Géographie des co...
Follow
Find
28.2K views | +1 today
Géographie des conflits
Géographie des conflits armés, environnementaux, d'usage, d'aménagements...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Conflits armés au cours de l'année 2012 (Ceriscope)

Carte : Conflits armés au cours de l'année 2012 (Ceriscope) | Géographie des conflits | Scoop.it

Carte : Conflits armés au cours de l'année 2012

 

Source : Carte publiée dans : Frédéric Ramel, 2013, "De la puissance militaire : Aron revisité", CERISCOPE, n°3 "Puissance", en ligne : http://ceriscope.sciences-po.fr/puissance/content/part1/de-la-puissance-militaire-aron-revisite?page=show

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Rivalités ethniques et guerre urbaine au cœur de l'Afrique - Bangui (1996-2001) (Enjeux)

En Centrafrique, à la fin des années 1990, les conflits armés pour le contrôle de l'appareil d'État se sont inscrits dans l'espace urbain de la capitale. Durant quatre mutineries dans l'armée (1996-1997), Bangui a été fragmentée selon une ligne sud-nord, entre les quartiers des partisans d'André Kolingba et ceux d'Ange-Félix Patassé. La ville a été bâtie sur un modèle urbain ségrégué, suivant des fractures ethniques renforcées par des inégalités socio-économiques. Au cours des mutineries, les quartiers ont été assimilés à des ethnies et à des tendances politiques. Des barrages routiers et des barricades ont divisé la ville durant plusieurs semaines. Cependant, les identités ethniques ne représentent que l'une des dimensions des conflits en Centrafrique, au même titre que la pauvreté ou les clivages religieux, les types et les frontières des registres mobilisés pour justifier les violences se modifiant au gré de la conjoncture politique.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Vamos a la plaza ! (Cartographier le présent)

Carte : Vamos a la plaza ! (Cartographier le présent) | Géographie des conflits | Scoop.it
Cartographie du mouvement de protestation en Espagne en 2011
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : La Colombie, haut lieu de production de la cocaïne (Atlas des mafias)

Carte : La Colombie, haut lieu de production de la cocaïne (Atlas des mafias) | Géographie des conflits | Scoop.it

Atlas des mafias. Acteurs, trafic et marchés de la criminalité organisée de Fabrizio Maccaglia et M.A. Matard-Bonucci. Cartographie et infographie d'Alexandre Nicolas aux Éditions Autrement.
http://www.le-cartographe.net/publications/89-atlas-des-mafias

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Webdocumentaire : Au centre de Tunis : Géographies de l'espace public après une révolution

Webdocumentaire : Au centre de Tunis : Géographies de l'espace public après une révolution | Géographie des conflits | Scoop.it

"Au centre de Tunis" est une web-recherche de géographie urbaine sur les changements des pratiques dans l'espace public suite aux "Printemps arabes". Il s'agit, en Italie, de la première expérimentation de recherche universitaire réalisée sous la forme d'un web-documentaire.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Enjeux et conflits autour de la terre urbaine. Politiques foncières et planification urbaine en Colombie (Cahiers des Amériques latines)

Enjeux et conflits autour de la terre urbaine. Politiques foncières et planification urbaine en Colombie (Cahiers des Amériques latines) | Géographie des conflits | Scoop.it
La Colombie a adopté une des législations foncières et de développement urbain les plus innovantes et régulationnistes en Amérique latine – la loi dite de « réforme urbaine ». Perçue comme très ambitieuse dans ses objectifs et dans les outils de planification, de gestion foncière et de financement du développement urbain qu’elle met à disposition des municipalités, la loi 388 de 1997 constitue une déclinaison de la Constitution de 1991 dans le champ urbain. Mais l’application de cette loi rencontre d’importantes résistances, en partie liées aux divergences de conception du droit de propriété. Nous proposons ici d’analyser la mise en œuvre de nouveaux modèles d’aménagements urbains, leurs effets sur les grandes villes colombiennes, ainsi que les évolutions de l’utilisation des instruments prévus par la loi, en relation avec les intérêts conflictuels des acteurs urbains : gouvernement national, municipalités, agents formels et informels de production des espaces urbains, comités de résidents.
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Murs et contrôle du territoire en Israël-Palestine (Cartographier le présent)

Carte : Murs et contrôle du territoire en Israël-Palestine (Cartographier le présent) | Géographie des conflits | Scoop.it
Carte réalisée par "Cartographier le présent" Source : "Muri e frontiere", Internazionale, 20 février 2014 http://www.internazionale.it/atlante/muri-e-frontiere/
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Ukraine, une fracture Est-Ouest (Le Monde)

Carte : Ukraine, une fracture Est-Ouest (Le Monde) | Géographie des conflits | Scoop.it

Source : Service Infographie Le Monde, janvier 2014.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/02/21/ukraine-des-premieres-manifestations-au-compromis-fragile_4371411_3214.html

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Définitions : Conflits (Géoconfluences)

Définitions : Conflits (Géoconfluences) | Géographie des conflits | Scoop.it
Conflits frontaliers | Conflits et jeux d'acteurs


Conflits frontaliers :
Selon Y. Lacoste, la frontière est politique car elle marque la limite territoriale entre deux pouvoirs politiques et parce que cette limite s’établit dans un rapport de force entre les deux entités. Il s’agit donc d’envisager les types de relations qu’il peut y avoir entre des espaces frontaliers. La frontière est ici une zone de contact, de frottements où s’exercent des tensions, des rapports de force qui peuvent conduire à des conflits entre deux entités territoriales. Ces conflits peuvent aboutir à une fermeture de la frontière. Cependant, ces situations conflictuelles évoluant rapidement, il y a divers degrés de fermeture de la frontière.
La frontière chaude renvoie à un conflit ouvert entre deux systèmes territoriaux. La frontière est contestée, l’espace frontalier est par conséquent instable. Il y a des tensions et des heurts. Une frontière chaude peut conduire à une redéfinition du tracé de la frontière. Ainsi, les frontières qui séparent la Turquie du Kurdistan irakien, l'Inde du Pakistan, peuvent être qualifiées de frontières chaudes. (...)

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Vidéo : Conflits au Sahel : l'explication par la géographie

Vidéo : Conflits au Sahel : l'explication par la géographie | Géographie des conflits | Scoop.it

Les cadres classiques de la géographie et de la géopolitique ne s'appliquent pas aux sociétés nomades.


Explications du géographe Denis RETAILLÉ

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Soudans : fragmentation d'Etats et projets énergétiques (Le Monde diplomatique)

Carte : Soudans : fragmentation d'Etats et projets énergétiques (Le Monde diplomatique) | Géographie des conflits | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Mouvements locaux, État et modèles de développement dans le conflit des usines de pâte à papier du fleuve Uruguay (Problèmes d'Amérique latine)

Mouvements locaux, État et modèles de développement dans le conflit des usines de pâte à papier du fleuve Uruguay (Problèmes d'Amérique latine) | Géographie des conflits | Scoop.it

L’Argentine et l’Uruguay ont entamé depuis bientôt cinq ans un conflit d’une ampleur inédite, relatif à l’installation d’usines de pâte à papier sur la rive droite de leur fleuve frontière, et à leurs effets potentiels sur la santé humaine et l’environnement fluvial. Déclenché par des acteurs locaux puis relayé au niveau gouvernemental, le différend a été porté devant la Cour Internationale de Justice : la partie argentine dénonçant le non-respect de diverses normes et traités par l’Uruguay, la partie uruguayenne dénonçant les barrages permanents établis sur le pont transfrontalier par des habitants de la ville de Gualeguaychú. Ce conflit met en lumière la complexité des mouvements sociaux argentins contemporains, et leur capacité à influencer profondément l’action du gouvernement dans le domaine environnemental. Il démontre également la difficile émergence d’un agenda environnemental commun aux pays du MERCOSUR, notamment dans la définition de normes communes de régulation des méga-investissements agricoles et sylvicoles qui bouleversent actuellement les territoires de la région.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : « Chemises rouges et jaunes », la Thaïlande divisée (Le Monde)

Carte : « Chemises rouges et jaunes », la Thaïlande divisée (Le Monde) | Géographie des conflits | Scoop.it

Cartographie des divisions sociales et politiques thaïlandaises. Dans le Nord et le Nord-Est, les partisans du gouvernement, à Bangkok et dans le Sud, les opposants.

Source : Le Monde, 4 février 2014. 

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

La cohabitation dans les espaces publics : Conflits d'appropriation entre riverains et personnes marginalisées à Montréal et Paris (thèse)

Constituant des réflecteurs d'urbanité, les espaces publics font aujourd'hui l'objet d'une attention accrue de la part des aménageurs et des planificateurs dans un contexte de compétition urbaine où l'attractivité devient l'une des principales stratégies de développement (Harvey, 1989). Dans cette perspective, de nombreuses transformations touchent les espaces publics, à l'instar de leur privatisation (Zukin, 1995 ; Le Goix et Loudier Malgouyres, 2005), de leur marchandisation (Sorkin, 1992 ; Zukin, 1995) ou de leur sécurisation (Németh et Hollander, 2010), soulevant alors des conflits d'appropriation. Les fonctions associées aux espaces publics, de sociabilité, d'interaction et de libre accessibilité (Ghorra-Gobin, 2001), évoluent donc considérablement. Ces changements ont été analysés par de nombreux auteurs, lesquels ont révélé les dynamiques de mise à l'écart et d'exclusion des personnes les plus marginalisées (Smith, 1996 ; Mitchell, 1997), dont la visibilité limite la portée des politiques urbaines de revitalisation. Pourtant, au-delà des espaces publics centraux et iconiques et de l'action des pouvoirs publics, des conflits d'appropriation se manifestent également dans les espaces publics ordinaires (Paddison et Sharp, 2007) et résidentiels. En construisant leurs " mondes ", certains groupes peuvent restreindre celui d'autres groupes et déclencher des cohabitations parfois difficiles. Comprendre ces conflits nécessite alors d'intégrer à l'analyse les rapports qu'entretiennent les citadins à leurs espaces de vie, primordiaux dans la structuration des espaces publics. En effet, dans leurs pratiques, dans la projection de soi dans l'espace urbain, les citadins participent à leur production (De Certeau, 1990 ; Lefebvre, 2000), et les appropriations mises en œuvre peuvent être vectrices de conflits, de mises à l'écart ou d'inaccessibilité à certains espaces publics. Plus particulièrement à une époque où les espaces publics tendent à être investis comme une extension du chez-soi, leur production dans la proximité et la participation des résidents peuvent déclencher des processus d'exclusion (Fleury, 2007) et de résistance des populations marginalisées qui investissent aussi ces lieux comme un " chez-soi ". Nous proposons dans cette thèse d'analyser ce type de conflits d'appropriation. Dans cette perspective, nous inscrivons notre réflexion dans l'interprétation de l'espace géographique comme structure topologique de positions (Desmarais, 1992 ; Hubert, 1993 : Parazelli, 1997). Ces préceptes épistémologiques nous permettent d'aborder le partage des espaces publics à travers les concepts d'appropriation et d'habiter, et de porter une attention particulière aux pratiques mises en œuvre par les riverains et les personnes marginalisées dans leurs espaces de vie. Cela nous permet notamment d'éclairer le sens de l'appropriation des espaces publics et d'expliciter les significations relatives aux conflits. En tissant également des liens théoriques avec les concepts de purification de l'espace (Sibley, 1995) et d' " out of place " (Cresswell, 1996), il s'agit de comprendre comment les pratiques mises en œuvre dans ces appropriations peuvent se contraindre les unes les autres et marginaliser davantage les personnes marginalisées. Nous nous sommes alors intéressés à deux quartiers, la Goutte d'Or à Paris et le Village Shaugnessy à Montréal, à vocation davantage résidentielle qu'iconique, et au sein desquels se manifestent des conflits pour l'appropriation des espaces publics. À travers une cinquantaine d'entrevues avec divers acteurs : des riverains et des personnes marginalisées ou des travailleurs communautaires mais également des responsables politiques, des urbanistes et architectes, nous montrons comment les espaces publics s'avèrent particulièrement importants dans les pratiques d'habiter. Ceux-ci constituent des positions attractives que les personnes marginalisées et les riverains investissent de manière à se les approprier et à pouvoir s'y reconnaître. Par les socialisations et leur occupation, les personnes marginalisées parviennent ainsi à constituer un " chez-soi " identificatoire tandis que par leur réappropriation, par l'animation et leur embellissement, les riverains les instituent comme une extension résidentielle du " chez-soi ". Or, ces dynamiques d'appropriation, et les prégnances qu'elles inscrivent dans l'espace, vont à l'encontre les unes des autres. L'inadéquation de la présence et des comportements des personnes marginalisées avec le mode de vie résidentiel désiré du quartier constitue l'un des éléments moteurs de la mobilisation des riverains et des désirs de purification de l'espace (Sibley, 1995). Face aux pratiques des personnes marginalisées s'affirment alors le " commun " des valeurs résidentielles désirées et la constitution d'un " nous ". Or ces exigences résidentielles renvoient à la volonté des riverains de créer un " intérieur coexistentiel " (Sloterdijk, 2005) protecteur dans l'ensemble des espaces publics du quartier, au sein duquel les personnes marginalisées ne sont pas incluses, à moins de s'y conformer. La diffusion de valeurs résidentielles dans les espaces publics limiterait ainsi les prégnances associées à la marginalité, réduisant leur sentiment d'appartenance au quartier et la reconnaissance de soi, et les incitant alors à se déplacer, à adopter des tactiques de résistance pour maintenir leur occupation des lieux ou à normaliser leurs comportements. De fait, dans ces espaces publics ordinaires, des rapports de force se manifestent également pour leur appropriation, mettant en lumière des rapports de pouvoir qui s'éloignent du revanchisme ou de la tolérance zéro. Ceux-ci prennent une forme plus subtile de dispersion, à travers le contrôle des références topologiques associées aux diverses positions. Ces résultats invitent alors à interroger le partage des espaces publics à travers la cohabitation et à réfléchir aux moyens de faire des espaces publics des lieux dans lesquels l'ensemble des habitants d'un quartier puisse se reconnaître.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte de l'instabilité dans la Corne de l'Afrique (Le Monde)

Carte de l'instabilité dans la Corne de l'Afrique (Le Monde) | Géographie des conflits | Scoop.it

Source : Carte publiée dans : Christophe Châtelot, 2013, "Les Chabab somaliens, facteur d'instabilité régionale", Le Monde, 23 septembre 2013, en ligne : http://www.lemonde.fr/international/article/2013/09/23/les-chabab-somaliens-facteur-d-instabilite-regionale_3482853_3210.html

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Contestations collectives et soulèvement du 17 décembre 2010. La révolte des quartiers populaires de Sidi Bouzid (Tunisie). Enjeux et stratégies des acteurs (Cahiers d'EMAM)

Contestations collectives et soulèvement du 17 décembre 2010. La révolte des quartiers populaires de Sidi Bouzid (Tunisie). Enjeux et stratégies des acteurs (Cahiers d'EMAM) | Géographie des conflits | Scoop.it
La révolte du 17 décembre 2010 à Sidi Bouzid est, dans une certaine mesure, une réponse à la situation difficile des quartiers populaires et de leurs habitants, signant l’échec des politiques de réhabilitation urbaine engagées par l’État dans les quartiers pauvres des villes tunisiennes. La combinaison de plusieurs facteurs a rendu possible la montée de la mobilisation dans toutes les couches populaires des quartiers périphériques : le secteur informel qui faisait vivre des centaines de familles n’a cessé de subir des restrictions de toutes sortes, le chômage des jeunes diplômés du supérieur avait atteint des proportions alarmantes, les forces sociales qui pouvaient soutenir les autorités au niveau local se sont rétrécies au fur et à mesure que l’appareil politique partisan, représenté par le RCD et ses cellules de base, s’affaiblissait. Un potentiel contestataire énorme a ainsi été libéré, qu’aucune personnalité en situation de médiation, aucune institution, aucune autorité n’était plus en mesure de canaliser. Ce mouvement de contestation a ouvert la voie, contre toute attente, à la Révolution du 14 janvier 2011 et à l’éviction du pouvoir de Ben Ali. Les quartiers populaires, bêtes noires du régime, sont finalement parvenus à faire en sorte qu’il « dégage ».
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Le projet "Skopje 2014" (2) : géographie d'un conflit d'aménagement : approche par les espaces de la mobilisation et de la contestation (Géographie des conflits)

Le projet "Skopje 2014" (2) : géographie d'un conflit d'aménagement : approche par les espaces de la mobilisation et de la contestation (Géographie des conflits) | Géographie des conflits | Scoop.it

C'est dans la perspective présentée dans le billet introductif, où l'on appréhende la (re)construction comme destruction, que l'on se propose d'observer ici le projet "Skopje 2014" en Macédoine. La réécriture de l'histoire par l'espace participe ici d'un mémoricide, dans la mesure où il s'agit d'utiliser l'espace pour inscrire une mémoire (voir les billets sur les lieux de mémoire), et par voie de conséquence d'effacer d'autres aspects de la mémoire.

 

Afin d'appréhender ce conflit et ses différentes dimensions, on propose cette série de billets, autour de deux axes :

1/ Skopje 2014 : géographie d'un conflit d'aménagement

2/ La (re)construction comme violence symbolique ? (...)

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Comprendre le Soudan du Sud en une carte (Le Monde)

Carte : Comprendre le Soudan du Sud en une carte (Le Monde) | Géographie des conflits | Scoop.it
Depuis le début du conflit entre le camp loyaliste et l'opposition fin 2013, 865 000 personnes ont été déplacées. L'ONU estime qu'elle devra apporter une aide alimentaire à 3,2 millions de personnes d'ici juin.
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Bienvenue à Hébronland (Visions cartographiques)

Bienvenue à Hébronland (Visions cartographiques) | Géographie des conflits | Scoop.it

Semaine de Pesach, la Pâque juive. 27-28 mars 2013.

 

A Hébron, c’est l’époque des geais et des amandes. Les amandes, présentées en montagnes vertes sur les chariots du souk, font briller les yeux de tous les Palestiniens qui passent devant et repartent les poches gonflées de cette friandise au cœur rempli d’eau amère. Les geais, eux, volent entre les oliviers de Tel Rumeida, les bandes luminescentes de leurs ailes semblant brièvement refléter le ciel avant qu’ils n’aillent se poser plus loin. Au delà de Bab al-Zawiye — la « frontière » entre les zones H1 et H2 — en marchant dans la rue, le simple passage d’un oiseau nous fait rentrer la tête dans les épaules...

 

Hébron, la ville où l’on fini par prendre les oiseaux pour des pierres. Les deux volent, ici... Souvent, le vendredi après la prière, mais aussi à l’occasion des nombreuses incursions de l’armée dans la zone H1 (sous le contrôle de l’Autorité palestinienne). (…)

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Cartes : sélection de cartes sur le conflit en Ukraine (Cafés géo de Lyon)

Cartes : sélection de cartes sur le conflit en Ukraine (Cafés géo de Lyon) | Géographie des conflits | Scoop.it
Sélection réalisée pour la page facebook des Cafés géo de Lyon - Géographie d'un conflit - Géographie du peuplement / Géographie de la population - Géographie électorale / Géographie du vote - Géographie économique : énergies et industries - Zooms régionaux : La Crimée / La Transcarpatie
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Syrie, anatomie d’une révolution (La Vie des idées)

Syrie, anatomie d’une révolution (La Vie des idées) | Géographie des conflits | Scoop.it

L’attention portée aujourd’hui au soulèvement armé en Syrie ne doit pas cacher qu’il existe une dynamique révolutionnaire pacifique, profondément ancrée dans la société. Les nouvelles générations, majoritairement urbaines, davantage éduquées que leurs parents, sont le fer de lance d’une contestation politique qui s’efforce, par divers moyens, d’occuper l’espace public.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Défense, géopolitique et conflits : approches spatiales et civiques (Pastel)

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Crise au Soudan du Sud (Courrier international)

Carte : Crise au Soudan du Sud (Courrier international) | Géographie des conflits | Scoop.it

Carte : Crise au Soudan du Sud

Publiée dans le dossier "Soudan du Sud : le pays qui ne devrait pas exister", Courrier international, 6 février 2014, http://www.courrierinternational.com/article/2014/02/06/soudan-du-sud-le-pays-qui-ne-devrait-pas-exister-0?page=all

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

L'usage des espaces péri-urbains. Une géographie régionale des conflits (Etudes rurales)

L'usage des espaces péri-urbains. Une géographie régionale des conflits (Etudes rurales) | Géographie des conflits | Scoop.it

L'analyse des conflits sociaux et des rivalités paysannes pour l'utilisation des espaces situés à la périphérie de dix grandes agglomérations françaises montre l'importance des processus conflictuels dans la dynamique spatiale. La force et les formes du mouvement d'urbanisation péri-urbaine, qui caractérise ces espaces, dépendent en effet de l'issue de trois séries de conflits ayant pour thèmes l'aménagement du territoire régional, la maîtrise des espaces communaux et les conséquences de la gestion de ces espaces. Ces processus conflictuels répondent par ailleurs à des logiques spatiales et leur analyse permet de définir des aires conflictuelles homogènes dans les espaces péri-urbains, en fonction de facteurs d'ordre socio-économique, politico- administratif et socio-culturel, agissant à des échelles spatiales différentes. A travers cet exemple, une géographie régionale des conflits est ainsi proposée, qui reste toutefois à développer. 

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Conflits de couleurs. Enjeux géopolitiques autour de la naturalisation de sportifs africains (Autrepart)

En analysant les processus de naturalisation de sportifs et d’intégration de footballeurs doubles nationaux au sein de sélections nationales dans une perspective géopolitique, l’article met en exergue l’inégalité des rapports de force entre pays riches, tant en Europe que dans le Golfe Persique, et pays défavorisés, en Afrique. Différents exemples illustrent les enjeux sous-jacents aux changements de nationalité opérés par des sportifs africains au bénéfice de pays à même de leur offrir de meilleures conditions de vie. Il apparaît ainsi que si les pays africains ne subissent pas passivement cette « fuite des muscles », ils tendent à sortir perdants dans la lutte entre États pour l’appropriation du talent des meilleurs sportifs.

more...
No comment yet.