Finis ton assiette
14.3K views | +0 today
Follow
Ouvrez l'oeil sur votre alimentation
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Un délicieux poulet aux phtalates ce soir ?

Un délicieux poulet aux phtalates ce soir ? | Finis ton assiette | Scoop.it

L’empoisonnement a
maintenant un nouveau nom : la papillote en plastique !

more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Nos enfants nous accuseront

Chaque année en Europe 100 000 enfants meurent de maladies causées par
lenvironnement. 70% des cancers sont liés à lenvironnement dont 30% à la pollution et 40% à lalimentation. Chaque année en France, on constate une augmentation de 1,1% des cancers chez les enfants. En France, l'incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans chez l'homme.

 

Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire face et de réagir en faisant passer la cantine scolaire en Bio. Ici comme ailleurs la population est confrontée aux angoisses contre la pollution agro chimique. Ici commence un
combat contre une logique qui pourrait devenir irréversible, un combat pour que demain nos enfants ne nous accusent pas.

more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Et cèpes party !

Et cèpes party ! | Finis ton assiette | Scoop.it

Les cèpes ont trois semaines d'avance cette année. Les conditions météorologiques des mois de juin et juillet ont favorisé la pousse des délicieux champignons. En Dordogne, on n'avait pas vu pareille récolte en cette saison depuis plus de 4 ans.

 

Les champignons sont de véritables concentrés de santé ! Ces petits végétaux sont par exemple les champions du monde de la teneur en vitamine B et surtout la vitamine B3 (essentielle pour la peau et les systèmes digestifs et nerveux) et vitamine B2 (qui intervient dans de nombreuses enzymes).

Alliés minceur par excellence, les champignons sont également des sources intéressantes de minéraux, tel que le fer ou le zinc. Ils constituent l'une des meilleures sources végétales de sélénium.

more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Code, code, codette ? Comment choisir le bon oeuf ?

Code, code, codette ? Comment choisir le bon oeuf ? | Finis ton assiette | Scoop.it
Quoi de plus basique qu'un oeuf ? Nous les manipulons tous les jours pour notre alimentation, mais savons-nous exactement dans quelle conditions ils sont produits ? Comment les industriels tentent de déjouer notre vigilance ?
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

La bouteille végétale, pas si écolo que Volvic le prétend

La bouteille végétale, pas si écolo que Volvic le prétend | Finis ton assiette | Scoop.it

Entre l'eau du robinet chlorée, bourrée de pesticides ou d'hydrocarbures aromatiques polycycliques, et l'eau en bouteille génératrice de déchets, Volvic pensait avoir trouvé la solution rêvée.
Hélas, sa « bouteille végétale » n'est pas écolo : elle est en plastique 100% plastique.

Concrètement, cette « bouteille végétale » nécessite (un peu) moins d'hydrocarbures consommés, mais engendre toujours autant de ce satané plastique, qu'on retrouve dans le ventre d'oiseaux sauvages, assemblé en continents flottants dans le Pacifique et l'Atlantique.

 

Sur le greenwashning (14/05/2012) : http://www.ecoloinfo.com/2012/05/14/parlons-greenwashing/

more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

L'alimentation «light» mise en cause

L'alimentation «light» mise en cause | Finis ton assiette | Scoop.it
De nouvelles directives européennes adoptées le 6 juillet 2011 imposent un étiquetage très précis pour tous les produits agro-alimentaires.
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Qu’en est-il des colorants et des arômes dans les petits pots pour bébés ?

Qu’en est-il des colorants et des arômes dans les petits pots pour bébés ? | Finis ton assiette | Scoop.it
Conformément à la réglementation, les aliments infantiles de la diversification ne contiennent ni édulcorants, ni colorants.
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Bisphénol A dans les canettes de boissons et dans les boîtes de conserve

Une étude lancée par coca montre de façon évidente que du Bisphénol A est présent dans ses canettes. Cette substance dénoncée comme cancérigène par l'OMS (organisation mondiale de la santé) est à l'origine sans précédent de faire retirer récemment les biberons en plastique du marché en Europe.
Le Bisphénol A est donc présent aussi dans les canettes de boisson, et en l'occurrence dans les
canettes de coca, mais aussi dans nos boîtes de conserve, l'intérieur de ces dernières étant tapissé d'une fine couche plastique évitant le contact direct des aliments avec le métal.

Ce qui choque dans la démarche de Coca, c'est que la firme américaine, avertie par cette étude, n'aie pas pris de décision préventive et laisse donc sur le marché son emballage inchangé.

Explications d'Anne-Sophie Novel, directrice de la publication du Site écolo Info qui relaie
cette étude.
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Un peu de bicarbonate de soude sur vos fraises?

Un peu de bicarbonate de soude sur vos fraises? | Finis ton assiette | Scoop.it
Le bicarbonate débarrasse les fruits et légumes de leurs impuretés, qui véhiculent les bactéries et les éventuelles charges radioactives.

En1986, les poussières radioactives dues à l’explosion d’un des réacteurs de la centrale nucléaire russe de Tchernobyl se répandaient un peu partout en Europe. Partout… sauf en France, où aucune mesure de précaution ne fut émise par les autorités sanitaires… En Italie, en revanche, le ministère de la Santé a immédiatement recommandé la plus grande prudence dans la consommation des fruits et légumes potentiellement contaminés, prudence qui passait par un lavage à l’eau et… au bicarbonate.
Depuis cette date, des tests ont été réalisés (en particulier par l’Université de Piacenza, en Italie), et ils montrent que, si un lavage à l’eau claire permet de décrocher 90 % des impuretés de la surface des fruits et légumes (en majorité des poussières qui véhiculent les bactéries et les contaminants toxiques comme les pesticides), l’ajout de 14 g de bicarbonate (environ 1 cuillère à soupe) par litre permet de pousser l’efficacité à près de 99%. Pour un lavage classique, une dose de 5 g par litre (soit env. 1 cuillère à café) donne déjà de bons résultats.
Les italiens ne l’ont pas oublié, et depuis 1986, le bicarbonate a réintégré beaucoup des foyers qui l’avaient oublié, pour le lavage des fruits et légumes, mais aussi pour de multiples autres usages respectueux des consommateurs et de leur environnement.
Il se passe à nouveau des choses très inquiétantes au Japon suite aux explosions de la centrale de Fukushima… en ce qui concerne la France, le catastrophisme ne sert à rien, mais la vigilance est toujours utile.

Petit mode d’emploi du bicarbonate alimentaire pour le lavage des fruits et légumes.
Dosage : env. 5 g (1 cuillère à café) par litre d’eau.
Tremper les fruits et les légumes dans la solution de bicarbonate (bien veiller à ce que tout le bicarbonate se soit bien dissout) au moins 5 mn ; idéalement 15 à 20 mn. Un léger brassage pourra améliorer le lavage. Rincer et laisser sécher.
Le bicarbonate n’est pas toxique, il contribue même à la conservation des fruits et légumes après leur lavage en retardant l’éventuelle apparition de moisissures. Il réduit les concentrations de pesticides, de bactérie ou d’éventuelles particules radioactives contaminées sur la peau des fruits et légumes, mais n’a pas d’action sur ce que l’on appelle les pesticides systémiques, qui peuvent parfois être présents au sein même des fruits et légumes. Le bicarbonate n’est pas non plus un désinfectant. Il contribue à décrocher les poussières sur lesquelles s’agglomèrent les colonies de bactéries, mais ne les détruit pas à proprement parler.

Sources : Nicolas Palangié (Natura Vox)
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Phtalates dans les fournitures scolaires

Phtalates dans les fournitures scolaires | Finis ton assiette | Scoop.it
Les phtalates sont des additifs communément utilisés dans les plastiques pour les rendre souples et flexibles.Afin de protéger les enfants des effets possibles sur la santé, certains phtalates ne sont plus utilisés dans les jouets et articles de puériculture. Cependant, il est apparu que certaines fournitures scolaires, comme les gommes, les sacs ou les trousses, contenaient ces phtalates.
Mâchouiller ces articles régulièrement peut-il causer des effets néfastes sur la santé?
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Perturbateurs du système endocriniens : leurs effets sur la santé

Perturbateurs du système endocriniens : leurs effets sur la santé | Finis ton assiette | Scoop.it
Les effets sur la santé humaine des perturbateurs du système endocrinien sont sujets à controverse. La relation causale entre une exposition à une substance environnementale et un effet sanitaire via un mécanisme d‘altération du fonctionnement des hormones n’a pas encore été établie.

Cependant, un certain nombre d’affections sont suspectées d’être la conséquence de l’exposition aux perturbateurs du système endocrinien :

1) altération des fonctions de reproduction masculines
2) tendance à la baisse de la qualité et de la quantité du sperme observée dans certains pays
3) troubles de la fonction reproductrice féminine en raison d’anomalies de la différenciation sexuelle, de la fonction ovarienne, de la fertilité, de l’implantation de l’embryon et de la gestation
4) malformations du système reproducteur masculin
cryptorchidie (malposition des testicules), hypospadias (malposition de l’urètre)
5) troubles de la maturation sexuelle (par exemple: puberté précoce)
6) altération de la fonction thyroïdienne
7) tumeurs des testicules, de la prostate et des seins
8) pour les femmes enceintes, risque de mortalité intrautérine et de retard de croissance foetale.

Les substances reprotoxiques peuvent perturber le développement du système reproducteur au cours de la gestation et après la naissance. Elles sont à l’origine d’avortement spontané, de retard de croissance foetale et de mort intra-utérine.

Une substance peut perturber le fonctionnement du système endocrinien de trois façons différentes:

- Elle peut imiter l’action d’une hormone naturelle : elle se fixe sur le récepteur cellulaire et entraîne
une réponse normale, appelée agoniste.

- Elle peut se lier au récepteur hormonal et empêcher l’émission d’un signal, elle entrave alors l’action des hormones. Il s’agit d’une réponse antagoniste.

- Elle peut gêner ou bloquer le mécanisme de production ou de régulation des hormones ou des récepteurs et ainsi modifier les concentrations d’hormones naturelles présentes dans l’organisme.

Source: www.afsset.fr
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Les carottes sont râpées !

Les carottes sont râpées ! | Finis ton assiette | Scoop.it
Nous sommes entourés de mauvais aliments et d'incitations à les consommer. Mais une autre alimentation existe selon Isabelle Saporta, qui milite pour un retour à la cuisine "maison" : « on peut payer moins cher, en mangeant plus sainement, des produits de meilleure qualité », écrit-elle. Pour preuve : « Les carottes râpées, c'est l'exemple type du truc qu'il ne faut jamais acheter en grande surface. 2,30 euros la barquette de 200g.
Soit 11,50 euros le kilo de carottes râpées, arrosées d'huiles dont on sait maintenant qu'elles sont mauvaises pour la santé (palme, copra). Alors que le kilo de carottes est en ce moment à 1,30 euro ! Un coup dans votre mixeur et vos carottes sont râpées ! Certes, il y a une petite perte de temps. Mais il n'y a pas de miracle : si vous voulez gagnez un peu de sous, il faudra perdre un peu de temps. »
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Conserves et bocaux de l’été : une année colorée et pleine de goût

Conserves et bocaux de l’été : une année colorée et pleine de goût | Finis ton assiette | Scoop.it

Ah, l'été... période de délices dans nos régions : formidables cerises, fantastiques figues, juteuses nectarines, savoureuses pêches, délicieuses myrtilles… nous sommes gâtés!

Une chose est sûre:les familles redécouvrent le plaisir des confitures maison, les relish et autres condiments du jardin bien préparés, des fruits au sirop et autres sauces.

more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Moins d’emballages alimentaires pour réduire l’exposition au bisphénol A et aux phtalates

Moins d’emballages alimentaires pour réduire l’exposition au bisphénol A et aux phtalates | Finis ton assiette | Scoop.it

Manger des aliments frais contribue à réduire l’exposition aux substances chimiques.

 

Bisphénols et phtalates

Des études démontrent que le bisphénol A et les phtalates agissent comme des perturbateurs endocriniens qui pourraient provoquer des problèmes de fertilité. Concernant le bisphénol A, des scientifiques croient qu’il pourrait aussi avoir des propriétés cancérigènes. Ces substances chimiques sont largement employées pour la fabrication de divers contenants et emballages alimentaires. On les trouve notamment dans les bouteilles d’eau en plastique, dans le revêtement intérieur des boîtes de conserve ainsi que dans une foule de contenants et de matériaux d’emballage des aliments et d’ustensiles de cuisine.

more...
No comment yet.
Suggested by J Berhocoïrigoin
Scoop.it!

Plus de miel, mais toujours autant d’inquiétudes

Plus de miel, mais toujours autant d’inquiétudes | Finis ton assiette | Scoop.it

Un communiqué explique que « dans toutes les régions françaises, les récoltes de miel de colza, acacia, lavande et tournesol sont satisfaisantes ». Il poursuit : « Le marché national sera mieux approvisionné. Les apiculteurs professionnels souhaitent que la grande distribution profite de cette année pour mettre en avant la production "made in France" ». La FNSEA compte bien également être vigilante sur les prix, qu’elle souhaite élevés (supérieurs à 3,25 €/kg au départ de l’exploitation).

 

Malgré cette bonne production, l’inquiétude des apiculteurs est loin d’être apaisée. En effet, ces derniers craignent toujours l’impact du Cruiser OSR. Ce dernier contient une molécule suspectée d’être à l’origine d’une forte mortalité des populations d’abeilles. De plus, le colza est une plante qui attire tout particulièrement les abeilles.

 

Note de la curatrice: Profitons du miel (et de tous les fruits et légumes issus de la pollénisation) avant que ne disparaissent nos abeilles !

more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Apithérapie ou comment se soigner avec les abeilles

Apithérapie ou comment se soigner avec les abeilles | Finis ton assiette | Scoop.it
Du miel, du citron, un peu d’eau chaude… Nous avons tous fait de l’apithérapie sans le savoir en soulageant ainsi notre gorge irritée. Se soigner avec les abeilles ? Les Allemands comme les Chinois sont partants depuis longtemps.

Découvrez comment choisir son miel ou sa propolis et quelles sont les vertus de la gelée royale.
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Le curcuma, saveur, couleur et… santé

Le curcuma, saveur, couleur et… santé | Finis ton assiette | Scoop.it
Racine de la famille des Zingiberacées, le curcuma est aussi un cousin du… gingembre. On leur reconnait d’ailleurs un air de famille, grâce à leur forme commune. Originaire d’Asie, ce rhizome à la belle couleur jaune orangée porte également le nom de « safran des Indes ». Utilisé dans de nombreux plats, essentiellement sous forme de poudre, il a d’innombrables vertus pour la santé.

« Depuis des millénaires, cette racine est employée dans la médecine ayurvédique indienne », rappelle le Dr Laurence Benedetti, médecin nutritionniste. Et pour cause ! Son goût très fin n’est pas son seul atout. Elle est porteuse de nombreux bienfaits pour la santé grâce à un principe actif aux mille vertus, la curcumine.

Petit tour d’horizon des bénéfices de cette épice du soleil :

Le curcuma exerce une action de détoxifiant hépatique. C’est-à-dire qu’il facilite la sécrétion et l’évacuation de la bile. Sa consommation facilite la digestion, notamment celle des graisses. « Il ne faut pas hésiter à en mettre dans un plat de fêtes ou à en consommer le lendemain d’un repas très copieux. Vous lutterez ainsi contre l’indigestion », conseille Laurence Benedetti.

Un formidable antioxydant ! En effet, cette épice-racine neutralise les radicaux libres. En d’autres termes, elle agit comme une sorte d’« antirouille cellulaire », explique-t-elle. Le curcuma donc, évite ainsi à la cellule de vieillir prématurément. « Le curcuma est aussi reconnu pour son effet anti-cancer ». Petit truc : « ces actions anti-oxydantes sont d’autant plus efficaces que le curcuma sera associé à un corps gras, comme l’huile d’olive, à du poivre noir ainsi qu’à du gingembre », conclut-elle.

Il a également une action anti-inflammatoire, notamment au niveau des articulations.
Enfin, il protège le système cardiovasculaire en freinant les dépôts de graisses dans les artères.

Source : Interview du Dr Laurence Benedetti, médecin nutritionniste, 25 mai 2011
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Aliments : la chasse aux étiquettes mensongères

Aliments : la chasse aux étiquettes mensongères | Finis ton assiette | Scoop.it
Les industriels vont devoir faire disparaître plus de 2000 allégations de santé jugées trompeuses.
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Pour une alimentation locale et de saison, que mettre dans votre panier d'août ?

Pour une alimentation locale et de saison, que mettre dans votre panier d'août ? | Finis ton assiette | Scoop.it
L'été bat son plein, c'est le moment de profiter de tous les fruits et légumes. Tout vient à profusion : pensez à préparer conserves et confitures pour l'hiver.
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Boire l'équivalent de deux bouteilles de soda ou plus par semaine multiplie par deux le risque de cancer du pancréas.

Boire l'équivalent de deux bouteilles de soda ou plus par semaine multiplie par deux le risque de cancer du pancréas. | Finis ton assiette | Scoop.it
Des chercheurs de l'Université du Minnesota ont découvert un lien entre la consommation de sodas et le cancer du pancréas. Après avoir suivi l'état de santé de 60 000 habitants de Singapour pendant 14 ans, ils se sont rendu compte que les personnes qui développaient un cancer du pancréas étaient également des consommateurs réguliers de sodas.
Les chercheurs pensent que le fort taux de sucre de ces boissons augmente le taux d'insuline fabriqué par le pancréas, ce qui augmente ensuite le risque de développement de cellules cancéreuses dans le pancréas. Bien que menée à Singapour, l'étude pourrait s'appliquer à toute population occidentale urbaine.
Le cancer du pancréas fait partie des cancers les plus rares mais il est l'un des plus mortels avec un taux de survie à 5 ans qui n'est que de 5%.

Source www.topsante.com
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Etudes bidon, conflits d'intérêts : l'aspartame dans de sales draps

Etudes bidon, conflits d'intérêts : l'aspartame dans de sales draps | Finis ton assiette | Scoop.it
Lorsque la Food and Drug Administration (FDA) américaine a homologué l'aspartame (E951), elle a fixé une dose journalière admissible (la DJA) de 40 mg par kilo de poids corporel par jour. Comprendre que jusqu'à cette dose, correspondant à une trentaine de cannettes (33 cl) de Coca light pour un adulte de 60 kilos, le produit est inoffensif.
L'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a emboîté le pas à son homologue américaine, et la France a logiquement suivi. Problème : « Cette dose a été fixée au petit bonheur la chance », conclut le député Gérard Bapt, qui a déjà obtenu l'interdiction des biberons au bisphénol A en Europe.
L'enquête de Marie-Monique Robin « Notre poison quotidien » avait commencé à lever le voile sur cette affaire troublante. L'édulcorant le plus utilisé au monde, inventé par la firme Searle dont le patron était alors Donald Rumsfeld [que l'on retrouvera par la suite à diriger la guerre en Irak au côté de George Bush…], a été homologué peu après l'arrivée au pouvoir de son ami Ronald Reagan.
« Une décision purement politique », tranche la journaliste. Marie-Monique Robin a retrouvé la littérature scientifique juste avant l'autorisation :
« Tous les toxicologues de la FDA concluaient que ce produit était potentiellement cancérigène. Et par enchantement, après l'élection de Reagan, l'aspartame a été autorisé. Mais les études étaient toujours aussi contestables. »

De nombreuses études publiées depuis tendent à prouver que la dose journalière admissible ne protège pas la santé des consommateurs, et fait courir aux femmes enceintes des risques d'accouchement prématuré. A chaque fois, leurs conclusions sont jugées pas assez scientifiques aux yeux des autorités sanitaires françaises et européennes.
Malin, le Réseau environnement santé a du coup décidé de demander à celles-ci de prouver, a contrario, que les études initiales étaient bien scientifiques. C'est là que le bât blesse. Laurent Chevallier, médecin et lanceur d'alerte, a demandé à Hugues Kenigswald, le chef de l'unité additifs alimentaires de l'Efsa, sur quoi se basait son autorisation. La réponse vaut son pesant de cacahuètes :
« L'Efsa ne dispose pas du dossier de demande d'autorisation de l'aspartame qui devait contenir ces études. Par ailleurs, les contacts que nous avons eus avec nos collègues de la Commission européenne semblent indiquer que la Commission ne dispose plus de ce dossier. Vous pouvez toutefois contacter monsieur Michael Flüh, chef de l'unité en charge des additifs alimentaires. »
Après plusieurs semaines, ce dernier n'a toujours pas retrouvé les études. L'eurodéputée Corinne Lepage, chantre du principe de précaution, s'insurge :
« L'Efsa n'a jamais eu les études sur lesquelles sont fondées son autorisation ou en tout cas ne les a jamais lues. Dès lors, comment oser rejeter les nouvelles études ? S'il faut avoir toutes les preuves que ce produit est nocif pour l'interdire, ce n'est plus de la précaution ! »

L'élue a réussi à faire voter à la commission environnement au Parlement européen une disposition mettant en garde les femmes enceintes. Las, la mesure qui doit être adoptée définitivement dans le cadre de la directive sur l'étiquetage « sera retoquée en plénière », assure Corinne Lepage. Lobbies obligent…
En effet, quand on cherche à comprendre pourquoi l'agence européenne est si frileuse sur ce dossier, on découvre les liens douteux qu'entretiennent ses experts avec l'industrie.
Sur les vingt experts de la commission additifs alimentaires de l'Efsa, ils sont onze à avoir des conflits d'intérêts, dont un Français travaillant pour l'ANSES, révèle une enquête du Corporate Europe Observatory, une ONG spécialisée dans la lutte contre les lobbies. Certains experts ont ainsi « oublié » de déclarer qu'ils étaient aussi consultants pour Coca Cola… Corinne Lepage remarque :
« Ils ne sont pas très à l'aise à l'Efsa et à la direction générale santé et consommateurs de la Commission. Ils sentent que les mailles du filet se resserrent. »
Pour éviter qu'un scandale à la Mediator ne la frappe, l'agence européenne a décidé d'avancer à 2012 (au lieu de 2020) la réévaluation scientifique des données sur l'aspartame. Et l'agence française vient de lancer la réévaluation des bénéfices et des risques nutritionnels des édulcorants intenses, dont l'aspartame.
Quelle chance y a-t-il que cette fois, leur analyse soit objective ? Pour Marie-Monique Robin :
« Les autorités cherchent à gagner du temps. Quand la stévia aura remplacé l'aspartame, la question gênera moins les industriels. »

Source www.rue89.com
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Produits bio : nouvelle cible de la sécurité alimentaire 

Produits bio : nouvelle cible de la sécurité alimentaire  | Finis ton assiette | Scoop.it
On peut comprendre que les crises sanitaires récentes liées aux intoxications par des souches particulièrement virulentes de la bactrérie E. coli, et que la mise en cause du bio à leur propos, jettent un doute sur la sécurité sanitaire des produits bio. Un doute cependant totalement injustifié.

Une autre question mériterait qu’on s’y penche attentivement : alors qu’ « E. coli » est une bactérie omniprésente dans notre environnement et presque toujours inoffensive, comment apparues les souches virulentes telles que O104 H4, à l’origine des intoxications par les graines germées ou O157 H7, à l’origine des intoxications par le steak haché ? Ces souches ne seraient-elles pas apparues à la suite de l’utilisation d’antibiotiques en médecine vétérinaire associée à la consommation d’herbage ou d’aliments traités aux pesticides dans les élevages industriels ?
more...
No comment yet.
Scooped by Stephanie Lirand
Scoop.it!

Alternatives au sucre blanc

Alternatives au sucre blanc | Finis ton assiette | Scoop.it
Il n’y a pas que le sucre de table dans la vie !

Le petit carré de grains blancs agglomérés a bien du souci à se faire tant la concurrence est rude sur le marché des produits sucrants. Démonstration.
more...
No comment yet.
Suggested by Laurence Tharreau
Scoop.it!

Connaissez-vous la Raw Food ?

Connaissez-vous la Raw Food ? | Finis ton assiette | Scoop.it
En alimentation traditionnelle, la chaleur de la cuisson dès 45°C fait disparaître une partie des vitamines, détériore les protéines et les graisses, et détruit les enzymes qui facilitent la digestion.
C’est pourquoi la Raw Food préconise de consommer les aliments crus ou déshydratés à basse température (41°C au maximum) et biologiques autant que possible.

Merci à LaurenceDT de nous faire découvrir ce concept américain, arrivé en France et plus particulièrement à Toulouse depuis 2009.
http://gourmies.com/la-raw-food

C'est peut être un moyen de finir son assiette sans trop faire de grimaces
more...
No comment yet.