Mémoire vive - Co...
Follow
Find tag "généalogie"
1.6K views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Anne Dardaud
Scoop.it!

CHRONIQUE FAMILIALE: G comme GANTIERS - GEOGRAPHIE

CHRONIQUE FAMILIALE: G comme GANTIERS - GEOGRAPHIE | Mémoire vive - Coté scoop.it | Scoop.it

En faisant mes recherches sur la famille REIX (branche de ma grand-mère maternelle) j'ai découvert la dynastie des gantiers de Saint Junien en Haute Vienne.

MARC REIX était gantier. (1856-1938) sosa 14G4
il avait son atelier à Montmartre, place du Tertre , en 1890.

more...
No comment yet.
Scooped by Anne Dardaud
Scoop.it!

Le fil conducteur de la généalogie est le plus souvent la quête de soi

Le fil conducteur de la généalogie est le plus souvent la quête de soi | Mémoire vive - Coté scoop.it | Scoop.it

Les généalogistes amateurs sont le plus souvent âgés. Pour vous, Élodie Razy, spécialiste de l’anthropologie sociale et familiale (ULg), est-ce dû au fait que la retraite dégage du temps libre, ou au fait que, plus vieux, on s’intéresse aux liens familiaux « longs » ?

more...
No comment yet.
Scooped by Anne Dardaud
Scoop.it!

Tata Thérèse n'est plus là

Tata Thérèse est décédée le 22 décembre 2012, à l'âge de 92 ans.

Je l'aimais bien tata Thérèse, cela faisait longtemps que je ne l'avais pas vue.

Tata Thérèse était un petit bout de femme qui n'avait pas sa langue dans sa poche, mais je me souviens aussi qu'elle ne savait pas où était sa gauche ni sa droite, on s'est perdu à Paris avec elle !

Tata Thérèse savait cuisiner le pâté en croûte.

Tata Thérèse faisait rire la famille, enfin presque, elle se moquait facilement des autres.

Tata Thérèse aimait les animaux, surtout exotiques, elle avait un ouistiti dans son appartement.

Tata Thérèse avait aussi un petit caniche noir nommé Ulysse, c'était son ''fils''.

C'est tout ce dont je sais de tata Thérèse !

 

more...
Hervé's comment, February 21, 2013 9:41 AM
C'est tout à fait cela Roland, Tata Thérèse (c'est une histoire vraie) a gardé cette époque de sa vie pour elle (et son mari) peut de personnes dans la famille le savait, alors une question simple me vient à l'esprit suite au commentaire de Sophie (interrogé les vivants...) : comment interrogé les vivants sur un passé obscur ne sachant pas qu'il a existé ? Je suis sûr qu'elle ne m'en aurait jamais fait part. Elle ne voulant pas en parler, moi n'en ayant aucune connaissance. Tant pis, mais lorsque j'en ai eu vent, j'ai eu ce moment d'émoitions que j'ai voulu partagé. En tout cas merci à tous pour le partage !
Anne Dardaud's comment, February 21, 2013 11:25 AM
Tout à fait d'accord, c'est une génération qui ne parlait pas ou peu ; mon grand-père n'a que très peu raconté ses quatre années de détention en tant que prisonnier de guerre ; je n'ai que des bribes et quelques documents qui malgré tout ne donne pas l'exacte mesure de ce qu'il a vécu. Mort prématurément quelques années après son retour, il a emporté avec lui beaucoup de ses souffrances et laissé à ses propres enfants, beaucoup de questions sans réponse.
Anne Dardaud's comment, February 21, 2013 11:26 AM
Dans tous les cas bravo pour ce billet, plein d'émotion, un vrai bonheur de lecture !