Evaluer l'information sur le web est un nouveau paradigme cognitif. La profusion des documents, des supports, leurs interconnections, modifient en profondeur nos façons de chercher une information, nos stratégies d'évaluation et d'appropriation et donc nos schèmes cognitifs. La contextualisation et l'identification sont des tâches plus complexes sur le web, de par la nature protéiforme et pluriculturelle de l'information. Les mécanismes de lecture traditionnels ne sont plus opérants dans un espace virtuel sans limites, dé-temporalisé et graphiquement instable. Les mécanismes d'évaluation de l'information, comme la construction de ses autorités informationnelles ou de la pérennité de ses autorités cognitives, prennent maintenant une dimension collective qui passe systématiquement par une redocumentarisation et un brassage des taxonomies personnelles.


Via Anne Drivet, Alexandre Serres, Stage Urfist