Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc.
270.1K views | +10 today
Follow
Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc.
#Comparatif #Service client #Nouveauté
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

4G : Xavier Niel (Free) refait le coup de la facture divisée par deux

4G : Xavier Niel (Free) refait le coup de la facture divisée par deux | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it

C'est un avertissement aux autres opérateurs. Free Mobile est prêt à refaire le coup de la facture téléphonique divisée par deux, mais cette fois pour la 4G. C'est Xavier Niel qui a dévoilé cette ambition, lors d'une émission télévisée.

Les opérateurs sont prévenus. Free n'est pas seulement déterminé à faire de la 4G une "priorité". Le groupe est aussi prêt à bousculer le marché naissant du très haut débit mobile. Lors d'une interview accordée au magazine Complément d'enquête sur France 2, Xavier Niel (fondateur d'Iliad, la maison-mère de Free) a confié à Benoît Duquesne son intention de refaire le coup de la facture divisée par deux.

"On va recommencer par rediviser par deux les prix du marché", a ainsi lâché Xavier Niel. Mais c'est fois, c'est la 4G qui est dans le collimateur de l'entreprise. "On ne va pas se priver", a-t-il ajouté. Nul doute qu'à cette annonce, les états-majors des autres opérateurs ont dû trembler. Ces derniers n'ont certainement pas oublié son coup d'éclat dans l'ADSL et, plus récemment, son offre téléphonique à 19,99 euros.

Afin de compenser l'effondrement des prix dans la 3G, les trois principaux opérateurs ayant déjà leur réseau d'antennes-relais (Orange, SFR et Bouygues Télécom) proposent des formules 4G à un tarif plus élevé. Celui-ci varie évidemment selon la formule ; certaines sont accessibles aux alentours de 30 euros par mois, tandis que d'autres atteignent 50 euros. Et les marques low cost n'y échappent pas.

Free Mobile, qui déploie actuellement son propre réseau d'antennes-relais, s'appuie en attendant sur celui d'Orange, via un partenariat dans l'itinérance mobile conclu en 2011. Si Free communique surtout sur la 3G, il se prépare aussi pour la 4G. Son réseau est déjà équipé d'antennes compatibles 4G, avec une technologie fournie par l'équipementier Nokia Siemens Networks (NSN).

C'est en 2008 que Xavier Niel évoque pour la première fois son intention de diviser par deux la facture téléphonique des Français. Dans une interview au Point, il déclarait à l'époque que "nous pourrions réduire de mille euros par an la facture d'un foyer ayant trois forfaits". "Cela revient à diviser par deux la facture de téléphonie mobile". Depuis, les prix ont effectivement baissé.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Joe Mobile ne répercutera pas l'augmentation de TVA sur les abonnés - Freenews : L'actualité des Freenautes - Toute l'actualité pour votre Freebox Revolution

Joe Mobile ne répercutera pas l'augmentation de TVA sur les abonnés - Freenews : L'actualité des Freenautes - Toute l'actualité pour votre Freebox Revolution | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it

L’augmentation à venir du taux de TVA sur les services (de 19,6 à 20%) relance une guerre de communication des opérateurs, qui peuvent choisir de répercuter (ou non) cette hausse minime sur le tarif facturé aux abonnés.

Jeudi, Sosh annonçait l’augmentation du tarif de l’ensemble de ses forfaits, à partir de 2014, pour compenser ce nouveau taux de TVA. Plutôt que de répercuter l’augmentation de façon fidèle, l’opérateur a choisi de facturer de 9 centimes supplémentaires par mois l’ensemble de ses abonnés, quel que soit le forfait.

Interrogé par ses abonnés, Joe Mobile, autre MVNO low-cost (affilié à SFR) a tenu à affirmer qu’il ne changerait pas ses tarifs. « Joe a décidé de ne pas répercuter la hausse de la TVA sur ses forfaits et options. Le nouveau taux de TVA applicable à compter du 1er janvier 2014 sera bien de 20% contre 19,6%. Le coût supplémentaire que cela représente sera pris en charge par Joe », annonce un représentant sur le site officiel de l’opérateur.

Gageons que les prochaines journées seront l’occasion pour la plupart des opérateurs de clarifier leur position à ce sujet. Mais il est bien possible que, si Sosh se retrouve en situation isolée, il ne finisse par revenir sur sa décision tout comme l’avaient fait les opérateurs mobiles lors de la précédente réforme de TVA, fin 2010.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Mobile : Xavier Niel promet de casser les prix de la 4G en 2014

Mobile : Xavier Niel promet de casser les prix de la 4G en 2014 | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Le PDG d'Iliad promet de diviser par deux les prix des forfaits 4G, une technologie qui n'intéresserait pas 90 % des français, selon lui. Défi ou provocation ?

 

Peu bavard à propos des détails du lancement prochain de son offre de réseau 4G, Xavier Niel a distillé quelques piques à l'attention de ses rivaux en promettant de casser à nouveau les prix lorsque Free arrivera sur ce marché.Interrogé pour l'émission "complément d'enquête", diffusée jeudi soir, 21 novembre 2013 sur France 2, Xavier Niel a peu dévoilé ses propres plans sur la 4G si ce n'est qu'il entend réitérer le "coup" de la 3G.« Ne vous inquiétez pas, on arrive. On les laisse juste monter leurs prix tranquillement en les laissant croire que c'est possible pour revenir et recommencer par diviser par deux les prix de marché. On ne va pas se priver ? » a t-il déclaré, un brin provocateur.8 % des Français seulement seraient intéressés par la 4G« 90 % des Français n'en ont rien à faire de la 4G. 8 % des Français sont intéressés par la 4G » a t-il par avance désamorcé les interrogations sur le peu d'empressement de Free à lancer ses propres offres 4G.Le fondateur d'Iliad a aussi taclé ses concurrents qui l'ont devancé sur le marché. « Les opérateurs déploient des antennes et pour des raisons autres, ils ont décidé d’ouvrir plus vite que prévu leur réseau (...) ils se sont sentis obligés d’avancer le lancement de la 4G afin de pouvoir augmenter leurs prix et engranger toujours plus de bénéfices.Enfin, ayant visionné un reportage à propos des difficultés rencontrées par certains clients pour capter les signaux 4G sur leur smartphone, Xavier Niel a commenté :  « Ca commence (...) on voit ce qu'on a vu dans le reportage, ça marche dans la rue et dès que vous entrez dans un bâtiment, ça ne fonctionne pas . On est quelques mois après le lancement et le déploiement de ces réseaux ».
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Free Mobile Conso & Messagerie : nouvelle version de cette application très complète pour iOS

Free Mobile Conso & Messagerie : nouvelle version de cette application très complète pour iOS | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
« Free Mobile Conso & Messagerie » se définit comme
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Pour les PME, SFR figure parmi les plus mauvais payeurs

Pour les PME, SFR figure parmi les plus mauvais payeurs | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Renault, Nexity et SFR occupent les trois derniers rangs parmi 60 grandes entreprises classées en fonction de la qualité de leur relation avec leurs fournisseurs, notamment du délai dans lequel elles règlent leurs factures.Ce classement, initié par la médiation inter-entreprise et Croissance Plus et réalisé par Opinionway auprès de milliers de fournisseurs, place, a contrario, en premières positions, Legrand, Schneider Electric et Dassault Aviation. Ces entreoprises ont été jugées les plus fiables en termes de qualité de la relation et de délai de paiement.Cette enquête a donné lieu à 4 000 évaluations de grandes entreprises, par le biais de notes individuelles assignées par des dirigeants et directeurs financiers de PME. Elle montre que, globalement, 57% des grandes entreprises ont encore allongé leurs délais de paiement en 2013 par rapport à 2012, quand 5%, seulement, l'ont raccourci.Ces dirigeants de PME ne sont en outre que 14% à estimer que la qualité de la relation entretenue avec le donneur d'ordre s'est améliorée, quand 23% trouvent qu'elles se sont
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Orange prolonge la promo sur ses forfaits 4G… avant de l'entériner ?

Orange prolonge la promo sur ses forfaits 4G… avant de l'entériner ? | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Orange pourrait bien pérenniser ce qui ne devait être qu'une offre promotionnelle. Il est effectivement devenu moins urgent de souscrire un forfait 4G auprès de l'opérateur.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

4G, Free Mobile, projets en cours : regardez l’interview de Xavier Niel sur France 2

4G, Free Mobile, projets en cours : regardez l’interview de Xavier Niel sur France 2 | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
C'est ce jeudi dans Complément d'enquête sur France 2 que Xavier Niel a lâché quelques informations sur la 4G. Si aucune date n'a été donnée, le fondateur de (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Pourquoi l'étude d'UFC-Que Choisir sur les réseaux 3G crée la polémique

Pourquoi l'étude d'UFC-Que Choisir sur les réseaux 3G crée la polémique | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
La communication agressive de l'association met en cause les opérateurs. Piqués au vif, ceux-ci en dénoncent la méthode et la teneur. Décryptage.

 

Pourquoi l'étude UFC-Que Choisir mettant en cause les insuffisances des réseaux 3G en France a t-elle suscité d'aussi vives réactions de certains opérateurs ainsi épinglés ?
Les résultats de l'étude tout autant que la mise en cause des opérateurs, accusés de "délaisser" leurs réseaux 3G au profit de la 4G, créent la polémique, dans un contexte tendu pour les acteurs des télécoms français.
Le constat de l'étude est a priori sévère. Il critique à la fois l'insuffisance des débits 3G constatés sur le terrain et la mauvaise qualité globale de l'accès aux services vidéos en straeming et au téléchargement d'applications.
La méthode et les résultats de l'étude sur les débits portent, toutefois, en eux-mêmes leurs propres limites. Aucune étude ne pourra reproduire le vécu des abonnés mobiles 3G en France. Celle-ci s'appuie sur 3040 mesures effectuées dans 4 régions avec deux types de smartphones de génération moyennement récente (iPhone 4S et Galaxy S2). ...

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Bbox Actus - Actualités : Un nouveau smartphone Bs 451 bientôt disponible chez Bouygues Telecom

Bbox Actus - Actualités : Un nouveau smartphone Bs 451 bientôt disponible chez Bouygues Telecom | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it

Un nouveau smartphone Bs 451 bientôt disponible chez Bouygues Telecom (Bbox Actus)

 

Ce modèle fonctionnant sous Android 4.2 (Jelly Bean) est équipé d'un processeur double-coeur Mediatek MT6572 cadencé à 1,3 GHz, d'un écran de 4,5" qHD avec une résolution de 540 x 960 pixels, d'une mémoire vive de 1 Go, d'une capacité de stockage de 4 Go (mais seuls 2 Go disponibles), d'un slot microSD (cartes jusqu'à 32 Go), d'un capteur photo-vidéo autofocus de 5 Mégapixels avec flash LED à l'arrière, d'une connectivité WiFi 802.11b/g/n et Bluetooth 3.0, d'une compatibilité 2G (tri-bande), 3G, 3G+ et H+ jusqu'à 21 Mbps, d'un accéléromètre, d'un capteur de proximité, d'une puce A-GPS, d'une prise casque, d'un slot microSIM et enfin d'un port microUSB 2.0. Enfin sa batterie est annoncée avec une autonomie de 5h en communication et 12j en veille.

Un nouveau smartphone Bs 451 bientôt disponible chez Bouygues Telecom

Ses dimensions sont de 136,50 (hauteur) x 69 (largeur) x 9 (épaisseur) mm pour un poids de 136 grammes. Il sera proposé en noir, à partir de 9,90 € avec un forfait Sensation 24/24 ou sans abonnement à 179,90 €.

Un nouveau smartphone Bs 451 bientôt disponible chez Bouygues Telecom

Le Bs 451 sera donc disponible dans les prochains jours chez Bouygues Telecom. Nous mettrons à jour cet article dès que nous aurons plus d'informations.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

SFR transforme votre écran plat en Google TV

SFR transforme votre écran plat en Google TV | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Le concept Google TV n’a pas encore vraiment pris. Et pourtant, le potentiel est bien là. SFR semble l’avoir compris.

 

Destiné en priorité aux abonnés non éligibles à la télévision par ADSL dans le cadre de son offre Internet résidentielle, SFR propose un nouveau décodeur TV. Sans connaitre toutes les caractéristiques techniques, ce boitier a une particularité : il fonctionne sur le système d’exploitation Android 4.2. Ce qui lui ouvre tout un champ de nouvelles fonctionnalités.

Google Play sur la TV

La première est évidemment l’accès à Google Play. Ce décodeur est certifiée par la firme de Mountain View. Il sera donc possible de télécharger et de profiter d’un grand nombre d’applications et de jeux directement sur l’écran du salon. SFR n’indique pas la comptabilité connait quelques restrictions et, si oui, lesquelles. Seconde conséquence : les services Google sont tous accessibles plus facilement. De Youtube à Gmail, en passant évidemment par Play Music, play Films et la recherche vocale (accessible grâce au micro intégrée à la nouvelle télécommande).

Tous les services SFR inclus

Parallèlement, tous les services habituels de SFR sont également offerts. La télévision, avec l’accès aux 25 chaînes de la TNT (en connectant la Box à la prise antenne), les services de catch-up TV (TF1, France Télévision et M6), le vidéoclub SFR (3000 films disponibles) et les stations de radio thématiques.

Visuellement, l’interface de cette « Google Box » reprendra celle de la SFR Box Evolution, très typée science-fiction et tout en relief. Elle sera cependant enrichie d’un bandeau inédit, en bas de l’écran, où les icônes des applications Android seront disposées.

Un grand mélange des genres ?

Si cette nouvelle Box est proposée automatiquement aux foyers non éligibles à la télévision par ADSL, elle est également accessible aux autres clients, en tant que décodeur principal ou secondaire. Commercialisée par abonnement, elle coûte 3 euros par mois en supplément de l’abonnement résidentiel.

Cette initiative de SFR est particulièrement intéressante, mais pose de nombreuses questions quant aux modèles économiques liés aux services télévisuels et multimédias. Comme le jeu en streaming, par exemple : celui-ci reste-t-il pertinent sur une Box disposant du catalogue Google Play ? Ou encore les services de streaming de films et de programmes TV : avec Google Films et les applications des chaînes sur Play Store, SFR ne perd-il pas la main sur l’audience et les revenus que cela génère ?

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Le message hilarant de l'interface de gestion des DNS chez #SFR Business Team

Le message hilarant de l'interface de gestion des DNS chez #SFR Business Team | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it

Il y a des trucs comme ça, quand on ne s’y attend pas, ça fait vraiment du bien.

Alors que j’étais en train de m’arracher les cheveux à comprendre comment changer un enregistrement A sur l’interface de gestion des DNS de SFR Business Team pour un ami (et donc à comprendre que je ne peux pas le faire moi même et qu’il faut en faire la demande pour la modique somme de 60€ HT)…

Je suis tombé alors sur l’un des messages les plus hilarants qu’il m’ait été donné de découvrir sur une interface clients. J’en ai conservé un screenshot que je partage ici avec vous (cliquez pour agrandir).

Pour les personnes qui n’ont pas compris la subtilité de ce message, SFR avertis gentiment l’utilisateur que le champs de commentaire est probablement vulnérable à des injections SQL. Donc, pour des raisons de sécurité, (comprenez la sécurité du site SFRBusinessTeam et de ses clients)… s’il vous venait à l’esprit de leur laisser un commentaire, ça serait bien d’éviter de mettre leur base de données à poil en utilisant les caractères et chaines de caractères mentionnés… Bref le genre de message que je n’avais encore jamais croisé jusque là.

Chapeau la Business Team et merci pour le fou rire 

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

4G : Bouygues Telecom lance une offre prépayée avec 2 Go d'Internet

4G : Bouygues Telecom lance une offre prépayée avec 2 Go d'Internet | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
L'opérateur lance la recharge à 35€ (validité : un mois) incluant 2 Go d’internet mobile en 4G. Et rend plus attractives ses offres prépayées "premier prix".

 

Alors que les offres prépayées souffre de la concurrence des forfaits premier prix, Bouygues Telecom tente de les relancer sur plusieurs fronts. L'opérateur inaugure la première offre de carte prépayée sur son réseau mobile 4G.Pour 35 euros (validité d'un mois), l'utilisateur de mobile disposera d'un accès 4G avec 2 Go d'Internet mobile en plus des appels, des SMS et MMS illimités.Cela ressemble à un forfait à 35 euros sans engagement, l'opérateur proposant déjà des forfaits 4G Sensation sans engagement, en version SIM (sans smartphone subventionné) à 29,99 €/mois (incluant 3 Go) et à 39,99 €/mois (avec 8 Go).Quoiqu'il en soit, Bouygues Telecom rend aussi ses offres prépayées existantes plus attractives : les MMS deviennent illimités sur les recharges 24/24 à 10 euros et à 20 euros, qui n'offrent que 300 Mo d'Internet mobile.En entrée de gamme, il fait passer la durée de validité de ses cartes Formule classique de un à deux mois, pour les recharges de 10 euros à 25 euros. Avec une recharge à 10 euros, le client dispose désormais de 2 mois pour utiliser son crédit d'appels (soit 26 minutes).Pour l'opérateur, il reste une clientèle attachée au prépayé et à ses spécificités : absence d’engagement et de nécessité d’un compte bancaire et commercialisation dans les commerces de proximité. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Paypal permet le paiement mobile du service de chauffeur privé Uber

Paypal permet le paiement mobile du service de chauffeur privé Uber | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
On peut payer, depuis son smartphone, avec son compte Paypal une course assurée en France par le service de chauffeur privé d'Uber, concurrent des taxis.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Hausse de la TVA : Orange augmentera ses tarifs, Joe Mobile ne la répercutera pas, Free reste discret

Hausse de la TVA : Orange augmentera ses tarifs, Joe Mobile ne la répercutera pas, Free reste discret | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
A partir du 1er janvier 2014, le taux de TVA de 19,6% passe à 20%. Comme nous vous l'indiquions jeudi, Sosh a déjà indiqué qu'il augmentera ses (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

En France, les parents ne savent pas vraiment ce que font leurs ados en ligne

En France, les parents ne savent pas vraiment ce que font leurs ados en ligne | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Si la moitié des parents d'ados ont participé à la création des comptes de leur progéniture sur les réseaux sociaux, ils ne sont pas toujours conscients de ce que font leurs enfants en ligne révèle une étude Mcafee.

 

Si aux Etats-Unis, la moitié des parents vont sur Facebook pour surveiller ce que leurs enfants y font, en Europe la confiance est plus de mise. Pourtant les risques auxquels leur progéniture est exposée sont réels : pornographie, cyber-harcèlement, vol de données… Pour savoir où en sont les jeunes Européens et leurs parents, McAfee a publié, le 21 novembre 2013, les résultats de son étude Digital Deception réalisée par Atomik Research en France, en Allemagne, en Espagne, au Pays-Bas et en Italie. Voici ce que cette enquête nous révèle sur les adolescents français et leurs parents.
Le décalage entre ce que font les ados en ligne et la perception qu’en ont leurs parents est une réalité. 35% des parents estiment qu’Internet est un outil très dangereux mais ils n’en interdisent pas l’accès à leurs ados. 53 % des adultes pensent que leurs enfants (âgés de 13 à 17 ans) passent une à trois heures en ligne chaque jour là où 31% des ados avouent consacrer de 3 à 5 heures à cette activité.
Alors que l’an dernier, les adolescents français semblaient moins exposés au cyber-lynchage que les autres jeunes Européens, le phénomène semble s’accroître. Ainsi 81 % des 13-17 ans déclarent avoir assisté à des comportements cruels ou méchants envers un ami ou un camarade de classe sur Facebook. Si cela a naturellement suscité la colère de 81 % des victimes, 31 % d’entre elles ont manifesté une envie de ne plus vivre.
« Face aux menaces et à la dangerosité que représente Internet pour les enfants, les parents doivent tenir un rôle préventif auprès de leur progéniture afin de les préserver. Il demeure du ressort de leur parent de les prémunir face aux dangers du Web tels que la cyber-intimidation qui a pris de l’ampleur depuis quelques années », commente Virginie Klès, la sénatrice qui a déposé un amendement au projet de loi sur l’égalité hommes/femmes concernant le cyber-harcèlement.
Selon l'étude, 67 % des adultes ont déjà abordé le sujet du cyber-lynchage avec leurs ados en leur donnant des conseils de prudence. Mais les jeunes semblent bien conscients des dangers du Net comme le montre la vidéo ci-dessous.

Les parents savent que leurs ados piratent des contenus culturels

Autre décalage relevé par l’étude, 71 % des parents pensent que leurs enfants n’ont jamais cherché ou consulté volontairement des contenus pornographiques en ligne, alors qu’un sur dix admet l’avoir fait. 14 % des jeunes déclarent en avoir regardé volontairement et 33 % accidentellement. En fait, quasiment les deux tiers des adolescents avouent avoir parfois cherché des contenus pornos en ligne...
Si la quasi-totalité des parents (82 %) font confiance à leur progéniture pour ne pas tricher à un examen grâce à une technique vue sur le Web, 6 % des jeunes avouent l’avoir déjà fait et 22 % d’entre eux déclarent avoir déjà regardé les réponses à un examen sur la Toile. Le décalage est moins grand en ce qui concerne le piratage de musique ou de films en ligne : 24 % des parents pensent que leur enfant a déjà commis ce genre d’infraction et 27 % des 13-17 ans admettent avoir déjà piraté du contenu culturel.



Le partage d’éléments privés en ligne fait également partie des préoccupations des parents. Pour eux, le plus grand danger est que leur enfant affiche son numéro de téléphone portable en ligne, plus que son adresse e-mail. L’étude souligne que les adultes n’ont pas pris la mesure de la quantité de données que les jeunes partagent sur la Toile. Seuls 40 % d’entre eux pensent que leur adolescent à déjà mis en ligne des photos personnelles alors 5 % des jeunes ont déjà publié une photo d’eux ivres et 3 % des photos suggestives.
Pour surveiller le comportement en ligne de leurs ados, 53 % des parents déclarent avoir déjà discuté avec leur enfant de la sécurité en ligne, mais seuls 26 % utilisent un logiciel de contrôle parental sur l’ordinateur familial. Mais les ados (30 %) avouent cacher ce qu’ils font en ligne à leurs parents voire effacent leur historique de navigation (36 %)... tandis que 77 % des parents pensent que ce n’est pas le cas. « Les parents font parfois un peu trop confiance à leurs enfants quant à leur comportement en ligne », conclut François Paget, chercheur de menaces au sein de McAfee Labs.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

La justice rejette la demande de référé d'Iliad (Free) contre Numericable

La justice rejette la demande de référé d'Iliad (Free) contre Numericable | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Le tribunal de commerce de Nanterre a rejeté la demande de référé d'Iliad contre Numericable qu'il accuse de diffuser de fausses informations sur sa box et Free Mobile.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Smartphone France Windows Phone : SFR enfonce le cloud sur Windows Phone !

Smartphone France Windows Phone : SFR enfonce le cloud sur Windows Phone ! | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
La passion de Windows Phone au quotidien

 

Après Orange et son application Le Cloud d'Orange, c'est au tour de SFR de nous proposer son application Windows Phone permettant d'accéder à son service de stockage en ligne. Tout simplement baptisé SFR Cloud cette application comme toutes celles du genre reste très basique au niveau de son interface mais semble offrir un peu plus que les autres tout de même.

N'étant pas éligibles à ce service faute d'être client SFR, nous n'avons pas pu tester cette application mais nous sommes certains que des sympathiques visiteurs de Smartphone France n'hésiteront pas à faire ce petit effort afin de partager leur expérience. Même si nous n'avons pas pu tester ce titre on apprécie beaucoup l'existence d'une telle application qui nous prouve que la plateforme Windows Phone commence à compter pour les opérateurs français.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Une nouvelle box domotique avec Smart Home by Orange - Maison et Domotique

Une nouvelle box domotique avec Smart Home by Orange - Maison et Domotique | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Orange a annoncé il y a quelque sjours sa solution domotique, au doux nom de "smart home".
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Orange : lance pour les professionnels une option d'appels illimités pour 10 E/jour à l'international

Orange : lance pour les professionnels une option d'appels illimités pour 10 E/jour à l'international | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Elle est destinée aux voyageurs occasionnels...

 

Les opérations concurrentielles se poursuivent entre opérateurs... Cette fois, c'est Orange qui abat ses cartes. Orange Business Services propose maintenant aux professionnels une option d'appels illimités sur mobile à l'étranger pour 10 Euros par jour. 'Daily Voix' est une nouvelle option de 'roaming' destinée aux professionnels voyageant en Europe, aux Etats Unis et au Canada. Elle est proposée aux clients mobiles d'Orange Business Services. Désormais Orange est le seul opérateur en France à formuler aux professionnels une option d'appels illimités à l'international facturée à la journée.

Destinée aux voyageurs occasionnels, l'option Daily Voix propose une alternative à une facturation au compteur. L'utilisateur est libre d'émettre ou de recevoir, toute la journée, les appels nécessaires à son activité jusqu'à 23h59 (heure locale). L'option se réinitialise le lendemain (à 00h00 heure locale) et ce, tout au long de la durée de son séjour. L'option, qui est proposée en supplément de l'ensemble des forfaits mobiles d'Orange Business Services, ne sera facturée que si elle est utilisée. Sa souscription est sans engagement, sans frais additionnels. Elle est activée sur simple demande auprès du service client.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Téléphone mobile : et si vous passiez plutôt à la 5G ?

Téléphone mobile : et si vous passiez plutôt à la 5G ? | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Opérateurs et équipementiers promettent pour 2020 l'arrivée de la 5G. A la clef, des débits en gigabit par seconde, capables de soutenir la...

 

Télécharger un film en une seconde sur son mobile sera possible dès 2020 grâce à la technologie 5G. Et même si cet horizon apparaît bien lointain à l’heure où la 4G se déploie à peine , le secteur s’y prépare déjà. La 5G sera avant tout pour l’utilisateur une révolution en terme de vitesse: alors que les standards actuels permettent au mieux des pics de débit 150 megabits/seconde, la technologie de 5e génération ira « au-delà du gigabit », expliquent des experts réunis mercredi et jeudi à Montpellier au colloque annuel de l’Idate .

Une révolution déjà annoncée par Samsung en mai dernier , qui vise une commercialisation de cette technologie d'ici sept ans. Signe de l'effervescence, la Commission européenne a de son côté débloqué cette année 50 millions d'euros consacrés au développement des futurs réseaux de technologie mobile 5G.

« La 2G faisait de la voix, la 3G a introduit l’échange de données et donc de nouveaux usages, et la 4G est dans cette continuité. Mais la 5G sera une rupture car elle devra intégrer une masse énorme d’objets connectés, qui pourraient être 50 milliards en 2020 », indique Viktor Arvidsson, directeur de la stratégie d’Ericsson France. Il s’agira ainsi « d’inclure les besoins de dialogue différents » de ces machines - véhicules, appareils médicaux ou électroménager - alors que la 4G « cherche avant tout à satisfaire les besoins des smartphones et des tablettes », renchérit Frédéric Pujol, responsable du Haut débit mobile à l’Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe (Idate).

Quelque dix ans séparent chacune de ces technologies mobiles: « jusqu’à 2015 on sera en phase exploratoire, puis viendront trois années de pré-standardisation pour poser les concepts, puis deux ou trois ans de standardisation », explique le responsable d’Ericsson. L’équipementier télécoms suédois est un des chefs de file du projet Metis, qui regroupe vingt-neuf acteurs du monde des télécoms et est doté de 27 millions d’euros de budget, une partie en provenance de la Commission européenne.

Standard mondial ?

Les membres de Metis sont majoritairement européens, mais on retrouve aussi le Japonais Docomo et le chinois Huawei. Ce dernier a annoncé début novembre qu’il allait consacrer un total de 600 millions de dollars d’ici 2018 à la recherche sur la 5G.

Dès 2020, « les gens pourront télécharger des films en haute définition en une seconde » sur leur mobile, avait souligné à cette occasion Eric Xu, directeur général du géant chinois des télécommunications, qui table sur des débits moyens de 10 gigabits par seconde. « Ce qui est important dans Metis, c’est l’harmonisation et la standardisation mondiales de la 5G. C’est pour cela qu’il ne regroupe pas que des Européens. Il y avait beaucoup de technologies concurrentes en 1G, 2G et aussi un peu en 3G, ce qui constitue un frein au déploiement. Il faut fédérer tout le monde autour d’un standard », résume M. Arvidsson.

Et devant la croissance exponentielle des données échangées par mobile - qui doublent chaque année -, la 5G aura aussi besoin de nouvelles bandes de fréquences pour acheminer ce trafic. « Certaines fréquences hertziennes actuellement allouées à l’aéronautique et à la recherche spatiale devraient se libérer dans les prochaines années grâce à l’évolution des technologies. La 5G aura besoin de fréquences hautes, qui induisent aussi une portée réduite, mais ce sera parfait pour les objets connectés à l’intérieur d’une maison ou les flux vidéo dans une salle de conférence », explique M. Pujol. Mais attention, « on n’est qu’au début de l’aventure 5G, et il est difficile de dire aujourd’hui +ce sera comme cela en 2020+ », prévient Viktor Arvidsson.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Les ratés de la 4G, Free Mobile et les méthodes de Xavier Niel ce soir sur France 2

Les ratés de la 4G, Free Mobile et les méthodes de Xavier Niel ce soir sur France 2 | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Rappel - Ce soir, sur France 2, l’émission « Complément d’enquête » sera consacrée à la face cachée des Smartphones. Trois enquêtes sur les promesses non tenues de la 4G, les méthodes parfois osées de Xavier Niel, jusqu’au cœur de la Silicon Valley dans les coulisses des « applis ». Au sommaire de l’émission qui sera diffusée ce soir à 22h15 sur France 2 : Xavier Niel : il a tout compris ! En France le challenger du marché s’appelle Xavier Niel. Le 10 janvier 2012, il a fait trembler le marché du téléphone mobile. Avec ses offres à bas coût, sans engagement de durée, Niel casse les prix et s’impose sur le marché. Aujourd’hui Free mobile compte plus de 6 millions d’abonnés et son fondateur est la 10è fortune de France. Qui est ce self made man qui a commencé sa carrière comme simple informaticien dans le minitel rose ? Quelles sont les méthodes de celui qui se présente comme le chevalier blanc des mobiles ? Portrait non autorisé d’un millionnaire hors norme et secret. Ma 4G a des ratés  La retransmission d’un match, le dernier épisode de votre série préférée, une actualité sur les chaînes d’info : avec la 4G, finie l’image brouillée ou la connexion qui rame, vous pouvez regarder en direct la télévision sur votre smartphone en haute définition. La promesse est-telle tenue ? Les opérateurs sont déjà en train d’installer des antennes un peu partout en France pour ce qui s’annonce comme une nouvelle révolution dans les smartphones. A quel prix pour le consommateur ? Ce nouveau service est-il vraiment au point ?  Silicon Valley : des applis comme s’il en pleuvait Les Français dépensent 5 euros par mois pour leurs applis, jusqu’à 60 pour les plus accros. Un business juteux pour leurs créateurs qui peuvent gagner des millions en quelques mois ! Enquête au cœur de la Silicon Valley où sont inventées et testées toutes les applis du futur : Barthelemy, Martin, Julien ont une trentaine d’années et rêvent de faire fortune en Californie. Ici même des opérateurs français comme Orange viennent s’installer. Ils sont prêts à débourser des centaines de millions d’euros pour acheter « la » bonne idée.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Crise des télécoms ? Jean-Ludovic Silicani (Arcep) remet les opérateurs à leur place

Crise des télécoms ? Jean-Ludovic Silicani (Arcep) remet les opérateurs à leur place | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Au Digiworld Summit de l'Idate, le président de l'Arcep a une nouvelle fois récusé les craintes des opérateurs télécoms, secoués par la vague "low cost", en prenant notamment comme exemple "le lièvre" Bouygues Telecom pour la 4G.

 

C'est toujours le grand écart entre le discours alarmé et alarmiste des opérateurs télécoms français et le régulateur qui, droit dans ses bottes, maintient que tout va bien ou presque.

On l'a souvent dit, la vague du low cost a sérieusement ébranlé les fondamentaux du secteur avec une baisse régulière des revenus et des marges alors que dans le même temps, les investissements doivent rester à un niveau élevé.

"On peut se demander si nous aurons la capacité à maintenir nos niveaux d'investissements à moyen terme", assénait Jean-Yves Charlier, P-DG de SFR lors d'une keynote du Digiworld de l'Idate ce mercredi.

Interrogé dans la foulée, Jean-Ludovic Silicani (président de l'Arcep) persiste au contraire à dénoncer l'illusion d'optique. "Le secteur des télécoms en France connaît une croissance annuelle de 6% en volume, c'est bien une croissance, et c'est le secteur de l'économie française qui croît le plus vite."

Niveau d'investissement le plus élevé historiquement

"Les choses sont d'autant plus rassurantes car les investissements sont élevés, 8 milliards d'euros hors achat des fréquences, c'est même le niveau le plus élevé historiquement. Si les opérateurs investissent, c'est qu'ils ont confiance en l'avenir et aux revenus générés par ces investissements. Ils n'investissent pas pour le plaisir, ces dépenses vont initier un nouveau cycle de revenus", lance le patron du régulateur. Mais ont-ils le choix ?

Jean-Ludovic Silicani concède néanmoins (comment pourrait-il faire autrement ?) une baisse des revenus qui se maintiendra à un niveau "significatif" cette année, ainsi qu'un repli des marges. "Mais celles-ci restent très confortables, 30% de marge brute, quel secteur pourrait s'en prévaloir ?", demande-t-il.

"Nous devons nous assurer que le niveau de marge des opérateurs soit suffisant pour investir", mais les marges dépendent aussi des volumes de revenus. "A quand un retour à la croissance comme aux Etats-Unis ?", lançait plus tôt le patron de SFR qui réclame par ailleurs "une régulation équilibrée et stable".

4G : Bouygues Telecom est comme "un lièvre qu'on a lâché" pour stimuler le marché

Yves Gassot de l'Idate confirme : "On observe un vrai écart entre les Etats-Unis et l'Europe, notamment au niveau du rapport revenus/investissements. L'Europe ne fait plus la course en tête et cela se voit en matière de 4G et de réseaux de nouvelle génération".

Ces constats ont le don d'agacer le patron de l'Autorité. "Les opérateurs américains ont dû beaucoup investir en 4G car ils ont sauté la case 3G. Si on observe les dépenses sur 10 ans, on se rend compte que le niveau global est identique à celui en France où les dépenses ont été régulières. En 4G, on peut aller très vite, regardez ce qu'a fait Bouygues Telecom, sa couverture (en pourcentage de la population) est désormais égale à celle d'AT&T aux Etats-Unis".

"Bouygues Telecom est comme un lièvre qu'on a lâché, c'est un vrai moyen de stimuler le marché et la concurrence", ajoute-t-il. La métaphore animalière a en effet du sens...

Quant aux accusations sur la régulation trop tournée vers le consommateur et aux demandes de consolidation du marché, le président de l'Arcep répète ses deux arguments massue : "Veut-on comme aux Etats-Unis des forfaits haut débit à 100 euros par mois ? Veut-on prendre le risque de perdre comme aux Etats-Unis des centaines de milliers d'emplois à cause de la consolidation ?"

L'autorégulation ? "Bien souvent, les opérateurs n'arrivent pas à s'entendre"

Consolidation qui existe d'ailleurs déjà, selon le responsable. "Les quatre plus grands opérateurs européens possèdent 65% du marché européen. Il y a donc bien une concentration de fait. Dire que les opérateurs européens sont des nains face aux opérateurs américains est parfaitement faux. Vodafone et Orange ont autant de clients qu'AT&T et Verizon".

Et de lancer quelques piques aux opérateurs qui réclament un rééquilibrage de la régulation. "Pourquoi les opérateurs européens n'utilisent pas leur taille pour réduire leurs coûts ? Pourquoi, lorsqu'on propose que certains domaines soient corégulés, voire autorégulés, ces mêmes opérateurs viennent nous voir pour revenir en arrière car bien souvent ils n'arrivent pas à s'entendre ?"

Pour autant, la nouvelle ère de la régulation est bien sur toutes les bouches. Surtout depuis que la Commission européenne a indiqué ses plans. Des plans fraîchement accueillis par le régulateur.

"Accélérer le marché européen, on y adhère mais les moyens semblent contradictoires avec l'objectif. Vouloir mettre en oeuvre les mêmes moyens dans des marchés et pays très différents ne fonctionnera pas. On doit admettre que pour atteindre des objectifs précis, il faut des méthodes différentes.", lance le président qui, à titre personnel, se déclare néanmoins en faveur de la mise en place d'un régulateur européen qui aurait en charge certains dossiers.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Jean-Yves Charlier : "SFR n'a pas besoin de s'adosser à qui que ce soit"

Jean-Yves Charlier : "SFR n'a pas besoin de s'adosser à qui que ce soit" | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Au premier jour de l'édition 2013 du DigiWorld Summit de l'Idate, le P-DG de SFR est revenu sur ses objectifs stratégiques et sur les moyens mis en oeuvre pour retrouver de la valeur.

 

Montpellier - Premier moment fort de cette édition 2013 du DigiWorld de l'Idate, l'intervention de Jean-Yves Charlier, P-DG de SFR dans un moment où l'opérateur arrive à un carrefour stratégique.

Alors que Vivendi vient de confirmer la scission du groupe, avec d'un côté les activités médias et de l'autre SFR, la question de l'avenir de l'opérateur se pose de plus en plus. Quid de ses capacités d'investissements ? SFR peut-il rester indépendant ? On rappellera que le numéro deux français du mobile est au centre de nombreuses rumeurs, notamment une acquisition par Numericable qui vient de rentrer en bourse.

"Il n'est pas normal qu'on soit dans un environnement de déflation. Si les dividendes continuent à baisser, on peut s'interroger sur notre capacité à investir sur le moyen terme et sur la question de la consolidation du marché."

Sur ce point, Jean-Yves Charlier a été très clair , SFR n'a besoin de personne. "La question de l'existence de quatre opérateurs sur le marché français se pose. La consolidation doit être perçue comme nationale, car notre industrie est nationale. Pour autant, nous n'avons pas besoin de nous adosser à qui que ce soit pour mener à bien notre stratégie. Nous avons tous les moyens pour mener à bien nos ambitions".

Le régulateur et les pouvoirs publics épinglés

Le dossier Numericable ? "Il n'est pas absolument pas à notre agenda". Voilà pour les rumeurs. Reste que SFR est comme tous les opérateurs français au centre d'une équation très compliquée : comment investir alors que les revenus et les dividendes baissent et que les usages explosent ?

"A quand le retour à la croissance, comme aux Etats-Unis ?", s'interroge le responsable. "Nous sommes devant un mur d'investissements, dans le fixe avec la fibre, dans le mobile avec la 4G et pourtant nous maintenons notre niveau de dépenses à 1,6 milliard d'euros par an."

Une des solutions pour l'opérateur se résume en un mot : mutualisation. "Il s'agit d'être aussi puissant qu'Orange mais avec une structure de coûts moindre", souligne Jean-Yves Charlier. Et de rappeler les deux accords passés avec Orange dans le FTTH et Bouygues Telecom dans la 4G.

Sans oublier les cures d'amaigrissement : si le P-DG évoque bien les 900 millions d'euros d'économies depuis 2011, il oublie un peu de préciser que ces économies sont aussi le résultat de nombreuses suppressions de postes, dans une entreprise qui malgré tout génère des bénéfices.

Innover avec des nouveaux services et offres de contenus riches

L'innovation est évidemment déterminante. L'Internet des objets bien sûr mais aussi les nouveaux services, notamment autour du très haut débit qu'il soit fixe ou mobile. "Nous avons été les premiers à lancer la 4G mais déployer pour déployer ne sert à rien à l'heure où les acteurs OTT aspirent la valeur. D'où notre stratégie de proposer des contenus riches associés aux offres comme les Extras pour la 4G ou encore d'innover comme avec notre box TV sous Android que nous venons de lancer."

"Cette stratégie fonctionne, nous comptons à date 600 000 abonnés 4G. Nous n'avons pas vocation à créer des contenus mais bien à fournir des plates-formes pour intégrer ces contenus", souligne le patron.

Mais pour le Jean-Yves Charlier, les solutions existent mais elles ne dépendent plus vraiment de lui. "Il faut un environnement réglementaire stable, équilibré entre la volonté consumériste et la préservation de l'industrie, qui récompense l'investissement". Manière de dire que l'Arcep, le régulateur français, est à côté de la plaque ?

L'Etat en prend également pour son grade. "Il faut être un peu plus visionnaire, aller au-delà du simple objectif de couverture très haut débit par exemple". Et de regretter l'absence de "rôle moteur des pouvoirs publics".

Rappelons que selon les chiffres de l'Idate, les opérateurs ne retrouveront pas avant 2020 leurs niveaux de revenus de 2008. Autant dire que le mur déflationniste est loin d'être abattu.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Nokia tourne la page smartphone ... et le dos à Alcatel-Lucent

Nokia tourne la page smartphone ... et le dos à Alcatel-Lucent | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Les actionnaires du groupe finlandais viennent d'approuver la vente de la division "terminaux" à Microsoft. Nokia aurait aussi renoncé à racheter l'équipementier français pour le fusionner avec NSN.

 

L'histoire de Nokia dans les téléphones s'arrête aujourd'hui, ou presque. Les actionnaires du groupe finlandais, réunis ce mardi en assemblée générale extraordinaire à Espoo, à côté d'Helsinki, viennent d'approuver, à plus de 99%, la vente de l'essentiel de la branche « Appareils & Services », les téléphones basiques et les smartphones, à Microsoft, comme annonce lé 3 septembre dernier.

« Le vote d'aujourd'hui nous rapproche du bouclage de cette transaction qui marquera le début d'un nouveau chapitre de l'histoire de 150 ans de Nokia, qui offrira un potentiel de création de valeur plus important pour les actionnaires » a commenté le PDG par intérim, Risto Siilasmaa, dans un communiqué.

La vente définitive, qui rapportera 3,8 milliards d'euros à Nokia (plus 1,6 milliard en licence sur ses brevets), doit être conclue au premier trimestre 2014. La marque Nokia a vocation à disparaître des smartphones au profit de celle du géant des logiciels, qui communiquera sur les « Microsoft Windows Phone » ou sur la marque entrée de gamme Asha dans les pays émergents, et à terme de tous les téléphones plus basiques.

L'activité mobile d'Alcatel-Lucent seulement ?

Que fera Nokia avec sa nouvelle cagnotte ? Pas une acquisition d'Alcatel-Lucent apparemment.Selon le « Wall Street Journal », le conseil d'administration de Nokia aurait décidé de ne pas entrer en discussions formelles avec ce dernier, « après avoir envisagé plusieurs options en relation avec l'équipementier télécoms français », dont le rachat aurait pu renforcer NSN (Nokia Solutions & Networks), qui va devenir sa principale activité.

Une fusion des deux acteurs, tous deux issus eux-mêmes de mariages, est un serpent de mer du secteur, régulièrement évoqué jusque dans les rangs du gouvernement, à Bercy notamment pour constituer un « Airbus des télécoms », un (autre) champion européen, de nature à rivaliser avec le leader, le suédois Ericsson, et le numéro deux, le chinois Huawei.

Alcatel-Lucent souffre encore du virage raté de la 3G

Un tel rapprochement aurait probablement des conséquences sociales graves, du fait d'importants doublons. Les analystes financiers penchaient plutôt dernièrement pour une cession à NSN de la seule partie « accès mobile » d'Alcatel-Lucent, qui souffre encore du virage raté de la 3G et capitalise sur ses positions dans le fixe, la fibre, l'IP, les routeurs, etc.

Le nouveau plan Shift du directeur général arrivé en avril, Michel Combes, met cependant l'accent sur le très haut débit y compris mobile, en particulier la 4G et les « petites cellules. » Nokia a-t-il renoncé définitivement à avaler son rival ? Le Finlandais a décidé de ne pas y aller « à ce stade » écrit le journal américain.

« De toute façon, Alcatel-Lucent est en pleine restructuration, il faut redresser le groupe, le temps n'est pas au discussion de fusion » fait valoir un cadre du groupe français.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

L’entrée en bourse du Numericable donne des idées à son premier actionnaire

L’entrée en bourse du Numericable donne des idées à son premier actionnaire | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it

Visiblement, le succès de l’entrée en bourse de Numericable a fait des émules, son actionnaire majoritaire, Patrick Drahi à la tête du groupe Altice, via sa holding personnelle Next LP. serait entrain de préparer sa propre mise en bourse. L’objectif serait de transformer le fonds d’investissement Altice en groupe de télécom intégré.

Après le rachat au mois de juin d’Outremer Telecom et disposant déjà d’actifs dans l’opérateur réunionnais Mobius et le câblo-opérateur dominicain Tricom. L’actionnaire majoritaire de Numericable veut élargir sa capacité d’investissement et d’acquisitions dans le secteur des télécoms. Altice VII, valorisé à 4,8 milliards d’euros dette comprise, serait rapproché de l’autre holding Numericable sous la houlette d’une société "parapluie" Altice Groupe

Il envisagerait ainsi une mise en bourse au Luxembourg, pays d’enregistrement d’Altice à court ou moyen term

more...
No comment yet.