Epic pics
Follow
Find tag "Made_in_Chelyabinsk"
14.3K views | +3 today
Epic pics
Impressive picture
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le mystère de la météorite de Tcheliabinsk

Le mystère de la météorite de Tcheliabinsk | Epic pics | Scoop.it

Un corps céleste, qualifié d'abord de bolide puis de météorite, a survolé l'Oural le 15 février dernier. La météorite de Tcheliabinsk est déjà répertoriée par l'Union astronomique internationale. Ses traits caractéristiques ? Un éclair brillant, son onde de choc et la traînée blanche inversée laissée en général par des fusées ou des avions à réacteur, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta du 9 avril.

Les scientifiques reconnaissent le caractère absolument atypique du phénomène de Tcheliabinsk mais refusent de répondre aux questions - qui devraient pourtant les préoccuper plus que tout.

Jacques Le Bris's insight:

Etudions alors la version la plus plausible de l'origine anthropique du phénomène de Tcheliabinsk : les essais d'un prototype de fusée hypersonique russe. Voici ce qui aurait pu se produire.

Le bombardier stratégique Tu-160, transportant un prototype de fusée hypersonique, a décollé à l'aube du 15 février. Volant à plus de 2 000 km/h à 15-20 km d'altitude, l'avion a lancé la fusée porteuse.

En quittant l'atmosphère, le dernier étage de la fusée - transportant la charge expérimentale - s'est décroché. Prenant de la vitesse dans le vide spatial, la fusée hypersonique devait s'écraser quelques minutes plus tard en mer Blanche : c'est la seule direction et le seul territoire où son vol pouvait être suivi par les systèmes de surveillance au sol.

C'est pourquoi sa trajectoire passait au-dessus d'une région peuplée au lieu de l'Arctique, où il n’y a pas de systèmes de contrôle de l'espace aérien et spatial performants. Mais la fusée a soudainement commencé à perdre de l'altitude. A 92 km de hauteur, elle est entrée dans l'atmosphère et a continué sa route en laissant une traînée blanche inversée, avec une trajectoire pratiquement parallèle à la surface terrestre. C'est un angle typique d'entrée et de déplacement pour les objets en orbite circumterrestre, par exemple des satellites qui ont fait leur temps.

La trace dans le ciel a été enregistrée par des dizaines de caméras, de tous les côtés et sous tous les angles. Sur certaines images on voit clairement que la trace est double. Autrement dit, les deux moteurs du prototype se seraient mis en route. La vitesse de pénétration dans l'atmosphère est estimée par divers centres scientifiques et observatoires entre 9 et 17 km/s. La vitesse des météorites est en général plus élevée – en moyenne 25-30 km/s – et elles frappent le sol à une vitesse d'au moins 1-3 km/s, si leur vitesse initiale était inférieure à 20 km/s. Cependant, la vitesse de la "météorite" au moment de l'explosion avait chuté jusqu'à 180m/s – la moitié de la vitesse du son, ce qui est impossible pour une météorite avec une immense inertie.

L'explosion, accompagnée par une puissante onde de choc et des nuages de feux aveuglants typiques du supercarburant, n'a pas détruit entièrement la fusée. Qui plus est, ses débris ne se sont pas écartés d'un seul degré de la trajectoire initiale. A partir de cet instant on voit clairement sur tous les enregistrements les deux traces blanches de deux débris qui poursuivent un vol parallèle. Au fur et à mesure de la combustion du carburant, la trace disparaît.

 

20 000 employés du ministère des Situations d'urgence et trois hélicoptères ont été envoyés à la recherche de l'endroit de la chute du corps céleste, immédiatement après la chute de la "météorite". Et la direction du FSB de la région de Tcheliabinsk a fait décoller 5 hélicoptères. Des groupes mobiles du ministère en motoneiges et à ski ont également participé aux recherches.

Le lendemain déjà, le 16 février, il a été officiellement annoncé qu'aucun débris n'avait été retrouvé et que les recherches avaient été interrompues. Cela ne pouvait signifier qu'une seule chose : le FSB avait trouvé ce qu'il cherchait- les débris de la fusée.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Челябинск 15.02.13 На Урал упал метеорит 2012DA14

Quel souffle ! Quelques secondes après le passage du météorite, les dégâts au sol provoqués par l'effet de souffle.

Jacques Le Bris's insight:

Malgré le titre et la date, il ne s'agit pas de l'astéroide 2012 DA 14 annoncé.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le ciel de CHELYABINSK au matin du 15 février 2013

Le ciel de CHELYABINSK au matin du 15 février 2013 | Epic pics | Scoop.it

Une série de photos et de vidéos sur le passage d'une pluie de météorites.

Ici le ciel semble se fendre en deux.

 

Pour l'anecdote, un peu plus tard était prévu le passage d'un astéroïde nommé 2012 DA 14 ; celui-ci apparemment non.

Jacques Le Bris's insight:

Plus de 250 blessés, suite à l'effet de souffle qui a brisé les fénêtres comme une explosion ou un violent tremblement de terre.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Meteorite crash in Russia: Video of meteorite explosion that stirred panic in Urals region

Meteorite explosions in the skies of Russia's Urals region has sparked panic in three major cities. Witnesses said that houses shuddered, windows were blown out and cellphones stopped

Jacques Le Bris's insight:

Vous aurez noté que l'automobiliste russe enregistre ses déplacements en vidéo... Certainement pour prouver qu'il respecte le code de la route.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

видео вспышки над челябинском 15.02.2013.avi

снимал на видео регистратор в городе Каменске-Уральском
Jacques Le Bris's insight:

Video d'un météorite passant au-dessus de Chelyabinsk le 15 février 2013

more...
Jacques Le Bris's comment, February 16, 2013 4:30 AM
Vous aurez noté la parfaite synchronisation des feux rouges russes qui laissent passer d'abord les météorites.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Meteorite crash in Russia: explosions in Chelyabinsk

Meteorite crash in Russia: explosions in Chelyabinsk | Epic pics | Scoop.it
A series of explosions in the skies of Russia’s Urals region, reportedly caused by a meteor shower, has sparked panic in three major cities. Witnesses said that houses shuddered, windows were blown out and cellphones stopped working.

 

Atmospheric phenomena have been registered in the cities of Chelyabinsk, Yekaterinburg and Tyumen.

In Chelyabinsk, witnesses said the explosion was so loud that it resembled an earthquake and thunder at the same time, and that there were huge trails of smoke across the sky. Others reported seeing burning objects fall to earth.

Office buildings in downtown Chelyabinsk are being evacuated. The regional Emergency Ministry said the phenomenon was a meteorite shower, but locals have speculated that it was a military fighter jet crash or a missile explosion.

“According to preliminary data, the flashes seen over the Urals were caused by [a] meteorite shower," the Emergency Ministry told Itar-Tass news agency.

 

Voice of Russia, RT

more...
No comment yet.