Free Mobile, Oran...
Follow
Find
239.3K views | +131 today
 
Scooped by Thomas Kalhauge
onto Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc.
Scoop.it!

SFR : de la data et l'accès aux « Hot Spot » Wi-Fi pour le forfait RED SMS

SFR : de la data et l'accès aux « Hot Spot » Wi-Fi pour le forfait RED SMS | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it

SFR vient d'annoncer que, à partir de demain, son forfait RED SMS proposera 20 Mo de data pour le même prix avec, en plus, l'accès aux « Hot Spot » Wi-Fi de la marque. Une modification qui permet à l'opérateur de se rapprocher plus ou moins de B&You et de Free Mobile. Dans le même temps, la messagerie vocale visuelle sera disponible gratuitement avec le forfait RED 3Go.



Au détour d'un communiqué de presse, SFR en profite pour faire le point sur sa gamme de forfaits RED et annonce que, fin mai, elle comptait pas moins de 1,3 million d'abonnés. De bons résultats qui la placent un peu au-dessus de Sosh par exemple. Néanmoins, la situation pourrait rapidement évoluer avec les offres Quad Play de ce dernier qui ne vont pas tarder à arriver (voir notre dossier).

Alors que la marque « Low cost » d'Orange est en pleine mutation SFR se penche doucement sur son offre RED et annonce quelques petits changements afin de la rendre un peu plus intéressante. Ainsi, le forfait RED SMS disposera de 20 Mo de data à partir de demain (débit non précisé). Tout dépassement sera par contre facturé 1 € par bloc de 20 Mo, dans la limite de quatre rechargements. Attention donc à votre consommation puisque vous pouvez rapidement être débité de 4 € supplémentaire pour 100 Mo de data dans le mois. Pour rappel, le forfait RED 24h/24 fonctionne de la même manière, mais avec des recharges à 2 € pour 50 Mo de data.

Cela vient donc le placer en face de B&You et de Free Mobile avec l'option data qui proposent des offres équivalentes... mais pour quelques euros de moins. Bien évidemment, les nouveaux clients en profiteront directement, tandis que les anciens devront demander à changer de forfait.

Du côté du forfait RED 3 Go, l'opérateur précise que la messagerie vocale visuelle sera gratuite à partir de demain également, que ce soit sur Android ou iOS. Pour rappel, il est possible depuis peu d'acheter des cartes SIM dans certaines grandes surfaces.

more...
No comment yet.
Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc.
#Comparatif #Service client #Nouveauté
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Les anciens abonnés B&You profiteront des nouvelles offres... et des hausses de prix

Les anciens abonnés B&You profiteront des nouvelles offres... et des hausses de prix | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Hier, sur Radio Classique, Olivier Roussat, PDG de Bouygues Télécom se positionnait en PDG très proche de ses abonnés, s’offusquant des nouveaux clients qui bénéficient généralement de "plus d’avantages que les anciens clients". Il était donc temps de changer cette pratique déjà appliquée depuis bien longtemps par son concurrent Free Mobile (4G, pays en Roaming, doublement du forfait 2 €...).

Alors que les marques B&You et Bouygues Télécom ne formeront plus qu’une seule entité à partir du 17 novembre, Olivier Roussat prenait donc cet engagement ferme :
 
"Chaque fois que vous êtes sur une offre que nous faisons évoluer, dont nous enrichissons le contenu ou dont nous baissons le tarif, nous prenons l’engagement de vous appliquer automatiquement sans que vous le demandiez et sans réengagement de votre part cette nouvelle offre"
 
Si pour le moment, les détails des 14 nouvelles offres ne sont pas connus, quelques éléments sont déjà apparus sur le blog dédié à la marque B & You.
 
"L’engagement", "la posture", le "principe" pris par Bouygues Télécom sera déjà d’augmenter le prix du hors-forfait voix pour le forfait 2H, SMS/MMS illimités. A compter du 27 novembre 2014, le prix de la minute au delà des deux heures passera de 0.10 € la minute à 0.20 € la minute. Cela représente une augmentation de 6 euros par heure supplémentaire.
 
Mais ce n’est pas tout, lorsque Olivier Roussat parle d’enrichissement du contenu, il ne précise pas à qui cet enrichissement profite. Si jusqu’alors les abonnés B&You au forfait 24/24 et internet 3Go ou 5Go pouvaient bénéficier des appels illimités vers les fixes de la Serbie, toujours selon le blog de B-and-You, ces derniers ne seront plus inclus en illimités mais facturés 0.67 € la minute.
 
Comme promis, cette évolution se réalisera "sans que vous le demandiez et sans réengagement de votre part" parce que "vous avez fait confiance" à Bouygues Télécom et pour "récompenser votre fidélité".
 
Bien évidemment, le plus grand avantage pour les clients B&You qui migreront sous la marque Bouygues Télécom sera l’accès au service client par téléphone et en boutique. Espérons pour Bouygues qu’il y aura bien plus que ce type de changement lors du lancement des nouveaux forfaits. Sinon, le service client de Bouygues Télécom risque d’avoir affaire à quelques mécontents...
 
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Mobile : BouyguesTel va fusionner ses offres avec celles de B&You

Mobile : BouyguesTel va fusionner ses offres avec celles de B&You | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Désormais seul face à trois ogres, Bouygues Telecom poursuit sa transformation. Outre un plan social touchant 17% de ses effectifs, l"opérateur revoit aujourd'hui profondément sa stratégie en annonçant une fusion de sa marque low-cost B&You dans Bouygues Telecom.

"Le 17 novembre, Bouygues Telecom et B&YOU se rapprocheront pour mieux vous satisfaire et mieux répondre à vos besoins. Prix ou Service ? Pour vous, client B&YOU, ce sera les deux ! En tant que client B&YOU, vous conserverez votre forfait ou votre box au prix actuel et tous vos services inclus. Vous continuerez de profiter de la performance du réseau de Bouygues Telecom", peut-on lire sur le blog de la marque. Par ailleurs, le site bouyguestelecom.fr remplacera b-and-you.fr.

Rationalisation
On ne connaît pas encore le détail de cette fusion mais il semble clair que les prix seront alignés sur les offres de B&You afin de profiter de l'engouement pour les forfaits sans engagement. "Vous profiterez, sans surcoût, de services jusque-là réservés aux clients Bouygues Telecom", ajoute l'opérateur. Les clients B&You pourront donc se rendre en boutique, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent.

Une nouveauté qui pourrait faire augmenter les coûts de l'opérateur mais celui-ci mise certainement sur un appel d'air de clients (quitte à perdre en Arpu) et des économies à travers une rationalisation stricte de son catalogue.

Le groupe espère renouer avec la compétitivité d’ici 2016 et économiser au total 300 millions d’euros mais ses récents résultats restent plombés par les baisses de prix consenties face à Free Mobile. Sur les six premiers de l'année, l'opérateur voit son chiffre d'affaires reculer de 5% à 2,2 milliards d'euros. L’EBITDA ressort à 332 millions d’euros (-137 millions d’euros par rapport au premier semestre 2013).
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Le VDSL2 étendu à toutes les lignes téléphoniques

Le VDSL2 étendu à toutes les lignes téléphoniques | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
L’Arcep a donné son feu vert à une généralisation du haut débit sur la boucle locale de cuivre d'Orange aux lignes en distribution dite indirecte. OVH et Bouygues Telecom sont déjà sur les rangs.


Le VSDL2 va booster le débit internet de nombreux foyers français qui n’ont pas la chance d’avoir la fibre. Ce protocole de transmission de données permet de passer une connexion ADSL à une vitesse maximale de 80 Mbit/s en téléchargement. Lancée il y a un peu plus d'un an en France, cette technologie était jusqu'alors réservée aux 16 à 20 % de lignes téléphoniques reliant directement l'abonné.
Le comité d'experts indépendant réuni par l’Arcep, l’autorité de régulation dans les télécoms, a rende un avis favorable permettant l'extension du VDSL2 à l'ensemble des lignes depuis un nœud de raccordement d’abonnés (NRA) sur la boucle locale de cuivre d'Orange. L’opérateur historique étant propriétaire du réseau de cuivre.
Avec cet avis, le nombre de lignes éligibles passe dans l’absolu de 2,7 millions de lignes à 30,8 millions de lignes. Toutefois, en tenant compte des distances qui séparent certaines lignes de ce fameux NRA, seule 14,5% des lignes de cuivre pourraient bénéficier du très haut débit grâce à l'utilisation du VDSL2, soit un gain de 5,8 points comme le montre le tableau ci-dessous.


A compter d’aujourd’hui, Orange dispose d'un mois pour compléter ses offres de gros afin d'y inclure le VDSL2. Dès la publication de ces nouvelles offres, les opérateurs auront un délai supplémentaire de trois mois pour préparer le lancement du VDSL2 sur le reste du territoire.
D’ores et déjà des opérateurs sont sur les rangs. Bouygues Telecom a fait savoir qu’il complètera son offre VDSL le 18 janvier 2015 en introduisant cette technologie dès son entrée de gamme à 19,99 euros par mois. L’opérateur en profite pour annoncer, à partir du 17 novembre, un débit jusqu’à 1Gb/s pour son offre Bbox Sensation fibre FTTH (débit montant jusqu’à 200Mb/s) pour un prix inchangé de 25,99 euros par mois.
De son côté, OVH Télécom propose de souscrire à une ligne « VSDL ready » pour basculer automatiquement à des débits pouvant aller jusqu’à 92 Mbps. Sur son site, il propose aux abonnées de l’ADSL de tester l’éligibilité de leur ligne au VSDL2.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Glass Crush for Windows Phone, over 600 puzzling levels to scratch your head over

Glass Crush for Windows Phone, over 600 puzzling levels to scratch your head over | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Glass Crush is a challenging puzzle game for Windows Phone that offers a slight twist on the match three concept. You are given a collection of cubes of assorted colors and have to crush them by creating matches of three or more. The challenge comes into play in that you have a limited number of moves to crush all the cubes. Available for low-memory devices, Glass Crush isn't an overly...
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Très haut débit : le câble de Numericable s'ouvre à tous les FAI !

Très haut débit : le câble de Numericable s'ouvre à tous les FAI ! | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Free, Orange et Bouygues Telecom pourront bientôt proposer des offres d'accès à internet par câble en exploitant les infrastructures de Numericable. Le câblo-opérateur a dû accorder cette concession très importante, qui concerne plus de 8 millions d'abonnés, pour avoir le feu vert de l'Autorité de la concurrence au rachat de SFR.


C'est une décision très importante et très attendue. L'Autorité de la concurrence, qui avait émis l'été dernier des "doutes sérieux" sur la légalité du rachat de SFR par Numericable, a fait savoir lundi qu'elle avait réussi à négocier des engagements concrets de la part du câblo-opérateur, pour assurer l'équilibre du marché et faire en sorte que la fusion SFR / Numericable ne se fasse pas au détriment du dynamisme du secteur.

L'engagement le plus spectaculaire pris par Numericable pour obtenir le feu vert des autorités concerne l'ouverture de son réseau câblé. A la manière de France Télécom qui avait dû ouvrir l'accès à son réseau de cuivre pour permettre la création de fournisseurs d'accès à internet alternatifs par ADSL, Numericable s'est engagé à ouvrir son câble à la concurrence.

Orange, Bouygues Telecom, Free et l'ensemble des opérateurs virtuels (MVNO) pourront ainsi louer les infrastructures câblées de Numericable pour proposer leurs propres offres d'accès à très haut débit par câble. Les principaux FAI qui disposent déjà de leur box pourront passer par une offre "bitstream" qui leur permettra de proposer des accès par câble en utilisant leur propre box et leur propre interface client, tandis que les plus petits opérateurs pourront avoir accès à une offre de gros d'accès "en marque blanche", pour vendre du Numericable sous leur propre nom.

Plus de 8 millions de foyers concernés

Ce sont ainsi plus de 8 millions de lignes à très haut débit (plus de 30 Mbps) qui deviennent ainsi ouvertes à la concurrence, pour une durée de 5 ans renouvelable une fois, selon des conditions qui seront soumises à l'agrément de l'Autorité de la concurrence. Le gendarme anti-trust, qui souligne que ce "dégroupage" du câble est une première en Europe, prévient d'ores et déjà que le prix proposé devra "exclure tout effet de ciseau" et "laisser un espace économique suffisant aux concurrents pour se développer".

Cependant, le risque est que les FAI qui investissaient (trop peu) dans la fibre optique ne ralentissent leurs investissements, pour rapatrier leurs priorités budgétaires vers le marketing, à destination des quelques 8 millions de foyers éligibles aux nouvelles offres. Comme le note l'autorité elle-même, "Numericable bénéficie d'une avance significative sur le marché et ses concurrents ne disposeront pas d'un réseau équivalent avant plusieurs années", d'où l'empressement qu'auront Free, Orange et Bouygues à faire connaître leurs offres câblées (en particulier de "quaduple-play") avant que Numericable n'étende lui-même son offre grâce aux fibres SFR.

A cet effet, l'Autorité de la concurrence précise que l'engagement est "prévu à titre transitoire, le temps que les concurrents déploient leurs réseaux de fibre optique".

Par ailleurs, Numericable a pris d'autres engagements pour éviter de ralentir le déploiement de la fibre en France. Ainsi, Numericable devra "raccorder les immeubles à la fibre déployée par SFR et Bouygues Telecom dans le cadre de leur accord, afin de permettre à Bouygues Telecom d'exploiter son réseau", et "ne pas s'opposer au déploiement de la fibre par Orange dans les zones antérieurement réservées à SFR".

La date de mise en oeuvre effective des engagements n'a pas été précisée.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Bbox Actus - News : Bouygues Telecom propose la fibre jusqu'à 1 Gb/s et étend la disponibilité de son offre VDSL

Bbox Actus - News : Bouygues Telecom propose la fibre jusqu'à 1 Gb/s et étend la disponibilité de son offre VDSL | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Fidèle à sa volonté de démocratiser l'accès à l'Internet fixe, Bouygues Telecom propose le meilleur des technologies Très Haut Débit au plus grand nombre.

Bouygues Telecom annonce la disponibilité d'un débit jusqu'à 1Gb/s pour son offre Bbox Sensation fibre FTTH (1), avec un débit montant jusqu'à 200 Mb/s, à partir du 17 novembre. Avec un prix inchangé de 25,99 €/mois, Bbox Sensation Fibre dans sa version FTTH offre désormais l'expérience très haut débit la plus aboutie.

Pour tous ses clients non éligibles au FTTH, Bouygues Telecom propose dès aujourd'hui une alternative : l'offre Bbox Sensation Fibre jusqu'à 200 Mb/s (fibre jusqu'au quartier / pied d'immeuble (2)) ou l'offre Bbox Sensation VDSL.

A la suite de l'autorisation donnée par l'ARCEP d'étendre l'éligibilité de la technologie VDSL2 aux lignes en distribution indirecte (3), Bouygues Telecom est désormais en mesure de faire bénéficier de débits améliorés en VDSL un foyer sur quatre sur son réseau en propre. Pour rappel, les spécificités propres au VDSL2 (longueur et qualité de la ligne) permettront aux foyers éligibles de bénéficier d'une amélioration de leur débit, qui dans certains cas, pourra dépasser 30Mb/s (seuil du très haut débit fixé par l'ARCEP).

Bouygues Telecom complétera son offre VDSL le 18 janvier 2015 en introduisant cette technologie dès son entrée de gamme à 19,99 €/mois.

Aujourd'hui, 45 % des foyers français peuvent souscrire à l'offre à 19,99 € en ADSL ou VDSL (selon éligibilité) sur le réseau en propre de Bouygues Telecom. Grâce à la dynamique de déploiement, cette couverture sera de 55 % à fin 2015.

Pour les clients actuels, en cas d'éligibilité et sur simple demande, la migration vers la technologie VDSL, y compris pour les lignes indirectes, sera possible et gratuite à partir du 17 novembre 2014 pour les clients Bbox Sensation et à partir du 18 janvier 2015 pour les clients de l'offre Bbox à 19,99 €/mois.

A l'occasion du lancement de l'offre Bbox Sensation Fibre à 1 Gb/s, Bouygues Telecom rend compatible ses équipements Sensation ADSL / VDSL à la technologie FTTH à 1 Gb/s pour faciliter la migration de ses clients ADSL / VDSL éligibles.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

CanalSat va arrêter les chaînes Jimmy, Cuisine+ et Maison+ en 2015

CanalSat va arrêter les chaînes Jimmy, Cuisine+ et Maison+ en 2015 | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Cette semaine, la direction de Canal+ a confirmé son projet d’arrêter les chaînes Maison+ et Cuisine+ ainsi que Jimmy, une des marques historiques du groupe, d’après Satellifax.

Jimmy (anciennement Canal Jimmy) et Cuisine+ (anciennement Cuisine TV) devraient rendre l’antenne fin juin 2015.

Pour Maison+ (anciennement Télémaison et Du Côté de chez vous TV) sa fermeture pourrait se dérouler dès janvier.

Le groupe privé a par ailleurs indiqué vouloir renforcer les investissements sur les chaînes Comédie+, les chaînes documentaires comme Planète+, ainsi que les chaînes jeunesse (Piwi, Télétoon et Télétoon+1).

Ces décisions s’inscrivent dans le cadre des réflexions lancées en début d’année par le groupe sur l’évolution de ses chaînes thématiques.

 
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Comparatif : Orange meilleur opérateur français ?

Comparatif : Orange meilleur opérateur français ? | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
C’est décidé : vous changez d’opérateur mobile. C’est l’heure d’explorer la jungle des forfaits et de choisir celui qui vous correspond le mieux. Ne vous inquiétez pas : nous vous aidons à y voir plus clair avec notre comparatif des opérateurs français.


Quel forfait mobile choisir en fonction de mes besoins ? Pour répondre, nous avons sélectionné 8 opérateurs : 4 «historiques» et 4 «virtuels» parmi les plus connus. Bouygues, SFR/Numericable, Orange et Free sont les premiers, Virgin Mobile, Joe Mobile, La Poste Mobile et NRJ Mobile sont les deuxièmes. Les opérateurs «low cost» affiliés (Sosh, Red ou B&YOU) sont volontairement écartés pour la similarité de leurs offres, peu pertinente dans un comparatif. Enfin, nous ne retenons que les forfaits avec appels et SMS illimités. Voici les autres critères :

 

Le prix des forfaits

 

C’est bien beau tout ça, mais combien ça coûte ? Nous cherchons tous le forfait le moins cher. Pour donner une vue d’ensemble et tenir compte de la diversité des offres, nous listons le forfait le moins cher dans 4 catégories : sans engagement, avec engagement de 12 mois, avec 4G, et avec le plus de données mobiles mensuelles.

 

La qualité du réseau 2G/3G/4G

 

Eh oui, le réseau 2G vous sert à passer des appels et envoyer des textos, sans Internet. La 3G (incluant 3G+, H et H+) et la 4G (incluant tous les types de 4G) sont les réseaux Internet mobile. Pour attribuer une note, nous croisons les chiffres communiqués par les opérateurs et ceux de l’ARCEP.

 

Les options et avantages

 

TV gratuite sur mobile, stockage offert dans le Cloud, multi-SIM… Ces petits extras font parfois la différence lors du choix d’un forfait.

 

Le SAV (Service Après-Vente)

 

Problème avec ma facture, mon forfait, le réseau, bref : je contacte le SAV. Nous avons également évalué ce critère complexe.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

GénérationCâble - De bons résultats pour Numericable

GénérationCâble - De bons résultats pour Numericable | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Numericable poursuit sa croissance depuis plusieurs trimestre et tous les voyants sont presque au vert.

Le chiffre d'affaire au 30 septembre atteint 995,4 millions d'euros, en hausse de 2,7% sur un an, porté par le segment entreprise (+6.6%) et résidentiel (+2,4%).

L'EBITDA (en gros, la marge avant impôts) est en hausse de 2,7% à 47% !

Seul le résultat net plonge, lié aux coûts non récurrents afférents à l'acquisition de SFR (dont on sent avoir quelques nouvelles aujourd'hui).

Dans le détail, le nombre d'abonnés à Numericable en marque propre augmente de 6,3% à 1,019 million, le nombre d'abonnés analogique et TV seule baisse logiquement à 270.000 (- 15,9%) et le nombre d'abonnés marque blanche augmente également à 362.000 (+8,4%).

Le revenu moyen par abonné augmente, lui aussi, à 43 euros.

La capacité d'investissement est aussi en nette hausse avec 250 millions d'euros dépensés pour rénover le réseau depuis le début de l'année, permettant d'atteindre 5,8 millions de prises éligibles au 100 mégas et plus (+3,7%).

Le closing de l'acquisition de SFR et de Virgin sont toujours attendus pour la fin de l'année et une conférence de presse va avoir lieu aujourd'hui... Cette conférence est d'ailleurs concomitante à la publication de l'avis de l'Arcep sur les modalités de la fusion SFR-Numericable dont certains points sont déjà connus (vente de tout ou partie des activités outremer notemment). Rendez-vous donc plus tard dans la journée pour en savoir plus !
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Intégrer en HTML une vidéo YouTube piratée n'est pas du piratage

Intégrer en HTML une vidéo YouTube piratée n'est pas du piratage | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
La Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) estime qu'un site internet qui intègre en embed des vidéos de YouTube ou d'autres plateformes de vidéos n'est pas responsable de l'éventuelle illégalité des vidéos qu'il partage, au regard des droits d'auteur.


Voilà qui devrait encore accentuer la pression que les ayants droits mettent sur YouTube pour obtenir un filtrage efficace des contenus qu'il met à disposition du monde entier. Dans une décision qui n'a pas encore été publiée sur le site internet de la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE), mais dont Torrentfreak publie une copie en allemand, la CJUE a jugé que le fait d'intégrer une vidéo de YouTube sur un site internet en utilisant la fonction "Embed" n'engageait pas la responsabilité de celui qui l'intègre, au titre des droits d'auteur.

En l'espèce, l'entreprise allemande de produits de filtrage de l'eau BestWater International reprochait à deux vendeurs d'un produit concurrent d'avoir utilisé sur leur site internet une vidéo de démonstration des produits BestWater International, alors que la vidéo hébergée sur YouTube avait été uploadée sur le site de Google sans l'autorisation de la société. Elle estimait qu'en ayant intégré la vidéo sur leur site, les deux commerciaux était eux-mêmes auteurs de contrefaçon.

Ne sachant pas comment interpréter dans ce cas la directive européenne de 2001 sur les droits d'auteur dans la société de l'information, la justice allemande a demandé à la CJUE de l'éclairer grâce à une question préjudicielle. Juridiquement, il s'agit de savoir si le fait d'intégrer une vidéo en embed constitue une "communication au public", qui nécessite une autorisation des ayants droits.

Le piratage se juge où il a lieu

Sans ambiguïté, les juges ont répondu qu'il n'y avait pas "communication au public" au sens de la directive européenne, puisque l'oeuvre n'est "ni communiquée à un public nouveau", du fait qu'elle était déjà partagée sur YouTube, ni communiquée "en utilisant des moyens techniques spécifiques différents de ceux utilisés par la communication originelle". Ce faisant, la CJUE applique sa jurisprudence Svensson sur la légalité des liens hypertextes profonds.

L'arrêt de la CJUE est également fidèle à celui de la Cour d'appel de Bruxelles, qui avait légalisé les sites de streaming en Belgique, dès lors qu'ils utilisent des vidéos hébergées sur des plateformes tiers.

La logique est claire. Un internaute qui intègre une vidéo YouTube sur son site internet ne peut que présumer qu'elle y est hébergée légalement, puisque le contrat d'utilisation de YouTube impose à ceux qui uploadent des vidéos de respecter les droits d'auteur, et qu'il existe une procédure de retrait des vidéos piratées à la demande des ayants droit. C'est donc auprès de YouTube que les producteurs doivent agir, et éventuellement contre la personne qui a uploadé la vidéo en premier lieu, et non contre ceux qui l'ont ensuite exploitée par "embed".

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Freebox Ciné, une app qui affiche les infos des films stockés sur votre box

Freebox Ciné, une app qui affiche les infos des films stockés sur votre box | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Depuis la disparition des fiches Allociné, accessibles directement sur Freebox Révolution jusqu’en juillet 2013, certains Freenautes regrettent de ne pas avoir de moyen simple et pratique d’accéder aux informations relatives à leur collection de films sur la box.

Freebox Ciné se propose de corriger cet écueil, puisque l’app permet de scanner le contenu de votre disque dur Freebox et de présenter les résultats sous forme de bibliothèque compréhensible, utilisant le véritable nom des films et/ou séries ainsi que des miniatures d’illustration et des fiches de résumé.

Il est ensuite de lancer la lecture du média désiré sur votre box, directement depuis votre smartphone ou tablette, sans avoir à naviguer dans les menus de cette dernière.



Pour l’heure, Freebox Ciné n’est disponible que pour Android (2.2 ou ultérieur). L’application est proposée gratuitement dans un premier temps, mais au-delà de quelques utilisations, il faudra payer une clé de déverrouillage facturée 0,99 €.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Numericable sommé de respecter la numérotation TNT pour France 5

Numericable sommé de respecter la numérotation TNT pour France 5 | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Trouver la chaîne France 5 sur le 5è canal de votre bouquet vous semble logique ? C’est peut-être le cas sur la TNT et pour la quasi-totalité des bouquets numériques, mais pas chez Numericable... du moins jusqu’à maintenant.

Depuis des années, l’opérateur s’obstinait à proposer sur son bouquet câble une numérotation bien éloignée de la “numérotation TNT”, bien connue des spectateurs. Le canal 5 était jusque là attribué à... Paris Premiere, qui acceptait de rémunérer Numericable en contrepartie de cette mise en avant. France 5 se voyait reléguée au 13è rang...

Mais tout cela sera très bientôt de l’histoire ancienne. Après des années de lutte, d’abord devant le CSA, puis le Conseil d’État, le groupe France Télévisions a fini par obtenir gain de cause. Numericable est désormais sommé d’attribuer son cinquième canal à la chaîne publique, suite à une décision du Conseil d’État. Ce dernier considère illégale l’attribution de canaux selon des critères opaques, reposant notamment sur « une contribution financière ou en nature »...

Numericable dispose d’un délai « raisonnable » de six mois pour mettre la décision en application. D’autres chaînes, qui pâtissent du même traitement de défaveur sur le bouquet Numericable (D17, Gulli, LCP, iTélé ou encore BFMTV), pourraient s’appuyer sur cette affaire comme jurisprudence et réclamer à leur tour de bénéficier de leur numéro TNT.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Netflix mise sur le “Direct-to-VOD” pour contourner la chronologie des médias

Netflix mise sur le “Direct-to-VOD” pour contourner la chronologie des médias | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
La chronologie des médias, ce nom barbare qui désigne la réglementation des dates de sortie des films en France par supports, empêche Netflix et l’ensemble des plateformes de SVOD de bénéficier de films récents — le délai d’attente étant fixé à 36 mois après la date de sortie en salles...

Pour contrer ce type de loi, qui fait perdre beaucoup d’intérêt au modèle de VOD par abonnement, les offres rivalisent d’imagination pour proposer du contenu non-réglementé : catalogue de séries bien fourni, mais aussi... contenu jamais sorti en salles.

Depuis sa sortie dans l’Hexagone, Netflix s’efforce de proposer un certain nombre de documentaires et autres films indépendants jamais sortis dans les salles obscures françaises. Cette tendance pourrait s’accentuer, avec l’arrivée récente de deux films produits en “Direct to SVOD” : St. Vincent et The Disappearance of Eleanor Rigby. Contrairement aux célèbres “Direct to DVD”, il ne s’agit pas forcément de films de série B à petit budget...

Les deux films en question ont bénéficié de projections dans divers festivals, y compris à Cannes en France, mais plutôt que de se risquer à une sortie en salles commercialement suicidaire au vu d’un box-office plus que confidentiel aux US, leurs distributeurs ont fait le choix d’une sortie immédiate en SVOD. Ce qui leur permet de “zapper” automatiquement toutes les étapes traditionnelles de la chronologie des médias... mais leur interdit également, en théorie, toute sortie en salles dans le futur.

Pas nécessairement original, ce procédé pourrait toutefois prendre de l’ampleur et proposer un modèle alternatif pour les producteurs de films d’art et d’essai, ou à vocation artistique, ne parvenant pas forcément à rencontrer leur public sur le grand écran.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Quand la CNIL conseille un outil maison avec des failles de sécurité

Quand la CNIL conseille un outil maison avec des failles de sécurité | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Un hacker anonyme a dévoilé que le logiciel open-source CookieViz développé par "les experts de la CNIL" était rempli de failles de sécurité critiques. L'outil est proposé aux internautes par l'autorité administrative pour mieux connaître les cookies générés lors de leur navigation.



Dans le cadre de sa campagne contre l'abus de cookies par les services en ligne, la CNIL a développé un outil maison open-source baptisé CookieViz, qui permet aux internautes de "mesurer l'impact des cookies lors de votre propre navigation". 

"Concrètement, Cookieviz analyse les interactions entre votre ordinateur, votre navigateur et des sites et serveurs distants", expliquait la CNIL dans une notice. "En l'installant vous pourrez savoir à quels autres acteurs le site que vous visitez envoie des informations (...). Deux minutes et quelques clics suffisent pour explorer " l'arrière boutique " du web et visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène du tracking !".

L'initiative était intéressante, qui plus est en open-source, mais elle se retourne contre l'autorité administrative française. Un hacker anonyme a en effet dévoilé lundi sur SecLists que le code de l'outil proposé sous Windows, Linux et Mac OS X était "terrible et criblé de vulnérabilités de sécurité ridicules : XSS, injections SQL et des erreurs de configuration de sécurité qui peuvent conduire à une fuite de données des fichiers de l'utilisateur et potentiellement à les compromettre en poussant des fichiers malveillants vers son système".

Pire, le hacker a même publié un Proof Of Concept (PoC) pour exploiter les failles du logiciel à l'encontre des utilisateurs.

En réaction, la CNIL a décidé de supprimer le téléchargement direct de CookieViz depuis son site internet, en laissant le fichier sur GitHub. "Nos équipes procèdent actuellement au contrôle du logiciel CookieViz. Nous publierons un correctif de ce projet open source dans la journée", a-t-elle ajouté mardi.

L'autorité a également tenu à "encourager fortement les contributeurs à publier des correctifs".

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Orange attaque SFR pour pratiques anticoncurrentielles et réclame 135,3 millions d’euros

Orange attaque SFR pour pratiques anticoncurrentielles et réclame 135,3 millions d’euros | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Déjà condamné au mois de juin, à une amende de 46 millions d’euros, par l’Autorité de la Concurrence, pour pratiques anticoncurrentielles à La Réunion et à Mayotte, SFR subit une deuxième vague d’attaque, cette fois de la part de ses concurrents.

Selon BFM Business, Orange a décidé il y a quelques jours de s’engouffrer dans la brèche et de porter plainte devant le tribunal de commerce de Paris pour ce même sujet.
 
Exigeant une "réparation du préjudice" subi, il réclame 135.3 millions d’euros à SFR. En effet, les 46 millions d’euros infligés par l’Autorité de la Concurrence, n’ont pas servi à indemniser les concurrents de SFR qui s’estiment "victimes" de "l’effet club".
 
Dans ces deux iles, SFR qui disposait plus de 70 % du marché pratiquait une différenciation des tarifs entre les appels passés entre un client SFR vers un autre client SFR ou vers un client d’un autre opérateur. Dans son avis datant du mois de juin, l’Autorité de la Concurrence avait fondé son jugement sur l’effet "au moins potentiel, de ternir l’image prix des concurrents, qui ont pu apparaître aux yeux des consommateurs comme des réseaux plus chers à appeler." Une base argumentaire qui sera sans doute repris par Orange lorsqu’il devra plaider sa cause.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Windows Phone 8.1 -- It's Not Just for Insulting Anymore

Windows Phone 8.1 -- It's Not Just for Insulting Anymore | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Hi, my name is Robert, and I have a Windows Phone. Actually, rather than feel like I should be a member of Cell Phones Anonymous, I quite like the phone, a Nokia Lumia 928....
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Numericable accélère le rachat de SFR

Numericable accélère le rachat de SFR | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Le groupe lance aujourd’hui une augmentation de capital de 4,7 milliards d’euros pour financer le rachat de SFR. Elle complète les 8,8 milliards de dette long-terme levée en avril mai dernier.
« C’est parti ! ». Eric Desnoyers, le nouveau directeur général de Numericable-SFR n’a pas caché son excitation ce matin, en présentant à la presse le projet d’augmentation de capital destinée à financer, pour partie, l’acquisition de SFR. « Nous sommes dans la dernière ligne droite, l’augmentation de capital va conduire à une assemblée générale des actionnaires de Numericable pour permettre le closing de la transaction le 27 novembre », a-t-il indiqué.
Désormais, chez Numericable-SFR, le mot d’ordre c’est : « on accélère ». L’augmentation de capital de 4,7 milliards d’euros a été lancée hier pour compléter les 8,8 milliards de dette long-terme levée en avril mai dernier. Concrètement, le groupe va émettre 265,6 millions de nouvelles actions au prix de 17,82 euros, soit une décote de 62,96 % par rapport au cours de clôture de Numericable. 74,6 % des actions sont déjà réservées par Altice, ce qui va lui permettre de prendre 60 % du nouvel ensemble. Vivendi, le vendeur, encaisse 13,5 milliards d’euros et conserve 20 % et le solde (20 %), va être mis sur le marché. Le reste de l’augmentation de capital est garanti par un pool bancaire.
 
Le numéro deux des télécoms en France
Sans perdre de temps, les dirigeants de Numericable commencent dès aujourd’hui à faire le tour des investisseurs. Et à mobiliser les équipes. Mardi, dès le lendemain du feu vert de l’autorité de la concurrence, Patrick Drahi, président d’Altice, la maison-mère de Numericable, a pris la parole pour la première fois devant les directeurs de SFR. Il lui était impossible de le faire avant d’avoir reçu l’aval du gendarme de la concurrence. « Notre ambition est d’être le numéro un du très haut débit fixe et mobile en France », a déclaré ce matin Eric Desnoyers. Le futur groupe qui naîtra fin novembre va devenir le numéro deux des télécoms français, derrière Orange, avec 6 millions de foyers fibrés et 1,3 million de clients très haut débit.
Le DG du nouveau groupe a insisté sur la complémentarité des deux groupes qui se marient avec d’un côté SFR actif dans le mobile et le DSL et de l’autre Numericable dans la télévision et la fibre. « Un magnifique assemblage qui nous permet de ne pas passer notre temps à enlever des redondances, mais, au contraire, à les marier pour en faire de la valeur sur le marché », selon Eric Desnoyers. La réunion des deux réseaux va donner une belle force de frappe au nouvel ensemble : celui de Numericable avec 10 millions de foyers raccordables dont 6 millions seront fibrés à la fin de l’année. Objectif  : d’atteindre les 12 millions en 2017. Et celui de SFR, un réseau mobile très développé en 3G, beaucoup moins en 4G, et « un réseau long distance qui s’interface parfaitement avec le réseau de fibre optique de Numericable », a souligné le DG du groupe.
« SFR a les autoroutes longues distance de Paris vers toutes les villes de France, en fibre optique, et Numericable a construit les boulevards et les rues en fibre optique dans les villes », illustre Eric Desnoyers. « On va pouvoir relier les deux pour créer très rapidement le plus grand réseau en fibre optique de l’Ouest européen ».
Des offres conjointes Numericable-SFR dès novembre
Ce dernier a souligné « l’urgence » de travailler sur la qualité de service en investissant sur la partie très haut débit du réseau fibre et mobile, alors que SFR est régulièrement pointé du point sur la qualité de ses services. Les futures offres communes Numericable-SFR, très attendues par le marché, seront lancées fin novembre pour profiter des fêtes de Noël.
Parallèlement au mariage des réseaux, Numericable va devoir se plier aux exigences de l’autorité de la concurrence. A savoir l’ouverture de son réseau à ses concurrents, ou encore la cession de la partie mobile d’Outre-Mer Telecom à la Réunion et à Mayotte. La banque Lazard a été mandatée. Le groupe doit aller vite, car le gendarme de la concurrence ne lui laisse qu’une durée limitée -vraisemblablement trois mois- pour céder cet actif.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

BFM Business : Xavier Niel, c’est « la France qui agit » pour N. Doze

BFM Business : Xavier Niel, c’est « la France qui agit » pour N. Doze | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
 Nicolas Doze, chroniqueur économique sur BFM TV et BFM Business, a donné son analyse sur les projets des Xavier Niel, et en particulier sur le plus grand incubateur de start-up au monde, dont les travaux viennent de commencer. Une analyse pleine d’enthousiasme quant à l’ambition du fondateur de Free pour développer le secteur du numérique et économique en France.

Regarder son analyse :
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Numéricable au 3e trimestre 2014 : +21 000 abonnés en Multiple-Play, 4000 de moins en marques blanches

Numéricable au 3e trimestre 2014 : +21 000 abonnés en Multiple-Play, 4000 de moins en marques blanches | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Ce matin, Numericable publie ses résultats concernant le 3e trimestre 2014, sans doute le dernier sous la marque Numericable seul, ce dernier attendant toujours la validation du rachat de SFR par l’Autorité de la Concurrence

Sur le volet de la TV seule l’hémorragie se poursuit pour Numericable qui, en l’espace d’un trimestre a perdu 11 000 abonnés. Au total, Numericable ne dispose plus que de 270 000 abonnés à son offre TV seule soit un recul de 15 % en un an.
 
Ce recul est largement compensé par le recrutement de 21 000 abonnés supplémentaires à l’offre multiple-play de Numericable. Au troisième trimestre 2014, le parc multiple-play de Numericable atteint 1,083 millions d’abonnés.
 
Concernant les abonnés au réseau de Numericable via des offres Marques Blanches (offres Bouygues Télécom, Darty Box...), le troisième trimestre connaît un énième recul avec 4 000 abonnés de moins qu’au trimestre précédent, soit 362 000 abonnés.
 
Au total, le parc de Numerciable comprend 1,715 million d’abonnés soit une progression de 6 000 abonnés toute offre confondue en l’espace d’un trimestre.
 

 
Concernant le chiffre d’affaires de Numericable Group, il atteint 331,7 millions d’euros en progression de 4 % par rapport au troisième trimestre 2013. L’ARPU ou revenu moyen par abonné progresse également de 1,2 % par rapport au 3 e trimestre 2013 et s’établit à 42,40 €.
 
Du côté des investissements, Numericable confirme son objectif de 700 à 800 000 nouveaux foyers éligibles au très haut débit en 2014. En l’espace d’un trimestre, Numericable annonce 30 000 nouveaux foyers câblés Triple Play, mais 208 000 nouveaux foyers éligibles à un débit supérieur ou égal à 100 Mbits.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Orange ne veut pas être le déclencheur d’un rapprochement des opérateurs

Orange ne veut pas être le déclencheur d’un rapprochement des opérateurs | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Orange ne cache pas envisager une consolidation du marché français à trois opérateurs, mais ne souhaite pas être le déclencheur du rapprochement.
Stéphane Richard, PDG d’Orange, l’a répété à maintes reprises, « le marché mobile français à quatre opérateurs doit se consolider autour de trois acteurs pour fonctionner dans de bonnes conditions ». Alors que SFR s’est alliée à Numericable et que Bouygues Telecom et Free Mobile ne semblent toujours pas décidés à se rapprocher, Orange se retrouvent en première ligne pour un rapprochement avec l’un ou l’autre des opérateurs.
Pour endosser ce rôle, Orange préfère jouer profil bas en restant sur une potion d’attente, porte ouverte aux négociations. Pour l’opérateur la situation est simple : ce sont les autres qui ont besoin d’Orange, et pas vice-versa, ce qui place l’opérateur dans une situation privilégiée.
Alors que tout le monde cherche à réduire ses coûts, cet attentisme pourrait avoir des conséquences. Car même si Free semble avoir abandonné ses ambitions aux États-Unis, rien ne dit que les autres opérateurs seront tentés par le rapprochement imaginé par Orange.
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Orange échoue à bloquer le partage de réseaux de SFR et Bouygues Telecom

Orange échoue à bloquer le partage de réseaux de SFR et Bouygues Telecom | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
L’Autorité de la concurrence a jugé qu’il n’y avait pas d’atteinte aux intérêts du secteur et du consommateur. Orange va faire appel, estimant que l'itinérance 4G avantagerait trop SFR.


nnoncé en début d'année, le partage des réseaux mobiles de SFR et Bouygues Telecom, annoncé fin janvier, par lequel les deux opérateurs concurrents vont mettre en commun une grande partie de leurs antennes pour réaliser des économies et mieux couvrir le territoire, a rencontré de nombreux obstacles. En particulier l'échec de Bouygues Telecom à racheter SFR, qui va fusionner avec Numericable, semblait avoir rompu la confiance entre les deux partenaires. Orange était aussi venu s'opposer à cette alliance, demandant à l'Autorité de la concurrence de bloquer l'accord. Mais le gendarme de la concurrence vient de rendre un avis négatif.

« Saisie par Orange, qui demandait en urgence la suspension immédiate de l'accord de partage de réseaux signé entre Bouygues Télécom et SFR en janvier dernier, l'Autorité de la concurrence a rejeté la demande de mesures conservatoires présentée par l'opérateur, considérant qu'aucune atteinte grave et immédiate aux intérêts du secteur, des consommateurs ou de l'entreprise plaignante n'était établie » indique l'Autorité dans un communiqué publié jeudi en fin de journée.

Orange va faire appel sur la 4G

Déçu, Orange ne s'avoue pas vaincu, estimant que ce rejet « ne préjuge en rien la décision au fond, l'instruction se poursuit. » Surtout, l'opérateur va faire appel devant la Cour d'Appel de Paris. Le point principal qu'il soulève concerne l'itinérance 4G que Bouygues Telecom, dont le réseau couvre 70% de la population, devrait accorder à SFR, qui ne couvre que 30%. Cette itinérance 4G doit officiellement commencer dès ce mois de septembre et prendre fin au 31 décembre 2016. L'Autorité de la concurrence minimise l'impact que pourrait avoir cette itinérance qui « ne devrait concerner qu'environ 20 % de la population » et « pas les zones très denses », donc pas les plus grandes villes, « les principaux marchés sur lesquels la concurrence se développe. » Ce qu'Orange conteste.

 

« C'est la couverture nationale qui compte, pas seulement celle des grandes villes. Pour SFR, ce n'est pas la même chose d'annoncer 30% ou 50% de couverture grâce à l'itinérance, c'est presque le double ! Pour Orange, passer de 30% à 50% a représenté plus un an d'investissement intensif, on ne peut dire que cela ne vaut rien et qu'on peut l'effacer d'un coup de baguette magique » s'indigne un porte-parole d'Orange.

L'opérateur historique, qui avait mis les bouchées doubles dans le déploiement afin de rattraper l'avance acquise par Bouygues Telecom dans la 4G grâce à la réutilisation de fréquences GSM (1800 Mhz), juge « incroyable que l'Autorité de la concurrence valide les errements commerciaux de SFR, qui a choisi délibérément de sous-investir dans la 4G alors qu'il en avait les moyens. »

Renégocier les conditions financières de l'accord

Orange prévient également que l'épée de Damoclès demeure : il pourra saisir à tout moment l'Autorité s'il considère que la mise en œuvre effective de cette itinérance le pénalise, si des effets de marché sont perceptibles ou si SFR abuse en matière de communication par exemple.

Du côté des fiancés, c'est malgré tout le soulagement et la satisfaction, après des mois d'incertitudes. « Le paysage s'éclaircit » commente un des deux opérateurs, qui souligne «nous lions nos destins pour vingt ans ! » L'accord n'est plus remis en cause mais son exécution va nécessiter quelques aménagements. En particulier ses conditions financières : en effet, la clé de répartition (60% du réseau mutualisé étant opéré par SFR, 40% par Bouygues) ayant été arrêtée avant la publication de deux enquêtes du gendarme des télécoms (Arcep). Or elles ont révélé que Bouygues Telecom est passé devant SFR en qualité de service de son réseau mobile et que sa couverture en 4G était deux fois supérieure à celle de SFR, qui revendiquait « plus de 40% » dans ses communications. Toutefois, la période de flottement à la tête de SFR, en attente de la finalisation de son rachat par Numericable, risque de compliquer ces discussions.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

L'Angleterre favorable à la perpétuité contre certains pirates informatiques

L'Angleterre favorable à la perpétuité contre certains pirates informatiques | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Au Royaume-Uni, le gouvernement réfléchit à durcir la loi contre les pirates. Londres souhaite que la question de l'emprisonnement à perpétuité soit posée pour ceux causant des dégâts très graves contre certains pans de la société. Mais l'initiative est vivement critiquée outre-Manche, notamment parce qu'elle menace potentiellement les lanceurs d'alerte.


Un pirate informatique pourra-t-il un jour être condamné à une peine d'emprisonnement perpétuité ? C'est le scénario sur lequel le gouvernement britannique est actuellement en train de travailler, au motif que les dégâts que certains internautes peuvent infliger grâce aux nouvelles technologies ne sont pas correctement sanctionnés par la législation actuelle.

Londres part du principe que la société est de plus en plus connectée. De fait, elle est sujette aux aléas qui peuvent survenir sur le réseau. Certains incidents peuvent être particulièrement critiques. Cela s'est vu par exemple en France avec la panne du réseau d'Orange, qui participe au bon fonctionnement de nombreux services (distribution d'eau, énergie, santé, transports, secours, informatique...).

Renforcer une loi de 1990

Avec la multiplication des activités qui peuvent être effectuées en ligne, l'équipe de David Cameron souhaite donc étendre l'éventail des peines jusqu'à la prison à perpétuité afin de pouvoir punir les cas les plus extrêmes impliquant la sécurité nationale, l'environnement, la santé ou l'économie. Les situations moins dramatiques seront réprimées par des condamnations moins lourdes.

La législation britannique actuelle comporte une loi (Computer Misuse Act ) qui permet à la justice de prononcer des peines de prison de dix ans maximum en cas d'accès frauduleux à un système informatique et d'altération de son fonctionnement. Elle avait été indirectement mentionnée par la police il y a trois ans, lorsque Anonymous et LulzSec étaient sur le devant de la scène.

Une approche critiquée

Pour certains spécialistes, l'approche du gouvernement n'est pas la bonne. L'universitaire Peter Sommer estime par exemple que la loi est suffisante. Interrogé par le Guardian, il suggère plutôt de bien réfléchir aux chefs d'inculpation au lieu de rehausser le plafond des peines au moindre fait divers.

"Il existe certainement une loi taillée pour chaque situation qui surgit dans le cadre d'une utilisation abusive d'un ordinateur... si vous voulez par exemple poursuivre quelqu'un dans une affaire de terrorisme mêlant la sécurité nationale, alors poursuivez-le en vertu de la législation antiterroriste" a-t-il expliqué, critiquant au passage la classe politique qui veut montrer qu'elle agit mais sans penser aux dérives potentielles des textes qu'elle vote.

Menace sur les lanceurs d'alerte

D'autres en revanche craignent les effets indésirables de cette législation. L'ONG Open Rights Group estime que la rédaction actuelle du texte est trop floue et pourrait fragiliser juridiquement les futurs lanceurs d'alerte qui, par définition, mettent sur la place publique des défaillances graves au sein d'une organisation en lien avec la sécurité nationale, l'environnement, la santé ou l'économie

La commission mixte du parlement britannique sur les droits de l'Homme a un avis similaire. Elle a ainsi manifesté sa crainte sur la portée du texte et les intentions de l'exécutif . "La sécurité juridique impose que les infractions pénales soient définies avec précision afin que les individus sachent comment éviter de telles sanctions. [...] "L'imprécision n'est pas permise dans la définition des infractions pénales.


more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Hadopi : la "légalisation du partage" crée des tensions en interne

Hadopi : la "légalisation du partage" crée des tensions en interne | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Très vivement attaqué par les professionnels du cinéma qui en ont fait un casus belli, le schéma de légalisation du partage contre une "rémunération proportionnelle" préparé par les services de l'Hadopi ravive également les tensions internes. Alors qu'un membre du collège flingue le projet dans l'anonymat, la présidente réplique. Ambiance.


Après Le ParrainLes Infiltrés ? Soucieux de torpiller le secrétaire général de l'Hadopi Eric Walter, et le projet qu'il porte de rémunération proportionnelle du partage, le monde du cinéma peut visiblement compter sur le soutien d'un ou plusieurs membres du collège de l'Hadopi. 

La lettre professionnelle Edition Multimédia cite en effet, dans son numéro daté du lundi 27 octobre, les propos anonymes d'un membre du collège de la Haute Autorité, qui assure que le secrétaire général agit sans l'approbation de l'institution. "Le collège a été saisi il y a deux ans par le  secrétaire général de ce projet d’étude, lequel projet avait été approuvé. Eric Walter a récemment fait un point d’étape sur ses travaux et il les a publiés. Ce sont ses travaux et absolument pas la position du collège, dont certains membres n'apprécient pas que cette opération conduise à ce que l'on attribue ce rapport à l'Hadopi", rapporte-t-il.

"Ce qui énerve au collège de l'Hadopi, c'est que l'on fasse de la rémunération proportionnelle du partage une contrepartie venant légaliser l'appropriation des oeuvres illicites sur Internet".

"Très choquant"

Mais contactée par Numerama, la présidente de l'Hadopi Marie-Françoise Marais renvoie sèchement ce membre anonyme dans ses vingt-deux mètres. "Il est très choquant que sous couvert d'anonymat, un membre du collège ne respecte pas le secret des discussions, et au surplus dans des termes qui ne respectent nullement la position du collège sur les travaux en cours", tacle-t-elle.

Renouvelé récemment, le collège de l'Hadopi compte 9 membres, parmi lesquels se trouve la taupe aigrie. S'agit-il de Franck Riester, le député UMP qui fut le rapporteur de la loi Hadopi et qui a toujours défendu l'accroissement de la lutte contre le piratage ? S'agit-il de Jean Berbinau, que l'on sait être un idolâtre de la riposte graduée et un partisan du filtrage ? Ou s'agit-il d'un autre membre, plus inattendu ?

Aux bisbilles externes sur le budget s'ajoutent désormais un jeu du Cluedo en interne, pour savoir qui tire contre l'institution qu'il est censé représenter.

more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Canal+ fermera 3 de ses chaînes thématiques en juin 2015

Canal+ fermera 3 de ses chaînes thématiques en juin 2015 | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
Selon plusieurs sources concordantes, la direction du groupe Canal+ a annoncé, hier matin pendant un comité d’entreprises que trois de ses chaînes thématiques seront fermées en juin 2015.
 
Les chaînes concernées sont Maison+, Cuisine+ et Canal Jimmy. Elles sont actuellement diffusées dans les offres Panorama et Grand Panorama de Canalsat et arrêteront d’émettre à la fin de la saison 2014-2015.
 
Canal Jimmy, lancée en novembre 1990, s’arrêterait donc après presque 25 ans d’existence.
 
Ce ne seront pas les seules chaînes à disparaître de l’offre Canalsat puisque TF1 et M6 ont également annoncé l’arrêt de TF6 au 31 décembre 
 
more...
No comment yet.
Scooped by Thomas Kalhauge
Scoop.it!

Numericable avance la publication de ses résultats trimestriels : une double annonce en vue ?

Numericable avance la publication de ses résultats trimestriels : une double annonce en vue ? | Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc. | Scoop.it
La semaine prochaine s’annonce cruciale pour Numericable qui vient d’avancer la publication de ses résultats trimestriels. Initialement prévue le 12 novembre, elle aura finalement lieu ce lundi 27 octobre. Pour le courtier Berenberg, ce trimestre Numericable devrait annoncer des revenus en progression de 4,9% par rapport au troisième trimestre 2013.
 
Cette même semaine, l’Autorité de la Concurrence devrait donner son feu vert concernant la fusion SFR-Numericable et présenter ses "remèdes". Numericable-SFR pourrait devoir céder une partie de leurs actifs en Outre-Mer, faire des concessions sur le marché "entreprise", sur le volet "télévision" ainsi que sur l’accès au réseau Très Haut Débit.
 
Selon Berenberg, l’avis du gendarme de la Concurrence et la présentation des résultats trimestriels de Numericable devraient être dévoilés en même temps.
 
more...
No comment yet.