Le fil conducteur de la généalogie est le plus souvent la quête de soi | Mémoire vive - Coté scoop.it | Scoop.it

Les généalogistes amateurs sont le plus souvent âgés. Pour vous, Élodie Razy, spécialiste de l’anthropologie sociale et familiale (ULg), est-ce dû au fait que la retraite dégage du temps libre, ou au fait que, plus vieux, on s’intéresse aux liens familiaux « longs » ?