France 2012... to be continued
2.6K views | +0 today
Follow
France 2012... to be continued
Rendez-vous dans 5 ans pour le bilan!
Curated by malik berkati
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Les réactions politiques à l'attentat de Nice sont un désastre national

Les réactions politiques à l'attentat de Nice sont un désastre national | France 2012... to be continued | Scoop.it

Alors que la société française est invitée à faire preuve de cohésion et d’unité face au terrorisme, une partie de ses politiques agissent rigoureusement dans le sens inverse.


(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Selon Amnesty International, l’état d’urgence conduit à des abus contre des réfugiés

Selon Amnesty International, l’état d’urgence conduit à des abus contre des réfugiés | France 2012... to be continued | Scoop.it

Alors que le Sénat a voté mardi 10 mai la prolongation pour deux mois de l’état d’urgence, et que l’Assemblée nationale s’apprête à se prononcer le 19 mai, Amnesty International dénonce à nouveau « la pérennisation d’un régime aux conséquences extrêmement lourdes pour les droits humains ». L’organisation devait remettre jeudi 12 mai à Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, une pétition signée par plus de 60 000 personnes, « appelant les parlementaires à garantir les libertés et les droits humains de tous ». L’état d’urgence, instauré après les attentats du 13 novembre, renforce les pouvoirs de police administrative sans contrôle judiciaire – perquisitions de jour et de nuit, assignations à résidence, interdictions de rassemblements, fermetures de lieux…


Amnesty International, qui avait déjà publié en février un rapport sur les abus de cette mesure, a mis en lumière d’autres dérives, présentées jeudi lors d’un point presse. L’organisation révèle que des réfugiés qui ont été sous le coup d’une assignation à résidence, désormais levée, ont reçu une convocation de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). L’organisme les a informés qu’une procédure de retrait de leur statut de réfugié avait été enclenchée. Sans ce statut, ils peuvent être renvoyés dans leurs pays d’origine. « Selon la convention de 1951, on a la possibilité de retirer le statut de réfugié quand il existe des raisons sérieuses de penser qu’une personne a commis un crime international. Or ces réfugiés ne sont pas dans cette situation », souligne Dominique Curis, responsable des questions de liberté au sein de l’ONG.


Des réfugiés qui craignent d’être expulsés

(...)

more...
No comment yet.
Rescooped by malik berkati from Planete DDurable
Scoop.it!

A l'Ecologie, Royal fait entendre sa voix, avec plus ou moins de succès

A l'Ecologie, Royal fait entendre sa voix, avec plus ou moins de succès | France 2012... to be continued | Scoop.it

Hostile au projet de Notre-Dame-des-Landes, aux boues rouges et maintenant aux panneaux d'affichage... Ségolène Royal fait régulièrement entendre sa voix singulière dans un gouvernement qui souffle le chaud et le froid sur les questions d'environnement.

A la tête d'un super-ministère, l'ex-candidate à la présidentielle de 2007, femme politique d'expérience, ex-compagne du chef de l'Etat, s'est à plusieurs reprises opposée à des collègues ministres, voire au Premier d'entre eux. Sans toutefois convaincre complètement la sphère environnementale.

Cette fois-ci, c'est un décret de la loi Macron assouplissant l'affichage publicitaire dans les petites villes, qu'elle a l'intention de ne pas co-signer. «Ce n'est pas réglé», prévient-elle, s'appuyant sur les 44.000 commentaires apportés à la consultation publique en-ligne.

Contre l'autorisation accordée à l'usine d'alumine Alteo de déverser des boues toxiques en Méditerranée, approuvée selon elle par Manuel Valls, elle oppose une étude sur les poissons commandée à l'Agence sanitaire (Anses), et une autre en cours sur l'impact des poussières au sol.

(...)


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Angela Merkel doit rester l’anti-Marine Le Pen

Angela Merkel doit rester l’anti-Marine Le Pen | France 2012... to be continued | Scoop.it
La chancelière allemande, en dépit des aggressions commises à Cologne, doit maintenir sa politique d’ouverture aux migrants. A travers ce positionnement, elle incarne un projet contraire à celui de Marine Le Pen, il est donc nécessaire qu’elle ne change pas de ligne.

 

Par Emmanuel Droit

L’année 2016, en s’ouvrant sur les nombreuses violences commises à Cologne et attribuées à des migrants d’origine arabe, ne risque-t-elle pas de marquer la fin de la politique d’ouverture défendue contre vents et marées par la chancelière allemande Angela Merkel ? Est-ce que le « Jetzt ist aber Schluss » (ça suffit maintenant) va désormais remplacer le célèbre plaidoyer volontariste « Wir schaffen das » (nous allons y arriver) ? La grande divergence politique observée au cours de l’année 2015 entre une Allemagne humaniste et tolérante et une France angoissée et tentée par la solution du repli va-t-elle prendre fin ? L’Allemagne va-t-elle céder à son tour aux sirènes du populisme xénophobe incarné en France par Marine le Pen ?

L’année 2015, à défaut d’être encore reconnue par les historiens du temps présent comme une année charnière pour l’histoire de l’Europe, s’est terminée sur un constat à la fois frappant, inédit et inquiétant depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale : la France et l’Allemagne semblent diverger dangereusement. Cette divergence n’est plus seulement d’ordre macro-économique et financière. Elle est devenue politique, s’incarnant dans le visage de deux femmes que tout oppose et qui ont incontestablement marqué 2015 pour le meilleur et pour le pire : Angela Merkel et Marine Le Pen.

 

Portraits croisés

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Emmanuelle Cosse : "L'opposition de gauche est une impasse"

Emmanuelle Cosse : "L'opposition de gauche est une impasse" | France 2012... to be continued | Scoop.it

Pour la première fois depuis des régionales difficiles pour son parti (6,8%) et à six mois d’un Congrès décisif avant 2017, la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-les Verts tire le bilan pour "L'Obs" et dessine son horizon : ni subordination au PS ni alliance avec Mélenchon.

La cause écolo est présente dans tous les esprits. La fin d'année 2015 a été marquée par le scandale Volkswagen sur le diesel, des températures très hautes pour la saison, la conférence sur le réchauffement climatique à Paris… Mais Europe Ecologie-les Verts échoue dans les urnes - seulement 65 conseillers régionaux à l'issue des régionales 2015 - a des finances dans le rouge et le parti se divise. EELV, c'est fini, dit même dans "Libération" l'un de ses fondateurs, Jean-Paul Besset. Qu'est ce qui ne marche pas ? Faut-il tout changer à EELV ?

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Le vote FN, ou l’élaboration d’une contre-société

Le vote FN, ou l’élaboration d’une contre-société | France 2012... to be continued | Scoop.it

Tribune

 

La conjoncture, aussi puissante soit-elle, ne saurait masquer les structures silencieuses du vote FN : une société à part entière, faisant sécession au sein même du pays, avec ses propres valeurs, son économie et sa vision du monde.

 

Entre ces deux tours des régionales, une forme d’évidence semble s’imposer. Le FN serait le fruit de la crise économique, de la présence des migrants et de l’actualité des attentats. Son score singulièrement élevé serait nourri par l’inefficacité perçue des dirigeants, et par leur manque de vision pour l’avenir de la France. Géographiquement, il serait favorisé au nord par la désindustrialisation, au sud, par l’immigration.

Tout cela est juste et, pourtant, l’explication n’est pas suffisante. En premier lieu, ces scrutins des 6 et 13 décembre ne sont pas réductibles à des «élections régionales» ; ils sont également un puissant exutoire collectif à la tragédie du 13 Novembre, exprimant des émotions de colère et de haine, ainsi que des aspirations à la sécurité (1). Cet exutoire revêt une signification sans rapport avec les enjeux des régionales, les programmes des candidats et les attributions des régions. Mais cela, non plus, ne suffit pas à comprendre la profondeur du mouvement actuel : cette conjoncture, aussi puissante soit-elle, ne saurait masquer des mouvements de structure.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Veut-on vivre dans une France où l'on doit défendre et justifier son identité française?

Veut-on vivre dans une France où l'on doit défendre et justifier son identité française? | France 2012... to be continued | Scoop.it
Après les attentats du 13 novembre, Angel et son fils Brandon parlant de la France comme de leur maison ont ému des millions de spectateurs. Une interview qu'ils ont donnée ensuite au «Petit Journal» a bouleversé Amy Hong, une américano-viêtnamienne qui vit en France. Et elle interroge sur le genre de France dans laquelle on veut vivre.

Quelques jours après les attentats du 13 novembre, mon cousin Trọng –débarqué en France en tant que réfugié vietnamien à l’âge de 12 ans, en 1981– a partagé une vidéo du «Petit Journal» posant en vedette Brandon, gamin adorable de six ans, qui avait été interviewé avec son père Place de la République deux jours après les attentats.

La vidéo, devenue virale depuis, commence par un extrait de l’entretien original du père et du fils dans lequel Brandon affirme que les terroristes sont «très, très méchants» et craint que sa famille doive changer de maison. «Mais non… c’est la France, notre maison», rassure son père dans une phrase qui a ému tellement de spectateurs.

(,,,)

«Mais vous venez d’où?»

Vivant parmi les Français depuis des années, j’ai été confrontée plusieurs fois à des manifestations de racisme ordinaire, désignées par le terme de «micro-agressions» par le professeur de psychologie Derald Wing Sue de l’université Columbia. Une fois, quand une femme française un peu plus âgée m’a demandé d’où je venais –la Chine? le Japon?– je lui ai dit que j’étais américaine. Sa réponse incrédule a été: «Mais vous n’êtes pas américaine –vous ne pouvez pas cacher vos racines!»

En 2010, le premier jour de mon stage au Parlement européen, une attachée de presse française m’a saluée, dans un ascenseur bondé, avec les mots «nĭ hăo» en baissant sa tête. Je venais moi-même de me présenter –en français.

Les fois où j’ai contesté ces types de comportement –en particulier, ceux qui consistaient à me désigner comme chinoise, venant aussi de Français jeunes et éduqués– on m’a poliment répondu que pour les Français tous les Asiatiques étaient étiquetés ainsi.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

France - Le mythe de la dédiabolisation du FN

France - Le mythe de la dédiabolisation du FN | France 2012... to be continued | Scoop.it

Quoi qu’en dise sa présidente, le Front National n’a jamais cessé d’être raciste et xénophobe, à en juger par l’opinion de ses adhérents et sympathisants. C’est ce que montre le sondage annuel effectué pour la Commission nationale consultative des droits de l’homme.

 

Depuis que Marine Le Pen a été élue présidente du Front national, en janvier 2011, sa stratégie de conquête du pouvoir passe par la « dédiabolisation », visant à donner du FN l’image d’un parti « comme les autres » [1]. Il s’agit notamment de montrer qu’il n’est ni raciste, ni xénophobe, ni surtout antisémite. Louis Aliot, vice-président du FN et député européen, le dit sans fard : « La dédiabolisation ne porte que sur l’antisémitisme. En distribuant des tracts dans la rue, le seul plafond de verre que je voyais, ce n’était pas l’immigration, ni l’islam… D’autres sont pires que nous sur ces sujets-là. C’est l’antisémitisme qui empêche les gens de voter pour nous. Il n’y a que cela… À partir du moment où vous faites sauter ce verrou idéologique, vous libérez le reste (..). » (Entretien du 6 décembre 2013, in Valérie Igounet, Le Front national de 1972 à nos jours, Paris, Seuil, p. 420).

 

Marine le Pen, pour sa part, n’a jamais tenu de propos antisémites ou négationnistes, et elle a plus d’une fois condamné les propos antisémites de son père. Elle se présente même comme le meilleur rempart de la communauté juive contre « l’antisémitisme islamique », cherchant, non sans succès, à séduire une partie de cet électorat. Comme le souligne Jérôme Fourquet : « quel meilleur gage de “normalisation” qu’un score élevé (ou conforme à la moyenne nationale) du FN dans l’électorat de confession juive ? » [2]. Et elle vise également l’électorat musulman, comme en témoigne la campagne de son parti en Île-de-France pour les régionales : des tracts sont distribués portant la mention « Musulman peut-être, mais Français d’abord », tandis qu’une affiche intitulée « Quelle banlieue voulez-vous ? » montre d’un côté, une jeune femme portant un bonnet phrygien et le drapeau tricolore peint sur ses joues, de l’autre la même jeune femme (en fait Kelly Betesh, candidate FN sur la liste de Wallerand de Saint-Just) portant un niqab.

(...)

more...
No comment yet.
Rescooped by malik berkati from CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION
Scoop.it!

Géographie de l'ascenseur social français |

"

Les chances d’ascension sociale des individus d’origine populaire varient du simple au double selon le département de naissance. Si elles ont augmenté en moyenne ces dernières décennies, l’ascenseur social fonctionne bien dans certaines régions – Île-de-France,

Bretagne, Midi-Pyrénées – et mal dans d’autres – Poitou-Charentes, Picardie, Nord-Pas-de- Calais.

Pour les individus d’origine populaire, qui sont peu mobiles géographiquement, l’ascension sociale apparaît peu liée au dynamisme économique du territoire. En revanche, elle est fortement liée à l’éducation – en particulier à l’obtention d’un diplôme du supérieur.

La massification de l’enseignement secondaire puis supérieur a certes favorisé globalement la mobilité sociale ascendante mais sans faire disparaître les « trous noirs » de l’éducation et

de la promotion sociale. L’analyse économétrique tend à montrer qu’il ne s’agit pas d’un problème de rendement de l’éducation mais plutôt d’accès à l’éducation. Or les inégalités territoriales d’accès au supérieur sont restées inchangées jusqu’à aujourd’hui. Augmenter les chances de mobilité ascendante dans les territoires défavorisés suppose donc une démocratisation réelle de l’accès à l’enseignement supérieur là où celui-ci est le plus difficile. Cela supposerait une aide à la mobilité étudiante, une offre universitaire élargie, le décloisonnement des académies ou une coopération renforcée entre les académies d’Île-de- France et celles des régions environnantes. Une telle politique implique de développer les outils de suivi longitudinal des élèves selon l’origine sociale au niveau national."


Via Thierry Belleguic
more...
Thierry Belleguic's curator insight, December 1, 2015 10:20 AM

Les chances d’ascension sociale des individus d’origine populaire varient du simple au double selon le département de naissance. Si elles ont augmenté en moyenne ces dernières décennies, l’ascenseur social fonctionne bien dans certaines régions – Île-de-France,

Bretagne, Midi-Pyrénées – et mal dans d’autres – Poitou-Charentes, Picardie, Nord-Pas-de- Calais.

Pour les individus d’origine populaire, qui sont peu mobiles géographiquement, l’ascension sociale apparaît peu liée au dynamisme économique du territoire. En revanche, elle est fortement liée à l’éducation – en particulier à l’obtention d’un diplôme du supérieur.

La massification de l’enseignement secondaire puis supérieur a certes favorisé globalement la mobilité sociale ascendante mais sans faire disparaître les « trous noirs » de l’éducation et

de la promotion sociale. L’analyse économétrique tend à montrer qu’il ne s’agit pas d’un problème de rendement de l’éducation mais plutôt d’accès à l’éducation. Or les inégalités territoriales d’accès au supérieur sont restées inchangées jusqu’à aujourd’hui. Augmenter les chances de mobilité ascendante dans les territoires défavorisés suppose donc une démocratisation réelle de l’accès à l’enseignement supérieur là où celui-ci est le plus difficile. Cela supposerait une aide à la mobilité étudiante, une offre universitaire élargie, le décloisonnement des académies ou une coopération renforcée entre les académies d’Île-de- France et celles des régions environnantes. Une telle politique implique de développer les outils de suivi longitudinal des élèves selon l’origine sociale au niveau national.

Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Vu d'Allemagne, François Hollande, ce courageux président qui ne surfe ni sur le pathos ni sur la peur

Vu d'Allemagne, François Hollande, ce courageux président qui ne surfe ni sur le pathos ni sur la peur | France 2012... to be continued | Scoop.it
Pour le correspondant à Paris de l'hebdomadaire Die Zeit, il est par sa sobriété le «Helmut Schmidt de la France».

 

Quand ça pète, il est là. Sans discours idéologique, courageux, sans faire tout un scandale. En ayant pleine conscience des valeurs démocratiques. Beaucoup de journalistes ont décrit ainsi la politique menée en temps de crise par le chancelier aujourd'hui décédé Helmut Schmidt dans leurs nécrologies. Mais on parle ici de François Hollande.»

Voilà comment le journaliste allemand Georg Blume, correspondant à Paris de l'hebdomadaire Die Zeit –dont l'ancien chancelier Helmut Schmidt (SPD), décédé cette semaine à l'âge de 96 ans était justement un des directeurs de la rédaction– décrit le comportement du président français, qui se trouvait lui-même au stade de France où il assistait au match amical France-Allemagne, après les six attentats qui ont frappé hier soir l'Est parisien.

Une absence de pathos

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

"J'ai merdé", avoue Myriam El Khomri après son couac sur les CDD

"J'ai merdé", avoue Myriam El Khomri après son couac sur les CDD | France 2012... to be continued | Scoop.it
La nouvelle ministre du Travail regrette que ce "buzz" éclipse le reste de son travail.

 

C'est la toute nouvelle ministre du Travail et elle s'est pris les pieds dans le tapis jeudi 5 novembre au matin chez nos confrères de BFMTV. On lui a demandé combien de fois un CDD pouvait être renouvelé. Elle a d'abord répondu "trois fois", avant de rectifier en bafouillant, pour finalement reconnaître qu'elle ne connaissait pas la réponse. Et cette erreur, la ministre l'assume. Elle a été très direct avec ses proches, "j'ai merdé", a-t-elle confié à une amie. Elle s'en prend surtout à elle-même en ajoutant que le plus rageant c'est que ce buzz occulte tout le reste de son travail. C'est la loi des réseaux sociaux qui se délectent de cette gaffe, d'ailleurs depuis ce matin elle ne consulte plus ni Twitter ni Facebook où ses approximations sont moquées.

Plusieurs ministres lui ont envoyé des textos pour la soutenir, comme Emmanuel Macron qui a souvent été secoué par la polémique après des déclarations maladroites. Plus étonnant à droite, les critiques sont nuancées. "On ne demande pas à un ministre de tout savoir, mais on lui demande aussi de s'exprimer que lorsqu'il a compris les enjeux de son ministère. Là, visiblement on est allé un peu trop vite", commente Brice Hortefeux qui lui aussi fut ministre du Travail.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Thomas Guénolé : "Zemmour est un Finkielkraut du pauvre" - Le Point

Thomas Guénolé : "Zemmour est un Finkielkraut du pauvre" - Le Point | France 2012... to be continued | Scoop.it

Les jeunes de banlieue mangent-ils les enfants ?*. Si le politologue Thomas Guénolé a choisi cette question ironique pour intituler son livre, c'est parce qu'il s'alarme des clichés véhiculés sur le « jeune de banlieue », cet « ogre des temps modernes ». Pour l'universitaire, cette peur fantasmée est alimentée et exploitée par les médias et intellectuels réactionnaires comme Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, le site Fdesouche, les journalistes de Valeurs actuelles et, surtout, le plus talentueux, « le père nourricier de tous les autres » : Alain Finkielkraut. Mais s'il reconnaît que leurs discours sont aujourd'hui les plus audibles, selon Thomas Guénolé, l'époque est désormais propice à l'émergence de nouvelles voix à gauche. Entretien.

 

Le Point.fr : Pourquoi avoir fait un livre sur les jeunes de banlieue ?

 

Thomas Guénolé : Pendant l'été 2014, j'ai été déconnecté de l'actualité pendant deux semaines. Il y avait eu des manifestations en France à cause de la guerre de Gaza. Une centaine de personnes, qui sont dans un trip d'identification à la jeunesse palestinienne, avait causé des troubles. Une photo a fait le tour des médias à l'époque : un jeune torse nu avec le kéfié, à côté d'une pile de pneus en train de brûler. Il vivait son film d'action. Au moment où je me suis reconnecté à l'actualité, je me suis pris une avalanche de « balianophobie » de la part d'éditorialistes et d'intellectuels en plein visage. J'ai ressenti physiquement une puissante nausée. J'ai publié à ce moment-là une tribune sur Libération.fr, intitulée « Djihadistes français, islam des banlieues… Arrêtons le délire ». Elle a beaucoup circulé parce qu'elle prenait à contrepied le climat « balianophobe ». À partir de là, j'ai commencé à réfléchir et à me documenter sur le cliché du jeune de banlieue en tant que nouveau Satan dans notre imaginaire collectif. J'en remets une couche début 2015, toujours sur Libération.fr, avec une tribune qui s'attaque au cliché du jeune de banlieue en faisant une démonstration par l'absurde de sa stupidité et de son racisme. Cela donne « Le jeune de banlieue mange-t-il les enfants ? ». Très gros succès de diffusion, principalement grâce à trois catégories de population : la fachosphère, les antiracistes et les jeunes de banlieue et ex-jeunes de banlieue. Quelques jours plus tard, les éditions Le Bord de l'eau m'ont proposé de faire un livre à partir de ça.

 

Pourquoi attaquez-vous nommément Finkielkraut dans votre livre ?

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Nicolas Sarkozy : "La France s'est arrêtée en 1789"

Nicolas Sarkozy : "La France s'est arrêtée en 1789" | France 2012... to be continued | Scoop.it
L'ex-président de la République a tenu un discours musclé en début de semaine devant le think tank libéral Choiseul 100. Attention, ça déménage !

 

Nicolas Sarkozy commence à roder un discours de campagne assez construit qui n'est pas sans rappeler sa campagne de 2012. Du Patrick Buisson, mais sans Buisson ! Selon nos informations, il s'exprimait en début de semaine, lors d'un dîner organisé par le club Choiseul 100, un think tank libéral qui, chaque année, publie un classement des 100 jeunes responsables économiques français de moins de 40 ans. Le Point a recueilli auprès de l'assistance un compte rendu assez détaillé de son intervention sous la forme de questions-réponses. Accrochez vos ceintures, Sarkozy sans langue de bois, ça déménage !

L'ancien chef de l'État n'a pas de temps à perdre avec le moindre mea culpa sur son quinquennat précédent et n'a pas non plus souhaité flatter son auditoire. Il maintient le cap d'un discours anti-élite, déjà développé en 2012. "Vous n'avez pas soutenu mes réformes, a-t-il assené à ce parterre de responsables économiques. Vous financez des organes de presse qui me veulent du mal. Vous ne pouvez pas me reprocher de ne pas avoir fait les réformes nécessaires puisque je vous ai sauvé de la crise." Pour Sarkozy, son bilan est mésestimé et il considère avoir, "avec Angela" (Merkel, NDLR), sauvé l'Europe, sinon le monde, d'une crise majeure en 2008.

 

"La France s'est arrêtée en 1789"

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

France: Francis Kalifat, nouveau président du Crif

France: Francis Kalifat, nouveau président du Crif | France 2012... to be continued | Scoop.it

Francis Kalifat a été nommé ce dimanche 29 mai à la tête du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Un homme qui vient de la droite sioniste. Francis Kalifat provient de la mouvance juive radicale. Il a longtemps fait partie du Betar, le mouvement de jeunesse de l'extrême droite sioniste. Cette organisation qui prône l'autodéfense n'hésite pas à utiliser la violence dans ses actions.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Etat d'urgence: l'absence de 448 députés au moment du vote choque la toile

Etat d'urgence: l'absence de 448 députés au moment du vote choque la toile | France 2012... to be continued | Scoop.it

Pas un jour ne s’est écoulé depuis l’intervention de François Hollande à Versailles, trois jours après les pires attentats que la France ait connue, sans que le débat ne se focalise sur l’Etat d’urgence, sa prorogation puis sur son inscription dans la Constitution. Pourtant, lundi soir, lorsqu’il a été question de voter l’article 1 de la réforme constitutionnelle, seuls 136 députés étaient présents sur les 577 élus à l’Assemblée Nationale.

(...)

more...
No comment yet.
Rescooped by malik berkati from Planete DDurable
Scoop.it!

Pollution automobile: Royal déplore l'assouplissement des tests européens

Pollution automobile: Royal déplore l'assouplissement des tests européens | France 2012... to be continued | Scoop.it

La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, déplore l'assouplissement des futurs tests européens d'émissions de polluants des véhicules, dénonçant «le poids des lobbies», dans le Parisien de jeudi.

Interrogée sur le vote des eurodéputés qui ont validé mercredi l'assouplissement des tests devant entrer en vigueur en 2017, elle a estimé qu'il s'agissait d'un recul pour la protection de l'air.

«Instaurer des normes plus laxistes, c'est comme donner un droit à polluer aux constructeurs automobiles», dit la ministre pour qui «ces derniers ont obtenu le doublement des normes d'émission des oxydes d'azote, en contrepartie de nouveaux tests plus rigoureux qui incluraient des contrôles sur route». «Le poids des lobbies a malheureusement pleinement pesé sur cette décision», estime-t-elle.

(...)


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Il quitte la direction des Républicains à cause des "méthodes" Sarkozy

Il quitte la direction des Républicains à cause des "méthodes" Sarkozy | France 2012... to be continued | Scoop.it

POLITIQUE - Le maire de Tourcoing, Gérald Darmanin, désormais vice-président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, a annoncé jeudi son intention de quitter la direction nationale des Républicains, estimant que Nicolas Sarkozy devait changer "d'entourage et de méthode".

 

"J'ai toujours du respect et de l'attachement pour Nicolas Sarkozy. Mais nous avons eu après les régionales une discussion animée. Je lui ai dit que s'il avait été un grand président, je n'ai pas senti d'envie de Sarkozy pendant la campagne. Les gens en ont marre de la politique comme avant. Il faut qu'il change d'entourage et de méthode", explique le secrétaire général adjoint des Républicains dans le quotidien La Voix du Nord.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Non à la déchéance de nationalité, oui à l’indignité nationale

Non à la déchéance de nationalité, oui à l’indignité nationale | France 2012... to be continued | Scoop.it
La maire de Paris Anne Hidalgo et l’avocat Jean-Pierre Mignard jugent la déchéance de nationalité inutile et inefficace et lui préfèrent l’indignité nationale qu’ils estiment plus égalitaire.

 

Les attaques terroristes de janvier et novembre 2015 ont trouvé les Français unis pour réprouver le fanatisme totalitaire qui les frappait, et dans le même temps elles les ont vus rassemblés autour des valeurs fondamentales de la République. Chacun a pu sentir le prix de la liberté, de l’égalité et de la fraternité qui sont, bien davantage que des valeurs abstraites, l’oxygène que nous respirons et l’horizon auquel nous aspirons. Et cette prise de conscience commune a été la pierre angulaire de notre victoire face au terrorisme. Là où ceux qui nous détestent nous espéraient divisés, ils nous ont trouvés unis ; là où ils nous espéraient perdus, ils nous ont trouvés déterminés ; là enfin où ils nous espéraient faibles, ils nous ont trouvés forts.

Tout l’enjeu pour nous est aujourd’hui de donner à cette magnifique réaction intuitive de la société française la postérité et la pérennité qu’elle mérite. Et si une révision constitutionnelle doit être conduite, c’est d’abord pour servir fidèlement l’unité et la cohésion dont nos concitoyens ont fait preuve dans les jours qui ont suivi les attentats.

Réunir et ne jamais diviser(...)
more...
No comment yet.
Rescooped by malik berkati from Cultureveille.fr
Scoop.it!

La réponse hallucinante d'un élu FN à l'école des Beaux Arts de Lyon

La réponse hallucinante d'un élu FN à l'école des Beaux Arts de Lyon | France 2012... to be continued | Scoop.it

Si le Front National venait à passer au pouvoir, l'art pourrait véritablement mourir. En réponse à une lettre écrite par l'école des Beaux-Arts de Lyon souhaitant s'informer sur sa politique d'enseignement de l'art en école supérieur, Christophe Boudot, candidat frontiste de la région Auvergne / Rhône-Alpes a jeté un véritable pavé dans la mare. 


Via Aurelien Guillois
malik berkati's insight:

Pour lire directement la lettre en format pdf: http://blog.cneea.fr/public/000-lettres/ARA-Boudot.pdf

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

France - Les treize nouvelles régions visualisées sans carte

France - Les treize nouvelles régions visualisées sans carte | France 2012... to be continued | Scoop.it
Exploration du nouveau découpage régional à travers différents critères.

 

La carte des 13 nouvelles régions est vue et revue, vous la connaissez par cœur. Nous vous proposons de vous détacher de la présentation géographique classique et d’explorer ces nouvelles régions selon des points de vue différents.

Nous avons représenté des données selon le principe des small multiples en nous inspirant du travail de Julia Sturm sur l’Union européenne. En France métropolitaine, il y a désormais 7 nouvelles régions issues de la fusion de 16 anciennes. Les équilibres humains, géographiques, économiques sont dès lors complètement modifiés mais avec une constante : le poids de l’Ile-de-France, région la plus riche et la plus peuplée, n’est absolument pas remis en question.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

Le Front national, cette imposture

Le Front national, cette imposture | France 2012... to be continued | Scoop.it

Editorial du « Monde ». Pendant près de quarante ans, sous la férule de Jean-Marie Le Pen, le Front national (FN) s’est satisfait de choquer les consciences et d’affoler la République, le temps des élections présidentielles. Depuis bientôt quatre ans, sous la présidence de Marine Le Pen, son ambition est tout autre : conquérir le pouvoir et mettre en œuvre son projet. Il s’en donne les moyens, s’implante, se renforce. Aux européennes de 2014, puis aux départementales du printemps, un électeur sur quatre a voté pour ses candidats. Aux régionales des 6 et 13 décembre, il espère améliorer ce score, l’emporter ici ou là, avec la présidentielle de 2017 en ligne de mire.

 

Il faut donc prendre le parti d’extrême droite au sérieux. A tous ceux qui, exaspérés par les échecs ou les impuissances des partis au pouvoir depuis des décennies, entendent le soutenir pour mieux exprimer leur défiance ou leur colère, il faut redire que ce parti constitue une grave menace pour le pays. Son idéologie, ses propositions sont contraires aux valeurs républicaines, à l’intérêt national et à l’image de la France dans le monde.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

France : Un « triste spectacle » à l’Assemblée, quatre jours après les attentats

France : Un « triste spectacle » à l’Assemblée, quatre jours après les attentats | France 2012... to be continued | Scoop.it
La première séance de questions au gouvernement a donné lieu à des huées et des vociférations.

 

Cela faisait des semaines que l’opposition n’avait pas été aussi remontée. Peut-être même depuis la rentrée parlementaire, les députés Les Républicains n’avaient pas autant hué le gouvernement que lors de la séance de questions du mardi 17 novembre. La première depuis les attentats meurtriers de Paris et Saint-Denis, alors que les trois jours de deuil national ne sont toujours pas terminés.

Des huées à n’en plus finir, des commentaires vociférés à pratiquement chaque prise de parole de Manuel Valls, des prises de parole polémiques… Que le premier ministre assure que le gouvernement va agir vite, et une voix de droite lui lance : « C’est un peu tard ! » Qu’il admette ensuite avoir « un regret » et l’opposition lui hurle : « Un seul ? ! un seul ? ! », couvrant ainsi la fin de sa réponse. Quant à Christiane Taubira, elle n’a même pas eu le temps de commencer à répondre au député socialiste Patrick Bloche (Paris) qu’un « Bouuuuh » puéril s’est élevé des bancs de droite.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

«Immigration bactérienne» : Marine Le Pen s'enfonce

«Immigration bactérienne» : Marine Le Pen s'enfonce | France 2012... to be continued | Scoop.it
La présidente du FN a tenté de se justifier en évoquant le fond du problème et en citant une étude... à côté de la plaque

 

INTOX. Pas simple de se débarrasser du sparadrap de l’immigration bactérienne. Depuis que la Voix du Nord a publié une contribution de la candidate comportant cette aimable formulation, le FN rame dur.

D’autant qu’un récent rapport, demandé par les ministères de l’Intérieur et de la Santé sur la situation sanitaire des migrants à Calais est venu infirmer la menace sanitaire liée aux réfugiés.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

France - Droit de vote des étrangers : clap de fin ?

France - Droit de vote des étrangers : clap de fin ? | France 2012... to be continued | Scoop.it
Vieille promesse socialiste, la mesure a été écartée par Manuel Valls pour 2017, mardi. Quitte à provoquer un nouveau clivage à gauche.

 

Que Manuel Valls débine le droit de vote des étrangers, ce n’est pas un scoop. Depuis 2012, avant même l’élection de François Hollande, lui, l’homme du «parler vrai» a toujours regretté que les socialistes continuent de se lier les poings avec une promesse intenable datant de 1981. Que le chef de la majorité constate que les conditions politiques (congrès à Versailles ou référendum) ne sont pas réunies pour faire adopter cette mesure symbole de la gauche d’ici à la fin du quinquennat, n’est pas nouveau non plus. Mais en enterrant le droit de vote des étrangers pour 2017, le Premier ministre franchit un pas supplémentaire. «Il ne faut pas courir derrière des totems qui ne sont plus adaptés à la réalité du monde. […] Cette promesse ne sera pas mise en œuvre, a-t-il expédié mardi lors d’un débat à Sciences-Po. Et je suis convaincu qu’elle ne sera pas reproposée à la prochaine présidentielle parce que ce n’est plus le sujet.»

(...)

malik berkati's insight:

... ou la  schizophrénie de la France - plus largement d'un grand nombre de pays européens - qui donne aux étrangers de l'UE qui viennent de s'installer le droit de voter et pas aux étrangers hors UE  de longue durée...
MaB

more...
No comment yet.
Scooped by malik berkati
Scoop.it!

«Race blanche», «racines chrétiennes» : la colère de Juppé contre ses camarades - Libération

«Race blanche», «racines chrétiennes» : la colère de Juppé contre ses camarades - Libération | France 2012... to be continued | Scoop.it
Visiblement énervé par la droitisation du discours au sein de son parti, le candidat à la primaire LR publie sur son blog un billet qui tire tous azimuts.

 

Et bim ! AL1 JUP (Alain Juppé de son vrai nom) a posé son flow sur son blog samedi soir, et ça fait mal. Dans un billet intitulé «Faisons-nous confiance», le candidat à la primaire du parti Les Républicains s’en prend à toutes celles et ceux qui embarquent son parti vers la droite, mais aussi, plus généralement, qui conduisent à l'«abaissement du débat public».

Dès la première phrase, Juppé justifie son geste : «Piquer une bonne colère est parfois salutaire.» On se croirait en 2007, lors du débat opposant Ségolène Royal à Nicolas Sarkozy pour le second tour de l’élection présidentielle, quand la première déclarait qu'«il y a des colères qui sont parfaitement saines».

(...)

more...
No comment yet.