».


Ce monde du travail et de l’habitat mobile ou précaire permet de saisir certains aspects des changements économiques en cours. Il est en outre impliqué dans les migrations, le tourisme et les fuites hors du salariat. L’examen de divers fonds d’archives permet de retrouver le monde de l’habitat mobile ou de passage au cours du xixe et du xxe siècles. Il s’articule à des organisations de l’intermittence sur les ports, il est impliqué dans des processus d’innovations via les foires. Les nouvelles formes d’orga­nisation de la production industrielle expliquent son renouvellement. Il s’agit d’un monde transverse à différentes sphères de la circulation et de la production. On peut ainsi esquisser des liens entre les mutations du travail « post-fordistes » et les changements de la ville contemporaine.


L’habitat « non-ordinaire » n’est pas une scorie, mais au contraire une production actuelle qui recherche sa légitimité entre spatialisation de la question sociale et discours radicaux.


Via Géographie de la Ville en Guerre
more...
No comment yet.
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from Habiter l'espace. Géographie de l'habiter
Scoop.it!

Ouvrage en ligne : Habitats non ordinaires et espace-temps de la mobilité

Ouvrage en ligne : Habitats non ordinaires et espace-temps de la mobilité | Géographie des migrations | Scoop.it
Malgré la centralité de la question de l’habitat dans les sociétés contemporaines, les formes non ordinaires d’habitats restent mal connues. Les chapitres de cet ouvrage dessinent les contours mouvants de cet objet spatio-­politique  : des quartiers d’invasion autoconstruits en situation postcoloniale, des zones en friche à occupation temporaire et précaire, des abris de fortune, des habitats mobiles, des formes atypiques de logement humanitaire, des hébergements/lieux de travail, des topiques des guerres urbaines et frontalières. Le retour au premier plan du paysage mondial de l’habitat non ordinaire (HNO) est une des manifestations des changements profonds affectant les sociétés contemporaines, découlant des déréglementations, du développement de l’économie de bazar, des mobilités comme des résistances et des adaptations à ces mutations. C’est pourquoi les auteurs dont les textes sont rassemblés ici ont mené des enquêtes de terrain, au plus près des habitants, des militants et des artistes, et des situations concrètes pour construire leur analyse de l’habitat non ordinaire qui ne ressemble que rarement au « bon habitat », celui des majoritaires, des marchés et des administration.

Via Géographie de la Ville en Guerre
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Migrations circulaires et déni de reconnaissance, l’expérience de l’injustice spatiale des saisonnières agricoles marocaines à Huelva (Espagne) (Justice spatiale)

Migrations circulaires et déni de reconnaissance, l’expérience de l’injustice spatiale des saisonnières agricoles marocaines à Huelva (Espagne) (Justice spatiale) | Géographie des migrations | Scoop.it
« Ça me donne envie de ne plus manger de fraises », déclarait la députée européenne Hélène Flautre, à l’issue d’une visite parlementaire, dans la province de Huelva en juin 2010[2]. Les critiques de la députée portaient non seulement sur un système d’agriculture intensive désastreux sur le plan de l’environnement, car consommateur de pesticide et destructeur des nappes phréatiques, mais aussi sur les conditions de travail des ouvriers et ouvrières étrangèr(e)s. Le journal El País emboîte le pas à la députée et consacre un article « aux victimes de l’or rouge », en décrivant l’exploitation des femmes marocaines embauchées pour travailler dans la production de fraises sous serre, dans le cadre des contrats en origine (El País, 13/06/2010). L'expression « en origine » qui accompagne le mot contrat signifie que le recrutement et la signature des contrats se font dans les pays pourvoyeurs de main d’œuvre et que les travailleurs rentrent chez eux, à la fin de leur travail (de 3 à 9 mois). Pour garantir ce retour, on recrute pour la province de Huelva en priorité des femmes mariées, et mères de jeunes enfants. Ce système de contrats courts débouche sur une forme d’exploitation économique (Burchianti, 2009) et de captivité des ouvrières qui ne peuvent faire valoir les mêmes droits que les autres ouvriers, étant donné leur statut précaire, qui les rend dépendantes de leur employeur (Moreno Nieto, 2009). [...]
more...
No comment yet.
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from La France des marges : analyse géographique
Scoop.it!

Les migrations à la frontière jurassienne franco-suisse : bassins de vie et bassins d’emploi transfrontaliers (Revue Géographique de l'Est)

Les migrations à la frontière jurassienne franco-suisse : bassins de vie et bassins d’emploi transfrontaliers (Revue Géographique de l'Est) | Géographie des migrations | Scoop.it

Les frontières nationales symbolisent les ruptures entre des systèmes économiques différents. Les conséquences sont nombreuses, elles affectent les espaces limitrophes en déclenchant de nombreux flux qui à leur tour influencent la structuration de ces espaces. Le massif du Jura franco-suisse est à ce titre exemplaire, et nous avons essayé de saisir l’importance de ces flux, au travers de quelques exemples, qui montrent l’existence de bassins de vie et de bassins d’emploi transfrontaliers dans le cadre desquels se déroulent ces migrations.


Via Bénédicte TRATNJEK
more...
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Migrations féminines et transformations de l’emploi domestique dans la Bolivie d’Evo Morales (Cahiers ALHIM)

Migrations féminines et transformations de l’emploi domestique dans la Bolivie d’Evo Morales (Cahiers ALHIM) | Géographie des migrations | Scoop.it

Les femmes boliviennes migrent de plus en plus, tant à l’intérieur de la Bolivie que vers l’Argentine et l’Espagne: ces migrations constituent une ressource économique croissante à l’échelle nationale. Beaucoup de ces migrantes exercent des emplois domestiques: en Espagne, migrantes de classes populaires et de classes moyennes partagent des expériences et des conditions de travail similaires. Dans le même temps, le statut des travailleuses domestiques en Bolivie a connu des améliorations: en 2003 une loi réglementant le travail domestique a été adoptée, et depuis 2005 les gouvernements d’Evo Morales ont pris des mesures symboliques en faveur des travailleuses domestiques. Ce travail pose la question des liens entre l’accroissement et la diversification des migrations féminines de travail, et la persistance des discriminations que subissent les travailleuses domestique en Bolivie.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Haro sur Schengen : Le droit d'asile remis en question (Le Monde diplomatique)

Carte : Haro sur Schengen : Le droit d'asile remis en question (Le Monde diplomatique) | Géographie des migrations | Scoop.it

Au cours des années 2000, l’Union européenne, tout en ouvrant ses frontières intérieures, a renforcé le contrôle de ses frontières extérieures. Cela n’a fait que multiplier et déplacer les routes migratoires, en favorisant l’émergence de points de fixation (camps de réfugiés, centres de rétention). Pour contenir la vague de réfugiés syriens de l’automne 2015, plusieurs Etats ont remis en question la libre circulation au sein de l’espace Schengen.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Re-dessiner l’expérience : art, science et conditions migratoires (AntiAtlas des frontières)

Re-dessiner l’expérience : art, science et conditions migratoires (AntiAtlas des frontières) | Géographie des migrations | Scoop.it
Re-dessiner l’expérience est un article et une cartographie traitant des relations et des conditions de travail que nous, artiste et chercheuse, avons établies depuis 2013, avec des personnes en situation de demande d’asile habitant à Grenoble, en France. Lors d’ateliers, nous avons élaboré un dispositif de recherche-création intitulé Cartographies Traverses / Crossing Maps.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

L’amélioration des conditions de vie dans les camps de réfugiés palestiniens à Amman ou la dé-théâtralisation de l’urbanisme jordanien (Articulo)

L’amélioration des conditions de vie dans les camps de réfugiés palestiniens à Amman ou la dé-théâtralisation de l’urbanisme jordanien (Articulo) | Géographie des migrations | Scoop.it

En analysant l’aménagement urbain des camps de réfugiés palestiniens à Amman, cet article met en évidence l’hétérogénéité des urbanismes, et de leurs registres discursifs, qui existent en Jordanie. Malgré le fait que certains camps existent depuis plus de 60 ans, les discours officiels des institutions en charge de ces espaces soulignent avant tout leur caractère continuellement provisoire. Cette dimension est a priori contradictoire avec toute idée d’aménagement urbain, dont l’objectif est de planifier des espaces sur une certaine durée et de les inscrire dans l’avenir. Notre argument est que, même dans cette situation où officiellement il n’est toujours pas question de développement urbain, une certaine forme d’aménagement « humanitaire » a tout de même existé. Elle a été portée par l’invention d’un discours portant sur « l’amélioration des conditions de vie ». Cependant, la transformation de l’habitat des réfugiés palestiniens a été « dé-théâtralisée », par rapport à la « mise en scène » de l’urbanisme jordanien dominant qui vise à la restructuration néo-libérale des espaces centraux et ouest d’Amman. L’aménagement des camps n’est pourtant pas complètement déconnecté de ce processus. Mais, la mise en récit qui lui est associée a neutralisé le débat à son sujet en le réduisant à des dimensions uniquement techniques et humanitaires. Cette dé-théâtralisation du récit d’urbanisme représente un ingénieux compromis qui a été nécessaire afin de maintenir la qualité des camps — mi-lieux éphémères, mi-quartiers– tout en permettant une forme de développement et d’insertion de ces espaces dans la ville moderne et néo-libérale d’Amman.

more...
No comment yet.
Rescooped by Géographie de la ville en guerre from Habiter l'espace. Géographie de l'habiter
Scoop.it!

Habiter l’éphémère. Le squat comme lieu de vie et comme ressource dans les parcours de migrants internationaux (Travaux et documents ESO)


Via Géographie de la Ville en Guerre
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Thèse : Des émigrants dans le passage. Une approche géographique de la condition de clandestin à Cherbourg et sur les côtes de la Manche

more...
No comment yet.