Notes
52 views | +0 today
Follow
Notes
Curated by Eric
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Eric
Scoop.it!

Des Paradis éphémères

Des Paradis éphémères | Notes | Scoop.it
Eric's insight:

Je parle quelquefois d'une nouvelle virginité du son : le son comme expérience conventionnelle, comme élément connu, est toujours déjà touché, chargé de conventions, et finalement impur. Le travail du compositeur est de créer un contexte qui puisse le rendre de nouveau intact, intact sous un nouvel aspect. Et cela signifie ne jamais simplement faire, mais plutôt éviter et toujours résister. Pour moi, la musique qui cherche à fuir ce conflit créatif sera tôt ou tard rattrappée par la banalité de l'idylle, qu'elle soit exotique ou expressionniste.

L'œuvre ouverte est-elle une idée qui vous a intéressé ?

(...)

D'autre part, dans presque toutes mes pièces, il existe des situations qui ne sont plus structurées par moi-même, mais dont la structure, telle qu'elle se trouve être par hasard, résulte de l'autonomie de la situation à un moment donné et fait partie de la composition. Ces points d'arrêt – ces fermatas, ces ostinati plus ou moins complexes –, ouvrent l'attention sur des détails cachés ou négligés, qui resteraient normalement à la périphérie du procès musical.

Pourtant, lorsque ces situations surviennent dans mes œuvres, c'est au terme d'un procès de sensibilisation de l'écoute, si bien que ces situations qui semblent statiques révèlent une grande activité. Peut-être se réfèrent-elles clandestinement à l'expérience de Cage, mais dans ma musique, ce sont des paradis éphémères que je trouve, et que je quitte.

more...
No comment yet.
Scooped by Eric
Scoop.it!

Helmut Lachenmann : Art et démocratie

Helmut Lachenmann : Art et démocratie | Notes | Scoop.it
Eric's insight:

En vertu même des processus de choix démocratique, les manœuvres et les ruses pour obtenir la majorité semblent triompher inéluctablement. Le « citoyen responsable » est une pure déclaration d’intention illusoire que des procédés plus ou moins subtils de désinformation et de démagogie, agrémentés d’une touche libérale, démentent sans cesse.
Il ne s’agit certes pas de rallier cette position qui veut que la démocratie soit un « moindre mal », mais pas davantage de s’accommoder fût-ce du plus petit – mais toujours nuisible – des maux.
Il ne fait aucun doute que chaque dérogation à la démocratie n’ait finalement un rapport avec une pratique d’argumentation sans scrupule, tapageuse et bassement démagogique de la part de ceux qui s’engagent dans la course au pouvoir. Autrement dit, dans la course à la majorité, qui ne se réduit pas à la seule campagne électorale. Les combines, la désinformation et autres mensonges, une fois démasqués, ne comptent plus que pour des peccadilles ou de simples erreurs, application cynique du onzième commandement : « Tu ne te feras pas pincer ».
Dans leur course sans scrupule à l’audimat, les médias concourent au discrédit de la démocratie au sein d’une société des loisirs et des jeux qu’ils ont eux-mêmes promue en payant généreusement les protagonistes de l’abrutissement collectif.
« Coupables », nous le sommes tous plus ou moins, car nous avons tous de façon plus ou moins consciente intériorisé ces égoïsmes sans vergogne où puisent abondamment les thématiques de la prospérité et de la sécurité. Nous nous bornons à hausser les épaules, nous nous résignons à devenir aveugles et sourds devant ces injustices sociales qui nous font honte et nous rachetons notre bonne conscience par des dons. En 1955, plus précisément le 5 mai, dans son discours commémoratif du 150e anniversaire de la naissance de Schiller, Thomas Mann dénonçait déjà en ces termes ces égoïsmes et ces échappatoires :
« après deux guerres mondiales et toute la brutalité et la cupidité qu’elles ont générées, c’est désormais de façon involontaire qu’une humanité ivre d’abêtissement court, titubante sous une profusion de records techniques et sportifs, à son anéantissement. »

more...
No comment yet.
Scooped by Eric
Scoop.it!

Le « je suis débordé » de l’enseignant-chercheur

Chez les enseignants-chercheurs (EC), la faible proportion des temps-cadres institutionnels, la grande diversité des types d’activités et la porosité des frontières entre travail et hors travail imprègnent leurs pratiques professionnelles d’une grande labilité, d’une forte individualisation et de formes d’autonomie dans la construction de leur emploi du temps. Cette fluidité des temps dans l’organisation de leur travail s’accompagne pourtant chez les EC de toute une rhétorique du débordement et de la pression temporelle. Ce « je suis débordé » est mis ici en relation avec le nécessaire travail de co-construction de leurs articulations temporelles. Dans ce travail invisible de configuration et d’arbitrage entre activités, l’article repère quatre foyers de tensions potentielles. 
Le premier réside dans l’intrication d'activités professionnelles et/ou non professionnelles de natures et de temporalités multiples. Le deuxième se situe dans la discontinuité d’activités, en contradiction avec des projections personnelles harmonisatrices. Le troisième concerne l’imbrication d’échelles de temporalités multiples et parfois concurrentes. Un dernier foyer de tensions est ouvert par les évolutions des logiques institutionnelles qui génèrent un décalage entre des représentations personnelles du métier d'EC et la progression d'injonctions de productivité, de rentabilité et d'immédiateté. 
L’article s’attarde ensuite sur les tactiques mobilisées par les EC pour tenter d’au moins prévenir l’actualisation de ces tensions en pressions temporelles : redécoupage des frontières entre activités, mise en place de divers micro-rituels de stabilisation du flux temporel, travail de recatégorisation des activités, temporisation, détournement ou cantonnement des temps contraints.
Enfin l'article revient sur quelques enjeux ou prolongements possibles de l'idée que le rapport aux temps des EC peut être considéré moins comme un temps-cadre que comme un temps-activité.

more...
No comment yet.
Scooped by Eric
Scoop.it!

Graham Harman : L'objet quadruple

Graham Harman : L'objet quadruple | Notes | Scoop.it
Dans la filiation de penseurs comme Alain Badiou, et surtout de Quentin Meillassoux, les réalistes spéculatifs auxquels se rattache Graham Harman (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Eric
Scoop.it!

Le Bon Plaisir de Cornelius Castoriadis - YouTube

Katharina von Bulow s'entretient avec le philosophe grec Cornelius Cornelius. Avec Alain Connes, Daniel Cohn-Bendit, Mickaël Lévinas, Jacques Lacarrière, Mon...
more...
No comment yet.
Scooped by Eric
Scoop.it!

“There is contingent being independent of us, and this contingent being has no reason to be of a subjective nature Interview with Quentin Meillassoux

more...
No comment yet.
Scooped by Eric
Scoop.it!

Speculative Materialisms: Thinking the Absolute with Meillassoux and Guattari

Speculative Materialisms: Thinking the Absolute with Meillassoux and Guattari | Notes | Scoop.it
          Quentin Meillassoux’s recent work After Finitude comes as a breath of fresh air for those who have been languishing under the dominant regimes of philosophy today.  Meillassoux claims to ...
more...
No comment yet.
Scooped by Eric
Scoop.it!

Politisation de la musique contemporaine : terrorisme - Lachenmann et la fraction armée rouge par Laurent Feneyrou

more...
No comment yet.
Scooped by Eric
Scoop.it!

JAN FABRE EN SATYRE

JAN FABRE EN SATYRE | Notes | Scoop.it
Exposition Jan Fabre "Chapitres I-XVIII. Cires & bronzes" / Musée d'Art moderne (Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique) / 12-10-2012 - 27-01-2013. La mode étant de dépoussiérer les musées d'...
more...
No comment yet.
Scooped by Eric
Scoop.it!

Il personale del teatro dei pupi di New York, 1910 circa

Il personale del teatro dei pupi di New York, 1910 circa | Notes | Scoop.it
La Storia come non ve l'hanno mai raccontata. Trovare l'America è il primo volume fotografico che racconta per immagini l'epopea degli italiani
more...
No comment yet.
Scooped by Eric
Scoop.it!

▶ New Perspectives - What's Wrong with TED Talks? Benjamin Bratton at TEDxSanDiego 2013 - Re:Think - YouTube

Benjamin Bratton, Associate Professor of Visual Arts at UCSD and Director of The Center for Design and Geopoltics at CALIT2, asks: Why don't the bright futur...
more...
No comment yet.
Scooped by Eric
Scoop.it!

Entretien avec Vincent Descombes : autour de Les embarras de l'identité - actu philosophia

Entretien avec Vincent Descombes : autour de Les embarras de l'identité - actu philosophia | Notes | Scoop.it
Vincent Descombes est philosophe, directeur de recherches à l'EHESS. Il nous a accordé un entretien autour de son dernier livre, Les embarras de (...)
more...
No comment yet.