Les trois grandes idées développées de manière articulée dans cette conférence, et qui y sont illustrées concrètement par des reproductions d’unités didactiques de manuels de français langue étrangère, sont les suivantes :

1) La mise en oeuvre de la perspective actionnelle diffère très sensiblement de celle de l’approche communicative, en raison, notamment, des implications pratiques du passage du paradigme de la communication au paradigme de l’action.

2) La perspective actionnelle est structurellement plus adaptée aux objectifs de l’enseignement des langues à visée professionnelle que l’approche communicative.

3) La perspective actionnelle, en tant que perspective de l’agir social, permet de penser en cohérence, et de travailler en parallèle, la formation pour le domaine éducationnel (ici, la formation à l’apprentissage des langues-cultures), pour le domaine public (la formation à la citoyenneté dans une société multilingue et multiculturelle) et pour le domaine professionnel (la formation au travail en entreprise).