Géographie des co...
Follow
Find
27.5K views | +7 today
Scooped by Géographie de la ville en guerre
onto Géographie des conflits
Scoop.it!

Tropa de elite (Confins)

Tropa de elite (Confins) | Géographie des conflits | Scoop.it

Le film Tropa de Elite (Troupe d’Elite) du jeune cinéaste José Padilha est devenu le blockbuster du cinéma brésilien en 2007. Il a remporté de très nombreuses récompenses dans le monde, dont l’Ours d’Or du festival de Berlin (2008). À cette occasion, il a suscité de vifs débats sur la manière dont il traitait de l’expansion du trafic de drogues à Rio de Janeiro et des pratiques à la fois corrompues et violentes de la police de la ville, en d’autres termes, de la guérilla urbaine en cours dans la seconde métropole du Brésil.

Ce film, dans son scénario et par les images fortes qu’il met en avant, son traitement par les médias tout autant que l’écho qu’il a dans la société brésilienne nous conduit à proposer un double regard :

- L’un centré sur le phénomène de guérilla urbaine qui, écrit M. Lussault, « a aussi gagné sur un terrain : celui de l’image » (Lussault, 2008).

- L’autre proposant, à partir de ce document audiovisuel, une lecture géographique portant sur un espace marqué et structuré par le jeu des acteurs de cette guérilla urbaine. (...)

more...
No comment yet.
Géographie des conflits
Géographie des conflits armés, environnementaux, d'usage, d'aménagements...
Your new post is loading...
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Enjeux et conflits autour des territoires amérindiens en Amazonie brésilienne (Problèmes d'Amérique Latine)

Les territoires réservés exclusivement aux populations amérindiennes représentent aujourd’hui 1 035 000 km2, ou 21 % de l’Amazonie brésilienne. Cependant, malgré leur reconnaissance officielle, ils continuent de poser des questions sur le plan de leur protection, de leur gestion et de leur futur. Afin de faire le point sur ces problématiques, nous proposons ici une synthèse de la situation foncière actuelle et une approche de la question de la relation entre les territoires amérindiens et la protection de l’environnement. Nous complétons cet ensemble par une vision régionale des grands ensembles de territoires amérindiens, indispensable dans une région aussi vaste que l’Amazonie brésilienne. 

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Géopolitique des réseaux et des territoires de la drogue en Afrique de l'Ouest (Libération)

Carte : Géopolitique des réseaux et des territoires de la drogue en Afrique de l'Ouest (Libération) | Géographie des conflits | Scoop.it

Cette cartographie est réalisée par Tangui Pennec (Institut français de Géopolitique) sur les bases de l’enquête menée en Afrique par Nicolas Courtin (Université Paris VII) et Jean-Pierre Bat.


http://libeafrica4.blogs.liberation.fr/mon-blog/2014/05/d-air-cocaïne-à-la-route-de-lespoir-2009-2014.html

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Poster : La ségrégation socio-spatiale : territoire, proximité et conflits (FIG 2008)

Poster : La ségrégation socio-spatiale : territoire, proximité et conflits (FIG 2008) | Géographie des conflits | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Les architectes et la guerre (Métropolitiques)

Les architectes et la guerre (Métropolitiques) | Géographie des conflits | Scoop.it

À quoi travaillèrent les architectes durant la Seconde guerre mondiale et comment celle-ci affecta-t-elle l’histoire de leur discipline ? En revenant sur cette question, l’exposition actuellement en cours à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine montre à la fois comment cet épisode s’inscrit dans l’histoire longue de l’architecture et combien il est porteur de conséquences pour le deuxième vingtième siècle.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Après la Crimée, d'autres territoires convoités par Poutine ? (Le Monde)

Carte : Après la Crimée, d'autres territoires convoités par Poutine ? (Le Monde) | Géographie des conflits | Scoop.it
Carte animée. Le président russe n'a jamais caché que la dislocation de l'URSS constituait pour lui « la plus grande catastrophe géopolitique du XXe siècle ».
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Temporalités périurbaines : des navettes pendulaires à la fluidité et au conflit (Espace populations sociétés)

Temporalités périurbaines : des navettes pendulaires à la fluidité et au conflit (Espace populations sociétés) | Géographie des conflits | Scoop.it
Les espaces périurbains restent très marqués par le rythme des navettes pendulaires. Pourtant, l’augmentation des situations d’emploi et des horaires atypiques induit un fonctionnement plus en continu et l’émergence de nouveaux besoins de services et d’horaires d’ouverture élargis. Des conflits entre groupes sociaux surgissent également de la confrontation entre plusieurs manières d’habiter le périurbain. Le pouvoir politique local, essentiellement les communes, essaient de répondre au mieux à ces problèmes qui remettent en cause l’image de villages conviviaux. L’articulation des temporalités périurbaines à celles de la ville est donc plus que jamais nécessaire.
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Conflits et reconfigurations socio-spatiales autour du sanglier. Des postures générales aux arrangements locaux (Economie rurale)

Les animaux "à problème’ et, ici, les sangliers constituent de bons révélateurs des processus de mutation des territoires ruraux. Suivre cet ongulé dans la manière dont il bouleverse les liens sociaux permet de mettre à jour les conflits qu’il engendre chez des acteurs autrefois issus d’un même monde, les agriculteurs et les chasseurs. Au-delà des postures générales qui les opposent, les hommes s’arrangent localement pour inventer de nouvelles formes de vie ensemble, entre agriculteurs, chasseurs et sangliers. L’expression spécifique de ces arrangements plus ou moins conflictuels s’appuie sur des comportements singuliers des animaux et des postures particulières chez les hommes. Les arrangements locaux débouchent sur des recompositions sociales et spatiales et mettent en évidence les territorialités des acteurs.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Déguerpissements et conflits autour des légitimités citadines dans les villes du Sud (L'espace politique)

Déguerpissements et conflits autour des légitimités citadines dans les villes du Sud (L'espace politique) | Géographie des conflits | Scoop.it
Ce numéro de l’Espace politique s’intéresse aux déplacements forcés qui prennent place dans le cadre de transformations urbaines, dans un contexte « hors crise » au sens géopolitique. Cette approche met en lumière la généralisation actuelle de mobilités sous contrainte à l’échelle intra-urbaine, au cours de déguerpissements conduits au nom de la rénovation urbaine et dans le cadre de projets de villes compétitives et néolibérales. Malgré les alternatives proposées et les recommandations formulées par les instances internationales, les opérations de mobilités forcées intra-urbaines sont utilisées pour « nettoyer » les villes du Sud de citadins considérées « indésirables », en reléguant ces derniers aux marges de la cité. À ce titre, les déguerpissements révèlent des rapports de forces inégaux tout en participant à la coproduction de nouveaux référents constitutifs du droit à être en ville. Cet article introductif souhaite présenter les enjeux politiques et sociaux de la mobilité sous contrainte en ville en portant une attention particulière aux conflits et contestations qui entourent les opérations pour cerner les registres de justification qui émanent des acteurs en présence.
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Géopolitique de Sébastopol (Diploweb)

Géopolitique de Sébastopol (Diploweb) | Géographie des conflits | Scoop.it

Trois cartes géopolitiques pour comprendre la situation en Crimée. Rattachée à l’Ukraine au moment de l’éclatement de l’Union Soviétique, la base navale de Sébastopol est aujourd’hui louée par la Russie aux termes d’un accord passé en 1994 et renouvelé en 2010, pour un bail courant jusqu’en 2042. Alors que la ville fait les gros titres de l’actualité depuis quelques jours, on peut s’interroger sur les motivations de la Russie à intervenir militairement en Crimée.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

La cohabitation dans les espaces publics : Conflits d'appropriation entre riverains et personnes marginalisées à Montréal et Paris (thèse)

Constituant des réflecteurs d'urbanité, les espaces publics font aujourd'hui l'objet d'une attention accrue de la part des aménageurs et des planificateurs dans un contexte de compétition urbaine où l'attractivité devient l'une des principales stratégies de développement (Harvey, 1989). Dans cette perspective, de nombreuses transformations touchent les espaces publics, à l'instar de leur privatisation (Zukin, 1995 ; Le Goix et Loudier Malgouyres, 2005), de leur marchandisation (Sorkin, 1992 ; Zukin, 1995) ou de leur sécurisation (Németh et Hollander, 2010), soulevant alors des conflits d'appropriation. Les fonctions associées aux espaces publics, de sociabilité, d'interaction et de libre accessibilité (Ghorra-Gobin, 2001), évoluent donc considérablement. Ces changements ont été analysés par de nombreux auteurs, lesquels ont révélé les dynamiques de mise à l'écart et d'exclusion des personnes les plus marginalisées (Smith, 1996 ; Mitchell, 1997), dont la visibilité limite la portée des politiques urbaines de revitalisation. Pourtant, au-delà des espaces publics centraux et iconiques et de l'action des pouvoirs publics, des conflits d'appropriation se manifestent également dans les espaces publics ordinaires (Paddison et Sharp, 2007) et résidentiels. En construisant leurs " mondes ", certains groupes peuvent restreindre celui d'autres groupes et déclencher des cohabitations parfois difficiles. Comprendre ces conflits nécessite alors d'intégrer à l'analyse les rapports qu'entretiennent les citadins à leurs espaces de vie, primordiaux dans la structuration des espaces publics. En effet, dans leurs pratiques, dans la projection de soi dans l'espace urbain, les citadins participent à leur production (De Certeau, 1990 ; Lefebvre, 2000), et les appropriations mises en œuvre peuvent être vectrices de conflits, de mises à l'écart ou d'inaccessibilité à certains espaces publics. Plus particulièrement à une époque où les espaces publics tendent à être investis comme une extension du chez-soi, leur production dans la proximité et la participation des résidents peuvent déclencher des processus d'exclusion (Fleury, 2007) et de résistance des populations marginalisées qui investissent aussi ces lieux comme un " chez-soi ". Nous proposons dans cette thèse d'analyser ce type de conflits d'appropriation. Dans cette perspective, nous inscrivons notre réflexion dans l'interprétation de l'espace géographique comme structure topologique de positions (Desmarais, 1992 ; Hubert, 1993 : Parazelli, 1997). Ces préceptes épistémologiques nous permettent d'aborder le partage des espaces publics à travers les concepts d'appropriation et d'habiter, et de porter une attention particulière aux pratiques mises en œuvre par les riverains et les personnes marginalisées dans leurs espaces de vie. Cela nous permet notamment d'éclairer le sens de l'appropriation des espaces publics et d'expliciter les significations relatives aux conflits. En tissant également des liens théoriques avec les concepts de purification de l'espace (Sibley, 1995) et d' " out of place " (Cresswell, 1996), il s'agit de comprendre comment les pratiques mises en œuvre dans ces appropriations peuvent se contraindre les unes les autres et marginaliser davantage les personnes marginalisées. Nous nous sommes alors intéressés à deux quartiers, la Goutte d'Or à Paris et le Village Shaugnessy à Montréal, à vocation davantage résidentielle qu'iconique, et au sein desquels se manifestent des conflits pour l'appropriation des espaces publics. À travers une cinquantaine d'entrevues avec divers acteurs : des riverains et des personnes marginalisées ou des travailleurs communautaires mais également des responsables politiques, des urbanistes et architectes, nous montrons comment les espaces publics s'avèrent particulièrement importants dans les pratiques d'habiter. Ceux-ci constituent des positions attractives que les personnes marginalisées et les riverains investissent de manière à se les approprier et à pouvoir s'y reconnaître. Par les socialisations et leur occupation, les personnes marginalisées parviennent ainsi à constituer un " chez-soi " identificatoire tandis que par leur réappropriation, par l'animation et leur embellissement, les riverains les instituent comme une extension résidentielle du " chez-soi ". Or, ces dynamiques d'appropriation, et les prégnances qu'elles inscrivent dans l'espace, vont à l'encontre les unes des autres. L'inadéquation de la présence et des comportements des personnes marginalisées avec le mode de vie résidentiel désiré du quartier constitue l'un des éléments moteurs de la mobilisation des riverains et des désirs de purification de l'espace (Sibley, 1995). Face aux pratiques des personnes marginalisées s'affirment alors le " commun " des valeurs résidentielles désirées et la constitution d'un " nous ". Or ces exigences résidentielles renvoient à la volonté des riverains de créer un " intérieur coexistentiel " (Sloterdijk, 2005) protecteur dans l'ensemble des espaces publics du quartier, au sein duquel les personnes marginalisées ne sont pas incluses, à moins de s'y conformer. La diffusion de valeurs résidentielles dans les espaces publics limiterait ainsi les prégnances associées à la marginalité, réduisant leur sentiment d'appartenance au quartier et la reconnaissance de soi, et les incitant alors à se déplacer, à adopter des tactiques de résistance pour maintenir leur occupation des lieux ou à normaliser leurs comportements. De fait, dans ces espaces publics ordinaires, des rapports de force se manifestent également pour leur appropriation, mettant en lumière des rapports de pouvoir qui s'éloignent du revanchisme ou de la tolérance zéro. Ceux-ci prennent une forme plus subtile de dispersion, à travers le contrôle des références topologiques associées aux diverses positions. Ces résultats invitent alors à interroger le partage des espaces publics à travers la cohabitation et à réfléchir aux moyens de faire des espaces publics des lieux dans lesquels l'ensemble des habitants d'un quartier puisse se reconnaître.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte de l'instabilité dans la Corne de l'Afrique (Le Monde)

Carte de l'instabilité dans la Corne de l'Afrique (Le Monde) | Géographie des conflits | Scoop.it

Source : Carte publiée dans : Christophe Châtelot, 2013, "Les Chabab somaliens, facteur d'instabilité régionale", Le Monde, 23 septembre 2013, en ligne : http://www.lemonde.fr/international/article/2013/09/23/les-chabab-somaliens-facteur-d-instabilite-regionale_3482853_3210.html

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Contestations collectives et soulèvement du 17 décembre 2010. La révolte des quartiers populaires de Sidi Bouzid (Tunisie). Enjeux et stratégies des acteurs (Cahiers d'EMAM)

Contestations collectives et soulèvement du 17 décembre 2010. La révolte des quartiers populaires de Sidi Bouzid (Tunisie). Enjeux et stratégies des acteurs (Cahiers d'EMAM) | Géographie des conflits | Scoop.it
La révolte du 17 décembre 2010 à Sidi Bouzid est, dans une certaine mesure, une réponse à la situation difficile des quartiers populaires et de leurs habitants, signant l’échec des politiques de réhabilitation urbaine engagées par l’État dans les quartiers pauvres des villes tunisiennes. La combinaison de plusieurs facteurs a rendu possible la montée de la mobilisation dans toutes les couches populaires des quartiers périphériques : le secteur informel qui faisait vivre des centaines de familles n’a cessé de subir des restrictions de toutes sortes, le chômage des jeunes diplômés du supérieur avait atteint des proportions alarmantes, les forces sociales qui pouvaient soutenir les autorités au niveau local se sont rétrécies au fur et à mesure que l’appareil politique partisan, représenté par le RCD et ses cellules de base, s’affaiblissait. Un potentiel contestataire énorme a ainsi été libéré, qu’aucune personnalité en situation de médiation, aucune institution, aucune autorité n’était plus en mesure de canaliser. Ce mouvement de contestation a ouvert la voie, contre toute attente, à la Révolution du 14 janvier 2011 et à l’éviction du pouvoir de Ben Ali. Les quartiers populaires, bêtes noires du régime, sont finalement parvenus à faire en sorte qu’il « dégage ».
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Le projet "Skopje 2014" (2) : géographie d'un conflit d'aménagement : approche par les espaces de la mobilisation et de la contestation (Géographie des conflits)

Le projet "Skopje 2014" (2) : géographie d'un conflit d'aménagement : approche par les espaces de la mobilisation et de la contestation (Géographie des conflits) | Géographie des conflits | Scoop.it

C'est dans la perspective présentée dans le billet introductif, où l'on appréhende la (re)construction comme destruction, que l'on se propose d'observer ici le projet "Skopje 2014" en Macédoine. La réécriture de l'histoire par l'espace participe ici d'un mémoricide, dans la mesure où il s'agit d'utiliser l'espace pour inscrire une mémoire (voir les billets sur les lieux de mémoire), et par voie de conséquence d'effacer d'autres aspects de la mémoire.

 

Afin d'appréhender ce conflit et ses différentes dimensions, on propose cette série de billets, autour de deux axes :

1/ Skopje 2014 : géographie d'un conflit d'aménagement

2/ La (re)construction comme violence symbolique ? (...)

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : La Crimée est-elle russe ? (L'Histoire)

Carte : La Crimée est-elle russe ? (L'Histoire) | Géographie des conflits | Scoop.it
La Carte de la Crimée - cartothèque du site de L'Histoire.
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Les projets des agglomérations en matière de transport : représentations, projets, conflits et stratégie de « détournement » des réseaux (Flux)

Les projets des agglomérations en matière de transport : représentations, projets, conflits et stratégie de « détournement » des réseaux (Flux) | Géographie des conflits | Scoop.it

La perspective adoptée ici nous a permis d’interroger la « panne de problématisation » (Offner, 2006) en matière de politiques locales de transport et de déplacement. Ce qui est mis en avant, c’est la non explicitation, par les agglomérations, de la globalité de leur projet, de leurs stratégies et de leurs priorités.
En effet, mis côte à côte, la cartographie des multiples projets, à première vue épars, portés par les représentants des agglomérations (Aix-en-Provence, Aubagne et Grenoble) dessine un modèle cohérent bien qu’implicite, d’organisation des déplacements. Ce modèle générique d’organisation de la circulation permet aux agglomérations, en quête d’attractivité, de combiner, à leur échelle, accessibilité et protection vis-à-vis de l’automobile.
Cependant, les agglomérations ne sont que partiellement maîtresses des réseaux qui traversent et structurent leur territoire. La concrétisation de ce modèle générique se heurte à d’autres représentations du territoire, et donc à d’autres représentations de l’usage des réseaux, portées par d’autres acteurs, agissant à d’autres échelles. Ainsi, l’enjeu central, bien qu’implicite, pour les représentants des agglomérations, consiste à construire une représentation de la ville et des réseaux de transport qu’elle accueille, qui accule les gestionnaires du réseau de type autoroutier à l’évolution urbaine de l’usage de ce réseau. Ce faisant, ces voiries peuvent être utilisées pour concrétiser le projet urbain des agglomérations.
Plutôt que d’expliciter leur projet et ses implications à différentes échelles, au risque d’entrer en conflit frontal avec les autres gestionnaires du réseau, notamment l’État, les agglomérations développent des stratégies, projet par projet, de façon à « détourner » l’usage des réseaux dont elles ne sont pas gestionnaires.
Au total, adopter une démarche compréhensive pour saisir le point de vue des agglomérations conduit à relativiser les critiques relatives aux politiques de transport et de déplacement tant en termes de déficit de problématisation que d’inefficacité des procédures.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Intégration environnementale de l’éolien et régulation locale des conflits : l’action des collectivités territoriales dans l’Aude (France) (VertigO)

Intégration environnementale de l’éolien et régulation locale des conflits : l’action des collectivités territoriales dans l’Aude (France) (VertigO) | Géographie des conflits | Scoop.it
Depuis la fin des années 1990, le département de l’Aude (France) accueille des projets de parcs éoliens portés par des entrepreneurs privés. Ces implantations ou projets d’implantations ont provoqué l’émergence de nombreux conflits. L’opacité de la position de l’État dans le développement de l’énergie éolienne et son insertion environnementale, ainsi que l’absence d’une politique d’aménagement territorial clairement définie conduisent les collectivités locales à pallier le manque de législation et à produire les conditions d’une régulation locale des conflits, à travers des documents visant à définir un cadre institutionnel à l’implantation d’éoliennes. Cet article se propose d’analyser la teneur et l’impact de ces différents documents et d’évaluer leur capacité à mettre en oeuvre l’intégration environnementale de l’éolien.
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

La cohabitation dans les espaces publics: Conflits d'appropriation entre riverains et personnes marginalisées à Montréal et Paris (thèse)

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Quartier d’artistes versus cluster numérique. Entre conflit foncier et production d’un nouvel espace créatif : le 22@ de Poblenou à Barcelone (Territoire en mouvement)

Quartier d’artistes versus cluster numérique. Entre conflit foncier et production d’un nouvel espace créatif : le 22@ de Poblenou à Barcelone (Territoire en mouvement) | Géographie des conflits | Scoop.it
Poblenou (ou le nouveau village, en catalan) est un quartier de Barcelone connaissant depuis plus de dix ans une régénération urbaine basée sur le concept de la nouvelle économie des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) comme source d’une nouvelle image attractive pour la localisation d’entreprises internationales dans le cadre d’un projet de district créatif nommé 22@. Une transition territoriale produit une gentrification contrariée par les artistes, les intellectuels et la population locale qui ont adopté comme emblème de leur action le sauvetage d’un fleuron de l’architecture industrielle : Can Ricart, lieu de résidence de nombreux artistes. Depuis, la planification urbaine a été repensée dans ses marges et le paysage urbain du quartier tend à refléter le consensus entre politiques, firmes multinationales et artistes rescapés de cette forte pression immobilière. Ces dits artistes deviennent des référents, tout en essayant de s’intégrer dans la thématique de la nouvelle économie créative du territoire par des alliances, des commandes et des coopérations timides mais régulières avec le monde marchand. La nouvelle Soho européenne recherche encore une identité ainsi qu’un certain art de vivre fondé sur les nouveaux rapports de force mis en valeur par les artistes dans leurs critiques, leurs actions et leur communication sur : - la cohabitation entre anciens et nouveaux habitants ; - le choix entre architecture contemporaine et protection patrimoniale ; - l’artiste comme créateur, assistant ou complice de la classe dite créative.
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

La carte des conflits environnementaux dans le monde (Le Monde)

La carte des conflits environnementaux dans le monde (Le Monde) | Géographie des conflits | Scoop.it
La marée noire sur la plate-forme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexiqueaux Etats-Unis, l'exploitation des sables bitumineux en Alberta au Canada, les mines de Rio Tinto à Madagascar ou encore la déforestation dans l'Etat de Para au Brésil : mercredi 19 mars, le projet européen EJOLT (Environmental JusticeOrganisations, Liabilities and Trade) a lancé son Atlas mondial de la justice environnementale, une cartographie interactive recensant près de 1 000 conflits environnementaux dans le monde.
Cette carte, qui permet de faire des recherches et se documenter par pays,entreprises, matières premières ou type de conflit (nucléaire, énergies fossiles, eau, biodiversité, etc.), a été développée pendant trois ans par 23 universités et ONG de 18 pays différents, qui ont reçu un financement de 3,7 millions d'euros de l'Union européenne. (…)
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Syrie : 3 années de guerre civile = 2,5 millions de réfugiés (La géothèque)

Carte : Syrie : 3 années de guerre civile = 2,5 millions de réfugiés (La géothèque) | Géographie des conflits | Scoop.it

Le 15 mars 2011 est souvent identifié comme le point de départ[1] du mouvement de contestation du gouvernement syrien et du conflit armé qui en suivi. Après 3 années de guerre civile, nous proposons ici une mise à jour de la carte régionale du déplacement de réfugiés, publiée à l’origine dans l’article consacré au camp de Zaatari. (…)

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Les zones humides urbaines à Bogota, conflits d’usage et patrimonialisation (Géographie et cultures)

Les zones humides urbaines à Bogota, conflits d’usage et patrimonialisation (Géographie et cultures) | Géographie des conflits | Scoop.it
La mise en valeur de la zone humide de Cordoba, au cœur des quartiers aisés de Bogota, a fait l’objet d’un conflit, opposant les autorités municipales et une organisation de quartier, associée aux mouvements de protection de l’environnement. Au-delà de ce conflit, il s’agit d’une opposition entre deux visions de l’aménagement des paysages naturels urbains. Si la nécessité de mettre en valeur cet espace est une évidence pour tous, des projets différents co-existent. Le District Capital de Bogota souhaite aménager cette zone humide afin d’en avoir un usage simplement social (création d’un parc récréatif), tandis que l’autre partie veut préserver l’espace naturel et ses écosystèmes hors de la vie urbaine. Pour faire annuler le projet municipal devant un tribunal, les riverains ont construit leur argumentation autour de la notion de patrimoine. Grâce à la représentation différente qu’ont une partie des riverains de la zone humide de Cordoba, les espaces naturels urbains ne sont plus de simples espaces verts récréatifs, mais ont une réelle fonction environnementale.
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Conflits armés au cours de l'année 2012 (Ceriscope)

Carte : Conflits armés au cours de l'année 2012 (Ceriscope) | Géographie des conflits | Scoop.it

Carte : Conflits armés au cours de l'année 2012

 

Source : Carte publiée dans : Frédéric Ramel, 2013, "De la puissance militaire : Aron revisité", CERISCOPE, n°3 "Puissance", en ligne : http://ceriscope.sciences-po.fr/puissance/content/part1/de-la-puissance-militaire-aron-revisite?page=show

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Rivalités ethniques et guerre urbaine au cœur de l'Afrique - Bangui (1996-2001) (Enjeux)

En Centrafrique, à la fin des années 1990, les conflits armés pour le contrôle de l'appareil d'État se sont inscrits dans l'espace urbain de la capitale. Durant quatre mutineries dans l'armée (1996-1997), Bangui a été fragmentée selon une ligne sud-nord, entre les quartiers des partisans d'André Kolingba et ceux d'Ange-Félix Patassé. La ville a été bâtie sur un modèle urbain ségrégué, suivant des fractures ethniques renforcées par des inégalités socio-économiques. Au cours des mutineries, les quartiers ont été assimilés à des ethnies et à des tendances politiques. Des barrages routiers et des barricades ont divisé la ville durant plusieurs semaines. Cependant, les identités ethniques ne représentent que l'une des dimensions des conflits en Centrafrique, au même titre que la pauvreté ou les clivages religieux, les types et les frontières des registres mobilisés pour justifier les violences se modifiant au gré de la conjoncture politique.

more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : Vamos a la plaza ! (Cartographier le présent)

Carte : Vamos a la plaza ! (Cartographier le présent) | Géographie des conflits | Scoop.it
Cartographie du mouvement de protestation en Espagne en 2011
more...
No comment yet.
Scooped by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Carte : La Colombie, haut lieu de production de la cocaïne (Atlas des mafias)

Carte : La Colombie, haut lieu de production de la cocaïne (Atlas des mafias) | Géographie des conflits | Scoop.it

Atlas des mafias. Acteurs, trafic et marchés de la criminalité organisée de Fabrizio Maccaglia et M.A. Matard-Bonucci. Cartographie et infographie d'Alexandre Nicolas aux Éditions Autrement.
http://www.le-cartographe.net/publications/89-atlas-des-mafias

more...
No comment yet.