Free Mobile, Oran...
Follow
Find
209.8K views | +115 today
Scooped by Thomas Kalhauge
onto Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc.
Scoop.it!

1800 MHz : Orange attaque la 4G de Bouygues Telecom devant le Conseil d’État

1800 MHz : Orange attaque la 4G de Bouygues Telecom devant le Conseil d’État | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Pas de répit dans la guerre des télécoms. En cause, l’autorisation accordée à Bouygues Telecom pour déployer son réseau 4G en s’appuyant sur la bande de (...)
more...
No comment yet.
Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc.
#Comparatif #Service client #Nouveauté
Your new post is loading...
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

4G : SFR rappelé à l’ordre par l’ARCEP

4G : SFR rappelé à l’ordre par l’ARCEP | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it

D’après nos confrères des Echos, l’opérateur SFR, récemment racheté par Numericable, aurait été sommé de revoir sa cartographie liée à sa couverture 4G au sein de l’hexagone.

Des écarts de couverture 4G incriminés

L’ARCEP veille au grain et compte bien le faire savoir. Alors que la guerre des opérateurs est ardue concernant la 4G, le gendarme qu’est l’ARCEP doit tout faire pour éviter certains débordements. La tentation est trop grande pour les opérateurs avec et sans engagement d’afficher des cartes présentant leur zone de couverture avec quelques « améliorations ».

Toutefois, grâce au travail de fourmi de l’ARCEP, tous les écarts sont enregistrés et les opérateurs doivent alors mettre à jour les documents d’informations. La fiabilité des documents des opérateurs a fait l’objet d’une enquête à part entière de la part de l’ARCEP. Le rôle de cette autorité est aussi de vérifier que tous les documents contractuels (liés aux forfaits proposés) soient justes et transparents. Ainsi, l’abonné est protégé sur le long terme.

Des vérifications indispensables pour le marché

L’ARCEP a donc détecté un écart important chez SFR entre les publicités présentées au grand public et la réalité du terrain. Tous les autres opérateurs ont respecté leur zone de couverture. A ce titre, chez SFR, une grande opération liée à la correction des cartes est en cours afin de se plier aux exigences de l’ARCEP.

Toutefois, aucune information officielle n’a filtré concernant les écarts enregistrés. De plus, les données fournies par SFR n’aident pas à trouver les erreurs de ce dernier. Très certainement, il sera possible d’en savoir plus dans les jours à venir quant à « l’écart de comportement » de SFR.

Pendant de longs mois, l’ampleur du rôle de l’ARCEP a été amoindrie par les opérateurs. Mais, depuis quelques semaines, l’ARCEP a retrouvé son pouvoir de sanction et elle compte bien le faire savoir. Tous les opérateurs sont logés à la même enseigne et Free Mobile en a fait les frais il y a quelques semaines. Le problème portait sur la qualité de son réseau et la vitesse de déploiement de ses antennes.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Rachat de SFR : tout a-t-il été fait dans les règles ?

Rachat de SFR : tout a-t-il été fait dans les règles ? | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
En mars, l’Autorité des marchés financiers avait rappelé à l’ordre les opérateurs sur le respect des règles de communication financière. Selon La Lettre de L’Expansion, l’AMF a exigé en juin des documents à Bouygues et Numericable.


Selon La Lettre de L’Expansion, l’Autorité des marchés financiers a ouvert une enquête sur le rachat de SFR. D’après nos confrères, des agents de l’AMF se sont présentés en juin auprès des représentants (conseillers, financiers, communicants…) des deux candidats en lice, à savoir Numericable et Bouygues.

« Les enquêteurs se sont fait remettre des copies de mails et documents liées à cette affaire » précise La Lettre. Cette procédure fait donc suite aux avertissements adressés en mars par l’Autorité des marchés.

Rachat de SFR : l'avis de l'Autorité de la concurrence à l'automne

Généralement réservée, celle-ci s’était publiquement agacée des méthodes de communication des opérateurs en guerre pour convaincre Vivendi de leur céder SFR.

« L’AMF rappelle à ces sociétés qu’elles sont les seules responsables de leur communication financière et qu’elles s’exposent à des risques de sanction en cas de non-respect de la réglementation boursière » prévenait-elle.

De son côté l’Autorité de la concurrence a fait savoir qu’elle rendrait « à l’automne » son avis sur la fusion SFR/Numericable, mais aussi sur le rachat du MVNO Virgin Mobile.

Au sujet de SFR, un « examen approfondi sera vraisemblablement décidé à la fin de ce mois » et « le service des concentrations travaillera tout l'été » a précisé son président, Bruno Lasserre.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Les applis vont tirer l’adoption de tablettes en entreprise

Les applis vont tirer l’adoption de tablettes en entreprise | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Si l’équipement des salariés en PC portables et smartphones dépassent nettement celui en tablettes, celles-ci devraient se substituer en partie aux smartphones d’ici 2016. En cause notamment l'arrivée d'applications exploitant intensivement des données.


Selon une étude de Frost & Sullivan, les terminaux mobiles sont déjà bien ancrés dans les entreprises avec respectivement 74% et 71% d’entre elles équipant leurs salariés en PC portables et en smartphones.

Qu’en est-il de la tablette ? Arrivée plus récemment sur le marché des terminaux connectés, la tablette a-t-elle finalement trouvé sa place en tant qu’outil professionnel ? D’après Frost & Sullivan, 47% d’entreprises ont en effet équipé leur personnel.

Des tablettes fournies par 56% d'entreprises en 2016

Mais « seulement » 47%, souligne toutefois le cabinet. Cette part devrait cependant progresser au cours des prochaines années (56% d’ici deux ans), au détriment notamment des smartphones dont le taux d’équipement devrait ainsi décliner à 66% en 2016.

Et pour Frost & Sullivan, c’est la migration sur tablette des applications mobiles faisant un usage intensif de données qui tirera ainsi le développement de cet écran dans l’univers professionnel. Autre tendance qui pourrait expliquer la croissance des flottes mobiles : l’accroissement du nombre de salariés eux-mêmes mobiles.

Actuellement, 62% des salariés sont considérés comme sédentaires et travaillent classiquement dans un bureau. Les nomades représenteraient eux 22% des professionnels – et 16% travaillent à distance.

Des besoins applicatifs satisfaits et des salariés mobiles

«Même si cette tendance ne devrait pas évoluer drastiquement au cours des trois prochaines années, le nombre de salariés au bureau est attendu en baisse, tandis que les salariés à distance et nomades devraient croître, se traduisant par de nouvelles opportunités pour les fabricants de smartphones et tablettes » analyse Karolina Olszewska.

Le cabinet relève cependant des différences significatives en termes d’adoption selon le secteur d’activité. Les entreprises de la finance et de l’assurance sont les plus équipées en smartphones, quand le secteur manufacturier se démarque lui pour son recours aux tablettes.

Du côté des plates-formes, le développement de l’adoption des appareils mobiles profiterait en premier lieu à Android. 56% des équipements mis à disposition par les entreprises (soit hors BYOD) supporteraient Android, devant iOS (41%), Windows Mobile (30%) et BlackBerry (28%).

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

FreedomPop arrive en France avec une offre "50% plus intéressante" que le forfait 2€ de Free

FreedomPop arrive en France avec une offre "50% plus intéressante" que le forfait 2€ de Free | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Le marché français du mobile va-y-il encore être bousculé ? C’est le pari que fait l’opérateur américain FreedomPop, qui s’apprête à débarquer en France. Selon les informations de BFM Business il serait déjà en train de signer un accord de MVNO avec un des opérateurs français. Et il prévient déjà qu’il va s’attaquer au pré carré de Free en annonçant une offre, "50% plus intéressante que celle de Free", qui propose déjà un forfait à 2€, et même gratuit pour les abonnés Freebox.
 
FreedomPop commercialise déjà au Etats Unis des forfaits gratuits intégrant 3h de communications, 500 SMS et 500 Mo de data en 4G pour… 0 euro. Pour proposer ce forfait gratuit l’opérateur fait passer la voix sur Internet, sur le même principe que Skype, ce qui lui coûte 5 fois moins cher. Ce n’est bien sûr pas avec cela qu’il va rentabiliser le forfait, mais en espérant vendre des options payantes aux abonnés qui auront choisi ce forfait gratuit. C’est le modèle "freemium" que l’on retrouve dans les jeux vidéo : le service de base est gratuit, mais pour une utilisation optimale, il faut payer. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

4G : l'Arcep dévoile les vrais taux de couverture - Toute l actualité et les bons plans du mobile

4G : l'Arcep dévoile les vrais taux de couverture - Toute l actualité et les bons plans du mobile | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Les opérateurs communiquent intensément sur la 4G. Mais quelle est la réalité de la couverture ? L'Arcep a dévoilé les résultats de son enquête. Analyse.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Autorité de la concurrence : « Il faut que l’Arcep mette en demeure Free » sur la fin de l’itinérance

Autorité de la concurrence : « Il faut que l’Arcep mette en demeure Free » sur la fin de l’itinérance | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Lors d’une conférence de presse, Bruno Lasserre le président de l’Autorité de la concurrence, s’en est pris ouvertement l’ARCEP, estimant qu’il n’avait pas appliqué ses recommandations concernant l’extinction de l’itinérance chez Free Mobile. "Nous sommes déçus que rien n’ait été fait depuis mars 2013". C’est à cette date que l’Autorité de la concurrence, saisie par Arnaud Montebourg, avait remis son rapport concernant la fin de l’itinérance pour Free Mobile. L’Autorité avait estimé que l’itinérance ne devait pas être prolongée au-delà d’une échéance raisonnable : 2016 - date à laquelle expirera le droit à l’itinérance 2G et s’ouvrira la fenêtre d’extinction par plaque– ou 2018, échéance prévue par ce contrat. 
 
"Nous n’avons vu aucune étude à la suite de cette proposition, aucune proposition concrète, aucune réunion menée par le régulateur pour mettre en place le calendrier et la méthodologie que nous avons suggéré. C’est un peu dommage", a-t-il poursuivi.
 
Pour le Président de l’Autorité de la concurrence il est impératif de "réfléchir à une méthodologie pour envisager une extinction progressive par plaques régionales de l’itinérance, c’est un travail qui ne peut être mené effectivement que par l’Arcep"
 
Et d’ajouter qu’il souhaite qu’on "prenne Free au mot" : "si Free dit « je couvre telle plaque régionale » alors on peut mettre en place en sifflet une extinction de l’itinérance", préconise-t-il. "Il faut que l’Arcep mette en demeure Free, sans attendre les échéances prévues par la licence pour vérifier qu’il est sur la bonne trajectoire d’investissement pour respecter ces échéances […] il faut anticiper et ne pas attendre le dernier moment, car si on sanctionne Free au moment où on est à l’échéance réglementaire on hésitera toujours à supprimer la licence »
 
A noter que l’ARCEP a déjà lancé une enquête à l’égard de Free Mobile afin de s’assurer que l’opérateur est sur une trajectoire d’investissement compatible avec cette obligation. L’Autorité a décidé l’ouverture d’une enquête afin de s’assurer que Free Mobile met en œuvre tous les moyens nécessaires à l’atteinte de son obligation et d’évaluer la réalité d’éventuels obstacles au déploiement.


Source : AFP 

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Couverture 4G : Bouygues et Orange loin devant, Free talonne SFR

Couverture 4G : Bouygues et Orange loin devant, Free talonne SFR | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
L’Arcep vient de publier les cartes de couverture 4G en France en pourcentage de population et de territoire. Bouygues Telecom et Orange arrivent largement en tête, alors que SFR est à la traîne et que Free Mobile est sur ses talons.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Legos devient un opérateur "full MVNO" sur le réseau Orange

Legos devient un opérateur "full MVNO" sur le réseau Orange | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
L'opérateur entend développer, par cet accord avec Orange, ses offres de convergence fixe-mobile pour entreprises, proposées en marque blanche.


Opérateur mobile virtuel sur le réseau de SFR, Legos a signé un accord avec Orange lui permettant d’utiliser le réseau mobile de ce nouveau partenaire, selon le modèle de "Full MVNO".
L'opérateur exploite déjà techniquement une infrastructure télécoms permettant de proposer un service de téléphonie fixe (basé sur le protocole SIP) à 200 000 utilisateurs professionnels en France.
Contrairement aux accords MVNO traditionnels, l'approche "Full MVNO" permet à l'opérateur virtuel de disposer de ses propres cartes SIM à condition qu'il investisse dans ses propres équipements de cœur de réseau, reliés aux antennes-relais de son partenaire.
Par cet accord, le petit opérateur (2,5 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013) veut proposer un service de convergence fixe-mobile aux entreprises, proposé exclusivement en "marque blanche" par le biais de partenaires (comme le reste de ses offres existantes). Il bénéficie du soutien financier de la BPI (banque publique d’investissement) dans le cadre de cette diversification.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

YouTube : Orange critique vivement le classement des FAI de Google

YouTube : Orange critique vivement le classement des FAI de Google | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Pour l’opérateur historique, le comparatif créé par le géant du Web est avant tout un outil de pression pour obliger les FAI récalcitrants à bien diffuser ses flux vidéo. Et sans broncher.


Depuis quelques semaines, Google agite la sphère télécoms avec son classement des meilleurs FAI pour regarder YouTube. Ce comparatif n’est pas encore disponible en France, mais hérisse déjà le poil des FAI de l’Hexagone, à commencer par Orange. Interrogé par 01net, l’opérateur historique se livre à une critique cinglante de ce comparatif, jugé réducteur et partisan.
Premièrement, Orange estime qu’il n’est pas juste de focaliser uniquement sur les FAI pour expliquer une mauvaise performance de lecture YouTube. D’autres éléments sont à prendre en compte. Selon l’opérateur, « les questions de qualité de service ne découlent pas d’actions ou d’inactions prétendues des FAI, mais sont plus généralement le fait des comportements des acteurs qui envoient et acheminent les contenus (opérateurs de transit, fournisseurs de services). Les problèmes éventuels de qualité peuvent ainsi résulter, par exemple, des choix de livraisons des données (formats, localisation) ou de dimensionnement de l’interconnexion avec les FAI. La congestion est avant tout la conséquence du refus de certains acteurs qui envoient massivement des contenus de prendre en charge une partie des flux qu’ils génèrent sur les réseaux des FAI, notamment par un partage des coûts liés à l’augmentation significative du trafic sur les réseaux des FAI. »
En somme, Google est prié de contribuer au financement des infrastructures télécoms avant de se permettre de taper sur les FAI.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Classement du THD dans le monde : résultats en demi-teinte pour la France

Classement du THD dans le monde : résultats en demi-teinte pour la France | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
En plus de l'étude sur le très haut débit mobile, l'Idate a présenté son étude sur le très haut débit fixe dans le monde à l'occasion des Assises du Numérique « (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

La prochaine Freebox va-telle intégrer HEVC, le successeur du MPEG-4 qui change beaucoup de choses

La prochaine Freebox va-telle intégrer HEVC, le successeur du MPEG-4 qui change beaucoup de choses | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it

Tous les 10 ans environ, un nouveau standard de compression est lancé. En 1994 se fut le MEPG2 puis en 2003 le MPEG4. 2013 a vu naître la technologie HEVC, et c’est Ateme, une entreprise française, dont Xavier Niel est actionnaire (à hauteur d’environ 10%) qui en est le leader.


Les bénéfices de HEVC, pour les abonnés ayant peu de débit, et pour les autres...

HEVC permet un gain de 50% en efficacité de compression par rapport au MPEG 4. Autrement dit, il faut 2 fois moins de débit pour diffuser une chaîne, avec la même qualité d’image. Et cela va change beaucoup de choses. En effet, si on prend l’exemple de Free, les chaînes HD qui sont diffusées à 5 ou 6 Mbits/s pourront être diffusées à environ 3 Mbits/s, ce qui va fortement augmenter le nombre d’abonnés éligibles à la haute définition.

De la même façon, le flux standard/Bas débit, qui est actuellement diffusé à environ 2 Mbits/s chez Free, pourra être diffusé à 1 Mbits/s. La quasi intégralité des abonnés ADSL pourra ainsi bénéficier du service de télévision.


HEVC sera surtout incontournable pour la diffusion en 4K. En effet, cette technologie demande 4 fois plus de débit que pour la HD. Un débit qui est donc difficilement compatible avec l’ADSL à l’heure actuelle. Mais avec HEVC, les abonnés pourraient bénéficier de la 4K à environ 10-12 Mbits/s. Ce ne sera certes pas pour tout le monde, mais une partie des abonnés pourra tout de même en profiter.


Une technologie embarquée dans la future Freebox V7 ?

Ateme a de l’ambition et veut déployer HEVC à grande échelle. Lors de la récente levée de fond d’Ateme, Michel Artières, son PDG, avait déclaré : "Aujourd’hui Ateme a une avance technologique sur HEVC et on veut se donner les moyens de se tailler la part du lion dans ce marché qui pourrait représenter 40% du marché de la compression vidéo en 2018"

Xavier l’a annoncé, la Freebox V7 sera lancée en 2015. Et comme pour toutes les box précédentes, elle sera faite pour durer au moins 4 ans avant la prochaine génération et devra embarquer les technologies des prochaines années. Il parait donc assez probable que Free intègre HEVC dans sa nouvelle box, comme il avait intégré le MPEG 4 dans sa Freebox V5 en 2006. S’il existe des concurrents à Ateme, le fait Xavier Niel en soit actionnaire penche tout de même pour le choix de l’entreprise française. Interrogé sur la possible collaboration avec Free, Michel Artières n’a pas répondu, lors de son interview sur BFM Business.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

La Hadopi établit un record du nombre d'avertissements

La Hadopi établit un record du nombre d'avertissements | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Le rythme de croisière de la riposte graduée a été rétabli au mois de juin, après le creux de mai. La Hadopi a même établi un record du nombre des avertissements envoyés par mail.



Chaque mois, la Hadopi publie sur son site web le baromètre mensuel (.pdf) rendant compte de son activité. Stable depuis plusieurs mois, la riposte graduée avait connu une baisse de régime en mai. Mais les derniers chiffres livrés par la Commission de protection des droits pour le mois de juin montrent que le rythme de croisière de l'institution a été retrouvé.

En juin, le nombre d'avertissements envoyés par courrier électronique est remonté à 149 357, contre 96 000 le mois précédent. C'est d'ailleurs le record de la  Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet. Jamais les internautes accusés de partager sans autorisation des œuvres culturelles n'avaient reçu autant de messages en un mois.

Dans le cas des avertissements secondés par une lettre recommandée, 12 350 abonnés ont été visés en juin. Là encore, on retrouve un niveau d'activité similaire à ces derniers mois, hormis mai. À noter que le calme du mois de mai s'explique en partie par les jours fériés (Fête du Travail, Victoire 1945, Ascension). De nombreux Français ont certainement délaissé Internet pour partir en week-end prolongé.

Quant au dernier stade de la riposte graduée, la Haute Autorité - qui dispose désormais d'un collège au complet suite à la publication du décret désignant trois nouveaux membres - signale que 71 délibérations de la commission de protection des droits se sont déroulées en juin.

Au cours d'un entretien survenu ce printemps, le secrétaire général de la Hadopi a que 100 dossiers ont été transmis aux procureurs de la République en date du 30 avril. À notre connaissance, 17 d'entre eux ont effectivement abouti à une décision de justice. Mais lors d'une communication survenue en mars, la Haute Autorité n'avait pas précisé le nombre des classements sans suite ou des relaxes.

Rappelons que depuis l'année dernière, les abonnés qui sont condamnés dans le cadre de la riposte graduée ne risquent plus de suspension de l'accès à internet, mais encourent toujours une amende maximale de 1500 euros.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Fausse amende et cheval de Troie pour des milliers d'internautes

Fausse amende et cheval de Troie pour des milliers d'internautes | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Des dizaines de milliers de personnes ont reçu ces derniers jours des courriels fort embarrassants : ponctués du nom de cabinets d'avocats, il accusent les destinataires d'avoir violé le droit d'auteur d'un tiers et réclament le règlement d'une amende. Coopérer est hélas le meilleur moyen de débourser bien plus...

Le piège est bien ficelé. Essentiellement repérée en Allemagne, cette campagne de phishing à tiroirs s'appuie sur des messages assez réalistes qui font état d'une activité illicite repérée sur une adresse IP, par exemple le téléchargement d'un album de James Blunt à 21h32 la veille au soir, pour pousser les internautes à ouvrir une archive contenant un cheval de Troie. Le prétexte n'est autre que le règlement d'une amende, dont le montant peut varier de 200 à 500 €, à payer impérativement sous 48 heures, et dont les modalités figurent prétendument dans les documents regroupés dans un .zip joint au mail.

Outre le soin porté aux détails du courriel, qui fait systématiquement référence à un ayant droit légitime en fonction de l'artiste ou de l'œuvre en question (EMI, Sony, Warner Bros., DreamWorks, Paramount...), les auteurs de cette supercherie ont poussé le vice jusqu'à crédibiliser leur démarche en empruntant les noms de cabinets d'avocats existants. Un ajout qui conduit sans doute certaines victimes, convaincues par une rapide recherche sur Google, à obtempérer. Cela demeure toutefois une bien mauvaise idée.

En effet, l'ouverture de l'archive jointe au message est synonyme d'installation d'un cheval de Troie. Son activité exacte n'a pas encore été formellement précisée, mais il y a fort à parier qu'il s'agit en fait d'un espion tout ce qu'il y a de plus intéressé : numéros de carte de crédit et autres mots de passe devraient faire partie de son menu. Bien évidemment, le sympathique logiciel ne se fait pas remarquer lors de son installation ou pendant son fonctionnement — d'où la nécessité de faire appel à votre antivirus si jamais vous avez récemment ouvert une archive pour régler une amende.

Le nombre d'internautes touchés serait selon TorrentFreak aux alentours de 30 000. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Free : quand les clients se rebellent... - Toute l actualité et les bons plans du mobile

Free : quand les clients se rebellent... - Toute l actualité et les bons plans du mobile | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Les clients Free se réveillent. Près de 5 000 d'entre-eux souhaitent entamer une action en justice sur la qualité de service de l'opérateur...


Un problème de réseau chez Free ? Circulez y a rien à voir selon Xavier Niel. L'Arcep et certains clients Free ne sont pas du même avis. Plusieurs se sont regroupés pour porter plainte contre la qualité de service qui connaît beaucoup de dysfonctionnements au niveau des appels, des SMS ou encore de l'Internet mobile. La plainte a-t-elle une chance d'aboutir ? 

Les class action ont fait beaucoup parlées d'elles aux Etats-Unis. Depuis le début de cette année, lerecours collectif, sa traduction, existe dans le droit français. Plusieurs personnes peuvent s'associer sur une même plainte contre une entité comme une entreprise. C'est ce que tente de faireActionCivile.com qui a entamé une plainte contre Free Mobile et sa qualité de service jugée défaillante. Est reproché à Free Mobile « [...] des dysfonctionnements récurrents de service qui se manifestent notamment par des appels entrants et sortants qui n’aboutissent pas, une connexion internet particulièrement lente, l’impossibilité d’utiliser certaines applications (Deezer, YouTube…) ou encore l’absence de couverture réseau 3G ou 4G. » A ce jour la plainte a recueilli près de 5 000 inscriptions de clients Free Mobile. Indemnité moyenne promise en cas de victoire : 1 655€ par personne.

Free, la réalité apparaît tôt ou tard

Bien entendu outre la plainte qui est réelle, le but de l'opération est de pousser Free à communiquer et surtout à résoudre les difficultés rencontrées  par ses abonnées. Avec pour l'instant aucun succès. La publicité est néanmoins très mauvaise pour Free qui enchaîne après le rapport de l'Arcepmontrant clairement que la qualité du réseau était très largement inférieure à ses concurrents. Le problème se situe au niveau de l'interconnexion entre le réseau Orange et le réseau Free, ce dernier a la possibilité de demander un renforcement des liens mais ça lui coûterait plus cher alors que l'itinérance lui fait déjà dépenser plus que prévu. Free pourrait déployer plus rapidement son réseau mais les objectifs sont sans cesse revus à la baisse, de 6 000 antennes promises début 2015, on est passé à 4 500. La prochaine échéance de couverture est début janvier 2015 où l'opérateur de Xavier Niel devra couvrir 75% de la population avec son propre réseau sous peine de sanctions par l'Arcep. Nous surveillerons les rythmes de déploiement de ces prochains mois et la suite du recours collectif. Ils ont Free, ils ont tout compris.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Discours de Montebourg : quelle place pour le numérique ?

Discours de Montebourg : quelle place pour le numérique ? | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Hier soir à Bercy, Arnaud Montebourg a présenté sa feuille de route du redressement économique français. Dans un discours très général, il a détaillé la politique du gouvernement sur ces questions économiques, sans oublier le volet numérique.


Un discours d’une heure, que certains n’hésitaient pas à qualifier de discours de politique générale : le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg expliquait hier à Bercy sa feuille de route du redressement économique de la France. Le ministre a présenté une série de mesures sur des sujets aussi divers que les professions réglementées, la politique de la Banque centrale européenne ou la réduction budgétaire.

Prônant une relance par le soutien de la demande, Arnaud Montebourg entend bien remettre la France à flots et moderniser les rapports économiques. Vaste programme, mais le ministre n’oublie pas le volet numérique, un domaine confié à Axelle Lemaire mais qui fait toujours partie de ses attributions.

La fibre et les infrastructures

Arnaud Montebourg a ainsi évoqué la mise en place du très haut débit en France, et a déclaré vouloir « accélérer l’équipement de 30 millions de foyers en fibre optique ». Cette mesure sera notamment ajoutée au projet de loi de croissance et de pouvoir d’achat, dont l’examen au Parlement est prévu pour l’automne 2014.

Le ministre en a d’ailleurs profité pour tacler les « opérateurs privés concurrents de l’opérateur historique », rappelant leur « manque de discipline sur le sujet. »

Orange, un vaisseau amiral du numérique en France ?

"Je m'apprête à écrire au président d'Orange, comme actionnaire, une lettre de mission lui demandant d'être le vaisseau amiral porteur de notre révolution numérique et souveraine." Face aux « offensives anglo-saxonnes dans la culture et le cinéma », Arnaud Montebourg presse les opérateurs et acteurs de l’économie culturelle française de s’allier afin de présenter un front uni et une alternative valable.

L’arrivée de Netflix en France, prévue pour cette fin d’année, est évidemment en ligne de mire ici et Arnaud Montebourg entend placer le dossier sous la coupe d’Orange. Une offensive qui ne sera pas uniquement franco-française, le ministre ayant également évoqué la possibilité de nouer des « alliances à l’échelle européenne dans ce domaine. »

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

4G : l'Arcep décerne un bon point à Bouygues et Orange

4G : l'Arcep décerne un bon point à Bouygues et Orange | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Bouygues et Orange sont « nettement en avance » sur le très haut débit mobile et les informations concernant sa disponibilité sont fiables, conclut une enquête menée par le gendarme des télécoms et publiée jeudi.


Selon la cartographie de la couverture en 2, 3 et 4G, publiée jeudi 10 juillet par l'Autorité de régulation des télécommunications électroniques et des postes (Arcep), Bouygues et Orange sont « nettement en avance » sur le très haut débit mobile et les informations concernant sa disponibilité sont fiables.

Après vérification des cartes de couverture de réseau 4G, l'Arcep a en effet calculé que Bouygues Telecom et Orange couvraient respectivement 70 % et 66 % de la population en 4G. « SFR et Free Mobile couvrent quant à eux respectivement 30 % et 24 % de la population en 4G », écrit l'Arcep dans un communiqué.

Cette enquête a aussi montré « que les cartes 4G de Bouygues Telecom etOrange présentaient un bon niveau de fiabilité, c'est-à-dire que les services 4G étaient quasiment toujours bien disponibles quand les opérateurs affichaient une couverture 4G sur leurs cartes », a ajouté le régulateur.

Il a néanmoins constaté à l'occasion de cette enquête que la fiabilité des cartes 4G de Free Mobile, « et surtout de SFR » était plus faible. « A la demande de l'Arcep, les deux opérateurs ont donc corrigé les cartes 4G qu'ils publient [et] elles présentent désormais une couverture plus faible mais un niveau de fiabilité plus élevé », a détaillé le régulateur.

UN OBJECTIF DE 25 % POUR 2015

Ces mesures ne préjugent pas du respect par les opérateurs des obligations de couverture 4G liées à leur licence, car l'enquête tient compte des accords de mutualisation et d'itinérance passés avec d'autres opérateurs. Pour conserver leur licence, les opérateurs devront prouver, fin 2015, qu'ils couvrent au moins 25 % de la population.

L'étude montre par ailleurs que les cartes de couverture 2G et 3G sont fiables, selon le communiqué, avec un taux de couverture d'environ 99 % en 3G pour Orange et SFR, de 98,5 % pour Free Mobile et de 96,5 % pour Bouygues Telecom. Et pour le 2G, tous les opérateurs couvrent plus de 99 % de la population.

L'Arcep a annoncé par la même occasion dans son communiqué la mise en place d'un « observatoire de la couverture et de la qualité des services mobiles, qui regroupera désormais les différentes publications de l'Arcep sur ces thématiques et qui sera régulièrement actualisé ».

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

L’accord d’itinérance Orange/Free a assez duré pour l’Autorité de la concurrence

L’accord d’itinérance Orange/Free a assez duré pour l’Autorité de la concurrence | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
L’Autorité de la concurrence a renouvelé son coup de semonce à l’encontre du contrat d’itinérance entre Free et Orange. Hier au cours d’une conférence de presse, le directeur de l’Autorité s’est déclaré déçu de l’absence de réaction à leurs propositions.


Nous n'avons vu aucune étude à la suite de cette proposition, aucune proposition concrète, aucune réunion menée par le régulateur pour mettre en place le calendrier et la méthodologie que nous avons suggéré ». L’Autorité de la concurrence, qui s’exprimait hier par la voix de son directeur Bruno Lasserre, semble un peu vexée du peu de considération accordé par le régulateur des télécoms, l'Arcep, à ses recommandations.

L’année dernière, l’organisme avait en effet été invité à s’exprimer sur le contrat d’itinérance entre Free et Orange. Si sur le principe, l’autorité avait reconnu l’utilité de cet accord, il avait posé un certain nombre de limites, expliquant notamment que cette pratique n’avait pas vocation à s’installer sur la durée et que le contrat devrait prendre fin en 2018. Et pour l'Autorité, Free devait progressivement se déconnecter du réseau d'Orange dès 2016 au travers de coupures de « plaques régionales ».

Respecte mon Autorité !

Lors de la conférence de presse donnée hier, Bruno Lasserre a donc épinglé le régulateur des télécoms sur la question, estimant que c’était à l’Arcep d’organiser cette interruption progressive du contrat passé entre les deux opérateurs : « Il faut que l'Arcep mette en demeure Free avant l'échéance réglementaire, il faut anticiper et ne pas attendre le dernier moment, pour vérifier qu'il est sur la bonne trajectoire. »

Prévenir plutôt que guérir donc, et ne pas attendre de voir arriver 2016 pour se préoccuper de la fin de ce contrat, a expliqué Bruno Lasserre : « si on sanctionne Free au moment où on est à l'échéance réglementaire, on hésitera toujours à supprimer la licence »

Free s’était déjà engagé à couvrir 75% de la population en 3G sur son propre réseau au début d’année 2015 : selon les dernières déclarations de l’opérateur, sa couverture est actuellement de 65% de la population. Un chiffre qui doit encore être confirmé par l’Arcep.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

De la 5G dès les Jeux Olympiques de Tokyo ?

De la 5G dès les Jeux Olympiques de Tokyo ? | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Alors que les terminaux ne sont pas prévus avant 2021, le Japon a demandé que la 5G soit prête à être utilisée dès les jeux de Tokyo de 2020.


Le Japon veut faire des Jeux Olympiques de 2020 une démonstration technologique des réseaux sans fil de toute nouvelle génération. Selon l'AFP, le gouvernement japonais a souhaité vendredi que la 5G soit déployée lors des jeux de Tokyo, pour permettre aux nombreux visiteurs concentrés dans les mêmes lieux de bénéficier d'un accès à internet mobile performant.

"Pour les JO qui auront lieu dans notre pays avancé dans le domaine des télécommunications sans fil, on attend que soient installés des équipements de pointe", indique le gouvernement dans un rapport présenté vendredi.

Toutefois le calendrier sera très serré. Jusqu'à présent es industriels misaient sur un déploiement des antennes à partir de 2020, et une commercialisation des terminaux compatibles à partir de 2021. Or si le Japon veut que les visiteurs puissent profiter de la 5G, il faudra accélérer la feuille de route.

L'Europe nourrit elle-même de grandes ambitions sur la 5G, et s'est récemment rapprochée de la Corée du Sud pour standardiser le protocole et obtenir d'ici la fin l'année prochaine un "consensus mondial" sur sa définition, ses fonctionnalités clés et le calendrier à suivre. Mais il n'était pas question d'aller plus vite que ce qui était jusqu'à présent prévu.

Sur le papier, la 5G doit offrir un réseau jusqu'à 1 000 fois plus rapide que les réseaux LTE (Long Term Evolution) actuels, avec des débits de pointe de plus de 10 Gbps, des temps de latence de moins de 10 millisecondes, et une consommation d'énergie très réduite. Mais sa grande particularité est que la 5G ne sera pas uniforme. Elle utilisera différents spectres et protocoles, et ce sera aux réseaux, applications et appareils de choisir les fréquences mobiles et protocoles radio les mieux adaptés aux besoins, ce qui pourrait alimenter le débat sur la neutralité des réseaux.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Bouygues Télécom doit accueillir SFR en itinérance 4G pour qu’il « gonfle artificiellement sa couverture »

Bouygues Télécom doit accueillir SFR en itinérance 4G pour qu’il « gonfle artificiellement sa couverture » | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
C’est peut être une petite bombe que vient de lâcher le syndicat CFDT de SFR. Dans un tract daté du 9 juillet et qu’Univers Freebox s’est procuré, le syndicat s’inquiète de la mise à l’arrêt du projet CROZON, le nom de code pour le projet de mutualisation des réseaux entre Bouygues Télécom est SFR. « Le projet CROZON est toujours à l’arrêt sur plusieurs aspects : locaux de la Joint-Venture, la constitution de l’équipe détachée » explique la CFDT.
 
Mais c’est une autre information de ce tract qui risque de faire du bruit. Le Syndicat annonce que qu’il « est prévu que nous fassions une part non négligeable d’itinérance 4G sur le réseau de Bouygues Télécom dès le 2ème semestre, afin d’augmenter artificiellement pendant 2 ans la couverture 4G offerte à nos clients. Des recours ont-été déposés et l’ARCEP et l’Autorité de la concurrence vont devoir statuer. »
 
Alors que Bouygues Télécom se bat depuis le lancement de Free Mobile contre l’itinérance avec Orange, et qu’il obtient quelques succès (comme auprès de l’Autorité de la concurrence), il a donc prévu d’accueillir SFR en itinérance. Dans ces conditions, il sera évidemment plus compliqué pour Bouygues de continuer à attaquer le contrat d’itinérance entre Free et Orange.
 
Rappelons surtout que si les Autorités concernées ont accepté le contrat d’itinérance entre Free et Orange, c’est que Free arrivait sur ce marché 15 ans après ses concurrents et qu’il s’agissait de lui laisser quelques années pour combler ce retard. Or, dans le cas de la 4G, tous les opérateurs ont obtenu leurs licences en même temps, et il serait pour le moins étonnant de laisser SFR faire de l’itinérance sur le réseau de Bouygues Télécom alors que l’Autorité de la concurrence chercher justement à stopper au plus vite celle de Free et Orange. D’autant plus que SFR et Bouygues Télécom disposent du même spectre. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

SFR propose le téléchargement de la VOD

SFR propose le téléchargement de la VOD | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it

Plus besoin d'être connecté à Internet pour profiter de la VOD (vidéo à la demande). SFR vient en effet d'annoncer que ses clients box peuvent désormais télécharger des contenus sur leur appareil (tablette et smartphone) pour les visionner ensuite.

Toutefois, l'accès aux contenus téléchargés sur le terminal est visiblement limité dans le temps.

"Le client box de SFR doit se rendre dans la rubrique Club Vidéo de l’appli SFR TV, choisir le programme désiré (film, série, dessin animé...) et l’ajouter sans surcoût à sa playlist de téléchargements. Il peut ensuite louer son programme et le visionner dans un délai de 48h", explique l'opérateur dans son communiqué.

Le FAI se félicite d'ailleurs d'être "le premier opérateur à permettre à ses clients box de SFR de télécharger leurs programmes VOD à l’avance pour les emporter et les visionner depuis partout sur smartphone et tablette sous Android ou iOS".

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Free condamné pour pratique commerciale trompeuse

Free condamné pour pratique commerciale trompeuse | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
L'opérateur avaient affirmé à tort, entre mai 2009 et mai 2012, que les appels de ses clients vers l'étranger étaient illimités.

L'opérateur Free et sa maison mère Iliad ont été condamnés jeudi pour pratique commerciale trompeuse, pour avoir affirmé à tort, entre mai 2009 et mai 2012, que les appels de ses clients vers l'étranger étaient illimités. Les amendes respectives infligées à Free et Iliad s'élèvent à 50.000 et 25.000 euros, soit des peines inférieures de moitié aux réquisitions du parquet.

Le président de Free, Cyril Poidatz, a lui été condamné à une amende de 4.500 euros.

Communications à l'international limitées

Un groupe de 19 abonnés avait porté plainte au sujet de restrictions de leurs communications vers l'étranger depuis leur téléphone fixe, ce qui a conduit à une enquête de la direction départementale de la protection des populations (DDPP). Certains clients expliquaient que leurs communications étaient systématiquement coupées après 40 minutes, d'autres évoquaient des communications internationales limitées à deux fois 40 minutes par jour ou une heure et demie, d'autres encore se plaignaient de l'impossibilité d'appeler à l'étranger à partir d'une certaine heure ou le week-end. L'analyse des factures détaillées a confirmé que les communications à l'international étaient apparemment limitées.

Pendant l'enquête, le président de Free a d’ailleurs confirmé que le groupe effectuait, depuis novembre 2010, des restrictions sur les lignes de ses abonnés à hauteur d'une heure par jour, quatre heures par semaine et 100 heures par semestre. Des restrictions justifiées, selon Free, par des raisons à la fois techniques et de lutte contre d'éventuelles fraudes. Ces limitations existent « chez tous les opérateurs » et « n'ont jamais été contestées » par les autorités de régulation, a d'ailleurs observé le tribunal correctionnel de Paris dans son jugement. L'opérateur soulignait également que le consommateur en était informé.

Baisse des prix paradoxale

Néanmoins, les notions évoquées par ces avertissements, comme « utilisation non abusive », « usage approprié » ou « bon père de famille », étaient trop imprécises, ont estimé les juges. Le directeur juridique de Free avait, quant à lui, expliqué que l'épithète « illimité » se rapportait au nombre d'appels et non à leur durée. Free a déjà cessé d'utiliser ce terme au sujet du type d'appels litigieux. Les juges de la 31e chambre correctionnelle notent que les tarifs n'ont cessé de diminuer, en grande partie grâce à l'apparition de Free. « Les publicités incriminées ont, paradoxalement, joué un rôle dans cette diminution des tarifs », ce qui, pour les juges, « amène à relativiser le préjudice subi par l'ensemble du corps social, bénéficiaire ultime » de ces baisses des prix.


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0203633891814-free-condamne-pour-pratique-commerciale-trompeuse-1023731.php?xtor=RSS-38&utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter&HHlTa5QRzwQ2DEhX.99
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Palmarès des milliardaires des télécoms : Xavier et Patrice devant Martin

Palmarès des milliardaires des télécoms : Xavier et Patrice devant Martin | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Patrice Drahi (Numericable) fait son entrée à la 12ème place du classement Challenges des plus grandes fortunes françaises, derrière Xavier Niel de Free (9ème) mais devant Martin Bouygues (24ème), patron du troisième opérateur mobile.


Le  secteur des télécoms serait en crise ? Pas pour ses grands patrons. Tous grappillent des places dans le classement annuel des 500 plus grandes fortunes françaises du magazine Challenges paru ce jeudi 10 juillet.
Fondateur du groupe Iliad (Free), Xavier Niel passe de la 10ème à la 9ème place avec un patrimoine estimé à 8,5 milliards d’euros. En deux ans, sa fortune a plus que doublé grâce au succès de son offre 4G mais aussi ses participations dans une pléiade de startups à travers son fonds d’investissement Kima Ventures. En s’emparant de Monaco Telecom, il a récemment ajouté un joyau de plus à sa couronne.
Dirigeant de la holding Altice (Numericable), Patrice Drahi a pris une autre dimension cette année en s’emparant de SFR. Il fait son entrée dans le palmarès 2014 directement à la douzième place (6 milliards d’euros). Challenges précise toutefois que si cet homme d’affaires franco-israélien ne figurait pas dans l’édition précédente c’est que « ses avocats avaient assuré qu’il avait renoncé à sa nationalité française ».
Les succès d’Altice ont enrichi d’autres de ses actionnaires. Armando Pereira et Bruno Moineville, respectivement directeur des opérations techniques et directeur général, s’affichent ex-aequo à la 61ème place. Leur participation dans le câblo-opérateur est valorisée un milliard d’euros.
Perdant de la bataille acharnée pour le rachat de SFR, Martin Bouygues a malgré tout vu sa fortune augmenter de plus de 40 %. Avec son frère Olivier et leur famille, il est à la tête d’un patrimoine estimé à 2,6 milliards, grimpant du 33ème au 24ème rang. Une hausse certainement davantage due aux activités BTP et communication du groupe familial qu’à l’activité télécoms
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

[Bon App'] Numbber, un numéro alternatif pour un même téléphone mobile - FrenchWeb.fr

[Bon App'] Numbber, un numéro alternatif pour un même téléphone mobile - FrenchWeb.fr | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Une fois l'application téléchargée sur le smartphone, elle génère un deuxième numéro à activer sur demande.


Séparer vie professionnelle et vie privée n’est pas toujours facile lorsqu’on dispose d’un seul abonnement téléphonique pour les deux usages. Pour remédier à ce problème, une application toute simple existe: Numbber. Elle est éditée par Simply Lab, une start-up basée à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. Une fois l’application téléchargée sur le smartphone, elle génère un deuxième numéro.

L’utilisateur a alors un numéro en 09 à communiquer sans avoir à révéler son véritable numéro de portable. Il suffit ensuite de paramétrer l’application pour définir les moments où l’on souhaite recevoir les appels de ce numéro et ceux où l’on ne le veut pas. Dans ce cas, les émetteurs sont automatiquement redirigés sur une boîte vocale personnalisée. Lorsqu’on rappelle, on peut décider d’afficher ce numéro en 09 pour continuer de préserver son anonymat. Les appels continuent bien de passer par le réseau télécom de l’opérateur et non par Internet.

Cela évite de donner son numéro personnel à des contacts professionnels ou à des inconnus lors du passage d’un message sur un site de petites annonces par exemple. L’application est disponible en anglais, sur abonnement mensuel.

« Nous sommes en cours de développement de nouvelles fonctionnalités pour compléter le service, comme l’envoi et la réception de SMS, le blocage de certains numéros, la personnalisation de la messagerie » fait savoir Simply Lab.


En savoir plus sur http://frenchweb.fr/bon-app-numbber-un-numero-alternatif-pour-un-meme-telephone-mobile/160323#pzttFpS3ZYFeUtJD.99

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

La fortune de Xavier Niel a explosé de 137% grâce à Free Mobile

La fortune de Xavier Niel a explosé de 137% grâce à Free Mobile | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
De 3,59 milliards d'euros en 2012, la fortune de Xavier Niel est passée à 8,5 cette année, selon Challenges. Une croissance folle.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

La France numéro deux de la 4G en Europe... et bientôt leader ?

La France numéro deux de la 4G en Europe... et bientôt leader ? | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Avec plus de 3 millions d’abonnés à fin 2013, l'Hexagone se situe derrière l’Allemagne en matière de très haut débit mobile. L’Arcep, le gendarme des télécoms, publiera demain des cartes de couverture 4G vérifiées des 4 opérateurs mobiles ... et considère que la France peut devenir première en Europe.


Si la France est à la traîne dans la fibre optique, elle se défend dans le très haut débit mobile. Selon un classement présenté ce mercredi par l'institut Idate dans le cadre des Assises du très haut débit, l'Hexagone se situe au deuxième rang en Europe en nombre d'abonnés 4G à la fin de 2013, avec 3 millions d'utilisateurs, derrière l'Allemagne, à 5,4 millions, devant la Suède (2,9 millions), le premier pays au monde où fut lancée la 4G en décembre 2009, et le Royaume-Uni (2,7 millions). Orange, Bouygues Telecom et SFR avaient tous trois annoncé en début d'année qu'ils avaient conquis 1 million d'abonnés à la 4G. Et cela progresse : il y avait 3,7 millions d'abonnés actifs au 31 mars 2014 selon le dernier observatoire de l'Arcep, le gendarme des télécoms.

Au niveau mondial, la France n'est cependant que sixième : difficile de rivaliser pour des questions de taille et de date d'attribution des fréquences avec les Etats-Unis, grand leader avec 104,7 millions d'abonnés « LTE » (du nom de la technologie Long Term Evolution), loin devant le Japon (32,7 millions), la Corée du Sud (28,5 millions) et l'Australie (6,9 millions).

« Aux Etats-Unis, les investissements consacrés au déploiement du LTE par les opérateurs sont nettement supérieurs à ceux des opérateurs européens, presque 2 fois plus élevés en Capex par habitant » a observé Valérie Chaillou, analyste de l'Idate. « Et la Corée du Sud a couvert 100% de sa population en l'espace d'un an seulement. »


« Devenir très vite leader de la 4G en Europe »

Aux yeux du président de l'Arcep, Jean-Ludovic Silicani, « la France pourrait assez vite devenir leader du LTE en Europe », alors que les déploiements s'accélèrent. Sur le papier, ils ont même deux ans d'avance par rapport aux obligations de couverture inscrites dans les licences 4G (25% de la population en octobre 2015, 60% en 2019).

 

"La 4G couvre désormais, chez plusieurs opérateurs, les deux tiers ou plus de la population » a souligné le président de l'Arcep, lors de ces Assises du très haut débit. Il a annoncé que l'autorité publierait demain, après la clôture de la Bourse, « le taux de couverture 4G vérifié des quatre opérateurs mobiles » de Métropole, Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile. Ce sera la première fois que le gendarme des télécoms dévoile des cartes de couverture certifiées pour la 4G, précisant aussi les zones de couverture 2G et 3G, qui font l'objet de contrôles réguliers. 

Bouygues Telecom communique sur 70% de la population couverte en 4G, soit 44 millions d'habitants, et Orange 69%. En revanche, SFR reste loin derrière, à « plus de 40% » selon ses dires. Au vu du nombre d'antennes 4G actives publiées par l'Agence nationale des fréquences, Free Mobile ne serait pas très loin.

Des cartes peu fiables ?

Mais SFR aurait été rappelé à l'ordre par l'Arcep qui lui aurait demandé de corriger sa carte de couverture 4G qui présentait un écart « important » entre la publicité et la réalité, selon « Les Echos ». En novembre l'UFC Que Choisir avait attaqué Orange et SFR pour «pratiques commerciales trompeuses », affirmant que leurs cartes de couverture 4G à Paris n'étaient pas fidèles à l'accessibilité effective.

Cette certification des cartes permettra peut-être de rassurer les consommateurs et de les inciter à s'abonner. En effet, la couverture constitue un argument commercial majeur : le consommateur achète d'abord un accès, pas seulement une enveloppe de minutes ou de gigaoctets, et un très haut débit qui tienne ses promesses et le suive partout, pas seulement dans un point précis de sa ville ! Mais pas suffisant : la qualité du service et le débit aussi constituent des critères de choix importants.

L'Arcep a publié fin juin une vaste enquête sur la qualité des réseaux mobiles qui n'incluait pas encore la 4G. Et si elle contrôle le respect des obligations de couverture, les informations communiquées par les opérateurs sur le débit sont du ressort « du droit de la consommation : au consommateur de porter plainte devant les tribunaux s'il s'estime lésé» avait expliqué Jean-Ludovic Silicani lors d'une conférence de presse à la fin juin...

more...
No comment yet.