Croire aux fantômes | Généalogie en Pyrénées-Atlantiques | Scoop.it

Aux archives, on a l'habitude des fantômes. Nous les créons, habillés de couleurs inhabituelles. Nous les traquons, au milieu des liasses, des épis et des boîtes noires. Nous les recensons, afin de n'en perdre aucun. Nous les multiplions, pour ensuite mieux les faire disparaître, une fois les documents revenus. Nos fantômes sont rarement blancs, ils sont roses, verts, voire même illustrés. Parfois même ils nous échappent, et commence alors une terrible chasse. Le quotidien de l'archiviste est peuplé de fantômes[1]...