Gastronomie, Cuisine et Terroir
103 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Marilyne from Gastronomie Française 2.0
Scoop.it!

Lyon, capitale de la gastronomie française (et internationale ?)

Lyon, capitale de la gastronomie française (et internationale ?) | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it
En plus d’un patrimoine historique et culturel extrêmement riche, la ville de Lyon est réputée pour sa cuisine et la qualité de ses produits du terroir.

Via Bertrand Lazare
more...
No comment yet.
Scooped by Marilyne
Scoop.it!

Relais & Châteaux : Pierre et Chantal Mestre inaugurent  » La Plage By Verchant « 

Relais & Châteaux : Pierre et Chantal Mestre inaugurent  » La Plage By Verchant «  | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it
 Le Relais & Châteaux  » Le Domaine de Verchant  » à Castelnau Le Lez, inaugurait les nouvelles extensions de l’établissement, certainement un des plus beaux du sud de la France.
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Vers une transformation digitale de l'Industrie Agroalimentaire

Vers une transformation digitale de l'Industrie Agroalimentaire | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

Certains industriels de l'agroalimentaire ont compris l’enjeu de la transformation digitale. Leur présence sur internet sert à reprendre la relation avec le client, à valoriser une marque...


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from Food & chefs
Scoop.it!

Les grandes tendances 2015 dans la restauration aux États-Unis

Les grandes tendances 2015 dans la restauration aux États-Unis | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

Chaque année, la National Restaurant Association sonde environ 1300 chefs membres de l'American Culinary Federation (NRA) afin de décrypter les principales tendances dans la restauration.


Via Philippe Audier
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from Food & chefs
Scoop.it!

150 pays participent à  » Goût de France – Good France  » – France Médias Monde mobilisé

150 pays participent à  » Goût de France – Good France  » – France Médias Monde mobilisé | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

La communication est lancée pour » Goût de France – Good France « , les panneaux publicitaires sont déjà en place en ville un peu partout en France, la presse relaye l’information, et les chaînes de France Télévision dans le monde vont également...


Via Philippe Audier
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from Agriculture et Alimentation méditerranéenne durable
Scoop.it!

Exportations : Maroc Taswiq étudie un plan marketing pour 15 produits du terroir - LE MATIN.ma

Exportations : Maroc Taswiq étudie un plan marketing pour 15 produits du terroir - LE MATIN.ma | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

Maroc Taswiq planche sur une étude de plan marketing et commercial à l’export de 15 produits de terroir à forte valeur ajoutée. Cet Office de commercialisation et d’exportation (OCE), désormais focalisé sur le développement et la promotion du commerce équitable et solidaire, souhaite passer à la vitesse supérieure dans la promotion des exportations des produits du terroir, principalement ceux à forte valeur ajoutée. «L’Office a développé un savoir-faire en matière de promotion et de commercialisation des produits de terroir. Afin d’accélérer le développement commercial de son portefeuille de produits, l'OCE souhaite recourir à une assistance technique pour améliorer les conditions de développement des exportations de 15 produits du terroir», indiquent les responsables de l’Office, relevant du ministère du Commerce extérieur.


Via CIHEAM News
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from Entreprises bretonnes
Scoop.it!

« Produit en Bretagne » lève des fonds pour partir à l'assaut du marché international

« Produit en Bretagne » lève des fonds pour partir à l'assaut du marché international | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

Vingt ans après sa création, l'association « Produit en Bretagne », première marque collective de développement territorial, veut sortir des frontières hexagonales. Sa filiale Bretagne Excellence projette d'augmenter son capital de 430 000 euros pour mieux exporter les produits régionaux en Europe et au-delà.


Via Sonia MARY
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from Marketing & Brand Strategy
Scoop.it!

Vente-privée propose des produits made in France issus des producteurs régionaux

Vente-privée propose des produits made in France issus des producteurs régionaux | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it
Alors qu'il est en tête des ventes en ligne de vin, vente-privée lance un site de produits…

Via Astrid de Bérail
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from Économie de proximité
Scoop.it!

Quels nouveaux leviers pour les produits régionaux, le mouvement locavore et le made in France ?

Le climat anxiogène actuel est propice au développement du marché des produits « régionaux ». Les angoisses des consommateurs liées notamment à la baisse du pouvoir d’achat constituent de fait un terreau pour les acteurs de la filière agroalimentaire. Ces derniers multiplient les offensives en direction du consommateur mettant en avant leurs liens avec l’amont de la filière (les exploitations agricoles, comme Danone par exemple) ou jouent la carte du terroir (la grande distribution alimentaire, avec « Nos Régions ont du talent » de Leclerc). Les PME trouvent quant à elles un relais de croissance potentiel avec les « marques régionales » (Produit en Bretagne, Sud de France, Sud Ouest France...).


Via Franck Dupessey Pro
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from Économie de proximité
Scoop.it!

Comment consommer des produits régionaux directement achetés au producteur

Comment consommer des produits régionaux directement achetés au producteur | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it
Consommer autrement, c'est possible. Il y a de plus en plus en France de réseaux de vente directe qui se mettent en place. Le principe est simple, les produits régionaux sont échangés avec l'aide d'internet sans intermédiaire entre le producteur et le consommateur.

Via Franck Dupessey Pro
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Carrefour drague les producteurs régionaux

Carrefour fait un virage radical vers les petits fournisseurs. Les produits régionaux misent sur la qualité et résistent mieux à la concurrence. Le distributeur souhaite étendre cette stratégie au non-alimentaire.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from CIHEAM Press Review
Scoop.it!

France : l'agro-alimentaire du Sud Ouest à la conquête de la Chine

France : l'agro-alimentaire du Sud Ouest à la conquête de la Chine | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

Les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées viennent de signer un contrat de coopération avec le District de Dongxihu, à Wuhan en Chine. Objectif : installer dès 2013 des Maisons du Sud Ouest pour vendre vins et autres produits agro-alimentaires régionaux, avec l'ambition de capter un immense marché

 


Via CIHEAM Secretariat
more...
No comment yet.
Scooped by Marilyne
Scoop.it!

Veille info tourisme - L’Oenotourisme en France : les chiffres clés

Veille info tourisme - L’Oenotourisme en France : les chiffres clés | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

Après les Français, 1ers adeptes de l’oenotourisme, les Britanniques et les Belges font régulièrement le choix d’une destination spécifiquement pour découvrir ses vins et vignobles. Quant aux Chinois, les vins français, notamment du Bordelais, font l’objet d’un engouement grandissant… Pour plus d'informations sur la nouvelle étude "Tourisme et vin, réussir la mise en marché" de Atout France, retrouver le communiqué de presse ainsi qu'une infographie sur les chiffres clés de l'oenotourisme en France.

more...
No comment yet.
Scooped by Marilyne
Scoop.it!

La gastronomie au menu du patrimoine culturel immatériel de l ... - Aujourd'hui la Turquie

La gastronomie au menu du patrimoine culturel immatériel de l ... - Aujourd'hui la Turquie | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it
La gastronomie un patrimoine comme les autres ? C’est à cette question qu’a essayé de répondre le professeur à l’Université de Tours Marc de Ferrière le Vayer hier à l’occasion …
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Capital : Alimentation, le nouveau business du goût sur M6 Replay ... - Terrafemina

Capital : Alimentation, le nouveau business du goût sur M6 Replay ... - Terrafemina | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

Où est passé le goût de nos tomates d'antan ? C'est l'une des questions sur lesquelles s'est penché le numéro de Capital du dimanche 31 mai. Une question qui pe...


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Les Russes se gavent de conserves Bonduelle

Les Russes se gavent de conserves Bonduelle | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

En Russie, on se jette sur les conserves de légumes Bonduelle et Globus, les deux marques commercialisées par le groupe de Villeneuve-d’Ascq (Nord). Petits pois, maïs, haricots, cornichons, letcho (poivrons doux hongrois). Les consommateurs en raffolent, au point de multiplier leurs achats pour les fêtes de fin d’année. Pour le plus grand bonheur de Christophe Bonduelle, le patron du groupe, qui en plaisante. « Ne me demandez pas pourquoi les conserves ne font pas partie des produits visés par l’embargo, je ne sais pas ». Le groupe fabrique l’essentiel de ses boîtes de légumes sur place, mais il en importe aussi de Hongrie. Ni l’effondrement du rouble ni l’embargo ne l’ont affecté. Bien au contraire. Ses concurrents ukrainiens ont disparu du marché et les Russes ont fait des réserves en prévision de l’inflation. « Le marché de la conserve de légumes a progressé de 13 % en valeur sur les douze derniers mois », précise Christophe Bonduelle.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

La Chine s'ouvre à la charcuterie made in France

Charcuterie made in France : enfin le OK de la Chine pour Salaison et Conserves du Rouergue, Haraguy (Groupe Delpeyrat) et Brocéliande (Groupe Cooperl)


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from Food & chefs
Scoop.it!

Une Conciergerie Gastronomique ouvre à Paris

Une Conciergerie Gastronomique ouvre à Paris | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

La Conciergerie Gastronomique est un concept pensé et créé par Léa Ben Zimra, également blogueuse sur Kitsch'N tips.


Via Philippe Audier
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Danone se lance dans la restauration

Danone se lance dans la restauration | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

Le groupe ouvre un établissement sous sa marque bio, Les 2 Vaches.

De l’aligot grillé et minisaucisses de Morteau. Du pot-au-feu de pintade bio aux petits légumes d’hiver… Ce sont les dernières recettes de Danone pour séduire les consommateurs français. Le numéro un mondial des produits laitiers frais, connu pour ses yaourts Activia et ses crèmes Danette, se lance, en effet, dans un nouveau métier. Il a ouvert en début de semaine un restaurant, à Paris, sous l’enseigne Les 2 Vaches, sa marque de yaourts bio au ton décalé, née en 2006.

Faut-il y voir un nouveau pilier pour le groupe aux côtés des produits laitiers, de l’eau et de la nutrition médicale et infantile? Danone conçoit plutôt ce projet comme une «opportunité». L’emplacement de 200 mètres carrés, situé à côté de son siège du boulevard Haussmann (Paris IXe), qui fait partie de son bail de location, s’était libéré. Après avoir obtenu l’aval de son propriétaire, l’assureur Allianz, Danone s’est donc lancé dans l’aventure en s’associant à deux restaurateurs en vogue, Julien Fouin et Ludovic Dardenay, et en recrutant neuf personnes. «C’est un nouveau métier pour nous, confie Anne Thevenet-Abitbol, directrice prospective et nouveaux concepts chez Danone, qui a déjà lancé l’an passé en France des bars à yaourts. Si cela fonctionne bien, cela pourrait être très intéressant pour Les 2 Vaches d’être présente dans d’autres villes françaises.» Danone, qui a investi «quelques dizaines de milliers d’euros» dans ce restaurant, se fixe comme objectif d’être «à l’équilibre le plus rapidement possible».

Un laboratoire pour le groupe

Fidèle à l’identité visuelle de sa marque et à ses mascottes (les deux vaches), le groupe a opté pour une déco terroir, à mi-chemin entre l’esprit d’une crémerie d’autrefois et une ferme normande, pour séduire les cadres sup du quartier de l’Opéra. Il propose sur deux niveaux une restauration sur place ou à emporter à base de produits du terroir et bio, préparés au sous-sol. Avec un positionnement premium, la note pour un repas avoisinant les 15 euros.

«C’est un lieu où nous pouvons incarner les valeurs de la marque et recueillir l’avis des consommateurs», explique Anne Thevenet-Abitbol. Danone, qui a ouvert dans le passé des magasins vitrines à Barcelone puis à Moscou, n’est pas le premier industriel à céder à la tentation. Mais la plupart des marques préfèrent opter pour des espaces éphémères à l’image de Magnum (Unilever) ou de Nutella (Ferrero) récemment. Le pari de Lustucru, qui avait ouvert un restaurant à Paris au début des années 2000, avait ainsi tourné court. Une expérience peu rentable même si elle s’est avérée payante pour le capital sympathie de la marque.

Si Les 2 Vaches reste une petite marque (une vingtaine de millions d’euros de chiffre d’affaires) par rapport aux poids lourds que sont Activia ou Danette, elle n’en est pas moins un laboratoire pour Danone, champion du marketing. Avec ce restaurant, le groupe pourrait tester des nouveaux produits. Le groupe n’exclut pas d’étendre le périmètre de sa marque bio, via la franchise notamment. «C’est une marque suffisamment puissante pour aller dans d’autres univers», confie Anne Thevenet-Abitbol.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from Destination marketing
Scoop.it!

Les marques territoriales régionales à la conquête du monde

Les marques territoriales régionales à la conquête du monde | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

"Alors que les conclusions du tant attendu rapport sur le label Made in France viennent d’être publiées, les marques territoriales régionales continuent de se multiplier dans le monde de la communication publique. Les territoires sont de plus en plus nombreux à fédérer leurs produits autour d’une marque collective afin d’encourager l’activité économique et aider à la commercialiser des produits régionaux. Certaines de ces marques ont même donné naissance à un label ou une appellation qui garantit l’origine et le savoir-faire des produits. Petit tour d’horizon des marques territoriales régionales valorisant leurs produits locaux."


Via communes.com, Julien Dos Reis Pedro
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from Économie de proximité
Scoop.it!

SIAL 2012. Le « Made in France » c'est aussi dans nos assiettes

SIAL 2012. Le « Made in France » c'est aussi dans nos assiettes | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

« La crise économique réussit aux produits régionaux », expliquent les experts du cabinet Xerfi Precepta dans une étude publiée lundi.
« Le climat anxiogène pousse les consommateurs à adopter des réflexes de repli sur soi, qui se traduisent par une appétence pour les produits locaux, régionaux et made in France ».


Via Franck Dupessey Pro
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Innover dans les produits alimentaires de tradition : pourquoi c’est une question de bon sens – la vision de société Amiotte en 3 points

Innover dans les produits alimentaires de tradition : pourquoi c’est une question de bon sens – la vision de société Amiotte en 3 points | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

“Vendredi 14 novembre dernier, nous vous invitions au colloque « A Croquer » organisé par le CPPR de Franche-Comté (le Comité de Promotion des Produits Régionaux), à l’occasion de l’exposition des produits participant au concours Mmmh!”


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from Région Occitanie : actualité économique
Scoop.it!

Sud de France à la conquête du plus grand marché du monde

Sud de France à la conquête du plus grand marché du monde | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it
Opération séduction mardi, au marché de Rungis, pour les produits régionaux. Les entreprises labellisées Sud de France étaient venues à la conquête du marché de gros.  Karine a la...

Via Ozil Conseil
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from FLEurons de France
Scoop.it!

A table ! Faites le tour de France des meilleurs produits de nos terroirs

A table ! Faites le tour de France des meilleurs produits de nos terroirs | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it
Gourmands, à travers toute la France faites votre marché des meilleurs produits régionaux. Sur place ou à emporter, régalez-vous du meilleur des spécialités gastronomiques de nos terroirs !

Via Spyros Kaloghiros
more...
No comment yet.
Rescooped by Marilyne from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Export : les 7 points du plan pour l'agroalimentaire

Export : les 7 points du plan pour l'agroalimentaire | Gastronomie, Cuisine et Terroir | Scoop.it

Avec une balance commerciale excédentaire de 12 milliards d’euros en 2011 et une hausse des ventes de 14% en une année, l’export de la production de l’agroalimentaire semble bien se porter. Et pourtant. Ces chiffres cachent en réalité de fortes disparités selon les filières. Ainsi, hors vins et spiritueux, le solde commercial des industries agroalimentaires est négatif, et ce depuis 2005. Ce sont en effet près de 80% des PME agroalimentaires françaises qui ne sont pas engagées dans l’export. Pour l’Ania, « compte tenu de l’image et de la demande des produits alimentaires français à l’étranger, se priver d’un tel relais de croissance, dans un contexte économique difficile, est tout simplement absurde ». Un constat partagé par le gouvernement puisque les ministres Nicole Bricq (commerce extérieur) et Guillaume Garot (agroalimentaire) ont annoncé à l’occasion de leur visite au Sial la semaine dernière un plan en 7 points pour soutenir l’internationalisation du secteur. Voici la synthèse des aides qui vont se mettre en place pour aider les industriels de l'agroalimentaire –et notamment les PME- à exporter.

La Banque Publique d’investissement (BPI) et ses guichets uniques régionaux vont accompagner les entreprises. Des « développeurs à l’international » auront pour rôle de conseiller les entreprises dans leur démarche et l’élaboration de leurs stratégies. Des financements et garanties seront également proposés. Public particulièrement visé : les PME et ETI qui n’ont pas de cellule export organisée et hésitent à se lancer en raison des risques financiers.

Simplifier les procédures douanières et administratives, grâce à la mise en œuvre du guichet unique des formalités administratives, piloté par la Douane. Dès janvier 2013, une expérimentation sera lancée pour la dématérialisation des échanges avec FranceAgriMer et devrait être généralisée dans le courant de l’année. Cette dématérialisation sera étendue avec la création d’une plateforme export, actuellement en cours de développement entre la DGAL et FranceAgriMer, afin de gérer les procédures d’agrément et de certification.

Former les industriels aux contraintes des autres pays. Dès le premier trimestre 2013, des formations seront proposées sur les spécificités des audits et des agréments sanitaires de la zone Asie, vue comme prioritaire.

Pour asseoir une stratégie de conquête et de diversification des exportations, les zones prioritaires et les marchés à potentiel seront identifiés, comme l’Asie. Voir à ce sujet le dernier rapport d’Ubifrance : Où exporter en 2013 ? (pdf ici)

Valoriser le savoir-faire français à l’international passe aussi par la création d’une marque forte. L’un des points clefs de la stratégie d’export sera de valoriser à l’international la signalétique « France bon appétit » (créée en 2008).

Pour faciliter les échanges, l’un des points retenus est de mobiliser les services de l’Etat pour obtenir la levée des barrières techniques qui entravent l’accès de nos produits alimentaires à certains marchés.

Pour jouer dans la compétition internationale, il faut le faire à armes égales. Le gouvernement indique vouloir veiller à ce que la protection des indications géographiques et la lutte contre la contrefaçon soient prises en compte dans les négociations des futurs accords de libre échange engagés par l’Union Européenne.

Dans un communiqué, l'Ania déclare que ces actions sont très attendues par les entreprises. "Elles permettront un meilleur accompagnement de leurs démarches et un soutien indispensable dans l’élaboration de leur stratégie". L'association salue l’orientation privilégiée vers la zone Asie. "Ce choix est très cohérent avec les actions engagées en 2012 par l’Ania qui avait également identifié cette zone comme prioritaire compte tenu du potentiel de ce marché et d’une présence française relativement faible".


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.