Finance & Risk
28 views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

Performance absolue ?

Performance absolue ? | Finance & Risk | Scoop.it

On pourrait établir une gradation dans les formes de gestion de portefeuille. Il y a d’abord la gestion indicielle pure qui suit unindice sans s’en écarter. Ensuite, la gestion active suit un indice de référence avec des écarts relativement peu importants selon les convictions du gérant. Plus active encore, la gestion total return permet de gérer un portefeuille en relation avec un indice de référence mais avec la possibilité de s’en écarter fortement. La gestion absolute return ne se réfère à aucun indice, son but étant de battre le taux monétaire. Au bout de la chaîne, nous avons les hedge funds qui utilisent des effets de levier et qui sont gérés « off shore » en essayant de tirer parti des inefficiences des marchés.

 

Penchons-nous sur la gestion absolute return. La gestion absolute return est aussi appeléeperformance absolue. De quoi s’agit-il ? Dans le cadre de cette gestion, le gestionnaire ne se réfère à aucun indice, c’est à dire qu’il ne prend pas l’indice comme base et ne se focalise pas sur les pondérations de cet indice dans tel ou tel secteur. Le but est de dégager une performance positive chaque année calendaire quelle que soit l’évolution des marchés. Cerendement annuel devrait, en tous les cas, être supérieur à un taux de référence sans risque (comme celui des obligations allemandes, par exemple, ou des placements monétaires). D’où son nom de performance absolue.

Dans cette stratégie, les marges d’allocation et la diversification des actifs au sein du portefeuille sont très larges. Ces fonds peuvent investir en actions, en obligations, en devises et en matières premières (par l’intermédiaire d’instruments dérivés sur indices et sous-indices). Des positions courtes sont autorisées. Cela signifie que les gérants essayent aussi de bénéficier des baisses des marchés et l’utilisation de produits dérivés est donc courante dans ce type de gestion. Le gestionnaire peut prendre des positions longues (acheter) et des positions courtes (profiter de la baisse) sur des actions d’un même secteur, par exemple, en achetant et en vendant des futures. On parle alors de stratégie long/short. Grâce aux futures, il peut avoir une plus grande exposition sur les actions. La corrélationaux marchés d’actions est, en principe, relativement faible dans ces portefeuilles. Le risque de perte y est géré de façon pointue.

 

Malgré l’utilisation de produits dérivés, ces fonds ne s’apparentent pas à des fonds de couverture ou « hedge funds ». Ces fonds suivent une politique de stock-picking tout en assurant une diversification sectorielle et parfois géographique. Les gestionnaires s’imposent également des limites pour ne pas être, à certains moments, surexposés sur certains secteurs. Ces fonds génèrent donc une volatilité moindre qu’un fonds classique. Les gestionnaires adaptent continuellement les actifs des fonds en fonction de l’évolution des marchés pour obtenir des rendements stables et corrects sur le long et moyen terme.  Ils couvrent leur risque grâce à l’utilisation de produits dérivés et sont donc soucieux d’une certaine préservation du capital.  Ils se situent comme une alternative entre les fonds classiques et les hedge funds.

 

Il faut cependant attirer l’attention sur le fait que ces fonds ne garantissent pas la performance absolue : ils la recherchent. Durant la crise de 2008, nombre d’entre eux ont dégagé des pertes en ligne avec celles du marché. Ces fonds sont donc soumis à un risque de perte en capital. Il faut, dès lors, être attentifs au fait que, dans cette gamme de produits, il y a à boire et à manger. Tous ces fonds ne se valent pas.

jerome larose's insight:

@timeislifeeu Nous travaillons dur pour garantir aux gestionnaires que leur stratégie tend vers une performance absolue avec nos algorithmes de #Machinelearning et STIL RISK

more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

Diminuer le risque de change

Diminuer le risque de change | Finance & Risk | Scoop.it
jerome larose's insight:

Une fois mise en œuvre, la stratégie choisie pour le contrôle du risque de change ne doit pas être fondamentalement réadaptée chaque année en fonction des attentes actuelles du marché, mais plutôt s’appuyer sur le cours de calcul annuel.

 

Ainsi, la direction peut s’assurer efficacement que les marges d’exploitation ne seront pas effacées par des fluctuations de change.

 

Prenons l’exemple concret d’un exportateur de la zone euro, dont les coûts de production sont facturés en dollars. Sa stratégie de couverture impose d’assurer environ 80% des recettes budgétées sur l’ensemble de l’année.

 

Dans une telle situation, il peut d’abord envisager la solution classique des opérations à terme sur devises. Mais si cet instrument neutralise le risque de variation de change négative, créant une base de calcul sûre, il prive également l’exportateur de toute chance de profiter de la poursuite de la hausse du cours.

 

Afin de sortir de ce dilemme, il est intéressant d’examiner la possibilité de recourir à des options «put» ou à des couvertures structurées, tels que le risk reversal ou le knock into forward.

 

Avec une option «put», l’acheteur acquiert le droit de vendre un montant prédéfini en euros, à une échéance précise et à un prix prédéfini.

 

L’emploi de cet instrument de garantie de change permet à l’entreprise de profiter sans limite d’une appréciation de la monnaie unique tout en étant couvert contre des cours en baisse.

 

Mais l’acquisition de ce droit entraînant le paiement d’une prime considérable, l’utilisation de couvertures structurées doit également être étudiée lors de la prise de décision.

 

Dans cette forme d’opération de couverture, l’utilisateur acquiert le droit de vendre son excédent de monnaie étrangère sans le financer par des liquidités mais en contractant des engagements pour un volume identique.

 

Un exemple très simple de cette forme de stratégie de couverture est le risk reversal: dans cette stratégie, on définit précisément un plus haut et un plus bas qui seront utilisés à la date d’échéance, en fonction du scénario.

 

Il en résulte une base de calcul claire, sans coût additionnel sous forme de prime, permettant néanmoins à l’entreprise de profiter d’un léger mouvement de hausse du cours de change sous-jacent.

 

Outre le risk reversal, l’utilisation d’un knock into forward se révèle également appropriée.Cette approche permet à l’entreprise de profiter d’une appréciation du taux de change jusqu’à un seuil minimal préalablement défini.


A bientôt pour d'autres astuces simples ...

more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

Pour avoir confiance , il faut de l'assurance ...

Pour avoir confiance , il faut de l'assurance ... | Finance & Risk | Scoop.it
jerome larose's insight:

Pour une compagnie d'assurance à toute épreuve ,

appliquez l'approche "bilan prudentiel de Solvency 2 =

 

Bonne gestion de la souscription et une bonne estimation des provisions techniques avec un contrôle de risque

sur les primes et les réserves.

+

Bonne gestion des actifs et adéquation au passif avec un contrôle de risque de marché.

+

Bonne gestion de la réassurance avec une couverture appropriée pour les risques catastrophe et de contrepartie.

+

Bonne gestion des risques opérationnels 

more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

La Chine prête à lancer son propre "benchmark" sur le pétrole - Bourse Les Echos

La Chine prête à lancer son propre "benchmark" sur le pétrole - Bourse Les Echos | Finance & Risk | Scoop.it
SINGAPOUR, 2 septembre (Reuters) - La Chine pourrait lancer dès le mois prochain un nouveau contrat à terme de référence sur le pétrole brut pour tenter de rivaliser avec le Brent à Londres...
jerome larose's insight:

@timeislifeeu La concurrence sera rude ...

more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

CREDIT AGRICOLE : Communiqué CPR Asset Management : CPR ... - Zonebourse.com

CREDIT AGRICOLE : Communiqué CPR Asset Management : CPR ... - Zonebourse.com | Finance & Risk | Scoop.it
Paris, le 2 mars 2015-Avec un actif net de plus de 800 millionsd'euros à fin février 2015, multiplié par sept en moins de deux ans, CPR Silver Age confirme son... | 2 mars 2015
more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

La finance s'intéresse au coût de la nature - RTL.fr

La finance s'intéresse au coût de la nature - RTL.fr | Finance & Risk | Scoop.it
Les biobanques s'intéressent à la financiarisation de la nature, une façon de participer à la protection des espèces.
more...
No comment yet.
Rescooped by jerome larose from Pierre BREESE
Scoop.it!

Le rapport secret de l’inspection générale des finances

Le rapport secret de l’IGF fut commandé par Monsieur Fillon. Quand Monsieur Ayrault a débarqué à Matignon ce rapport était là, en-haut de la pile ...

Via Pierre Breese
jerome larose's insight:

Qu'en pensez vous ?

more...
Pierre Breese's curator insight, December 28, 2014 1:00 PM

L’IGF propose de ne plus embaucher aucun fonctionnaire au niveau de l’État et ne pas remplacer deux fonctionnaires sur trois qui partent à la retraite. Ça commence très fort et on comprend pourquoi ce rapport dérange autant. L’inspection propose aussi de ramener les primes des agents des services publics au niveau de 2008 et de ralentir la progression des fonctionnaires dans les échelons hiérarchiques.

Elle suggère de supprimer le supplément familial attribué automatiquement dès le premier enfant dans les trois fonctions publiques : l’État, le territoire, l’hôpital. Grosse économie de 1.3 milliards car le montant de ce versement est proportionnel au traitement de l’agent public et avantage donc les hautes rémunérations.

Scooped by jerome larose
Scoop.it!

Conférence de l'argus de l'assurance sur Solvency 2 : Quels défis ...

Conférence de l'argus de l'assurance sur Solvency 2 : Quels défis ... | Finance & Risk | Scoop.it
L'argus de l'assurance organise le 15 mai 2014 une conférence sur Solvency 2 : Conférence de l'argus de l'assurance sur Solvency 2 : Quels défis pour l'Europe de l'assurance à horizon 2019 ? Le 30 septembre 2014 est ...
more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

Les armes du propriétaire face au risque de l ' impayé - Le Figaro

Les armes du propriétaire face au risque de l ' impayé - Le Figaro | Finance & Risk | Scoop.it
Le Figaro
Les armes du propriétaire face au risque de l ' impayé
Le Figaro
Le risque d'impayé est la hantise des bailleurs.
jerome larose's insight:

Diminuez le risque sur vos impayés ...

Jerome Larose, Créateur de Richesse et d'Apprentissage, Time Is Life

more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

[Tribune] Solvency II, les banques et les Daf : ce qui change - Daf-Mag.fr

[Tribune] Solvency II, les banques et les Daf : ce qui change - Daf-Mag.fr | Finance & Risk | Scoop.it
Au 1er janvier 2016, les banques et sociétés d'assurances devront prendre en compte les données de risque opérationnel associées à une contrepartie de risque.
jerome larose's insight:

Et oui , Solvency 1 a déjà 40 ans en France ! Fini les calculs de base forfaitaire, place au calcul de #risk pour plus de #securité pour les #assurés !

more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

Because consistent data are key to success , do it with @STIL !

Because consistent data are key to success , do it with @STIL ! | Finance & Risk | Scoop.it

Portfolio Look Through Report (PLTR) can help integrate asset management offices across the world and facilitate efficient communication and dissemination of information throughout a firm.


If you need to know what you own, what you might want to own, how you get there, what the risk is, and to ensure you are compliant.

 

You also need to ensure that when your employees log-on each morning that they are looking at up-to-date data that is consistent, timely and trustworthy.

 

If your data is in different warehouses, or different parts of the world, people are always scratching their heads figuring out what their start of day is. With a LPTR, you don’t have those questions, and that is critical when operating globally as you want to do.

 

For instance, at Time is Life , we provide STIL Risk with a full and detailed records of portfolios and funds, and you can utilize those records for all internal reporting.Very usefull when great deal of analysis and planning is required when deciding to enter new emerging markets !

 

Local knowledge in a global firm boosts competitive advantage by adding critical insights and understanding into local markets. When a single source of truth is created, the need to aggregate data from multiple sources is almost eliminated ! You can publish data from the system to any part of the business can be achieved.


more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

The One Chart That Matters Most to Currency Traders

The One Chart That Matters Most to Currency Traders | Finance & Risk | Scoop.it
Citigroup's Steven Englander discusses the outlook for currencies with Bloomberg's Scarlet Fu and Alix Steel on "What'd You Miss?" (Source: Bloomberg)
jerome larose's insight:

Good point of view ! I don't forget that the currency is a main parater on the market @timeislifeeu

more...
No comment yet.
Rescooped by jerome larose from Accelerating access to strategic information
Scoop.it!

European Commission - PRESS RELEASES - Press release - Insurance: European Commission adopts a first package of third country equivalence decisions under Solvency II

European Commission - Press Release details page - European Commission - Press release Brussels, 05 June 2015 The European Commission has today adopted its first third country equivalence decisions under Solvency II, the EU's new prudential regulatory regime which sets out rules to develop a single market for the insurance sector. After receiving equivalence, EU insurers can use
more...
jerome larose's curator insight, August 26, 2015 4:30 PM

When 14 #directives become 1 to reduce #risk in the global insurance market @timeislifeeu #defimtl @ericlemieux  

Scooped by jerome larose
Scoop.it!

What Risks Will Emerge in 2015?

What Risks Will Emerge in 2015? | Finance & Risk | Scoop.it
Looking at what risks will emerge in 2015 as it pertains to enterprise management.
jerome larose's insight:

Have you taken this into account for your risk compliance ?

more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

Finance : le risque pèse toujours autant sur les contribuables - La Tribune.fr

Finance : le risque pèse toujours autant sur les contribuables - La Tribune.fr | Finance & Risk | Scoop.it
Alors que les contribuables américains sont sollicités pour assurer les activités spéculatives de leurs grandes banques, à Bruxelles, les deux principaux projets de réglementation, visant à limiter les risques bancaires et le rôle des contribuables...
more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

Solvabilité II : Le retour de la problématique du 'look-through' en 2014

Solvabilité II : Le retour de la problématique du 'look-through' en 2014 | Finance & Risk | Scoop.it
L'accord du Conseil et du Parlement européens sur la directive Omnibus II, le 13 novembre dernier, fixe au 1er janvier 2016 la date d'entrée en vigueur de la réforme Solvabilité II. Voici venu le temps de dépoussiérer la ...
more...
jerome larose's curator insight, February 11, 2015 3:02 PM

Etes vous prêt pour le 01/01/2016 ?

Scooped by jerome larose
Scoop.it!

Réussir un projet de Marketing Asset Management

Après avoir abordé les enjeux du Marketing Asset Management (MAM) en termes d'efficacité opérationnelle pour les directions Marketing et Communication, et étudié les fonctionnalités incontournables d'une solution de ...
jerome larose's insight:

Comment mieux communiquer ...

Jerome larose, Créateur de Richesse et d'Apprentissage, Time Is Life

more...
No comment yet.
Scooped by jerome larose
Scoop.it!

Asset management hexagonal, le paysage 2013 - Le nouvel Economiste

Asset management hexagonal, le paysage 2013 - Le nouvel Economiste | Finance & Risk | Scoop.it
Le nouvel Economiste
Asset management hexagonal, le paysage 2013
Le nouvel Economiste
Dossier asset management Le secteur de l'asset management peine à se relever de la crise.
jerome larose's insight:

De nouveaux leviers pour améliorer les rendements des actifs  : entre autres la mesure du risque...

jeropme Larose, Wealth and learning Creator pour Time is Life

more...
No comment yet.