Notre page Facebook meurt-elle avec nous? | Fresh from Edge Communication | Scoop.it

Le réseau social offre une deuxième vie à ses utilisateurs défunts. Les profils sont transformés en page mémoriales. Pourquoi appartenir au réseau social après la mort ?

 

Repose en paix... sur Facebook. Si cette épitaphe apparait sur votre page, c'est que vous êtes mort. Mais votre profil, lui, vous survivra. Depuis octobre 2009, Facebook a mis au point un système qui permet aux familles apportant la preuve du décès, de convertir le "mur" d'un utilisateur en mémorial virtuel. Les proches peuvent alors se recueillir sur la page d'un être cher, transformée en livre de condoléances.  "Facebook permet ainsi de conserver intact le souvenir de quelqu'un. Des personnes y trouvent certainement du réconfort", estime Thomas Jamet, sociologue et publicitaire expert du digital. Ainsi, en tapant "R.I.P" ou "défunt" dans le moteur de recherche du réseau social, on peut trouver plusieurs pages de recueil de ce type.  En revanche, les messages, les photos et les statuts publiés de son vivant par le défunt sont effacés. Il disparaît également des groupes auxquels il appartenait.     Alors, en route vers une nouvelle forme de rituel funèbre?